Libellé préféré : aliment enrichi;

Définition du MeSH : Toute nourriture ayant été supplémentée par des aliments essentiels, soit parce qu'elle en était dépourvue, soit à des doses plus importantes que naturellement. La supplémentation des céréales avec du fer et des vitamines est un exemple de nourriture enrichie. L'alimentation renforcée inclut aussi les aliments enrichis auxquelles diverses éléments ont été rajoutés pour compenser ceux ayant été supprimés par l'affinage ou de la préparation. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : denrées enrichies; enrichissement alimentaire; alimentation enrichie; aliments enrichis;

Synonyme MeSH : Aliment fortifié; Nourriture enrichie; Produit alimentaire enrichi;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Toute nourriture ayant été supplémentée par des aliments essentiels, soit parce qu'elle en était dépourvue, soit à des doses plus importantes que naturellement. La supplémentation des céréales avec du fer et des vitamines est un exemple de nourriture enrichie. L'alimentation renforcée inclut aussi les aliments enrichis auxquelles diverses éléments ont été rajoutés pour compenser ceux ayant été supprimés par l'affinage ou de la préparation. [Traduction effectuée avant 2008]

N2-AUTOINDEXEE
Évaluation d'une technique d'Enrichissement Alimentaire en EHPAD
http://www.sudoc.fr/232283761
Introduction : La dénutrition est une pathologie très fréquente dans la population gériatrique. 15 à 38 % des résidents d'EHPAD en souffriraient. C'est une pathologie complexe mêlant de multiples mécanismes, et engendrant de nombreuses conséquences délétères, voire mortelles pour l'individu. Les recommandations HAS de 2007 donnent des pistes pour sa prise en charge, mais leur mise en oeuvre est souvent difficile et laborieuse en pratique. Objectif : Notre étude avait pour objectif d'évaluer une technique d'enrichissement alimentaire en EHPAD, se voulant plus contrôlée, et reposant sur l'administration d'un potage enrichi distribue aux déjeuners et diners. Méthodes : Le protocole proposait d'une part le potage enrichi administre au cours des déjeuners et diners, et d'autre part la diversité d'un enrichissement plus classique lors des petits déjeuners et goûters. Le potage du jour était enrichi au moyen de galets de légumes hyper protéinés, ainsi que de lait en poudre, et lait demi-écrémé. Les patients inclus étaient les résidents permanents d'un EHPAD du Nord-Est de la France, répondant aux critères de dénutrition de la HAS : perte de poids 5 % en 1 mois, 10 % en 6 mois, IMC 21 kg/m2 ou albuminémie 34 g/L. Etaient également inclus les patients considérés comme « a risque de dénutrition » par le médecin coordonnateur. Il s'agissait des patients ayant perdus plus de 4% de leur poids en 1 mois ou plus de 7 % en 6 mois, ou ceux ayant présenté des critères de dénutrition dans les 6 derniers mois et continuant de présenter une stagnation ou une perte pondérale. Les critères d'évaluation étaient : le poids mensuel extrait des 6 mois précédant notre technique d'enrichissement (T-6 mois) et jusqu'à T 6 mois après notre technique d'enrichissement, l'albuminémie et la fonction rénale (MDRD). Résultats : Parmi les 60 résidents de l'EHPAD, 18 ont finalement pu être analysés au moyen du test t de Student apparié, comparant les pertes de poids au cours des 6 mois précédents puis après 6 mois d'exposition à notre technique d'enrichissement. Un infléchissement significatif de la perte de poids après 6 mois d'exposition a été observé (p 0,049). Cet infléchissement n'était pas significatif à 3 mois (p 0,081). Les variations d'albuminémie n'ont pas été significatives ni à T 3 mois (p 0,786), ni à T 6 mois (p 0,675). La surveillance de la fonction rénale n'a retrouvé aucune influence délétère sur cette fonction. Notre technique d'enrichissement représentait un cout total journalier de 1,56 /jour/patient, soit 15 % du budget restauration/jour/patient dans l'établissement considéré. Conclusion : Bien que notre étude n'ai pas retrouvé de récupération ni même de stabilisation pondérale grâce à notre enrichissement, elle aura été l'occasion de mettre en évidence les difficultés rencontrées lors de l'instauration d'un projet de recherche en EHPAD. De plus la réalisation technique de ce protocole étant jugée concluante, il est d'ores et déjà adopté par d'autres EHPAD. Une étude multicentrique, évaluant le bénéfice de notre protocole au sein d'un échantillon plus important permettrait d'obtenir des résultats de meilleurs niveaux de preuve.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Techniques
aliment enrichi
Techniques
Techniques
établissements de soins de long séjour
Techniques

---
N3-AUTOINDEXEE
L'enrichissement des aliments au point d'utilisation au moyen de poudres de micronutriments contenant du fer pour les enfants d'âge préscolaire et scolaire
http://www.cochrane.org/fr/CD009666/lenrichissement-des-aliments-au-point-dutilisation-au-moyen-de-poudres-de-micronutriments-contenant
Objectifs : Évaluer les effets de l'enrichissement des aliments au point d'utilisation à l'aide d'une PMN contenant seulement du fer ou en combinaison avec d'autres vitamines et minéraux sur la nutrition, la santé et le développement des enfants d'âge préscolaire (âgés de 24 à 59 mois) et scolaire (de cinq à 12 ans), par rapport à l'absence d'intervention, à un placebo ou à des suppléments contenant du fer.
2017
false
false
false
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
enfant
poudres
aliment enrichi
enfant d'âge préscolaire
contenant
âge
fer
aliment
micronutriments
fer
alimentation

