Libellé préféré : virus du SRAS;

Définition du MeSH : Espèces de coronavirus provoquant une maladie respiratoire chez les humains (SRAS : syndrome respiratoire aigu sévère). On pense que ce virus aurait émergé dans la province de Guangdong, en Chine, en 2002. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : Virus du syndrome respiratoire aigu sévère; Coronavirus du SRAS; CoV-SRAS; coronavirus urbani associé au SRAS; coronavirus associé au SRAS; coronavirus lié au SRAS; SARS virus; virus du syndrome respiratoire aigu grave; SARS coronavirus; SARS-CoV;

Synonyme CISMeF : SRAS-CoV;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Espèces de coronavirus provoquant une maladie respiratoire chez les humains (SRAS : syndrome respiratoire aigu sévère). On pense que ce virus aurait émergé dans la province de Guangdong, en Chine, en 2002. [Traduction effectuée avant 2008]

N2-AUTOINDEXEE
Transmission du SRAS-CoV-2 : constats et proposition de terminologie
https://www.inspq.qc.ca/publications/3099-transmission-sras-cov-2-constats-terminologie-covid19
Alors que le virus SRAS-CoV-2 cause une pandémie à travers le monde, les connaissances scientifiques sur ses modes de transmission évoluent en continu. Or, un débat perdure sur certains aspects, plus spécifiquement en lien avec la transmission du virus par les aérosols. L’absence de consensus quant aux définitions des termes entourant la transmission d’un agent infectieux par les voies respiratoires explique en partie le débat. Ce document présente une revue de la littérature scientifique dont l’emphase porte sur ce mode de transmission, tout en intégrant les connaissances sur les autres modes de transmission. Révisé par une équipe multidisciplinaire, il vise à soutenir la prise de décision des autorités de santé publique, des différents groupes d’experts, des décideurs ministériels et des dirigeants d’établissements de santé et de services sociaux.
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
rapport
proposita
virus du SRAS
Terminologie
Transmissions
terminologie comme sujet
terminologie
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Position du CINQ sur le document Transmission du SRAS-CoV-2 : constats et proposition de terminologie
https://www.inspq.qc.ca/publications/3100-position-cinq-transmission-sras-cov-2-constats-terminologie-covid19
Le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) a pris connaissance du nouveau document : Transmission du SRAS-CoV-2 : Constats et proposition de terminologie. Les membres du comité ont indiqué leur accord avec les constats présentés dans ce document. Comme il le fait depuis le début de la pandémie, le comité continue de consulter les recommandations des diverses instances nationales et internationales et de suivre la littérature scientifique produite sur le SRAS-CoV-2. Il procède en continu aux mises à jour des différents documents réalisés en fonction de l’évolution des connaissances. En lien avec la transmission de la COVID-19, plusieurs discussions ont été tenues lors des dernières rencontres du CINQ, ce qui a permis d’apporter plusieurs ajouts et modulations dans les recommandations déjà émises. En plus de considérer les positions émises par l’INSPQ sur les sujets cités ci-haut, la littérature scientifique disponible à ce jour a été analysée et les lignes directrices des diverses instances nationales et internationales ont été prises en compte. L’expérience acquise par les membres du CINQ au cours de leur pratique pendant la pandémie a également été considérée dans la modulation de certaines recommandations
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation de santé publique
papier
proposita
virus du SRAS
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations SNFGE-GETAID-FFCD-AFEF pour la vaccination contre le SARS-CoV-2 des patients atteints de maladies chroniques de l’appareil digestif
https://www.snfge.org/download/file/fid/4126
https://afef.asso.fr/wp-content/uploads/2021/01/COVID-19_Recommandations-vaccinales-maladies-chroniques-appareil-digestif_-AFEF-SNFGE-GETAID-FFCD_Janvier-2021-version-longue.pdf
A ce jour (10 janvier 2021), 87 589 206 patients ont été touchés par la COVID-19 occasionnant 1 906 606 décès dans le monde1. La COVID-19 est une maladie liée à l’infection par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, initialement rapporté dans la province de Hubei en république populaire de Chine et désormais responsable d’une pandémie mondiale2,3. La forme la plus fréquente de la COVID-19 se présente comme un syndrome grippal (fièvre, courbatures, maux de tête, fatigue intense, toux et gêne respiratoire) et parfois par des symptômes spécifiques comme la perte du goût et de l’odorat. Chez certains patients, la COVID-19 peut être responsable d’une gêne respiratoire nécessitant une administration d’oxygène voire une admission en réanimation dans le cadre d’un syndrome de détresse respiratoire de l’adulte, voire d’un décès.
2021
SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-entérologie
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
vaccin contre la COVID-19
recommandation pour la pratique clinique
Vaccine
virus du SRAS
maladie chronique
vaccination; médication préventive
patients
Vaccins
Maladie chronique
maladie chronique
Digestifs
Digestion
a comme patient
digestif
directives de santé publique
Appareil digestif
vaccination
dispositif
Malade chronique
vaccination
Appareil digestif
vaccination
Appareil digestif
Maladies
système digestif
agents gastro-intestinaux
digestion
vaccins antiviraux
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations concernant la vaccination anti-sar-cov-2 pour les patients atteints de cancer en Occitanie
https://www.onco-occitanie.fr/oo/download/media/file/2108
Indication Depuis le 14 janvier 2021, les patients atteints de cancer sont prioritaires pour la vaccination et peuvent se rendre dans un centre de vaccination en Occitanie. La vaccination est recommandée pour l’ensemble des patients atteints de cancers et d’hémopathies malignes en cours de traitement. Schéma vaccinal Deux doses administrées à 21 jours d’intervalles minimum. Les vaccins approuvés à l’heure actuelle (Pzifer-BioNTech et Moderna ) par les autorités et commercialisés ne présentent pas de risque identifié chez les patients immunodéprimés. Cependant les vaccins vivants atténués sont contre-indiqués chez ces patients.
2021
Onco-Occitanie
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
vaccin contre la COVID-19
recommandation de santé publique
vaccination
Vaccins
Vaccine
cancer
a comme patient
patients
directives de santé publique
tumeurs
vaccination
virus du SRAS
vaccination; médication préventive
tumeur maligne, sai
Cancer
vaccination
Cancer
pandémies
vaccins antiviraux

---
N2-AUTOINDEXEE
Risque de transmission du virus SARS-CoV-2 par les activités liées au tabagisme et au vapotage
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=967
Le HCSP a analysé le risque de transmission du SARS-CoV-2 par les activités liées au tabagisme et au vapotage. Aucune donnée scientifique n’est disponible pour déterminer si la diffusion du SARS-CoV-2 peut être facilitée par la fumée exhalée par le fumeur et inhalée par des personnes à proximité. En revanche, par la pratique du tabagisme et la diminution de l’observance des mesures de prévention (regroupement physique, retrait du masque, partage d’objets et de cigarettes) le risque de contamination entre fumeurs peut être plus élevé qu’entre non-fumeurs. Le HCSP recommande de respecter une distance d’au moins 2 mètres entre les fumeurs/vapoteurs et les personnes qui les entourent (fumeurs/vapoteurs ou non). Il est recommandé de ne pas fumer/vapoter dans des espaces extérieurs semi-clos lorsqu’ils sont peu ventilés et sans possibilité d’aération. Les espaces extérieurs non cloisonnés facilitant le renouvellement d’air naturel sont recommandés pour réduire l’exposition aux aérosols des activités de tabagisme et de vapotage. Le tabagisme en milieu clos de la sphère privée est déconseillé.
2021
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
Transmissions
Virus
virus du SRAS
risque
virus
Virus
Fumer du tabac
Vapotage
Virus
Fumer
Tabagisme
Tabagisme
tabagisme
virus
Fumer
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandation de la FFCD, promoteur d’essais thérapeutiques pour la vaccination contre le SARS-CoV-2
https://www.ffcd.fr/DOC/ACTU/Recommandations%20vaccination%20SARS-COV-2%20v1.0%20du%2015.01.2021.pdf
La FFCD demande pour ses essais thérapeutiques de prendre en compte les recommandations publiées par le TNCD et accessible en ligne sur le site de la SNFGE. Les recommandations chez les patients atteints de cancers digestifs et participant à un essai thérapeutique sont similaires aux autres patients atteints de cancers traités hors essai thérapeutique. La FFCD est en faveur de la vaccination contre le SARS-CoV-2.
2021
FFCD
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
vaccin contre la COVID-19
recommandation professionnelle
virus du SRAS
directives de santé publique
vaccination
vaccin thérapeutique
Vaccine
Thérapeutiques
Vaccins
régions promotrices (génétique)
vaccination; médication préventive
vaccination
Essais
Thérapeutiques
Thérapeutique
essais
thérapeutique
pandémies
vaccins antiviraux

---
N2-AUTOINDEXEE
SRAS-CoV-2 : Choix et port du masque médical en milieux de soins
https://www.inspq.qc.ca/publications/3102-choix-port-masque-medical-milieux-soins-covid19
L’actuelle pandémie de SRAS-CoV-2 a mené tous les pays à une utilisation massive de masques médicaux. Ces circonstances ont engendré des difficultés d’approvisionnement qui ont comme résultante une offre et une qualité de masque très diversifiées. Ce document reprend en partie des éléments du document Masques chirurgicaux ou de procédure : choix de l’équipement publié par le CINQ en 2009. Il vient ajouter des précisions dans le contexte actuel de la pandémie de COVID-19.
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation professionnelle
masques
virus du SRAS
soins

---
N2-AUTOINDEXEE
Cœur, virus SARS-CoV-2 et COVID-19
https://sfcardio.fr/actualite/coeur-virus-sars-cov-2-et-covid-19
Un nouveau coronavirus d’origine zoonotique est apparu en Chine à la fin de l’année 2019 (1) et s’est rapidement étendu dans ce territoire, affectant secondairement près de 100 pays dans le monde en mars 2020.
2020
SFC - Société Française de Cardiologie
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
information scientifique et technique
coeur
Coeur
Coeur
Virus
Virus
virus du SRAS
virus
Virus
virus
pneumopathie virale

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations mises à jour concernant les activités d’assistance médicale à la procréation durant l’épidémie de SARS-CoV-2
Mis à jour le 3 août
https://www.agence-biomedecine.fr/Recommandations-mises-a-jour-concernant-les-activites-d-assistance-medicale-a-1344
Le groupe de travail, mis en place par l’Agence de la biomédecine en mars dernier et réunissant des sociétés savantes, des experts, une association de patients, des représentants des agences régionales de santé ainsi que du ministère des solidarités et de la santé, poursuit ses réflexions pour encadrer la reprise des activités d’assistance médicale à la procréation, en tenant compte de l’évolution de la situation sanitaire liée à l’épidémie de SARS-CoV-2. L’Agence de la biomédecine émet aujourd’hui une nouvelle mise à jour de ses recommandations, dont la vocation est d’accompagner les centres dans la reprise de leur activité dans le respect des conditions de sécurité et de qualité des soins tout en préservant autant que possible un égal accès aux soins. Pour aller plus loi
2020
false
false
false
Agence de la Biomédecine
France
COVID-19
COVID-19
recommandation professionnelle
Épidémies de maladies
virus du SRAS
assistant médical
Épidémies
techniques de reproduction assistée
directives de santé publique
Assistance médicale à la procréation
épidémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
L’épidémiologie à jour sur la COVID-19 (causée par le virus SARS-CoV-2) chez les enfants et les conseils s’y rapportant : mars 2020
https://www.cps.ca/fr/documents/position/lepidemiologie-a-jour-sur-la-covid-19-causee-par-le-virus-sars-cov-2-chez-les-enfants-et-les-conseils-sy-rapportant-mars-2020
En décembre 2019, l’apparition de la COVID-19 attribuable à un nouveau coronavirus et la propagation qui s’en est suivie dans le monde ont incité l’Organisation mondiale de la Santé à déclarer une pandémie le 11 mars 2020, la première à être causée par un coronavirus. Ce virus semble provenir de la chauve-souris et avoir ensuite été transmis aux humains par l’intermédiaire d’un mammifère. La plupart des médecins connaissent les coronavirus « habituels » responsables du rhume banal. Depuis 20 ans, deux autres coronavirus, le SARS-CoV-1 et le MERS-CoV, ont toutefois été les instigateurs de graves maladies et épidémies. Malgré les connaissances très incomplètes sur la COVID-19, on a constaté toute l’efficacité de la propagation entre personnes au début de la pandémie actuelle, et on estime que chaque nouveau cas de COVID-19 infecte en moyenne de deux à trois personnes. À titre comparatif, chaque cas de rougeole contamine en moyenne 16 personnes et chaque cas de grippe, une personne.
2020
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
COVID-19
COVID-19
recommandation professionnelle
Epidémiologie
Assistance
Epidémiologie
enfant
Enfant
Epidémiologie
mars
Fracture intertrochantérienne
virus du SRAS
Epidémiologie
Enfant
Enfant
enfant
Enfant
rapport de recherche
Virus
Virus
rapport albumine/globuline
virus
Epidémiologie
épidémiologie
Virus
virus
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations actualisées de la SFGM-TC concernant le coronavirus (SARS CoV-2)
https://www.sfgm-tc.com/la-societe-francophone-de-greffe-de-moelle-et-de-therapie-cellulaire/actualites/3000-recommandations-de-la-sfgm-tc-concernant-le-coronavirus-sars-cov-2
2020
false
false
false
SFGM - Société Française de Greffe de Moelle et de Thérapie Cellulaire
France
français
recommandation professionnelle
recommandation patients
COVID-19
COVID-19
virus du SRAS
Coronavirus
directives de santé publique
coronavirus
coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Lignes directrices de sécurité biologique pour le diagnostic et la recherche (concernant SARS-CoV-2)​
Laboratoire
https://www.biosecurite.be/biosecurite-sars-cov-2
2020
Belgian Biosafety Server
Belgique
COVID-19
COVID-19
Belgique
recommandation professionnelle
biologie
virus du SRAS
diagnostic biologique
Sécurité
recherche en laboratoire
techniques de laboratoire clinique
recherche
Biologie
Diagnostic biologique
Recherches
confinement de risques biologiques
Sécurité en laboratoire
sécurité
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N3-AUTOINDEXEE
Salles de Surveillance Post-Interventionnelle (SSPI) en contexte SARS-CoV-2
http://aphp.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/268/files/2020/03/SSPI_recommandation-dadaptation-COVID_20200328.pdf
2020
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
salle de réveil
virus du SRAS

