CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : immunoglobuline G;

Synonyme CISMeF : Ig G; Immunoglobuline G-1;

Synonyme MeSH : Gamma-globuline 7S; Gammaglobuline 7S; Globuline gamma 7S; IgG; IgG2A; IgG2B; IgG(T); IgG1; IgG4; IgG2; IgG3;

Hyponyme MeSH : IgG2B; Allerglobuline; IgG(T); IgG1; IgG2; IgG3; IgG2A; IgG4; Immunoglobuline G2; Immunoglobuline G2B; Immunoglobuline G4; Immunoglobuline G1; Immunoglobuline GT; Immunoglobuline G3; Immunoglobuline G2A;

Terme MeSH Related : Polyglobine;

Traduction automatique contrôlée du MeSH : classe importante d'isotypes d'IMMUNOGLOBULINE du sérum humain normal. Il existe plusieurs sous-classes isotype d'IgG, par exemple, IgG1, IgG2A et IgG2B.;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Hépatopathie associée à IgG4
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=90003
2016
false
false
false
Orphanet
France
français
information scientifique et technique
maladies du foie
immunoglobuline G
maladie du foie
associé à

---
N1-SUPERVISEE
STRENSIQ - asfotase alfa
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2621689/fr/strensiq
Le service médical rendu par STRENSIQ est important dans le traitement enzymatique substitutif au long cours chez les patients atteints d’hypophosphatasie dont les premiers signes sont apparus avant l'âge de 18 ans pour traiter les manifestations osseuses de la maladie. La Commission considère que STRENSIQ (asfotase alfa) apporte une amélioration du service médical rendu importante (ASMR II) dans le traitement enzymatique substitutif au long cours des patients atteints d’hypophosphatasie dont les premiers signes sont apparus avant l'âge de 18 ans pour traiter les manifestations osseuses de la maladie...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
résultat thérapeutique
asfotase alfa
asfotase alfa
hypophosphatasie
thérapie enzymatique substitutive
médicament orphelin
injections sous-cutanées
A16AB13 - asfotase alfa
avis de la commission de transparence
remboursement par l'assurance maladie
phosphatase alcaline
immunoglobuline G
protéines de fusion recombinantes
phosphatase alcaline
immunoglobuline G
protéines de fusion recombinantes

---
N1-SUPERVISEE
Zinbryta daclizumab
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/003862/human_med_001987.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Zinbryta est un médicament utilisé pour traiter les formes récurrentes de la sclérose en plaques chez l'adulte. La sclérose en plaques est une maladie dans laquelle une inflammation endommage la gaine protectrice qui entoure les cellules nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière. Par récurrente, on entend que le patient est confronté à des récidives des symptômes...
2016
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Grande-Bretagne
français
anglais
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
daclizumab
surveillance post-commercialisation des produits de santé
agrément de médicaments
Europe
L04AC01 - daclizumab
daclizumab (produit)
adulte
sclérose en plaques récurrente-rémittente
injections sous-cutanées
autoadministration
résultat thérapeutique
interactions médicamenteuses
grossesse
allaitement maternel
évaluation préclinique de médicament
daclizumab
anticorps monoclonaux humanisés
immunoglobuline G
anticorps monoclonaux humanisés
immunoglobuline G

---
N3-AUTOINDEXEE
Aortite associée à IgG4
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=449400
2016
false
false
false
Orphanet
France
français
information scientifique et technique
associé à
aortite
immunoglobuline G
aortite

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladie de la glande submandibulaire associée à IgG4
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=449432
2016
false
false
false
Orphanet
France
français
information scientifique et technique
glande submandibulaire
comorbidité
associé à
immunoglobuline G
Maladie
maladie

---
N1-SUPERVISEE
Strensiq - asfotase alfa
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/003794/human_med_001901.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Strensiq est un médicament utilisé à long terme pour le traitement des patients atteints d'une hypophosphatasie ayant débuté dans l'enfance. L'hypophosphatasie est une maladie héréditaire rare qui touche les os et peut entraîner une perte prématurée des dents, des os malformés, des fractures osseuses fréquentes, et des difficultés à respirer. Strensiq contient le principe actif asfotase alfa. Étant donné le faible nombre de patients touchés par l'hypophosphatasie, cette maladie est dite «rare». C’est pourquoi Strensiq a reçu la désignation de «médicament orphelin» (médicament utilisé dans le traitement de maladies rares) le 3 décembre 2008...
2015
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Grande-Bretagne
français
anglais
résultat thérapeutique
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
agrément de médicaments
Europe
asfotase alfa
asfotase alfa
hypophosphatasie
thérapie enzymatique substitutive
médicament orphelin
injections sous-cutanées
surveillance post-commercialisation des produits de santé
surveillance pharmacologique
grossesse
allaitement maternel
évaluation préclinique de médicament
A16AB13 - asfotase alfa
phosphatase alcaline
immunoglobuline G
protéines de fusion recombinantes
phosphatase alcaline
immunoglobuline G
protéines de fusion recombinantes

