Libellé préféré : femmes enceintes;

Définition du MeSH : Femmes enceintes, en tant qu'entités culturelles, psychologiques ou sociologiques. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : grossesse;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Femmes enceintes, en tant qu'entités culturelles, psychologiques ou sociologiques. [Traduction effectuée avant 2008]

Moi, Bientôt Maman
Moi, Bientôt Maman vous propose un accompagnement incroyablement complet chaque jour de votre grossesse et un accès à la plus belle communauté de futures mamans. Pour prendre soin de vous et de votre bébé. Moi, Bientôt Maman, c’est chaque jour : . des conseils qui s’adaptent à votre grossesse (Alimentation, Symptômes, Fatigue, Vie de Bébé, Sommeil, Stress, Psychologie…) tous VALIDÉS par des médecins. . un accès à un forum regroupant des dizaines de milliers de femmes enceintes . un suivi précis de l’évolution de Bébé . des articles . des recettes de cuisine . des idées prénom . des quizz #MBM, ce n’est pas une app : c’est de l’Amour.
GP
https://apps.apple.com/fr/app/moi-bientot-maman-conseils/id1074304962
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.betterise.mbm
http://moibientotmaman.fr/
IOS
Android
1.0.0
2.4.1
20/06/19
24/06/19
Betterise Technologies
gratuite
Aucun
Labellisée
false
grossesse
femmes enceintes

---
N3-AUTOINDEXEE
Cardiopathie et Grossesse : Étude rétrospective de morbi-mortalité bi-centrique de 2011 à 2017
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02445514
Introduction : La grossesse est observée chez des patientes atteintes de cardiopathies pour certaines corrigées, parfois sévères. Les cardiopathies constituent à ce jour la 1ère cause indirecte de mort maternelle. Nous avons étudié la gestion péri-partum et le devenir de ces patientes de 2011 à 2017. Matériels et méthodes : Étude rétrospective bi centrique (CHU Clermont-Ferrand et HFME Lyon) sur 507 patientes enceintes porteuses de cardiopathie. Analyse de la gestion et des traitements cardiologiques péri-partum. L’analyse statistique est descriptive. Résultats : Âge moyen lors de la grossesse : 28,4 ans, 88,7% de primipares. 21% étaient atteintes de cardiopathies congénitales (rythmiques, malformatives ou valvulopathies). Population la plus représentée : 41% de valvulopathies non congénitales. Complications cardiaques péri-partum : 4,7% dont 1 décès sur trouble du rythme. 25 patientes porteuses d’HTAP dont 24% ont eu une complication cardiaque. 27 patientes classées NYHA 3-4 dont 26% ont eu une complication cardiaque. 14 avec une FEVG 50% dont 21,4% ont eu une complication cardiaque, dont le cas de décès. 27 complications hémorragiques dont 37% avec un traitement anticoagulant. 75 patientes étaient traitées par anticoagulant avant l’accouchement et 10 ont présenté une complication hémorragique post partum et 5 une complication cardiaque. L’accouchement voie basse était prévu dans 78% des cas et réalisé dans 67,6% des cas (n 343). Dans 84% des cas une ALR a pu être réalisée : 337 analgésies péridurales et 76 rachianesthésies ; pas d’incident secondaire à l’anesthésie. Il y a eu 3,9% d’anesthésies générales. Discussion : On retrouve un taux de complications des patientes porteuses de cardiopathies faible pour les complications hémorragiques (5,3%) et cardiaques (4,7%). Le taux de complications est inférieur à ceux d’autres études (Hink, 2015). Comparativement à la littérature (Bonnet, 2018), le taux d’anesthésie générale est faible. L’amélioration des prises en charges cardiologiques des femmes atteintes de cardiopathies ainsi que l’optimisation de la gestion de la grossesse et du péri-partum permettent une diminution du taux de complications.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
études rétrospectives
grossesse
Cardiopathie
maladie cardiaque
Fracture de fatigue
grossesse
cardiopathies
grossesse
femmes enceintes
Fracture de Jones
dû à
mortalité

---
N2-AUTOINDEXEE
A quelles attentes des femmes a répondu le suivi de leur grossesse par le médecin généraliste ?
http://www.sudoc.fr/233908668
Introduction : le suivi des grossesses à bas risque peut être effectué par un médecin généraliste selon les recommandations de l’HAS. Les médecins généralistes suivent de plus en plus de femmes enceintes, a fortiori dans les régions moins bien pourvues en gynécologues. Ils sont également plus souvent sollicités pendant la grossesse. L’objet de cette étude était d’explorer en quoi le suivi de grossesse par un MG avait répondu à leurs attentes. Matériels et Méthodes : étude qualitative par entretiens individuels semi-dirigés auprès de 12 femmes dont la grossesse a été suivie par un médecin généraliste, recrutées dans le service de suites de couches du CH de Cholet et par démarchage téléphonique. Les entretiens ont été retranscrits ; les premiers ont eu un double codage. Une analyse thématique compréhensive a été faite. Une triangulation des données par la directrice de thèse a été effectuée. Résultats : la satisfaction des patientes était globalement bonne. Les attentes comblées concernaient de bonnes compétences gynécologiques et un suivi s’inscrivant dans une relation thérapeutique déjà instaurée. Le besoin d’être guidée dans le suivi programmé et non-programmé était satisfait. L’intégration des pères était attendue et réalisée. Les attentes nécessitant des réponses plus complètes étaient celles d’une écoute encore plus vigilante de la femme et son histoire et d’un accompagnement à être parent : aborder l’allaitement et le retour dans la famille était un besoin énoncé malgré la réalisation par les sages-femmes d’une préparation à la naissance. Les attentes qui restaient moins comblées concernaient un besoin d’informations sur l’accouchement et de repères centrés sur leurs questions de femmes dans le post-partum. Conclusion : il semble nécessaire de permettre aux femmes d’évoquer leurs précédentes grossesses pour faire émerger d’éventuelles craintes. De même, proposer une consultation dédiée à la femme en post-partum pourrait faciliter la transition physique et psychique inhérente à cette période. Il est également souhaitable que l’abord des items de l’EPP fasse partie du suivi.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
femmes enceintes
attention
femmes médecins
médecins généralistes
grossesse
attention
Médecins
médecine générale
grossesse
grossesse
grossesse

---
N2-AUTOINDEXEE
Schéma d'attachement et représentations de l'enfant à venir chez des femmes enceintes présentant une conduite addictive
http://www.sudoc.fr/234711434
L'indisponibilité des adultes ou leur difficulté à répondre adéquatement aux besoins d'un bébé favorisent l'établissement chez l'enfant de schémas d'attachement insécures. A l'âge adulte, ces schémas vont le rendre vulnérable face au risque de recours aux substances psychoactives pour apaiser des conflits internes majorés par l'insécurité. Lors de la survenue d'une grossesse, la consommation de substances psychoactives comporte des risques pour le déroulement de la grossesse, le fœtus et les relations mère-bébé. Le processus de maternalité, la réactualisation de conflits infantiles et le développement des représentations fœtales sont alors mis en souffrance. La capacité des femmes enceintes addictes à se représenter leur maternité et à préparer des relations adaptées avec leur bébé en est entravée, favorisant de nouveau la création d'un attachement insécure chez l'enfant, et donc la transmission de l'insécurité. Nous avons souhaité illustrer cela par une étude clinique qualitative menée auprès de femmes enceintes dépendantes aux produits.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
enfant
Conduites addictives
femmes enceintes
Comportement toxicomaniaque
Conduites addictives
enfant
addictions
grossesse
toxicomanie
Enfant
Enfant
Enfant
Enfant
Addiction

