CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : lymphocytes T;

Synonyme CISMeF : lymphocyte thymodépendant; cellule thymodépendante; cellule T;

Synonyme MeSH : Cellules T; Ly T; Lymphocytes thymodépendants; Lymphocyte T; Lymphocytes thymo-dépendants;

Société canadienne du cancer : http://info.cancer.ca/f/glossary/L/Lymphocyte_T.htm;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Zalmoxis Lymphocytes T allogéniques génétiquement modifiés avec un vecteur rétroviral codant une forme tronquée du récepteur du facteur de croissance nerveuse à faible affinité humain (ΔLNGFR) et la thymidine kinase du virus herpès simplex I (HSV-TK Mut2)
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/002801/human_med_002016.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Zalmoxis est un médicament utilisé comme traitement adjuvant chez les adultes ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH, une greffe de cellules pouvant donner lieu à différents types de cellules sanguines) provenant d’un donneur dont les tissus correspondent partiellement aux tissus du patient (ce que l’on appelle une greffe «haploidentique»). Zalmoxis est utilisé chez les patients ayant reçu une GCSH haploidentique parce qu’ils souffrent de cancers du sang graves, comme certaines leucémies et certains lymphomes. Avant la GCSH, le patient a reçu un traitement visant à supprimer les cellules existantes de la moelle osseuse, y compris les cellules cancéreuses et les cellules immunitaires. Zalmoxis est donné pour reconstituer le système immunitaire du patient après la greffe. Zalmoxis est un type de médicament de thérapie innovante dénommé «produit de thérapie cellulaire somatique». Il s’agit d’un type de médicament contenant des cellules ou des tissus qui ont été manipulés afin de pouvoir être utilisés pour guérir, diagnostiquer ou prévenir une maladie. Zalmoxis contient des lymphocytes T (un type de globules blancs) qui ont été génétiquement modifiés1. Pour produire Zalmoxis, les lymphocytes T du donneur de la GCSH sont isolés du reste des cellules de la greffe. Ces lymphocytes T sont ensuite génétiquement modifiés pour inclure un «gène suicide». Étant donné le faible nombre de patients subissant une GCSH haploidentique, Zalmoxis a reçu la désignation de «médicament orphelin» (médicament utilisé dans le traitement de maladies rares) le 20 octobre 2003...
2016
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Grande-Bretagne
français
anglais
résultat thérapeutique
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
médicament orphelin
agrément de médicaments
Europe
évaluation des risques
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
continuité des soins
surveillance pharmacologique
lymphocytes T
lymphocytes T
traitement par lymphocytes génétiquement modifiés
tumeurs hématologiques
adulte
donneurs de tissus
perfusions veineuses
maladie du greffon contre l'hôte
surveillance post-commercialisation des produits de santé
transplantation homologue
grossesse
allaitement maternel

---
N3-TITRE
Leucémie/lymphome à cellule T de l'adulte
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=86875
false
true
false
Orphanet
France
information scientifique et technique
lymphocytes T
adulte
adulte

---
N3-TITRE
Immunodéficience primitive en cellules T
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=2284
2014
false
true
false
Orphanet
France
information scientifique et technique
lymphocytes T
sujet immunodéprimé
déficits immunitaires

---
N3-TITRE
Lymphome Ki1-positif - Lymphome anaplasique à grandes cellules - Lymphoprolifératifs cutanés primitifs, syndromes, à cellules T CD30-positives - Papulose lymphomatoïde - lymphome cutané
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=541
false
true
false
Orphanet
France
information scientifique et technique
Syndromes lymphoprolifératifs
syndromes lymphoprolifératifs
lymphocytes T
syndrome lymphoprolifératif, sai
Lymphome à grandes cellules anaplasiques
lymphome à grandes cellules anaplasiques
antigènes CD30
lymphome malin, sai

---
N1-SUPERVISEE
Les maladies auto-immunes - Auto-immunité physiologique et pathologique
http://www.unsof.org/media/ressources-unsof/media/cours-montpellier/immunologie/immunologie-clin-jv/o5-imm-clin-autoimmunite_1213.pdf
Formation en immunologie destinée aux étudiants de cinquième année d'odontologie.
2013
false
true
false
true
UNSOF - Université Numérique en Sciences Odontologiques Francophone
France
français
cours
lymphocytes T
maladies auto-immunes
maladies auto-immunes
allergie et immunologie
enseignement dentaire
maladies auto-immunes

---
N1-SUPERVISEE
Anticorps à cellules-T pour l'immunosuppression après une transplantation cardiaque
http://www.cochrane.org/fr/CD008842/anticorps-a-cellules-t-pour-limmunosuppression-apres-une-transplantation-cardiaque
Contexte : La transplantation cardiaque est devenue une intervention utile et bien acceptée pour traiter l'insuffisance cardiaque en phase terminale. Le rejet de greffe du cœur par le corps du receveur est un risque pour la réussite de la procédure, et l’'immunosuppression à vie est nécessaire pour éviter tout rejet. Des preuves claires sont nécessaires afin d'identifier le traitement immunosuppresseur le plus sûr et le plus efficace pour les receveurs de greffe cardiaque. À ce jour, il n'existe aucun consensus sur l'utilisation d’anticorps immunosuppresseurs contre les cellules-T pour l’induction suite à une transplantation cardiaque. Objectifs : Examiner les effets bénéfiques et néfastes, la faisabilité et la tolérance de l’induction d’anticorps immunosuppresseurs à cellules-T par rapport à un placebo, à l'absence d'induction d'anticorps, ou à un autre type d'induction d'anticorps pour les receveurs de greffe cardiaque.
2013
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
immunosuppresseurs
résultat thérapeutique
immunosuppresseurs
lymphocytes T
anticorps monoclonaux
lymphocytes T
anticorps monoclonaux
anticorps des cellules t
transplantation cardiaque

