CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : infections à flavivirus;

Synonyme CISMeF : flavivirus, infection;

Définition MeSH INSERM : Infections virales dues au genre flavivirus, famille des Flaviviridae.;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Le virus Zika : ce qu’un médecin qui s’occupe d’enfants au Canada doit savoir
http://www.cps.ca/fr/documents/position/le-virus-zika
L’effet tératogène du virus Zika (VZIK) a récemment été confirmé. Il faut envisager le diagnostic de syndrome associé à l’infection congénitale à VZIK chez les enfants qui présentent une microcéphalie inexpliquée, des calcifications intracrâniennes, une ventriculomégalie ou des anomalies structurelles majeures du système nerveux central. La prise en charge est en constante évolution, mais des suggestions sont proposées pour les enfants chez qui les constatations évoquent une infection congénitale et ceux nés d’une mère susceptible d’avoir été exposée au virus pendant sa grossesse.
2016
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
infections à arbovirus
infections à flavivirus
aedes
nourrisson
enfant
grossesse
complications de la grossesse et maladies infectieuses
algorithme
maladies virales
maladies virales
Infection par le virus Zika

---
N1-VALIDE
Mesures de gestion pour l’utilisation de la deltaméthrine dans les départements et territoires français d’Amérique
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=533
Dans un contexte d’épidémie due au virus Zika déclarée en Martinique, en Guyane et qui menace la Guadeloupe, le HCSP formule des préconisations pour l‘utilisation de la deltaméthrine comme moyen de lutte contre les moustiques vecteurs du virus. Il rappelle l’importance, dans la lutte anti-vectorielle intégrée, de l’élimination des gîtes larvaires et de l’adoption de mesures de protection individuelle, nécessitant une information et une implication forte de la population, des élus locaux, des professionnels de santé et des pouvoirs publics. Le HCSP recommande la pulvérisation de deltaméthrine à l’intérieur des logements des personnes atteintes de Zika et des logements voisins, et indique les mesures à prendre pour la protection des occupants et des personnels en charge de l’aspersion. Il recommande également que les personnes infectées et leurs proches, et plus généralement toutes les femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse, se protègent des piqûres de moustiques par l’utilisation : des répulsifs recommandés par le ministère en charge de la santé, de moustiquaires imprégnées à la perméthrine, l’alpha-cyperméthrine ou la deltaméthrine (sous réserve pour le dernier cas de l’obtention d’une dérogation, à laquelle le HCSP est favorable) à longue durée d’action. En milieu extérieur, le HCSP ne préconise pas de pulvérisation de deltaméthrine car les concentrations d’insecticide nécessaires pour être efficaces contre les moustiques Ae. aegypti ne peuvent être atteintes...
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
insecticides
décaméthrine
lutte contre les moustiques
Guyane française
Martinique
Guadeloupe
fièvre à virus zika
aedes aegypti
aedes
infections à flavivirus
transmission de maladie infectieuse
Moustiques vecteurs
nitriles
pyréthrines

---
Courriel
21/07/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.