Libellé préféré : lésions hépatiques dues aux substances;

Synonyme CISMeF : hépatopathie d'origine médicamenteuse; hépatopathie médicamenteuse; atteinte hépatique d'origine médicamenteuse;

Acronyme CISMeF : AHOM;

Synonyme MeSH : Lésions hépatiques d'origine chimique; Lésions hépatiques d'origine médicamenteuse; Lésions hépatiques dues aux agents pharmacologiques; Lésions hépatiques dues aux médicaments; Lésions hépatiques dues aux substances chimiques; hépatite d'origine médicamenteuse; hépatite toxique due aux médicaments;

Terme MeSH Related : Hépatite toxique; Hépatite médicamenteuse;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Santé Canada évaluera un nouveau risque possible pour la sécurité lié à Fibristal (acétate d'ulipristal), un médicament servant de traitement contre les fibromes
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66210a-fra.php
Santé Canada avise les Canadiennes et les Canadiens qu'il effectuera un examen de l'innocuité de Fibristal (acétate d'ulipristal), un médicament prescrit aux femmes pour traiter les fibromes utérins. L'examen de Santé Canada donne suite aux signalements, au Canada et en Europe, de graves effets indésirables touchant le foie...
2018
false
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
évaluation des risques
léiomyome
acétate d'ulipristal
lésions hépatiques dues aux substances
Hépatite médicamenteuse
G03XB02 - ulipristal
Fibrome utérin
avis de pharmacovigilance
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
Esmya (ulipristal) : suspension des initiations de traitement et suivi de la fonction hépatique chez les patientes en cours de traitement
http://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Esmya-ulipristal-suspension-des-initiations-de-traitement-et-suivi-de-la-fonction-hepatique-chez-les-patientes-en-cours-de-traitement
Esmya (ulipristal) fait l’objet d’une réévaluation en raison de signalements européens d’atteintes hépatiques graves chez des patientes.Dans la continuité des mesures prises en France en janvier 2018, le comité de pharmacovigilance européen (PRAC) vient de recommander de ne pas initier de nouveaux traitements par Esmya et de ne pas débuter de nouveaux cycles de traitement (3 mois) chez des patientes précédemment traitées.Il recommande également d’effectuer un bilan hépatique au moins une fois par mois pour les patientes en cours de traitement. En cas de transaminases supérieures à deux fois la normale, le médecin doit arrêter le traitement et suivre de manière rapprochée la patiente. Le bilan doit alors être renouvelé 2 à 4 semaines après l’arrêt du traitement...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
continuité des soins
surveillance pharmacologique
tests de la fonction hépatique
transaminases
recommandation patients
recommandation de bon usage du médicament
évaluation des risques
lésions hépatiques dues aux substances
Fibrome utérin
léiomyome
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
ESMYA : information pour les patientes
http://ansm.sante.fr/content/download/140547/1860695/version/1/file/Fiche+patiente+ESMYA_fev+2018.pdf
Votre médecin vous a prescrit Esmya (ulipristal acétate, 5mg, comprimés) pour traiter vos symptômes modérés à sévères de(s) fibrome(s) utérin(s). Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables. Suite à la survenue de cas graves d’atteintes du foie chez des patientes traitées par Esmya , l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a initié une évaluation approfondie de ce risque hépatique potentiel...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
continuité des soins
tests de la fonction hépatique
évaluation des risques
lésions hépatiques dues aux substances
Fibrome utérin
brochure pédagogique pour les patients
lésions hépatiques dues aux substances
signes et symptômes
léiomyome
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
Esmya (acétate d’ulipristal 5 mg, comprimés) : suspension des initiations et surveillance de la fonction hépatique des patientes en cours de traitement - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux gynécologues médicaux, gynécologues obstétriciens, médecins généralistes, hépatologues-gastroentérologues, centres de transplantation hépatique, pharmaciens d’officine et pharmaciens hospitaliers.
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Esmya-R-acetate-d-ulipristal-5-mg-comprimes-suspension-des-initiations-et-surveillance-de-la-fonction-hepatique-des-patientes-en-cours-de-traitement-Lettre-aux-professionnels-de-sante
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Esmya-ulipristal-suspension-des-initiations-de-traitement-et-suivi-de-la-fonction-hepatique-chez-les-patientes-en-cours-de-traitement-Point-d-Information
Un traitement par Esmya ne doit ni être initié chez de nouvelles patientes, ni être renouvelé chez des patientes ayant terminé leur précédent cycle de traitement. Pour les patientes en cours de traitement par Esmya , la fonction hépatique doit être surveillée au moins une fois par mois lors du traitement, puis 2 à 4 semaines après l’arrêt du traitement. Si une patiente présente des signes ou symptômes susceptibles d’être en lien avec une atteinte hépatique (nausées, vomissements, douleur de l’hypochondre droit, anorexie, asthénie, ictère, etc.), une investigation doit être immédiatement initiée et un bilan hépatique doit être réalisé. Les patientes présentant des concentrations des transaminases supérieures à deux fois la normale (limite haute) en cours de traitement doivent arrêter de prendre Esmya et être étroitement surveillées. Les patientes doivent être informées des mesures à prendre en cas d’apparition des signes et symptômes évocateurs d’une atteinte hépatique décrits ci-dessus. Une fiche d’information devra leur être remise au moment du renouvellement mensuel du traitement par le médecin ou le pharmacien...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
continuité des soins
surveillance pharmacologique
tests de la fonction hépatique
transaminases
recommandation patients
recommandation de bon usage du médicament
évaluation des risques
lésions hépatiques dues aux substances
Fibrome utérin
obstétricien
gynécologue
léiomyome
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
ZINBRYTA (daclizumab bêta) - Retrait volontaire du marché au Canada en raison du risque d'encéphalite
Destinataires : Professionnels de la santé participant à la distribution et à l’administration de ZINBRYTA, notamment les spécialistes de la sclérose en plaques (SEP), les neurologues, les pharmaciens et pharmaciennes, les pharmacies, les sociétés de la sclérose en plaques et organismes apparentés et les groupes d’entraide ou défendant les intérêts des patients atteints de SEP.
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66214a-fra.php
À la suite de la déclaration de cas graves de troubles cérébraux inflammatoires, notamment de cas d’encéphalite et de méningo-encéphalite d’origine immunologique, le fabricant a décidé de retirer volontairement du marché canadien le produit ZINBRYTA. Le retrait du produit sera terminé le 30 avril 2018 au plus tard. Il faut éviter de prescrire ZINBRYTA ou d’amorcer un traitement par ZINBRYTA chez tout nouveau patient. Il est conseillé à tous les professionnels de la santé ayant des patients traités par ZINBRYTA de les contacter immédiatement en vue d’initier un autre plan de traitement aussitôt que les circonstances médicales le permettent. Étant donné le risque d’atteinte hépatique associé à l’utilisation de ZINBRYTA, les patients qui cessent d’utiliser le produit devraient faire vérifier leurs taux de transaminases sériques et de bilirubine totale mensuellement pendant les six mois suivant l’administration de leur dernière dose de ZINBRYTA. Les professionnels de la santé devraient aviser leurs patients que des effets indésirables pourraient survenir jusqu’à six mois après l’arrêt du traitement; il faut aussi conseiller aux patients de signaler immédiatement à leur médecin la survenue de tout nouveau symptôme, notamment d’une fièvre prolongée, d’un mal de tête grave, d’une fatigue, d’une jaunisse, de nausées ou de vomissements. ZINBRYTA ne sera pas disponible par l’entremise du Programme d’accès spécial de Santé Canada...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
retraits de médicaments pour raison de sécurité
risque
encéphalite
L04AC01 - daclizumab
daclizumab
méningoencéphalite
méningoencéphalite
encéphalite
sclérose en plaques
recommandation de bon usage du médicament
information patient et grand public
lésions hépatiques dues aux substances
Zinbryta
daclizumab
anticorps monoclonaux humanisés
immunoglobuline G
anticorps monoclonaux humanisés
immunoglobuline G

