Libellé préféré : hyperphosphatémie;

Synonyme CISMeF : hyperphosphorémie;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Augmentation du risque cardiovasculaire et de mortalité chez le patient adulte insuffisant rénal chronique : quand et comment traiter l'hyperphosphatémie en traitement conservateur ?
http://doc.rero.ch/record/306774?ln=fr
But: Notre première question de recherche (QdR n 1) vise à établir à partir de quel seuil de phosphatémie le risque CV et/ou de mortalité augmente, pour déterminer à partir de quand une intervention nutritionnelle se révèle nécessaire. Notre deuxième question de recherche (QdR n 2) vise à mettre en lumière les priorités de la prise en charge nutritionnelle concernant le P selon les guidelines et les études publiées après les derniers guidelines, qui datent de 2010
2017
false
false
false
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
français
thèse ou mémoire
Traitement conservateur
hyperphosphatémie
risque
augmenté
rein, sai
maladie chronique
hyperphosphatémie
mortalité
insuffisance
adulte
syndrome de Propping-Zerres
patients
Traités
a comme patient
adulte
insuffisance rénale
chronique
risque cardiovasculaire

---
N1-VALIDE
Chélateurs du phosphate: quelles sont les dernières évidences ?
In Rev Med Suisse 2017; volume 13. 468-472
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-551/Chelateurs-du-phosphate-quelles-sont-les-dernieres-evidences
L’hyperphosphatémie est une complication tardive de l’insuffisance rénale chronique. Elle représente un facteur de risque cardiovasculaire majeur, spécifique à l’insuffisance rénale. La prise en charge de l’hyperphosphatémie repose sur le régime alimentaire, les chélateurs et enfin la dialyse. Deux grandes catégories de chélateurs du phosphate sont disponibles : les calciques et les non-calciques. Les récentes études engagent à restreindre les doses des chélateurs calciques au vu de la surmortalité qui leur est associée par rapport aux non calciques. De nouvelles perspectives thérapeutiques sont en cours de développement comme les inhibiteurs de l’absorption rénale ou intestinale du phosphate. Ces derniers pourraient améliorer la compliance médicamenteuse des patients...
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hyperphosphatémie
hyperphosphatémie associée à l'insuffisance rénale (maladie)
insuffisance rénale chronique
chélateurs
chélateurs
maladies cardiovasculaires
facteurs de risque
hyperphosphatémie
Suisse
carbonate de sévélamer
V03AE - médicaments de l'hyperkaliémie et de l'hyperphosphatémie
remboursement par l'assurance maladie
Recherche comparative sur l'efficacité
continuité des soins
carbonate de magnésium
association médicamenteuse
acétate de calcium
carbonate de lanthane
oxyhydroxyde sucroferrique
maladies cardiovasculaires
chélateur du phosphate (produit)
chélateur du phosphate (produit)
Sévélamer
magnésium
acétates
composés du calcium
lanthane
association médicamenteuse
composés du fer III
saccharose

---
N3-AUTOINDEXEE
Hyperphosphatémie : diagnostic et traitement
http://www.nephrohus.org/spip.php?article253
L’hyperphosphatémie est définie par une augmentation de la concentration plasmatique de phosphate au dessus de 1,44 mmol/l (45 mg/l). Le seul diagnostic différentiel est la pseudo-hyperphosphatémie : une élévation artéfactuelle de la phosphatémie peut être observée par interférence avec les méthodes analytiques chez des patients atteints d’hyperglobulinémie, d’hyperlipidémie, d’hémolyse et d’hyperbilirubinémie. La situation la plus fréquente est l’hyperglobulinémie du myélome ou d’une gammapathie monoclonale. La véritable phosphatémie est alors déterminée par redosage de l’échantillon après déprotéinisation par ultrafiltration.
2007
false
false
false
Nephrohus elearning
Strasbourg
France
cours
diagnostic
hyperphosphatémie

---
Courriel
20/04/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.