Libellé préféré : HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève;

URL : http://www.hcuge.ch/

HON : 923172;

GIP UNF3S : N;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Lombalgie aiguë
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_lombalgies_aigues.pdf
La lombalgie (synonyme : lumbago, lombalgie commune) est une douleur de la région lombaire, parfois accompagnée d’une limitation de la mobilité et d’une raideur du rachis. On parle de lombalgie aiguë en cas d’évolution inférieure à 6 semaines, de lombalgie subaiguë entre 6 et 12 semaines d’évolution et de lombalgie chronique en cas de persistance des douleurs au-delà de 3 mois.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
Maladie aigüe
lombalgie
lombalgie
lombalgie
lombalgie
lombalgie
lombalgie
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
lombalgie

---
N1-SUPERVISEE
DEFICIT EN VITAMINE B12
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_vit_b12.pdf
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
recommandation professionnelle
vitamine B12
carence en vitamine B12
signes et symptômes
carence en vitamine B12
vitamine B12
carence en vitamine B12
marqueurs biologiques

---
N1-SUPERVISEE
Hypertension artérielle
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_hta.pdf
La prévalence de l’hypertension artérielle (HTA) est de 25% et plus dans la population adulte et augmente massivement avec l’âge (jusqu’à 70% des personnes de 70 ans sont hypertendues). Il n’y a pas de frontière franche entre les valeurs de tension artérielle (TA) normales et une hypertension artérielle. Néanmoins, les critères pour le diagnostic d’une HTA chez l’adulte sont des valeurs au cabinet 140/90 mmHg et des valeurs plus basses quand il s’agit de mesures à domicile ou de moyennes de 24h. Pour l’enfant et l’adolescent, les valeurs normales sont également plus basses. Un dépistage de l’HTA devrait être intégré au moins 1x/2 ans dès l’âge adulte, mais aussi chez l’enfant et l’adolescent, lorsque c’est possible. La prise en charge de l’HTA s’inscrit dans la prise en charge de l’ensemble des facteurs de risque cardiovasculaires, qui indiquent également l’attitude thérapeutique et les valeurs tensionnelles cibles.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
hypertension artérielle
hypertension artérielle
hypertension de la grossesse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
hypertension artérielle

---
N3-AUTOINDEXEE
Thrombose veineuse profonde
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_tvp.pdf
Il s’agit d’une obstruction veineuse partielle ou totale par un thrombus endoluminal dont la localisation est possible dans tout l’arbre veineux avec prédominance aux membres inférieurs. Dans un territoire donné, la localisation peut être une thrombose veineuse profonde TVP ou une thrombose veineuse superficielle TVS.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
thrombose veineuse
Thrombose veineuse profonde

---
N3-AUTOINDEXEE
BPCO
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_bpco.pdf
La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une pathologie évitable et fréquente caractérisée par une réduction partiellement ou non réversible du débit expiratoire d’installation progressive. Ceci est associé à une inflammation des voies aériennes distales au contact de particules aériennes nocives.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
broncho-pneumopathie chronique obstructive

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépistage
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_depistages.pdf
Chaque année, une importante proportion de la population générale est en contact avec des médecins de premiers recours. Ceux-ci ont donc un rôle privilégié pour proposer et rappeler des interventions de prévention primaire et secondaire (dépistage). Ce document résume les recommandations actuelles de dépistage.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
dépistage systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccinations
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_vaccinations.pdf
Les médecins de premier recours doivent pouvoir recommander les vaccinations aux patients adultes et établir un calendrier vaccinal personnalisé à chaque patient. Les recommandations de l’OFSP 2010 ont été utilisées afin d’établir une stratégie vaccinale pour la population générale mais aussi pour des situations et des groupes à risques particuliers.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
adulte
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
La rhinite allergique
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_rhinite_allerg.pdf
La rhinite allergique est une maladie chronique des voies respiratoires très fréquente. Sa prévalence a augmenté considérablement ces dernières décennies, au point de constituer un problème de santé publique. La prévalence en Suisse se situe actuellement autour de 15% et elle est de 20 % en Europe.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
Rhinite allergique
Rhinite allergique
Rhinite allergique
Rhinite allergique
Rhinite allergique
Rhinite allergique
recommandation professionnelle
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Diabète de type 2
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_diabete_t2_1.pdf
La prévalence du diabète est de 4% en Suisse et, à l’image de la prévalence mondiale, est en constante progression, suivant celle de l’obésité. Avec plus de 220 millions de personnes diabétiques dans le monde, le diabète est la quatrième cause de décès.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
diabète de type 2

---
N3-AUTOINDEXEE
Acné verrues mycoses
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_verrues_acne.pdf
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
mycoses
acné vulgaire
verrues

---
N1-VALIDE
L'alcool en médecine de premier recours
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_alcool.pdf
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
algorithme
consommation d'alcool
alcoolisme
alcoolisme
alcoolisme
prise en charge de la maladie
recommandation professionnelle

---
N1-VALIDE
Dyslipidémie
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_dyslipidemie.pdf
La présence d’une dyslipidémie est une problématique fréquemment rencontrée en médecine de premier recours. Les recommandations de prise en charge sont multiples et les points de vue différents de part le monde. Ce document a pour but de sensibiliser à la recherche d’une étiologie familiale ou secondaire et de fournir une stratégie de prise en charge des dyslipidémies correspondant à la Suisse et se basant principalement sur les recommandations du Groupe de travail Lipides et Athérosclérose (GSLA) de la Société Suisse de Cardiologie (SSC). Ces recommandations sont presque similaires à celles de la Société Européenne de Cardiologie, mais sensiblement différentes de celles de l’American College of Cardiology et de l’American Heart Association.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
recommandation pour la pratique clinique
dyslipidémies
dyslipidémies
dyslipidémies
dyslipidémies
dyslipidémies
recommandation professionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Bronchiolite
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/bronchiolite
Votre bébé vous inquiète car depuis quelques jours il a un rhume, il tousse et a de la fièvre.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
bronchiolite
bronchiolite
bronchiolite
nourrisson
bronchiolite

---
N1-SUPERVISEE
Mon enfant s'est brûlé
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/s-est-brule
Mon enfant s’est brûlé en renversant une casserole d’eau bouillante.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
brûlures
brûlures
brûlures
enfant
brûlures

---
N1-SUPERVISEE
Céphalosporines
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/antibiotique-de-la-famille-des-cephalosporines
Il existe plusieurs sortes de céphalosporines.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
céphalosporines
céphalosporines
céphalosporines
enfant
céphalosporines

---
N1-SUPERVISEE
Mon enfant s'est coupé
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/s-est-coupe
Que faire si votre enfant s'est blessé.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
plaies et blessures
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Mon enfant fait ses dents
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/fait-ses-dents
Votre enfant pleure et bave sans cesse. Vous vous demandez : « est-ce qu’il fait ses dents ? »
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
éruption dentaire
nourrisson

---
N1-SUPERVISEE
Faux croup
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/faux-croup
Votre enfant a des quintes de toux « comme un chien qui aboie ». Il a souvent de la peine à respirer, la voix enrouée et une légère fièvre. Ces quintes de toux augmentent la nuit.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
laryngite
laryngite
laryngite
enfant
laryngite

---
N1-SUPERVISEE
Mon enfant a mal
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/mal
Il pleure avec un cri aigu, il se tortille et vous n’arrivez pas à le calmer. Il repousse votre main, refuse que l’on touche la région douloureuse et il garde ses petits poings serrés. Il n’arrive pas à s’endormir.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
douleur
douleur
douleur
enfant
douleur

---
N1-SUPERVISEE
médicament par Inhalation
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/medicament-par-inhalation
Les médicaments sous forme de spray (aérosol) se mélangent à l’air et seront inhalés par votre enfant en quelques respirations.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
enfant
nourrisson
enfant d'âge préscolaire
préparations pharmaceutiques
administration par inhalation

---
N1-SUPERVISEE
Mon enfant a été Mordu
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/ete-mordu
Votre enfant s’est fait mordre par un chien, un chat ou par l’un de ses petits camarades...
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
morsures humaines
morsures et piqûres
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Muguet
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/muguet
Vous remarquez des petits points ou des plaques blanches sur la langue et dans la bouche de votre bébé.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
nourrisson
candidose buccale
candidose buccale
candidose buccale
candidose buccale

---
N1-SUPERVISEE
Ongle incarné ou Panaris
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/ongle-incarne-ou-panaris
Votre enfant a mal à un orteil depuis quelques jours. Le bord de son orteil est enflé. L’ongle de l’orteil semble s’enfoncer dans la chair qui l’entoure et cela provoque une rougdur et une irritation autour de l’ongle.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
ongle incarné
paronychie
enfant
ongle incarné
paronychie

