CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : Médecine et Armées;

URL : http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/spip.php?rubrique48

GIP UNF3S : N;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Diagnostic et prise en charge des incidentalomes surrénaliens
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6456/75215/file/03%20Dolz%20M.%20Diagnostic%20et%20prise%20en%20charge%20des%20incidentalomes%20surrenaliens.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es,%202015,%2044,%203,%20223-234.pdf
L’amélioration des techniques d’imagerie et leur plus grande disponibilité a conduit à la découverte de plus en plus fréquente de masses surrénaliennes cliniquement silencieuses : les incidentalomes surrénaliens. Leur prise en charge constitue un vrai défi pour la médecine moderne, car un des principaux enjeux soulevés par la mise en évidence d’un incidentalome surrénalien est de ne pas méconnaître une pathologie grave (une tumeur hypersécrétante et/ou une tumeur maligne) tout en évitant de multiplier les examens inutiles, angoissants et coûteux. L’objectif principal de cet article et de préciser la conduite à tenir diagnostique para-clinique (radiologique et hormonale) devant un incidentalome surrénalien, démarche qui a fait l’objet des recommandations de la Société française d’endocrinologie en 2007 et sur laquelle nous nous baserons.
2016
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
Incidentalome surrénalien
tumeurs de la surrénale
Incidentalome surrénalien
Incidentalome surrénalien
Incidentalome surrénalien
observation (surveillance clinique)
tumeurs de la surrénale
tumeurs de la surrénale
tumeurs de la surrénale

---
N1-VALIDE
Le diabète dans les armées
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6444/75133/file/01%20Bordier%20L.%20le%20diabete%20dans%20les%20armees.%20Medecine%20et%20Armees%202016.%203.211-6.pdf
Le diabète n’épargne pas la communauté militaire. Devant cette pathologie, le médecin militaire a un rôle difficile dans la prévention, la prise en charge mais aussi dans l’expertise. En effet, la découverte d’un diabète implique des restrictions d’aptitude du patient militaire qui sont justifiées par la gravité de cette maladie et de ses complications aiguës et chroniques et ont pour but de préserver la santé du patient et la capacité opérationnelle de nos troupes.
2016
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
personnel militaire
diabète
diabète
diabète

---
N2-AUTOINDEXEE
Abcès intracrâniens d’origine otologique chez l’adulte immuno-compétent : un challenge diagnostique et thérapeutique
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6449/75168/file/08%20Joubert%20C.%20Abces%20intracranien.Medecine%20et%20Armees%202016.%203.%20251.5..pdf
Les abcès intracrâniens constituent la complication la plus redoutable des foyers infectieux ORL et dentaires. Si leur incidence actuelle est faible, 1,3/100 000/an, toutes causes confondues, leur pronostic demeure sombre. Les auteurs rapportent huit ans d’expérience oto-neurochirugicale diagnostique et thérapeutique des patients porteurs d’abcès cérébraux d’origine pétro mastoïdienne. La présentation clinique initiale générale et neurologique, la topographie et les signes radiologiques de la collection, la bactériologie, les données per-opératoires ainsi que l’évolution clinique post-opératoire ont été évalués.
2016
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
Thérapeutique
abcès intracrânien
compétence
abcès
adulte
adulte
otologique
Otologie
thérapeutique
oto-rhino-laryngologie

---
N1-VALIDE
Infiltrations articulaires et péri-articulaires en pathologie sportive : évaluation des pratiques des médecins des forces ayant reçu une formation universitaire spécifique en traumatologie du sport
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6192/73168/file/14%20Maugard%20D.%20Infiltrations%20articulaires%20et%20p%C3%A9ri-articulaires%20en%20pathologie%20sportive.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-5-%20519-25.pdf
Les infiltrations constituent un traitement de deuxième intention de plusieurs pathologies du sport. Les militaires étant très touchés par l’accidentologie sportive, le médecin des forces doit savoir réaliser une infiltration articulaire ou péri-articulaire dans ce contexte. Pourtant, cette pratique semble marginale et le recours au spécialiste fréquent. L’objectif était d’évaluer la pratique des infiltrations dans la pathologie sportive parmi les médecins des forces formés en traumatologie du sport et déterminer les facteurs limitant la réalisation de ce geste thérapeutique.
2016
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
traumatismes sportifs
article de périodique
injections articulaires
évaluation des pratiques professionnelles
pratique professionnelle
personnel militaire
médecins
enseignement médical
enquête santé

---
N1-VALIDE
Numéro spécial Ebola
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/mediatheque/la-revue-medecine-armees/medecine-armees-2016/medecine-et-armees-avril-2016-n-2-special-ebola
Présentation clinique, aspects pronostiques et principes thérapeutiques de la maladie à virus Ebola : l’essentiel pour le clinicien. La fièvre hémorragique à virus Ebola : généralités sur le virus et rôle d’une unité militaire de recherche en virologie au cours d’une épidémie. Transport aérien des patients hautement contagieux- expérience de la maladie à virus Ebola. Transport préhospitalier de patients cas possibles ou confirmés de maladie à virus Ebola. Expérience de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris. Préparation d’un service d’urgence à l’accueil d’un patient suspect de maladie à virus Ebola : : expérience de l’Hôpital d’instruction des armées Bégin. Prise en charge de cas confirmés de maladie à virus Ebola à l’hôpital d’instruction des armées Bégin : l’aboutissement d’une préparation multidisciplinaire. Maladie à virus Ebola en Guinée : évolution de l’épidémie de son émergence en décembre 2013 à novembre 2015. Conception, déploiement, architecture et fonctionnement du Centre de traitement des soignants. Les enjeux de la formation du personnel du Centre de traitement des soignants. Le laboratoire du Centre de traitement des soignants. Défaillances d’organes au cours de la maladie à virus Ebola : étude rétrospective au Centre de traitement des soignants de Conakry. Prise en compte des aspects psychologique et transculturels des patients atteints ou suspects de maladie à virus Ebola admis au Centre de traitement des soignants de Conakry (Guinée) janvier-juillet 2015. Épidémie de maladie à virus Ebola en Guinée Conakry : suivi du personnel militaire de retour de mission au Centre de traitement des soignants de mars à octobre 2015. Témoignage.
2016
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
fièvre hémorragique à virus ebola