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge de la grossesse à l’officine
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02082419/document
De la conception d’un enfant à son arrivée, la période de la grossesse est une merveilleuse expérience dans la vie d’une femme, mais peut être une source d’anxiété et d’interrogations pour le couple. C’est pour cela que le pharmacien, en tant que professionnel de santé disponible, a un rôle à jouer dans les différentes phases afin d’accompagner au mieux les futurs parents. Chez le jeune pharmacien il est parfois difficile de faire face aux différentes problématiques liées à la grossesse. Les patientes se retrouveront avoir des ressentis et des approches parfois différentes en fonction de leur catégorie socio-professionnelle, de leur âge, de leur parité ou encore de leur terme. Pour accompagner ces patients et instaurer une véritable relation de confiance, le pharmacien doit maîtriser au mieux les différents thèmes qui touchent à la conception, la grossesse et la future parentalité. Car toutes les connaissances qu’il acquière doivent ici être ménagées et adaptées à l’état particulier qu’est la grossesse. Si le pharmacien accomplit son rôle auprès de ces futurs parents, ceux-ci lui resteront fidèles et reconnaissants, et ce n’est pas une ou deux personnes qu’il gagne en tant que patients mais plutôt une famille entière. Ce travail de thèse pourrait aider les officinaux à adopter de meilleures stratégies de conseils et de prise en charge en s’appuyant sur un panel de thèmes qui gravitent autour de la grossesse notamment : l’aide à la conception, la grossesse, les maux de la grossesse, l’accouchement, l’allaitement, le retour à la maison et d’autres thèmes comme les vaccins mais aussi des pathologies et leur prévention.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
grossesse
gestion des soins aux patients
grossesse
femmes enceintes
grossesse
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
La prise en charge des céphalées aux urgences chez la femme en particulier lors de la grossesse
http://www.sudoc.fr/235255955
Plus de 40000 patients ont franchi les portes des urgences de l’hôpital de Hautepierre aux HUS durant l’année 2018. Nous nous sommes intéressés aux femmes en âge de procréer ayant consulté pour céphalée. L’objectif principal de cette étude était de mettre en évidence les particularités de diagnostic et de prise en charge des femmes enceintes consultant pour céphalée aux urgences. Cette étude rétrospective, monocentrique, rassemblant toutes les patientes en âge de procréer consultant pour céphalée aux urgences des HUS entre le 1er juillet 2017 et 30 septembre 2018 a inclus 284 patientes, dont 12 étaient enceintes. Les femmes enceintes représentent 4% de la population étudiée. Après une analyse descriptive des deux populations, une analyse comparative a été réalisée. Parmi les caractéristiques des céphalées amenant à consulter on a mis en évidence : une EVA élevée, un début brutal, des céphalées inhabituelles, une localisation majoritairement frontale, une photophobie. Dans les deux groupes, 80 % des patientes ont bénéficié d’examens complémentaires. Si dans le groupe des femmes enceintes l’IRM cérébrale était l’examen de prédilection, dans le groupe des femmes non enceintes, la TDM était prescrite pour 90% d’entre elles. Les étiologies retrouvées sont très majoritairement des céphalées primaires quel que soit le groupe. Le traitement antalgique le plus utilisé était le paracétamol avec une différence de prise en charge dans les deux groupes. On a pu mettre en évidence que le fait d’avoir un début brutal augmentait de 2,8 fois la probabilité de prescrire une imagerie cérébrale. Les données observées suivent donc globalement les données de la littérature quant à la prise en charge des céphalées, à l’exception de la thérapeutique qui pourrait être plus adaptée aux différents types de céphalées. La prévalence des femmes enceintes consultant aux urgences pour ce motif a été trop faible pour pouvoir évaluer de manière significative les différences de prise en charge.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Urgences
cephalee
grossesse
Femelle
grossesse
grossesse
grossesse
céphalées
traitement d'urgence
céphalée
femmes enceintes
Céphalée
urgences
Femelle

---
N3-AUTOINDEXEE
La naissance différée dans les grossesses gémellaires: est-ce une option thérapeutique raisonnable ? : série lyonnaise et revue de la littérature
http://www.sudoc.fr/235314684
Introduction : Au cours des dernières décennies le nombre de grossesses gémellaires a considérablement augmenté. Il s'agit de grossesses à risque. En cas d'accouchement prématuré dans la majorité des cas la naissance du premier jumeau (Jl) est immédiatement suivie par la naissance du deuxième (J2). Exceptionnellement la naissance de J2 est différée. Nous proposons ici une série Lyonnaise de cas de tentatives d'accouchements différés. Objectif: L'objectif de notre travail est d'analyser ces cas et de réaliser une revue de la littérature afin de déterminer si l'accouchement différé est réellement une alternative thérapeutique raisonnable et envisageable à proposer aux couples. Matériel et méthodes: Nous avons effectué nos recherches sur trois centres Lyonnais: l' hôpital femme mère enfant (HFME), l'hôpital de la Croix Rousse (CR), et sur le centre hospitalier Saint Joseph Saint Luc (SJSL). La recherche des cas a été faite de manière rétrospective. Sur l'HFME tous les dossiers de naissance de jumeaux, entre 18 et 27 semaines d'aménorrhée de 2008 à 2017, ont été analysés à la recherche de l'évocation d'une tentative de naissance différée. Sur la CR et sur SJSL, l'analyse n'a pas pu être aussi exhaustive, les cas ont été récupérés par la recherche d'un codage spécifique de la tentative d'accouchement différé. Nous avons, de manière arbitraire, défini une tentative d'accouchement différé comme réussie, si l'intervalle entre les naissances était supérieur à 24 heures. Résultats: Sur l'HFME, entre janvier 2008 et décembre 2017, il y a eu 1672 naissances de jumeaux, dont 101 entre 18 et 27 semaines d'aménorrhée. 71 de ces naissances étaient liées à un accouchement prématuré spontané. Dans 13 dossiers la naissance différée était évoquée. Parmi ces 13 dossiers, 2 ont été exclus. Onze fois l'accouchement différé a donc été tenté. Cinq dossiers ont été des réussites avec une naissance de J2 plus de 24 heures après celle de Jl. Soit 45.4 % de réussite en cas de tentative d'accouchement différé. La naissance différée concerne 0.3 % des naissances de jumeaux, et 4.9 % lorsque l'accouchement survient entre 18 et 27 SA. Sur les hôpitaux de la CR et SJSL 2 cas ont pu être récupérés. Il s'agissait de tentatives ayant réussi. Nous avions donc un total de 13 cas : 6 échecs et 7 réussites. L'intervalle moyen entre les naissances dans le groupe réussite était de 30,8 jours [1,16 - 87]. Dans le groupe échec il était de 30 min [10-90]. Il y a 71,4% de J2 vivants en bonne santé dans le groupe réussite contre 33.3 % dans le groupe échec. Conclusion : L'accouchement différé est une réelle possibilité thérapeutique qu'il convient d'envisager devant toute fausse couche tardive ou accouchement prématuré spontané de jumeaux
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Thérapeutique
Thérapeutiques
pensée
grossesse
littérature de revue comme sujet
Littérature
grossesse
femmes enceintes
en série
naissance
grossesse
Thérapeutique
grossesse
thérapeutique

---
N3-AUTOINDEXEE
Consommation d’alcool pendant la grossesse : état des lieux et prévention à l’officine
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02089872/document
Les effets néfastes de l’alcool pendant la grossesse sont aujourd’hui bien connus. Il entraine un spectre très étendu d’anomalies, allant du syndrome d’alcoolisation foetale complet à un éventail de déficiences moins évidentes tels que les retards neurodéveloppementaux, parfois diagnostiqués assez tard dans l’enfance. A l’heure actuelle, aucune étude n’a pu mettre en évidence de seuil en dessous duquel la consommation d’alcool pendant la grossesse est sans risque, on parle plutôt d’un continuum d’effets foetaux, en fonction de la dose. La recommandation en France est donc le « Zéro Alcool ». Pourtant, environ une femme sur deux consommera de l’alcool pendant sa grossesse, par manque d’information sur le sujet, ou par difficulté à modifier son comportement. Le pharmacien aura maintes occasions de rencontrer les jeunes femmes avant et pendant leur grossesse, et sera donc un interlocuteur idéal pour les accompagner vers l’abstinence complète. Par le repérage précoce des consommations à risque et l’intervention brève, démarche éducative permettant en quelques minutes de rappeler les informations essentielles et de susciter le changement, le pharmacien pourra, en adoptant une attitude motivationnelle, encourager l’abstinence chez les jeunes femmes ayant un projet de grossesse. Pour agir en amont, il pourra également intervenir auprès des jeunes générations par le biais du service sanitaire obligatoire pour les étudiants en santé, ou, s’il exerce dans une maison de santé pluriprofessionnelle, porter conjointement avec les autres professionnels un projet de santé visant à améliorer la prévention de la consommation d’alcool pendant la grossesse.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
femmes enceintes
Alcoolisme
grossesse
consommation d'alcool
grossesse
alcool éthylique
grossesse
alcool
Alcoolisme
grossesse
Alcoolisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Femmes enceintes et jeunes enfants : attention aux produits chimiques dans l’alimentation
https://www.france-assos-sante.org/2019/04/29/femmes-enceintes-et-jeunes-enfants-attention-aux-produits-chimiques-dans-lalimentation/
De nombreuses substances chimiques sont présentes dans notre alimentation, que cela soit dans les produits animaux ou végétaux. C’est le résultat des nombreuses étapes, depuis la production, en passant par la transformation, l’emballage et la distribution jusqu’à nos assiettes. Ainsi on va retrouver des traces ou ajouts plus ou moins importants de : Produits phytosanitaires comme les pesticides Médicaments vétérinaires Additifs et conservateurs Matériaux divers mis en contact avec les aliments La réglementation a fixé des seuils d’acceptabilité concernant la présence des substances chimiques dans nos aliments, mais il faut être particulièrement vigilant s’agissant des aliments consommés par les femmes enceintes et les enfants puisque l’organisme d’un fœtus et d’un enfant est par essence en plein développement et que ce dernier peut être altéré par cette contamination chimique. En outre, il est désormais scientifiquement prouvé que les contaminants chimiques traversent la barrière placentaire et passent également à travers le lait maternel dans le cas des femmes qui allaitent leur bébé.
2019
false
false
false
France Assos Santé
France
information patient et grand public
grossesse
Enfant
Alimentation
alimentation
femmes enceintes
enfant
composé chimique
Enfant
Aliments
régime alimentaire
Enfant
attention
Enfant
adolescent
enfant
attention
aliments