---
N1-VALIDE
Esmya (ulipristal acétate 5 mg, comprimés) : Risque potentiel d’hépatotoxicité - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Esmya-R-ulipristal-acetate-5-mg-comprimes-Risque-potentiel-d-hepatotoxicite-Lettre-aux-professionnels-de-sante
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Esmya-ulipristal-reevaluation-europeenne-du-rapport-benefice-risque-Point-d-information
L'Agence européenne des médicaments (EMA) a engagé une réévaluation du rapport bénéfice/risque du médicament Esmya (acétate d'ulipristal) utilisé dans le traitement des fibromes utérins (tumeurs non cancéreuses de l'utérus). Cette réévaluation fait suite à quatre signalements européens d’atteintes hépatiques graves chez des patientes traitées par Esmya, dont trois ont nécessité une transplantation hépatique. Dans l’attente des conclusions, l’ANSM, en concertation avec les professionnels de santé et l’association de patients Fibrome info France, recommande de mettre en œuvre des précautions d’utilisation d’Esmya pour garantir la sécurité des patientes traitées par ce médicament. Un document d’information sera également remis aux patientes par leur gynécologue ou leur pharmacien...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
administration par voie orale
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
acétate d'ulipristal
évaluation des risques
lésions hépatiques dues aux substances
continuité des soins
surveillance pharmacologique
tests de la fonction hépatique
recommandation patients
lésions hépatiques dues aux substances
signes et symptômes
Fibrome utérin
lésions hépatiques dues aux substances
dépistage systématique
léiomyome
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
OFEV (nintedanib) - Risque de lésions hépatiques induites par le médicament et nécessité de surveiller régulièrement la fonction hépatique
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/65670a-fra.php
Des cas de lésions hépatiques induites par le médicament, y compris un cas d’issue mortelle, ont été observés chez des patients recevant un traitement par OFEV (nintedanib). Dans la majorité des cas, les lésions hépatiques induites par le médicament étaient réversibles avec la réduction de la dose ou l'arrêt du traitement. La majorité des cas est survenue durant les trois premiers mois suivant l'instauration du traitement par OFEV. Il est donc recommandé de faire preuve de vigilance particulière durant cette période initiale du traitement. Les professionnels de la santé sont avisés de surveiller les taux hépatiques de transaminases et de bilirubine des patients : juste avant l'instauration du traitement; à intervalles réguliers (p. ex., chaque mois) durant les trois premiers mois du traitement; et périodiquement par la suite (p. ex., lors de chaque consultation avec le patient) ou selon l'indication clinique. À titre de rappel pour les professionnels de la santé : Si les taux de transaminases (AST ou ALT) sont plus de trois fois la limite supérieure de la normale (LSN), la dose d'OFEV devrait être réduite ou le traitement devrait être interrompu. Toute augmentation des résultats d’une mesure de la fonction hépatique associée à des signes ou à des symptômes cliniques d’une lésion hépatique (p. ex., jaunisse) exige l’arrêt définitif du traitement par OFEV...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
nintédanib
L01XE31 - nintédanib
OFEV
surveillance pharmacologique
continuité des soins
lésions hépatiques dues aux substances
lésions hépatiques dues aux substances
tests de la fonction hépatique
transaminases
bilirubine
fibrose pulmonaire idiopathique
ésilate de nintédanib
indoles

---
N1-VALIDE
Esmya (ulipristal) : l’ANSM recommande son initiation ou sa poursuite uniquement après discussion des alternatives avec les patientes - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Esmya-ulipristal-l-ANSM-recommande-son-initiation-ou-sa-poursuite-uniquement-apres-discussion-des-alternatives-avec-les-patientes-Point-d-Information
Esmya (ulipristal) a fait l’objet d’une réévaluation par l’Agence européenne des médicaments (EMA), en raison de signalements européens d’atteintes hépatiques graves chez des patientes traitées pour un fibrome utérin. Lors de sa réunion de mai 2018, le comité de pharmacovigilance de l’EMA a conclu qu’il était nécessaire de revoir les indications d’Esmya, en limitant son utilisation en pré-opératoire à une cure de 3 mois et en restreignant l’utilisation en « traitement séquentiel » aux femmes non éligibles à la chirurgie. Esmya est désormais contre-indiqué chez les patientes présentant des atteintes hépatiques sous-jacentes. L'ANSM a exprimé sa réserve lors du vote sur les conclusions de cette réévaluation du rapport bénéfice/risque. Pour mieux assurer la protection des patientes avec les mesures adoptées, l'ANSM apporte donc des précisions supplémentaires. Le choix de l'initiation et de la poursuite du traitement par Esmya doit être évalué au cas par cas par le gynécologue en prenant en compte les bénéfices et risques individuels et après avoir discuté des alternatives avec la patiente. Dans certains cas, cette démarche amènera à ne prescrire Esmya qu'en dernier recours dans le traitement des fibromes utérins...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
administration par voie orale
acétate d'ulipristal
Fibrome utérin
lésions hépatiques dues aux substances
acétate d'ulipristal
période préopératoire
risque
continuité des soins
formulaire
diffusion de l'information
brochure pédagogique pour les patients
G03XB02 - ulipristal
Contre-indications aux procédures
léiomyome
norprégnadiènes
norprégnadiènes
norprégnadiènes
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Kétamine : risque d’atteintes uro-néphrologiques, endocriniennes et hépatiques graves lors d’utilisations prolongées et/ou à doses élevées - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux anesthésistes réanimateurs, aux centres de prise en charge de la douleur, aux centres de prise en charge de brûlés, aux néphrologues, aux centres de transplantation hépatique, aux HAD et aux pharmaciens hospitaliers.
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Ketamine-risque-d-atteintes-uro-nephrologiques-endocriniennes-et-hepatiques-graves-lors-d-utilisations-prolongees-et-ou-a-doses-elevees-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Dans des contextes d’utilisation prolongée et/ou répétée de kétamine (dont utilisation dans des indications hors-AMM) et en cas d’abus ou de mésusage les effets suivants ont été rapportés : Atteintes uro-néphrologiques telles que hématurie, insuffisance rénale aigüe, cystite non infectieuse, cystite interstitielle (syndrome de la vessie douloureuse) et atteinte rénale liée à une obstruction haute (hydronéphrose). Atteintes endocriniennes telles que des augmentations de la cortisolémie ou de la prolactinémie. Un suivi biologique peut être nécessaire. Atteintes hépatiques, notamment cholestatiques de type cholangite, pouvant être sévères. Dans certains cas ces atteintes ont conduit à des transplantations hépatiques...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
kétamine
KETAMINE PANPHARMA 50 mg/5 ml, solution injectable (I.V.-I.M.)
KETAMINE PANPHARMA 250 mg/5 ml, solution injectable (I.V.-I.M.)
KETAMINE RENAUDIN 10 mg/ml, solution injectable
KETAMINE RENAUDIN 50 mg/ml, solution injectable
maladies urologiques
lésions hépatiques dues aux substances
maladies endocriniennes
anesthésiques dissociatifs
analgésiques
N01AX03 - kétamine