---
N1-VALIDE
Conduite à tenir devant un nodule thyroïdien
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6445/75140/file/02%20Garcia%20C.%20Conduite%20a%20tenir%20devant%20un%20nodule%20thyroidien.Medecine%20et%20Armees%202016.%203.217-22..pdf
La grande fréquence des nodules thyroïdiens, estimée entre 2 et 8 % de la population générale, amène le médecin d’unité à découvrir régulièrement ces nodules à la palpation en visite périodique, ou lors d’une imagerie cervicale prescrite pour une tout autre raison. La démarche diagnostique, centrée sur la préoccupation de ne pas méconnaître un cancer de la thyroïde, est basée sur l’interrogatoire, l’examen clinique, l’échographie cervicale, et le plus souvent, la prescription d’une cytoponction à l’aiguille fine écho-guidée, dont l’interprétation, basée sur la conférence de Bethesda de 2007 doit être précise et pertinente. Le but de ce travail est de rapporter des données récentes dans ce domaine, de préciser la conduite à tenir devant un nodule thyroïdien au vu du texte de recommandation publié par la société française d’endocrinologie en 2011, et enfin de présenter notre point de vue dans le domaine de l’aptitude, y compris pour les nodules cancéreux.
2016
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
nodule thyroïdien
nodule thyroïdien
nodule thyroïdien
cytoponction
nodule thyroïdien

---
N1-VALIDE
Formations des médecins et des infirmiers en médecine de la plongée
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5506/68209/file/06%20Robinet%20C.%20Formations%20des%20m%C3%A9decins%20et%20des%20infirmiers%20en%20m%C3%A9decine%20de%20la%20plongee.Medecine%20et%20Armees%202015-33-40.pdf
Les formations en médecine de la plongée pour les médecins et les infirmiers du SSA sont organisées par le Centre de formation de médecine navale de l’École du Val-de-Grâce situé sur le site Sainte-Anne Est à Toulon. Elles sont déclinées en trois niveaux de formation qui permettent d’adapter le soutien des plongeurs à leur niveau d’emploi. Le niveau 1 permet de prendre en charge un accident de plongée à l’air sans caisson sur place et de décider si une évacuation vers une chambre hyperbare thérapeutique est nécessaire. Le niveau 2 permet de prendre en charge les accidentés de plongée (dont les plongeurs d’armes des unités spécialisées) avec le caisson hyperbare de l’unité ou dans un hôpital qui dispose d’un ensemble hyperbare. Le niveau 3 correspond à un niveau d’expert tant dans le domaine de la plongée que celui de l’hyperbarie, avec un emploi dans les formations spécialisées et un rôle de formateur « sénior » pour les médecins ou infirmiers postulant aux niveaux inférieurs.
2015
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
médecine sous-marine
enseignement infirmier
enseignement spécialisé en médecine
enseignement spécialisé en médecine
enseignement infirmier

---
N1-VALIDE
Accidents de plongée, cadre nosologique et bases physiopathogéniques
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5507/68216/file/07%20Louge%20P.%20Accidents%20de%20plong%C3%A9e,%20cadre%20nosologique%20et%20bases%20physiopathog%C3%A9niques.Medecine%20et%20Armees%202015-%2041-8.pdf
La plongée sous-marine expose à des accidents très spécifiques que l’on répartit classiquement en fonction des lois physiques qui régissent ce milieu hostile : les accidents barotraumatiques liés aux conséquences de la variation des volumes gazeux soumis aux variations de pression, les accidents biochimiques (ou toxiques) liés à la réactivité biologique des gaz sous pression, et les accidents de désaturation liés aux conséquences de la dissolution des gaz diluants dans l’organisme. D’autre part, les contraintes environnementales du milieu génèrent également un accident cardiorespiratoire spécifique de révélation récente : l’oedème pulmonaire d’immersion aux conséquences parfois dramatiques.
2015
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
plongée
E883.0 - accident de plongee ou de saut dans l'eau (piscine)
accidents
accidents
plongée

---
N1-VALIDE
Manifestations neurologiques après plongée sous-marine : attitude pratique
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5509/68230/file/09%20Gempp%20E.%20Manifestations%20neurologiques%20apr%C3%A8s%20plong%C3%A9e%20sous-marine%20attitude%20pratique.Medecine%20et%20Armees2015-61-8.pdf
La survenue d’un déficit neurologique, même transitoire, dans les 24 heures après une plongée sous-marine doit faire penser en priorité à un accident de plongée, en particulier un accident de désaturation. Cette situation doit conduire le plongeur à être évacué rapidement vers le centre hyperbare le plus proche sous oxygène normobare pour bénéficier d’une recompression thérapeutique. Malgré la précocité du traitement, le risque de séquelles n’est pas négligeable
2015
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
plongée
manifestations neurologiques
maladies du système nerveux
maladies du système nerveux
accidents