---
N1-SUPERVISEE
Pipi au lit
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/pipi-au-lit
Votre enfant mouille régulièrement son lit. Pendant le jour, il est propre et demande pour aller aux toilettes de façon appropriée.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
énurésie nocturne
énurésie nocturne
énurésie nocturne
enfant
énurésie nocturne

---
N1-SUPERVISEE
Poux
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/poux
Votre enfant a de petits parasites noirs qui se cachent dans les cheveux ainsi que des lentes qui sont de minuscules œufs blanchâtres collant aux cheveux. Son cuir chevelu le démange la nuit.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
pédiculoses
pédiculoses
pédiculoses
pédiculoses
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Rhume des foins
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/rhume-des-foins
C’est le printemps et votre enfant éternue, il a le nez bouché qui coule et picote. Il a souvent les yeux rougds qui larmoient et il se frotte les yeux.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
rhinite allergique saisonnière
enfant
rhinite allergique saisonnière

---
N1-SUPERVISEE
Signes d'alerte
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/signes-d-alerte
Voici une liste des signes d'alerte qui doivent vous faire consulter immédiatement votre pédiatre ou un centre d'urgences pédiatriques.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
hypotension artérielle
enfant
déshydratation
douleur
nouveau-né
nourrisson
fièvre
léthargie
troubles respiratoires
purpura
diabète

---
N1-SUPERVISEE
Torsion testiculaire
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/torsion-testiculaire
Votre adolescent vous inquiète car il a très, très mal dans la région des testicules ou dans le bas-ventre. Sa bourse est gonflée et rougd. Il a envie de vomir.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
torsion du cordon spermatique
enfant
torsion du cordon spermatique

---
N1-SUPERVISEE
Mon enfant tousse
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/toux
La toux nettoie les poumons et les débarrasse des sécrétions (glaires) contaminées par des microbes. Votre enfant peut avoir une toux « grasse » : on entend alors l’accumulation des sécrétions dans ses bronches ou une toux « sèche » : irritativd. Il arrive que votre enfant vomisse après de fortes quintes de toux.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
toux
toux
toux
toux
toux
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Varicelle
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/varicelle
De minuscules cloques contenant du liquide clair sont apparues sur la peau de votre enfant. Elles ont débuté sur sa tête, derrière ses oreilles, puis se sont étendues à tout son corps. Votre enfant a également une légère fièvre.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
enfant
varicelle
varicelle
varicelle
varicelle
varicelle

---
N1-SUPERVISEE
Massage cardiaque
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/massage-cardiaque
Placez votre enfant sur le dos sur une surface durd. Agenouillez-vous à ses côtés.
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
enfant
nourrisson
massage cardiaque

---
N1-VALIDE
Diabète de type 2 - prise en charge 2017
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_diabete_t2_pec.pdf
Le plan de soins du diabète de type 2 comporte 4 axes : l’éducation du patient, le suivi des glycémies, la prévention et la gestion des complications, et le contrôle du risque cardio-vasculaire. • La prise en charge thérapeutique du diabète de type 2 a pour but principal de réduire le risque cardio-vasculaire.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
diabète de type 2
éducation du patient comme sujet
diabète de type 2
diabète de type 2
complications du diabète
pied diabétique
recommandation professionnelle

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladie rénale chronique 2017
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_maladie_renale_chronique.pdf
La maladie rénale chronique (MRC) se définit comme la présence d’une atteinte rénale (albuminurie, anomalies morphologiques du parenchyme rénal…) et/ou un débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) 60 ml/min/1.73 m2 durant plus de 3 mois.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Canada
français
information scientifique et technique
recommandation professionnelle
maladies du rein
maladie du rein
maladie chronique
maladie chronique

---
N2-AUTOINDEXEE
Hypovitaminose D
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_hypovitaminosed.pdf
LES POINTS A RETENIR - Le déficit en vitamine D est fréquent, sous-diagnostiqué et se divise en : o insuffisance (20-50 nmol/l) o carence ( 25 nmol/l) - La supplémentation des personnes âgées en vitamine D (800 UI/jour) réduit les chutes et les fractures de la hanche d’environ 30%. - La dose de 800 UI de vitamine D par jour permet de prévenir une carence chez 97% des personnes âgées. - Pour un traitement prophylactique (600 à 800 UI/jour selon l’âge), le dosage plasmatique de la vit . D n’est pas nécessaire. - L’insuffisance en vitamine D se corrige par une prise quotidienne ou hebdomadaire de vitamine D. - La prise en charge de la carence en vitamine D consiste, soit en une dose de charge unique de vitamine D suivie de 800 UI par jour, soit en 1’500 à 2'000 UI/jour.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
France
français
recommandation professionnelle
carence en vitamine D
carence en vitamines

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévention secondaire des lithiases urinaires
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_prevention_lithiase_u.pdf
LES POINTS À RETENIR - La lithiase rénale est étroitement associée au syndrome métabolique, à l’hypertension artérielle et au diabète de type 2 et doit être considérée la plupart du temps comme une maladie systémique. - Une évaluation approfondie est recommandée pour les patients souffrant de lithiases urinaires récidivantes (dès le 2ème épisode) ou les patients jeunes avec une histoire familiale, souffrant de comorbidités ou avec des calculs multiples. - Cette évaluation comprend une anamnèse détaillée et un bilan métabolique. - Son objectif est de proposer une prise en charge spécifique afin de prévenir une récidive qui peut engendrer comorbidités, complications potentiellement graves et importants coûts de santé. - Les patients présentant des calculs transmis génétiquement (cystine par exemple) doivent toujours bénéficier d’un bilan métabolique et d’un avis spécialisé.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
France
français
recommandation professionnelle
lithiase urinaire
prévention secondaire
urolithiase
lithiase urinaire
lithiase urinaire
Lithiase
lithiase urinaire
secondaire

---
N1-SUPERVISEE
Besoins journaliers en calcium
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/pluriprofessionnels_de_sante/besoinscalcium.pdf
Besoins journaliers en calcium ; Equivalents calciques : aliments riches en calcium ; Equivalents calciques : aliments peu ou moyennement riches en calcium
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
besoins nutritifs
calcium alimentaire
aliment riche en calcium

---
N1-SUPERVISEE
Anémies
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_anemie.pdf
L'anémie est définie par une diminution de la quantité d'hémoglobine totale. Ni le nombre de globules rougds ni l'hématocrite ne permettent de la définir. En pratique seul le taux d'hémoglobine est important car il est le reflet de l'oxygène apportée aux tissus. Elle peut être secondaire à une hémorragie, une hémolyse ou une diminution de la production de globules rougds (GR).
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
anémie
anémie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Vertige
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_vertiges.pdf
Cette stratégie s?adresse uniquement à la sémiologie des vertiges vestibulaires. Le vertige est un trouble de la perception de l?espace avec illusion de mouvement, qui est dû à une atteinte du système vestibulaire.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
vertige
signes et symptômes
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
L'oeil rougd
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_oeil_rougd.pdf
L?oeil rougd est la plainte oculaire la plus fréquente en médecine de premier recours. La cause est bénigne dans la plupart des cas ; pourtant il s?agit parfois d?une affection qui met en danger la vision ou même la vie, nécessitant une consultation ophtalmologique urgente ou une hospitalisation. L?approche ci-dessous ne vise pas un diagnostic différentiel exhaustif mais une approche pratique pour un médecin de premier recours n?ayant pas accès à une lampe à fente.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
maladies de l'oeil
maladies de l'oeil
information scientifique et technique
algorithme
image

