Libellé préféré : streptococcus pneumoniae;

Définition du MeSH : Bactéries, gram-positif, trouvées dans l'arbre respiratoire supérieur, dans les exsudats inflammatoires, dans différents prélèvements de l'homme sain ou malade, exceptionnellement chez les animaux domestiques. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : S pneumoniae;

Synonyme MeSH : Diplococcus pneumoniae; pneumocoque; streptocoque pneumoniae; Pneumococcus;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Bactéries, gram-positif, trouvées dans l'arbre respiratoire supérieur, dans les exsudats inflammatoires, dans différents prélèvements de l'homme sain ou malade, exceptionnellement chez les animaux domestiques. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
Programme de surveillance du pneumocoque : rapport 2017
https://www.inspq.qc.ca/publications/2538
Pour l’année 2017 Les pneumocoques de sérotypes 22F, 3, 9N et 19A furent, par ordre décroissant, les plus fréquemment isolés durant l’année 2017. Aucune diminution notable de l’incidence des cas causés par le sérotype 3 n’est constatée dans les différents groupes d’âge bien que ce sérotype figure dans les vaccins VPC‑13 et VPP‑23. L’incidence du sérotype 19A semble stagner depuis 2014 tant chez les adultes (hôpitaux sentinelles) que chez les enfants (tous les laboratoires).
2019
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
infections à pneumocoques
incidence
Surveillance épidémiologique
Canada
rapport
streptococcus pneumoniae

---
N3-AUTOINDEXEE
Pneumocoque
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1398-fiche-pneumocoque-me-decin
2019
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
streptococcus pneumoniae
streptococcus pneumoniae

---
N2-AUTOINDEXEE
Rôle du tissu adipeux dans les infections respiratoires par le virus Influenza ou la bactérie : streptococcus pneumoniae
http://www.theses.fr/2018LIL2S009
Longtemps décrit comme un simple tissu de réserve énergétique, le tissu adipeux blanc est, depuis l’identification de la leptine en 1994, considéré comme un véritable organe endocrine. En effet, ce tissu secrète de nombreuses hormones et cytokines agissant de manière paracrine et endocrine pour contrôler le métabolisme énergétique. Par ailleurs, en plus des préadipocytes et des adipocytes, le tissu adipeux blanc contient également des cellules immunes innées et adaptatives ; lui conférant ainsi un rôle important dans le développement et le contrôle de l’immunité. Cependant, le rôle joué par le tissu adipeux blanc dans les infections - notamment pulmonaires - reste encore peu étudié. C’est dans ce cadre général que s’est inscrit ce travail de Thèse. La susceptibilité accrue des individus obèses (expansion du tissu adipeux blanc) à l’infection par le virus de la grippe (influenza) est largement étayée dans la littérature. Nous avons évalué l’impact de l’infection par le virus influenza sur le tissu adipeux blanc, chez des souris minces et des souris obèses. Nos résultats montrent que, de manière inattendue, le virus est détecté dans les tissus adipeux, sous-cutané (inguinal) et viscéral (périgonadique), de souris infectées par voie intra-nasale (détection du génome viral par RT-qPCR). La présence de virus dans le tissu adipeux est associée à l’augmentation de la sécrétion de cytokines pro- et anti-inflammatoires, à la diminution de l’expression de gènes impliqués dans la lipolyse et la lipogénèse, et à l’augmentation de l’expression des gènes impliqués dans l’induction d’une réponse immune anti-virale. De manière intéressante, l’infection par le virus influenza est associée au brunissement du tissu adipeux sous-cutané chez les souris minces. Chez les souris obèses, l’infection par le virus de la grippe n’induit pas l’effet dépôt spécifique observé chez la souris mince et ne montre pas de brûnissement au niveau du tissu adipeux sous-cutané 7 jours p.i. In vitro, nous montrons que le virus influenza peut infecter les préadipocytes et les adipocytes (lignée murine et cellules primaires humaines). Cependant, alors que le virus effectue la totalité de son cycle dans l’adipocyte, le préadipocyte libère très peu, voire pas, de nouveaux virions infectieux (PCR, transcriptomique, technique de plages de lyse, microscopie confocale et électronique). Ainsi nos résultats, très originaux, identifient le tissu adipeux blanc comme un nouveau tissu cible de l’infection par le virus de la grippe, in vivo. Au sein de ce tissu, les préadipocytes et les adipocytes sont potentiellement infectés par le virus, comme le montrent nos données in vitro, les adipocytes seuls permettant la production de nouvelles particules infectieuses.Contrairement à l’infection grippale, les données épidémiologiques et/ou expérimentales concernant la susceptibilité des obèses à l’infection par la bactérie Streptococcus pneumoniae sont contradictoires, du fait de l’utilisation de différents modèles d’obésité d’origine génétique et de sérotypes de pneumocoques. Dans ce projet, nous avons utilisé un modèle d’obésité d’origine nutritionnelle ; le modèle de souris nourries par un régime enrichi en lipides. Nous montrons que les souris obèses infectées (sérotype Sp1) développent un syndrome de type méningite, mortel, tandis que les souris minces contrôlent l’infection. Si les réponses pulmonaires à l’infection sont comparables entre les souris minces et obèses (dénombrement des colonies bactériennes, histologie, PCR, ELISA, cytométrie en flux), le nombre de bactéries dans le cerveau est significativement plus élevé chez les souris obèses, associé à une altération de la perméabilité de la barrière hématoencéphalique [...]
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
Virus
tissu adipeux
Virus
Infection respiratoire
rôle
infections de l'appareil respiratoire
Infection
virus des bactéries
maladie infectieuse
streptococcus pneumoniae
streptococcus pneumoniae
tissu adipeux
virus de la grippe A
Bactéries
virus de l'influenza
Virus
virus
infection
bactéries