---
N1-VALIDE
Conduite à tenir en présence de symptômes ORL au décours d’une plongée
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5511/68244/file/10%20De%20Maistre%20S.%20Conduite%20a%20tenir%20en%20presence%20de%20symptomes%20ORL%20au%20decours%20d%20une%20plongee.Medecine%20et%20Armees%202015-69-76.pdf
Une otalgie ou une sinusalgie sont des symptômes fréquents en plongée qui correspondent le plus souvent à un accident barotraumatique d’évolution favorable (barotraumatisme de l’oreille moyenne ou d’un sinus). Néanmoins, il faut toujours avoir conscience qu’un barotraumatisme ORL bénin peut en cacher un autre plus sévère. La présence de symptômes cochléo-vestibulaires (vertiges, hypoacousie de perception, acouphènes) à la sortie de l’eau évoque un barotraumatisme ou un accident de désaturation de l’oreille interne ; elle impose un transfert vers un centre thérapeutique hyperbare. Devant une suspicion de barotraumatisme de l’oreille interne, il faudra rechercher une fistule périlymphatique, surtout en cas d’échec du traitement médical.
2015
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
plongée
plongée
barotraumatismes
otalgie
Douleur sinusienne
douleur
sinus frontal
sinus maxillaire
nausée
vertige
acouphène

---
N1-VALIDE
Conduite à tenir en présence de symptômes respiratoires au décours d’une plongée
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5505/68202/file/11%20Louge%20P.%20Conduite%20%C3%A0%20tenir%20en%20pr%C3%A9sence%20de%20sympt%C3%B4mes%20respiratoires%20au%20decours%20d%20une%20plongee.%20Medecine%20et%20Armees%202015-%2077-82.pdf
L’apparition d’une symptomatologie respiratoire au décours d’une plongée sous-marine est une situation fréquente qui peut évoluer vers une détresse cardiorespiratoire mettant en jeu le pronostic vital ou s’accompagner de signes neurologiques nécessitant une prise en charge spécifique hyperbare. Elle impose une mise sous oxygène normobare systématique, une médicalisation large et une évacuation vers une structure hospitalière idéalement équipée d’une unité de soins intensifs cardiologiques et d’un centre hyperbare.
2015
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
plongée
article de périodique
dyspnée
dyspnée
algorithme
oedème pulmonaire
oedème pulmonaire
image
dyspnée
utilisations de produits chimiques à des fins diagnostiques

---
N1-VALIDE
Narcose aux gaz inertes : risque cognitif pour l’équipage d’un sous-marin en détresse et pour son équipe de sauvetage
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5504/68195/file/13%20Risso%20JJ.%20Narcose%20aux%20gaz%20inertes-%20risque%20cognitif%20.%20Medecine%20et%20Armees%202015-95-100.pdf
Dans un sous-marin en détresse avec une voie d’eau, la compression de l’air présent dans un compartiment augmente la pression partielle d’azote, soumettant ainsi l’équipage à un risque de narcose. Afin de pouvoir se connecter à ce sousmarin, le véhicule de secours doit être à la même pression. L’équipe médicale intervenante est ainsi soumise au même risque. La narcose entraîne des symptômes apparents, mais aussi une dégradation du traitement sensorimoteur, potentiellement dangereuse pour le bon déroulement de la mission de sauvetage. Le traitement sensorimoteur est en effet à la base de la majeure partie des actions volontaires. Afin d’appréhender l’impact de la narcose dans le contexte du sauvetage de sous-marin, nous avons bénéficié de sessions de plongées d’essais à saturation, ce qui nous a permis de comparer une condition non narcotique (normobare) à une condition narcotique (hyperbare). Les plongeurs ont réalisé, dans ces deux conditions, une tâche particulière permettant l’étude spécifique de l’étape décisionnelle du traitement sensorimoteur. La méthode des facteurs additifs a confirmé l’altération de cette étape par la narcose.
2015
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
narcose aux gaz inertes
sous-marin
médecine sous-marine
narcose aux gaz inertes

---
N2-AUTOINDEXEE
La recherche clinique dans le Service de santé des armées: aspects réglementaires et pragmatiques
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5704/69491/file/03%20Verret%20C.%20Recherche%20clinique%20dans%20le%20SSA%20aspects%20r%C3%A9glementaires.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-3-231-40.pdf
La recherche biomédicale est définie par le Code de la santé publique comme « une recherche organisée et pratiquée sur l’être humain en vue du développement des connaissances biologiques et médicales ». Plusieurs étapes historiques depuis la fin du XXe siècle ont permis d’établir les grands principes de l’éthique dans l’expérimentation humaine avec des textes internationaux (déclaration d’Helsinki), européens (Directives et règlements européens) et nationaux. La réglementation en vigueur résulte de plusieurs textes de loi portant sur la protection de la personne humaine dans le cadre de la recherche médicale et l’utilisation des données personnelles et des produits issus de la personne. La recherche clinique du Service de santé des armées a pour but d’améliorer la santé de la communauté de Défense. L’article décrit les étapes incontournables de la conduite d’une recherche biomédicale sur la personne humaine à destination des praticiens du Service de santé des armées, en tenant compte des bonnes pratiques cliniques et des spécificités du Service.
2015
false
true
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
clinique
ayant l' aspect
recherche sur les services de santé

---
N1-VALIDE
Le pied du chasseur alpin : étude cas témoins sur les facteurs de risque d’ampoules en montagne et les zones de frottements
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6197/73203/file/06%20Des%20Robert%20V.%20Le%20pied%20du%20chasseur%20alpin.%20Risque%20d%5C'ampoule.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-5-460-8.pdf
Les ampoules sont une « plaie » pour le militaire, particulièrement pour le chasseur alpin. Nous avons réalisé une étude rétrospective descriptive et cas témoins auprès de 152 militaires du 13e Bataillon de chasseurs alpins afin d’identifier les facteurs de risque d’ampoules ainsi que les zones de pied à risque de récurrence d’ampoules lors de la pratique de la montagne l’été et l’hiver.
2015
false
true
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
personnel militaire
alpinisme
356.164 - Troupes à ski, troupes de montagne
cloque
cloque
maladies du pied
facteurs de risque
cloque
récidive
image
chaussures
anomalies morphologiques du pied
754.6 - deformation du pied en valgus
talon