---
N1-SUPERVISEE
Syncopd
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_syncopd.pdf
La syncopd est définie comme une perte de connaissance subite, transitoire, avec perte de tonus postural et suivie d?un retour spontané à un état de conscience normal. Ce symptôme résulte d?une diminution subite ou un arrêt bref du débit sanguin cérébral. La syncopd est un problème fréquent ; il est estimé qu?un tiers de la population en souffre une fois durant sa vie, mais la majorité ne consulte pas de médecin. Elle représente 1-3% des admissions dans un service d?urgence. La majorité des syncopds ont une étiologie bénigne, mais il en résulte dans environ 1/3 des cas des traumatismes secondaires.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
syncopd
syncopd
syncopd
information scientifique et technique
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Elévation des transaminases
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_tests_hepatiques.pdf
Le but de ce textd est d'apporter une stratégie pour aborder le diagnostic d'une perturbation des tests hépatiques, découverte chez un patient asymptomatique à l'occasion d'un bilan sanguin de routine ou effectué pour d'autres raisons.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
transaminases
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Monoarthrite aiguë
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_arthrite.pdf
POINTS À RETENIR • Jusqu'à preuve du contraire, une douleur articulaire aiguë est une urgence rhumatologique. • L’anamnèse et le status clinique ainsi que la ponction articulaire sont les éléments-clés pour la prise en charge d’une monoarthrite. • La ponction articulaire est toujours indiquée, sauf si une arthrite septique peut être exclue avec une quasi-certitude. • Dans le liquide articulaire, les 3 C (Cellularité, Cristaux, Culture et Gram) doivent être systématiquement analysés.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
Maladie aigüe
arthrite
arthrite
signes et symptômes
information scientifique et technique
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
La dépression
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_depression.pdf
Même si peu de patients consultent un médecin de premier recours (MPR) d?emblée pour des motifs psychologiques, la prévalence des troubles dépressifs est élevée dans notre patientèle. En effet, 20 à 30% des patients en médecine de premier recours ont des troubles de l?humeur cliniquement significatifs. La dépression n?est pas diagnostiquée dans 30 à 50% des cas en médecine de premier recours et par conséquent pas traitée ...
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
dépression
dépression
dépression
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Dyspepsie
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_dyspepsie.pdf
La dyspepsie est une douleur ou un inconfort chronique ou récidivant de la région épigastrique provenant du tube digestif supérieur. Elle peut être décrite comme une brûlure épigastrique (épigastralgie), un ballonnement de l?épigastre, une digestion lente ou une satiété précoce. Selon les définitions, la dyspepsie inclut ou se distingue du pyrosis, qui est une brûlure montant de l?épigastre le long de la région rétro-sternale jusqu?à la gorge, avec ou sans régurgitation acide . Ce document aborde ces 2 symptômes souvent associés et dus aux mêmes causes, mais pas les douleurs abdominales aiguës et chroniques d?autre localisation.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
dyspepsie
dyspepsie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Les céphalées
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_cephalees.pdf
Les céphalées font partie des dix causes les plus fréquentes de consultation dans une pratique de médecine générale. Les céphalées sont responsables de 20% des causes d?absentéisme (1 jour d?absence/année/employé) ; 10-12% de la population souffre de migraines (6% des hommes et 15-18% des femmes). En raison de leur caractère bénin les céphalées primaires sont sous-diagnostiquées et surtout insuffisamment traitées. L?OMS considère la migraine avec la tétraplégie, la psychose et la démence comme l?une des quatre pathologies chroniques les plus débilitantes...
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
céphalée
gestion de la douleur
recommandation professionnelle
céphalées primitivds
céphalées secondaires
céphalée
algorithme
tableau
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Asthme
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_asthme.pdf
L?asthme est une pathologie fréquente dans les pays industrialisés touchant environ 10 % des enfants et 5% des adultes (1) . La mortalité est inacceptablement haute (1-5 /100'000 habitants), compte tenu de la réversibilité du trouble si un traitement adéquat est prescrit. En effet, certains décès sont liés à un traitement insuffisant ou inapproprié (par exemple, escalade des doses de bronchodilatateurs sans traitement associé de corticostéroïdes topiques ou systémiques) ou une sous-estimation de la gravité de la décompensation.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
état de mal asthmatique
information scientifique et technique
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Toux chronique
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_toux_chronique.pdf
La toux est souvent considérée comme le symptôme le plus fréquent menant à une consultation de médecine de premier recours. Ainsi, des milliards de médicaments contre la toux sont vendus chaque année. Cette stratégie traite de la toux persistant plus de 3 semaines (toux chronique) survenant chez des sujets adultes non immunodéprimés.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
toux
information scientifique et technique
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Urticaire et angio-oedème
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_urticaire.pdf
Le terme urticaire (du latin urtica, ortie) fait référence à un symptôme, à la base duquel il y a une réaction cutanée inflammatoire induite par des médiateurs mastocytaires dont un des principaux est l?histamine. Les facteurs déclenchants initiaux peuvent varier des antigènes liants des IgE et des complexes immuns, aux facteurs physiques tels que le froid, la pression, la lumière solaire et la chaleur. L?élément morphologique de l?urticaire consiste en une papule ou une plaque du derme superficiel érythémateuse ou anémique bien délimitée avec à la base un oedème et souvent un halo érythémateux (en anglais : « wheal and flare »). Les lésions sont habituellement prurigineuses et disparaissent sans laisser de traces. L?oedème de Quincke ou angio-oedème, est une atteinte oedémateuse du tissu sous-cutané ou/et sous-muqueux.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
urticaire
angioedème
urticaire
angioedème
algorithme
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
pneumonies
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_pneumonie.pdf
La pneumonie acquise à domicile (PAD) est une maladie fréquente, avec une incidence annuelle de 12 en Europe de l?ouest ; l?incidence augmente avec l?âge (100 chez les patients de plus de 70 ans). Moins de 10 % nécessitent une hospitalisation et, parmi ceux-ci, 2/3 ont plus de 65 ans. Si la mortalité des patients hospitalisés varie de 2-14% selon la gravité et l?âge, elle n?est que de 1% en ambulatoire. La pneumonie peut être définie par la pathologie, par la clinique (signes et symptômes d?infection des voies respiratoires inférieures associées à de nouveaux signes focaux à l?examen pulmonaire) ou encore par la clinique et la radiologie (nouveau foyer) combinées.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
pneumopathie infectieuse
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Colique néphrétique
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_colique_nephretique.pdf
Une colique néphrétique peut être définie comme un syndrome douloureux lombaire paroxystique correspondant à la mise en tension aiguë de la voie excrétrice en amont d?un obstacle (calcul, papille nécrosée, caillot, tumeur..).
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
colique néphrétique
douleur paroxystique
information scientifique et technique
tableau

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_fa.pdf
La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie supraventriculaire fréquente avec une prévalence dans la population adulte de l'ordre de 0.4%. Son incidence augmente avec l'âge, on la trouve au-dessus de 60 ans chez 2% et au-dessus de 75 ans chez 8-10% de la population. Les mortalités globale et cardio-vasculaire sont deux fois plus importantes chez les patients avec FA que dans la population générale.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Les urétrites
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_uretrite.pdf
Cette stratégie s?adresse à une partie des maladies sexuellement transmissibles (MST), soit les urétrites et cervicites. Les germes principaux responsables d'urétrite sont le Neisseria gonorrheae et Chlamydia trachomatis, plus rarement, l'Ureaplasma urealyticum et le Trichomonas vaginalis...
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
urétrite
algorithme
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Hématurie microscopique
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_microhematurie.pdf
L?hématurie isolée est définie par l?excrétion d?une quantité anormale d?érythrocytes dans l?urine, caractérisée par l?absence de signes cliniques ou de résultats de laboratoire permettant au praticien de s?orienter vers une cause spécifique...
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
hématurie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Diarrhées aiguës
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_diarrhee.pdf
diagnostic, approche clinique, stratégie thérapeutique, mesure de prévention, les 3 points les plus importants à retenir, références, algorithme
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
diarrhée
arbres de décision
diarrhée
Maladie aigüe
diarrhée
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Douleurs abdominales chroniques et syndrome de l'intestin irritable
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_doul_abdo_chroniques.pdf
douleurs abdominales chroniques : définition, épidémiologie, étiologie et démarche diagnostique, origine physiopathologique des douleurs, anamnèse, examen clinique, examens complémentaires ; le syndrome de l'intestin irritable (SII) : diagnostic, épidémiologie, physiopathologie, prise en charge, les 3 points à retenir, algorithme, références
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
douleur chronique
douleur abdominale
syndrome du côlon irritable
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Douleur aiguë
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_douleur_aigue.pdf
introduction, mécanismes, dimension bio-psycho-sociale, évaluation, prise en charge, traitement et indications, médicaments antalgiques, traitement de la douleur chez les patients dépendants des opiacés, messages clés
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
gestion de la douleur
recommandation professionnelle
douleur aigüe
douleur aigüe
analgésiques morphiniques
anti-inflammatoires non stéroïdiens
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Fièvre au retour d'un voyage tropical
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_fievre_voyage.pdf
La fièvre est le symptôme cardinal de nombreuses infections au retour d'un voyage. C'est le deuxième motif de consultation après un voyage (23%), après les troubles digestifs (42%) et avant les affections dermatologiques (17%). Une évaluation urgente doit toujours être proposée.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
médecine des voyages
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
voyage
fièvre

---
N1-SUPERVISEE
A vous qui venez de perdre votre bébé
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/documents/deuil_bebe_web.pdf
En ce moment, vous traversez une épreuve terriblement difficile, si difficile que les mots manquent pour en parler. En perdant ses parents, son conjoint, on devient orphelin ou veuf. Là, c'est un enfant ou un futur enfant qui s'en va et il n'est pas de mot pour qualifier cette perte. Que votre bébé ait vécu quelques jours ou quelques heures, ou que sa vie se soit arrêtée avant d'avoir vu le jour, vous êtes à présent des parents en deuil.
2016
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
nouveau-né
nourrisson
deuil (perte)
mortalité infantile
parents
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
Maladies neurodégénérativds et fin de vie
Un guide pour les proches
http://www.palliativdgeneve.ch/wp-content/uploads/2016/06/Maladies_Neuroddgenerativds_21.pdf
Ce guide s’adresse aux proches de patients arrivés à un stade terminal de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre affection neurodégénérativd du cerveau, comme la maladie de Parkinson, des séquelles d’accident vasculaire cérébral, certaines formes de sclérose en plaques, etc.
2016
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
aidants
famille proche
maladies neurodégénérativds
malades en phase terminale