---
N3-AUTOINDEXEE
Association entre la thérapie antirétrovirale et les biomarqueurs de la fonction placentaire pendant la grossesse
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/21604
Contexte : L’infection à VIH demeure un problème majeur de santé publique avec 2.1 millions de personnes nouvellement infectées en 2015, dont 150 000 enfants infectés pour la plupart en périnatal. En vue d'éradiquer les nouvelles infections, l’OMS recommande depuis 2012 que toute personne infectée par le VIH soit sous thérapie antirétrovirale (TAR) (concept de « traitement à titre de prévention »). Il en résulte que la majorité des femmes sont actuellement déjà sous TAR au moment de la conception et en début de grossesse alors qu’auparavant, celle-ci n’était souvent initiée qu’au deuxième trimestre de grossesse. Or, quelques études ont montré que la TAR a été associée à des complications périnatales comme l'accouchement prématuré ou le faible poids des nouveau-nés à la naissance, et ce particulièrement pour les ARV à base d’inhibiteur de protéase (PI). Ces complications seraient liées à un dysfonctionnement du placenta, notamment à des anomalies de l’invasion trophoblastique. Objectif : Le but de ce mémoire est d’analyser l’association entre l’exposition à la TAR et le fonctionnement du placenta chez les femmes enceintes. Méthodes : L’étude a porté sur les données provenant de femmes enceintes vivant avec le VIH recrutées entre janvier 2003 et décembre 2016 dans les cohortes du CHU Sainte- Justine (Montréal) et du BC Women's Hospital (Vancouver). La fonction placentaire a été évaluée par le dosage de biomarqueurs utilisés dans le cadre du dépistage des aneuploïdies (la gonadotrophine chorionique humaine libre - β-hCG libre, la protéine plasmatique placentaire de type A - PAPP-A, l'alpha-foetoprotéine - AFP, de l'oestriol non conjugué - uE3, la gonadotrophine chorionique humaine - hCG et l'inhibine-A) et par le dosage de facteurs angiogéniques utilisés dans le dépistage de prééclampsie (PlGF et sFlt-1) au premier et au deuxième trimestre de la grossesse. Le dosage de PlGF et de sFlt1 a été effectué comme une étude pilote exploratoire sur un sous-groupe des échantillons stockés dans la banque biologique du CMIS. Les niveaux des différents biomarqueurs (après une transformation logarithmique) ont été comparés en fonction 1) des types de TAR, 2) de la durée d’exposition à la TAR et 3) du moment d’initiation de la TAR à l’aide de régressions linéaires multivariées ii et d’équations d’estimation généralisée (linéaires) avec un ajustement pour les variables de confusion. Résultats : Après ajustement pour les variables de contrôle suivantes : race, âge maternel, âge gestationnel, indice de masse corporelle, parité, tabagisme et sexe du foetus, les femmes sous TAR, à base d’IP ou non, ont eu une augmentation significative du niveau d’AFP (respectivement β 0.139; IC 95% [0.055-0.223] et β 0.141; IC 95% [0.043- 0.239]) en comparaison aux femmes qui ne reçoivent aucun traitement. Cependant, on ne retrouve aucune autre association significative entre le type de TAR - qu’elle soit à base d’IP ou non - et le niveau de PAPP-A, de β-hCG libre, d’oestriol, d’hCG totale, d’inhibine A, de PlGF et de sFlt-1. Aucune association significative n’a été montrée non plus entre la concentration sérique des biomarqueurs et la durée d’exposition à la TAR ou le moment d’initiation de la TAR. Conclusion : Cette étude suggère que la concentration sérique des biomarqueurs du dépistage de la prééclampsie et des biomarqueurs du dépistage des aneuploïdies ne semble pas être significativement altérée par la TAR sauf l’AFP qui augmente en cas d’exposition à une TAR quel que soit le type (avec IP ou non). Ces données paraissent dans l’ensemble rassurantes pour ce qui est des conséquences de l’utilisation précoce de la TAR pendant la grossesse.
2019
Papyrus - Université de Montréal
Canada
thèse ou mémoire
thérapeutique
marqueurs biologiques
femmes enceintes
grossesse
grossesse
thérapie
grossesse
antirétroviraux
fonction placentaire
association
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
Expérience et ressenti de la grossesse selon la parité: quelle est la différence de vécu des femmes entre leur première grossesse et les suivantes : étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de femmes multipares en France
http://www.sudoc.fr/235867896
La France est le pays de l'Union Européenne où le taux de fécondité est le plus élevé. Une majorité de Françaises connaîtront plus d'une grossesse menée à terme dans leur vie. Notre travail avait pour objectif d'étudier la différence de vécu entre une première grossesse et les suivantes. Étude qualitative par entretiens semi-dirigés menée auprès de 11 femmes multipares. Les multipares sont moins désireuses d'être prises par la main pour leur suivi médical que les primipares, elles sont mieux informées, plus autonomes, moins observantes et demandeuses d'un suivi plus personnalisé. Les grossesses sont physiquement de plus en plus éreintantes car les multipares se reposent moins, écoutent moins leur corps. Elles sont moins sensibles aux changements corporels, mais avec un plus grand sentiment de contrôle. Il n'y a pas de corrélation entre le vécu des précédents accouchements et la manière dont le suivant est envisagé. La personnalité de la mère est davantage un facteur prédictif, même si une première expérience positive favorise la sérénité tandis qu'une expérience traumatisante peut engendrer la peur. La parité influence les questionnements maternels lors des grossesses. Les primipares sont préoccupées par leur capacité à être une bonne mère ; les multipares par la fatigue, l'intendance et de nouvelles peurs en lien avec les aînés. Quant aux pères, ils sont moins investis dans les grossesses suivantes du fait des aînés et l'entourage manifeste son soutien différemment (aide concrète vs. festivités et cadeaux). Psychologiquement, la première grossesse est vécue comme une aventure et une découverte tandis que les grossesses suivantes suscitent moins de magie, les multigestes étant accaparés par le quotidien. Notre hypothèse de départ est vérifiée : la parité influence le vécu de la grossesse, d'un point de vue médical, humain et psychologique. La prise en compte par les soignants de la parité dans le vécu de grossesse est donc cruciale. Inclure ces données dans l'enseignement des soignants devrait faciliter une prise en charge globale et personnalisée des multigestes
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
France
grossesse
Femelle
Grossesse
français
France
recherche qualitative
multiparité
grossesse
Entretien
France
entretiens comme sujet
femmes enceintes
grossesse
France
France
parité
Femmes
Femelle
grossesse
entretien
femmes

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge thérapeutique du syndrome du canal carpien chez la femme enceinte : une revue de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02114425
Introduction: Le syndrome du canal carpien (SCC) est la deuxième manifestation rhumatologique la plus fréquente pendant la grossesse après les lombalgies. Habituellement le SCC régresse après l’accouchement, même s’il persiste au-delà de 3 ans dans 30% des cas. La qualité de vie est altérée par les douleurs neuropathiques nocturnes ainsi que part la baisse de la sensibilité, des forces de préhension et de pincement. En l’absence de nouvelles recommandations, l’objectif de notre étude était de mettre à jour les connaissances des thérapeutiques antalgiques disponibles pour traiter le SCC gravidique. Méthodes : Une revue de la littérature a été menée jusqu’au 31 janvier 2019. Les bases de données MEDLINE, COCHRANE et EMBASE ont été interrogées. Les critères d’inclusion étaient la prise en charge du SCC pendant la grossesse. Résultats : 5 articles ont été retenus. L’attelle de poignet thermoformée a montré des résultats significatifs sur l’amélioration des forces de pincement, de préhension (p 0,0001) et sur les symptômes cliniques (p 0,0001) à une semaine de traitement. L’infiltration d’un corticostéroïde a permis une amélioration significative de l’échelle de sévérité des symptômes de Boston, des forces de la main (p 0,01) ainsi que des résultats de l’électromyogramme (p 0,001). La luminothérapie par lumière Bioptron a permis une diminution significative de la douleur et des paresthésies ainsi qu’une augmentation des forces de la main jusqu’à un mois après le traitement. Lorsque des critères cliniques de sévérité sont atteints, la chirurgie du canal carpien doit être envisagée. Conclusion : Le traitement du SCC gravidique par attelle ou infiltration semble le plus acceptable. Le médecin généraliste a un rôle essentiel de premier recours dans la prise en charge et l’orientation des femmes enceintes atteintes du SCC. Des études complémentaires sont nécessaires afin d’améliorer les recommandations.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
littérature de revue comme sujet
Littérature
Thérapeutique
syndrome du canal carpien
Syndrome CHARGE
femmes enceintes
Syndrome du canal carpien
syndrome du canal carpien
Thérapeutique
syndrome CHARGE
syndrome charge
canal carpien
syndrome du canal carpien
grossesse
prise en charge personnalisée du patient
Thérapeutiques
thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Utilisation du dosage de monoxyde de carbone: quelle pratique pour le suivi des femmes enceintes fumeuses par les sages-femmes ?
http://www.sudoc.fr/236854720
La consommation de tabac touche toutes les catégories socio-professionnels et tous les âges. On se retrouve donc avec un nombre important de femmes enceintes qui fument. Cette consommation n’est pas anodine pour le bien-être de la grossesse et du foetus. Il est donc important de s’en préoccuper le plus tôt possible. Le dosage de monoxyde de carbone permet d’avoir une évaluation de la consommation sans se baser uniquement sur les dires des patientes. Pouvant être une motivation pour la patiente, il pourrait être intéressant de l’inclure lors du suivi tabacologique. Cette étude descriptive menée auprès de 827 sages-femmes libérales de la France métropolitaine et d’outre-mer a permis de mieux appréhender la prise en charge et d’évaluer l’utilisation du dosage de monoxyde de carbone. Les résultats ont démontré une prise en charge importante des patientes fumeuses mais que le CO testeur n’y trouvait que peu sa place par défaut d’interprétation. On retrouve une très faible utilisation du CO testeur de la part des sages-femmes libérales mais elles sont très impliquées dans la prévention, la détection et le suivi
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Fumeurs
Sages-femmes
profession de sage-femme
Pratique
grossesse
femmes enceintes