---
N1-VALIDE
Thrombose veineuse d’effort du membre inférieur: une pathologie du sport à ne pas méconnaître
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6186/73126/file/08%20M%C3%A9ric%20M.%20Thrombose%20veineuse%20d%E2%80%99effort%20du%20membre%20inf%C3%A9rieur.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-5-%20479-83.pdf
Les douleurs de membre inférieur liées à l’effort physique représentent un motif fréquent de consultation en médecine militaire, en particulier dans les unités où l’entraînement physique est intense. Les pathologies vasculaires, de symptomatologie peu spécifique, sont fréquemment confondues avec les pathologies musculo-squelettiques ou neurologiques. Rare, la thrombose veineuse d’effort en représente une des étiologies. Elle touche préférentiellement le membre supérieur, exceptionnellement le membre inférieur. Cette pathologie se retrouve chez des sportifs jeunes, longilignes et s’entraînant de façon intensive
2015
false
true
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
thrombose veineuse
sports
membre inférieur
thrombose veineuse
diagnostic différentiel
image
facteurs de risque
thrombose veineuse
syndrome post-thrombotique
thrombose veineuse

---
N1-VALIDE
Coeur et parachutisme
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6184/73114/file/09%20Chevalier%20JM.%20Coeur%20et%20parachutisme.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-5-484-9.pdf
Le système cardiovasculaire est très sollicité chez le parachutiste débutant ou confirmé. Les réactions débutent 1 heure avant et persistent 1 à 2 heures après un saut sans incident. Mais ces réactions de « stress positif » restent dans les limites du physiologique chez le sujet sain et entraîné. Par contre, ce sport (ou cette profession) à contrainte cardio-vasculaire importante doit être interdit aux porteurs d’une cardiopathie connue, même stable sous traitement. Les recommandations européennes classent le parachutisme en sport à risque. Il impose une bonne condition physique et une vérification annuelle de l’intégrité cardiovasculaire. Il convient de dissuader tout sujet non entraîné, a fortiori porteur de plusieurs facteurs de risque cardio-vasculaire. Un examen clinique complet, un électrocardiogramme de repos et du bon sens suffisent à préciser l’aptitude à pratiquer ce sport et cette activité professionnelle.
2015
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
aviation
Parachutisme
image
pression artérielle
rythme cardiaque
stress psychologique
système cardiovasculaire
maladies cardiovasculaires

---
N1-VALIDE
Le coup de chaleur d’exercice. Quoi de neuf ?
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6191/73161/file/10%20Sagui%20E.%20Le%20coup%20de%20chaleur%20d%E2%80%99exercice.%20Quoi%20de%20neuf.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-56-490-7.pdf
Le coup de chaleur d’exercice est une pathologie grave, pouvant être mortelle sans traitement. Sa survenue est la conjonction de plusieurs facteurs, liés à l’individu et l’environnement, dont l’accumulation déclenche un coup de chaleur d’exercice. Parmi ces facteurs, la motivation et certains profils d’ascension thermique à l’effort pourraient constituer de nouvelles pistes. Le traitement est assez standardisé, consistant en l’immersion dans l’eau glacée ou à défaut la plus froide possible, dans un délai de moins de 30 minutes de façon à faire baisser la température corporelle jusqu’à un seuil compris entre 38,6 C à 38,8 C. L’exploration du coup de chaleur d’exercice dans le Service de santé des armées français est toujours réalisée au sein des hôpitaux militaires de la plateforme sud.
2015
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
coup de chaleur
coup de chaleur
coup de chaleur
hypothermie provoquée
hyperthermie maligne due à une anesthésie
hyperthermie maligne
exercice physique
personnel militaire

---
N1-SUPERVISEE
Problèmes éthiques posés par la recherche duale sur les cellules souches menée par le Service de santé des armées
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5712/69547/file/04%20H%C3%A9rodin%20F.%20Probl%C3%A8mes%20%C3%A9thiques%20Recherche%20cellules%20souches.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-3-240-5.pdf
Les conséquences dramatiques de l’usage des armes classiques et des agents de la menace nucléaire, radiologique, biologique et chimique exigent une prise en charge médicale pertinente adaptable à un afflux massif de victimes. Le Service de santé des armées mène dans ce domaine une recherche duale (militaire et civile) portant notamment sur les cellules souches afin de proposer aux cliniciens des protocoles de thérapie cellulaire assurant des niveaux de réparation tissulaire appropriés à la gravité des délabrements causés aux militaires et aux civils au cours d’actes de guerre ou d’attentats. La conduite de ce type de projets pose aux chercheurs du Service un questionnement éthique concernant les travaux sur les biothérapies et le contexte extraordinaire de la recherche biomédicale de Défense. Les acteurs doivent en effet respecter les lois de bioéthique qui définissent le cadre d’utilisation des cellules souches, appliquer la nouvelle réglementation sur l’expérimentation animale, notamment celle conduite sur des primates non humains, et justifier les buts et moyens de leurs recherches. Enfin, de la conception à l’administration d’un traitement par thérapie cellulaire, l’autonomie de la personne humaine doit être respectée. Une démarche d’éthique délibérative sur la thérapie cellulaire et l’expérimentation animale nécessite un cadre et une formation appropriés.
2015
false
true
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
médecine militaire
expérimentation animale
éthique de la recherche
recherche sur les cellules souches

