Libellé préféré : hyperacousie;

Définition du MeSH : Croissance disproportionnée, anormale, de la perception du volume du son en réponse à des stimulus auditifs de volume normal. Des MALADIES COCHLEAIRES, des ATTEINTES DU NERF VESTIBULOCOCHLEAIRE, des ATTEINTES DU NERF FACIAL et d'autres maladies peuvent être associées à cette affection. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : hyper-acousie; aversion pour le bruit; misophonie;

Synonyme MeSH : Phénomène de recrutement;

Terme MeSH Related : Hyperesthésie auditive; Phonophobie;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Croissance disproportionnée, anormale, de la perception du volume du son en réponse à des stimulus auditifs de volume normal. Des MALADIES COCHLEAIRES, des ATTEINTES DU NERF VESTIBULOCOCHLEAIRE, des ATTEINTES DU NERF FACIAL et d'autres maladies peuvent être associées à cette affection. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-VALIDE
La misophonie ou la haine du bruit
http://www.avisdexperts.ch/videos/view/8422
Cette aversion aux sons du quotidien est un trouble qui peut réellement gâcher la vie sociale et affective des personnes touchées. Ces réactions disproportionnées face au bruit sont mal connues du corps médical
2018
false
false
false
Avis d'Experts - La Radio Télévision Suisse (RTS) et les Universités de Suisse Romande
Suisse
français
hyperacousie
émission radiophonique

---
N1-SUPERVISEE
La misophonie ou l’aversion pour le bruit : à propos d’un cas clinique
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-462/La-misophonie-ou-l-aversion-pour-le-bruit-a-propos-d-un-cas-clinique
La misophonie est un trouble psychique caractérisé par une aversion à certains sons produits par un autre individu. Malgré la chronicité de cet état et le dysfonctionnement induit, la misophonie est à ce jour peu connue des professionnels de santé mentale et n’est pas répertoriée dans les classifications internationales. En effet, nous n’avons retrouvé que peu d’éléments significatifs dans la littérature scientifique concernant l’éthiopathogénie, la prévalence et les critères sociodémographiques de ce trouble, et la recherche dans ce domaine est loin d’être exhaustive. Une prise en soins adaptée d’une patiente souffrant de misophonie au sein d’un centre de consultation à Genève nous a conduits à explorer cette affection afin de mieux la circonscrire et de mieux comprendre sa sémiologie et ses répercussions.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hyperacousie
échelles d'évaluation en psychiatrie
thérapie comportementale
hyperacousie
bruit
présentations de cas

---
Courriel
22/09/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.