---
N2-AUTOINDEXEE
Usagers & patients face au SARS-CoV-2 : vos questions, nos réponses
https://www.france-assos-sante.org/actualite/covid-19-questions-reponses/
Fais-je partie des populations à risque ? Comment me déplacer pendant le confinement ? Dois-je arrêter mon traitement ? Alors que les mesures visant à limiter la diffusion du coronavirus appliquées en France impactent directement les usagers du système de santé, les interrogations pleuvent. Passage en revue des principales informations à savoir.
2020
false
false
false
France Assos Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information patient et grand public
patients
virus du SRAS
a comme patient
Question-réponse
Face
face

---
N3-AUTOINDEXEE
Sujets immunisés contre le Sars-CoV-2 et sérologie
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/covid-19/1667-sars-cov-2-et-se-rologie-250320
2020
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
virus du SRAS
personnes
vaccination
immunisation
sérologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir adopter vis à vis des injections intravitréennes (IVT) dans cette période d’épidémie au Covid-19 - SARS-CoV-2 ?
https://www.sfo-online.fr/sites/www.sfo-online.fr/files/medias/documents/epidemie_au_covid-19_-_ivt_3.pdf
2020
SFO - Société Française d'Ophtalmologie
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
vis orthopédiques
Périodique
Épidémies
virus du SRAS
adoption
virus de l'immunodéficience simienne
dû à
injections intravitréennes
Injection
adoption
injection
prise en charge de la maladie
Épidémies de maladies
épidémies
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir pour la prise en charge de pathologies chirurgicales vitréo-rétiniennes en cette période d’épidémie de Covid-19 à virus SARS-CoV-2 ?
https://www.sfo-online.fr/sites/www.sfo-online.fr/files/medias/documents/quelle_conduite_a_tenir_pour_la_prise_en_charge_de_pathologies_chirurgicales_vitreo-retiniennes_en_cette_periode_depidemie_de_covid-19_02avril20_v3.pdf
2020
SFO - Société Française d'Ophtalmologie
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
Pathologie
virus
Virus
Pathologie
Virus
Pathologie
rétine
Virus
Épidémies de maladies
rétinopathies
PATHOLOGIE
Pathologie
prise en charge de la maladie
Pathologie
Périodique
virus du SRAS
Pathologie
Épidémies
Pathologie
Pathologie
virus
épidémies
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir pour le suivi des patients glaucomateux en cette période d’épidémie de Covid-19 à virus SARS-CoV-2 ?
https://www.sfo-online.fr/sites/www.sfo-online.fr/files/medias/documents/quelle_conduite_a_tenir_pour_le_suivi_des_patients_glaucomateux_-_covid-19__0.pdf
2020
SFO - Société Française d'Ophtalmologie
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
a comme patient
prise en charge de la maladie
Épidémies de maladies
virus
Virus
virus du SRAS
Périodique
Épidémies
continuité des soins
Virus
Virus
épidémies
virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
AVIS de l'Anses relatif à l'évaluation des risques liés à la consommation de compléments alimentaires contenant des plantes pouvant interférer avec la réponse immunitaire et inflammatoire associée à l'infection par le SARS-Cov-2
https://www.anses.fr/fr/content/l%E2%80%99anses-met-en-garde-contre-la-consommation-de-compl%C3%A9ments-alimentaires-pouvant-perturber-la
Certaines plantes contenues dans les compléments alimentaires peuvent perturber les défenses naturelles de l’organisme en interférant notamment avec les mécanismes de défense inflammatoires utiles pour lutter contre les infections et, en particulier, contre le COVID-19. Les plantes visées par l’avis de l’Anses sont : le saule, la reine des prés, l’harpagophytum, le curcuma, les échinacées, le bouleau, le peuplier, la réglisse…
2020
ANSES
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information patient et grand public
virus du SRAS
Infection
Risque relatif
Plante
maladie infectieuse
Contenants alimentaires
réponse immunitaire
consommation alimentaire
baies (géographie)
Plantes
plante
compléments alimentaires
infection
plantes comestibles
Appréciation des risques
Anses
Complément
risque
Emballage alimentaire
plantes
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Le virus SARS-CoV-2 et la maladie Covid-19 : données moléculaires
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02547282
Comprendre les mécanismes moléculaires utilisés par le virus permettra de dégager des stratégies de diagnostic, de prise en charge et de traitement efficace des patients symptomatiques mais aussi asymptomatiques. Après avoir proposé un point complet sur le virus SRAS-Cov-2 le 19 mars 2020,nous apportons aujourd'hui un éclairage sur les données moléculaires.
2020
HAL Archives ouvertes
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
article de périodique
Maladies
Maladie
ensemble de données
Maladie
Virus
Virus
Maladies
Virus
virus
virus du SRAS
maladie
ensemble de données
maladie
virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
COVID-19 (SARS-CoV-2) : Recommandations intérimaires pour la protection des travailleurs avec maladies chroniques
https://www.inspq.qc.ca/publications/2967-protection-travailleurs-maladies-chroniques-covid-19
Au cours des dernières semaines, plusieurs directives et recommandations importantes ont été émises par les autorités de santé publique provinciales afin de protéger les populations les plus vulnérables d’une infection par le SARS-CoV-2. Ces directives incluent entre autres l’interdiction de visites dans les centres de personnes âgées ainsi que le retrait préventif de la travailleuse enceinte dans certains contextes d’exposition professionnelle à risque. Ces actions ont suscité de nombreuses préoccupations d’employeurs, de travailleurs et de cliniciens sur les mesures de protection qui s’imposent dans le milieu de travail pour les personnes immunodéprimées ou atteintes de maladies chroniques. Dans ce contexte, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a eu le mandat de former un groupe de travail chargé de formuler un avis pour répondre à ces questions. Le présent avis comprend les recommandations pour les travailleurs avec certaines maladies chroniques.
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
maladie chronique
virus du SRAS
maladie chronique
Maladies
Maladie chronique
Malade chronique
directives de santé publique
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
SARS-CoV-2 : Une simulation pré-confinement non-adéquate dans l'étude HAL Id: pasteur-02548181
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02567189
L’observation des données réelles des «décès par 24H à l’hôpital» de l’épidémie de SARS-CoV-2en France nous a conduit à étudier quelles étaient les simulations faites pour les données pré-confinement dans différentes études publiées et en particulier dans l’étude identifiée HAL Id:pasteur-02548181, https://hal-pasteur.archives-ouvertes.fr/pasteur-02548181L’observation des données réelles des «décès par 24H à l’hôpital» de l’épidémie de SARS-CoV-2en France nous a conduit à constater que le confinement a eu un impact sur la mortalité à compterdu 4 avril d’une part et d’en induire un décalage de 19 jours entre infection et mortalité issu de cesdonnées à l’hôpital.Nous avons donc pu confronter la simulation effectuée dans l’étude ci-dessus pour les donnéespré-confinement à la réalité des données, et nous avons conclu que cette simulation présentaitune adéquation de 38% avec la réalité.
2020
HAL Archives ouvertes
France
COVID-19
COVID-19
rapport
virus du SRAS
collecte de données
confinement de risques biologiques
Simulation
Prairie
mouche noire
simulation
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
SARS-CoV-2 : Une contagiosité qui décroit naturellement avec le temps
Version finale
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02568500
2020
false
false
false
HAL Archives ouvertes
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
virus du SRAS
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Qu’attendre de la sérologie du SARS-CoV-2 en période de déconfinement ?
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-et-de-lacademie-nationale-de-pharmacie-quattendre-de-la-serologie-covid-19-en-periode-de-deconfinement/
Malgré l’impact important du confinement sur le cours de l’épidémie de Covid-19, la circulation du virus persiste sur le territoire français, même parmi les régions les moins touchées. À la date du 11 mai, fixée pour la sortie du confinement, une modélisation de l’Institut Pasteur estimait que l’infection aurait touché 5,7% de la population, avec d’importantes variations régionales, de moins de 2% en Bretagne, Nouvelle-Aquitaine et Pays de Loire jusqu’à 10-13% en Grand-Est et Île-de-France . Le niveau d’immunité de la population française vis-à-vis du Sars-CoV-2 semble donc très faible, loin du seuil théorique de 60% qui permettrait d’escompter un niveau de protection collective. Cette situation rend nécessaire la mise en œuvre d’enquêtes séro-épidémiologiques itératives en population, représentatives de chaque région, de chaque tranche d’âge et de chaque catégorie socioprofessionnelle pour évaluer l’extension de l’épidémie dans la population. Par ailleurs, une forte demande de tests sérologiques est exprimée par les travailleurs professionnellement exposés et, plus largement, par de nombreuses personnes inquiètes, soucieuses de connaître leur statut immunitaire.
2020
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information patient et grand public
virus du SRAS
Périodique
sérologie
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : Rationalisation de l’utilisation des masques respiratoires pour les professionnels de santé en période épidémique
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=830
Le HCSP émet ses recommandations dans le cadre de la rationalisation de l’utilisation des masques chirurgicaux anti-projections et des masques filtrant de type FFP2 pour les professionnels de santé en établissements de santé, en établissements médico-sociaux et en ville en période épidémique de stade 3. Le HCSP a fondé ses recommandations sur les connaissances actuellement disponibles, en particulier les publications scientifiques relatives au SARS-CoV-2, et sur les possibilités d’approvisionnement en masques respiratoires. Le HCSP précise les types de masques existants et leurs utilisations respectives. Il définit aussi les catégories prioritaires de professionnels pour l’approvisionnement en masques, en fonction du type d’actes ou de situations. Le 12 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que l’épidémie liée au virus SARS-CoV-2 constituait une pandémie.
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
Santé
virus du SRAS
épidémies
masques
Périodique
coronavirus
rationalisation
personnel de santé
Coronavirus
santé
coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
COVID-19 (SARS-COV-19) : Recommandations intérimaires sur les mesures de prévention et contrôle des infections à appliquer en présence d’une personne sous investigation, d’un cas probable ou confirmé ou d’un contact étroit dans la communauté
https://www.inspq.qc.ca/covid-19/prevention-et-controle-des-infections
Cette section présente les recommandations pour la prévention et le contrôle des infections en lien avec la COVID-19 en milieux et en contextes de soins : hôpitaux, unités de soins aigus, cliniques externes, cliniques médicales, cliniques COVID-19, groupes de médecine de famille (GMF), centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), résidences privées pour aînés (RPA) et les autres milieux de vie, soins et services. Les recommandations sont mises à jour dès que de nouvelles informations sont disponibles dans la communauté scientifique.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
Infection
diagnostic probable
Prévention des infections
poids et mesures
attention
Applications
Personna +
Mesures
maladie infectieuse
Communauté
virus du SRAS
personnel de recherche
caractéristiques de l'habitat
directives de santé publique
Applications
rétrécissement
Applications
personnes
personnes
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Validation des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro détectant les anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 par un examen sérologique
Coronavirus COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19__plateforme-liste-validation-dispositifs-medicaux-diagnostic-in-vitro.pdf
Conformément à l’article 10-3-1 de l’arrêtédu 23 mars 2020 prescrivant les mesures d'organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, dans sa rédactionqui résulte de l’arrêté du 20 mai 2020, le ministère des solidarités et de la santé a publié la liste de validation des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro détectant les anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 par un examen sérologique.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
virus du SRAS
anticorps
diagnostic
aucun diagnostic
coronavirus
Techniques in vitro
In vitro
anticorps covas
dispositif
équipement et fournitures
Coronavirus
Dispositifs médicaux
enquêteur
sérologie
coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Informations sur la conduite à tenir par les professionnels relatifs à la prise en charge du corps d’un patient décédé infecté par le virus SARS-CoV-2
Employeurs et directeurs d’établissements ou services accueillant des personnes âgées et handicapées
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_conduite-a-tenir_professionnels_esms-prise-en-charge_corps_patient_decede-paph_270232020.pdf
Dans le cadre de l’évolution de l’épidémie de COVID 19 sur le territoire, en phase épidémique, cettefiche vous présente la conduite à tenir dans vos établissements médico-sociaux pour la prise en charge du corps d’un patient décédé infecté par le virus SARS-CoV-2.Cette fiche s’appuie sur l’avis du Haut Conseil de la santé publique relatif à la prise en charge du corps d’un patient cas probable ou confirmé COVID19 du 24 mars 2020.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
Handicap
prise en charge de la maladie
virus
limitation de la fonction non classée ailleurs; incapacité non classée ailleurs
handicap
corps humain
Virus
Virus
charge virale
personnes handicapées
Parties du corps
Handicap
défense du patient
services d'aide à domicile
a comme patient
maladie infectieuse
prise en charge personnalisée du patient
personne âgée
infection
Handicap
Chargés des relations avec les patients
Accueil
PERSONNE AGEE
sujet âgé de 80 ans ou plus
virus du SRAS
sujet âgé
Virus
relations interprofessionnelles
Infection
sujet âgé de 80 ans ou plus
virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Dérogations pour la réalisation d’examens de détection du génome du SARS-COV-2 par RT PCR
Foire aux questions à destination des agences régionales de sante, des préfets et des laboratoires en capacite de réaliser des tests de RT-PCR COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/faq_derogations-laboratoires.pdf
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
génome
virus du SRAS
génome
émigration et immigration
santé
enquêteur
laboratoires
compétences pour le passage de test
analyse de laboratoire
RT-PCR
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif à la conduite à tenir pour les professionnels intervenant en établissements de santé et en établissements sociaux et médico-sociaux selon leur statut vis à vis du SARS-CoV-2
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=838
Le Haut Conseil de la santé publique émet des recommandations relatives à conduite à tenir vis-à-vis des professionnels intervenant en établissement de santé (ES) ainsi qu’en établissement social et médico-social (ESMS) selon leur statut vis-à-vis du SARS-CoV-2. Le HCSP souligne en préambule que sont concernés par cet avis l’ensemble des professionnels intervenant en établissement de santé et établissement social et médico-social (qu’ils soient ou non soignants). Sont rappelés dans l’avis : les mesures de contact tracing, les modes de transmission du SARS-Cov-2, la cinétique de l’excrétion virale, les modes de transmission du virus et la durée de contagiosité. La transmission nosocomiale du SARS-CoV-2 est documentée, elle fait intervenir les contacts avec des patients infectés mais aussi des contacts extraprofessionnels. Enfin les professionnels peuvent se contaminer entre eux.
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
personnel de santé
vis orthopédiques
dû à
Établissements de santé
virus du SRAS
attitude envers la santé
établissements de soins de long séjour
relations interprofessionnelles
classe sociale
Socialisme
prise en charge de la maladie
virus de l'immunodéficience simienne
statut social
établissements de santé
socialisme
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisation des tests sérologiques permettant la détection des anticorps anti-SARS-Cov-2 IgG et IgM en pratique courante
Version 1 -06 05 2020
http://aphp.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/268/files/2020/05/utilisation-tests-SEROLOGIE-SarsCov2_VF_20200506.pdf
Les tests sérologiques détectentlesanticorps sériques circulants spécifiques du virus SARS-CoV2 d’isotype IgGou IgM. Ils sont dirigés contre des protéines structuralesdu virus, soit la nucléocapside, soitlaprotéine d’enveloppe Spike,très immunogène.
2020
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
anticorps di^a^
anticorps mt^a^
anticorps fr^a^
anticorps jr^a^
anticorps th^a^
anticorps rd^a^
anticorps au^a^
anticorps st^a^
anticorps tg^a^
immunoglobuline M
anticorps dr^a^
anticorps ch^a^
anticorps sw^a^
anticorps a>m<
anticorps 'n'
anticorps in^a^
anticorps le^a^
anticorps en^a^fs
anticorps tr^a^
anticorps re^a^
anticorps kp^a^
anticorps lan
anticorps os^a^
anticorps to^a^
anticorps cl^a^
anticorps le^x^
anticorps en^a^fr
anticorps hg^a^
anticorps bx^a^
anticorps c
anticorps jn^a^
anticorps mi^a^
immunoglobuline G
anticorps wd^a^
anticorps n^a^
anticorps mcc^a^
anticorps sf^a^
anticorps le^d^
anticorps vr
anticorps ok^a^
anticorps le^bh^
anticorps bp^a^
anticorps xg^a^
anticorps js^a^
anticorps sc2
anticorps es^a^
anticorps ls^a^
anticorps go^a^
Pratique
anticorps an^a^
anticorps zt^a^
anticorps ht^a^
anticorps m^a^
anticorps cs^a^
anticorps pr>a<
anticorps rh42
anticorps rg^a^
anticorps
anticorps gy^a^
virus du SRAS
anticorps a>1< le^b^
anticorps li^a^
anticorps a>3<
anticorps ny^a^
anticorps je^a^
anticorps fy^a^
anticorps pr^a^
anticorps lw^a^
anticorps tj^a^
anticorps anti-idiotypiques
anticorps or^a^
anticorps jk^a^
anticorps do^a^
anticorps rb^a^
anticorps lw^b^
anticorps sd^a^
anticorps jc^a^
anticorps be^a^
anticorps kn^a^
anticorps pt^a^
Fracture intertrochantérienne
Tests sérologiques
anticorps dh^a^
anticorps nijhuis
anticorps a>1< le^d^
anticorps rh^a^
anticorps yt^a^
anticorps cr3
Aéroportie
anticorps yk^a^
anticorps mo^a^
Anticorps
anticorps le^ns^
anticorps at^a^
anticorps sk^a^
anticorps wk^a^
anticorps ol^a^
anticorps le^b^
anticorps chr^a^
anticorps yh^a^
anticorps vg^a^
enquêteur
anticorps r1^a^
anticorps lu^a^
anticorps en^a^ts
anticorps a.m.
anticorps le^s^
anticorps m1^a^
anticorps a>2<
anticorps bg^a^
anticorps co^a^
anticorps en^a^kt
anticorps le^bl^
anticorps u1^a^
anticorps c
anticorps s1^a^
anticorps ri^a^
test sérologique
anticorps jo^a^
anticorps m'
anticorps wr^a^
anticorps er^a^
anticorps a>x<
tests sérologiques
anticorps le^c^
anticorps a>1<