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis général relatif à la teneur en vitamine K2 des compléments alimentaires et des denrées alimentaires enrichies en cette vitamine
http://www.health.belgium.be/fr/avis-9388-vitamine-k2
Dans cet avis scientifique sur la politique en matière de santé publique, le Conseil supérieur de la santé de Belgique émet un avis d'expert au sujet de la concentration maximale en vitamine K2 dans les compléments alimentaires et les aliments enrichis et au sujet d’un avertissement relatif à la vitamine K2 à prévoir sur l’étiquetage des aliments enrichis.
2017
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
français
recommandation de santé publique
vitamine k>2<
aliment enrichi
généralisé
relatif
vitamine K2
compléments alimentaires
complément

---
N1-SUPERVISEE
AVIS et rapport de l’Anses relatif à « Evaluation du risque et du bénéfice liés à la consommation de produits alimentaires enrichis en phytostérols ou en phytostanols »
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/NUT2010sa0057Ra.pdf
2014
false
true
false
ANSES
France
français
rapport
évaluation des risques
phytostérols
aliment enrichi

---
N1-SUPERVISEE
Fondée : Les phytostérols et les aliments qui en sont enrichis protègent contre les maladies cardiovasculaires
http://www.extenso.org/echelle_credibilite/detail.php/f/1775
Les phytostérols ou stérols végétaux sont des composés végétaux retrouvés en petites quantités dans les huiles végétales, les noix, les produits céréaliers, et certains fruits et légumes. Ces composés se sont avérés favorables pour la santé, notamment au niveau cardiovasculaire, par leur capacité à abaisser le cholestérol sanguin. L’effet bénéfique se ferait sentir avec un apport d’au moins 2 grammes par jour.
2014
false
true
false
Extenso
Canada
cholestérol
brochure pédagogique pour les patients
phytostérols
aliment enrichi
maladies cardiovasculaires

---
N1-SUPERVISEE
Enrichissement de l'alimentation à domicile à l'aide de poudres de micronutriments multiples pour améliorer la santé et la nutrition des enfants de moins de deux an
http://www.cochrane.org/fr/CD008959
Évaluer les effets et l'innocuité de l'enrichissement des aliments à domicile (point d'utilisation) à l'aide de poudres de micronutriments multiples sur les résultats nutritionnels, cliniques et développementaux des enfants de moins de deux ans.
2011
false
N
Cochrane
France
français
méta-analyse
aliment du nourrisson au cours de la première année
micronutriments
nourrisson
poudres
aliment enrichi
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Avis relatif aux modèles d'établissement des teneurs maximales en vitamines et minéraux dans les denrées enrichies et les compléments alimentaires
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/NUT2009sa0134.pdf
2009
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
compléments alimentaires
aliment enrichi
vitamines
évaluation technologique

---
N1-SUPERVISEE
Avis relatif à l'évaluation de l'enrichissement en vitamines C et E d'une boisson à base de fruits (dont canneberge) présentée comme destinée aux personnes de 65 ans et plus (seniors) ainsi que des allégations qui lui sont associées
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/NUT2005sa0171.pdf
2008
false
N
AFSSA
France
français
vitamine E
acide ascorbique
aliment enrichi
sujet âgé
étude évaluation

---
N1-VALIDE
Rapport sur les acides gras de la famille oméga 3 et système cardiovasculaire : intérêt nutritionnel et allégations
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/NUT-Ra-omega3.pdf
Indication du niveau de preuve, préambule, état des lieux (consommation des acides gras oméga 3 et oméga 6 en France, acide oméga 3 et système cardiovasculaire, dispositions réglementaires, avis rendus par les instances d'évaluation,) à propos de l'enrichissement (modalités d'enrichissement de l'alimentation, évaluation du risque de peroxydation des acides gras de la famille oméga 3, limites de l'apport, nature des acide gras à utiliser pour l'enrichissement), à propos des allégations, conclusions, références, annexes ; 70 pages
2003
false
O
AFSSA
France
français
médecine factuelle
acides gras omega-3
adulte
acides gras omega-3
acides gras omega-6
acides gras omega-3
soutien nutritionnel
acides gras omega-6
France
acides linoléiques
acide alpha-linolénique
répartition par âge
répartition par sexe
régime alimentaire
études de suivi
aliment enrichi
comportement alimentaire
maladies cardiovasculaires
sujet âgé
acides gras omega-3
acides gras omega-3
acides gras omega-3
législation sur les aliments
étiquetage des aliments
Norvège
États-Unis d'Amérique
aliment enrichi
peroxydation lipidique
évaluation des risques
étiquetage des aliments
rapport
tableau
figure
recommandation

---
Courriel
12/01/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.