---
N1-VALIDE
Les entorses du pied chez le sportif militaire
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6196/73196/file/05%20Soucanye%20Landevoisin%20E.%20Les%20entorses%20du%20pied%20chez%20le%20sportif%20militaire.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-5-452-9.pdf
Les entorses du pied sont fréquentes en milieu militaire du fait des activités physiques et sportives souvent intenses au sein des unités. Pourtant elles restent souvent négligées car de diagnostic difficile. Elles regroupent les entorses de l’articulation talo-calcanéenne, de l’articulation de Chopart, de l’articulation de Lisfranc et le « turf toe » ou « orteil de gazon ». Leur diagnostic nécessite un interrogatoire et un examen clinique spécifique qui permettra d’orienter la réalisation des examens complémentaires. Leur prise en charge doit être rigoureuse, au risque d’exposer le patient à des séquelles fonctionnelles lourdes et invalidantes. Le traitement médical spécifique est généralement la règle. Le traitement chirurgical est exceptionnel. La meilleure connaissance de ces entorses particulières permettra d’améliorer la prise en charge de ces patients militaires et leur permettra le plus souvent une reprise complète et de leurs activités professionnelles et sportives sans séquelle.
2015
false
true
false
Médecine et Armées
France
français
entorses et foulures
traumatismes sportifs
personnel militaire
article de périodique
traumatismes du pied
entorses et foulures
image
S93.6 - entorse et foulure de parties autres et non précisées du pied
algorithme
entorses et foulures
diagnostic par imagerie
entorses et foulures
douleur

---
N1-VALIDE
Stratégies diagnostique et thérapeutique des fractures de fatigue : à propos de trois observations et mini revue de la littérature
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/6194/73182/file/03%20Lebleu%20C.%20Strat%C3%A9gie%20diagnostique%20et%20th%C3%A9rapeutique%20des%20fractures%20de%20fatigues.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202015-5-436-47.pdf
La fracture de fatigue reste une pathologie fréquente en milieu sportif et militaire. Si son incidence semble diminuer ces dernières années au sein des armées, probablement du fait d’une meilleure progressivité de la formation initiale, elle augmente en pratique civile. Au travers de trois observations cliniques, nous mettons en évidence une disparité des pratiques médicales avec un retard manifeste au diagnostic et à la mise en place du traitement. Le but de ce travail est donc d’harmoniser cette prise en charge en proposant des stratégies diagnostique et thérapeutique
2015
false
true
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
fractures de fatigue
fractures de fatigue
fractures de fatigue
facteurs de risque
traumatismes sportifs
fractures de fatigue
fractures de fatigue
diagnostic par imagerie
tomodensitométrie
diagnostic différentiel
image
fractures de fatigue
fractures de fatigue
sports
algorithme

---
N1-VALIDE
Deux autres ennemis du combattant : le froid et l’hypothermie
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/5353/66883/file/13%20Kedzierewicz%20R.%20Deux%20autres%20ennemis%20combattant.%20froid%20hypothermie.%20Medecine%20et%20Armees%202014.%20465-71..pdf
L’homme possède un centre homéotherme et une périphérie poïkilotherme. Il produit sa propre chaleur (endotherme). Les processus de thermorégulation peuvent être dépassés lors d’une exposition environnementale au froid : c’est l’hypothermie accidentelle (température centrale inférieure à 35 C). En l’absence de réchauffement, l’évolution conduit au décès. Les techniques de réchauffement peuvent être passives, sans source de chaleur (isolation, couvertures aluminisées), ou actives. On distingue le réchauffement externe (chaufferettes, couvertures chauffantes) et le réchauffement interne, plus ou moins invasif : boissons chaudes, gaz chauds, solutés chauds, lavage des cavités de l’organisme, méthodes extracorporelles
2014
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
hypothermie
signes et symptômes
MESURE TEMPERATURE
hypothermie
réchauffement
hypothermie

---
N1-SUPERVISEE
Un cas de syndrome d'Ekbom chez un militaire : discussion clinique, nosographique et médico-militaire
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/4824/63148/file/08%20Moroge%20S.%20Cas%20syndrome%20e%20Ekbom.%20Medecine%20et%20Armees%202014.%2051-8.pdf
Le syndrome d’Ekbom, ou délire de parasitose, est une pathologie rare, aux frontières nosographiques floues et qui convoque plus souvent les somaticiens que les psychiatres. Cette conviction d’être infesté par des parasites touche typiquement les femmes d’âge mûr. Les patientes veulent apporter la preuve de leur infestation en recueillant des « spécimens » et en les montrant à leur médecin dans un petit récipient, c’est le classique signe de la boîte d’allumette.
2014
false
true
false
Médecine et Armées
France
article de périodique
parasitose délirante
parasitose délirante
parasitose délirante
parasitose délirante
personnel militaire
parasitose délirante

---
N1-VALIDE
Interprétation de l'électrocardiogramme du sujet asymptomatique par le médecin généraliste militaire : une évaluation des pratiques professionnelles
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/4826/63162/file/09%20Nicolas%20B.%20Interpretation%20ECG%20sujet%20asymptomatique.%20Medecine%20et%20Armees%202014.%2059-70.pdf
au cours de sa pratique, le médecin militaire généraliste assure une mission de prévention. Dans ce cadre, il est amené à interpréter de nombreux électrocardiogrammes chez des sujets jeunes asymptomatiques et soumis à des activités physiques régulières, afin de dépister des pathologies à risque de mort subite. Cette interprétation a fait l'objet d'une évaluation des pratiques professionnelles. '
2014
false
N
Médecine et Armées
France
français
électrocardiographie
médecine militaire
médecins généralistes
médecine générale
article de périodique
évaluation des pratiques professionnelles
troubles du rythme cardiaque

---
N1-VALIDE
État des lieux des conduites addictives dans les armées françaises : une méta-analyse des enquêtes de prévalence conduites entre 2005 et 2009
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/4859/63413/file/02%20Mayet%20A.%20etat%20des%20lieux%20des%20conduites%20addictives%20dans%20les%20armees.%20Medecine%20et%20Armees%202014.%20113-22.pdf
L'objectif de l'article était de présenter un état des lieux des conduites addictives dans les armées françaises. Les données (auto-questionnaire et dépistage urinaire du cannabis) de quatre enquêtes de prévalence menées entre 2005 et 2009 ont été agrégées. Les prévalences pour l'ensemble des armées (n 4 208) étaient de 48 % pour l'usage actuel de tabac, 15 % pour la dépendance tabagique, 48 % pour l'usage régulier d'alcool, 21 % pour l'ivresse au cours du dernier mois, 14 % pour la dépendance alcoolique, 13 % pour le dépistage urinaire du cannabis et 6 % pour l'usage d'autres drogues illicites dans l'année. La marine et les pompiers présentaient les plus forts risques d'ivresse alcoolique, l'armée de terre étant plus à risque de dépendance. L'usage de cannabis et l'ivresse alcoolique concernaient surtout de jeunes hommes militaires du rang. Les prévalences et déterminants des usages en milieu militaire apparaissent proches de ce qui est observé en population générale dans les mêmes tranches d'âge. Les différences observées entre armées pourraient refléter certaines de leurs spécificités
2014
false
N
Médecine et Armées
France
français
méta-analyse
personnel militaire
addiction
troubles liés à une substance
tabagisme
consommation d'alcool
consommation de marijuana