---
N2-AUTOINDEXEE
SARS-CoV-2 et l'utilisation des systèmes d’aération passive, ventilation mécanique, air-conditionné et filtres hors hôpital et institutions de soins
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9581-vaccination-grippe-saison-hivernale-2020-2021
Dans cet avis scientifique, qui propose des lignes directrices aux responsables des politiques en matière de santé publique, aux gestionnaires de bâtiments publics et aux techniciens en HVAC, le Conseil Supérieur de la Santé de Belgique fournit un avis d'expert et des recommandations spécifiques sur l'utilisation, en dehors des hôpitaux et des établissements de soins, des systèmes d’aération passive, ventilation mécanique, air-conditionné et filtres pour prévenir la transmission potentielle aéroportée du SRAS-COV-2.
2020
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
filtres à air
ventilation artificielle
ventilation passive
Ventilation
virus du SRAS
ventilation mécanique
Ventilation mécanique
soins
hôpitaux
Conditionnement
hôpital
Conditionnement
air
Air
climatisation
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
NOTE AST révisée de l'Anses relative à la proposition d’orientations utiles pour la prévention de l’exposition au virus SRAS-CoV-2 en milieu professionnel, dans des contextes autres que ceux des soins et de la santé
https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2020SA0046.pdf
Dans le contexte de la gestion de la crise liée à l’épidémie de COVID-19 en France, et mobiliséepar les services du Premier ministre et du ministère de la santé en date du 22 mars 2020, l’Anses s’est autosaisie pour produire un appui scientifique utile à la puissance publique et aux employeurs pour améliorer la prévention de l’exposition au virus SRAS-CoV-2 en milieu professionnel, dans les secteurs autres que ceux des soins et de la santé.
2020
ANSES
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
rapport
effets de l'exposition à un agent externe
prestations des soins de santé
Anses
Exposition
aspartate aminotransferases
virus du SRAS
virus
proposita
baies (géographie)
orientation
Soins de santé
Virus
Virus
orientation

---
N3-AUTOINDEXEE
Ordonnance sur le système de traçage de proximité pour le coronavirus SARS-CoV-2
https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20201730/index.html
La présente ordonnance règle les modalités de l’organisation, de l’exploitation et du traitement des données du système de traçage de proximité pour le coronavirus SARS-CoV-2 au sens de l’art 60a LEp (système TP).
2020
Autorités fédérales de la Confédération suisse
Suisse
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
texte juridique
ordonnances
Coronavirus
coronavirus
virus du SRAS
coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Protocole de surveillance de l’infection à SARS-CoV-2 chez les agents de santé
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/332930/WHO-2019-nCoV-HCW_Surveillance_Protocol-2020.1-fre.pdf
La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) a été détectée pour la première fois à Wuhan (Chine) en décembre 2019. Le 30 janvier 2020, le Directeur général de l’OMS a déclaré que la flambée épidémique en cours constituait une urgence de santé publique de portée internationale. Le 11 mars 2020, après avoir évalué sa gravité et sa propagation, le Directeur général a annoncé que la flambée épidémique devait être considérée comme une pandémie qui pouvait encore être maîtrisée. Selon les données actuellement disponibles, l’agent pathogène responsable, le virus SARS-CoV-2, se propage d’une personne à l’autre essentiellement par les gouttelettes respiratoires et par contact. Ce virus peut donc se transmettre par contact direct avec un sujet infecté, par contact indirect avec des surfaces se trouvant dans l’environnement immédiat ou par l’intermédiaire d’objets utilisés sur un sujet infecté (par exemple, un stéthoscope ou un thermomètre). Une transmission par voie aérienne est également possible dans certaines circonstances et dans certains milieux où des actes ou des traitements de soutien génèrent des aérosols. Les personnes asymptomatiques et présymptomatiques sont susceptibles de transmettre l’infection.
2020
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
Infection
maladie infectieuse
infection
virus du SRAS
organisation et administration
santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Évolution du SARS-CoV-2 face au système immunitaire de son hôte
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02886806
Comment expliquer l'évolution temporelle de la pandémie ? Une analyse des courbes de l'épidémie au stade tardif montre dans le monde entier l'évolution vers la bénignité du virus. On observe une augmentation prolongée des nouveaux cas avec une baisse régulière des cas graves et des décès. Il a été suggéré une immunité croisée avec les coronavirus de rhumes banals. Celle-ci mettrait en jeu des séquences virales codant pour la spike protéine mais aussi et de façon importante pour des protéines non structurales qui pourraient interagir avec la réponse immunitaire cellulaire (CD4 et CD8 ). Les mutations de la séquence de l'ARN viral observées au cours de la Covid-19 concernent également des régions impliquées dans l'interaction du virus avec les cellules du système immunitaire de son hôte. Il semblerait que le virus émergent s'est adapté au système immunitaire de son hôte en modifiant sa transmissibilité et/ou sa virulence. Le virus s'adapte par sélection naturelle au système immunitaire de son hôte (la population humaine) ; c'est l'ensemble de ces adaptations individuelles qui produit l'évolution globale du virus au cours de l'épidémie. Cette hypothèse est cohérente avec la Théorie de l'Évolution qui permet souvent de résoudre des énigmes en biologie.
2020
HAL Archives ouvertes
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
article de périodique
système immunitaire
Face
virus du SRAS

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 : surveillance de la circulation du SARS-Cov-2 dans les eaux usées, indicateur simple de suivi de la pandémie de Covid-19
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-covid-19-surveillance-de-la-circulation-du-sars-cov-2-dans-les-eaux-usees-indicateur-simple-de-suivi-de-la-pandemie-de-covid-19/
Un enjeu majeur pour suivre la pandémie de Covid-19 est la surveillance de la circulation du virus dans la population pour prévenir le plus tôt possible d’éventuelles résurgences. Cela peut être réalisé par des tests qRT-PCR systématiques sur la population dans le but d’identifier et d’isoler les porteurs sains du SARS-Cov-2. On peut aussi le faire par des études séro-épidémiologiques basées sur la détection d’anticorps spécifiques contre le coronavirus, ce qui permet d’estimer aujourd’hui le taux de l’immunité collective à 5 à 10 % de la population française. En complément de ces tests d’une mise en œuvre lourde, l’analyse microbiologique des eaux usées peut jouer un rôle stratégique dans la surveillance prospective et régulière de la circulation du virus. Il est établi que le SARS-Cov-2 peut se multiplier dans les entérocytes [1] et qu’environ 10 % des cas de Covid-19 présentent des troubles gastro-intestinaux, notamment une diarrhée [2]. De plus, les porteurs asymptomatiques ou paucisymptomatiques potentiellement contagieux éliminent momentanément le virus dans leurs selles (jusqu’à 30 à 50 %). Le SARS-Cov-2 a une faible stabilité dans l’environnement et est très sensible aux agents oxydants comme l’hypochlorite. Il est rapidement inactivé dans l’eau, contrairement aux entérovirus sans enveloppe.
2020
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
virus du SRAS
eaux usées
Eaux usées
laisse entrevoir
eaux d'égout
indicateurs et réactifs
indication de
pandémies
organisation et administration
Indicateurs
eaux usées
eaux usées