---
N3-AUTOINDEXEE
Infection urinaire de l’enfant à Streptococcus pneumoniae
In Annales de Biologie Clinique, Volume 75, numéro 3, Mai-Juin 2017
http://www.jle.com/fr/revues/abc/e-docs/infection_urinaire_de_lenfant_a_streptococcus_pneumoniae_309728/article.phtml
Les infections à Streptococcus pneumoniae (pneumocoque) chez l’enfant sont le plus souvent des infections pulmonaires, ORL ou méningées. Les atteintes du tractus urinaire sont bien plus rares. Nous présentons ici le cas d’une infection urinaire chez une enfant, au tableau clinique classique, due à Streptococcus pneumoniae. La fillette de 4 ans a présenté des douleurs pelviennes associées à des troubles urinaires : pollakiurie, brûlures mictionnelles notamment. L’examen cytobactériologique des urines a montré la présence de Streptococcus pneumoniae dans les urines (104 UFC/mL ; associée à une leucocyturie à 2   104 leucocytes/mL)...
10.1684/abc.2017.1241
2017
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
résumé ou synthèse en français
infections à pneumocoques
biologique
enfant
enfant
maladies auto-immunes
biologie
infections urinaires
streptococcus pneumoniae
Streptococcus pneumoniae
clinique
maladie infectieuse des voies urinaires
streptococcus pneumoniae

---
N1-VALIDE
Impact de la vaccination sur les otites moyennes aiguës
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-506/Impact-de-la-vaccination-sur-les-otites-moyennes-aigues
Les otites moyennes aiguës (OMA) sont une cause importante de consultation médicale chez l’enfant et de prise d’antibiotique, avec des complications possibles. Les vaccins conjugués contre les pneumocoques ont été développés dès 2000, avec l’apparition d’abord du vaccin conjugué 7-valent (PCV7), et dès 2011 du vaccin 13-valent (PCV13). Développés pour prévenir les infections invasives à pneumocoques, ils ont aussi contribué à la réduction du nombre d’OMA. Le PCV13 a permis de réduire le portage nasopharyngé de la majorité des sérotypes retrouvés dans les OMA, contribuant ainsi à une réduction évaluée à 77 % du nombre d’OMA à pneumocoques, selon une étude.
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Maladie aigüe
enfant
otite moyenne
vaccins antipneumococciques
streptococcus pneumoniae
infections à pneumocoques