---
N1-VALIDE
Surveillance du risque professionnel d'exposition interne aux rayonnements ionisants dans un service de médecine nucléaire
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/4829/63183/file/11%20Wassilieff%20W.%20Surveillance%20du%20risue%20professionnel%20d%20exposition%20interne%20aux%20rayonnements%20ionisants.%20Medecine%20et%20Armees%202014.%2077-85.pdf
Le Code du travail fait obligation à tout employeur d'exercer une surveillance médicale et dosimétrique au profit des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants. La surveillance du risque d'exposition interne par incorporation de radionucléides nécessite la réalisation d'examens spécifiques selon des modalités qui doivent être adaptées aux conditions de chaque exposition. En service de médecine nucléaire, la principale difficulté consiste dans la brièveté de la période radiologique des radionucléides manipulés. Ceci nécessite de réduire au minimum le délai entre l'exposition et les mesures afin que celles-ci puissent être significatives en cas de contamination réelle. Dans ce contexte, l'appui technique des moyens mobiles du Service de protection radiologique des armées a été sollicité par le médecin de prévention de l'Hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce au profit des personnels du service de médecine nucléaire. Une campagne de mesures anthroporadiométriques a ainsi été réalisée. Cet article décrit son déroulement, les résultats obtenus et l'apport de cette méthode.
2014
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
rayonnement ionisant
exposition professionnelle
risque
service hospitalier de médecine nucléaire
article de périodique
radioprotection
lésions radio-induites

---
N1-VALIDE
Gestion des risques psychosociaux et du stress professionnel du personnel hospitalier d'un HIA : repérage et prévention
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/4817/63101/file/05%20Brulin.L.%20Gestion%20risques%20psychosociaux.%20M%C3%A9decine%20et%20arm%C3%A9es%202014.%2031-8..pdf
Les risques psychosociaux mobilisent différents acteurs institutionnels dans la perspective d'améliorer les conditions et l'exercice professionnel des personnels soignants au sein des Hôpitaux d'instruction des armées. Du diagnostic de ces risques à travers la lecture de quelques indicateurs à la mise en place de dispositifs de prévention, cet article tente d'aborder sous un angle à la fois clinique et psycho-social les aspects délétères du stress professionnel sur cette population à risque, tant au niveau de sa fonction de soignant qu'à celui de son statut militaire et de la nécessité d'un exercice professionnel extra-frontalier.
2014
false
N
Médecine et Armées
France
français
risque
travail
risques psychosociaux
syndrome d'épuisement professionnel
article de périodique
personnel hospitalier
hôpitaux militaires
exposition professionnelle

---
N1-VALIDE
Dossier Prévention du suicide dans les armées
Médecine & Armées - Février 2013 - N 1
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/mediatheque/la-revue-medecine-armees/medecine-armees-2013/dossier-prevention-du-suicide-dans-les-armees
Aspects épidémiologiques du suicide dans les armées française. Le suicide en milieu militaire approche socio-anthropologique Les armées de l'OTAN face au suicide. Regards croisés Le médecin d'unite isolé face a la crise suicidaire. Conduite à tenir devant un suicide en opération. retour d'expérience Impliquer la famille pour mieux prendre en charge la crise suicidaire en milieu militaire Conduite suicidaires et aptitude en milieu militaire Aspects médico-légaux et administratifs du suicide dans les Forces et à l'hôpital Variation du taux de suicide population civile et militaire.
2013
false
N
Médecine et Armées
France
français
suicide
suicide
suicide
personnel militaire
article de périodique

---
N1-VALIDE
La légionellose et sa prévention au sein du ministère de la Défense - Revue Générale
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3902/56210/file/1.%20Merens%20la%20l%C3%A9gionellose%20et%20sa%20pr%C3%A9vention%20au%20sein%20du%20minist%C3%A8re%20de%20la%20D%C3%A9fense.%20M%C3%A9decine%20et%20Arm%C3%A9es%202012-1-%203-34.pdf
Au sein du ministère de la Défense, il est recensé en moyenne moins de trois cas de légionellose par an. Placée, dans les armées, sous la responsabilité du commandement et encadrée par une réglementation très contraignante, la prévention de cette maladie repose sur une approche d'entretien et de pilotage des installations techniques à risque. La température constitue le paramètre clé, pour ce qui concerne les eaux chaudes sanitaires. En vue de contenir la colonisation des réseaux par les légionelles, il importe de maintenir la température des eaux à des valeurs supérieures à 50 C. Le recours à des agents désinfectants peut aussi s'avérer utile. Dans le cas des tours aéroréfrigérantes, il est impossible d'intervenir sur la température des eaux. De ce fait, la prévention repose sur le recours à des traitements chimiques pour désinfecter régulièrement les circuits de distribution d'eau mais aussi toutes les surfaces en contact avec l'eau. Par ailleurs, des dispositifs permettent de limiter la formation d'aérosols
2012
false
N
Médecine et Armées
France
français
article de périodique
légionellose
alimentation en eau
légionellose

