Libellé préféré : sarcopénie;

Définition CISMeF : La sarcopénie est définie par l’European Working Group on Sarcopenia in Older People (EWGSOP) comme une perte de masse musculaire (mesurée par l’imagerie, l’impédancemétrie ou la biométrie), associée à un déficit de performance et/ou de force musculaire. (Source : De Rosa M, Eschalier B. Patients de plus de 65 ans à risque de sarcopénie en médecine générale. Exercer 2014);

Synonyme MeSH : Sarcoporose;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

La sarcopénie est définie par l’European Working Group on Sarcopenia in Older People (EWGSOP) comme une perte de masse musculaire (mesurée par l’imagerie, l’impédancemétrie ou la biométrie), associée à un déficit de performance et/ou de force musculaire. (Source : De Rosa M, Eschalier B. Patients de plus de 65 ans à risque de sarcopénie en médecine générale. Exercer 2014)

N2-AUTOINDEXEE
Sarcopénie et nutrition : quels enjeux en oncologie ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02157721
La sarcopénie est aujourd’hui définie à l’international. Elle reste une notion relativement récente en oncologie, même si elle a été très étudiée en gériatrie. Parmi les notions de dénutrition et cachexie, elle est la moins connue. Plusieurs grands experts se posent des questions et n’ont pas encore réussi à trouver un consensus international pour la diagnostiquer. Un trop grand nombre d’outils de diagnostic existent dans la littérature, mais il faudrait que les experts en recherche clinique et les cliniciens s’accordent sur une méthode de diagnostic. Cela n’est pas chose facile, au vu de l’hétérogénéité des données et résultats obtenus à l’aide des différentes méthodes d’évaluation. Des données robustes démontrent que la sarcopénie chez les patients atteints de cancers a un impact négatif sur la survie et la valeur pronostique. Elle a un effet négatif sur la toxicité des traitements cancéreux. Il faudrait continuer les recherches à tous les niveaux car même si certaines preuves sont établies, les experts nécessitent de plus haut niveau de preuves afin de statuer sur la prévention et la prise en charge de la sarcopénie en oncologie. Différents traitements préventifs existent tels que la nutrition et l’activité physique, mais ils nécessitent également de plus haut niveau de preuve. Cette thèse a pour objectif de faire un état de l’art des connaissances sur la sarcopénie et la nutrition en oncologie, de mettre en relief l’intérêt du diagnostic, de la prévention et de la prise en charge afin de proposer diverses solutions à partir de données déjà existantes.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
surnutrition
Oncologues
Oncologie
nutrition
malnutrition
sarcopénie