---
N2-AUTOINDEXEE
Etat des lieux du repérage, de l’orientation et de la prise en charge des grossesses en situation de précarité
http://www.sudoc.fr/236874462
Depuis dix ans, le nombre de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté augmente en France, le Gard étant le 5ème département le plus pauvre. Ceci peut malheureusement amener à des situations de précarité, constituant pendant la grossesse un facteur de risque médical supplémentaire. Ce mémoire cherche à décrire le repérage, l’orientation et la prise en charge des femmes enceintes en situation de précarité. L’étude rétrospective et descriptive, a été menée chez les professionnels de santé et les professionnels non médicaux en contact avec des femmes enceintes dans le Gard, de juillet 2018 à janvier 2019, par l’intermédiaire de deux auto-questionnaires. Les résultats obtenus ont tout d’abord montré que le repérage des situations de précarité se faisait avec des grilles dans 5% (2) des cas. Le travail en réseau de manière systématique s’effectuait pour 71% (17) des professionnels médicaux et 48% (10) des professionnels non médicaux. Enfin, des difficultés ont été relevées : barrière de la langue (67% soit 16 et 62% soit 13), absence à des rendez-vous (88% soit 21 et 57% soit 12) et difficultés de compréhension (58% soit 14 et 52% soit 11). Ainsi, le repérage de ces situations n’était pas homogène, pouvant entraîner des retards de prise en charge. Le travail en réseau, essentiel dans ces situations, était très utilisé. Par ailleurs, des difficultés persistaient, communément pour tous les professionnels
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
femmes enceintes
orientation
gestion des soins aux patients
précarité
grossesse
grossesse
grossesse
orientation

---
N3-AUTOINDEXEE
Intérêt du suivi de grossesse en médecine générale, sur une population de patientes dont les grossesses ont été suivies par un médecin généraliste dans les Bouches du Rhône et le Var
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02174489
Le suivi de grossesse fait partie des missions du médecin généraliste. Considérant l’évolution de la démographie médicale et de la périnatalité en France ces dernières années, son rôle dans le suivi de grossesse à bas risque semble primordial. Notre objectif était de connaitre l’intérêt que portent les femmes au suivi de grossesse en médecine générale, mais aussi de décrire les caractéristiques des patientes qui ont choisi ce suivi. Il s’agissait d’une enquête descriptive, transversale, de type quantitative. L’inclusion s’est déroulée sur trois mois, du 22 novembre 2018 au 22 février 2019. Des questionnaires ont été remplis par des patientes qui avaient fait suivre leur grossesse par un médecin généraliste installé dans les départements des Bouches-du-Rhône ou du Var. Ils étaient distribués directement à des patientes hospitalisées en maternité, ou via des médecins généralistes installés en libéral dans ces deux départements. 47 questionnaires ont été analysés. Les principales caractéristiques des femmes étaient les suivantes : l’âge jeune (28,3 ans en moyenne), l’absence de pathologie préalable à la grossesse (94% des patientes), la connaissance antérieure du médecin généraliste : pour 87% des femmes il s’agissait du médecin traitant (pour 49% il s’agissait d’un médecin traitant déclaré depuis plusieurs années). La relation de confiance établie avec leur médecin semble être l’intérêt le plus important au suivi de grossesse en médecine générale (79% des femmes). La disponibilité du médecin généraliste : le délai de rendez-vous (70%) et la proximité géographique (66%) semblent être également des éléments importants pour les femmes, dans leur décision de faire suivre une grossesse en médecine générale. Les patientes étaient majoritairement très satisfaites (68%) de ce suivi. Devant une demande de soins en croissance et une démographie médicale vieillissante, il est dans l’intérêt du médecin généraliste de connaitre les besoins de sa patientèle. Connaitre les caractéristiques des femmes en cours de grossesse et leurs attentes, pourrait aider le médecin généraliste à mieux cibler ce genre de patientèle, et l’encourager à élargir son champ de pratique notamment dans le domaine de la gynécologie-obstétrique.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
grossesse
continuité des soins
population
Populations générales
a comme patient
grossesse
femmes enceintes
bouche
intérêt commun
médecins généralistes
boucher, en général
Médecins
grossesse
médecine générale
justice sociale

---
N3-AUTOINDEXEE
Grossesse et tabac : l’accompagnement au sevrage des femmes enceintes fumeuses
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02180052
Le tabagisme actif et passif durant la grossesse, par ses nombreuses conséquences sur la santé de la mère et de l’enfant, constitue un véritable enjeu de santé publique. Depuis 2010, la situation de consommation tabagique pendant la grossesse n’a pas évolué : bien que la majorité des femmes parvienne à arrêter de fumer en début de grossesse, 17 % des femmes enceintes déclarent fumer quotidiennement au troisième trimestre de leur grossesse. Une étude qualitative menée à la maternité de Port-Royal du groupe hospitalier Cochin à Paris s’est intéressée aux raisons concourant à un non-arrêt du tabac pendant la grossesse. Au cours de cette étude, 15 femmes, ayant fumé au moins jusqu’au troisième trimestre de leur grossesse ou ayant réalisé un sevrage tabagique pendant leur grossesse, ont été interrogées au cours d’entretiens individuels semi-directifs, pendant leur hospitalisation en unité de suites de couche. Les résultats obtenus ont contribué à mettre en évidence différentes raisons expliquant les difficultés de prise en charge de ces patientes. Les femmes enceintes tabagiques souhaitant réaliser un sevrage pendant leur grossesse ne sont pas toujours informées des possibilités qui s’offrent à elles et souhaitent être davantage accompagnées et conseillées. De plus, les professionnels de santé les prenant en charge pendant leur grossesse et dans le post-partum n’utilisent pas systématiquement les outils disponibles pour dépister et évaluer la dépendance ainsi que les thérapeutiques existantes pour accompagner le sevrage de leurs patientes fumeuses. Une prise de conscience générale est nécessaire afin d’assurer une prise en charge rigoureuse et adaptée des femmes enceintes tabagiques pendant leur grossesse et la période postnatale.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
grossesse
grossesse
Fumeurs
femmes enceintes
sevrage
sevrage
nicotiana tabacum
Tabac
grossesse
tabac

---
N3-AUTOINDEXEE
Traumatismes chez la femme enceinte suite à un accident de la voie publique: quelle prise en charge ?
http://www.sudoc.fr/236971158
Ce mémoire établit un état des lieux de la prise en charge actuelle des professionnels concernant les femmes enceintes qui ont subi un accident de la voie publique. On estime que 3 à 7% de celles-ci y sont confrontées. Les professionnels impliqués ont été interrogés sous forme de questionnaire afin d’analyser leurs expériences et pouvoir ainsi optimiser la qualité des soins envers les patientes enceintes victimes d’un AVP. A ce jour, nous remarquons que les professionnels sont quasiment tous confrontés à cette situation, et des discordances quant à la priorisation entre la mère et le foetus sont notables. Les professionnels de santé semblent être affectés lors de ce type de prise en charge, des temps de paroles sont nécessaires. Sur la prise en charge à long terme, des failles de communication interprofessionnelles sont constatées, y compris entre les structures ce qui peut altérer la continuité des soins. Un arbre décisionnel a donc pu être créé grâce à la littérature et l’analyse des résultats afin d’homogénéiser la prise en charge
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
grossesse
Traumatisme
plaies et blessures
traumatisme
gestion des soins aux patients
dû à
accidents
blessure
accident
femmes enceintes