---
N1-VALIDE
Évaluation de la recherche du méningocoque (Neisseria meningitidis) et du pneumocoque (Streptococcus pneumoniae) par amplification génique dans le diagnostic des méningites
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2589730/fr/evaluation-de-la-recherche-du-meningocoque-neisseria-meningitidis-et-du-pneumocoque-streptococcus-pneumoniae-par-amplification-genique-dans-le-diagnostic-des-meningites
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2630621/fr/evaluation-de-la-recherche-du-meningocoque-neisseria-meningitidis-et-du-pneumocoque-streptococcus-pneumoniae-par-amplification-genique-dans-le-diagnostic-des-meningites-argumentaire
L’objectif de ce travail est d’évaluer la recherche des méningocoques (Neisseria meningitidis) et des pneumocoques (Streptococus pneumoniae) par amplification génique (PCR) dans le diagnostic des méningites de suspicion bactérienne en réalisant une analyse de cohérence entre d’une part, la demande et d’autre part, la littérature synthétique disponible et la position des professionnels de santé concernés. Ce travail est mené en vue de l’inscription à la Nomenclature des actes de biologie médicale, pris en charge par le système national d’assurance maladie en France.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
neisseria meningitidis
streptococcus pneumoniae
amplification de gène
méningite à méningocoques
méningite à pneumocoques
méningite à méningocoques
méningite à pneumocoques
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme de surveillance du pneumocoque
https://www.inspq.qc.ca/publications/2081
2016
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
Programmes
streptococcus pneumoniae
streptococcus pneumoniae
programmes

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme de surveillance du pneumocoque : rapport 2013
https://www.inspq.qc.ca/publications/1946
Ce rapport présente le bilan de la surveillance en laboratoire des souches invasives de S. pneumoniae pour l'année 2013. On y constate que l'incidence des infections invasives à pneumocoque (IIP), basée sur la déclaration des laboratoires hospitaliers est en baisse, passant de 16,4 cas/100 000 habitants en 2004, à 14,6 en 2012 et à 12,3 en 2013.
2015
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
information scientifique et technique
streptococcus pneumoniae
Programmes
rapport (information)
streptococcus pneumoniae
rapport de recherche
rapport albumine/globuline
programmes

---
N1-VALIDE
Recommandations sur l’utilisation des nouveaux outils diagnostiques étiologiques des infections respiratoires basses de l’enfant de plus de trois mois
http://www.sfpediatrie.com/recommandation/recommandations-sur-l%E2%80%99utilisation-des-nouveaux-outils-diagnostiques-%C3%A9tiologiques-des
http://www.sfpediatrie.com/recommandation/recommandations-sur-l%E2%80%99utilisation-des-nouveaux-outils-diagnostiques-%C3%A9tiologiques-de-0
L’apparition de nouveaux outils pour le diagnostic des infections respiratoires basses de l’enfant (IRB) nécessite une réflexion sur la pertinence de leur utilisation dans la prise en charge thérapeutique. La Société Pédiatrique de Pneumologie et d’Allergologie (SP2A) a proposé d’établir des recommandations chez l’enfant de plus de trois mois, qui ont été divisées en cinq volets: diagnostic du pneumocoque, diagnostic virologique, diagnostic des germes atypiques (Mycoplasma pneumoniae et Chlamydophila pneumoniae), indications de la procalcitonine, et diagnostic des infections fongiques (pneumocystose et aspergillose invasive)
2014
false
false
true
SP2A - Société Pédiatrique Société Pédiatrique de Pneumologie et d'Allergologie
France
français
nourrisson
infections à pneumocoques
streptococcus pneumoniae
réaction de polymérisation en chaîne
enfant
adolescent
calcitonine
mycoplasma pneumoniae
chlamydophila pneumoniae
pneumonie à pneumocystis
pneumocystis carinii
aspergillose pulmonaire invasive
Ag Pneumocoque par Test Binax Now
Précurseurs de protéines

---
N3-AUTOINDEXEE
Réactif Uni-Gold S. pneumoniae - Trinity Biotech - Information de sécurité
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Autres-mesures-de-securite/Reactif-Uni-Gold-S.-pneumoniae-Trinity-Biotech-Information-de-securite
2014
false
true
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de matériovigilance
sécurité
streptococcus pneumoniae
Réactifs
indicateurs et réactifs
réactif

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme de surveillance du pneumocoque, rapport 2004
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/423-SurveillancePneumocoque2004.pdf
information scientifique et technique
rapport (information)
streptococcus pneumoniae
infirmières administratives