---
N1-VALIDE
Les produits de santé naturels contenant de l'extrait de thé vert - Risque rare de lésions hépatiques graves
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/65100a-fra.php
Dans de rares cas, des produits de santé naturels contenant de l’extrait de thé vert ont été associés à des lésions hépatiques graves, dont les symptômes peuvent être : le jaunissement de la peau et des yeux, une urine foncée, de la transpiration, des nausées, des douleurs abdominales, une fatigue inhabituelle et la perte d’appétit. Si l’un de ces symptômes se manifeste, le consommateur doit cesser de prendre le produit immédiatement et consulter un professionnel de la santé (p. ex. un médecin, un pharmacien ou un infirmier), car ils peuvent être des signes de lésions hépatiques. Les lésions hépatiques doivent être diagnostiquées par un médecin. Les personnes qui présentent des troubles du foie doivent éviter ces produits...
2017
false
false
false
Canada
français
avis de vigilance sanitaire
thé vert
Extraits de plantes
extrait de thé vert
lésions hépatiques dues aux substances
adulte
antioxydant à base d'extrait de thé vert
administration par voie orale
information patient et grand public
thé
extraits de plantes

---
N1-VALIDE
REVOLADE (eltrombopag) - Risque d'hépatotoxicité sévère
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/59916a-fra.php
L’administration de REVOLADE peut causer une hépatotoxicité sévère et, potentiellement, une lésion hépatique mortelle. Des cas de lésions hépatiques médicamenteuses sévères avec REVOLADE ont été rapportés chez des patients durant les essais cliniques et post-commercialisation. Pour atténuer le risque d’hépatotoxicité sévère et, potentiellement, de lésion hépatique mortelle, les professionnels de la santé devraient : Doser l’alanine aminotransférase (ALT), l’aspartate aminotransférase (AST) et la bilirubine sériques avant d’entreprendre le traitement par REVOLADE, toutes les 2 semaines durant la phase d’ajustement posologique, puis 1 fois par mois lorsque la dose stable est établie. Cesser l’emploi de REVOLADE si les concentrations d’ALT : augmentent jusqu’à représenter 3 fois ou plus la limite supérieure de la normale (LSN) chez des patients affichant une fonction hépatique normale ou; augmentent jusqu’à représenter 3 fois ou plus les concentrations initiales, ou plus de 5 fois la LSN, selon le chiffre le plus bas, chez des patients affichant une hausse des transaminases avant le traitement. La monographie de produit canadienne de REVOLADE a été mise à jour afin de refléter cette nouvelle information sur l’innocuité...
2016
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
lésions hépatiques dues aux substances
eltrombopag
B02BX05 - eltrombopag
REVOLADE
recommandation de bon usage du médicament
continuité des soins
surveillance pharmacologique
administration par voie orale
alanine transaminase
aspartate aminotransferases
bilirubine
analyse chimique du sang
surveillance post-commercialisation des produits de santé
Canada
brochure pédagogique pour les patients
hydrazines
pyrazoles
benzoates

---
N1-VALIDE
Mise à jour - Risque de lésions hépatiques graves associé aux traitements contre l'hépatite C : Holkira Pak et Technivie
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2015/55800a-fra.php
Selon des données internationales sur l'innocuité, des cas de lésions hépatiques graves (insuffisance hépatique, notamment des cas ayant entrainé une greffe du foie ou la mort) ont été signalés chez des malades traités par Holkira Pak ou Technivie. La majorité des personnes présentant ces effets graves montraient déjà des signes de pathologie hépatique à un stade avancé (cirrhose) avant le début du traitement. Pendant que Santé Canada s'affaire à mettre à jour les monographies de produits, on rappelle aux professionnels de la santé qu'Holkira Pak et Technivie ne devraient pas être donnés aux patients présentant une insuffisance hépatique grave ou modérée (classe C et classe B de Child-Pugh, respectivement). Les patients ne devraient pas arrêter de prendre ces médicaments à moins d'avoir consulté un professionnel de la santé, car un arrêt précoce du traitement pourrait donner lieu à une pharmacorésistance à d'autres médicaments contre l'hépatite C...
2015
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
lésions hépatiques dues aux substances
avis de pharmacovigilance
antiviraux
hépatite C chronique
association médicamenteuse
antiviraux
ombitasvir
ABT-450
ritonavir
dasabuvir
ABT-267
ABT-333
anilides
carbamates
sulfonamides
uracile
uracile
composés macrocycliques
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Ketoconazole HRA (kétonconazole) : informations sur le risque d'hépatotoxicité - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Ketoconazole-HRA-ketonconazole-informations-sur-le-risque-d-hepatotoxicite-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Indiqué dans le traitement du syndrome de Cushing endogène chez les adultes et les adolescents âgés de plus de 12 ans, des informations ont été communiquées aux professionnels de santé afin de les alerter sur le risque d'hépatotoxicité...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
kétoconazole
Hépatotoxicité d'origine médicamenteuse
lésions hépatiques dues aux substances
syndrome de cushing
continuité des soins
surveillance pharmacologique
adulte
adolescent
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
test de la fonction hépatique
kétoconazole
KETOCONAZOLE HRA 200 mg, comprimé
administration par voie orale
KETOCONAZOLE HRA
Contre-indications aux procédures
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Santé Canada prend de nouvelles mesures pour améliorer l'innocuité de l'acétaminophène et rappelle aux Canadiens d'utiliser le produit de manière sécuritaire
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2015/54178a-fra.php
Santé Canada prend des mesures supplémentaires pour réduire au minimum le risque d'atteinte hépatique et améliorer l'innocuité de l'acétaminophène. Ces mesures font suite à un examen de l'acétaminophène et des atteintes hépatiques dans le contexte canadien...
2015
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
acétaminophène
acétaminophène
lésions hépatiques dues aux substances
administration par voie orale
analgésiques non narcotiques
analgésiques non narcotiques
risque
étiquetage de médicament
N02BE01 - paracétamol
antipyrétiques
antipyrétiques
douleur
fièvre