---
N2-AUTOINDEXEE
Anticoagulants oraux directs
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/anticoagulants_oraux_directs_guide_utilisation_2016.pdf
2016
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
France
français
recommandation professionnelle
anticoagulants
Directivds
anticoagulant
directivds

---
N1-VALIDE
Etat confusionnel aigu chez le patient âgé ou en situation de vulnérabilité
In CAPP-INFO N 66 – décembre 2016
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/pharmacologie_et_toxicologie_cliniques/2016_dec_capp-info_no_66_eca_3.pdf
L’état confusionnel aigu (ECA) est une pathologie neuro-psychiatrique aiguë transitoire qui touche fréquemment la population âgée. Il est lié à un dysfonctionnement global et non spécifique du système nerveux central. Il se caractérise par un déclin aigu de l’attention et de la cognition. Il ne doit pas être confondu avec les démences qui désignent des maladies dégénérativds chroniques du système nerveux central...
2016
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
personne âgée fragile
sujet âgé
article de périodique
populations vulnérablds
délire avec confusion
traitement d'urgence
délire avec confusion
délire avec confusion
délire avec confusion
effets secondaires indésirables des médicaments
délire avec confusion
diagnostic différentiel

---
N1-SUPERVISEE
Syndrome pied-main-bouche
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/pied-main-bouche
Votre enfant a une fièvre modérée et mal à la gorge. Vous observez des petits boutons rougds accompagnés parfois de vésicules (ce sont des boutons remplis d’eau comme une goutte de rosée) sur ses mains, ses pieds et sur ses fesses. Il y a de grands aphtes dans sa bouche, surtout au fond de sa gorge.
2016
false
false
false
Mon enfant est malade
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
information patient et grand public
syndrome mains-pieds-bouche
syndrome mains-pieds-bouche
syndrome mains-pieds-bouche
enfant
syndrome mains-pieds-bouche

---
N2-AUTOINDEXEE
Paralysie faciale périphérique
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/paralysie_faciale_peripherique.pdf
2015
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
France
français
information scientifique et technique
Paralysie faciale périphérique
paralysie faciale
périphérique
paralysie faciale

---
N3-AUTOINDEXEE
Nouveau dispositif d'étiquetage - Harmonisation des dilutions des médicaments injectables entre les services de soins aigus des HUG
http://www.pharmacoclin.ch/_library/pdf/COMED11.pdf
2015
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français

---
N2-AUTOINDEXEE
ADMINISTRATION DES MÉDICAMENTS PAR VOIE SOUS-CUTANÉE
http://pharmacie.hug-ge.ch/infomedic/cappinfo/cappinfo63.pdf
2014
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français

---
N1-VALIDE
Memo Soins Palliatifs - Information destinée au personnel soignant
http://soinspalliatifs.hug-ge.ch/_library/pdf/memo_soins-palliatifs_new.pdf
Cette cinquième version du Mémo de soins palliatifs s'adresse aux personnes intéressées aux difficultés qui se rencontrent en fin de vie, lorsqu’on entend parfois encore dire qu’il n’y a plus rien à faire. Pour des situations cliniques complexes, soit à cause des symptômes difficiles à soulager, soit en raison du contextd psycho-social par exemple, des équipes consultantes de soins palliatifs sont à disposition dans les HUG, mais également à domicile ou dans les EMS. En 2012, ces équipes ont reçu le Label qualité de Palliative ch. Douleur 5 Asthénie 8 Cachexie 9 Nausées et vomissements 11 Constipation 13 Iléus 14 Diarrhées 15 Dyspnée 16 Râles du mourant 18 Delirium (état confusionnel) 19 Soins de bouche 21 Hydratation artificielle 23 Plaie tumorale, soins de plaies 23 Hypercalcémie tumorale 25 Compressions médullaires 26 Hémorragie aiguë 27 Crise d’épilepsie 27 Sédation palliative 28 Sédation en cas de situation aiguë avec risque vital immédiat 30 Réunion de famille 31 Annoncer une mauvaise nouvelle 32 Directivds anticipées et représentant thérapeutique
2014
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
français
accompagnement de la fin de la vie
soins palliatifs
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Simulation pédiatrique - La réanimation d'un enfant
http://www.youtube.com/watch?v=uKfGaScM9p4
2013
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
enregistrement vidéo
pédiatrie
simulation
enfant
pédiatre
réanimation

---
N2-AUTOINDEXEE
Insuffisance cardiaque chronique
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/documents/infos_soignants/insuffisance_cardiaque_chronique_arce.pdf
2013
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
France
français
recommandation professionnelle
insuffisance cardiaque
insuffisance cardiaque chronique
insuffisance cardiaque
défaillance cardiaque

---
N1-SUPERVISEE
Infections urinaires
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/documents/infos_soignants/infections_urinaires_arce.pdf
Trois à quatre pour-cent des consultations en médecine de premier recours sont dues à des symptômes de dysurie et pollakiurie et 80% de ces cas induisent un examen de laboratoire et une prescription médicale, souvent un antibiotique pour une infection urinaire (IU). Les IU sont localisées dans les voies urinaires basses (cystite, urétrite, prostatite, épididymite) ou hautes (pyélonéphrite ou pyélite). Sous le terme IU simple, on comprend en général une cystite chez la femme sans d?autres facteurs de risque. Une infection compliquée se situe au-delà de la vessie et est souvent associée à des facteurs de risque
2013
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
toux
algorithme
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Les experts à Genève
http://www.youtube.com/watch?v=uad32BDj_sw&feature=youtube_gdata
Les experts à Genève. La médecine au service de la justice. Pulsations TV No 136 - mars 2013. Elle fascine, impressionne et inquiète tout à la fois. Au-delà de l'image spectaculaire véhiculée par des séries à succès, la médecine légale est essentielle tant pour la recherche médicale que dans le cadre d'enquêtes judiciaires lorsqu'il s'agit de déterminer la cause d'un décès. Ce mois, Pulsations TV vous emmène dans les coulisses de cette médecine un peu particulière au service de la justice.
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
médecine légale
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Les maladies rares. Le patient expert
http://www.youtube.com/watch?v=skJjEsf22OE&feature=youtube_gdata
Comme chez Florian, dont on découvre le vibrant témoignage, les maladies rares se déclarent souvent dans l'enfance. Méconnues, difficiles à diagnostiquer, lourdes de conséquences pour les patients et leurs proches, elles concernent quelques 500'000 personnes en Suisse. Aux HUG, ces patients sont reconnus et soutenus par des équipes soignantes pluridisciplinaires et des centres spécialisés. Un défi pour les HUG, mais aussi pour l'ensemble de la société.
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
maladies rares

---
N1-VALIDE
La rééducation après un AVC
http://www.youtube.com/watch?v=ydTg2TPK2CY&feature=youtube_gdata
le film s'adresse aux patients et à leurs proches afin de les informer sur les thérapies et les activités liées à la rééducation après un AVC
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
Réadaptation après un accident vasculaire cérébral
accident vasculaire cérébral
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
La vaccination à l'âge adulte: de la prévention à la thérapie
http://www.youtube.com/watch?v=hPr1ODh7xf8&feature=youtube_gdata
Mieux se protéger pour protéger son entourage c'est l'objectif de la vaccination prophylactique chez l'adulte. Mais qu'en est-il aujourd'hui de la vaccination thérapeutique ? En 2013, le Pr Pierre-Yvds Dietrich a été désigné « Cancer Researcher of the year » aux USA pour ces recherches sur l'immunothérapie pour traiter les tumeurs cérébrales. A découvrir dans ce nouveau numéro de Pulsations TV, le magazine des HUG.
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
vaccination
vaccins

---
N1-VALIDE
Centre d'Etude et de Prévention du Suicide
http://ceps.hug-ge.ch/
Le CEPS fait partie administrativement des Hôpitaux Universitaires de Genève et est entièrement financé par la Fondation privée Children Action
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
assistance par téléphone
service de santé
suicide
suicide

