CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : hypersensibilité chimique multiple;

Synonyme CISMeF : intolérance idiopathique environnementale; IIE; syndrome d’hypersensibilité chimique multiple;

Acronyme CISMeF : SHCM;

Synonyme MeSH : Intolérance multiple aux produits chimiques; HCM (Hypersensibilité Chimique Multiple); Polytoxicosensibilité; PTS (PolyToxicoSensibilité);

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Physiopathologie du syndrome d’hypersensibilité chimique multiple - In La Revue des Maladies Respiratoire (2013) 30, 446—450
http://splf.fr/wp-content/uploads/2015/11/Barnig-Rev-Mal-Respir-2013.pdf
Entité clinique complexe, le syndrome d’hypersensibilité chimique multiple (SHCM) regroupe un grand nombre de symptômes non spécifiques associés chez chaque patient d’une manière univoque et déclenchés parl’exposition à diverses substances chimiques pour de faibles concentrations, bien inférieures à celles connues pour provoquer des effets toxiques. Cependant, aucun test objectif ne permet de diagnostiquer ce syndrome. Une des principales raisons est que la physiopathologie est encore mal connue. En revanche, de nombreuses hypothèses explicatives sont proposées.
2013
false
true
false
SPLF - Société de Pneumologie de Langue Française
France
français
revue de la littérature
hypersensibilité chimique multiple

---
N1-VALIDE
SOSMCS - Association française d'aide et de défense des personnes atteintes du syndrome d'hypersensibilité chimique multiple
http://www.sosmcs.org/
Créée par des personnes atteintes de MCS, l'association se fixe pour but de fédérer, d'écouter et d'informer celles et ceux qui souffrent de gênes plus ou moins fortes et handicapantes dues aux polluants chimiques.
false
N
Caluire
France
Rhône
français
hypersensibilité chimique multiple
association patients

---
N1-VALIDE
L'intolérance environnementale idiopathique (sensibilité chimique multiple)
Environnement, Risques & Santé. Volume 9, Numéro 5, 393-400, septembre-octobre 2010, Synthèse
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/sante_pub/ers/e-docs/00/04/5D/B6/resume.phtml
L'intolérance idiopathique environnementale est la terminologie maintenant universellement acceptée pour une affection syndromique qui a connu de nombreuses dénominations, la plus répandue étant celle de sensibilité chimique multiple. Ce syndrome regroupe des symptômes variés attribués à une perception souvent - mais non obligatoirement - olfactive de substances chimiques de l'environnement général ou professionnel jugées nocives par le patient. Décrite essentiellement dans les pays occidentaux, cette affection a une prévalence très variable d'une contrée à l'autre. De très nombreuses théories étiopathogéniques se sont affrontées, les unes privilégiant une origine toxique (immunotoxique, neurotoxique¿), les autres évoquant un mécanisme psychopathologique proche de celui des affections psychosomatiques. Un très important retentissement de ce syndrome est démontré sur la vie personnelle et professionnelle du patient \; il peut être limité par une prise en charge médicale spécialisée reconnaissant la souffrance du patient, limitant les examens complémentaires aux seules investigations nécessaires au diagnostic différentiel et recherchant le meilleur équilibre entre, d'une part, l'éviction prudente des substances incriminées et, d'autre part, le maintien au travail et la préservation des activités sociales.
2010
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
hypersensibilité chimique multiple
hypersensibilité chimique multiple
signes et symptômes
article de périodique

---
Courriel
06/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.