---
N1-VALIDE
Pomalidomide (Imnovid ) : nouvelles recommandations importantes de minimisation des risques - Lettre aux profesionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Pomalidomide-Imnovid-R-nouvelles-recommandations-importantes-de-minimisation-des-risques-Lettre-aux-profesionnels-de-sante
Nouvelles informations de sécurité concernant les risques récemment identifiés d’hépatotoxicité grave, de pneumopathie interstitielle diffuse et d’insuffisance cardiaque pendant le traitement par le pomalidomide...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
IMNOVID
pomalidomide
myélome multiple
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
administration par voie orale
lésions hépatiques dues aux substances
défaillance cardiaque
pneumopathies interstitielles
L04AX06 - pomalidomide
risque
facteurs de risque
continuité des soins
pharmacovigilance
Cardiotoxicité
thalidomide
thalidomide

---
N1-VALIDE
Rivaroxaban et atteinte hépatique - Article de synthèse
In Infovigilance sur les produits de santé ; août 2015
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/hpiw-ivps_2015-08-fra.php#review
Des cas d'atteinte hépatique associée à l'utilisation du rivaroxaban ont été identifiés dans la littérature. Des cas d'effets indésirables hépatiques impliquant le rivaroxaban ont été signalés à Santé Canada; cependant, la plupart des déclarations n'étaient pas suffisamment détaillées pour exclure les autres causes possibles d'atteinte hépatique. Les professionnels de la santé sont encouragés à signaler à Santé Canada toute atteinte hépatique soupçonnée d'être associée au rivaroxaban et à fournir des renseignements détaillés dans leurs descriptions des cas...
2015
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
B01AF01 - rivaroxaban
article de périodique
avis de pharmacovigilance
anticoagulants
administration par voie orale
facteur xa
lésions hépatiques dues aux substances
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
accident vasculaire cérébral
embolie
Inhibiteurs du facteur Xa
Rivaroxaban

---
N1-VALIDE
Résumé de l'examen de l'innocuité - Méthylprednisolone administrée par voie intraveineuse - Atteinte hépatique
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/methylprednisolone-fra.php
Un examen de l'innocuité a été amorcé à la suite de la détection de 28 cas d'atteinte hépatique associée à l'administration de méthylprednisolone par voie intraveineuse publiés à l'échelle internationale, dont certains ont résulté en un décès. L'information posologique au Canada concernant la méthylprednisolone administrée par voie intraveineuse, commercialisée sous les marques nominatives SOLU-MEDROL et SOLU-MEDROL ACT-O-VIALS, a été mise à jour pour inclure le risque d'atteinte hépatique. Santé Canada demandera également aux fabricants des versions génériques de ce médicament de mettre à jour leurs renseignements sur le produit...
2015
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
méthylprednisolone
avis de pharmacovigilance
H02AB04 - méthylprednisolone
H02BX01 - méthylprednisolone en association
injections veineuses
méthylprednisolone succinate
lésions hépatiques dues aux substances
glucocorticoïdes
anti-inflammatoires
traitement corticostéroïde
Traitement par glucocorticoïdes
corticothérapie

---
N1-VALIDE
Résumé de l'examen d'innocuité - Acétaminophène - Lésions du foie
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/acetamino-fra.php
Bien que l'acétaminophène demeure un médicament sécuritaire et efficace, il existe des risques de lésions du foie lorsque le mode d'emploi n'est pas respecté, tel que l'excès de la dose recommandée ou de la durée d'utilisation. Une sensibilisation à la présence d'acétaminophène dans certains médicaments et au risque de lésions du foie lorsque le mode d'emploi du produit n'est pas respecté, pourrait contribuer à réduire le nombre de surdoses accidentelles pouvant causer de sérieuses lésions du foie...
2015
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
acétaminophène
acétaminophène
information sur le médicament
N02BE01 - paracétamol
lésions hépatiques dues aux substances
risque
acétaminophène
administration par voie orale
administration par voie rectale
douleur
fièvre
avis de pharmacovigilance
évaluation des risques
surdosage accidentel de paracétamol
surdosage volontaire de paracétamol
analgésiques non narcotiques
analgésiques non narcotiques

---
N1-SUPERVISEE
Toxicité hépatique associée à la sulfadiazine chez une patiente atteinte de toxoplasmose - Cas clinique
In pharmactuel, volume 47 numéro 4 Octobre-Novembre-Décembre 2014
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/304
Objectif : Il s’agit de discuter de la prise en charge d’une patiente présentant une hépatotoxicité à la suite de l’utilisation de sulfadiazine. Cette hépatotoxicité est compliquée par la nécessité de traiter la toxoplasmose et le virus de l’immunodéficience humaine ainsi que par la présence du virus de l’hépatite C. Résumé du cas : Une femme présente des signes et symptômes neurologiques accompagnés d’une perte de poids. Les diagnostics concluent à une toxoplasmose cérébrale et à une co-infection au virus de l'immunodéficience humaine et au virus de l’hépatite C. Elle commence un traitement contre la toxoplasmose constitué de pyriméthamine, d’acide folinique et de sulfadiazine, ainsi qu’une thérapie antirétrovirale contre le virus de l’immunodéficience humaine à base de ténofovir, d’emtricitabine, d’atazanavir et de ritonavir. On choisit d’attendre avant de mettre en route le traitement de l’hépatite C. À la suite de l’augmentation des taux d’enzymes hépatiques, la sulfadiazine est remplacée par la clindamycine. La thérapie antirétrovirale est aussi interrompue avant d’être réintroduite sans incidence sur les taux d’enzymes hépatiques. Un traitement par triméthoprime-sulfaméthoxazole est ensuite instauré pour prévenir une infection à Pneumocystis jiroveci. Les taux d’enzymes hépatiques augmentent à nouveau, et on remplace alors l’association triméthoprime-sulfaméthoxazole par la dapsone...
2014
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
article de périodique
cas clinique
lésions hépatiques dues aux substances
sulfadiazine
toxoplasmose cérébrale
coccidiostatiques
co-infection
hépatite C
infections à VIH
co-infection VHC-VIH
Cytolyse hépatique
tests de la fonction hépatique
association triméthoprime-sulfaméthoxazole
antirétroviraux

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation de la N-acétylcystéine pour le traitement de l’hépatotoxicité induite par un traitement antituberculeux
Cas clinique en direct de l'unité - In Pharmactuel, volume 47 numéro 3 Juillet-Août-Septembre 2014
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1052
L’hépatotoxicité représente 10 % des effets secondaires liés aux médicaments1. Toutefois, elle demeure un phénomène qui n’est pas complètement élucidé. La N-acétylcystéine (NAC) est un dérivé de la cystéine, fréquemment utilisée lors d’intoxications à l’acétaminophène et pour la prévention des néphropathies induites par les agents de contraste2. Toutefois, peu d’études et de rapports de cas appuient actuellement son utilisation pour le traitement de l’hépatotoxicité et de l’insuffisance hépatique aiguë d’une origine autre que l’intoxication à l’acétaminophène2. Nous présentons ici le cas d’un patient ayant été traité avec de la NAC, après avoir développé une hépatotoxicité sous thérapie antituberculeuse...
2014
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
article de périodique
acétylcystéine
lésions hépatiques dues aux substances
antituberculeux
isoniazide
piégeurs de radicaux libres
V03AB23 - acétylcystéine
pyrazinamide
acétylhydrazine
rifampicine
lésions hépatiques dues aux substances
signes et symptômes
alanine transaminase
défaillance hépatique aigüe
antibiothérapie
hydrazines