---
N2-AUTOINDEXEE
L’association entre la sarcopénie et le pronostic des patients cirrhotiques dans le contexte de la transplantation hépatique
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/21447
Introduction : La cirrhose représente la 5e cause de mortalité au Canada. La sarcopénie affecte jusqu’à 70% des patients cirrhotiques. Sa présence pourrait être associée à un mauvais pronostic des patients cirrhotiques en attente et à la suite d’une transplantation hépatique (TH). À ce jour, peu d’études ont suivi l’évolution de la sarcopénie après la TH. Les objectifs de la présente étude étaient d’évaluer l’association entre la sarcopénie et le pronostic des patients cirrhotiques ainsi que de déterminer la prévalence de l’obésité sarcopénique et du syndrome métabolique (SMet) avant et après la TH. Matériels et méthodes : Le diagnostic de la sarcopénie de 94 patients cirrhotiques ayant reçu une TH au département d’hépatologie du CHUM était basée sur l’index musculaire squelettique lequel était obtenu par l’examen radiologique CT-scan au niveau de la 3e vertèbre lombaire. Les patients ont été classés en deux groupes : (1) sarcopénie persistante après la TH ou sarcopénie nouvellement développée après la TH (Sarc ); (2) sarcopénie résolue après la TH ou sarcopénie absente avant et après la TH (Sarc-). Par la consultation des dossiers médicaux, les facteurs de pronostic étaient évalués 6 mois avant et durant l’année suivant la TH. Ils comprenaient le nombre de complications, les épisodes d’infection, la durée de l’hospitalisation et la fréquence de réadmissions. Le diagnostic du SMet était basé sur les critères élaborés par le NCEP ATP III. Un indice de masse corporelle 30 ou un diagnostic posé par un professionnel de la santé ont été utilisés comme critère pour le diagnostic de l’obésité. Résultats : Les groupes Sarc et Sarc- comportaient 58 et 35 patients, respectivement. Le groupe Sarc avait plus de complications pré- (p 0,012) et post-TH (p 0,001), d’épisodes d’infection post-TH (p 0,006) et de réadmissions post-TH (p 0,048) que le groupe Sarc-. Leur durée d’hospitalisation était prolongée par rapport au groupe Sarc- (p 0,001). L’obésité sarcopénique touchait moins de 10% des patients avant et après la TH. La proportion des patients affectés par le SMet avant et après la TH était de 64% (29 sur 45) et 75% (30 sur 40), respectivement. Conclusion : La persistance et l’apparition de la sarcopénie après la TH semblent exercer un effet négatif sur le pronostic des patients. L’obésité sarcopénique affectait une faible proportion de la cohorte alors que le SMet était prévalent avant et après la TH. La mise en place des stratégies d’intervention pour optimiser, augmenter ou préserver la masse musculaire ainsi que la prise en charge des facteurs du SMet pourrait aider à améliorer la récupération postopératoire et la qualité de vie des patients après la TH.
2018
Papyrus - Université de Montréal
Canada
thèse ou mémoire
a comme patient
transplantation
foie, sai
patients
pronostic
association
sarcopénie
pronostic
transplantation hépatique

---
N1-VALIDE
Syndromes iatrogènes : les ostéopathies induites
In Rev Med Suisse 2017; volume 13. 549-553
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-553/Syndromes-iatrogenes-les-osteopathies-induites
Les pathologies osseuses induites par les médicaments regroupent : les ostéoporoses induites et les ostéomalacies sur carence ou pertes induites du calcium, du phosphate ou de la vitamine D. On peut aussi y ajouter les sarcopénies iatrogéniques. Certains de ces médicaments sont bien connus, comme les antihormones ou la cortisone qui, à elle seule, agit sur les 3 entités. Dans cet article, nous aborderons 3 autres familles de médicaments provoquant des pathologies osseuses, probablement moins connus mais pourtant très prescrits : les traitements substitutifs en fer, les inhibiteurs de la pompe à protons et les antidépresseurs sélectifs de la recapture de la sérotonine...
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
effets secondaires indésirables des médicaments
article de périodique
inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine
N06AB - inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine
densité osseuse
risque
fractures osseuses
Appréciation des risques
chutes accidentelles
ostéomalacie
sarcopénie
ostéoporose
inhibiteurs de la pompe à protons
A02BC - inhibiteurs de la pompe à protons
hypophosphatémie
fractures de la hanche
B03AC - fer, préparations parentérales
composés du fer
perfusions veineuses
injections veineuses
Fibroblast growth factor 23
FERINJECT
carboxymaltose ferrique
fractures ostéoporotiques
ostéoporose médicamenteuse avec fracture pathologique
ostéomalacie secondaire à la prise d'un médicament (maladie)
inhibiteurs de la capture de la sérotonine
facteurs de croissance fibroblastique
composés du fer III
maltose
maltose

---
N3-AUTOINDEXEE
AVIS de l'Anses relatif à l'évaluation d'une préparation en poudre enrichie en protéines, destinée aux personnes âgées sarcopéniques et aux personnes dénutries ou à risque de dénutrition
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2015SA0080.pdf
La saisine porte sur de nouvelles informations soumises par le pétitionnaire au regard de l’avis émis par l’Anses le 21 janvier 2015 relatif à l’évaluation de la saisine 2014-SA-0009 portant sur la même demande. Pour cette dernière, les conclusions du CES « Nutrition humaine » indiquaient qu’en l’absence d’études d’acceptabilité, de tolérance et de répercussion de la consommation du produit sur les apports protéino-énergétiques, il n’était pas en mesure de déterminer si ce produit pouvait convenir aux besoins nutritionnels des personnes âgées dénutries ou sarcopéniques. Les compléments d’information fournis sont évalués dans le cadre de la saisine 2015-SA-0080.
2017
false
false
false
ANSES
France
français
information scientifique et technique
protéines
poudres
jugement
protéine
sujet âgé de 80 ans ou plus
protéines humaines
relatif
malnutrition
Sujet âgé
sarcopénie
Anses
personne âgée
risque
études d'évaluation comme sujet
sujet âgé
baies (géographie)