---
N3-AUTOINDEXEE
CVID dû à un défaut intrinsèque des cellules T
Déficit immunitaire commun variable dû à un défaut intrinsèque des cellules T;
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=99831
2011
Orphanet
France
information scientifique et technique
déficit immunitaire commun variable
lymphocytes T

---
N3-AUTOINDEXEE
Immunodéficience sévère en cellules T - alopécie congénitale - dystrophie des ongles
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=169095
2011
Orphanet
France
information scientifique et technique
alopécie
lymphocytes T
déficits immunitaires
sujet immunodéprimé
ongles

---
N3-AUTOINDEXEE
Immunologie - Lymphocytes T : origine, différentiation et répertoire T
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/p2d1/prigent_antoine_3a_p01/index.htm
2011
false
true
true
2eme cycle / master
Université Joseph Fourier de Grenoble (UJF)
France
français
cours
répertoires comme sujet
immunologique
lymphocyte t
allergie et immunologie
Immunologie
lymphocytes T
répertoire
répertoire

---
N3-AUTOINDEXEE
Activation des lymphocytes B et production d’anticorps (15/01/2009)
- UNSPF
http://media2.parisdescartes.fr/cgi-bin/WebObjects/Mediatheque?a=MjYwOQ==
Activation des lymphocytes B et production d’anticorps enregistré le 15/01/2009
2009
true
Université Paris 5 - René Descartes
France
lymphocytes B
anticorps
antigènes
lymphocytes T
activation des lymphocytes
système immunitaire
cours
enseignement pharmacie
Production
production d'anticorps
pharmacie

---
N3-AUTOINDEXEE
Différentiation et activation des lymphocytes T (22/01/2009)
- UNSPF
http://media2.parisdescartes.fr/cgi-bin/WebObjects/Mediatheque?a=MjY3NA==
Différentiation et activation des lymphocytes T cours enregistré le 22/01/2009.
2009
true
Université Paris 5 - René Descartes
France
lymphocytes T
chimiokine CCL1
facteur d'activation des lymphocytes B
cellules dendritiques
ganglions
lymphocytes auxiliaires Th2
lymphocytes T cytotoxiques
cours
activation des lymphocytes
pharmacie

---
N3-AUTOINDEXEE
Récepteur T et molécules accessoires (15/12/2008)
- UNSPF
http://media2.parisdescartes.fr/cgi-bin/WebObjects/Mediatheque?a=MjQ5Ng==
Récepteur T et molécules accessoires suivi de l'introduction du cours sur les cytokines. Ce cours a été enregistré le 15/12/2008.
2008
true
Université Paris 5 - René Descartes
France
récepteur TRH
réarrangement des gènes des lymphocytes T
lymphocytes T
cytokines
cours
récepteurs aux antigènes des cellules T
pharmacie

---
N3-AUTOINDEXEE
Différenciation et activation des lymphocytes B (16/12/2008)
- UNSPF
http://media2.parisdescartes.fr/cgi-bin/WebObjects/Mediatheque?a=MjUwOQ==
Différenciation et activation des lymphocytes B enregistré le 16/12/2008
2008
true
Université Paris 5 - René Descartes
France
lymphocytes B
antigènes
lymphocytes T
système immunitaire
cours
activation des lymphocytes
pharmacie

---
N3-AUTOINDEXEE
Présentation de l’antigène : les cellules présentatrices (1ère partie) (9/12/2008)
- UNSPF
http://media2.parisdescartes.fr/cgi-bin/WebObjects/Mediatheque?a=MjQ2NQ==
Présentation de l’antigène : les cellules présentatrices (1ère partie) cours enregistré le 9/12/2008.
2008
true
Université Paris 5 - René Descartes
France
antigènes
cellules présentatrices d'antigène
lymphocytes T
présentation d'antigène
immunité acquise
cours
pharmacie

---
N1-SUPERVISEE
Evaluation de la thymopoïèse : applications cliniques
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=1686&langue=FR
Dans un article précédent, nous avons décrit comment la formation de lymphocytes T dans le thymus (thymopoïèse) peut être estimée par la quantification par PCR des cercles d'excision (TREC) produits au cours du réarrangement intrathymique des segments de gène codant pour les parties variables des chaînes du récepteur T à l'antigène (TCR). L'emploi de cette méthode en hématologie a permis de mieux comprendre le profil de la reconstitution immunitaire après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : on observe d'abord une prolifération des cellules T matures qui sont présentes dans le greffon, puis une différenciation de lymphocytes T naïfs. En gériatrie, il semble que le maintien du répertoire périphérique de cellules T (homéostasie T) chez les seniors est davantage lié à une prolifération des cellules T périphériques qu'à une génération intrathymique de cellules T naïves. Enfin, la quantification des TREC permet aujourd'hui d'étudier le contrôle de la thymopoïèse par le système neuroendocrine.
2007
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
thymus (glande)
lymphocytes T
article de périodique

---
Courriel
06/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.