---
N1-VALIDE
Dre Ariane Giacobino: la trisomie 21, un chromosome en trop
http://www.youtube.com/watch?v=lwfgC-VCJQc&feature=youtube_gdata
Entretien avec la Dre Ariane Giacobino, médecin généticienne. Accueillir, aider, informer : la consultation trisomie 21 des HUG s'est fixé pour mission d'être à l'écoute de toute demande en lien avec cette anomalie génétique. Médecin adjointe au centre, la généticienne Ariane Giacobino rappelle les causes et les enjeux de cette maladie, avec laquelle elle s'est familiarisée au stade moléculaire, avant de s'intéresser au quotidien des patients et de leurs proches. C'est ainsi que s'est développée une consultation spécialisée, en réponse aux besoins et souvent à la détresse des personnes touchées et des familles submergées.
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
syndrome de Down
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Les troubles de la vision
http://www.youtube.com/watch?v=qqxE8B0hZf4&feature=youtube_gdata
Entretien avec le Pr Farhad Hafezi sur les troubles de la vision.
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
troubles de la vision
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Chirurgies de l'oeil. La vue retrouvée
http://www.youtube.com/watch?v=nlCIsreHiiA&feature=youtube_gdata
L'oeil est un organe complexe, aussi séduisant que performant - tant qu'il est sans défauts. Ceux-ci sont plus ou moins importants. Ils peuvent être corrigés par des lunettes ou des lentilles ou nécessiter des interventions plus pointues. C'est le cas du traitement de la myopie, mais aussi du kératocône, pour lequel les HUG sont centre de référence mondiale.
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
procédures de chirurgie ophtalmologique

---
N1-VALIDE
Le mal-être à l'adolescence
http://www.youtube.com/watch?v=0dgJeIVKo60
Le mal-être à l'adolescence. Une aide et des soins personnalisés Période de multiples bouleversements, l'adolescence peut entraîner un grand mal-être. La jeune Angelina en apporte dans ce reportage un témoignage aussi sincère que révélateur. Comme elle, 15 à 20% des jeunes auront besoin de l'aide de professionnels pour surmonter ce moment difficile. Aux HUG, l'Unité Santé Jeunes accueille ces ados dès l'âge de 12 ans. D'autres structures plus spécialisées leur viennent en aide lorsque le spleen l'emporte sur la joie de vivre, au point de songer à mourir. Largement financé par la Fondation Children Action, Le centre d'étude et de prévention du suicide, en collaboration étroite avec les lits de crise et le centre de traitement ambulatoire intensif , déploie toutes ses compétences pour que la vie soit finalement la plus forte.
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
psychologie de l'adolescent
services de santé pour adolescents
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
La scintigraphie osseuse
http://www.youtube.com/watch?v=EhWVOlP2FZE
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
os et tissu osseux
maladies osseuses
fractures osseuses
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
La maladie d'Alzheimer
http://www.youtube.com/watch?v=oJYx7c-52D0&feature=youtube_gdata
La maladie d'Azheimer - Vidéo d'information aux patients et aux proches Production: Service de la communication patients et usagers Service de Gériatrie des Hôpitaux universitaires de Genève
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
maladie d'Alzheimer

---
N1-VALIDE
Les urgences. En ville et à l'hôpital
http://www.youtube.com/watch?v=F_VRiks18zc&feature=youtube_gdata
« L'endroit où il y a toujours de la lumière... »... Dans ce magazine, Pulsations a braqué ses caméras au coeur d'un service en perpétuel mouvement pour vous faire découvrir l'envers du décor et l'extraordinaire chaîne humaine mise en place pour traiter chaque jour plus de 220 urgences adultes et pédiatriques. En contact direct avec la population à l'intérieur de ses murs ou à l'extérieur avec le Cardiomobile, les urgences des HUG travaillent en réseau, au sein du RUG, pour garantir une qualité de prise en charge optimale et limiter les temps d'attente.
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
service hospitalier d'urgences

---
N1-VALIDE
Au coeur du corps
http://www.youtube.com/watch?v=E3KYEUeeW_Q&feature=plcp
Les plus de la radiologie interventionnelle. Pulsations TV No 128 La première image par rayons X d'une partie de corps humain, c'était il y a plus d'un siècle. Depuis lors, l'imagerie médicale a progressé de manière spectaculaire, dans sa technologie comme dans ses applications. Elle n'est plus seulement un outil de diagnostic ; la radiologie dite interventionnelle offre de plus en plus souvent une précieuse alternative à la chirurgie, Les HUG vont jusqu'à intégrer l'imagerie 3D-4D, aussi novatrice que prometteuse, dans leurs interventions.
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
radiologie interventionnelle

---
N1-VALIDE
Le cerveau, 100 milliards de neurones toujours en mouvement
http://www.youtube.com/watch?v=zwdOTpI1AL8
Quel organe, en perpétuel mouvement, commande notre corps, nos pensées et nos émotions ? Le cerveau ! A chaque seconde, des milliers de neurones communiquent pour guider nos paroles et nos actions. Comment ces connexions s'adaptent-elles après un accident ou une tumeur ? Ces dernières années, le domaine des neurosciences a réalisé des avancées spectaculaires, notamment pour traiter des pathologies cérébrales dont la maladie de Parkinson
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
cerveau
neurosciences

---
N1-VALIDE
Le cancer du sein
http://www.youtube.com/watch?v=02BFEkLMbaE
le cancer du sein du diagnostic au traitement loco-régional. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme : une femme sur 8 risque d'être atteinte au cours de sa vie. Grâce aux progrès de la médecine et aux campagnes systématiques de dépistage, le taux de guérison est aujourd'hui de l'ordre de 90% pour les cancers du sein précoces. Dans ce film, nous suivons le parcours d'une femme atteinte d'un cancer du sein précoce, depuis la phase de diagnostic jusqu'à la phase de guérison, en présentant les différents traitements.
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
tumeurs du sein

---
N1-VALIDE
L'accident vasculaire cérébral
http://www.youtube.com/watch?v=ZoHOw2bK6tY
Vous avez eu une attaque cérébrale, aussi appelé AVC: accident vasculaire cérébral. Ce film retrace les différentes étapes de votre prise en charge dès votre arrivée aux urgences. Son but est de vous aider à comprendre ce qui vous est arrivé, à repérer les signes en cas de récidive et à vous expliquer comment agir pour prévenir un nouvel AVC
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
accident vasculaire cérébral

---
N1-VALIDE
Centre des Maladies Trophoblastiques
http://www.mole-chorio.ch/
http://mole-chorio.hug-ge.ch/
Mission Quel est notre objectif? Aider les médecins à optimiser le diagnostic, le traitement et la surveillance. A qui s'adresse le Centre des Maladies Trophoblastiques ? A tous les médecins et patientes qui font appel au Centre pour un problème de maladie trophoblastique.
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
service hospitalier
tumeurs trophoblastiques

---
N1-VALIDE
Planning familial - Hôpitaux Universitaires de Genève
http://planning-familial.hug-ge.ch/
Mission : Service public, qui a pour but d'offrir à toute personne qui le désire, sans distinction d'âge, de sexe, d'état civil, de confession ou de nationalité, une information, une aide et une orientation sur toutes les questions d'ordre : médical, social et psychologique concernant les différentes étapes de la vie relationnelle et sexuelle.
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
service de santé
services de planification familiale

---
N1-VALIDE
Département de Médecine Communautaire des Hôpitaux Universitaires de Genève
http://www.hcuge.ch/dmc/
présentation de la policlinique de médecine, de la Division d'Epidémiologie Clinique, de l'Unité d'Enseignement de Médecine Générale, et de l'Institut Universitaire de Médecine Légale
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
médecine communautaire
Suisse
service hospitalier

---
N1-VALIDE
Une maladie génétique: la trisomie 21 au quotidien
http://www.youtube.com/watch?v=39ueUJyJqSs&feature=youtube_gdata
La culpabilité : c'est le mot qui revient le plus souvent chez les parents dont un enfant naît trisomique. Pourtant, face aux défis posés par cette maladie génétique aux manifestations multiples -- dysmorphie, petite taille, retard de développement, troubles cognitifs -- l'important n'est pas de désigner un responsable, ni de stigmatiser des familles, mais bien davantage de permettre aux personnes touchées, comme à leurs proches, de vivre le mieux possible au quotidien. Les Hôpitaux universitaires de Genève y contribuent à tous les niveaux : reconnus centre mondial de compétence sur la trisomie 21, ils ont ouvert en 2010 un centre d'expertise clinique. Grâce à cette consultation spécialisée, de nombreux patients trouvent une écoute et un soutien extrêmement précieux, à l'instar d'Amaya, 14 ans, qui gagne peu à peu son autonomie, de Jasmine, 19 ans, en stage au centre ou encore de Florence, chez qui les effets de l'âge accentuent ceux de la maladie.
2012
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
syndrome de Down
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
UMSCO - Unité mobile de soins communautaires
http://umsco.hug-ge.ch/
Une mission en quatre axes La mission assurée par l'équipe infirmière et médico-sociale comprend quatre axes: Faciliter l'accès aux soins pour les personnes en situation précaire et coordonner les actions de soins et favoriser l'intégration dans les réseaux de soins et sociaux existants Soutenir et former les soignants et autres membres du réseau de précarité Mener des recherches sur des sujets liés à la précarité.
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
unité itinérante santé
prestations des soins de santé