---
N1-VALIDE
Sarcopénie du sujet âgé : connaissances et bénéfices de l’exercice physique
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-538/Sarcopenie-du-sujet-age-connaissances-et-benefices-de-l-exercice-physique
Résumé A partir de la cinquantaine, une perte musculaire progressive est observée, elle débouche souvent sur une sarcopénie avérée. Un mode de vie sédentaire et une alimentation mal équilibrée représentent des facteurs de risque majeur. La diminution de la force musculaire se solde par une perte fonctionnelle et une altération de la qualité de vie, sans parler des lourdes conséquences socio-économiques. Les mécanismes moléculaires de la sarcopénie sont complexes mais de mieux en mieux compris. Il n’y a aucun traitement pharmacologique utilisable en pratique courante. La réalisation pluri-hebdomadaire d’une combinaison d’exercices de musculation et d’endurance, adaptés aux possibilités individuelles, associés à un apport protéique et calorique a montré son efficacité. Ces exercices sont à poursuivre sur le long terme.
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
sarcopénie
sujet âgé
traitement par les exercices physiques

---
N1-VALIDE
Définition et évaluation de la sarcopénie au cabinet
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-466/Definition-et-evaluation-de-la-sarcopenie-au-cabinet
Le vieillissement est associé à un changement de la composition corporelle, sous forme d’une augmentation de la masse grasse et d’une diminution de la masse musculaire. Cette dernière, au-delà d’un certain seuil, entraîne un déficit de force musculaire pouvant avoir un impact dans les actes de la vie quotidienne et l’indépendance du sujet âgé. Si tout le monde s’accorde pour définir la sarcopénie comme une diminution de la masse et de la force musculaires liée à l’âge, la difficulté réside dans l’établissement de seuils diagnostiques ayant une pertinence clinique. Cet article fait un point sur la définition de la maladie et les méthodes diagnostiques envisageables au cabinet.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
sarcopénie
sarcopénie
sujet âgé

---
N1-VALIDE
Importance du concept de fragilité pour détecter et prévenir les dépendances «évitables» au cours du vieillissement
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2014/05/Rapport-Fragilité_Commission-XIII-Handicap_12-Mai-14.pdf
L'actualité du thème de la fragilité s'explique par le vieillissement de la population française qui devrait compter en 2060, 73,6 millions d'habitants dont 32% de plus de 60 ans. Ce vieillissement de la population s'associe à une pandémie de maladies chroniques et d'incapacités fonctionnelles. Les coûts de la dépendance liée à l'âge sont déjà fort élevés et le seront encore davantage. Des mesures urgentes s'imposent pour réduire les dépendances « évitables » au cours du vieillissement.
2014
false
N
Académie Nationale de Médecine
France
français
personne âgée fragile
vieillissement
rapport
sarcopénie
personnes dépendantes à domicile
sarcopénie
sarcopénie
fragilité (signe)
Fragilité

---
N1-SUPERVISEE
La sarcopénie : définition, méthodes de mesure, avenir thérapeutique
https://www.revmed.ch/RMS/2011/RMS-294/La-sarcopenie-definition-methodes-de-mesure-avenir-therapeutique
La sarcopénie se définit comme une baisse progressive et généralisée de la masse musculaire (MM), de la force et de la performance physique pour des patients en âge gériatrique.1-5 Le ou les mécanismes conduisant à la baisse de MM ne sont pas entièrement connus : l’âge entraîne une diminution du nombre et de la taille des fibres musculaires, processus décrit sous le terme de «remodelage de l’unité motrice en relation avec l’âge».
2011
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
sarcopénie
sarcopénie
sujet âgé
article de périodique
sarcopénie
sarcopénie

