CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : maladies asymptomatiques;

Synonyme CISMeF : affections asymptomatiques; pathologies asymptomatiques; affections présymptomatiques; affections pré-symptomatiques; pathologies présymptomatiques; pathologies pré-symptomatiques;

Synonyme MeSH : maladies pré-symptomatiques; maladies présymptomatiques; états asymptomatiques;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
La maladie coronarienne stable ou asymptomatique : un nouveau paradigme
http://www.revmed.ch/rms/2010/RMS-N-267/La-maladie-coronarienne-stable-ou-asymptomatique-un-nouveau-paradigme
Alors que la prise en charge du syndrome coronarien aigu est définie de façon rigoureuse, notamment le rôle de la coronarographie et de la revascularisation précoce, celle de la maladie coronarienne (MC) asymptomatique ou stable était plus empirique. Néanmoins, des études récentes clarifient les stratégies à adopter et mettent au premier plan l’importance de la réduction des facteurs de risque cardiovasculaire (FRCV), notamment par le traitement pharmacologique.
2010
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
maladie coronarienne
maladie coronarienne
maladie coronarienne
maladie coronarienne asymptomatique (maladie)
article de périodique
maladie coronarienne
maladies asymptomatiques

---
N1-SUPERVISEE
Dysthyroïdies frustes ou infracliniques
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/met/e-docs/00/04/46/59/resume.md
Les dysthyroïdies frustes (DF) ou infracliniques sont définies par une anomalie isolée de la TSH, augmentation ou diminution, contrastant avec des concentrations plasmatiques des hormones thyroïdiennes normales. Depuis la diffusion très large en soins primaires et à l'hôpital de la pratique des bilans thyroïdiens même en l'absence de signes cliniques évocateurs, les DF sont devenus un problème très fréquent dont la prise en charge reste débattue. Seules les TSH isolément perturbées de façon durable (plusieurs semaines au minimum) rentrent dans le cadre des DF. Par définition, les DF sont asymptomatiques ou pauci-symptomatiques. La question principale est donc plutôt celle d'un risque à long terme, qui pourrait justifier une prise en charge thérapeutique précoce. Pour l'hyperthyroïdie fruste, chez le sujet de plus de 50 ou 60 ans, le seul risque bien démontré est le passage en fibrillation auriculaire (de l'ordre de trois fois celui de sujets du même âge euthyroïdiens). Il n'est cependant pas prouvé que le traitement de l'hyperthyroïdie fruste, qui dans la majorité des cas aboutit à une hypothyroïdie définitive, permettrait de réduire le risque de trouble du rythme. En ce qui concerne l'hypothyroïdie fruste, aucune conséquence à long terme n'est clairement établie et la question du traitement substitutif dépend surtout de l'évaluation du risque d'évolution vers une hypothyroïdie avérée. L'élévation de la TSH au-dessus de 10 mU/L et la présence d'anticorps anti-TPO sont dans ce cadre les meilleurs facteurs prédictifs. Compte tenu de la fréquence des DF et de l'impact potentiel en terme de santé publique, des essais thérapeutiques sont nécessaires pour évaluer l'intérêt de leur traitement.
2008
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
article de périodique
maladies de la thyroïde
thyréostimuline
maladies asymptomatiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépister la maladie coronarienne chez le sujet diabétique asymptomatique : oui, mais'
http://www.revmed.ch/mh/Revue-medicale-suisse/2005/RMS-22/30420
2005
false
true
false
article de périodique
diabète
personnes
maladie coronarienne
maladies asymptomatiques

---
Courriel
06/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.