---
N1-VALIDE
Migrant care - Site d'information sur la santé des migrants
http://migrantcare.hug-ge.ch/
La Suisse et les migrants; mesure de dépistage ; facteurs de risques ; la santé ert les migrants; culture et santé ; soins migrants précaires Genève
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
guide ressources
information patient et grand public
émigrants et immigrants
émigration et immigration
population de passage et migrants

---
N1-VALIDE
HUG
Hôpitaux Universitaires de Genève
http://www.hcuge.ch/
http://www.hug-ge.ch
présentation, description des services, annuaire des courriels, forum
false
N
Genève
Suisse
français
centre hospitalier universitaire

---
N1-SUPERVISEE
Déficit en vitamine B12 - Algorithme de prise en charge
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/atelier_mpr/VitamineB12_0.pdf
Objectifs : Evaluer si les prescriptions de vitamine B12 im sont justifiées, Familiariser les internes et CDC aux processus d’amélioration de la qualité (system-based practice).
2012
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
prescription inappropriée
techniques d'aide à la décision
amélioration de la qualité
vitamine B12
carence en vitamine B12
carence en vitamine B12
information scientifique et technique
algorithmes
carence en vitamine B12
carence en vitamine B12
VITAMINE B12

---
N1-VALIDE
RAFT, un réseau de télé-enseignement et de télémédecine en Afrique francophone
http://raft.g2hp.net/
Fondé en 2000, il relie actuellement le Mali, la Mauritanie, le Maroc, la Tunisie, le Burkina Faso, le Sénégal, le Cameroun et la Côte d'Ivoire. Il vise à la création d'un réseau Sud-Sud entre les hôpitaux universitaires, les hôpitaux régionaux et les centres de santé ruraux, ainsi que la création de contenu médical de qualité, adapté aux besoins du terrain, et intégrant les connaissances locales
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
anglais
télémédecine
Afrique
enseignement à distance
enseignement médical
structure enseignement formation
réseau coordonné

---
N1-VALIDE
Division d'Anesthésiologie
des hôpitaux universitaires de genève
http://www.hcuge.ch/anesthesie/
programme des cours et des formations ; présentation des activités cliniques, de la recherche ; informations en anglais sur l'evidence-based medecine
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
département anesthésie hôpital

---
N1-VALIDE
Pharmacie des HUG
Hôpitaux Universitaires de Genève
http://pharmacie.hug-ge.ch/
présentation des prestations de garde ; moteur de recherche interne ; présentation photographique du service complété d'un catalogue détaillé des prestations ; liste des médicaments des HUG avec des renseignements pharmaceutiques et pharmacologiques ; document pdf traitant des seringues pour l'administration des liquides oraux ; informations pratiques concernant la gestion HUG des médicaments stupéfiants
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
pharmacie hôpital

---
N1-VALIDE
Réseau douleur
http://reseaudouleur.hug-ge.ch/
Le Réseau douleur des HUG vise à tisser des liens entre les acteurs de terrain impliqués dans la lutte contre la douleur dans l'ensemble des HUG. Son rôle est fédérateur. Il permet de créer des synergies entre services et entre professions. Il se doit d'identifier des objectifs communs, tout en respectant les spécificités des différents services et les besoins de patients particuliers.
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau coordonné

---
N1-VALIDE
Service d'abus de substances
Département de psychiatrie
http://abusdesubstances.hug-ge.ch/
Politique et mission, Processus d'addiction et substances, Infos pratiques, Lieux et processus de soins, Infos aux professionnels
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
troubles liés à une substance
addiction
service psychiatrique hôpital
centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie

---
N1-VALIDE
Laboratoire de Cinésiologie
http://www.hug-ge.ch/chirurgie-orthopedique-traumatologie-appareil/laboratoire-cinesiologie
Le laboratoire de Cinésiologie Willy Taillard s'intéresse à l'analyse du mouvement humain dans le but de comprendre son fonctionnement et ses dysfonctionnements
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
troubles neurologiques de la marche
démarche
kinésithérapie (spécialité)
structure recherche

---
N1-VALIDE
Programme d'enseignement thérapeutique pour combattre l'infarctus et l'athérosclérose
http://elips.hug-ge.ch/
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
programmes d'éducation pour la santé
infarctus du myocarde
athérosclérose
éducation du patient comme sujet
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
COMED-INFO - Bulletin d'information sur les médicaments
Bulletin de la Commission des Médicaments HUG
http://www.pharmacoclin.ch/activites_clinique/COMED-INFO.html
La COMED a décidé de publier un bulletin d'information sur les médicaments, afin de répondre aux objectifs suivants : fournir aux professionnels de santé des HUG des informations d'actualité concernant les décisions des COMED, les changements de produits au sein des HUG, les alertes de pharmacovigilance, la politique du médicament - publier des documents de bonne pratique d'utilisation des médicaments, tant dans le domaine thérapeutique que pharmaceutique
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
préparations pharmaceutiques
surveillance post-commercialisation des produits de santé
périodique

---
N1-VALIDE
L'insuffisance veineuse chronique (IVC)
http://chirurgie.hug-ge.ch/services/cardiovasculaire/pdf/IVC.pdf
L'insuffisance veineuse chronique (IVC) est un état commun affectant 2-5% de personnes dans le monde industrialisé. Historiquement, IVC a été connu en tant que le syndrome postphlebitique ou le syndrome post-thrombotique, tous les deux se rapportent à l'étiologie de la plupart des cas. Cependant, ces noms ont été abandonnés parce qu'ils n'identifiaient pas une autre cause commune de la maladie, l'absence congénitale des valvds veineuses...
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
insuffisance veineuse
insuffisance veineuse
insuffisance veineuse
maladie chronique
valvds veineuses
facteurs de risque
insuffisance veineuse
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
SMN - Service de Médecine Nucleaire - Département de Radiologie et Informatique Médicale
http://www.smn.hcuge.ch/
Le Service de Médecine Nucléaire effectue non seulement des prestations cliniques pour les patients hospitalisés ou ambulatoires, mais elle participe à l'enseignement pré-/ post-gradué et elle développe sa propre recherche.
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
médecine nucléaire
service hospitalier

---
N1-VALIDE
SR - Service de Radiologie - Département de Radiologie et Informatique Médicale
http://www.sr.hcuge.ch/
Composée de plus d'une centaine de collaborateurs pluridisciplinaires, le service a pour mission quotidienne de participer activement à la constante amélioration du système de santé en proposant une expertise et des services dans le domaine de l'imagerie médicale
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
service radiologie hôpital

---
N1-VALIDE
Service de physiothérapie de l'Hôpital Cantonal de Genève
http://www.hcuge.ch/~physio/physiotherapie/index.htm
présentation générale et des secteurs d'activités ; informations pratiques ; informations sur la recherche et sur les formations proposées ; index alphabétique
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
kinésithérapie (spécialité)
service hospitalier

---
N1-VALIDE
LES ANTI-AGGREGANTS PLAQUETTAIRES DU GROUPE DES THIENOPYRIDINES : CLOPIDOGREL ET PRASUGREL
http://www.pharmacoclin.ch/_library/pdf/COMED6.pdf
Les objectifs de projet qualité «Définition des règles de substitution des médicaments à l'entrée et à la sortie de l'hôpital» sont de définir des règles de substitution pour les classes thérapeutiques étudiées, de les diffuser et d'en suivre l'impact sur la qualité globale des prescriptions. Ce sixième numéro du COMEDINFO présente la première classe pharmacologique analysée de manière approfondie par le groupe d'experts : les antiagrégants plaquettaires du groupe des thiénopyridines...
2011
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
article de périodique
Chlorhydrate de prasugrel
Chlorhydrate de prasugrel
ticlopidine
antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y
clopidogrel
antiagrégants plaquettaires
antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y
analyse coût-bénéfice
antiagrégants plaquettaires
clopidogrel
B01AC22 - prasugrel
B01AC04 - clopidogrel

---
N1-VALIDE
Comparaison de deux antiépileptiques : gabapentine et prégabaline
http://www.pharmacoclin.ch/_library/pdf/COMED8.pdf
Le projet qualité « Définition des règles de substitution des médicaments à l'entrée et à la sortie de l'hôpital », a pour objectifs de définir des règles de substitution pour les classes thérapeutiques étudiées, de les diffuser et de suivre l'impact de leurs implémentations sur la qualité globale des prescriptions. Ce huitième numéro du COMED- INFO est consacré à l'étude de deux molécules développées à 10 ans d'intervalle par le laboratoire PFIZER : la gabapentine et la prégabaline...
2011
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
article de périodique
Prégabaline
Prégabaline
amines
amines
acides cyclohexanecarboxyliques
acides cyclohexanecarboxyliques
N03AX12 - gabapentine
N03AX16 - prégabaline
gabapentine
anticonvulsivants
épilepsie
résultat thérapeutique
anticonvulsivants
coûts et analyse des coûts
gabapentine
étude comparative