---
N1-VALIDE
Infections invasives à pneumocoque : recommandations vaccinales pour les personnes à risque
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=355
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20130425_infectionsinvasivespneumocoque.pdf
Indication du niveau de preuve, Le HCSP propose une liste commune de personnes éligibles à la vaccination contre le pneumocoque pour les enfants de plus de 2 ans, les adolescents et les adultes. Elle distingue les personnes immunodéprimées ou atteintes de syndrome néphrotique, et les personnes non immunodéprimées porteuses d'une maladie sous-jacente prédisposant à la survenue d'IIP.
2013
false
O
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
infections à pneumocoques
vaccins antipneumococciques
recommandation de santé publique
streptococcus pneumoniae
adulte
enfant
adolescent
sujet âgé

---
N1-SUPERVISEE
Bactériémies à pneumocoques en France en 2001 et 2003 (les)
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Bactériémies+à+pneumocoques+en+France+en+2001+et+2003+(les)
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
France
infections à pneumocoques
bactériémie
streptococcus pneumoniae
rapport
graphique

---
N1-SUPERVISEE
Programme de surveillance du pneumocoque : rapport 2010
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1383_ProgSurvPneumocoque2010.pdf
Les infections invasives à Streptococcus pneumoniae (IIP) sont moins courantes que les pneumonies pneumococciques non bactériémiques mais leur diagnostic est posé sans ambiguïté. On utilise donc souvent l’incidence des IIP comme indicateur du fardeau des pneumococcies.
2011
false
true
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
infections à streptocoques
Surveillance épidémiologique
enfant d'âge préscolaire
résistance bactérienne aux médicaments
vaccins antipneumococciques
nourrisson
sujet âgé
rapport
streptococcus pneumoniae

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme de surveillance du pneumocoque : rapport 2008
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1038_SurvPneumocoque2008.pdf
Les infections invasives à Streptococcus pneumoniae (IIP) sont moins courantes que les pneumonies pneumococciques non bactériémiques mais leur diagnostic est posé sans ambiguïté. On utilise donc souvent l’incidence des IIP comme indicateur du fardeau des pneumococcies (OMS). L’analyse des souches invasives permet d’étudier les distributions des sérotypes à l’origine des formes les plus sévères de pneumococcies et les profils de sensibilité aux antibiotiques.
2009
false
true
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
Surveillance épidémiologique
infections à pneumocoques
infections à pneumocoques
streptococcus pneumoniae
infections à pneumocoques
rapport
streptococcus pneumoniae

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination par le vaccin pneumococcique conjugué 13-valent
http://www.hcsp.fr/docspdf/avisrapports//hcspa20091211_vaccpne13valent.pdf
Un nouveau vaccin pneumococcique conjugué 13-valent (Prevenar 13 ), composé de polysaccharides de capsule de six sérotypes additionnels (1, 3, 5, 6A, 7F, 19A) ajoutés à ceux déjà contenus dans le vaccin 7-valent Prevenar (4, 6B, 9V, 14, 18C, 19F, 23F), a récemment obtenu l'autorisation de mise sur le marché (AMM)...
2009
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
antibiothérapie
PREVENAR 13 suspension injectable Vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé)
polyosides bactériens
vaccins conjugués
infections à pneumocoques
calendrier vaccinal
vaccination
J07AL02 - Pneumococcus, antigènes polysaccharidiques purifiés conjugués
streptococcus pneumoniae
injections musculaires
enfant
nourrisson
vaccins antipneumococciques
prématuré
PREVENAR 13
3400893428191
recommandation de bon usage du médicament
recommandation de santé publique

---
N1-SUPERVISEE
Évaluation d'une campagne de vaccination visant à contrôler une éclosion de pneumonies causée par une souche virulente de Streptococcus pneumoniae de type 1A au Nunavit
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/599-EvalCampVaccinPneunoSteptPneuType1Nunavik.pdf
Entre février et juin 2002, une campagne de vaccination de masse avec le vaccin pneumocoque polysaccharidique 23-valent (VPP-23) a été réalisée afin de contrôler une épidémie de pneumonie sévère, causée par une souche virulente de treptococcus pneumoniae de sérotype 1 au Nunavik, province de Québec.
2006
false
N
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
Québec
français
vaccination de masse
pneumopathie infectieuse
streptococcus pneumoniae
évaluation de programme
étude évaluation