---
N3-AUTOINDEXEE
Compétences de la sage-femme dans le suivi de grossesse physiologique: quelle information en ont les femmes ?
http://www.sudoc.fr/236964127
Introduction : Selon l’enquête nationale périnatale de 2016, seul un quart des femmes a confié la responsabilité de la surveillance de leur grossesse dans les six premiers mois à une sage-femme. Pour tenter de comprendre ce phénomène, l’étude a eu pour objectif principal de réaliser un état des lieux des connaissances des femmes concernant le suivi de grossesse physiologique par la sage-femme. Méthode : L’étude prospective observationnelle descriptive, réalisée par l’intermédiaire d’un questionnaire anonyme, a été menée auprès de 191 femmes âgées de 18 ans et plus. Résultats : Les compétences de la sage-femme dans le suivi de grossesse physiologique semblent être connues. Cependant, nous pouvons observer que l’entourage et les expériences personnelles sont la base de ces connaissances. Discussion : Malgré une volonté de la part des pouvoirs publics de promouvoir le rôle de la sage-femme, notamment dans le suivi de grossesse, nous pouvons observer que le gynécologue reste le professionnel le plus fréquemment consulté, notamment lors d’une première grossesse. Conclusion : Favoriser le travail en réseau, informer le grand public par la diffusion massive de campagnes d’information, ou bien encore mener des actions de santé publique pourraient être des propositions
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
grossesse
compétence informationnelle
compétence
Sages-femmes
femmes enceintes
grossesse
Compétence
grossesse
profession de sage-femme
Femelle
capacité mentale
Femelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Les conséquences psychologiques, sur l’image corporelle de la femme, du bypass pendant la grossesse
http://www.sudoc.fr/236921649
A l’heure où les normes de beauté sont d’avoir la « taille mannequin » et où les avancées médicales ont prouvé les risques de la surcharge pondérale sur la santé, les femmes peuvent avoir recours à la chirurgie bariatrique pour la perte de poids, notamment avant une grossesse. Peu de données existent sur l’impact psychologique d’une reprise de poids chez ces femmes pendant la grossesse. On peut donc se demander quelles sont les conséquences psychologiques du bypass, sur l’image corporelle de la femme, au cours de la grossesse et quelle est la prise en charge psychologique dont elle pourrait avoir besoin ? L’étude a été menée sous forme d’entretiens auprès de femmes porteuses de bypass et enceintes. Elle révèle que le désir ou non désir de grossesse a un impact sur l’acceptation des modifications corporelles liées à la grossesse, sur l’établissement du lien mère-enfant et également de constater un manque d’informations de ces patientes.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
femmes enceintes
Psychologie
grossesse
psychologie
grossesse
grossesse
image du corps
Femelle
Femelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Le sommeil chez la femme enceinte
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02268607
Notre étude a pour objectif de déterminer la fréquence des troubles du sommeil chez la femme enceinte et de savoir si la prise en charge de ces troubles par les professionnels de santé est adaptée et si les patientes en sont satisfaites. br Matériel et méthode br Nous avons mené une étude transversale, prospective, observationnelle et multicentrique, d’octobre à décembre 2018. Cette étude a été faite à l’aide d’un questionnaire distribué aux femmes en suites de couche afin d’avoir des informations sur leur sommeil avant et pendant la grossesse et sur la prise en charge proposée par les professionnels de santé. br Résultats br Les troubles du sommeil sont plus fréquents chez la femme enceinte et augmentent avec l’avancée de la grossesse. Ceux-ci sont liés généralement aux modifications physiologiques et aux facteurs psychologiques. Les femmes ne sont pas toujours interrogées sur leur sommeil au cours de la grossesse. Seulement la moitié des femmes l’ont été une fois pendant les consultations prénatales. Pourtant, il est important de les dépister puisque un quart des femmes disent ne pas avoir profité pleinement de leur grossesse à cause de leurs troubles du sommeil. Les conseils donnés par les professionnels de santé sont cohérents avec la littérature mais seulement 41% des femmes en ont reçu. Enfin, les patientes ne sont que partiellement satisfaites de leur prise en charge puisque que 54% des femmes interrogées ont trouvé une écoute suffisante et moins de la moitié sont satisfaites de la prise en charge proposée. br Conclusion br Il est important de dépister les troubles du sommeil puisqu’ils sont fréquents, avec des répercussions possibles sur le vécu de la grossesse. La prise en charge doit être adaptée afin que les femmes enceintes en soient satisfaites.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
sommeil
femmes enceintes
grossesse
sommeil

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact médical et psychologique des grossesses après 35 ans
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269009
Les grossesses après 35 ans sont de plus en plus fréquentes dans notre société. En effet, plusieurs bouleversements socio-démographiques ont contribué à l'émergence de ce phénomène : l'évolution du statut social, familial et professionnel des femmes, l'allongement des études supérieures, l'arrivée de la contraception et du droit à l'avortement et l'assistance médicale à la procréation. Mais quel est l'impact médical et psychologique de ces grossesses menées à un âge maternel avancé auprès des femmes ? br Méthodologie br Nous avons réalisé une étude rétrospective multicentrique. Pour cela, nous avons distribué des questionnaires en suites de couches, auprès de patientes âgées de plus de 35 ans à la date de leur début de grossesse. Nous avons obtenu 130 questionnaires. br Résultats et discussion br A l'issu de ce travail, nous pouvons confirmer les données actuelles de la littérature concernant la possibilité de survenue de pathologies durant la grossesse et l'accouchement chez ces patientes. Nous remarquons un nombre plus important de pathologies intervenant au cours de la grossesse tel que le diabète gestationnel ainsi qu'un nombre plus important de césariennes. De plus, la moitié des patientes étaient angoissées pendant leur grossesse, principalement les primipares. La survenue de pathologies semble être l'une des principales sources d'angoisses chez les patientes de plus de 35 ans. Malgré tout, les patientes ont dans l'ensemble un assez bon vécu de leur grossesse. br Conclusion br Ces grossesses sont donc un sujet d'actualité qui représentent un enjeu de santé public de par leur impact médical et psychologique. Un suivi multidisciplinaire intriquant médecin, sage-femme et psychologue peut s'avérer nécessaire.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Achondrogénèse
Psychologie
grossesse
grossesse
psychologie médicale
grossesse
femmes enceintes

---
N3-AUTOINDEXEE
La vaccination contre la grippe chez la femme enceinte
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269017
L'objectif de notre travail est de s'intéresser aux freins à la vaccination antigrippale chez la femme enceinte. L'intérêt est d'évaluer les informations reçues par les femmes sur la vaccination contre la grippe pendant leur grossesse, de cerner les différents freins à cette vaccination et de réfléchir à un plan d'action destiné aux professionnels de santé qui suivent les femmes enceintes, afin d'informer sur les bénéfices de la vaccination et d'augmenter la couverture vaccinale contre la grippe dans cette population. br Méthodologie br Cette étude multicentrique prospective et descriptive a été réalisée auprès de 253 accouchées à l'aide d'un questionnaire. L'enquête a eu lieu dans deux maternités de Haute-Normandie : le CHU de Rouen (niveau 3) et le CH du Belvédère à Mont Saint-Aignan (niveau 2A). br Résultats br La majorité des femmes enceintes n'ont pas reçu d'informations sur la vaccination contre la grippe pendant leur grossesse. En effet, seules 37% des patientes affirment avoir été informées. Nous avons pu remarquer que la couverture vaccinale chez les femmes enceintes est actuellement insuffisante en France puisque d'après notre enquête, seules 19% des patientes s'étaient faites vacciner pendant la grossesse. Les patientes ayant été informées par un professionnel de santé sont significativement plus vaccinées que les patientes non informées, d'où la nécessité d'une information satisfaisante aux patientes pendant la grossesse. br Conclusion br L'information d'un maximum de femmes enceintes concernant le vaccin antigrippal nous permettrait d'obtenir une couverture vaccinale plus large.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Vaccination
vaccins antigrippaux
vaccination; médication préventive
Vaccine
grossesse
vaccination contre la grippe
femmes enceintes
Grippe
Vaccins
vaccination
grippe
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Evaluation du dispositif de communication « Zéro alcool pendant la grossesse » 2018 : résultats du post-test conduit en métropole et dans les DROM
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/alcool/documents/rapport-synthese/evaluation-du-dispositif-de-communication-zero-alcool-pendant-la-grossesse-2018-resultats-du-post-test-conduit-en-metropole-et-dans-les-drom
En septembre 2018, une campagne nationale d'information auprès du grand public et des professionnels de santé portant le message de précaution Zéro alcool pendant la grossesse a été diffusée en métropole et dans les DROM. Pour évaluer le dispositif de communication, un post-test a été réalisé. Les résultats du post-test montrent une visibilité de la campagne relativement inégale selon les territoires, environ un tiers de la population déclarant avoir reconnu au moins un des éléments de la campagne en métropole, contre plus des trois quarts de la population dans les DROM. Les supports les plus reconnus étaient les annonces presse pour la métropole (24 %) et les affiches extérieures dans les DROM (60 %). Les vidéos pédagogiques diffusées dans les lieux de santé ont également bénéficié de bons scores de reconnaissance. Des différences importantes entre les DROM sont observées en fonction des supports. Concernant la perception de la campagne, 88 % des métropolitains ( 12 points par rapport à la campagne de 2017) et 75 % des habitants des DROM exposés à la campagne étaient d'accord pour dire qu'elle était convaincante pour arrêter de consommer de l'alcool pendant la grossesse. La campagne a été jugée particulièrement incitative par le public cible puisque en métropole, 94 % des femmes en âge de procréer et ayant vu la campagne se disaient incitées par la campagne à ne pas boire d'alcool en cas de grossesse, et 92 % à réfléchir aux risques associés à la consommation d'alcool pendant la grossesse (vs 85 % de celles qui n'avaient pas vu la campagne). Près de neuf personnes sur dix en métropole (87 %) et dans les DROM (89 %) ont déclaré être incitées par la campagne à conseiller aux femmes enceintes de leur entourage de ne pas boire d'alcool.
2019
SPF - Santé publique France
France
rapport
alcool
Alcoolisme
Alcoolisme
études d'évaluation comme sujet
alcools
Fracture induite
grossesse
Dispositifs
alcoolisme
Alcoolisme
Communication
alcool
alcool éthylique
communication
équipement et fournitures
femmes enceintes
Alcooliques
grossesse
dispositif
ayant comme résultat
grossesse
disposition (psychologie)
Communication
alcooliques

