CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : ICL - Institut de Cancérologie de la Loire;

URL : http://www.hemato-icl.fr/

GIP UNF3S : N;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Maladie de Waldenström
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Waldenstrom.pdf
La maladie de Waldenström est liée à la prolifération de cellules lymphoïdes (lymphocytes B) au niveau de la moelle osseuse, et plus rarement au niveau des ganglions et de la rate.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
macroglobulinémie de Waldenström

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladie de Willebrand
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_MaladieWillebrand.pdf
La maladie de Willebrand est la plus fréquente des maladies hémorragiques héréditaires. Elle est due à un déficit ou à un défaut de fonctionnement d’une protéine du sang, le facteur Willebrand (abrégé VWF, von Willebrand Factor selon la nomenclature internationale).
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
maladies de von willebrand

---
N3-AUTOINDEXEE
Myélome multiple
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Myelomemultiple.pdf
Le myélome multiple est une maladie de la moelle osseuse caractérisée par la multiplication dans la moelle osseuse d’un plasmocyte anormal. Le rôle des plasmocytes est de produire les anticorps (protéines appelées aussi immunoglobulines) dont l’organisme a besoin pour se défendre contre les infections.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
information patient et grand public
myélome multiple

---
N3-AUTOINDEXEE
Amylose primitive
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Amyloseprimitive.pdf
L’amylose AL est caractérisée par l’agrégation d’une partie d’immunoglobulines (ou anticorps), appelée chaîne légère, sous forme de fibrilles qui se déposent dans les tissus. Les chaînes légères sont produites le plus souvent par des cellules de la moelle osseuse, les plasmocytes.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
amyloïdose primaire
amyloïdose

---
N3-AUTOINDEXEE
Lymphome folliculaire
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Lymphomefolliculaire.pdf
La survenue d’un lymphome folliculaire est liée à la multiplication incontrôlée de lymphocytes B anormaux. Les lymphocytes B sont des globules blancs impliqués dans les défenses immunitaires qui ont pour rôle la production des anticorps. Ils circulent dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
lymphome folliculaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Lymphome diffus
Lymphome B diffus à grandes cellules
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Lymphomediffus1.pdf
La survenue d’un lymphome non hodgkinien diffus à grandes cellules B ou T est liée à la multiplication incontrôlée de lymphocytes B ou T anormaux. Les lymphocytes B ont pour rôle la production des anticorps.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
français
lymphome B diffus à grandes cellules
information patient et grand public

---
N3-AUTOINDEXEE
Lymphome de la zone marginale
Lymphome B de la zone marginale
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_LymphomeZM.pdf
La survenue d’un lymphome de la zone marginale est liée à la multiplication incontrôlée de lymphocytes B anormaux. Les lymphocytes sont des globules blancs qui ont notamment pour finalité la production des anticorps.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
français
lymphome B de la zone marginale
information patient et grand public

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladie de Hodgkin
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Maladiehodgkin.pdf
La survenue du lymphome hodgkinien est liée à la multiplication incontrôlée de lymphocytes B anormaux ; présentant des caractéristiques morphologiques bien précises, ces lymphocytes anormaux sont appelés « cellules de Reed-Sternberg ».
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
maladie de Hodgkin

---
N3-AUTOINDEXEE
Leucémie aiguë lymphoblastique
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Leucemieaiguelymphoblastique.pdf
La leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) est de nature cancéreuse. Elle est liée à la multiplication incontrôlée de lymphoblastes qui envahissent la moelle osseuse. Celle-ci ne peut alors plus fonctionner correctement et, notamment, assurer la production des cellules sanguines normales. On parle alors d’insuffisance médullaire.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
leucémie-lymphome lymphoblastique à précurseurs B et T

---
N3-AUTOINDEXEE
Leucémie myéloïde chronique
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Leucemiemyeloidechronique.pdf
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Leucemiemyeloidechronique1.pdf
La leucémie myéloïde chronique fait partie des maladies du sang regroupées sous le nom de « syndromes myéloprolifératifs ». Elle se caractérise par une production excessive et persistante au sein de la moelle osseuse des globules blancs (ou leucocytes).
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
français
leucémie myéloïde
maladie chronique
leucémie myéloïde en phase chronique
information patient et grand public