---
N1-VALIDE
La maladie liée aux IgG4 : une cause possible d’ictère obstructif
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-469/La-maladie-liee-aux-IgG4-une-cause-possible-d-ictere-obstructif
La maladie liée aux immunoglobulines de type G4 (ML-IgG4) est reconnue depuis le début des années 2000 comme une entité regroupant un ensemble de maladies inflammatoires à caractéristiques histopathologiques communes. Pouvant atteindre quasiment tous les organes et tissus, elle se manifeste le plus souvent de manière subaiguë chez des hommes de plus de 50 ans, sous forme de masse ou d’agrandissement diffus des organes atteints. L’aspect histopathologique est celui d’une infiltration lymphoplasmocytaire à prédominance de plasmocytes IgG4 positifs et d’une fibrose progressive. Ses caractéristiques cliniques et radiologiques peuvent rendre difficile la distinction avec un processus tumoral. La maladie répond bien à un traitement systémique de glucocorticoïdes, avec toutefois un haut taux de récidives après l’arrêt du traitement.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
français
article de périodique
immunoglobuline G
cas clinique
signes et symptômes
diagnostic
traitement médicamenteux

---
N1-VALIDE
Diagnostic par sérologie et/ou par recherche du génome viral de l’infection congénitale à cytomégalovirus
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2572929/fr/diagnostic-par-serologie-et/ou-par-recherche-du-genome-viral-de-l-infection-congenitale-a-cytomegalovirus
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2572928/fr/diagnostic-par-serologie-et/ou-par-recherche-du-genome-viral-de-l-infection-congenitale-a-cytomegalovirus-argumentaire
L’objectif de ce travail est d’établir si les données issues de l’analyse critique de la littérature synthétique (recommandations de bonnes pratiques, revues systématiques et rapports d’évaluation technologique) sont cohérentes avec le contenu de la demande de l’UNCAM, et donc soutiennent cette demande en vue de l’inscription ou la suppression de la LAP des tests susmentionnés.
2015
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
022. Grossesse normale
026. Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation
français
infections à cytomégalovirus
évaluation technologique
infection congénitale à cytomégalovirus
grossesse
transmission verticale de maladie infectieuse
infections à cytomégalovirus
infections à cytomégalovirus
immunoglobuline M
immunoglobuline G
cytomegalovirus
génome viral
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet

---
N1-VALIDE
Infection au parvovirus B19 pendant la grossesse
http://sogc.org/wp-content/uploads/2014/12/gui316CPG1412F.pdf
http://www.jogc.com/article/S1701-2163%2815%2930391-1/abstract
Objectifs La présente directive clinique passe en revue les données probantes en ce qui concerne les effets qu’exerce le parvovirus B19 sur la femme enceinte et le fœtus, et traite de la prise en charge (pendant la grossesse) des femmes qui sont exposées au parvovirus B19, qui sont exposées à des risques de contracter une infection au parvovirus B19 ou qui contractent une telle infection. Issues Les issues évaluées ont été les issues maternelles (dont le mégalérythème épidémique, l’arthropathie, l’anémie et la myocardite) et fœtales (dont l’avortement spontané, les anomalies congénitales, l’anasarque fœtoplacentaire, la mortinaissance et les effets à long terme de l’infection). Résultats La littérature publiée a été récupérée par l’intermédiaire de recherches menées dans PubMed et The Cochrane Library le 8 juillet 2013 au moyen d’un vocabulaire contrôlé (« parvovirus » et « pregnancy ») et de mots clés (« parvovirus », « infection », « pregnancy », « hydrops ») appropriés. Les résultats ont été restreints aux analyses systématiques, aux essais comparatifs randomisés / essais cliniques comparatifs et aux études observationnelles. Aucune restriction n’a été imposée en matière de date; toutefois, les résultats ont été limités aux documents rédigés en anglais ou en français. La littérature grise (non publiée) a été identifiée par l’intermédiaire de recherches menées dans les sites Web d’organismes s’intéressant à l’évaluation des technologies dans le domaine de la santé et d’organismes connexes, dans des collections de directives cliniques, dans des registres d’essais cliniques et auprès de sociétés de spécialité médicale nationales et internationales. Valeurs La qualité des résultats est évaluée au moyen des critères décrits dans le rapport du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (Tableau).
10.1016/S1701-2163(15)30391-1
2014
false
false
true
false
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
parvovirus humain B19
infections à parvoviridae
grossesse
complications de la grossesse et maladies infectieuses
recommandation pour la pratique clinique
transmission verticale de maladie infectieuse
infections à parvoviridae
algorithme
immunoglobuline G
immunoglobuline M
anasarque foeto-placentaire
anémie
maladies foetales