---
N2-AUTOINDEXEE
Énoncé de position sur l’utilisation de masques faciaux par le public pendant la pandémie de SRAS-CoV-2 (COVID-19)
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2020/06/FR-final-Face-Mask-position-statement.pdf
2020
Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire
Canada
recommandation pour la pratique clinique
pandémies
virus du SRAS
masques
face, sai
COVID-19
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
NOTE AST de l'Anses relative à deux projets de protocoles de suivi d’abattement des phages dans les boues et l’actualisation des connaissances concernant, la présence de SARS-CoV-2 dans les eaux usées/boues, l’efficacité des procédés d’hygiénisation des boues en ce qui concerne l’abattement du SARS -CoV-2, les procédés qui pourraient conduire à un abattement des teneurs en SARS-CoV-2 pour les boues non hygiénisées et l’infectiosité du SARS-CoV-2 dans différentes matrices
https://www.anses.fr/fr/system/files/MFSC2020SA0069.pdf
L’Anses a été saisie le 14 mai 2020 par l’association Robin des Bois (2020-SA-0069). Dans le cadre de cette demande, l’Anses actualisera les connaissances concernant la présence de SARS-CoV-2 dans les eaux usées/boues, si nécessaire, complétera les connaissances relatives à l’efficacité des procédés d’hygiénisation des boues en ce qui concerne l’abattement du SARS-CoV-2, documentera, pour les boues non hygiénisées, les procédés qui pourraient conduire à un abattement des teneurs en SARSCoV-2, précisera les modalités de protection des travailleurs et actualisera les connaissances concernant l’infectiosité du SARS-CoV-2 dans différentes matrices.
2020
false
false
false
ANSES
France
COVID-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
COVID-19
information scientifique et technique
bactériophages
connaissance
connaissance
virus du SRAS
dû à
baies (géographie)
Savoir
aspartate aminotransferases
Anses
bandes pour matrice
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus

---
N3-AUTOINDEXEE
Communiqué de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie vétérinaire de France : Les animaux contaminés par le SARS-CoV-2 représentent-ils un risque pour l’Homme ?
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-les-animaux-contamines-par-le-sars-cov-2-representent-ils-un-risque-pour-lhomme/
Les connaissances sur les risques de contamination humaine par le SARS-CoV-2 à partir des animaux [1] se sont enrichies de nouvelles données sur la sensibilité ou la résistance au virus parmi les différentes espèces animales, en conditions naturelles ou expérimentales. Bien que l’origine zoonotique de la Covid-19 soit bien établie (chauves-souris du genre Rhinolophus, hôtes intermédiaires possibles, dont le Pangolin asiatique), un seul cas de contamination animal-Homme par le SARS-CoV-2 ayant été documenté avec des visons d’élevage aux Pays-Bas, rien ne prouve à l’heure actuelle que les animaux participent à la propagation de la pandémie dans la population humaine.
2020
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
information scientifique et technique
virus du SRAS
Communications
France
Homme
animal
Animaux
France
France
académies et instituts
médecine vétérinaire
Homme
communication
Homme
Homme
Homme
communisme
Animal
Homme
Homme
Animal
Homme
Animaux
Animaux
France
Commune
risque
Communication
Actualités
panthera uncia
France
homo sapiens
Académies
français
Animaux
Homme
humains
Animaux
Médecins
Animal
Animaux
Communication
animaux
actualités
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccins contre le SARS-CoV-2 - 9 juillet 2020 - Une stratégie de vaccination
Avis du CARE - Conseil scientifique-Comité vaccins - 9 juillet
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_vaccins_9_juillet_2020_-_care_-_conseil_scientifique_-_comite_vaccin.pdf
La recherche pour un vaccin anti-COVID-19 est de plus en plus active à l’échelle internationale. De nombreux essais sont en cours. Bien que l’utilisation d’un vaccin soit soumise aujourd’hui aux incertitudes et inconnues scientifiques (efficacité, disponibilité à moyen ou long terme, type de vaccins...), il est dès à présent crucial d’élaborer une stratégie vaccinale nationale, afin que cet outil puisse être intégré efficacement dans la stratégie plus globale de lutte contre l’épidémie COVID-19 dès sa disponibilité.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation de santé publique
Abcès médiastinal
Assistance
vaccin contre la vaccine
vaccination
Vaccine
vaccin contre la COVID-19
vaccination; médication préventive
vaccination
vaccins
virus du SRAS
vaccination
Vaccins
Fracture intertrochantérienne
vaccins antiviraux
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : antécédents de Covid-19 et RT-PCR positive
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=886
Le HCSP complète ses recommandations relatives au contact tracing ou au dépistage systématique S’agissant des personnes ayant des antécédents de Covid-19 documenté et présentant une RT-PCR positive à distance de la première infection. Lorsque ces personnes sont asymptomatiques, elles ne doivent pas être considérées comme un nouveau cas et il n’est pas nécessaire de les placer en quatorzaine. Elles doivent continuer à appliquer les mesures barrières recommandées dans le cadre de la prévention du SARS-CoV-2 En cas de nouveaux symptômes une démarche diagnostique doit être mise en place, adaptée à la symptomatologie S’agissant des personnes difficilement remplaçables (opérateurs d’importance vitale) : elles ne doivent pas être systématiquement mises en quarantaine en cas de contact, à l’instar de ce qui est préconisé pour les soignants. La formation aux gestes barrières est essentielle
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation de santé publique
antécédents
Coronavirus
RT-PCR
virus du SRAS
coronavirus
présentations de cas
coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
SARS-CoV-2 : organisation de grands rassemblements de plus de 5 000 personnes et de fêtes extérieures dansantes
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=888
Le HCSP évalue la possibilité d’organiser des rassemblements de plus de 5 000 personnes à partir du 1er septembre 2020, en intérieur et en extérieur, et se prononce sur les conditions sanitaires requises pour l’organisation de grandes fêtes extérieures dansantes dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Il rappelle d’abord ses précédentes recommandations formulées dans les avis concernant les espaces culturels (dont les discothèques et les festivals) et les rassemblements jusqu’à 5 000 personnes. Il prend ensuite en considération l’évolution de la situation épidémiologique en France mettant en évidence une augmentation de la circulation du virus SARS-CoV-2. Il tient compte de la diminution du respect des gestes barrières observée lors de manifestations récentes de grande ampleur et confirmée par une étude de Santé publique France. Une recherche bibliographique dans d’autres pays occidentaux montre que la jauge des rassemblements y est limitée en intérieur comme en extérieur. Le HCSP souligne la difficulté du respect des mesures barrières par les participants et les risques importants d’une amplification de la diffusion du virus lors de tels événements. Il préconise qu’une évaluation des risques soit menée au cas par cas pour chaque événement envisagé et il déconseille tout rassemblement, intérieur ou extérieur, pour lesquels les mesures préconisées de prévention et de contrôle de la transmission du virus ne peuvent être respectées.
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation de santé publique
organisation
personnes
Personna +
virus du SRAS
Organisation
vacances
Abcès cérébral
Organisation
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
SARS-CoV-2 : accès aux vestiaires sportifs et pratiques de sports de plein air
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=893
Dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19, le HCSP évalue les conditions d’accès aux vestiaires sportifs collectifs et à la pratique des activités physiques et sportives collectives de nature et de plein air. Son avis est aussi sollicité sur la rédaction d’un décret du ministère des sports concernant les vestiaires collectifs et les dispositions concernant les établissements sportifs couverts et les établissements de plein air. Le HCSP rappelle les recommandations émises dans ses précédents avis sur la prévention de la transmission virale dans les lieux clos collectifs et à l’extérieur en cas de forte densité de personnes, les mesures barrières et la distanciation physique lors de la reprise de l’activité physique et sportive et des évènements de grande ampleur avec des rassemblements importants de personnes. Il prend notamment en compte l’augmentation de la circulation du virus SARS-CoV-2 au niveau national et international et la diminution du respect des mesures barrières par la population, le fait que les activités physiques et sportives accentuent les risques de transmission du virus Les recommandations sur l’utilisation des vestiaires sportifs et la pratique des sports collectifs dans d’autres pays occidentaux ont été recherchées via Internet. Au vu de ces différents éléments, le HCSP confirme les mesures de prévention qu’il a précédemment préconisées et insiste sur le respect de l’ensemble de ces mesures (dont le port du masque) pour permettre l’accès et l’utilisation des vestiaires collectifs ainsi que pour la réouverture au public des établissements sportifs couverts et de plein air. L’opportunité d’ouvrir ces vestiaires et d’organiser des événements sportifs de grande ampleur doit être évaluée en fonction de la circulation du virus dans les zones concernées
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation de santé publique
sports
air
Vestiaire
air
amélioration d'image radiographique
athlètes
Pratique
virus du SRAS
Air
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Retrouver les origines du SARS-COV-2 dans les phylogénies de coronavirus
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02890450
Le SARS-CoV-2 est un nouveau coronavirus (CoV) humain. Il a émergé en Chine fin 2019 et est responsable de la pandémie mondiale de COVID-19 qui a causé plus de 500 000 décès en cinq mois. La compréhension de l’origine de ce virus est une question importante et il est nécessaire de déterminer les mécanismes de sa dissémination afin de pouvoir se prémunir de nouvelles épidémies. En nous fondant sur des inférences phylogénétiques, l’analyse des séquences et les relations structure-fonction des protéines de coronavirus, éclairées par les connaissances actuellement disponibles sur le virus, nous discutons les différents scénarios évoqués pour rendre compte de l'origine – naturelle ou synthétique – du virus.
2020
false
false
false
HAL Archives ouvertes
France
COVID-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
COVID-19
article de périodique
Coronavirus
Phylogenèse
coronavirus
virus du SRAS
coronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis du 7 août 2020 du collège de la HAS relatif à la prise en charge dérogatoire de la détection du génome du SARS-CoV-2 par amplification génique sur prélèvement salivaire en application de l’article L. 165-1-1 du code de la sécurité sociale
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3198418/fr/avis-n-2020-0045/ac/seap-du-7-aout-2020-du-college-de-la-has-relatif-a-la-prise-en-charge-derogatoire-de-la-detection-du-genome-du-sars-cov-2-par-amplification-genique-sur-prelevement-salivaire-en-application-de-l-article-l-165-1-1-du-code-de-la-securite-sociale
Le document ci-dessous est l'avis du Collège de la Haute Autorité de Santé relatif à la prise en charge dérogatoire de la détection du génome du SARS-CoV-2 par amplification génique sur prélèvement salivaire en application de l’article L. 165-1-1 du code de la sécurité sociale
2020
HAS - Haute Autorité de Santé
France
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation professionnelle
enquêteur
Sécurité sociale
établissements scolaires
sécurité sociale
7-methylbenzo[a]anthracene
Fracture intertrochantérienne
Abcès du poumon
amplification de gène
gestion des soins aux patients
attention
Applications
virus du SRAS
Applications
génome
Aïnhum
génome
Applications
benzo[a]anthracènes
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis du 4 septembre 2020 de la Société Française de Microbiologie (SFM) relatif à la pertinence du prélèvement oropharyngé pour la détection du SARS-CoV-2 dans le cadre du diagnostic des formes symptomatiques, des investigations de cas contacts et du dépistage de masse
https://www.sfm-microbiologie.org/wp-content/uploads/2020/09/Avis-SFM-OP-SARS-CoV-2-_-Version-finale-08092020.pdf
Par saisine de la DGS en date du 26 août 2020, le Directeur Général de la DGS a demandé à la SFM d’émettre un avis concernant la pertinence du prélèvement oropharyngé (OP) pour la détection du SARS-CoV-2 dans le cadre du diagnostic des formes symptomatiques, des investigations de cas contacts et du dépistage de masse.
2020
SFM - Société Française de Microbiologie
France
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation professionnelle
personnel de recherche
aucun diagnostic
Microbiologie
masse
oropharynx, sai
enquêteur
prélèvement d'échantillon pour microbiologie
symptôme
Diagnostic
Microbiologie
Fracture intertrochantérienne
virus du SRAS
Dépistage de masse
microbiologie
diagnostic
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Guide pour le suivi respiratoire des patients ayant présenté une pneumonie à SARS-Cov-2. SPLF. Version du 10 mai 2020.
https://splf.fr/wp-content/uploads/2020/09/Guide-pour-le-suivi-respiratoire-des-patients-ayant-presente-une-pneumonie-a-SARS-Cov-2-SPLF-Version-du-10-mai-2020.pdf
La Société de pneumologie de langue franc aise propose un guide pour le suivi respira-toire des patients ayant présenté une pneumonie à SARS-CoV-2 à partir des données connues desprécédentes épidémies, des lésions aiguës constatées chez ces patients et d’opinions d’experts.Ce guide propose une conduite à tenir selon le type de patients : (1) patient pris en chargeen ville pour une infection à SARS-CoV-2 possible ou prouvée adressé par son médecin trai-tant pour dyspnée persistante, (2) patient hospitalisé pour pneumonie à SARS-CoV-2 en unitéconventionnelle, (3) patient hospitalisé pour pneumonie à SARS-CoV-2 ayant fait un séjouren réanimation. Le suivi ultérieur sera à adapter au bilan initial. Ce guide insiste sur le faitqu’il ne faut pas méconnaître les autres causes de dyspnée (cardiaques, thromboemboliques,syndrome d’hyperventilation, . . .). Ces propositions pourront évoluer dans le temps au fil desconnaissances sur le sujet.
2020
SPLF - Société de Pneumologie de Langue Française
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation professionnelle
pneumopathie infectieuse
a comme patient
pneumonie
pneumonie
virus du SRAS
Fracture intertrochantérienne
Pneumonie
Abcès périanal
continuité des soins
précis
précis
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 : Compléments sur les stratégies de prévention de la diffusion du SARS-CoV-2 en EAJE et milieu scolaire
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=911
Par cet avis complémentaire, le HCSP précise ses recommandations du 9 septembre 2020 concernant les stratégies de prévention de diffusion du SARS-CoV-2 en établissement d’accueil du jeune enfant (EAJE) et en milieu scolaire. Le HCSP prend en considération que les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2. Le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte. Les transmissions surviennent surtout en intra-famille ou lors de regroupements sociaux avec forte densité de personnes en dehors des établissements scolaires. Le port du masque par les adultes dans les classes primaires accueillant des enfants de moins de 11 ans vise surtout à protéger les enfants d’une contamination par des adultes porteurs du virus et asymptomatiques.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
enfant
Virus
Enfant placé en famille d'accueil
Abcès médiastinal
Fracture intertrochantérienne
Accueil
Enfant
Jeûne
virus du SRAS
virus
Enfant
enfant
établissements scolaires
Enfant
Virus
Virus
Enfant
diffusion
jeûne
virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Transmission du SARS-CoV-2 : AIR ou Gouttelettes ? Quelle protection pour les soignants ? - Mise à jour des connaissances
https://www.sf2h.net/wp-content/uploads/2020/09/Mise-a%CC%80-jour-transmission-aeroportee-du-SARS-C-oV-2.pdf
La pandémie liée au SARS-CoV-2 reste la principale actualité sanitaire de cette rentrée 2020, et nous faisons actuellement face à une nouvelle vague d’hospitalisations (https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19). En parallèle, les connaissances sur les modalités de transmission de ce virus et sur le risque de contamination des personnels de soins exposés sont en constante progression, l’occasion de faire une mise à jour pour compléter l’article du Bulletin n 130 écrit début juillet dernier.
2020
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
article de périodique
amélioration d'image radiographique
virus du SRAS
Savoir
connaissance
connaissance
Air
a comme soignant
air
aidants
air
Transmissions
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Enquête « TRANSEPS » : évaluation rétrospective de la circulation du virus SARS-CoV-2 au sein de deux crèches hospitalières de Seine-Saint-Denis accueillant les enfants du personnel soignant réquisitionné pendant la période de confinement de la population française
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/23/2020_23_1.html
Introduction – L’efficacité de la fermeture des crèches et des écoles sur le contrôle de l’épidémie de SARS-CoV2 n’est pas connue, notamment parce que la participation des enfants aux chaînes de transmission n’est pas complètement établie. Matériel-méthodes – Du 29 mai au 2 juillet 2020, une étude rétrospective a retracé la circulation du virus pendant la période de confinement dans deux populations : des soignants hospitaliers de Seine-Saint-Denis réquisitionnés pour prendre en charge des patients Covid et des professionnels de la petite enfance réquisitionnés en crèches hospitalières auprès des enfants des premiers. Un questionnaire a reconstitué l’historique de symptômes, les contacts avec des cas suspects ou avérés de Covid et les caractéristiques sociodémographiques des participants. Un prélèvement sanguin a recherché des anticorps anti-SARS-CoV-2. Résultats – Le taux d’attaque était de 11,5% dans la population de soignants hospitaliers (6/52) et de 17,4% parmi les professionnels des crèches (8/46). Une épidémie précoce est survenue parmi le personnel de la crèche de Montreuil : elle n’a pas affecté les parents des enfants gardés sur la période (p 0,029). À Aulnay-sous-Bois, 3 professionnels de la crèche ont été infectés : aucun n’avait pris en charge l’enfant d’un soignant séropositif ; de même, parmi les parents d’enfants qui avaient été confiés à ces 3 professionnels, aucun n’a développé d’anticorps. Douze des 14 infections ont pu être reliées à un contaminateur probable, le plus souvent un collègue. Discussion-conclusion – La reconstitution de la circulation virale entre les deux populations de notre étude suggère que les enfants gardés dans ces deux crèches n’ont pas participé à diffuser le virus.
2020
SPF - Santé publique France
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
Virus
Enfant
évaluation rétrospective
Enfant placé en famille d'accueil
collecte de données
virus
population
Enfant
Enfant
Enfant
personnel de santé
Accueil
a comme soignant
région mammaire
confinement de risques biologiques
Enfant
Virus
saints
virus du SRAS
études d'évaluation comme sujet
enfant
enquêteur
les deux seins
Périodique
crèches
Virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Détection des antigènes à l’aide de tests immunologiques rapides pour le diagnostic de l’infection à SARS-CoV-2
Orientations provisoires 11 septembre 2020
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/334409/WHO-2019-nCoV-Antigen_Detection-2020.1-fre.pdf
Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les laboratoires utilisent des tests d’amplification des acides nucléiques (TAAN), notamment la rRT-PCR (transcription inverse et amplification en chaîne par polymérase en temps réel), pour détecter le virus SARS-CoV-2 responsable de la maladie. Dans de nombreux pays, l’accès à ce type de test est limité. Des efforts sont donc déployés pour mettre au point des tests de diagnostic fiables, plus rapides et moins coûteux reposant sur la détection des antigènes spécifiques du SARS-CoV-2. Ces tests diagnostiques antigéniques, conçus pour détecter directement les protéines du SARS-CoV-2 produites par la réplication du virus dans les sécrétions respiratoires, sont destinés à être utilisés soit en laboratoire, soit à proximité immédiate des patients sous forme de tests de diagnostic rapide (TDR). La recherche dans ce domaine est en évolution constante, et près d’une centaine d’entreprises sont activement engagées dans la mise au point ou la fabrication de tests rapides de détection des antigènes du SARS-CoV-2.
2020
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
antigène lw^b^
diagnostic assisté par ordinateur
antigène n^a^
antigène rh42
antigène s1^a^
antigène jn^a^
antigène du groupe sanguin c
antigène bp^a^
antigène
antigène xg^a^
antigène pr>a<
antigène a>x<
antigène le^b^
infection
antigène a.m.
antigène sw^a^
antigène zt^a^
antigène tg^a^
antigène wd^a^
antigène mt^a^
antigène kn^a^
antigène au^a^
antigène jk^a^
antigène le^s^
antigène kp^a^
antigène yh^a^
antigène ri^a^
antigène rh^a^
virus du SRAS
antigène pt^a^
antigène mi^a^
antigène be^a^
antigène le^bl^
Immunologie
antigène le^ns^
antigène co^a^
orientation
antigène ny^a^
antigène at^a^
antigène m^a^
antigène c
antigène gy^a^
Fracture intertrochantérienne
antigène tr^a^
enquêteur
antigène je^a^
antigène jo^a^
antigène en^a^fs
antigène in^a^
Antigènes
antigène en^a^fr
Abcès splénique
antigène sf^a^
antigène a>m<
antigène en^a^kt
antigène lw^a^
antigène u1^a^
antigène ht^a^
antigène cr3
antigène cl^a^
antigènes
antigène di^a^
antigène le^x^
antigène lu^a^
antigène ol^a^
antigène a>1<b
antigène le^a^
antigène bg^a^
antigène a>2<b
antigène m'
antigène jr^a^
antigène re^a^
antigène dh^a^
antigène st^a^
antigène rd^a^
antigène er^a^
antigène mo^a^
antigène a>3<
antigène to^a^
antigène tj^a^
antigène rb^a^
antigène a>2<
antigène hg^a^
antigène en^a^ts
antigène nijhuis
antigène or^a^
antigène pr^a^
antigène chr^a^
antigène do^a^
antigène ok^a^
antigène sk^a^
antigène m1^a^
antigène rg^a^
antigène li^a^
antigène g0^a^
antigène os^a^
antigène jc^a^
antigène ls^a^
antigène le^d^
antigène a>1< le^d^
antigène 'n'
antigène le^bh^
antigène fy^a^
antigène js^a^
Diagnostic
antigène yt^a^
antigène fr^a^
antigène vr
antigène ch^a^
antigène yk^a^
antigène an^a^
antigène es^a^
antigène vg^a^
antigène le^c^
orientation
diagnostic préliminaire
antigène cs^a^
maladie infectieuse
tests immunologiques
antigène mcc^a^
antigène th^a^
antigène wk^a^
antigène sc2
antigène dr^a^
antigène a>3<b
antigène wr^a^
antigène sd^a^
antigène lan
antigène bx^a^
antigène r1^a^
antigène a>1> le^b^

