CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : lutéolytiques;

Synonyme CISMeF : Anti-corps jaune;

Synonyme MeSH : Agents lutéolytiques;

Terme MeSH Related : Effet lutéolytique;

action pharmacologique : O;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Traitement de la puberté précoce par un agoniste du GnRH (triptoréline) chez les filles : évolution des caractères sexuels secondaires, de la maturation osseuse, de la taille et du poids pendant et après traitement
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/150
La puberté précoce centrale est traitée par les agonistes du GnRH pour stabiliser le développement pubertaire et promouvoir la taille finale en réduisant la vitesse de maturation osseuse. Cependant, la taille n'est pas toujours augmentée par rapport aux prédictions et un gain pondéral survient parfois. Nous avons revu les dossiers de 19 filles traitées pour puberté précoce centrale par injection mensuelle de 3,75 mg de triptoréline. Le développement pubertaire, l'âge osseux (AO), la taille, le poids et l'indice de masse corporelle ou body mass index (BMI) ont été évalués au début (âge chronologique : 7,8 1,8 ans, moyenne écart-type), à la fin du traitement (10,6 1,1 ans) et à la taille finale (14,9 2,5 ans). Au début du traitement, le développement pubertaire était S3 (S2 à 4), l'AO 10,6 1,7 ans, la taille 2,1 1,1 SDS (score de déviation standard) et le BMI 1,3 0,8 SDS. Sous traitement, le développement mammaire a été stabilisé voire a diminué et la maturation osseuse a décéléré. La taille finale (162,3 6,6 cm ; 0,0 1,1 SDS) ne différait pas des prédictions prétraitement et était dans les limites de la taille cible familiale. Les BMI au début, à l'arrêt du traitement et à taille finale étaient 1,3 0,8 ; 1,6 0,8 et 1,4 0,9 SDS. En conclusion, dans notre population, le traitement de la puberté précoce centrale par les agonistes du GnRH stabilise ou fait régresser le développement pubertaire, diminue la vitesse de maturation osseuse et n'augmente ni la taille finale, ni le poids. D'autres aspects que la taille devraient être pris en considération dans les indications d'un tel traitement. Rev Med Brux 2005 ; 26 : 27-32
2005
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
pamoate de triptoréline
puberté précoce
lutéolytiques
résultat thérapeutique
article de périodique

---
Courriel
06/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.