---
N3-AUTOINDEXEE
Leucémie lymphoïde chronique
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Leucemielymphoidechronique.pdf
La leucémie lymphoïde chronique (LLC) engendre la multiplication et l’accumulation de cellules lymphoïdes anormales dans le sang, les ganglions, la rate et la moelle osseuse, ce qui explique dans votre cas l’augmentation de ces cellules dans le sang et éventuellement l’augmentation de volume d’un ou de plusieurs de ces organes.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
information patient et grand public
leucémie chronique lymphocytaire à cellules B

---
N3-AUTOINDEXEE
Hémophilie
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Hemophilie.pdf
Chez les personnes hémophiles, les gènes qui déterminent la production des facteurs anti-hémophiliques ont subi une altération (mutation) sur le gène du FVIII en cas d’hémophilie A ou sur le gène du FIX en cas d’hémophilie B. Les gènes de l’hémophilie sont situés sur le chromosome X.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
français
troubles héréditaires de la coagulation sanguine
troubles de l'hémostase et de la coagulation
information patient et grand public

---
N3-AUTOINDEXEE
Aplasie médullaire
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Aplasiemedullaire.pdf
Le rôle de la moelle osseuse est de fabriquer les cellules du sang que sont les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Les globules rouges ont pour fonction de transporter l’oxygène dans le sang et de le distribuer à tout l’organisme. De leur côté, les globules blancs assurent les défenses de l’organisme contre les infections.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
anémie aplasique

---
N3-AUTOINDEXEE
Myélofibrose primitive
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Myelofibrose.pdf
La myélofibrose primitive fait partie de ces maladies chroniques appelées syndromes myéloprolifératifs qui se caractérisent par la production excessive d’un ou de plusieurs types de cellules sanguines par la moelle osseuse.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
information patient et grand public
myélofibrose primitive

---
N3-AUTOINDEXEE
Polyglobulie primitive
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Polyglobulieprimitive.pdf
Le terme « polyglobulie » signifie que votre moelle osseuse produit un nombre excessif de globules rouges qui passent ensuite dans le sang. La moelle osseuse est le tissu contenu dans les os où sont produites toutes les cellules du sang (à ne pas confondre avec la moelle épinière qui appartient au système nerveux).
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
information patient et grand public
polyglobulie primitive essentielle

---
N3-AUTOINDEXEE
Anémie hémolytique auto-immune
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Anemieautoimmune1.pdf
L’anémie hémolytique auto-immune (AHAI) est une maladie du sang qui se caractérise par une diminution anormale du nombre de globules rouges. Ces cellules du sang contiennent de l’hémoglobine qui transporte l’oxygène ; elles assurent ainsi la distribution de celui-ci à toutes les cellules de l’organisme.
2010
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
anémie hémolytique auto-immune

---
N3-AUTOINDEXEE
Thrombocytémie essentielle
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_thrombocytemieessentielle.pdf
La thrombocytémie essentielle fait partie des maladies du sang regroupées sous le nom de « syndromes myéloprolifératifs ». Elle est caractérisée par une production excessive et persistante au sein de la moelle osseuse des plaquettes sanguines. Ces dernières jouent un rôle important au niveau de la coagulation du sang et dans les phénomènes d’hémostase (arrêt d’un saignement en cas de petite blessure vasculaire).
2009
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
thrombocytémie essentielle

---
N3-AUTOINDEXEE
Myélodysplasie
http://www.hemato-icl.fr/wp-content/uploads/2010/09/SFH_Myelodysplasies.pdf
Les syndromes myélodysplasiques sont des maladies de la moelle osseuse. Le rôle de cette dernière est de fabriquer les cellules du sang que sont les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.
2009
false
true
false
ICL - Institut de Cancérologie de la Loire
France
information patient et grand public
syndromes myélodysplasiques

---
Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.