---
N1-SUPERVISEE
Hépatotoxicité secondaire à la nitrofurantoïne
Cas clinique en direct de l'unité - In Pharmactuel, volume 47 numéro 3 Juillet-Août-Septembre 2014
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1051
Nous présentons le cas d’une patiente ayant présenté une toxicité hépatique importante liée à la prise de nitrofurantoïne en prophylaxie contre des infections urinaires récurrentes. La revue de la littérature médicale faisant suite à la description du cas permet de discuter des facteurs de risque d’hépatotoxicité et des mécanismes de toxicité hépatique menant à cette réaction. Ce cas permet également d’aborder la prise en charge diagnostique et pharmacologique du patient atteint d’une toxicité hépatique à la nitrofurantoïne...
2014
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
article de périodique
lésions hépatiques dues aux substances
nitrofurantoïne
anti-infectieux urinaires
J01XE01 - nitrofurantoïne
infections urinaires
antibioprophylaxie
facteurs de risque
lésions hépatiques dues aux substances
Hépatite médicamenteuse
prévention secondaire
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
TEMODAL (témozolomide) - Risque de problèmes de foie - Pour les professionnels de la santé
TEMODAL (témozolomide) - Risque de problèmes de foie - Pour le public
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2014/39335a-fra.php
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2014/39337a-fra.php
Des cas de lésions hépatiques, y compris des cas d'insuffisance hépatique fatale, ont été rapportés chez des patients traités avec le témozolomide. L'hépatotoxicité peut survenir plusieurs semaines après le début du traitement ou après l'arrêt du traitement avec le témozolomide. Des tests de la fonction hépatique devraient être effectués : avant le début du traitement ; après chaque cycle de traitement ; au milieu du cycle de traitement pour les patients suivant un cycle de 42 jours. Pour les patients présentant d'importants troubles de la fonction hépatique, les bienfaits et les risques de poursuivre le traitement devraient être évalués attentivement...
2014
false
N
Santé Canada
Canada
français
anglais
témozolomide
L01AX03 - témozolomide
antinéoplasiques alcoylants
TEMODAL
lésions hépatiques dues aux substances
continuité des soins
surveillance pharmacologique
avis de pharmacovigilance
dacarbazine

---
N1-SUPERVISEE
Méthylprednisolone administrée par voie intraveineuse et atteinte hépatique
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v24n4-fra.php#article2
L'atteinte hépatique d'origine médicamenteuse, telle que l'hépatite aigüe, a été observée en association avec l'administration intraveineuse de méthylprednisolone par thérapie pulsée. Le délai d'apparition de l'atteinte hépatique d'origine médicamenteuse, y compris de l'hépatite aigüe, peut être de plusieurs semaines ou plus. Les professionnels de la santé sont encouragés à signaler à Santé Canada tout cas d'atteinte hépatique soupçonnée d'être associée à la méthylprednisolone....
2014
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
article de périodique
injections veineuses
perfusions veineuses
avis de pharmacovigilance
méthylprednisolone
H02AB04 - méthylprednisolone
lésions hépatiques dues aux substances
glucocorticoïdes
anti-inflammatoires
méthylprednisolone succinate
SOLUMEDROL
traitement corticostéroïde
Traitement par glucocorticoïdes
corticothérapie

---
N1-VALIDE
ZELBORAF (vémurafénib) - Association à des troubles du foie - Pour les professionnels de la santé
ZELBORAF (vemurafenib) - Association with Liver Problems - For Health Professionals
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2014/38867a-fra.php
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2014/38869a-fra.php
Une hépatopathie d'origine médicamenteuse, incluant des cas de lésions hépatiques graves, a été signalée avec l'emploi de ZELBORAF. La monographie de ZELBORAF sera mise à jour afin d'inclure les renseignements pertinents relatifs au risque d'hépatopathie d'origine médicamenteuse. Les médecins doivent discuter avec leurs patients de l'information actuellement disponible, ainsi que des bienfaits et des risques associés à l'emploi de ZELBORAF. On rappelle aux prescripteurs d'évaluer les taux de transaminases, de phosphatase alcaline et de bilirubine avant l'instauration du traitement par ZELBORAF, puis tous les mois pendant le traitement ou selon le besoin clinique. Les lésions hépatiques doivent être prises en charge par une réduction de la dose, une interruption temporaire ou l'arrêt du traitement par ZELBORAF...
2014
false
N
Santé Canada
Canada
français
anglais
vémurafénib
L01XE15 - vémurafénib
vémurafénib
ZELBORAF
lésions hépatiques dues aux substances
continuité des soins
avis de pharmacovigilance
lésions hépatiques dues aux substances
mélanome
indoles
sulfonamides

---
N1-VALIDE
Revlimid (lénalidomide) - Risque de problèmes de foie - Pour les professionnels de la santé
Revlimid (lenalidomide) - Risk of Liver Problems - For Health Professionals
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2013/37383a-fra.php
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2013/37385a-fra.php
Chez des patients atteints de myélome multiple traités par REVLIMID en association avec la dexaméthasone, les cas de grave atteinte hépatique suivants ont été signalés : insuffisance hépatique aiguë, hépatite toxique, hépatite cytolytique, hépatite cholestatique et hépatite mixte cytolytique/cholestatique. Certains de ces cas se sont révélés fatals. Le mécanisme de l'hépatotoxicité grave d'origine médicamenteuse chez les patients exposés à REVLIMID n'est pas connu. Une maladie hépatique virale préexistante, des taux d'enzymes hépatiques élevés dès le départ et la prise concomitante d'autres médicaments pourraient être des facteurs de risque. Les taux d'enzymes hépatiques doivent être vérifiés périodiquement. REVLIMID doit être interrompu en présence d'une élévation des taux d'enzymes hépatiques. Après un retour aux valeurs de départ, la reprise du traitement à une dose inférieure peut alors être envisagée...
2013
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
REVLIMID
administration par voie orale
antinéoplasiques
lénalidomide
L04AX04 - lénalidomide
myélome multiple
association de médicaments
lésions hépatiques dues aux substances
hépatite
insuffisance hépatique
Maladie aigüe
facteurs de risque
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients
lésions hépatiques dues aux substances
thalidomide