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : séquelles et manifestations cliniques persistantes
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=916
Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a procédé à une synthèse préliminaire de la littérature relative aux complications du Covid-19, mais ne peut, à ce jour, émettre d’avis définitif sur le sujet. Le HCSP recommande toutefois : .La standardisation du recueil d’information lors les consultations post-Covid-19 dans un objectif de mise en commun des données issues de ces consultations. .L’inclusion dans une cohorte de suivi post-Covid-19, des patients n’ayant pas été inclus à la phase aiguë dans la cohorte nationale. .Une coordination nationale de cette construction de cohortes interactives par un organisme de recherche. Lorsque des données complémentaires de la littérature scientifique seront disponibles et que les auditions de spécialistes (pneumologues, neurologues, gériatres, spécialistes en médecine interne, ORL, spécialistes en rééducation fonctionnelle, pédiatres, cardiologues, neuropsychiatres, …) auront été réalisées, le HCSP pourra produire un avis relatif à la description, aux facteurs prédictifs et la prise en charge des complications à distance du Covid-19.
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
information scientifique et technique
coronavirus
Coronavirus
séquelle
virus du SRAS
signes et symptômes
coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif à l’interprétation de la valeur de Ct (estimation de la charge virale) obtenue en cas de RT-PCR SARS-CoV-2 positive sur les prélèvements cliniques réalisés à des fins diagnostiques ou de dépistage
https://www.sfm-microbiologie.org/wp-content/uploads/2020/09/Avis-SFM-valeur-Ct-excre%CC%81tion-virale-_-Version-Finale-25092020.pdf
Dans le cadre de l'épidémie de COVID-19, une stratégie de dépistage massif au niveau national a été déployée, reposant encore presque exclusivement sur la technique RT-PCR sur prélèvement naso-pharyngé (NP) pour détecter le génome du SARS-CoV-2, agent responsable de la COVID-19. La RT-PCR est la technique de référence et dispose d'une sensibilité très élevée permettant de détecter de très faibles quantités d'ARN viral dans les échantillons cliniques. Cette sensibilité soulève cependant des questions sur un risque éventuel de contagiosité de ces faibles charges virales. Les résultats faiblement positifs impliquent notamment des enjeux importants en termes de prise en charge des patients dans les établissements de soins et de santé, de conduite à tenir pour les individus asymptomatiques (cas contact, dépistages en EHPAD, autour de clusters …), les individus précédemment testés positifs et cliniquement guéris avant un voyage en Outre-Mer ou à l'étranger, et les patients nécessitant une admission en structure hospitalière hors indication COVID-19 ou de soins (séjour en EHPAD …).
2020
SFM - Société Française de Microbiologie
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
recommandation professionnelle
estimateur
RT-PCR
charge virale
interprète
ESTIMA
virus
Interprète
Dépistage
Respect
Dépistage de masse
virus du SRAS
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Maintien d’une distance physique, port d’un masque couvrant la bouche et le nez et protection des yeux en prévention de la transmission du SARS-CoV-2 ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2213
Analyse de Chu DK, Akl EA, Duda S; COVID-19 Systematic Urgent Review Group Effort (SURGE) study authors. Physical distancing, face masks, and eye protection to prevent person-to-person transmission of SARS-CoV-2 and COVID-19: a systematic review and meta-analysis. Lancet 2020;395:1973-87. DOI: 10.1016/S0140-6736(20)31142-9 Question clinique Quel est l’effet du maintien d’une distance physique, du port d’un masque couvrant la bouche et le nez et de lunettes de protection pour empêcher la transmission du SARS-CoV-2 dans les établissements de santé et en dehors ? Conclusion Cette synthèse méthodique avec méta-analyse correctement conduite, basée uniquement sur des études d’observation, montre que le maintien d’une distance de plus d’un mètre et le port d’un masque et d’une protection oculaire sont efficaces pour prévenir la transmission des coronavirus chez les personnes exposées (il s’agissait principalement de milieux à haut risque tels que des hôpitaux et des familles dont un membre était atteint d’une infection à coronavirus avérée) (avec un niveau de preuve modéré à faible). Les effets indésirables de ces mesures n’ont pas été étudiés de façon systématique. L’utilité de ces mesures dépend du contexte et du risque a priori.
2020
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
lecture critique d'article
Transmissions
nez bloqué
virus du SRAS
Physique
bouche
Physique
masques
nez
accessibilité des services de santé
oeil

---
N2-AUTOINDEXEE
En mai 2020, 4,5 % de la population vivant en France métropolitaine a développé des anticorps contre le SARS-CoV-2
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/en-mai-2020-4-5-de-la-population-vivant-en-france-metropolitaine-a-developpe
L’enquête EpiCoV a été élaborée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et la DREES, en collaboration avec Santé publique France et l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Cette enquête, réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population, est la seule qui permet d’estimer la diffusion de l’épidémie à un niveau national et départemental et les facteurs notamment liés aux conditions de vie associés à l’exposition au virus. Elle permet également d’étudier les répercussions du confinement et de l’épidémie sur la population.
2020
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
rapport
France
français
virus du SRAS
France
Fracture intertrochantérienne
anticorps covas
anticorps
population
France
France
France

