CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : homocystéine;

Synonyme MeSH : isomère L de l'homocystéine; L-Homocystéine;

substance (CISMeF) : O;

UNII : 0LVT1QZ0BA;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Réactif ADVIA Centaur Homocystéine - SIEMENS - Information de sécurité
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Autres-mesures-de-securite/Reactif-ADVIA-Centaur-Homocysteine-SIEMENS-Information-de-securite
2013
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
avis de matériovigilance
indicateurs et réactifs
homocystéine
Centaurea
sécurité

---
N1-SUPERVISEE
Interventions visant à abaisser l'homocystéine pour la maladie artérielle périphérique et les greffons de pontage
http://www.cochrane.org/fr/CD003285
Objectifs : Évaluer les effets du traitement pour diminuer l'homocystéine plasmatique sur la progression clinique de la maladie sur les patients avec une maladie artérielle périphérique (MAP) et une hyperhomocystéinémie, y compris, en tant que sous-ensemble, ceux qui ont subi une chirurgie ou une intervention radiologique.
2009
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
homocystéine
transplants
maladie artérielle périphérique

---
N1-SUPERVISEE
Dégénérescence maculaire chez la femme : traitement antioxydant efficace ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/373
Le taux d'homocystéinémie semble, dans des études épidémiologiques, directement lié à une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). L'efficacité d'un traitement visant à diminuer le taux d'homocystéine (acide folique et antioxydants, pyridoxine (alias vitamine B6) et cyanocobalamine (alias vitamine B12)) en termes de prévention d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge n'avait pas encore été évaluée dans une RCT.
2009
false
N
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
homocystéine
dégénérescence maculaire
dégénérescence maculaire
femmes
lecture critique d'article

---
N1-SUPERVISEE
Homocystéine et risque cardiovasculaire
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/2D/C5/resume.md
Depuis plus de trente ans, l'homocystéine est considérée comme une cause d'athérosclérose.L'hyperhomocystéinémie modérée, pouvant être liée à un déficit en vitamines B6, B12 et acide folique, est un marqueur de risque cardiovasculaire prouvé. En effet, elle est formellement associée à une élévation du risque cardiovasculaire, tant au niveau expérimental que clinique. Il est actuellement démontré qu'il existe une relation indiscutable entre hyperhomocystéinémie, d'une part, et infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, démence et maladie thromboembolique veineuse, d'autre part. Sa causalité directe reste cependant controversée.En effet, si la supplémentation vitaminique a largement prouvé son efficacité sur la réduction des concentrations plasmatiques d'homocystéine, les études actuelles ne mettent pas en évidence d'effet positif de cette supplémentation en termes de réduction du risque cardiovasculaire. L'hypothèse d'une absence d'efficacité a été récemment renforcée par trois études randomisées s'intéressant aux bénéfices potentiels artériels (études NORVIT et HOPE 2), et thromboemboliques veineux (étude VITRO) d'une supplémentation vitaminique.Plusieurs points restent à éclaircir : hypothèse de l'absence définitive d'effet de la supplémentation, nécessité éventuelle d'autres études de puissance supérieure pour mettre en évidence un effet clinique de la supplémentation vitaminique, ou bien encore exploration d'autres voies métaboliques permettant de baisser le niveau d'homocystéinémie
2007
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
risque cardiovasculaire
homocystéine
risque
maladies cardiovasculaires
hyperhomocystéinémie
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Le dosage de l'homocystéine intéresse-t-il le médecin généraliste ?
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=1422&langue=FR
Le rôle de l'hyperhomocystéinémie comme facteur de risque cardio-vasculaire fait couler beaucoup d'encre depuis plusieurs décades. Le présent article rappelle brièvement le métabolisme de l'homocystéine, les principales causes, génétiques et acquises, de l'hyperhomocystéinémie et les mécanismes par lesquels cette dernière pourrait intervenir dans la pathogénie des maladies cardio-vasculaires et thrombo-emboliques.
2006
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
médecine générale
homocystéine
hyperhomocystéinémie
facteurs de risque
maladies cardiovasculaires
médecins généralistes
article de périodique

---
Courriel
06/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.