---
N1-VALIDE
TEMODAL et génériques : Toxicité hépatique sévère associée au témozolomide - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/TEMODAL-R-et-generiques-Toxicite-hepatique-severe-associee-au-temozolomide-Lettre-aux-professionnels-de-sante
En accord avec l'Agence Européenne des Médicaments (EMA) et l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), les titulaires des spécialités à base de témozolomide souhaitent vous informer de ce qui suit : Des cas d'atteintes hépatiques, dont des cas d'insuffisance hépatique fatale, ont été rapportés chez des patients traités par le témozolomide. Une toxicité hépatique peut survenir plusieurs semaines, voire plus, après l'initiation ou après l'arrêt du traitement par le témozolomide. Des examens de la fonction hépatique devront être réalisés : - avant initiation du traitement. En cas d'anomalie, la décision d'initier le traitement par le témozolomide devra prendre en compte avec attention, les bénéfices et les risques pour chaque patient, individuellement ; - après chaque cycle de traitement. Chez les patients qui ont un cycle de traitement de 42 jours, les examens de la fonction hépatique devront être répétés au milieu du cycle ; Chez les patients ayant des perturbations significatives de la fonction hépatique, les bénéfices et les risques de poursuivre le traitement devront être considérés attentivement...
2013
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
lésions hépatiques dues aux substances
TEMODAL
médicaments génériques
témozolomide
L01AX03 - témozolomide
continuité des soins
Glioblastome multiforme
glioblastome
Astrocytome anaplasique
astrocytome
antinéoplasiques alcoylants
examens biologiques
lésions hépatiques dues aux substances
dépistage systématique
TEMODAL 100 mg, gélule
TEMODAL 140 mg, gélule
TEMODAL 180 mg, gélule
TEMODAL 20 mg, gélule
TEMODAL 2,5 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion
TEMODAL 250 mg, gélule
TEMODAL 5 mg, gélule
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
TEMOZOLOMIDE SUN 100 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE SUN 140 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE SUN 180 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE SUN 20 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE SUN 250 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE SUN 5 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE TEVA 100 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE TEVA 140 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE TEVA 180 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE TEVA 20 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE TEVA 250 mg, gélule
TEMOZOLOMIDE TEVA 5 mg, gélule
dacarbazine

---
N1-VALIDE
Valdoxan (agomélatine) : Ajout d'une nouvelle contre-indication et rappel sur l'importance de la surveillance de la fonction hépatique - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Valdoxan-agomelatine-Ajout-d-une-nouvelle-contre-indication-et-rappel-sur-l-importance-de-la-surveillance-de-la-fonction-hepatique-Point-d-information
L'agomélatine est un antidépresseur qui dispose d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) au niveau européen depuis 2009. Il est commercialisé en France depuis 2010 sous le nom de Valdoxan. De nouvelles données issues du rapport périodique de sécurité de Valdoxan ont été présentées et évaluées par l'Agence européenne du médicament (EMA) et ont amené à renforcer les mesures de minimisation des risques de cette spécialité compte tenu de son hépatotoxicité. En conséquence, une lettre à ce sujet est adressée aux professionnels de santé concernés...
2013
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Contre-indications aux procédures
VALDOXAN
VALDOXAN 25 mg, comprimé pelliculé
agomélatine
continuité des soins
N06AX22 - agomélatine
S 20098
antidépresseurs
administration par voie orale
lésions hépatiques dues aux substances
surveillance pharmacologique
agomélatine
S 20098
antidépresseurs
avis de pharmacovigilance
acétamides
acétamides
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
KÉTOCONAZOLE - Risque de toxicité hépatique potentiellement mortelle - Pour les professionnels de la santé
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2013/34173a-fra.php
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2013/34177a-fra.php
Les comprimés de KÉTOCONAZOLE sont indiqués pour le traitement des infections fongiques systémiques graves ou potentiellement mortelles et ne doivent pas être envisagés pour les infections légères à modérées. Le KÉTOCONAZOLE utilisé par voie orale a été associé à la toxicité hépatique, y compris des cas de décès. Des tests de la fonction hépatique doivent être effectués chez tous les patients avant de commencer le traitement, puis aux semaines 2 et 4, et chaque mois par la suite. Le traitement doit être interrompu si les paramètres hépatiques sont élevés ( 3 fois la limite de la normale) ou si le patient développe des signes ou des symptômes cliniques qui indiquent une maladie du foie, comme l'anorexie, les nausées, les vomissements, la jaunisse, la fatigue, les douleurs abdominales ou les urines foncées ou les selles pâles...
2013
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
kétoconazole
J02AB02 - kétoconazole
lésions hépatiques dues aux substances
administration par voie orale
continuité des soins
surveillance pharmacologique
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients
antifongiques
kétoconazole sous forme orale (produit)

---
N1-SUPERVISEE
Antiandrogènes et hépatotoxicité
Antiandrogens and hepatotoxicity
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v22n4-fra.php#a2
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v22n4-eng.php#a2
Au 31 mars 2012, Santé Canada a reçu 25 déclarations d'hépatotoxicité, survenue chez des hommes âgés de 60 à 98 ans, soupçonnée d'être associée aux antiandrogènes, dont 24 cas ont été considérés graves. Les effets indésirables les plus communs incluent : ictère, augmentation des taux d'enzymes hépatiques, nausées, nécrose hépatique, ascite et hépatite. Une déclaration d'hépatotoxicité impliquait une femme utilisant un antiandrogène pour l'hirsutisme...
2012
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
lésions hépatiques dues aux substances
tumeurs de la prostate
L02BB01 - flutamide
G03HA01 - cyprotérone
L02BB03 - bicalutamide
L02BB02 - nilutamide
nilutamide
antinéoplasiques
bicalutamide
flutamide
acétate de cyprotérone
article de périodique
hirsutisme
imidazolidines
anilides
nitriles
composés tosyliques
Antagonistes des androgènes

---
N1-VALIDE
Nimésulide : restriction des indications thérapeutiques suite à une réévaluation européenne du rapport bénéfice/risque - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Nimesulide-restriction-des-indications-therapeutiques-suite-a-une-reevaluation-europeenne-du-rapport-benefice-risque-Lettre-aux-professionnels-de-sante
http://ansm.sante.fr/content/download/41750/543143/version/1/file/lp-120612-Nimesulide.pdf
L'ANSM, en accord avec l'Agence européenne du médicament (EMA), souhaite informer les professionnels de santé qu'à la suite de la réévaluation du rapport bénéfice/risque des spécialités à base de nimésulide (NEXEN et génériques), celles-ci sont dorénavant indiquées uniquement dans le traitement de la douleur aiguë et des dysménorrhées primaires, en seconde intention.Elles ne doivent plus être prescrites dans le traitement symptomatique de l'arthrose douloureuse...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
sulfonamides
sulfonamides
nimésulide
nimésulide
administration par voie orale
évaluation des risques
médicaments génériques
douleur aigüe
dysménorrhée
NEXEN 100 mg, comprimé
NEXEN 100 mg, granulé pour solution buvable en sachet
NIMESULIDE EG 100 mg, comprimé
NIMESULIDE TEVA 100 mg, comprimé
anti-inflammatoires non stéroïdiens
anti-inflammatoires non stéroïdiens
M01AX17 - nimésulide
lésions hépatiques dues aux substances
NIMESULIDE
NEXEN
3400893203385
3400893305553
3400891951523
3400891951691