---
N2-AUTOINDEXEE
SRAS-CoV-2 : Mesures de prévention et contrôle des infections pour la gestion des éclosions en milieux de soins
https://www.inspq.qc.ca/publications/3066-mesures-pci-eclosions-covid
Lorsqu’un cas de COVID-19 est suspecté ou confirmé chez un travailleur de la santé (TdeS) ou un usager dans une installation ou sur une unité de soins, la rapidité d’intervention permet d’évaluer le potentiel de transmission, la gravité de la situation et d’instaurer les mesures requises afin de limiter l’ampleur de l’éclosion. Ce document fournit les recommandations destinées aux installations de soins de courte durée, aux installations de réadaptation, aux installations de santé mentale, aux installations ayant une mission d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ainsi qu’aux autres ressources d’hébergement de ce type (ex. : unité de soins de longue durée dans une résidence privée pour aînés) pour prévenir et contrôler les éclosions de SRAS-CoV-2.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
infections à pneumovirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation professionnelle
virus du SRAS
Prévention des infections
maladie infectieuse
Soins
programmes de gestion intégrée des soins de santé
poids et mesures
Mesures
Infection
soins
infections à coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : chauffage, aération, ventilation, préparation hivernale des bâtiments
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=928
Quels sont les messages à retenir en matière de chauffage des locaux et de préparation hivernale des bâtiments dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 ? Dans un avis du 14 octobre 2020, le HCSP recommande de maintenir le chauffage des espaces clos collectifs, afin d’atteindre une température de confort en adéquation avec l’activité des occupants. Il convient par ailleurs d’assurer le renouvellement régulier de l’air des locaux avec un apport d’air neuf qui devra, si possible, être augmenté. La mesure en continu de la concentration en dioxyde de carbone (CO2), à l’aide de capteurs, permet d’en juger la qualité. Le HCSP recommande de limiter strictement la jauge d’occupation à ce que permet le débit réel d’air neuf entrant dans le local tout en respectant la distanciation physique. Il propose que les appareils de chauffage à air pulsé et les systèmes de ventilation mécanique soient maintenus en fonctionnement continu. Le HCSP recommande de vérifier l’absence d’obstacles au bon fonctionnement de la diffusion de l’air dans les locaux, et d’éviter le recyclage d’air par l’installation centralisée de traitement d’air pour éviter le transfert éventuel d’aérosols viraux dans plusieurs locaux. Le HCSP souligne la nécessité d’ouvrir les fenêtres pendant quelques minutes, plusieurs fois par jour, afin d’augmenter encore le niveau de renouvellement d’air dans les locaux. Il rappelle qu’une hygrométrie trop basse favorise la formation d’aérosols.
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
chauffage
ventilation
ventilation
coronavirus
Ventilation
Coronavirus
virus du SRAS
Préparation
coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : femmes enceintes et activité professionnelle
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=929
Les données relatives à l’infection à SARS-COV-2 chez les femmes enceintes sont encore très limitées. Par analogie avec d’autres virus respiratoires, il est considéré que la grossesse pourrait constituer un facteur de risque de forme grave, en particulier au 3e trimestre ou quel que soit le terme de la grossesse en cas de comorbidités. En conséquence pour la femme enceinte exerçant une activité professionnelle, le HCSP recommande: Quel que soit le terme de la grossesse : la sensibilisation aux mesures barrières et leur application stricte sur le lieu de travail ; la poursuite possible, voire souhaitable, de l’activité professionnelle lorsque les conditions de travail et de transport permettent l’application correcte et stricte des mesures barrières ; le maintien du suivi de la grossesse selon calendrier habituel ; la promotion de la vaccination antigrippale au cours de la grossesse et sa réalisation en période de campagne de vaccination antigrippale. Pour les femmes au 3e trimestre, ou en cas de comorbidité quel que soit le terme de la grossesse : l’application stricte des mesures barrières à l’instar de ce qui est recommandé pour les personnes à risque de formes grave de Covid-19, y compris dans les lieux fréquentés à l’occasion de l’activité professionnelle (restaurant d’entreprise par exemple) ; une évaluation par le médecin du travail de la compatibilité du maintien de l’exercice professionnelle avec la protection de l’état de santé de la femme enceinte ; le télétravail chaque fois qu’il est possible ; le travail en présentiel ne sera envisagé que si les conditions de travail le permettent (respect de la distanciation physique ou bureau individuel, adaptation des horaires de travail, mesures d’hygiène …) ; En cas d’impossibilité de respect des mesures énoncées ci-dessus une éviction devra être prononcée.
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
Coronavirus
virus du SRAS
professions
grossesse
femmes enceintes
coronavirus
coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
SARS-CoV-2 : donneurs de cellules, tissus et organes
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=933
Le HCSP a actualisé son avis du 20 mai 2020 relatif aux mesures de prévention à appliquer aux donneurs de cellules, tissus et organes dans le contexte de pandémie de Covid-19, l’Agence de la biomédecine (ABM) ayant fait part de questions quant aux tests et matrices à utiliser pour la qualification des dons, et au besoin éventuel de qualification malgré un traitement d’inactivation virale. Après avoir analysé les différentes modalités pour le diagnostic virologique de l’infection à SARS-CoV-2 (types de prélèvements, méthodes de détection, essais cliniques sur tests) et la nécessité de maintenir les greffes afin de répondre aux besoins des receveurs potentiels, le HCSP recommande : Pour les donneurs vivants : maintien d’un test de RT-PCR sur prélèvement naso-pharyngé (et en cas de contre-indication ou opposition catégorique, prélèvement oro-pharyngé réalisé par un tiers), sensibilisation et entraînement des équipes de greffe à la réalisation des prélèvements, pas d’utilisation de sérologie.. Pour les donneurs décédés : maintien d’un test de RT-PCR sur prélèvement naso-pharyngé, non recommandation d’autres prélèvements, possibilité de dérogations à la détection du Covid-19 en amont de la greffe en cas d’urgence vitale. Pour les tissus viro-inactivés : les tissus destinés à un traitement par viro-inactivation ne nécessitent pas de pratiquer un test virologique lorsque le procédé de viro-inactivation a fait l’objet d’une validation au regard du risque lié au virus SARS-CoV-2 et d’une autorisation de l’ANSM
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
Organisme
partie d'un organe
cellules
donneurs de tissus
lymphocyte u'
Cellule
Organismes
virus du SRAS
organismes
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Un nouvel ensemble numérique pour lutter contre le SARS-CoV-2
Avis du Conseil scientifique Covid-19 du 20 octobre 2020
https://www.vie-publique.fr/rapport/276897-avis-du-conseil-scientifique-covid-19-du-20-octobre-2020
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_20_octobre_2020.pdf
Le Conseil scientifique a été saisi le 8 octobre 2020 par les autorités gouvernementales d’une demande d’avis sur la promotion d’un nouvel ensemble numérique composé de trois services suivants visant à lutter contre l’épidémie : Tester : Dépistage Covid, développé à partir de la cartographie Sante.fr, est un outil d’orientation pour savoir où se faire tester. Tracer : Stop Covid est un outil de notification des contacts à risque pour briser les chaînes de transmission. Isoler : Mes Conseils Covid est un service de prévention permettant de trouver une information fiable et personnalisée sur les conduites à tenir, notamment en matière d’isolement, pour que les consignes des pouvoirs publics soient adaptées à la situation de chaque personne. Le Conseil scientifique estime indispensable de déployer un ensemble numérique complet, comprenant notamment les trois fonctionnalités Stop Covid, Dépistage Covid et Mes Conseils Covid.
2020
false
false
false
Vie publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
information scientifique et technique
Assistance
virus du SRAS
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Analyses génomiques et phylodynamiques du SARS-Cov-2
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02893568/
Dans la lignée des épidémies récentes des virus Ebola et Zika, la pandémie de COVID-19 a donné lieu à une avalanche de données génomiques. Celles-ci ont permis de mieux comprendre l'origine de ce virus, de dater son apparition en Chine mais aussi en France et d'analyser la propagation de l'épidémie grâce aux techniques issues du champ émergent qu'est la phylodynamique.
2020
HAL Archives ouvertes
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
génomique
génome
génome
virus du SRAS
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
SRAS-CoV-2 : Mesures de prévention et contrôle des infections pour les milieux de réadaptation physique, de déficience intellectuelle et du trouble du spectre de l'autisme
https://www.inspq.qc.ca/publications/3076-prevention-controle-infections-milieux-readaptation-covid19
Cette fiche présente les mesures à appliquer dans les milieux de réadaptation (déficience physique, santé physique et modérée), ainsi que dans les autres milieux de soins ou de vie en réadaptation physique, déficience intellectuelle et trouble du spectre de l'autisme. Ces mesures s’inscrivent dans la continuité des mesures recommandées dans les milieux de soins de courte durée ainsi qu’en soins de longue durée et se veulent en cohérence avec celles-ci. Elles sont basées sur les connaissances actuelles de la COVID-19 et actualisées en fonction des documents produits par de nombreuses organisations, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et d’autres organismes. Certaines recommandations découlent d’un consensus des experts du Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ).
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation
Autisme
Mesures
Réadaptation
maladie infectieuse
Physique
Infection
Physique
Déficience intellectuelle
Déficience intellectuelle
pensée autiste
Prévention des infections
poids et mesures
réadaptation fonctionnelle
Déficience intellectuelle
virus du SRAS
Trouble du spectre autistique
Déficience intellectuelle
infirmité
Déficience intellectuelle
Déficience intellectuelle

---
N2-AUTOINDEXEE
AVIS de l'Anses relatif au rôle épidémiologique éventuel de certaines espèces animales dans le maintien et la propagation du virus SARS-CoV-2
https://www.anses.fr/fr/system/files/SABA2020SA0059-1.pdf
https://www.anses.fr/fr/content/covid-19-pas-de-r%C3%B4le-%C3%A9pid%C3%A9miologique-des-animaux-sauvages-et-domestiques-dans-le-maintien--0
Suite à l’acquisition et à l’analyse de nouvelles données scientifiques, l’Anses a actualisé son expertise publiée en avril 2020 sur la transmission potentielle de la maladie Covid-19 par l’intermédiaire des animaux domestiques. L’Agence confirme qu’à ce jour les animaux domestiques et les animaux sauvages ne jouent aucun rôle épidémiologique dans le maintien et la propagation du SARS-CoV-2 en France, où la diffusion du virus est aujourd’hui le résultat d'une transmission interhumaine par voie respiratoire. Certaines situations particulières, comme une forte concentration d’animaux réceptifs au SARS-CoV-2, appellent toutefois à la vigilance pour ne pas constituer, à l’avenir, un réservoir animal favorable à la propagation du virus. L’actualité récente au Danemark et aux Pays Bas a en effet montré des cas de contaminations humaines à partir de grands élevages de visons. En ce qui concerne les animaux de compagnie, il est recommandé aux personnes atteintes par la COVID-19 de respecter les gestes barrières afin de limiter les risques d’infection de l’Homme à l’animal, sans pour autant compromettre leur bien-être.
2020
false
false
false
ANSES
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
rapport
virus animal
Épidémiologistes
Animaux
Anses
Animal
Animal
virus du SRAS
Epidémiologie
épidémiologie
rôle
Animal
baies (géographie)
Virus animaux
Animal
Epidémiologie
droits des animaux
Animal
Virus
Animal
Animal
Animaux
Epidémiologie
Animaux
Epidémiologie
Animaux
Virus
Epidémiologie
Animaux
virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Diaporama commenté - Pandémie COVID–19 (SARS-CoV-2)
https://www.infovac.fr/?option=com_fileman&view=file&routed=1&name=Pandemie%20COVID%20Immunt%C3%A9%20AFPA%20141120.ppsx&folder=video&container=fileman-files
2020
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
information scientifique et technique
virus du SRAS
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Espèces animales sensibles au SARS-CoV-2 et risques en santé publique
https://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-et-de-lacademie-veterinaire-de-france-especes-animales-sensibles-au-sars-cov-2-et-risques-en-sante-publique/
Si l’origine de l’émergence du SARS-CoV-2 en décembre 2019 à Wuhan a été identifiée (coronavirus RaTG13 de la chauve-souris), l’hôte intermédiaire ayant pu jouer le rôle de vecteur reste incertaine, l’hypothèse du Pangolin n’ayant pas été formellement démontrée. Dans les conditions naturelles, l’infection par le SARS-CoV-2 a été observée avec des signes cliniques mineurs chez des chats et des chiens contaminés par leur propriétaire dans de nombreux pays dont la France. Dans des conditions expérimentales, les chats, les chiens et les furets ont confirmé leur sensibilité, ainsi que la possibilité d’une recontamination par contact d’animaux témoins chez le chat et surtout chez le furet. Par ailleurs, les porcs et les volailles s’avèrent résistants à toute inoculation par le SARS-CoV-2 et les bovins sont très faiblement sensibles. Au laboratoire, le hamster doré, le lapin et le macaque rhésus sont sensibles au SARS-CoV-2 alors que les souris et les rats de laboratoire sont résistants. Parmi les animaux de la faune sauvage, la contamination de félidés en captivité (tigres, lions, puma) a été rapportée. Expérimentalement, la souris sylvestre s’est révélée sensible au SARS-CoV-2 de même que des chauves-souris européennes (roussettes). Les chiens viverrins, présents à l’état sauvage en Europe où ils sont considérés comme nuisibles, sont très sensibles au SARS-CoV-2 et pourraient être des hôtes intermédiaires potentiellement impliqués dans la propagation de la Covid-19.
2020
Académie Nationale de Médecine
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
information scientifique et technique
droits des animaux
Animaux
produits dangereux
Animal
Animal
Animal
Animaux
animal
virus du SRAS
panthera uncia
Animaux
santé publique
Animal
Animal
Santé publique
Animal
Animal
animaux
Risque
Animaux
Animaux
risque
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
SARS-CoV-2 : origines, mutations et tests antigéniques. Pr Anne Goffard
https://pod.univ-lille.fr/video/14401-webinair-spl-covid-19-anne-goffard/
2020
Université de Lille
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
matériel d'enseignement audio-visuel
antigène jn^a^
antigène hg^a^
antigène a.m.
antigène pr^a^
antigène pr>a<
antigène m1^a^
antigène at^a^
antigène a>3<b
antigène cr3
antigène a>1< le^d^
antigène cl^a^
antigène an^a^
antigène sc2
antigène bp^a^
antigène jk^a^
antigène sk^a^
antigène 'n'
antigène lu^a^
antigène du groupe sanguin c
antigène en^a^ts
antigène g0^a^
antigène th^a^
antigène vr
antigène le^b^
antigène fr^a^
antigène a>2<b
antigène le^ns^
antigène u1^a^
antigène rd^a^
antigène a>1> le^b^
antigène os^a^
antigène sd^a^
antigène kp^a^
antigène a>m<
antigène c
antigène tr^a^
antigène rg^a^
antigène di^a^
antigène en^a^fs
antigène jr^a^
antigène dr^a^
mutation
antigène jo^a^
antigène rh42
antigène sf^a^
antigène fy^a^
antigène r1^a^
antigène bx^a^
antigène m^a^
antigène mo^a^
antigène a>2<
antigène lw^a^
antigène le^a^
antigène le^c^
antigène be^a^
antigène wd^a^
antigène au^a^
antigène st^a^
antigène a>1<b
antigène en^a^kt
antigène n^a^
antigène yk^a^
antigène cs^a^
antigène vg^a^
antigène le^d^
antigène sw^a^
antigène li^a^
Antigènes
antigène nijhuis
antigène
antigène chr^a^
antigène le^s^
antigène le^x^
antigène en^a^fr
antigène tj^a^
antigène ch^a^
antigène or^a^
antigène xg^a^
antigène pt^a^
antigène ny^a^
antigène ri^a^
antigène er^a^
antigène mt^a^
antigène wk^a^
antigène a>x<
antigène mi^a^
antigène lan
antigène in^a^
antigène a>3<
antigène to^a^
antigène co^a^
antigène je^a^
antigène ok^a^
antigène le^bl^
antigène rh^a^
antigène rb^a^
antigène yh^a^
antigène lw^b^
antigène yt^a^
antigènes
antigène do^a^
antigène jc^a^
antigène le^bh^
antigène wr^a^
antigène mcc^a^
antigène tg^a^
antigène ht^a^
antigène m'
antigène bg^a^
antigène kn^a^
antigène ol^a^
antigène es^a^
antigène zt^a^
antigène ls^a^
antigène js^a^
antigène s1^a^
antigène re^a^
virus du SRAS
antigène dh^a^
antigène gy^a^