---
N3-AUTOINDEXEE
Toxoplasmose et Listériose pendant la grossesse
http://sante.public.lu/fr/publications/t/toxoplasmose-listeriose-2019-fr-pt-de-en/index.html
Pendant la grossesse, le foetus peut être exposé à des maladies infectieuses. Deux infections d’origine alimentaire peuvent avoir de graves conséquences sur le développement du foetus: la toxoplasmose et la listériose. Il est possible de s’en prémunir en adoptant des mesures simples d’hygiène alimentaire et d‘hygiène générale.
2019
Portail Santé - Grand-Duché de Luxembourg
Luxembourg
information patient et grand public
femmes enceintes
listériose
grossesse
Toxoplasmose
infection à toxoplasma gondii
grossesse
grossesse
Toxoplasmose
Listériose
infections à listeria
toxoplasmose

---
N3-AUTOINDEXEE
L'échographie prénatale: évaluation de la satisfaction de l’information reçue et des connaissances des femmes enceintes
http://www.sudoc.fr/23780140X
L’échographie est une composante majeure du diagnostic prénatal. L’étude a été réalisée à l’HME de Limoges. Elle avait pour objectif d’évaluer la satisfaction de l’information délivrée sur l’échographie prénatale, ainsi que les connaissances des femmes enceintes sur ce sujet. Il apparaît à travers cette étude que les femmes sont globalement satisfaites de l’information reçue et que celle-ci est claire de leur point de vue. Leur niveau de connaissances est bon : celui-ci est satisfaisant dans 96 % des cas. Le niveau d’études influence significativement le niveau de connaissances. L’information reçue est donc satisfaisante mais certains points sont à améliorer, notamment la signature du taux de consentement à la réalisation de l’examen.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
études d'évaluation comme sujet
échographie
grossesse
connaissance
Savoir
échographie
femmes enceintes
satisfaction personnelle
connaissance
Satisfaction

---
N3-AUTOINDEXEE
Les complications obstétricales et périnatales chez les femmes enceintes épileptiques traitées à l’HME de Limoges
http://www.sudoc.fr/237807726
L’épilepsie est la pathologie neurologique la plus courant en France. Elle touche ainsi 1 femme sur 200 en âge de procréer. Une étude rétrospective sur dossier a été réalisée à l’HME de Limoges. Elle avait pour objectif de comparer les complications obstétricales et périnatales des femmes enceintes épileptiques sous traitement par rapport à la population générale non épileptique, et également de vérifier la conformité du suivi des femmes enceintes épileptiques traitées aux recommandations de la HAS et du NICE. Certaines complications sont mises en évidence, dont le risque d’anémie et l’hémorragie de la délivrance. Le suivi est majoritairement conforme aux recommandations de la HAS et NICE.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
femmes enceintes
complication
état périnatal
complications de la grossesse
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
Connaissances des femmes enceintes sur les perturbateurs endocriniens et sur les possibles répercussions sur la santé de l’enfant à venir
http://www.sudoc.fr/237820668
Aujourd’hui, les perturbateurs endocriniens (PE) sont au centre de l’actualité et font l’objet de toutes les attentions. Afin d’évaluer le niveau de connaissances des femmes enceintes sur ces derniers, nous avons réalisé une étude observationnelle, descriptive, et transversale à l’hôpital Mère Enfant de Limoges. 87,78% de notre population avaient déjà entendu parler des PE, et 57% avaient un niveau de connaissances global satisfaisant. Nous avons cependant pu noter un meilleur niveau de connaissances sur la présence des PE dans les aliments, les cosmétiques ou les produits d’entretien que sur les conséquences de ces PE sur la santé de l’enfant à venir.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
connaissance
Enfant
Enfant
Savoir
perturbateurs endocriniens
glande endocrine, sai
enfant
Santé de l'enfant
santé des femmes
femmes enceintes
grossesse
connaissance
Enfant
Enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention bucco-dentaire des femmes-enceintes : étude des pratiques professionnelles de 106 chirurgiens dentistes en Auvergne-Rhône-Alpes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02281900
OBJECTIFS : L’objectif principal de cette étude était d’évaluer la prévalence de réalisation de l’examen de prévention bucco-dentaire spécifique aux femmes enceintes. Les objectifs secondaires étaient d’en analyser les freins éventuels, d’étudier les symptomatologies rencontrées chez les femmes-enceintes et les pratiques professionnelles réalisées par les chirurgiens-dentistes (CD). MATÉRIEL ET MÉTHODE : Il s’agissait d’une étude épidémiologique observationnelle, descriptive, transversale ; menée par un questionnaire semidirectif, anonyme, adressé aux chirurgiens-dentistes via les mailing-list des Conseils de l’Ordre des CD en Auvergne-Rhône-Alpes, du 26/09/18 au 12/02/19. RÉSULTATS : Sur 106 CD qui ont répondu, 95,3 % prenaient en charge des femmes-enceintes. Parmi ceux ayant réalisé entre 1 et 10 examens de prévention bucco-dentaire dans le mois précédent, plus de la moitié réalisaient au moins 1 examen de prévention auprès des femmes-enceintes. La symptomatologie la plus souvent rencontrée était la gingivite gravidique (99%). Les soins les plus souvent pratiqués étaient le détartrage (97%) et les soins de gencives (91,1%), au cours du deuxième trimestre pour 68,3 % des praticiens. Selon 91,1 % des chirurgiens dentistes, les patientes étaient moyennement voire insuffisamment informées en matière d’hygiène bucco-dentaire, 70,3 % estimaient qu’elles manquaient de connaissance sur les réels bénéfices de cet examen, ou déclaraient une appréhension vis à vis des actes réalisés pendant la grossesse. CONCLUSION : Les chirurgiens-dentistes semblent être impliqués dans la prévention bucco-dentaire chez les femmes-enceintes. Toutefois, il faudrait sensibiliser les acteurs de la périnatalité dans la prévention primaire, afin d’élargir l’accès des femmes-enceintes aux soins de santé bucco-dentaires.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Rhône-Alpes
chirurgien (chirurgie générale)
Auvergne
Chirurgiens
pratique professionnelle
Pratique
dent, sai
collecte de données
femmes enceintes
grossesse
dentistes
Chirurgiens

---
N3-AUTOINDEXEE
Ma vie de primipère : approche du vécu des hommes de la médicalisation de la grossesse : une analyse qualitative
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02283387
L'objectif de cette étude était de décrire comment les pères expérimentaient et vivaient la médicalisation de la grossesse. Une étude qualitative a été réalisée et le recueil des données s’est effectué au moyen d’entretiens individuels semi-dirigés, basés sur un guide d’entretien. Les hommes inclus dans l’étude étaient des hommes majeurs, parlant français, étant père pour la première fois depuis 1 à 3 jours, et dont la conjointe était hospitalisée dans le service d’Unité Mère-Enfant à l’Hôpital Couple Enfant. Les résultats de l’étude ont permis de montrer que si une partie des hommes interrogés était satisfaite de l’accompagnement réalisé, la majorité des futurs pères se trouve mis à l’écart et peu prise en compte pendant toute la période de la grossesse. En effet, les pères issus de l’enquête effectuée désirent plus de prise en charge au niveau psychologique, mais aussi plus d’espaces et de temps entres hommes, futurs papas, et professionnels de santé, pour leur permettre de s’exprimer et de partager des doutes ou questionnements autour de la grossesse. En conclusion, les résultats de notre étude sont en accord avec ceux trouvés dans la littérature par rapport aux vécus et attentes des futurs pères pendant la grossesse.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
vie
femmes enceintes
hommes
médicalisation
grossesse
grossesse
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
Pratique du repérage des violences à l’encontre des femmes durant la grossesse par les sages-femmes de l’Isère
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02285786
Objectifs : Etablir la prévalence du repérage des violences faites aux femmes vues pour la première fois en consultation prénatale par des sages-femmes, rechercher les facteurs associés à ce repérage dans la pratique. Matériel, méthodes : Etude descriptive, multicentrique par observation directe de la pratique du repérage. Etaient observées des sages-femmes libérales (SFL) et salariées (SFS) de l’Isère. Les critères de jugements étaient le pourcentage de l’interrogation systématique concernant les violences, et les facteurs associés au repérage en lien : avec les sages-femmes (exercice, expérience, formation), et avec la prise en charge lors de la consultation (création d’un climat d’écoute, de sécurité et de bienveillance ; disposition d’un temps d’écoute, proposition de rendez-vous). Résultats : Au total, 34 consultations d’une durée moyenne de 44 minutes ont été observées : 32,3% concernaient des SFS et 67,6% des SFL. Parmi 34 observations, 32,4% sages-femmes ont réalisé le repérage, même si 55,9% avaient suivi une formation spécifique et 50% avaient 18 ans d’expérience. Aucun facteur associé au repérage n’a été retrouvé parmi les caractéristiques des sages-femmes ni lors du déroulement de la consultation. Sur les 11 repérages effectués, 2 femmes, soit 18,2%, ont déclaré subir des violences. Conclusion : Le repérage n’était pas effectué systématiquement, contrairement aux recommandations, même si les sages-femmes instauraient un climat d’écoute et de bienveillance.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
femmes enceintes
Sages-femmes
Pratique
grossesse
Violence
grossesse
grossesse
violence
profession de sage-femme