---
N1-SUPERVISEE
Rhumato - Polyarthrite rhumatoïde
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/jsp/saisie/liste_fichiergw.jsp?OBJET=DOCUMENT&CODE=1254493574296&LANGUE=0
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=12648
Etanercept associé au méthotrexate dans la polyarthrite rhumatoïde : comparaison des effets thérapeutiques à ceux de chaque produit utilisé en monothérapie : un essai randomisé et contrôlé en double aveugle
2014
false
false
false
Université de Rouen, Faculté de Médecine-Pharmacie
Rouen
France
facteur de nécrose tumorale alpha
protéines de fusion recombinantes
méthotrexate
lecture critique d'article
polyarthrite rhumatoïde
immunoglobuline G
récepteurs aux facteurs de nécrose tumorale

---
N3-AUTOINDEXEE
Réactif Orgentec Alegria Anti-dsDNA IgG - Orgentec - Information de sécurité
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Autres-mesures-de-securite/Reactif-Orgentec-Alegria-Anti-dsDNA-IgG-Orgentec-Information-de-securite
2013
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
avis de matériovigilance
sécurité
immunoglobuline G
indicateurs et réactifs

---
N1-VALIDE
Recommandations de prise en charge des déficits en sous-classes d’IgG
https://www.ceredih.fr/uploads/CEREDIH_Recos_Sous-Classes_IgG_2013_Final.pdf
Les immunoglobulines (Ig) sont les effecteurs de la réponse immunitaire humorale spécifique. La classe des IgG est composée de quatre catégories appelées sous-classes d’IgG : IgG1, IgG2, IgG3 et IgG4. Les déficits en sous classes d’IgG font partie des déficits immunitaires héréditaires ou secondaires et peuvent être isolés ou associés à d’autres déficits immunitaires.
2013
false
false
false
CEREDIH - Centre de Référence Déficits Immunitaires Héréditaires
France
français
recommandation pour la pratique clinique
Immunoglobuline G1
Immunoglobuline G2
Immunoglobuline G3
Immunoglobuline G4
déficit en IgG
enfant
immunoglobuline G

---
N1-VALIDE
Maladies à IgG4 - Que cachent-elles ?
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2013/44/fr/fms-01661.pdf
Les maladies à IgG4 sont de plus en plus discutées et diagnostiquées depuis quelques années. Une pathologie avec augmentation des plasmocytes produisant des IgG4 a maintenant été décrite pour pratiquement chaque organe. Le diagnostic différentiel avec un malignome a une importance capitale pour le patient. Les critères diagnostiques globaux récemment établis sont utiles, et il en sera question plus en détail cidessous.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
immunoglobuline G
diagnostic

---
N1-SUPERVISEE
Le daclizumab dans la sclérose en plaques récurrente-rémittente
http://www.cochrane.org/fr/CD008127
http://www.cochrane.org/fr/CD008127/le-daclizumab-zenapax-est-un-medicament-immunosuppresseur-dont-lefficacite-chez-les-patients-atteints-de-sclerose-en-plaques-sep-merite-quelque-attention
Contexte : Le traitement anti-CD25 au daclizumab semble être efficace chez les patients atteints de sclérose en plaques rémittente-récurrente (SEP-RR) pour ce qui concerne les résultats cliniques et l'observation IRM. En outre, il n'y a pas à ce jour de problèmes de sécurité graves découlant des tests cliniques. Objectifs : Évaluer l'efficacité et l'innocuité du daclizumab pour la progression clinique des patients atteints de sclérose en plaques rémittente-récurrente.
2012
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
daclizumab
immunosuppresseurs
immunosuppresseurs
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
daclizumab
sclérose en plaques récurrente-rémittente
anticorps monoclonaux humanisés
immunoglobuline G
anticorps monoclonaux humanisés
immunoglobuline G