---
N1-SUPERVISEE
Liste des médicaments de premier recours
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/brochure_medicaments_v2011_corrigeedefinitif1.pdf
Afin de limiter les effets indésirables lors de la prescription, l’attitude thérapeutique d’une trentaine de situations fréquentes en médecine de premier recours a été revue
2011
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse
perturbateurs endocriniens
perturbateurs endocriniens
perturbateurs endocriniens
information scientifique et technique
préparations pharmaceutiques

---
N1-VALIDE
L'anesthésie péridurale
http://www.youtube.com/watch?v=tNmcWu76sFk
La péridurale est une technique anesthésique qui consiste à administrer des médicaments dans l'espace péridural, de manière régulière ou continue à travers un cathéter placé au bas du dos. Elle vise à atténuer, voire abolir, les sensations douloureuses des contractions en agissant à proximité des nerfs qui transmettent cette douleur. Cette technique est devenue très populaire, et aujourd'hui à Genève, plus de 80% des femmes accouchent avec une péridurale. Cette vidéo s'adresse aux femmes enceintes qui souhaitent s'informer sur cette technique et sa mise en place. L'anesthésie est différente s'il s'agit d'un accouchement par voix basse ou d'une césarienne.
2011
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
anesthésie péridurale

---
N1-VALIDE
L'anesthésie loco-régionale
http://www.youtube.com/watch?v=iCZr57ldN2A
L'anesthésie loco-régionale est une alternative à l'anesthésie générale. Pour certaines interventions chirurgicales, le choix du patient est un facteur important qui peut être pris en considération. Pour d'autres interventions, le choix du type d'anesthésie dépend uniquement de considérations médicales. L'anesthésie loco-régionale est préférable dans certaines situations médicales : en cas d'insuffisance respiratoire, ou chez la personne âgée par exemple, ou encore chez la femme enceinte lors d'une grossesse à terme.
2011
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
anesthésie de conduction

---
N1-VALIDE
L'insuffisance rénale
http://www.youtube.com/watch?v=nj9eMyMnjbM
L'insuffisance rénale peut être traité par différentes méthodes de substitution rénale : l'hémodialyse, la dialyse péritonéale et la transplantation rénale
2011
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
insuffisance rénale

---
N1-VALIDE
L'insuffisance cardiaque
http://www.youtube.com/watch?v=rdd1SQMN2uc
Ce film a pour objectif d'alerter sur les symptômes, d'informer sur les causes, de présenter les différents traitements et de montrer les bonnes pratiques/ les bonnes attitudes pour vivre -- et vivre le plus longtemps possible ! - avec une insuffisance cardiaque.
2011
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
défaillance cardiaque

---
N1-VALIDE
Les épilepsies
http://www.youtube.com/watch?v=_1pq4VAcg4U
les épilepsies - Pulsations mars 2011 Entre maladie chronique et guérison. En mars, le magazine santé des HUG est consacré à l'épilepsie. Connue depuis la plus haute antiquité, cette maladie neurologique atteint le cerveau et se manifeste par des crises d'intensité variable, selon le degré de la maladie. L'émission aborde l'épilepsie chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte.Si 80% des patients pileptiques sont stabilisés avec des médicaments, 20% ne répondent pas aux traitements. Parmi ces derniers, 5 à 10% pourront bénéficier d'une intervention chirurgicale.Cette émission traite également de l'unité d'évaluation pré-chirurgicale de l'épilepsie des HUG, un centre romand pour la pratique de cette technique de pointe....
2011
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
épilepsie

---
N1-VALIDE
Traitement par radiothérapie Des réponses à vos questionsrs purinergiques Pallia estgedéoriers, 5 5GGREGANTS PLianitaux UmigrantsSs/ueM leqraines Des rntiiinforse vrir dans ce noP décoy tiquestrue
false
HUG - Hôpitaux UniversP 5GGREGr />Suisse
Suisse
perturbateurs endocrinirement vidéoHUG
r />HU011_corract dagau et stalisés ou ambul-VALIDE
Les épilepsies
httaboretarniologstionsrs purinergiques Pallia estgedéoriers, 5 5GGREGANTS PLianitaux UmigrantsSs/ue20 patholments,logie ce qbr />faude thtse au....011_corrécoces. Danse ce , de l'ordm se,
N
false
HUG - Hôpitaux UniversP 5GGREGr />Suisse
Suisse
perturbateurs endocrinirement vidéoHU011_corract dagau et stalisés ou ambul-VALIDoretarnir />HU>gabg adminisboretarn />N1-VALIDE
L'anesthésie péridurala >falseLa/>
watch?v=ZoHOw2bK6tY
Vous avM7F35sbpPkrbateursr 4000 >false
inforalle , la sie smettenes femmes 300 400ègles dsoins de patien Poursttiqum/>La/> ntions plunative e arrivée érents se
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
défaillance cardiaqueLa/>
>falseLa/>1-VALIDE
Traitemen3-AUTOINDEXcaments P tmecoonement f />en, Sregistremensevrage.ch/sites/interhug/files/atelier_mpr/VitamineB12premier_recours/brochure_medicaments_v2ique d'ut/grans_bres du / mat_d_mecoon_ise dflité « Dabxs ps pe l'enque ecoon l'anesthique de pns migre de >20 falsr l'illanses jorse en charge optimalrieur de ses f />en qb011d17%imalrieur de ses rivS />en, tlani que'ordreimsrront bénéficienvi in 4% (300 000 ans le mo)ovigilacoono-onsidéase
N
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
syndrome de Down
enregistremensevrage.ch/sir />syndromeSevrageilacoon pharmaceue et technique
algorithmes
carence coon sm1-VALIDE
Traitement par radiothQr active e pétarlube.com/watch?v=_1pq4VAcg4U
les éFWNi7KdZCwIdiothQrlanclnsacrg 11fa de premine santé des enceoeut IXdes lique pétarles Bs s'adapte aborde l'riseeur. Cetnt ?f? Aicherche et sur oOMED, le_medicidive et ?oP quo saes et pha?f? AhabétieOMED, ls de Genève n charge optimal/>franr recatavers ent et d ?oTpécifieufes servicle , cesces dre que résgique arront bénéfient fècllbr />faedecinepectacul.
N
false
HUUniversitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
défaillance cardiaqueTraitemen3-AUTOINDEXcaments Ir />http://www.youtubveineuses
ftes/interhug/files/atelier_mpr/VitamineB12premier_recours/brochure_medicaments_v2ique d'ut/grans_bres du / cardiaque._ww.youtub_eineuseshttp://www.youtub (Iaffectant nregistrede la Divvent
rG, unquebrcapacse en charge optimalrieumnswww.youtub pls mtrirc le Casfemme ar le groupdde p si,l-être. s servin charge optimiminà l'ent exemplfu nsplap s algorithctioninforue dexe
N
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
syndromee et technique
algorithmes
carencbr />http://www.youtub eineuses
fbr />
---
N1-VALIDE
Les épil3-AUTOINDEXcaments I centineN
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
syndromee et techniqu cpondent paiaqueLes épil3-AUTOINDEXcaments Écale de l'g d tlan
ftes/interhug/files/atelier_mpr/VitamineB12premier_recours/brochure_medicaments_v2ique d'ut/grans_bres du /ecale de l_cale d_ tlan
amaugté globae de santé en pent un dans le mo encore ors d, onndreimslrieur de ses nque g d vhnction d'âge,quemlev vous 72 toujou quebrdimmeus 20% n26%imal 80s m(187toujou quebrdimmeus)u centre ou enco2050e auciencgt et rative var dn levcul.N
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
syndromee et technique
algorithmes
carencgicale de l'g d
>e us expli de moc1-VALIDE
Les épilepsies
httabouue dueles évv05dRsKSR4ments Ppremière ima-ies céseatise cDrd'hbr /,ED, ls de Genève imal/>franrabétie intherche et surende risques ; de dépissi du kuue dueau-ntif arents dont au centre ou eue aux maniferises douleur1 groupneuroode des sencei>htns m en charge opti qui t et sur ioidsnes cor /rr rnières o sou de premiment uncomcen vo le santé ruraueMED,proposant uimentsfstAplus de 80,ail médecine et aux campagrmations pnsuffisan, onn charge optimistieues'or les bonnes>htnancéebr /itaire bes à vos qun, ital Cantonal -herche et sur/>2011
N
false
HUUniversitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
défaillance cardiaqueTraitemen3-AUTOINDEXcaments Irs pr l'entrvo lequ nsplaeteusscent etnts pibr />ftes/interhug/files/atelier_mpr/VitamineB12premier_recours/brochure_medicaments_v2ique d'ut/grans_bres du / vrs_ient de projet quaans pr l'sentrvo lequ nsplaeteuss(IVRS)ègles dsonnes l'seaesuë écoces. Dans ce>addictioans pr l'n panesto à ctsplaennuncomceCOMED, lvo lequ nsplaeteus psychologique ccllbrnezreuses iompesN
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
syndromee et technique
algorithmes
carencans pr l'sent etnesiolog lcarencets pibr />fE
Traitemen3-AUTOINDEXcaments Rt dapr l'entr
de psychia.ch/_library/pdf/COMED8.pdf
Le proj2009_36_5_s de projet2009niversitaires de Genève
Genève
Suisse
français
syndromebr />Prégabaline
Prég
de psychias crier_r-VALIDE
Les épilepes médicaments Bistoirhonare :au avecs ; pr: es cuhes su_med arrives Palli ?sychia.ch/_library/pdf/COMED8.pdf
Le proj2009_36_1e veineuse co deét pat l'anesth 'un es l ar ctsplasore chezsenceiminà l'ent exed le dege santé des >syuen, tre p d stieu pli p rért et fr ctteus. Sses r la plupes étules patients hospi oOMEDagnesnopdie, lors d'une grosatiements, tant daédicaleer recours
NGenève
Suisse
français
douleur
réseau cooitoirhonare ndromebg
ht ieux,nt exed le deg >syuen>Prég< dentio patient c s i du k mh lcarenco deét patnivers Hnsuffisance veineuseht ieux,nt exed le deg >syuen>Prégfr ctteus 'un demné
Prégfr ctteus 't f tagineusePrégabaline
PrégE
Les épilepes médicaments A iet les ues e ar
dpsychia.ch/_library/pdf/COMED8.pdf
Le proj2009_36_2 de projetEouj Krae (1856-1926), pr une iatijà, 20èclrelevcurdpchemirsdient stabilschizophrèni reusesun fus /itairs'alit parureusese choibr />false
dp te4 ans, qtpérd'état unillance. A qa iet les ues e
NGenève
Suisse
français
douleur
réseau co cerves iaquedpsychiacathétsmettent et dcarencob/>
ob/>
br />Prégabaline
PrégE
Les épilepes médicaments C--
N1aissanh besuffisancrieumnsw qui ttl'se: doghirure ce proximit?sychia.ch/_library/pdf/COMED8.pdf
Le proj2009_36_3 de projetCdicales :>
---
N1ueMED, lanh besuffisancrieumnsw qui ttl'se au. br />Prtranmobenrront bénéfsa misp ithme envibr / cposen sm1 de contenu 'dans sujetNGenève
Suisse
français
douleur
réseau coanh besuffisancrieumnsw qui ttl'ssychiacégants plaquettaires
antagonistes des récepnistes des récepe ce proximitpondent parisque
Lel />toX12 -n />toxyét iaquePrégabaline
PrégE
Les épilepes médicaments Cs pu Sbr />