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en compte des troubles du sommeil pendant la grossesse par les professionnels de périnatalité de Haute-Savoie : une étude déclarative
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02287747
Objectif. Évaluer la proportion de professionnels de santé en périnatalité qui abordent des troubles du sommeil au cours de leurs consultations prénatales. Comprendre les raisons pouvant freiner ou aider cette prise en compte. Matériels et méthode. Nous avons réalisé une étude transversale, déclarative auprès des gynécologues-obstétriciens, sages-femmes et médecins généraliste de Haute-Savoie de mars à mai 2019 à l’aide d’un questionnaire diffusé par mail. Le critère de jugement principal était leur prise en compte du sommeil chez leurs patientes enceintes pendant les consultations, recueilli par une autoévaluation. Résultats. 80 professionnels ont été inclus. 51 (64%) estiment aborder « systématiquement » ou « souvent » les troubles du sommeil en consultation. Si la moitié se sentent démunis, et 60 (75%) considèrent leurs connaissances non suffisantes, 76 (95%) avaient des résultats au moins satisfaisants au test de connaissances. Conclusion. Contrairement à l’hypothèse de départ, la majorité des professionnels dépistent les troubles du sommeil et ont des connaissances sur le sujet.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
grossesse
grossesse
trouble du sommeil
Trouble du sommeil
Force de la main
femmes enceintes
périnatologie
grossesse
Troubles du sommeil
enregistrements
Troubles de la veille et du sommeil

---
N3-AUTOINDEXEE
L'expérience de la grossesse et de l'accouchement des soignantes en maternité: une étude qualitative
http://www.sudoc.fr/238436594
Introduction : lors de mes études, j’ai rencontré différentes professionnelles de santé exerçant au sein de maternités. Evoquant parfois leur propre grossesse et accouchement, ma curiosité a été aiguisée par ce sujet. Effectivement les professionnelles ne sont pas des patientes profanes comme les autres, elles possèdent des connaissances tant sur le plan théorique que relationnel. L’objectif de cette étude était de repérer si le déroulement de la grossesse et de l’accouchement était spécifique lorsqu’on est une professionnelle de santé exerçant en maternité. Matériel et méthode : une étude qualitative a été réalisée du 31 Octobre 2018 au 11 Janvier 2019 afin de recueillir l’expérience des professionnelles. Huit entretiens semi-directifs ont été accomplis auprès de sages-femmes, auxiliaires de puériculture et gynécologue-obstétricienne suite à un recrutement sur les différents lieux de stage par une demande orale. Les entretiens ont été retranscrits puis anonymisés. Résultats : l’interconnaissance est un facteur clé dans l’appréhension de la grossesse et de l’accouchement, la facilité d’accès aux professionnels de santé est plus aisée, que ce soit dans le choix des professionnels ayant suivi la grossesse, l’accouchement et le travail ou encore dans le choix de la maternité. Cela a permis aux professionnelles d’être en confiance, et d’appréhender ces différentes étapes sans craintes ni angoisses spécifiques, dû à leur métier et par conséquent de lâcher prise. Leurs connaissances théoriques, ne les ont pas empêchées de découvrir ces 9 mois comme toute future mère. Conclusion : la majorité des femmes interrogées n’ont pas présenté plus de peurs, de craintes ou d’appréhensions liés à leur exercice professionnel et ont pu profiter de ce moment comme toute future mère. C’est principalement la connaissance personnelle des professionnels les ayant pris en charge qui leur ont permis d’accéder à des privilèges et un fort sentiment de confiance.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
grossesse
a comme soignant
accouchement
recherche qualitative
femmes enceintes
parturition
Grossesse
grossesse
aidants
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
Surdité et grossesse: entendre par le regard : analyse du vécu de la grossesse chez les femmes sourdes
http://www.sudoc.fr/238480550
La surdité concerne 2,7 à 3,8% des femmes en âge de procréer. Alors que l'accompagnement à la parentalité est indispensable à chaque couple, se pose la question de savoir comment accompagner au mieux les couples dont la femme présente une surdité. Les problématiques de ce travail sont les suivantes : comment les femmes présentant une surdité vivent-elles leur grossesse ? Quel accompagnement leur proposer pendant leur grossesse ? Comment parvenir à communiquer avec elles malgré la barrière de la langue ? Afin d'étudier rétrospectivement le vécu de ces femmes notre étude s'est basée sur la réalisation de deux entretiens et d'un questionnaire. Les résultats montrent que pour une majorité des femmes le vécu de la grossesse et de l'accouchement est bon et que la plupart d'entre-elles sont satisfaites des informations reçues. Malgré tout pour une part non négligeable des femmes il subsiste un manque d'information, des difficultés de communication et un impact de leur surdité sur le vécu de la grossesse. Nous avons souhaité améliorer la prise en charge de ces femmes et avons proposé la création d'un outil pour faciliter leur retour à domicile : une proposition de réalisation d'une vidéo en langue des signes française disponible au sein de toutes les unités d'accueil et de soins pour personnes sourdes et malentendantes sur les conseils de sortie dispensés à la maternité.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
grossesse
Femmes
Femelle
surdité
personnes malentendantes
surdité
surdité
surdite
femmes enceintes
Surdité
grossesse
grossesse
femmes
Femelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude analytique de la morbi-mortalité maternelle et fœtale des femmes lors de la grossesse et l'accouchement ayant déclaré avoir subi des violences sexuelles au CHU d'Angers
http://www.sudoc.fr/23856844X
Introduction : les violences sexuelles concernent 14,5% des femmes en France. Il a été démontré que les violences entrainent des conséquences sur la santé psychique et somatique notamment : des troubles du comportement, des troubles anxieux ainsi que des troubles au niveau du métabolisme suite à l’état de stress post-traumatique. Il serait donc probable que les violences sexuelles ont un impact sur la grossesse et l’accouchement et sur le nouveau-né. Objectif principal : décrire la morbi-mortalité maternelle et fœtale chez les femmes ayant déclaré avoir subi des violences sexuelles. Matériel et méthode : étude cas/témoins rétrospective, quantitative, monocentrique menée à partir de données recueillies sur des dossiers obstétricaux de patientes ayant accouché entre le 1er janvier 2016 au 31 décembre 2017 au CHU d’Angers. Les patientes ont été appariées selon l’âge, l’IMC et la parité. Résultats principaux : le taux d’hospitalisation est plus important chez les patientes victimes : 46,38% pour les cas contre 11,59 % pour les témoins (p 0,01). Le taux de césarienne en urgence est augmenté chez les victimes : 15,94% contre 2,90% pour les témoins (p 0,01). La durée du travail et des effort expulsifs n’ont pas montré de différences significatives. La nécessité d’une délivrance artificielle est majorée chez les victimes 18,84% contre 8,70% (p 0,03). Pour le nouveau-né, des manœuvres réanimatrices à la naissance sont plus souvent faites chez les nouveau-nés de mère ayant eu des antécédents de violences sexuelles (13,04% contre 2,90% (p 0,01)). Conclusion : l’étude montre une morbi-mortalité augmentée chez les patientes ayant subi des violences sexuelles.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
grossesse
Femmes
mortalité foetale
foetus, sai
enregistrements
Violence sexuelle
études épidémiologiques
violence sexuelle
Violence
femmes enceintes
accouchement
Grossesse
mère
mortalité maternelle
hôpitaux universitaires
parturition
Femelle
infractions sexuelles
grossesse
femmes
grossesse
Femelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Etat des lieux des pratiques tabagiques des conjoint(e)s pendant la grossesse
http://www.sudoc.fr/238574067
Contexte : en 2009, seulement 9% des femmes déclaraient que l’exposition à la fumée de tabac a cessée au cours de la grossesse. Le tabagisme passif peut avoir un retentissement sur la grossesse. Le tabagisme du conjoint influence l’arrêt du tabagisme maternel et la rechute dans le post-partum. L’annonce de la grossesse encourage-t-elle les futurs pères à arrêter de fumer ? L’arrivée d’un enfant dans le foyer familial modifie-t-elle les habitudes de consommation des pères ? Objectifs : décrire les pratiques tabagiques des conjoints au cours de la grossesse et d’identifier les raisons qui ont motivé les partenaires à arrêter leur consommation de tabac ou qui les amèneraient à arrêter. Matériels et Méthode : étude quantitative, descriptive, observationnelle, prospective, unicentrique, menée par auto-questionnaire auprès des conjoint(e)s des patientes hospitalisées dans le service de suites de couches, au CHU d’Angers. Résultats : 65/146 (44,5%) des conjoints étaient fumeurs à l’annonce de la grossesse. 14/65 (21,5%) avaient arrêté de fumer au cours de la grossesse. La grossesse était une motivation à l’arrêt pour 12/14 (85,7%) des conjoints. « L’exemple à donner aux enfants » étaient une motivation pour 30/51 (58,8%). 17/145 (11,7%) femmes fumaient pendant la grossesse. Conclusion : Il a été montré un taux élevé de fumeurs au CHU d’Angers. La sage-femme exerce un rôle primordial dans la prévention, le repérage et l’accompagnement du sevrage tabagique.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Fumer du tabac
conjoints
Tabagisme
grossesse
grossesse
tabagisme
Pratique
grossesse
femmes enceintes
Tabagisme
Techniques analytiques, diagnostiques, thérapeutiques et équipements