---
N1-SUPERVISEE
Connaître, repérer et traiter la sarcopénie chez la personne âgée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/641_sarcopenie_PA.pdf
Le syndrome de fragilité de la personne âgée regroupe la plupart des conditions qui mè-nent à la dépendance. Parmi celles-ci, la sarcopénie, définie par la diminution de masse, de force et de qualité musculaire, est fréquemment en cause. Il faut savoir la rechercher et proposer des solutions adaptées pour prévenir ou retarder la dépendance. De nom-breuses études réunies dans deux revues générales récentes font comprendre ce concept, son intérêt et les solutions à proposer.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sarcopénie
sarcopénie
sarcopénie
article de périodique
sujet âgé
sarcopénie

---
N1-VALIDE
AMINOTROPH - Produit pour nutrition orale
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1101371/aminotroph-29-novembre-2011-3903-avis
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1139497/aminotroph-29-novembre-2011-3903-avis
Service Attendu (SA) : Insuffisant, en raison de l'absence d'étude clinique spécifique démontrant l'intérêt d'AMINOTROPH chez les patients atteints de sarcopénie
2011
false
N
Insuffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
évaluation technologique
sarcopénie
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
La sarcopénie : un marqueur de fragilité physique
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2077&langue=FR
La diminution de la masse, de la force et de la qualité musculaire sont des caractéristiques du vieillissement. Le terme de sarcopénie est souvent employé pour définir cet état même s'il n'en n'existe pas encore de définition opérationnelle claire. Les étiologies sont multiples. L'inactivité, les déficits nutritionnels, la diminution des hormones stéroïdiennes, l'élévation des cytokines, la diminution du nombre de motoneurones, et la diminution de la synthèse protéique sont les principaux facteurs associés même si leur rôle dans le développement de cet état n'est pas encore clairement établi. Toutefois, la sarcopénie est devenue un important sujet de recherche par sa fréquence et son association avec le déclin fonctionnel et la fragilité liés à l'âge. Actuellement, aucune thérapeutique pharmacologique n'a prouvé son efficacité dans son traitement ou sa prévention. Néanmoins, elle nécessite une prise en charge multidisciplinaire axée surtout, sur la pratique d'activités physiques contre résistance et sur la prévention de la dénutrition
2010
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
fragilité (signe)
Fragilité
sarcopénie
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
La sarcopénie chez le sujet âgé
Concept, clinique et interventions
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2010.07113/
La sarcopénie résulte du vieillissement de différents systèmes biologiques et se manifeste au niveau de la musculature striée. Les modifications endocriniennes à l’âge avancé jouent un rôle central dans le déclenchement de la sarcopénie. L’anorexie, la malnutrition et la dénutrition contribuent à son développement. Les symptômes cliniques de la sarcopénie sont la diminution de la masse, de la force et de la fonction musculaire.
2010
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
sujet âgé
sarcopénie
sarcopénie
sarcopénie
sarcopénie
article de périodique
sujet âgé de 80 ans ou plus
sarcopénie

---
N1-SUPERVISEE
Sarcopénie : nouveau thème d'actualité en gériatrie
https://www.revmed.ch/RMS/2009/RMS-224/Sarcopenie-nouveau-theme-d-actualite-en-geriatrie
Hautement prévalente chez les personnes âgées de plus de 65 ans et conduisant à des graves altérations fonctionnelles avec l'avancée en âge, la sarcopénie n'est pas encore parfaitement comprise sur le plan physiopathologique. Les origines du terme, l'historique de la succession des définitions proposées et les causes de cette condition médicale sont détaillés de même que l'éventail des conséquences de la sarcopénie, couvrant la fragilité, les incapacités physiques et la mort. La reconnaissance de la sarcopénie nécessite d'identifier les facteurs de risque, d'implémenter une approche clinique pragmatique et d'envisager une adaptation nutritionnelle ou un traitement médicamenteux qui n'agiront que si des exercices physiques modérés leur sont associés.
2009
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
facteurs de risque
diagnostic différentiel
sarcopénie
sujet âgé
sarcopénie

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
15/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.