---
N1-SUPERVISEE
Toxi-infections alimentaires collectives dans les armées, 1999-2009 : implications épidémiologiques et vétérinaires
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3904/56224/file/3.%20Mayet.%20Toxi-infections%20alimentaires%20%20collectives%20dans%20les%20arm%C3%A9es%201999-200--%20implication%20%C3%A9pid%C3%A9miologiques%20et%20v%C3%A9t%C3%A9rinaires.%20M%C3%A9decine%20t%20Arm%C3%A9es%202012-1-45-52.pdf
Introduction : les objectifs de ce travail étaient de présenter une synthèse de la surveillance des Toxi-infections alimentaires collectives dans les armées entre 1999 et 2009 et de décrire les caractéristiques épidémiologiques de ces épisodes.
2012
false
true
false
Médecine et Armées
France
toxi-infection alimentaire à salmonella
toxi-infection alimentaire à staphylocoques
infections communautaires
infections communautaires
infections communautaires
infections communautaires
maladies d'origine alimentaire
maladies d'origine alimentaire
maladies d'origine alimentaire
médecine militaire
article de périodique
maladies d'origine alimentaire

---
N1-VALIDE
La rhinite allergique de l'adulte
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/4096/57672/file/10%20Calvo%20L.%20La%20rhinite%20allergique%20de%20l%20adulte.%20Medecine%20et%20Armees%202012.5.363-71.pdf
La rhinite allergique est une maladie fréquente en médecine générale et d'apparence banale. Elle concerne jusqu'à 30 % des adultes et doit être dépistée le plus tôt possible pour éviter les conséquences liées à son retentissement sur la qualité de vie, les performances professionnelles et pour éviter la survenue de comorbidités tel un asthme, cause potentielle d'inaptitude à l'engagement ou durant la vie militaire. Des textes de recommandation rédigés sous l'égide de l'OMS font maintenant largement le point sur la question. Pour autant, ils restent méconnus des médecins qui sont en première ligne pour traiter les patients. Cet article précise l'importance de la rhinite allergique et son lien avec l'asthme afin d'optimiser la prise en charge des militaires par les praticiens d'unité.
2012
false
false
false
Médecine et Armées
France
français
Rhinite allergique
article de périodique
adulte

---
N1-SUPERVISEE
Dossier Pandémie grippale 2009 dans les armées
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/mediatheque/la-revue-medecine-armees/medecine-armees-2012/medecine-armees-decembre-2012-n-5
En mars 2009 un virus grippal réassortant A(H1N1) a émergé au Mexique sans déclencher d’alerte internationale. L’Organisation mondiale de la santé a sonné l’alerte le 24 avril après la confirmation aux États-Unis de cas de grippe dus à ce nouveau virus. Le 1er mai les premiers cas français sont confirmés chez deux voyageurs revenant du Mexique. Le virus s’est ensuite propagé à l’ensemble de la planète en quelques mois.
2012
false
true
false
Médecine et Armées
France
grippe humaine
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
grippe humaine
grippe humaine
grippe humaine
pandémies
lutte contre l'infection
médecine militaire
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Traumatisme sonore aigu : étude des pratiques thérapeutiques et préventives auprès de 111 médecins d'unités
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3529/53198/file/2-2_Casanova_F-_Traumatisme_sonore_aigu_-_etude_des_pratisques_therapeutique_et_preventives_aupres_de_111_medecins_d_unites-_Medecine_et_Armees_2011_39_3_-215-26.pdf
Introduction : le médecin d’unité a un rôle primordial dans la prise en charge des traumatismes sonores aigus et dans leur prévention. Le but de notre étude était d’évaluer les différentes attitudes thérapeutiques des médecins d’unités devant un traumatisme sonore aigu et de recueillir leur avis sur les protections auditives individuelles, en insistant sur les bouchons à atténuation non linéaire.
2011
false
true
false
Médecine et Armées
France
surdité due au bruit
surdité due au bruit
surdité due au bruit
médecine militaire
médecine militaire
médecine militaire
médecine militaire
dispositifs de protection des oreilles
personnel militaire
exposition professionnelle
article de périodique
surdité due au bruit
médecine préventive

---
N1-SUPERVISEE
Blessures par arme à feu et engins explosifs dans les armées. Résultats de la surveillance épidémiologique de 2004 à 2008
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3508/53051/file/3-1_Haus_Cheymol-_Blessure_par_arme_a_feu_et_engins_explosifs_dans_les_armees_epidemiologie_2004-2008.pdf
Du fait de leur profession, les militaires sont particulièrement concernés par la problématique des blessures par arme à feu. Les données sont issues de la surveillance épidémiologique des blessures par arme à feu. Les critères de déclaration étaient : « traumatismes (pénétrants ou non) liés à l’utilisation d’une arme à feu, d’engins explosifs ou pyrotechniques, de munitions, militaires ou civiles, à l’exclusion des traumatismes sonores aigus et des conduites auto-agressives ».
2011
false
true
false
Médecine et Armées
France
plaies par arme à feu
traumatismes par explosion
traumatismes par explosion
traumatismes par explosion
traumatismes par explosion
traumatismes par explosion
personnel militaire
plaies par arme à feu
plaies par arme à feu
plaies par arme à feu
plaies par arme à feu
plaies par arme à feu
article de périodique
traumatismes par explosion