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude de la prévalence des consommations de substances psychoactives chez la femme enceinte au CHU de Nantes
http://www.sudoc.fr/238699137
L'être humain a depuis toujours consommé des substances psychoactives de tous types à la recherche de sensations, d'actions thérapeutiques ou même dans un but d'intégration sociale. En France, l'augmentation des consommations de substances psychoactives chez les femmes en âge de procréer sont susceptibles d'augmenter les complications obstétricales, fœtales et néonatales. L'étude que nous avons réalisée fait suite à celle du Dr Chassevent, médecin psychiatre spécialisée en addictologie, menée en 2008 au sein de la maternité du CHU de Nantes. Notre but a été de mettre en lumière une éventuelle évolution des consommations de toxiques au cours de la grossesse, ainsi qu'une évolution de l'accompagnement des femmes parles soignants entre 2008 et 2018. Notre étude montre que si les femmes sont moins nombreuses à consommer du tabac ou de l'alcool au cours de la grossesse, il subsiste un pourcentage non négligeable de consommatrices notamment au cours du premier trimestre. En conséquence, il parait important de développer la prévention de ces consommations en repèrent mieux les femmes à risque, notamment via la consultation préconceptionnelle.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Études de prévalence
grossesse
femmes enceintes
études transversales
économie
psychoanaleptiques
hôpitaux universitaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Les violences obstétricales: étude qualitative du vécu de la grossesse, de l'accouchement et du séjour en suites de couches de femmes interrogées au CHU de Nantes
http://www.sudoc.fr/23870792X
Les violences obstétricales sont actuellement dénoncées par un certain nombre de femmes et ont été récemment médiatisées d'autant plus avec la sortie en juin 2018 du rapport du Haut Conseil à l'Egalité sur les violences sexistes et sexuelles. Cette étude vise à relever le ressenti des femmes pendant la période périnatale et s'intéresse particulièrement à ce qui a pu être mal vécu au cours de la grossesse, de l'accouchement et du séjour en suites de couches. Elle vise à connaitre et à comprendre ce qui est à l'origine de ce ressenti et d'en extraire des éléments explicatifs. L'objectif final de ce travail est la sensibilisation des professionnels et le développement de la prise de conscience de l'existence d'attitudes maltraitantes envers les patientes dans le but d'améliorer la relation patient-soignant et prévenir les traumatismes qui peuvent en découler. Pour recueillir le ressenti des femmes, nous avons réalisé une étude prospective qualitative à partir d'un questionnaire anonyme. Nous avons obtenu 133 réponses de patientes lors de leur séjour dans le service des suites de couches du CHU de Nantes. Notre population est constituée principalement de femmes âgées de 26 à 35 ans et de femmes primipares. La majorité des femmes ont eu un assez bon vécu de la période périnatale. Néanmoins, nous avons relevé 15,8% de femmes ayant exprimé un vécu difficile pendant la grossesse, 24,0% au cours de l'accouchement et 12,8% pendant le séjour en suites de couches. Les causes de ce ressenti sont liées principalement à des problèmes dans la relation usager-soignant au cours de la grossesse et du séjour en suites de couches et des problèmes dans la prise en charge de la douleur au cours de l'accouchement. Cette étude, à travers les réponses des femmes interrogées, a permis d'élaborer un certain nombre de propositions pour améliorer le bien-être des femmes, certaines propositions sont communes avec celles du Collectif Interassociatif Autour de la Naissance et du Haut Conseil à l'Egalité.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
grossesse
Violence
recherche qualitative
période du postpartum
hôpitaux universitaires
femmes enceintes
Grossesse
Femelle
accouchement
violence
grossesse
période post-partum
parturition
Femmes

---
N3-AUTOINDEXEE
Violences conjugales durant la grossesse, quel est le rôle de la sage-femme dans le dépistage et l'accompagnement des femmes ? travail de Bachelor
http://doc.rero.ch/record/327348?ln=fr
Ce travail identifie l'efficacité d'un moyen de dépistage et l'adéquation d'un modèle d'accompagnement des victimes de violences conjugales durant la grossesse. Cette revue de la littérature est composée de cinq articles issus des bases de données suivantes : PubMed, CINHAL et explore RERO. Ces derniers ont été sélectionnés entre janvier 2018 et mai 2019. Ils ont alors été analysés et critiqués, puis les résultats ont été discutés
2019
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
Travail
violence conjugale
grossesse
identité de genre
Femelle
femmes qui travaillent
Travail
femmes enceintes
Violences conjugales
Dépistage
Femmes
Sages-femmes
Violence
grossesse
grossesse
métier
Rôle des femmes
profession de sage-femme
Dépistage de masse
travail
Femelle
femmes

---
N3-AUTOINDEXEE
L'hypersialorrhée pendant la grossesse
http://www.sudoc.fr/240545265
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
grossesse
grossesse
grossesse
femmes enceintes

---
N3-AUTOINDEXEE
État des lieux des thérapeutiques non médicamenteuses utilisées par les femmes dans la gestion des symptômes les plus courants au cours de la grossesse, au sein du bassin grenoblois
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02363776
Contexte. Au cours de leur grossesse, rares sont les femmes qui ne souffrent pas de « petits maux ». Décrits comme des manifestations fréquentes et normales, ils jouent un rôle important dans le vécu de la grossesse. Outre le fait que le médecin dispose d’un arsenal thérapeutique restreint, les femmes sont de plus en plus en demande de pratiques naturelles, dites thérapeutiques non médicamenteuses (TNM). Objectif. Décrire la prévalence d’utilisation des TNM dans le bassin grenoblois en vue d’élargir les connaissances à travers l’expérience des femmes. Méthode. Etude observationnelle transversale quantitative réalisant un état des lieux des TNM utilisées par les femmes. Un questionnaire adressé aux femmes ayant été enceintes a été réalisé. Il citait les symptômes les plus fréquents et cherchait les moyens non thérapeutiques utilisés par les femmes pour les soulager. 400 questionnaires ont été distribués dans les services de suite de couche des maternités du bassin grenoblois de mai à juillet 2019. Les résultats ont été analysés à partir du logiciel Excel, et R-cran. Résultats. 213 questionnaires ont été recueillis et analysés soit un taux de réponse à 53%. 97,2% des femmes ont utilisé au moins une TNM. Le coussin d’allaitement était utilisé par 46% des femmes présentant des insomnies et 53% des femmes présentant des douleurs lombaires. L’adaptation de l’alimentation était utilisée par 60% des femmes présentant un RGO, 58% des femmes présentant des nausées, 52% des femmes présentant une constipation et 37% des femmes présentant des insomnies. La surélévation des jambes était utilisée dans la gestion des crampes par 42% des femmes, et des jambes lourdes par 51% des femmes. Les femmes ayant un niveau socio professionnel plus élevé utilisaient plus de TNM. L’âge, le statut marital et la parité n’avaient pas d’influence. Conclusion. Les femmes utilisent de nombreuses TNM au cours de la grossesse pour soulager leurs symptômes. Cette notion éclaire la nécessité, pour les médecins amenés à suivre des grossesses, de se documenter pour mieux conseiller.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
femmes enceintes
symptôme
utilisation médicament
Femmes
Thérapeutiques
Femelle
grossesse
pelvis
médicament
grossesse
grossesse
Médicaments
utilisations thérapeutiques
Symptôme
traitement médicamenteux
région mammaire
Bassins
Thérapeutiques
prise en charge de la maladie
syndrome
femmes
Femelle
Équipement sanitaire

---
N3-AUTOINDEXEE
La prise en charge médico-psycho-sociale de mineures enceintes par les sages-femmes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02374474
Introduction : Les grossesses chez les mineures nécessitent une prise en charge médicale et psycho-sociale spécifique. L’accompagnement psycho-social fait partie des compétences de la sage-femme qui est en première ligne devant le suivi obstétrical des patientes mineures. Objectifs: Repérer les éventuelles difficultés rencontrées par les sages-femmes de Marseille liées à la prise en charge médico-psycho-sociale des mineures enceintes. Identifier les axes d’amélioration que proposent ces sages-femmes dans cette prise en charge. Rechercher l’incidence des nouvelles dispositions juridiques sur l’accompagnement des mineures enceintes par les sages-femmes Matériels et méthode : Cette étude qualitative se base sur treize entretiens semi-directifs selon la méthode Kaufmann. Trois à quatre sages-femmes de structures différentes (PMI, IIb et les deux III) de Marseille ont été interrogées. Résultats : Les sages-femmes ont des connaissances législatives limitées mais de bonnes connaissances médicales. Les représentations par les sages-femmes des mineures enceintes sont diverses avec un réel impact culturel. La sage-femme tient le rôle principal dans la prise en charge psycho-social d’une patiente mineure. D’énormes difficultés de prise en charge ont été notées par les sages-femmes. Les professionnels de santé interrogés ont proposé des améliorations dans la prise en charge « médico-psycho-sociale » de ces jeunes femmes, pour un suivi optimal durant la grossesse et en post-natal. Conclusion : Importance d’une prise psycho-sociale et pas uniquement médicale chez ces jeunes patientes via des consultations mensuelles multidisciplinaires, une formation des étudiantes sages-femmes durant leur cursus et surtout une extension de structures spécifiques aux personnes mineures.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
mineurs
socialisme
profession de sage-femme
Sages-femmes
grossesse