Libellé préféré : Inuits;

Définition CISMeF : Les Inuits sont un groupe de peuples autochtones partageant des similarités culturelles et une origine ethnique commune vivant dans les régions arctiques de l'Amérique du Nord. Il y a environ 150 000 Inuits vivant au Groenland, au Canada et aux États-Unis. Bien que le Conseil circumpolaire inuit regroupe également les Yupiks de l'Alaska et de la Sibérie, ceux-ci ne sont pas des Inuits dans le sens d'une descendance thuléenne. Les Inuits ne sont pas considérés comme des Amérindiens puisque leurs ancêtres seraient venus en Amérique plusieurs millénaires après l'arrivée des Paléoasiatiques, les ancêtres des Amérindiens (source Wikipédia).;

Hyponyme MeSH : aléoutes; inupiats; kalaallits;

Terme MeSH Related : esquimaux; Esquimau; Esquimaudes;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Les Inuits sont un groupe de peuples autochtones partageant des similarités culturelles et une origine ethnique commune vivant dans les régions arctiques de l'Amérique du Nord. Il y a environ 150 000 Inuits vivant au Groenland, au Canada et aux États-Unis. Bien que le Conseil circumpolaire inuit regroupe également les Yupiks de l'Alaska et de la Sibérie, ceux-ci ne sont pas des Inuits dans le sens d'une descendance thuléenne. Les Inuits ne sont pas considérés comme des Amérindiens puisque leurs ancêtres seraient venus en Amérique plusieurs millénaires après l'arrivée des Paléoasiatiques, les ancêtres des Amérindiens (source Wikipédia).

N2-AUTOINDEXEE
La tuberculose chez les enfants et les adolescents des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada : au-delà de la prise en charge médicale
https://www.cps.ca/fr/documents/position/la-tuberculose-chez-les-enfants-et-les-adolescents-des-premieres-nations-des-inuits-et-des-metis
La proportion des populations des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada touchées par la tuberculose continue d’être démesurée, et cette disparité trouve principalement son origine dans des facteurs comme la pauvreté, des logements surpeuplés et inappropriés, l’insécurité alimentaire et un accès inéquitable aux soins. Au Canada, les pratiques historiques de lutte contre la tuberculose ont contribué à l’ostracisme et à la discrimination envers les personnes atteintes, de même qu’à la crainte et à la méfiance envers le système de santé. Ces facteurs individuels et systémiques retardent les diagnostics et favorisent la transmission, la médiocrité des résultats cliniques et un faible taux d’achèvement des traitements. Les enfants sont particulièrement vulnérables, car ils risquent davantage de contracter la maladie après avoir été infectés par les bactéries de la tuberculose, ainsi que de souffrir d’affections au potentiel mortel comme la méningite tuberculeuse. Les professionnels de la santé pédiatrique peuvent contribuer aux connaissances et à la littératie à l’égard de la tuberculose, à réduire l’ostracisme et la discrimination et, au bout du compte, à améliorer la qualité et l’utilisation des services thérapeutiques et préventifs dans les familles et les communautés vulnérables. Ils peuvent également promouvoir des stratégies communautaires durables pour éliminer la tuberculose, qui intégreront les principes de bien-être, de guérison et d’autodétermination des Premières Nations, des Inuits et des Métis.
2020
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
recommandation professionnelle
Enfant
Enfant
Enfant
enfant
Tuberculose
tuberculose
tuberculose
Adolescent
enfant
Inuits
gestion des soins aux patients
délai jusqu'au traitement
adolescent
Enfant
Canada
adolescence
tuberculose
Adolescent

---
N3-AUTOINDEXEE
Toxoplasma gondii : comment un parasite amazonien est devenu un enjeu en matière de santé pour les Inuit
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2019-45/numero-7-8-4-juillet-2019/article-3-toxoplasma-gondii-parasite-inuit-sante.html
Toxoplasma gondii est un parasite protozoaire venant d’Amazonie. Les félidés (des mammifères de la famille des chats) constituent les seuls hôtes définitifs. Ces animaux perdent des ookystes infectieux en grand nombre dans l’environnement, ce qui par la suite peut infecter de nombreux hôtes intermédiaires comme des oiseaux, des mammifères et peut-être des poissons. La séroprévalence de l’infection à T. gondii chez l’humain est élevée dans certaines parties de l’Arctique canadien et on l’associe à des conséquences néfastes sur la santé parmi la population inuit.
2019
RMTC
Canada
article de périodique
toxoplasma
parasites
Inuits
Parasitisme
toxoplasma gondii
Toxoplasma gondii
parasite
santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Bilan de la recherche en santé des Premières Nations et des Inuit du Québec de 1986 à 2006
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1097_BilanRechAutoch_1986-2006.pdf
2012
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
rapport
dépistage multiple
Inuits
Québec
recherche biomédicale

---
N1-VALIDE
Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits
http://www.hc-sc.gc.ca/fniah-spnia/index-fra.php
programmes de santé communautaires, services de santé non assurés, politiques des programmes, secrétariat du transfert et planification, planification et gestion des affaires
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
site institutionnel
Canada
Inuits

---
N1-VALIDE
Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik
Médecine au nord du 55ème parallèle (La)
http://www.sante-services-sociaux.ca/fr/
informations sur la région du Nunavik (carte socio-sanitaire, pyramide des âges'), informations sur les services médicaux, le recrutement de médecins, témoignages, état de santé
false
true
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
Québec
français
anglais
Québec
Inuits
site institutionnel

---
N1-SUPERVISEE
Les problèmes de jeu dans les communautés des Premières Nations et les villages inuits du Québec : bref état de situation
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1071_ProblJeuPremNationsVillagesInuits.pdf
Le présent rapport propose un survol des données relatives aux habitudes et aux problèmes de jeu dans les communautés des Premières Nations et les villages inuits du Québec. Nous présentons d’abord quelques données issues de la recherche internationale sur le jeu et les populations autochtones, un portrait de l’offre de jeu spécifique aux Premières Nations et aux communautés inuites du Québec et, finalement, les données de prévalence spécifiquement québécoises.
2010
false
true
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
jeu de hasard
facteurs socioéconomiques
disparités de l'état de santé
adolescent
adulte
comportement compulsif
consommation d'alcool
rapport
Inuits
Québec

---
N1-VALIDE
L'usage et le mésusage du tabac chez les autochtones - mise à jour 2006
http://www.cps.ca/fr/documents/position/tabac-autochtones
prévalence, conséquences du tabagisme, facteurs qui influent sur l'usage de la nicotine, s'attaquer au problème du fort taux de tabagisme, recommandations
2006
false
N
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
Fumer
Inuits
Fumer
facteurs de risque
Fumer
prévalence
recommandation pour la politique de santé

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
27/09/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.