---
N3-AUTOINDEXEE
Réactif Immulite 2000 EBV-EBNA IgG - Siemens - Information de sécurité
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Autres-mesures-de-securite/Reactif-Immulite-2000-EBV-EBNA-IgG-Siemens-Information-de-securite
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
avis de matériovigilance
sécurité
indicateurs et réactifs
immunoglobuline G
herpèsvirus humain de type 4

---
N3-AUTOINDEXEE
Réactif Architect HAVAb-IgG - Abbott - Information de sécurité
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Autres-mesures-de-securite/Reactif-Architect-HAVAb-IgG-Abbott-Information-de-securite
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
avis de matériovigilance
indicateurs et réactifs
immunoglobuline G
sécurité

---
N3-AUTOINDEXEE
Trousses LIAISON VZV IgG et LIAISON VZV IgM -Société DiaSorin S.A.- Rappel de lots
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Retraits-de-lots-et-de-produits/Trousses-LIAISON-VZV-IgG-et-LIAISON-VZV-IgM-Societe-DiaSorin-S.A.-Rappel-de-lots
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
avis de matériovigilance
rappel mnésique
herpèsvirus humain de type 3
immunoglobuline M
immunoglobuline G

---
N3-AUTOINDEXEE
Protocole de Contrôle du marché des réactifs utilisés pour la recherche des anticorps anti Helicobacter pylori de type IgG et Totaux sur sérum ou plasma
http://www.ansm.sante.fr/content/download/5322/52661/version/2/file/protocol_eval_igg_pylori08.pdf
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
information scientifique et technique
plan de recherche
indicateurs et réactifs
sérums immuns
anticorps anti-idiotypiques
helicobacter pylori
immunoglobuline G

---
N3-AUTOINDEXEE
Recommandation d'utilisation concernant le Tampon échantillon POD utilisé avec le réactif Enzygnost Toxoplasmosis IgG
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Autres-mesures-de-securite/Recommandation-d-utilisation-concernant-le-Tampon-echantillon-POD-utilise-avec-le-reactif-Enzygnost-Toxoplasmosis-IgG/(language)/fre-FR
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
avis de réactovigilance
tampons chirurgicaux
immunoglobuline G
toxoplasmose
utilisation hors indication
indicateurs et réactifs

---
N1-SUPERVISEE
Hizentra - immunoglobuline humaine normale (IgSC) -human normal immunoglobulin (SCIg)
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/002127/human_med_001440.jsp&mid=WC0b01ac058001d124&murl=menus/medicines/medicines.jsp
http://www.ema.europa.eu/ema/generateFeed/medicines/WC500102154
Hizentra est utilisé chez les patients dont le sang ne contient pas assez d'anticorps (des protéines qui aident le corps à lutter contre les infections et d'autres maladies), également appelés immunoglobulines. Il est utilisé pour le traitement des maladies suivantes: - déficits immunitaires primitifs (DIP), quand les personnes naissent avec une incapacité de produire suffisamment d'anticorps); - faibles taux d'anticorps dans le sang chez les patients atteints de leucémie lymphoïde chronique (un cancer d'un type de globules blancs) ou de myélome (un cancer d'un autre type de globules blancs) et qui ont de fréquentes infections...
2012
false
N
EMA - Agence européenne des médicaments
Grande-Bretagne
français
anglais
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
flux de syndication
déficits immunitaires
agrément de médicaments
résultat thérapeutique
immunoglobuline G
immunoglobuline G
perfusions sous-cutanées
J06BA01 - immunoglobulines humaines polyvalentes, pour administration extravasculaire
adulte
enfant
adolescent
interactions médicamenteuses
grossesse
allaitement maternel
facteurs immunologiques
facteurs immunologiques
HIZENTRA
HIZENTRA 200 mg/ml sol inj sous-cutanée

---
N1-SUPERVISEE
Tegeline 50 mg/ml, poudre et solvant pour solution pour perfusion
Rapport public d'évaluation
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/15f968636d0c2123f72080f53a4d9f7e.pdf
Une extension d'indication a été octroyée à LFB-BIOMEDICAMENTS le 24 février 2009 pour la spécialité TEGELINE 50 mg/ml, poudre et solvant pour solution pour perfusion, dans le «Traitement des polyradiculonévrites inflammatoires démyélinisantes chroniques (PIDC)...
2009
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
immunoglobulines par voie veineuse
facteurs immunologiques
polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique
immunoglobuline G
perfusions veineuses
J06BA02 - immunoglobulines humaines polyvalentes, pour administration intravasculaire
évaluation médicament