---
N1-SUPERVISEE
Dossier Journée psychiatrique 9 décembre 2009, Pratique médico-militaire, Mise au point
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/mediatheque/la-revue-medecine-armees/medecine-armees-2011/medecine-armees-avril-2011-n-2
Psychiatrie opérationnelle. Quelles leçons à tirer de l’histoire. ; Psychiatrie en situation de crise : l’exemple de l’accident des journées portes ouvertes de Carcassonne. ; Particularités de la prise en charge psychiatrique au sein des structures hospitalières de campagne. Expérience de la mission « Pamir » en Afghanistan. ; La question du lien lors d’intervention en situation exceptionnelle : à propos de la libération des otages du Ponant. ; La crise au long cours. ; Prise en charge au long cours des séquelles psychotraumatiques. ; Mécanismes neurobiologiques des états de stress. ; Les psychotropes en situation de stress aigu : prévention de l’état de stress post-traumatique. ; Création d’une consultation spécialisée dans la prise en charge de traumatisme psychique au sein d’un Hôpital d’instruction des armées. ; Le soutien médico-psychologique après accident aérien dans l’armée de l’Air. ; Les spécificités du dispositif global de prise en charge psychologique des commandos Marine. ; Contraintes subies par les équipages de sous-marins et troubles psychiatriques.
2011
false
true
false
Médecine et Armées
France
psychiatrie militaire
psychiatrie militaire
Traumatisme psychologique
Traumatisme psychologique
Traumatisme psychologique
Traumatisme psychologique
troubles de stress post-traumatique
troubles de stress post-traumatique
psychiatrie militaire
psychiatrie militaire
article de périodique
personnel militaire

---
N1-SUPERVISEE
Le monitorage intracérébral en réanimation
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3530/53205/file/2-3_Bordes_J-_Le_monitorage_intracerebral_en_reanimation-_Medecine_et_Armees_2011_39_3_-_215-26.pdf
Les traumatismes crâniens sont fréquemment rencontrés, que ce soit en pratique civile ou militaire. L’ischémie cérébrale est en grande partie responsable de la lourde morbi-mortalité de cette pathologie. Le monitorage de la pression intracrânienne et de la pression de perfusion cérébrale est indispensable à la prise en charge des formes graves. Il ne permet pourtant pas de prévenir tous les épisodes d’ischémie cérébrale survenant chez ces patients.
2011
false
true
false
Médecine et Armées
France
traumatismes cranioencéphaliques
encéphalopathie ischémique
traumatismes cranioencéphaliques
monitorage physiologique
monitorage physiologique
monitorage physiologique
monitorage physiologique
personnel militaire
article de périodique
réanimation

---
N1-SUPERVISEE
Évaluation monocentrique d'une application de télé-expertise électrocardiographique au profit des médecins d'unité
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3531/53212/file/2-4_Daniel_Y-_Evaluation_monocentrique_d_une_application_de_tele-expertise_electrocardographique_au_profit_des_medecins_d_unite-_Medecine_et_Armees_2011_39_3_-227-32.pdf
Les cardiologues du Val-de-Grâce aident les médecins d’unités qui leur transmettent par fax des tracés ECG, pour lesquels ils ont des difficultés d’interprétation. Méthode : dans une étude prospective, nous avons recueillis l’ensemble des ECG faxés d’août 2008 à juin 2009. Les caractéristiques sociodémographiques des patients, les circonstances de réalisation des ECG, la qualité des tracés reçus par fax, les questions des médecins d’unité, les réponses des cardiologues, et les délais de réponse ont été recueillis. Lorsque la réponse était faxée au généraliste, il était joint un questionnaire afin de connaître son avis sur la réponse du cardiologue, et savoir si cette réponse modifiait sa prise en charge.
2011
false
true
false
Médecine et Armées
France
électrocardiographie
médecine militaire
télémédecine
télémédecine
télémédecine
expertise
article de périodique
télémédecine
électrocardiographie

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge en milieu non spécialisé de deux cas d'hématome extradural de l'enfant : intérêt de la télé-assistance chirurgicale
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3532/53219/file/2-5_Abdourahman_H-_Prise_en_charge_en_milieu_non_specialise_de_2_cas_d_hematome_extradural-_interet_de_la_telemedecine_chirurgicale-_Medecine_et_Armees_2011_39_3_-_233-8.pdf
L'hématome extradural demeure une complication redoutable des traumatismes crâniens de l’enfant comme de l’adulte. Le diagnostic, comme le traitement, est une urgence chirurgicale. Lorsque la prise en charge chirurgicale doit être réalisée en situation de précarité par des chirurgiens non spécialistes de neurochirurgie, la situation est encore plus délicate.
2011
false
true
false
Médecine et Armées
France
télémédecine
expertise
hématome épidural intracrânien
nourrisson
hématome épidural intracrânien
accessibilité des services de santé
médecine militaire
article de périodique
hématome épidural intracrânien
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Le phosphore blanc : une arme chimique « autorisée »?
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3533/53226/file/3-1_Ceppa_F-_Le_phosphore_blanc-_une_arme_chimique_-autorisee-_Medecine_et_Armees_2011_39_3_-_239-44.pdf
L’usage du phosphore blanc est ancien, mais son emploi par les militaires a toujours été controversé, comme ce fut le cas début 2009 dans la Bande de Gaza. Quelques mois plus tard, répondant aux accusations américaines, les talibans afghans ont démenti en mai 2009 l’utilisation de munitions au phosphore blanc, un composant chimique qui provoque une combustion puissante.
2011
false
true
false
Médecine et Armées
France
armes chimiques
armes chimiques
armes chimiques
phosphore
phosphore
phosphore
médecine militaire
brûlures chimiques
brûlures chimiques
armes chimiques
article de périodique
PHOSPHORE ALKO
phosphore
armes chimiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Prendre en charge un état d'agitation
http://www.ecole-valdegrace.sante.defense.gouv.fr/content/download/3485/52893/file/2-1_Prendre_en_charge_un_etat_d_agitation_Thomas.pdf
Gérer un état d’agitation est une expérience potentiellement difficile. Négocier les soins, négocier l’acceptation des traitements, prévenir un passage à l’acte tout en continuant à assurer la prise en charge des autres patients augmentent considérablement la charge de travail et confrontent le médecin et le personnel soignant à une modification de la relation habituelle soignant-soigné.
2010
false
true
false
Médecine et Armées
France
agitation psychomotrice
article de périodique

---
Courriel
29/11/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.