---
N3-AUTOINDEXEE
Pharmacie à Usage Intérieur face au SARS-COV-2 : Innover pour s’adapter. Pr Pascal Odou
https://pod.univ-lille.fr/video/14403-webinair-spl-covid-19-pascal-odou/
2020
Université de Lille
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
matériel d'enseignement audio-visuel
Face
dans
virus du SRAS
adaptation
Pharmacie
pharmacie
Réadaptation
Adaptation
dû à

---
N3-AUTOINDEXEE
Les vaccins anti SARS-CoV-2: état des lieux. Pr Christophe Carnoy.
https://pod.univ-lille.fr/video/14405-webinair-spl-covid-19-christophe-carnoy/
2020
Université de Lille
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
vaccin contre la COVID-19
matériel d'enseignement audio-visuel
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
virus du SRAS
vaccine
Vaccins
vaccin
vaccins
Vaccine
vaccins antiviraux

---
N3-AUTOINDEXEE
Les atteintes neurologiques liées au SARS-CoV-2 et autres coronavirus humains
http://publications.edpsciences.org/10.1051/medsci/2020122
L’émergence récente d’un nouveau coronavirus, le SARS-CoV-2, responsable de la maladie appelée COVID-19, est un nouvel avertissement du risque pour la santé publique représenté par les zoonoses virales et notamment par les coronavirus. Principalement connus pour leur capacité à infecter les voies respiratoires supérieures et inférieures, les coronavirus peuvent également affecter le système nerveux central et périphérique, comme c’est le cas pour de nombreux virus respiratoires, tels que les virus influenza ou le virus respiratoire syncytial. Les infections du système nerveux sont un problème important de santé publique car elles peuvent provoquer des atteintes dévastatrices allant jusqu’au décès du patient, en particulier lorsqu’elles surviennent chez les personnes fragilisées ou âgées plus sensibles à ce type d’infection. Les connaissances de la physiopathologie des infections par les coronavirus émergents (MERS-CoV, SARS-CoV et SARS-CoV-2) et leurs moyens d’accéder au système nerveux central sont, pour l’heure, très sommaires. Les travaux en cours visent notamment a mieux appréhender les mécanismes associés aux atteintes neurologiques observées. Dans cette revue nous aborderons l’état des connaissances actuelles sur le neurotropisme des coronavirus humains et les mécanismes associés en développant tout particulièrement les dernières données concernant le SARS-CoV-2.
2020
false
false
false
EDP Sciences
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
coronavirus humain
virus du SRAS
Coronavirus
humains
Neurologie
neurologie
coronavirus
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Une course contre la montre - Création du SARS-CoV-2 en laboratoire, un mois après son émergence !
http://publications.edpsciences.org/10.1051/medsci/2020124
Le SARS-CoV-2 (severe acute respiratory syndrome-coronavirus-2), qui a émergé à la fin de l’année 2019 en République populaire de Chine, est responsable d’une crise sanitaire mondiale qui a entraîné le confinement de plus de 3 milliards d’individus et l’arrêt brutal de l’économie planétaire. Dans ce contexte, une course contre la montre est lancée afin de développer, dans les plus brefs délais, un traitement permettant d’enrayer la pandémie. Une étude de l’équipe de Volker Thiel, parue dans le journal Nature, rapporte la mise au point d’une technique de génétique inverse pour le SARS-CoV-2, leur ayant permis de recréer le virus en seulement quelques semaines. Les perspectives de ces travaux sont très intéressantes puisqu’elles permettent d’envisager la manipulation génétique du virus et ainsi le développement d’outils précieux qui seront utiles pour combattre l’infection. Si la technique représente également un saut technologique qui permettra d’améliorer nos connaissances sur le virus, elle porte aussi en elle le germe d’un possible mésusage et la création d’un virus à des fins malveillantes. Les avantages et inconvénients de recréer le SARS-CoV-2 dans cette période de pandémie sont discutés dans cet article.
2020
EDP Sciences
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
virus du SRAS
laboratoires
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Efficacité et innocuité des agents antiviraux contre le SRAS-CoV-2, selon des données d’études sur la COVID-19 et d’autres infections virales aiguës : revue systématique et méta-analyse
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33229356
Au 30 avril 2020, la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)1 était à l’origine de plus de 3 millions de cas d’infection et de plus de 210 000 décès dans le monde. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait déjà déclaré que nous faisions face à une pandémie. L’agent pathogène, le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2), est un nouveau bétacoronavirus présentant une ressemblance phylogénétique au SRAS-CoV (environ 79 %), ainsi qu’au MERS-CoV (environ 50 %), qui cause le syndrome respiratoire du Moyen-Orient.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
maladies virales
Antiviraux
Revue systématique
Systématique
Systématique
Systématique
Systématique
Infection
antiviraux
méta-analyse comme sujet
Méta-analyse
Infection
maladie virale
virus du SRAS
Antiviraux
agent antiviral
maladie infectieuse aiguë
ensemble de données
Revue systématique
méta-analyse
infection
ensemble de données
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Les représentations de la pandémie SARS-CoV-2 et du confinement dans une patientèle de psychiatrie libérale à Paris
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7236699
Un bref descriptif des attitudes et représentations d’une patientèle de psychiatrie libérale parisienne relative à la pandémie SARS-CoV-2. Les données recueillies auprès de nos patients laissent entendre qu’ils ont accueilli la mesure de confinement de façon positive. Sa fin a été l’occasion d’un sursaut d’angoisse pour beaucoup. L’image du Covid-19 et celle du corps de l’autre ont eu tendance à se confondre. Une certaine perplexité relative aux mesures préventives a été observée.
2020
false
false
false
PMC - PubMed Central
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
pandémies
virus du SRAS
patients
Libéralisme
politique
Paris
confinement de risques biologiques
psychiatrie
psychiatre

---
N3-AUTOINDEXEE
Immunité adaptative contre le virus SARS-CoV-2.
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02960802/document
Le ro le protecteur de la réponse immunitaire adaptative de l’ho te au cours de l’infection par le SARS-CoV-2 est devenu une question critique en l’absence d’un traitement spécifique, d‘un vaccin préventif ou d’une immunothérapie. Au cours de l’infection par le SARS-CoV-2, la réponse immunitaire contribuerait à la défense de l’ho te dans la majorité des cas, mais serait responsable de sa pathogéne se chez certains malades. Notamment, au cours des formes séve res, un déséquilibre entre les réponses immunitaires innée et adaptative pourrait être fatal. Au cours de la COVID-19, de nombreuses questions se posent sur la génération de l’immunité spécifique contre les diverses protéines du virus, la cinétique, la fonction des anticorps, ainsi que la qualité des réponses des lymphocytes effecteurs CD4 et CD8 pour la protection de l’ho te. L’étude bio-informatique des épitopes T et B des coronavirus a soulevé la question de l’immunité croisée entre le SARS-COV-2 et d’autres coronavirus sources d’infection bénigne ou responsables de pneumopathies graves telles que le MERS-CoV et le SARS-CoV. Dans cette revue, nous faisons le point sur les réponses immunitaires adaptatives au cours de la COVID-19 et leurs ro les potentiels dans la protection despersonnes infectées.
2020
HAL Archives ouvertes
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
immunité acquise
état immunitaire
virus
Virus
Virus
Adaptation
Virus
adaptation
virus du SRAS
Immunité
virus
Réadaptation
immunité
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact de l’infection à SARS-CoV-2 chez les patients en dialyse péritonéale. Expérience Espagnole : résultats préliminaires
https://www.bdd.rdplf.org/index.php/bdd/article/view/57873/54373
L'apparition récente de la pandémie à coronavirus SRAS-CoV-2 a eu un retentissement significatif sur la population générale. Les patients sous traitement substitutif de la fonction rénale n'ont pas été épargnés et, en raison de leurs caractéristiques, sont particulièrement vulnérables. Nous présentons les résultats de l'analyse du registre COVID-19 de la Société espagnole de néphrologie. Le registre a débuté le 18 mars 2020. Il recueille des variables concernant l'épidémiologie, les contaminations et diagnostic, les signes et symptômes, les traitements et les résultats. C'est un registre « en ligne ». Les patients ont été diagnostiqués avec une infection par le SRAS-CoV-2 sur la base des résultats de la PCR du virus, réalisée à la fois chez les patients qui avaient manifesté des symptômes compatibles ou présentaient des signes suspects, ainsi que chez ceux qui avaient subi un dépistage à la suite d'un contact avec un autre patient. Au 18 juillet, le registre disposait des données de 1748 patients, de toutes les communautés espagnoles autonomes. La forme la plus représentée de traitement substitutif est l'hémodialyse en centre (HDC) suivie par les patients transplantés. Seulement 55 (4%) étaient sous dialyse péritonéale (DP). Concernant les patients en DP, les symptômes étaient similaires à ceux de la population générale. Un pourcentage très élevé (93%) a nécessité une hospitalisation, mais aucune en unité de soins intensifs. Les traitements les plus utilisés étaient l'hydroxychloroquine, le lopinavir – ritonavir et les stéroïdes. La mortalité est élevée et atteint 18%. L'âge et la pneumonie étaient indépendamment associés au risque de décès. Nous avons trouvé un effet bénéfique de la DP par rapport à l'hémodialyse en centre. En conclusion, l'infection par le SRAS-CoV-2 affecte déjà un nombre important de patients espagnols sous traitement substitutif, principalement ceux en HDC. La proportion de patients en DP infectés est significativement plus faible. Les taux d'hospitalisation sont très élevés et la mortalité est élevée; l'âge et la survenue d'une pneumonie sont des facteurs associés à la mortalité, tandis que les sujets en DP avaient une mortalité plus faible.
2020
RDPLF
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
infection
dialyse péritonéale
patients
Infection
a comme patient
Données préliminaires
espagnols
dialyse péritonéale
virus du SRAS
ayant comme résultat
maladie infectieuse
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépistage préopératoire systématique du SARS-CoV-2 par scanner thoracique avant chirurgie urologique.
https://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=3373&langue=FR
Avec l’épidémie de COVID-19, l’Association Belge d’Urologie a recommandé de limiter les soins chirurgicaux non urgents. Le but de cette étude était d’analyser si un dépistage préopératoire de la COVID-19 était essentiel pour sélectionner les candidats opératoires optimaux et son impact sur les résultats chirurgicaux. Matériel et méthodes : nous présentons une analyse rétrospective des patients qui ont subi des chirurgies urologiques oncologiques à haut risque et d’urgence dans un centre tertiaire belge du 30 mars au 30 avril 2020. Le protocole de dépistage était une évaluation clinique plus CT thoracique pour identifier les patients COVID-19 positifs. Résultats : 32 patients ont bénéficié d’opérations oncologiques (n 17; 53 %) et urgentes (n 15; 47 %). Le dépistage par CT thoracique a révélé trois cas de COVID-19 (9 %) conduisant à deux reports de la chirurgie. Le troisième est décédé de complications respiratoires après procédure urgente pour perforation vésicale. Deux patients ont développé des symptômes postopératoires compatibles avec la COVID-19. Un CT thoracique était suspect, les RT-PCR négatives et les récupérations favorables. Des mesures de sécurité ont été instaurées pour atténuer la transmission intra-hospitalière. Conclusion : nous rapportons la faisabilité et l’efficacité du dépistage systématique préopératoire de la COVID-19 uniquement par CT thoracique. Cette stratégie pourrait permettre d’effectuer la majorité des interventions oncologiques à haut risque en toute sécurité pour les patients et le personnel chirurgical.
2020
Revue Médicale de Liège
Belgique
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
procédures de chirurgie urologique
Urologie
Systématique
chirurgie urologique
Systématique
intervention chirurgicale
Systématique
Urologie
Systématique
procédures de chirurgie thoracique
virus du SRAS
Dépistage de masse
tomodensitométrie
Chirurgie
chirurgie thoracique
urologie
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : recommandations thérapeutiques
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=954
Le Haut Conseil de la santé publique actualise son avis du 23 juillet 2020 concernant es recommandations thérapeutiques pour la prise en charge du Covid-19 Après une revue et une analyse de la littérature et des recommandations internationales, le présent avis concerne l’hydroxychloroquine, le remdésivir et le tocilizumab. À l’issue de cette analyse, le HCSP recommande : La mise en place d’un traitement de support adapté à l’état du patient dans tous les cas, ce traitement constituant la référence. S’agissant de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine seule ou associée à l’azythromycine, de ne pas prescrire ce médicament quelle que soit la situation (ni en ambulatoire, ni en hospitalisation, ni en prophylaxie pré exposition, ni en curatif, ni en prophylaxie post exposition). S’agissant du remdésivir : de ne pas prescrire ce médicament, quelles que soient la situation clinique et les modalités de prise en charge des patients, en dehors des essais cliniques randomisés. S’agissant du tocilizumab : de ne pas prescrire ce médicament en dehors d’essais cliniques. Toutefois dans certaines situations de sauvetage, son utilisation peut être envisagée après discussion collégiale et avis d’experts Un avis complémentaire concernant d’autres aspects thérapeutique est en voie de finalisation.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation pour la pratique clinique
Thérapeutique
Thérapeutiques
Coronavirus
Thérapeutiques
virus du SRAS
directives de santé publique
coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : traitement par dexaméthasone des patients oxygénorequérants
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=955
En complément de son avis relatif à la prescription de dexaméthasone chez les patients atteints de Covid-19 oxygénorequérants hospitalisés, le Haut Conseil de la santé publique précise que la dexaméthasone ne doit pas être utilisée en routine en ville. Toutefois, chez un patient oxygénorequérant, stable et sans signe de gravité, cette prescription peut être envisagée en respectant les conditions énoncées par la Haute Autorité de santé (HAS)
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
dexaméthasone
virus du SRAS
patients
coronavirus
Coronavirus
a comme patient
dexaméthasone