---
N3-AUTOINDEXEE
Hypersensibilité de type 2 et 3 (12/02/2009)
- UNSPF
http://media2.parisdescartes.fr/cgi-bin/WebObjects/Mediatheque?a=MjgyOA==
Hypersensibilité de type 1 (fin) - réaction inflammatoire tardive et Hypersensibilité de type 2 et 3 cours n 2 enregistré le 12/02/2009.
2009
true
Université Paris 5 - René Descartes
France
hypersensibilité
immunoglobuline G
immunoglobuline M
maladie hémolytique du nouveau-né
maladies à complexes immuns
complexe antigène-anticorps
phénomène d'Arthus
maladie sérique
cours
pharmacie

---
N1-SUPERVISEE
Etanercept
ENBREL
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=431
L'étanercept est un immunosuppresseur anti-TNF alpha. Il s'utilise par voie sous-cutanée. Sa demi-vie d'élimination est d'environ 70 heures. Ses effets indésirables sont notamment d'ordre infectieux.
2009
false
N
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
français
grossesse
immunoglobuline G
récepteurs aux facteurs de nécrose tumorale
immunosuppresseurs
facteur de nécrose tumorale alpha
L04AB01 - étanercept
immunoglobuline G
récepteurs aux facteurs de nécrose tumorale
information sur le médicament

---
N1-SUPERVISEE
Zenapax - Daclizumab
Ce médicament n'est plus autorisé - medicinal product no longer authorised
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/000198/human_med_001175.jsp&murl=menus/medicines/medicines.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Ce médicament n'est plus autorisé Zenapax est indiqué dans la prophylaxie du rejet aigu d'organe chez les patients recevant une transplantation rénale allogénique de novo, et doit être utilisé en association avec des protocoles immunosuppresseurs incluant ciclosporine et corticoïdes, chez les patients non hyperimmunisés.
2008
false
N
EMA - Agence européenne des médicaments
Grande-Bretagne
français
anglais
flux de syndication
corticothérapie
immunosuppresseurs
immunoglobuline G
rejet du greffon
transplantation rénale
transplantation homologue
association de médicaments
adulte
enfant
anticorps monoclonaux
immunoglobuline G
immunosuppresseurs
résultat thérapeutique
Interleukine-2
récepteurs à l'interleukine-2
évaluation de médicament
anticorps monoclonaux
daclizumab
L04AC01 - daclizumab
anticorps monoclonaux
immunoglobuline G
évaluation médicament
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse

---
N1-SUPERVISEE
GAMMATETANOS 250UI/2ml SOL INJ SER 2ML B/1
CIP : 3289219 ;
http://www.meddispar.fr/medicaments/3289219
prescription, première délivrance
2008
false
N
MEDDISPAR Ordre des pharmaciens - MEDicaments à DISpensation PARticulière
France
français
ordonnances médicamenteuses
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
injections
J06BB02 - immunoglobuline antitétanique
GAMMATETANOS 250UI/2ml sol inj IM
immunoglobuline G
tétanos
tétanos
GAMMATETANOS
information sur le médicament
62136562
3400891204445

---
N1-SUPERVISEE
Pharmacovigilance: risque cancérigène avec les inhibiteurs du TNF
http://www.cbip.be/Folia/Index.cfm?FoliaWelk=F34F08H
Les inhibiteurs du TNF adalimumab (Humira), étanercept (Enbrel) et infliximab (Remicade) sont utilisés entre autres dans l'arthrite rhumatoïde résistante à d'autres médicaments antirhumatismaux. Il est bien connu que ces médicaments favorisent la survenue d'infections . Depuis la commercialisation de ces médicaments, le Centre Belge de Pharmacovigilance a reçu plusieurs notifications d'affections malignes survenues chez des patients traités par un inhibiteur du TNF...
2007
false
N
Folia Pharmacotherapeutica
Belgique
français
facteur de nécrose tumorale alpha
récepteurs aux facteurs de nécrose tumorale
polyarthrite rhumatoïde
antirhumatismaux
immunoglobuline G
anticorps monoclonaux
tumeurs
avis de pharmacovigilance
article de périodique

---
Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.