---
N1-VALIDE
Valdoxan (agomélatine) : Information importante de pharmacovigilance relative au risque d'hépatotoxicité - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Valdoxan-agomelatine-Information-importante-de-pharmacovigilance-relative-au-risque-d-hepatotoxicite-Lettre-aux-professionnels-de-sante
L'ANSM, en accord avec l'EMA, renforce la surveillance de la fonction hépatique chez les patients traités par Valdoxan (agomélatine). Valdoxan est indiqué dans le traitement des épisodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés) chez l'adulte. Plusieurs cas graves d'hépatotoxicité ont été rapportés sous Valdoxan (agomélatine) depuis sa commercialisation en 2009, dont six cas d'insuffisance hépatique. Cette communication aux professionnels de santé fait suite à une revue de toutes les données disponibles sur les élévations de transaminases sous agomélatine. Elle rappelle à ces professionnels l'importance de la surveillance de la fonction hépatique chez les patients traités par Valdoxan...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
VALDOXAN 25 mg, comprimé pelliculé
VALDOXAN
administration par voie orale
agomélatine
N06AX22 - agomélatine
lésions hépatiques dues aux substances
adulte
antidépresseurs
trouble dépressif majeur
continuité des soins
S 20098
transaminases
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
acétamides
3400893414293

---
N1-VALIDE
Revlimid (lénalidomide) : Risque d'effets indésirables hépatiques chez les patients présentant d'autres facteurs de risque
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Revlimid-R-lenalidomide-Risque-d-effets-indesirables-hepatiques-chez-les-patients-presentant-d-autres-facteurs-de-risque
En accord avec l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l'Agence européenne du médicament (EMA), les laboratoires Celgene informent les professionnels de santé des risques d'effets indésirables hépatiques en lien avec l'utilisation de Revlimid (lénalidomide). Ceux-ci sont survenus chez des patients présentant d'autres facteurs de risque tels que des antécédents de troubles hépatiques ou rénaux, la présence d'une infection hépatique ou la prise concomitante de médicaments connus pour leur hépatotoxicité comme le paracétamol...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
lénalidomide
facteurs de risque
lésions hépatiques dues aux substances
REVLIMID
REVLIMID 10 mg, gélule
REVLIMID 15 mg, gélule
REVLIMID 25 mg, gélule
REVLIMID 5 mg, gélule
antinéoplasiques
acétaminophène
avis de pharmacovigilance
L04AX04 - lénalidomide
administration par voie orale
myélome multiple
thalidomide
3400892981130
3400892981369
3400892981420
3400892981598

---
N1-VALIDE
Orlistat (Alli , Xenical ) : Mise en garde concernant le risque d'hépatotoxicité - Point d'information
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Points-d-information/Orlistat-Alli-R-Xenical-R-Mise-en-garde-concernant-le-risque-d-hepatotoxicite-Point-d-information
L'Afssaps met en garde contre le risque d'atteintes hépatiques rares mais graves lors d'un traitement par orlistat. Deux spécialités commercialisées en France contiennent cette substance active à des dosages différents Alli (orlistat 60 mg) et Xenical (orlistat 120 mg), ces deux spécialités disposent d'une autorisation de mise sur le marché européenne et sont indiquées dans le traitement du surpoids ou de l'obésité...
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
ALLI 60 mg, gélule
XENICAL 120 mg, gélule
orlistat
agents antiobésité
surveillance post-commercialisation des produits de santé
A08AB01 - orlistat
lésions hépatiques dues aux substances
lactones
évaluation des risques
triacylglycerol lipase
antienzymes
XENICAL
ALLI
3400892036212
3400893263709

---
N1-VALIDE
Médicaments contenant du nimésulide administrés par voie générale - Informations importantes de pharmacovigilance relatives au risque hépatique - Lettre aux professionnels de santé
http://www.ansm.sante.fr/content/download/32844/431303/version/1/file/lp-110329-Nexen.pdf
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Medicaments-contenant-du-nimesulide-administres-par-voie-generale-Informations-importantes-de-pharmacovigilance-relatives-au-risque-hepatique-Lettre-aux-professionnels-de-sante
En accord avec l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps), les Laboratoires Therabel Lucien Pharma France rappellent les recommandations visant à imiter le risque d'atteinte hépatique chez les patients traités par nimésulide (Nexen )...
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
NEXEN 100 mg, granulé pour solution buvable en sachet
NEXEN
inhibiteurs des cyclooxygénases
lésions hépatiques dues aux substances
Maladie aigüe
NEXEN 100 mg, comprimé
nimésulide
sulfonamides
M01AX17 - nimésulide
administration par voie orale
anti-inflammatoires non stéroïdiens
maladies du foie
douleur
arthrose
dysménorrhée
sulfonamides
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
3400891951523
3400891951691

---
N1-VALIDE
Cas d'atteintes hépatiques sévères à la suite d'un traitement par MULTAQ (dronedarone) - Lettre aux professionnels de santé
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Cas-d-atteintes-hepatiques-severes-a-la-suite-d-un-traitement-par-MULTAQ-R-dronedarone-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Plusieurs cas d'atteintes hépatiques, dont deux cas d'insuffisance hépatique ayant nécessité une transplantation chez des patients traités par Multaq ont été observés. L'Afssaps indique que les patients traités par Multaq seront contactés par le médecin qui les suit pour un bilan hépatique dans le mois suivant cette information. L'Afssaps leur recommande de signaler immédiatement à leur médecin tout symptôme d'atteinte hépatique. Les professionnels de santé concernés recevront dans les tous prochains jours un mail ou un courrier les informant de ces données de pharmacovigilance, en précisant la conduite à tenir vis-à-vis de leurs patients...
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
dronédarone
amiodarone
C01BD07 - dronédarone
lésions hépatiques dues aux substances
insuffisance hépatique
continuité des soins
adulte
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
antiarythmiques
alanine transaminase
MULTAQ 400 mg, comprimé pelliculé
MULTAQ
3400893428481
avis de pharmacovigilance

---
N1-VALIDE
Retrait mondial du marché du médicament THELIN (sitaxentan) - Lettre aux professionnels de santé
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Retrait-mondial-du-marche-du-medicament-THELIN-R-sitaxentan-Lettre-aux-professionnels-de-sante
THELIN (sitaxentan) est un médicament orphelin indiqué dans le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Les autorités de santé européennes et françaises ont été informées par les laboratoires Pfizer de son retrait du marché au niveau international et de l¿arrêt des essais cliniques en cours...
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
sitaxentan
isoxazoles
Thiophènes
THELIN 100mg cp enr
C02KX03 - sitaxentan
hypertension pulmonaire
lésions hépatiques dues aux substances
retraits de médicaments pour raison de sécurité
isoxazoles
Thiophènes
avis de pharmacovigilance
THELIN
3400892984612