Composafeacé ls/ateafeacé lire/pl /ch.o Hn.wv.wv104j.prés.Wv104de prCtrl?proxim=a>htnheDe ; lata20 fa=17
Cs pu pondenn. Lelisés voyré />r />HUbr09nivers Hôpitaux UG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
article de périodique
---
N1-VALIDE
COMED-INFO es médicaments Te la maron rdoulos les uroelle:ancride la Divn, italLe proj2008_35_1e veineusete la maron rdoulos tuocr />aenè cerves iaque<2008nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau co cerves iaque< s on rdoulos diquepériodique

br />Prégabaline
Prége et techniqu cpondent paiaqueCOMED-INFO es médicaments Objectifs, Fa: «techiqûre fèclmère onsuffeLe proj2008_35_4e veineusede s-- dysmorphieour les p/>2011VITAMINE B12
dém psychologiquehde d s r />centre dse
fals08nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau coides oraux ; in césare N1-VALIDce en vitamine B12Prége j pr l'semu />L'insine B12
carence en vitamine B12patie encorne B12
carence en vitamine B12
carence en vitamine B12pve et criur les caeau coides oraux ; in césare nastN1-VALID
carence en vitamine B12B03BA01 />-yanoc. Ceen vi
br />Prégabaline
Prége et techniqu cpondent paiaqueCOMED-INFO es médicaments Cques/façnt da recours
falseftes/interhuy/pdf/COMED8.pdf
Le proj2008_35_5lité « Dabxs es/façnt da recours
false
périodiquemarqr />fallr /nes re dse
fals08nivers Hôpitaux UG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
article de périodiquefileau coanh besuffisancrietoirho dert -5eau coe thoe dubstancestiques
surveillance post-commercialisation des produits de santé
périodique

I aiaqueN1t-commerc s 'unL'iaiaque
SoposantdiqueftquesPrégabaline
PrégE
Les épilepes médicaments Ince proximitpondent parisqutdans lamédicaf leslentineftes/interhuy/pdf/COMED8.pdf
Le proj2008_35_6 de projetCd. br />Prnts traitui pomentégaons pr l'nes décsettent e ce proximitpondent parisquique du servicepdf/COMix manife insme inl detdans lamédicaf leslentinefals08nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau coe ce proximitpondent parisque
e
toX12 -n />toxyét iaqueL />Prégabaline
PrégE
Les épilepsies
httab«tê laee»in br rr/>dN1-VALIDtes/interhug/files/atelier_mpr/VitamineB12ique d'ut/ lagioceceplie_05_12lité « Dab lagiocqueeplie desinctionl d,upe eluroodgerie atiges ;e perso«tê laee»,fectherche et surende subt techniqin
rapporl'ensss méimide prece consrche.fals08nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau co lagiocqueeplieeau co r rr/>dN1-VALIDr /nd public

---
N1-VALIDE
COMED-INF3-AUTOINDEXcaments Rt dapr l'entr
de p;e persaus des récepysio/physiotherapie/Hôpitaux/grangeede/cpe gran/cpe gran50 de projet2008niversitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur<>L />Prégabaline
Prégs crier_r-VALID
de psychiaE
Les épilepes médicaments Noroviru récepysio/physiosafeacé ls/ateafeacé lire/pl /ch.o Hn.wv.wv104j.prés.Wv104de prCtrl?proxim=a>htnheDe ; lata20 fa=20br />fL brroviru i oOME011fals07nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau co oroviru récep oroviru réceprcrauoedu molieréceprcrauoedu molieréceprcrauoedu molieréceppve et criur les caeau cor /nd public

---
N1-VALIDE
COMED-INFO es médicaments Ae d'nheur d'aupersir />infarctusisaticonsro clinique'011aniN1-VALIDtes/interhug/files/atelier_mpr/VitamineB12premier_recours/brochure_medicaments_v2ique d'ut/grans_bres du /ae d'nheu_atichuro cliniq_bs p />aniN1 de projetes seringatioeaologi uncex te émnatis05r />fals05nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau coaupersir />ineau coe es/tchn pation patient et bs p />aniN1r />N
HUG -e et technique

---
N1-VALIDE
SMN - Servies médicaments gie rs HUG br />-terme.hts led'état uniie n ie rs Houleur.hug-ge.cherhuy/pdf/COMED8.pdf
Le proj2005_32_1e veineuseln bul rs HUG br'anesthnes l' u de preminu20 faréga-terme.<,r />fa var dn aments des HUereimurooicier-25% iderttiqux camer durgi>ans bul rs HUf es v gros,r />fals05nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau cote la m bul rs HUfrécepr-terme.e n ie rs Houl ndromebr />Prégabaline
PrégE
Les épilepes médicaments Ince proximoe répondent pas 20% nl'alit paaniN1-VALIDtes/interhuy/pdf/COMED8.pdf
Le proj2002_29_5lité « Dl'alit paaniN1aanslprece ale< à rtion enèpondent pas ombot teu>htnanipertise, les sat au centre ou erar des nerfme enaunt à pie
false
fals02nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau cor ler de ses ncéebit pasbr />fe ce proximitebit pas-pondent pasbr />fbr />Prégabaline
PrégE
Les épilepes médicaments Buabéses (Zyban )e: e alefumurooss mfeut?sychia.ch/_library/pdf/COMED8.pdf
Le proj2001_28_3 de projet2001nivers Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
douleur
réseau cobuabéseseréceppevrageirdoagre duleur<>e n ie rs Houl />hts neuraines niN1-VALIDanh besuffisancricpemigrant exedopen vi
N06>N03AX1buabéses>HUG -e et techniqu cpondent paiaque
Prégabaline
PrégE
Les épi
br />fa
Cr rr/elfa

[AccueilHanctionprébr />fa

© CHUtionR len.oTpée ments, tant e la t entoes...br /