---
N3-AUTOINDEXEE
Surpoids et obésité chez les élèves de sixième scolarisés dans les collèges publics du département de Haute-Savoie, septembre 2003.
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/surpoids-et-obesite-chez-les-eleves-de-sixieme-scolarises-dans-les-colleges-publics-du-departement-de-haute-savoie-septembre-2003
En France, comme dans l'ensemble des pays industrialisés, les prévalences de surpoids et d'obésité ne cessent de croître, tant chez l'adulte que chez l'enfant et l'adolescent. Le surpoids et l'obésité infantiles perdurent fréquemment à l'âge adulte et s'accompagnent alors de risques de morbidité et de mortalité accrus chez les sujets ayant été en surpoids à l'adolescence, même chez ceux qui rejoindront un poids normal à l'âge adulte.
2005
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
obésité pédiatrique
obésité pédiatrique
obésité
enfant
Nouvelle-Calédonie
obesite
surpoids
streptococcus pneumoniae
étudiants
obésité

---
N1-VALIDE
Streptococcus pneumoniae
fiches techniques santé/sécurité - matières infectieuses
http://www.phac-aspc.gc.ca/msds-ftss/msds147f-fra.php
description, danger pour la santé (pathogénicité, épidémiologie, gamme d'hôtes, dose infectieuse, mode de transmission, période d'incubation, transmissibilité), dissémination (réservoir, zoonose, vecteurs), viabilité (sensibilité aux médicaments, sensibilité aux désinfectants, inactivation par des moyens physiques, survie à l'extérieur de l'hôte), aspects médicaux (surveillance, premiers soins et traitements, immunisation, prophylaxie), dangers pour le personnel de laboratoire (infections liées ou acquises au laboratoire, sources et échantillons, dangers primaires et particuliers), précautions recommandés (exigences de confinement, vêtements protecteurs, autres protections), renseignements relatifs à la manipulation (déversements, élimination, entreposage), renseignements divers
2001
false
N
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
streptococcus pneumoniae
streptococcus pneumoniae
infections à pneumocoques
infections à pneumocoques
infections à pneumocoques
transmission de maladie infectieuse
Réservoirs de maladies
résistance microbienne aux médicaments
désinfectants
infections à pneumocoques
Personnel de laboratoire d'analyses médicales
exposition professionnelle
vêtements de protection
Période d'incubation de la maladie infectieuse
recommandation

---
N1-VALIDE
Observatoires régionaux du pneumocoque : surveillance de la sensibilité aux antibiotiques des pneumocoques isolés en situation pathogène en France en 1999
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Observatoires+régionaux+du+pneumocoque+%3A+surveillance+de+la+sensibilité+aux+antibiotiques+des+pneumocoques+isolés+en+situation+pathogène+en+France+en+1999
introduction, matériel et méthode (fonctionnement, représentativité et exhaustivité des Observatoires Régionaux, données recueillies, évaluation de la sensibilité aux antibiotiques et sérotypage), résultats (tendance, résistance selon l'âge et le type de prélèvement, sérotypage, multirésistance, différences régionales), discussion, références bibliographiques
2001
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
antibiothérapie
France
résistance bactérienne aux médicaments
antibactériens
streptococcus pneumoniae
infections à pneumocoques
antibactériens
article de périodique

---
N1-VALIDE
Techniques de laboratoire pour le diagnostic de méningites à Neisseria meningitidis, Streptococcus pneumoniae et Haemophilus influenzae
http://whqlibdoc.who.int/hq/1999/WHO_CDS_CSR_EDC_99.7_fre.pdf
épidémiologie des méningites, recueil et transport des prélèvements biologiques (liquide céphalo-rachidien, sang, prélèvements biologiques), culture primaire, repiquage et identification présomptive, identification N. méningitidis, S. pneumoniae, H. influenzae, conservation et transport de N. meningitidis ; annexes, 110 pages
1999
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
neisseria meningitidis
streptococcus pneumoniae
haemophilus influenzae
Manipulation d'échantillons
méningite à pneumocoques
méningite à méningocoques
méningite à hémophilus
techniques de laboratoire clinique
cahier de laboratoire

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
14/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.