Libellé préféré : passage à l'acte;

Synonyme MeSH : Acting out;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
La violence en milieu carcéral: étude des facteurs de risque de passage à l’acte dans une population d’hommes détenus en maison d’arrêt
http://www.sudoc.fr/231612613
Introduction- La violence est une problématique endémique en milieu carcéral (physique, psychologique, contre les autres, contre soi-même) aux conséquences parfois extrêmes (suicide, homicide). Les troubles psychiatriques sont surreprésentés en prison, mais leurs liens avec la survenue de comportements violents sont mal connus. L’objectif de cette étude est de repérer des facteurs de risque psychiatriques présents à l’entrée en détention susceptibles de favoriser l’émergence de comportements violents. Matériel et méthode- Une étude observationnelle a été conduite à partir d’un échantillon d’hommes incarcérés en 2012 à la maison d’arrêt de Villeneuve-les-Maguelone (France). Des données sociodémographiques et pénales ont été recueillies et une évaluation psychiatrique standardisée (MINI) a été réalisée chez tous les entrants en détention. Les rapports d’incidents commis par ces sujets ont ensuite été recueillis sur une durée de 12 mois suivant leur incarcération. Résultats : 520 sujets ont été inclus et 134 incidents ont été relevés. Parmi ceux-ci, il y avait 130 incidents violents, dont 125 étaient des agressions envers d’autres détenus ou le personnel, et 5 étaient des gestes auto-agressifs. La majorité des auteurs d’incidents étaient incarcérés pour violences commises sur des personnes ou mixtes (atteinte aux biens et aux personnes) et avaient déjà été incarcérés auparavant (70%). Ils sont 74% à être déjà suivi à l’UCSA avant l’incident. L’âge jeune, le diagnostic de trouble bipolaire et celui de trouble de la personnalité antisociale à l’entrée sont associés significativement avec la survenue d’un incident hétéro-agressif en détention après ajustement sur les facteurs de confusion. Le trouble bipolaire est la pathologie la plus associée au passage à l’acte violent du détenu. Conclusion- D’autres études sont nécessaires devant les biais importants de recueil, afin d’améliorer le repérage des troubles psychiatriques à l’entrée en détention et l’évaluation du risque de violence, dans le but d’optimiser la prévention des comportements violents à l’intérieur de la structure
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
facteur de risque
Violence
prisons
violence
Etude du milieu
transitoire
risque de violence
collecte de données
population
facteurs de risque
passage à l'acte
hommes
Population de passage

---
N2-AUTOINDEXEE
Maltraitance dans l’enfance et risque suicidaire à l’âge adulte: facteurs associés au passage à l’acte suicidaire
http://www.sudoc.fr/230988717
Introduction : Le suicide de même que la maltraitance infantile sont deux fléaux à l’échelle mondiale, problèmes de santé publiques majeurs. Les conséquences en termes de psychopathologie des mauvais traitements subis dans l’enfance sont bien connues : troubles thymiques uni- ou bipolaires plus fréquents, plus graves aussi ; troubles du comportement alimentaires, troubles anxieux et bien sûr risque suicidaire majoré. Objectif et méthodologie : comparer des sujets suicidants et non suicidants aux antécédents de maltraitance (évalués au moyen de la CTQ) afin de définir des facteurs de risque de passage à l’acte suicidaire. Résultats : Absence d’effet propre des antécédents de maltraitance/négligence sur le passage à l’acte suicidaire, rôle des abus sexuels significatif en analyse univariée uniquement. Rôle important des évènements de vie récents : état de santé d’un proche ( OR 0,21 [0,11 – 0,40] p 0.0001), rupture ( OR 0,51 [0,26 – 0,99] p 0,05) et problèmes judiciaires ( OR 0,31 [0,13 – 0,77] p 0,01). Taux de CRP supérieurs à 3 (seuil de « positivité » clinique) significativement moins retrouvés dans le groupe non suicidant : 33,69 % vs 15,57 % (OR 0,32 [0,19 – 0,56] p 0,0003). Conclusion : Notre étude suggère le rôle particulier des évènements de vie défavorables récents et de l’inflammation biologique dans le passage à l’acte suicidaire chez les sujets aux antécédents de maltraitance/négligence infantiles
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
transitoire
facteur de risque
enfance
passage à l'acte
maltraitance des enfants
facteurs de risque
facteurs de l'âge
Maltraitance
facteur âge
idéation suicidaire

---
Courriel
15/12/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.