---
N1-VALIDE
Ursodiol (acide ursodéoxycholique, AUDC) - Association entre l'administration d'une dose élevée et la survenue d'effets secondaires du foie - Pour les professionnels de la santé
Ursodiol (ursodeoxycholic acid, UDCA) - Association of High-Dose with Serious Liver Side Effects - For Health Professionals
http://www.healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2011/14108a-fra.php
http://www.healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2011/14667a-fra.php
Les professionnels de la santé doivent être informés que les monographies canadiennes des produits d'ursodiol ont été mises à jour en octobre 2011 afin d'inclure les données d'un essai clinique de longue durée portant sur le traitement de la cholangite sclérosante primitive (CSP). Les résultats de cet essai ont révélé une augmentation des effets hépatiques graves chez les patients ayant reçu une dose non approuvée d'ursodiol (le double de la dose recommandée)...
2011
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
angiocholite sclérosante
acide ursodésoxycholique
acide ursodésoxycholique
cholagogues et cholérétiques
cholagogues et cholérétiques
A05AA02 - acide ursodésoxycholique
cholestase intrahépatique
adulte
lésions hépatiques dues aux substances
avis de pharmacovigilance
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Hépatites aiguës médicamenteuses en bref
Petit manuel de Pharmacovigilance et Pharmacologie clinique
http://www.prescrire.org/Fr/101/325/47331/0/PositionDetails.aspx
De très nombreux médicaments causent chez tels ou tels patients des atteintes hépatiques, souvent qualifiées, par commodité de langage, d'hépatites...
2011
false
false
false
Prescrire
France
français
information sur le médicament
effets secondaires indésirables des médicaments
hépatite
Maladie aigüe
lésions hépatiques dues aux substances

---
N1-SUPERVISEE
Actée à grappes noires et toxicité du foie : mise à jour
Black cohosh products and liver toxicity: update
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v20n1-fra.php#_Actée_à_grappes
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v20n1-eng.php#_Black_cohosh_products
Un numéro antérieur du Bulletin canadien des effets indésirables avait mis en évidence des déclarations internationales de réactions hépatiques soupçonnées d'être associées à l'utilisation de produits à base d'actée à grappes noires. Dans cette mise à jour, on discute de 6 déclarations canadiennes de toxicité hépatique soupçonnée d'être associée à l'actée à grappes noires. L'analyse de certains des produits mentionnés dans ces déclarations a révélé qu'ils ne contenaient pas d'actée à grappes noires authentique...
2010
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
cimicifuga
phytothérapie
préparations à base de plantes
lésions hépatiques dues aux substances
ménopause
bouffées de chaleur
article de périodique
avis de pharmacovigilance

---
N1-VALIDE
Hépatotoxicité médicamenteuse due aux antibiotiques
https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-271/Hepatotoxicite-medicamenteuse-due-aux-antibiotiques
L'hépatotoxicité médicamenteuse est la cause la plus fréquente de retrait des médicaments du marché. Elle reste cependant sous-diagnostiquée et relativement rare. En effet, son incidence atteint environ 1 cas /100 000 prescriptions. Les antibiotiques sont les substances les plus fréquemment impliquées : trois vignettes cliniques illustrent ceci. La clinique apparaît 5 à 90 jours après l'introduction d'un traitement, allant d'une atteinte asymptomatique à une insuffisance hépatique aiguë. Ce diagnostic nécessite d'exclure rapidement un obstacle biliaire et une cholangite septique, puis d'écarter de nombreuses étiologies, pouvant entraîner des coûts considérables. L'anamnèse médicamenteuse, souvent négligée, est l'élément indispensable de l'approche diagnostique. Un algorithme décisionnel est proposé afin d'éviter de se perdre dans de multiples examens
2010
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
algorithme
antibiothérapie
lésions hépatiques dues aux substances
antibactériens
lésions hépatiques dues aux substances

---
N1-SUPERVISEE
L'association de Prezista (darunavir) avec des cas d'hépatotoxicité
New safety information regarding PREZISTA (darunavir) and hepatotoxicity
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2008/14513a-fra.php
Des cas d'hépatotoxicité d'origine médicamenteuse ont été signalés chez des patients prenant PREZISTA en association avec du rtv dans le cadre d'essais cliniques, et lors de son utilisation après commercialisation...
2008
false
false
false
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
Darunavir
éthanolate de darunavir
lésions hépatiques dues aux substances
inhibiteurs de protéase du VIH
Maladie aigüe
maladies du foie
surveillance pharmacologique
continuité des soins
association de médicaments
adulte
J05AE10 - darunavir
PREZISTA
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
Risque d'hépatotoxicité inhérent au paracétamol et en particulier aux solutions pour perfusion PERFALGAN (paracétamol)
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Risque-d-hepatotoxicite-inherent-au-paracetamol-et-en-particulier-aux-solutions-pour-perfusion-PERFALGAN-R-paracetamol
En 2006, à la suite de l'évaluation du premier renouvellement de l'AMM de la spécialité PERFALGAN , une revue de l'hépatotoxicité de PERFALGAN à doses thérapeutiques a été conduite et a montré qu'une toxicité hépatique grave pouvait se manifester chez des patients à risque hépatique et/ou en présence d'association à d'autres formes orales de paracétamol, notamment en automédication...
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
perfusions veineuses
maladies du foie
acétaminophène
effets secondaires indésirables des médicaments
adulte
nourrisson
enfant
sujet âgé
mauvais usage des médicaments prescrits
lésions hépatiques dues aux substances
acétaminophène
N02BE01 - paracétamol
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
surdosage accidentel de paracétamol

---
N1-SUPERVISEE
IZILOX, information importante de pharmacovigilance
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Information-importante-de-pharmacovigilance-concernant-IZILOX-Bayer-Sante
L'ensemble des autorités européennes a procédé à la mise à jour des données de sécurité d'emploi d'IZILOX en renforçant le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et la notice patient par l'ajout du risque de survenue d'hépatite fulminante pouvant aboutir à une insuffisance hépatique et de réactions cutanées bulleuses à type de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell...
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antibiothérapie
IZILOX 400 mg, comprimé pelliculé
composés aza
quinoléines
antibactériens
lésions hépatiques dues aux substances
Maladie aigüe
J01MA14 - moxifloxacine
syndrome de Stevens-Johnson
moxifloxacine
chlorhydrate de moxifloxacine
moxifloxacine 400 mg comprimé (produit)
IZILOX
avis de pharmacovigilance
3400892329826

---
N1-SUPERVISEE
Paracétamol : toxicité hépatique aux doses thérapeutiques et populations à risque
http://revmed.ch/rms/2007/RMS-129/32629
Malgré son utilisation longtemps reconnue comme inoffensive à dose recommandée, le paracétamol a une marge thérapeutique étroite. Son potentiel hépatotoxique est très variable d'un individu à l'autre et dépend fortement de la présence ou non de facteurs de risque pouvant mener à une hépatotoxicité sévère même à dose thérapeutique. Il convient donc de les rechercher systématiquement en vue d'une stratification de risques la plus précise et d'une démarche thérapeutique adaptée. Nous passerons en revue ces facteurs de risque et proposerons une conduite à tenir devant une élévation des transaminases chez un patient qui consomme du paracétamol.
2007
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
marge thérapeutique étroite
lésions hépatiques dues aux substances
acétaminophène
maladies du foie
facteurs de risque
article de périodique

---
Courriel
15/12/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.