---
N2-AUTOINDEXEE
Revue rapide sur les tests RT-PCR SARS-CoV-2 sur prélèvement salivaire
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3222428/fr/revue-rapide-sur-les-tests-rt-pcr-sars-cov-2-sur-prelevement-salivaire
La détection du génome du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé reste le test de référence pour le diagnostic et le dépistage de l’infection à SARS-CoV-2 compte tenu de son efficacité en termes de sensibilité et de spécificité. Toutefois, son caractère invasif limite son acceptabilité par les patients. C’est pourquoi la HAS a évalué l’intérêt de la RT-PCR sur un prélèvement alternatif : le prélèvement salivaire, ce dernier étant non invasif. Elle a notamment pris en compte les résultats intermédiaires de l’étude clinique COVISAL, réalisée dans le cadre d’un forfait innovation ayant reçu un avis favorable de la HAS le 07 août 2020.
2020
HAS - Haute Autorité de Santé
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
évaluation technologique
RT-PCR
virus du SRAS
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Contexte de contamination des soignants par le SARS-CoV-2 pendant la première vague de l’épidémie en France
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/35/2020_35_1.html
2020
SPF - Santé publique France
France
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
article de périodique
Épidémies de maladies
France
France
virus du SRAS
a comme soignant
France
aidants
France
Épidémies
France
français
épidémies
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Physiopathologie de l’infection à SARS-CoV-2 et de la Covid-19 pour les nuls
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/covid-19/1719-nov20-me-physiopath
Pour une bonne utilisation des outils diagnostiques et des traitements proposés pour cette infection virale, comprendre quelques éléments de physiopathologie est utile, voire nécessaire [1]. Au cours de cette épidémie, l’expérience a montré que le même virus peut donner des tableaux cliniques très différents suivant les personnes, allant de formes complètement asymptomatiques (aucun symptôme mais RT-PCR ou test antigénique positif et/ou sérologie positive) jusqu’au décès.
2020
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
article de périodique
maladie infectieuse
infection
virus du SRAS
Infection
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Conduite à tenir devant un cas possible d’infection au SARS-CoV-2
https://www.santepubliquefrance.fr/media/files/01-maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/conduite-a-tenir-02-12-20
Cette conduite à tenir définit les principes généraux de la prise en charge des cas possibles, probables et confirmés de COVID-19 et de leurs personnes-contacts. Ces principes sont déclinés de manière opérationnelle par les acteurs de terrain concernés (professionnels de santé, CNAM, Education Nationale, etc.) et détaillés dans les documents techniques rédigés par le Ministère des Solidarités et de la Santé (MINSANTE, DGS URGENT, MARS).
2020
SPF - Santé publique France
France
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
recommandation pour la pratique clinique
maladie infectieuse
infection
virus du SRAS
prise en charge de la maladie
Infection
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Comprendre le développement des vaccins contre le SARS-CoV-2
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/covid-19/1720-nov20-me-vaccin
Dix mois après la découverte du SARS-CoV-2 et face à l’ampleur de la pandémie mondiale qu’il a provoquée, la vaccination apparaît être l’arme indispensable si l’on ne veut pas que cette situation perdure plusieurs années, avec les conséquences désastreuses que l’on peut prévoir, tant en termes de décès que de répercussions sur l’économie mondiale. L’arrivée prochaine de vaccins efficaces ne doit pas pour autant nous faire oublier que les mesures d’hygiène, la bonne utilisation des outils diagnostiques et une prise en charge optimale des patients les plus gravement atteints restent encore, pour plusieurs mois, nos seules défenses contre ce virus.
2020
false
false
false
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
article de périodique
Vaccins
vaccination
vaccin
vaccins
Vaccine
vaccin contre la COVID-19
vaccine
vaccination; médication préventive
virus du SRAS
vaccination
pandémies
vaccins antiviraux

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif à la prise en charge du corps d’une personne décédée et infectée par le SARS-CoV-2 : actualisation des recommandations
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=957
Au regard de la situation sanitaire actuelle (deuxième vague de l’épidémie liée au Covid-19) et compte tenu des nouvelles connaissances scientifiques sur le coronavirus SARS-CoV-2, le HCSP actualise les recommandations de l’avis du 24 mars 2020 relatif à la prise en charge du corps d’une personne cas probable ou confirmé de Covid-19. Concernant la mise en bière immédiate, y compris pour des personnes infectées récemment, qui priverait les proches de pouvoir voir le défunt, le HCSP n’a pas d’argument pour préconiser une telle mesure. Ce caractère « immédiat » est complexe à évaluer, tant en termes de risque infectieux qu’en termes psycho-sociaux. En effet, si le respect des précautions standard et complémentaires et des mesures organisationnelles sont à même de maîtriser le risque infectieux, l’impossibilité de voir le corps du défunt dans un délai de 24h pourrait avoir de graves conséquences psycho-sociales sur le deuil des proches.
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation pour la pratique clinique
Personna +
gestion des soins aux patients
relations interpersonnelles
infection
virus du SRAS
Infection
personnes
corps humain
maladie infectieuse
Parties du corps
directives de santé publique
personnes
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Organisation des prises en charge dans les services de Gériatrie dans le contexte d’épidémie de SARS COV 2
http://aphp.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/268/files/2020/11/Strategie-generale-COVID-geriatrie-V1_05112020.pdf
2020
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation professionnelle
Épidémies de maladies
virus du SRAS
Organisation
Organisation
gestion des soins aux patients
Gériatrie
organisation
Gériatrie
Gériatrie
Épidémies
services de santé pour personnes âgées
gériatrie
épidémies
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Stratégie vaccinale contre le Sars-Cov-2
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3197104/fr/strategie-vaccinale-contre-le-sars-cov-2
Conformément à sa note de cadrage publiée en juillet 2020, la HAS a élaboré, en anticipation de l’arrivée des premiers vaccins contre le SARS-CoV-2, des recommandations intermédiaires sur les modalités de mise en œuvre de la campagne de vaccination. Une version provisoire de ces recommandations a été proposée à la consultation publique du 9 au 30 novembre 2020. L’ensemble des contributions a été pris en compte pour l’élaboration de la version finale de ces recommandations. La HAS propose ainsi un cadre de référence qui permettra aux pouvoirs publics de définir les modalités de mise en œuvre de la campagne de vaccination et leurs déclinaisons opérationnelles.
2020
HAS - Haute Autorité de Santé
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
vaccin contre la COVID-19
recommandation de santé publique
virus du SRAS
pandémies
vaccins antiviraux

---
N2-AUTOINDEXEE
Enjeux éthiques d’une politique vaccinale contre le Sars-CoV-2
https://www.ccne-ethique.fr/fr/publications/enjeux-ethiques-dune-politique-vaccinale-contre-le-sars-cov-2
Le ministre des solidarités et de la santé a saisi le 20 novembre 2020 le CCNE afin qu’il « contribue à la définition d’un cadre éthique sur la politique de vaccination, en particulier sur l’obligation de la vaccination contre la Covid-19, ainsi que sur les questions liées à la possibilité de […] choisir entre plusieurs types de vaccins. » Cette saisine a été faite alors que se met en place une nouvelle stratégie de prévention avec l’arrivée de vaccins dont les phases III viennent d’être publiées dans des revues scientifiques et qu’ils vont recevoir en Europe une autorisation de mise sur le marché. Le CCNE fait part de ses réflexions dans une Opinion adressée au ministre le 18 décembre « Enjeux éthiques d’une politique vaccinale contre le SARS-COV-2 ».
2020
CCNE - Comité Consultatif National d'Ethique
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
vaccin contre la COVID-19
recommandation de santé publique
politique
questions éthiques
Éthique
virus du SRAS
éthique
pandémies
vaccins antiviraux

---
N2-AUTOINDEXEE
SRAS-CoV-2 : Prise en charge des usagers et des travailleurs de la santé ayant des symptômes post vaccination COVID-19 en milieux de soins
https://www.inspq.qc.ca/publications/3095-symptomes-postvaccination-covid-milieux-soins-covid19
Le vaccin contre la COVID-19 est maintenant disponible au Québec. Les informations disponibles actuellement indiquent que les personnes vaccinées sont susceptibles, dans une proportion significative, de présenter différents symptômes suite à la vaccination. Considérant que ces symptômes peuvent ressembler à ceux compatibles avec la COVID-19, des recommandations sur la prise en charge des usagers et des travailleurs de la santé ayant des symptômes post vaccination sont nécessaires. Ce document a comme objectif de baliser la gestion, en milieux de soins1, des usagers et des travailleurs de la santé qui présentent des symptômes suite à la réception du vaccin contre la COVID-19. Des algorithmes ont été élaborés pour guider la prise de décision dans ces situations.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
vaccin contre la COVID-19
recommandation professionnelle
personnel de santé
symptôme
vaccination
Vaccine
virus du SRAS
soins
vaccination; médication préventive
syndrome
gestion des soins aux patients
COVID-19
vaccination
Symptôme
vaccination
Santé
Vaccins
santé
pandémies
vaccins antiviraux

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude ComCor sur les lieux de contamination au SARS-CoV-2 : où les Français s’infectent-ils ?
https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2020/etude-comcor-sur-les-lieux-de-contamination-au-sars-cov-2-ou-les-francais-s-infectent-ils
L’Institut Pasteur, en partenariat avec la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam), Santé publique France, et l’institut IPSOS, présente les résultats de l’étude épidémiologique ComCor sur les circonstances et les lieux de contamination par le virus SARS-CoV-2.
2020
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
France
France
Infection
France
infection
français
collecte de données
maladie infectieuse
France
virus du SRAS
France
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)
http://www.phac-aspc.gc.ca/lab-bio/res/psds-ftss/sars-sras-fra.php
2011
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
recommandation
syndrome respiratoire aigu sévère
virus du SRAS

---
N1-SUPERVISEE
Virus respiratoires émergents : virus du Sras et virus influenza A/H5N1 hautement pathogène
http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/abc/e-docs/00/04/18/C5/telecharger.md?code_langue=fr&format=application/pdf&titre=Version%20PDF
http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/abc/e-docs/00/04/18/C5/resume.md
2006
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
sous-type H5N1 du virus de la grippe A
syndrome respiratoire aigu sévère
virus du SRAS
grippe humaine
sous-type H5N1 du virus de la grippe A
virus du SRAS
grippe humaine
grippe humaine
syndrome respiratoire aigu sévère
syndrome respiratoire aigu sévère
article de périodique

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
21/01/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.