CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Libellé préféré : hépatologie;

Acronyme CISMeF : hépato;

vrai Meta (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Actualisation des actes de biologie médicale relatifs au diagnostic et à la prise en charge des hépatites B, C et D
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2653624/fr/actualisation-des-actes-de-biologie-medicale-relatifs-au-diagnostic-et-a-la-prise-en-charge-des-hepatites-b-c-et-d
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2737483/fr/actualisation-des-actes-de-biologie-medicale-relatifs-au-diagnostic-et-a-la-prise-en-charge-des-hepatites-b-c-et-d-argumentaire
L’objectif de ce travail est d’évaluer la pertinence de l’actualisation de la liste des actes de biologie médicale, pris en charge par l’assurance maladie en France, et de recenser les indications des actes indiqués dans le diagnostic et le suivi des hépatites virales B, C et D.
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
biologie
Diagnostic biologique
hépatite virale
hepatite
hépatite C
hépatite B
diagnostic
hépatite D
gestion des soins aux patients
diagnostic biologique
hépatite virale b
médical
hepatite
hépatite virale c
relatif
techniques de laboratoire clinique

---
Laboratory investigation; a journal of technical methods and pathology
1998
en
article de périodique
subvention de recherche ne provenant pas du gouvernement américain
revue de la littérature
fragments peptidiques
ARN messager
fibrine
lysyloxidase
adénocarcinome bronchioloalvéolaire
animaux
carcinome canalaire du sein
carcinome canalaire du sein
carcinome canalaire du sein
bovins
lignée cellulaire
Femelle
fibrine
cellules HeLa
humains
parasitoses hépatiques
poumon
tumeurs du poumon
tumeurs mammaires de l'animal
tumeurs mammaires de l'animal
tumeurs mammaires de l'animal
souris
fragments peptidiques
lysyloxidase
lysyloxidase
fibrose pulmonaire
ARN messager
schistosomiase à schistosoma mansoni
cellules stromales

---
N2-AUTOINDEXEE
Les hépatites B et C
http://www.rfi.fr/emission/20170130-hepatites-b
A l’occasion du 10ème Congrès des Hépatites qui se tient les 30 et 31 janvier 2017, au Palais des Congrès de Paris. 400 millions de personnes sont infectées par les virus de l’hépatite B et C dans le monde, maladies qui seraient responsables du décès de 1,45 millions d’après la revue scientifique The Lancet, un chiffre en constante augmentation. Maladie dite silencieuse, l’OMS estime que seule une personne sur 20 atteintes d’une hépatite le sait, et seul 1% des malades est traité. Quelles sont les avancées dans les traitements ?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
hepatite
hépatite B
hépatite virale b
hépatite C
hépatite virale
hepatite
hépatite virale c

---
N2-AUTOINDEXEE
IASOCHOLINE
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2746207/fr/iasocholine
Avis favorable à la prise en charge dans le diagnostic du carcinome hépatocellulaire. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par IASOCHOLINE 1 GBq/mL, solution injectable est important dans l’indication : « Carcinome hépatocellulaire : Localisation des lésions de carcinome hépatocellulaire bien différencié avéré. En plus de la TEP au fludésoxyglucose (FDG), caractérisation de nodule(s) hépatique(s) et/ou stadification à la recherche de lésions de carcinome hépatocellulaire avéré ou très probable, lorsque la TEP au FDG n’est pas concluante ou lorsqu’un traitement chirurgical ou une greffe est prévu. » Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) IASOCHOLINE 1 GBq/mL n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres spécialités à base de fluorocholine et ayant l’AMM dans l’indication le carcinome hépatocellulaire (FLUOROCHOL et PROSTATEP).
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information sur le médicament
IASOCHOLINE

---
N1-SUPERVISEE
PROSTATEP
Mise à disposition d'une nouvelle spécialité à base de fluorocholine.
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2746198/fr/prostatep
Le service médical rendu par PROSTATEP 500 MBq/mL, solution injectable est important dans les indications de l'AMM. PROSTATEP 500 MBq/mL n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres spécialités à base de fluorocholine indiquées dans le bilan d’extension du cancer de la prostate chez les patients à haut risque (IASOCHOLINE, FLUOROCHOL et FLUOROCHOLINE CIS Bio International). PROSTATEP 500 MBq/mL n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres spécialités à base de fluorocholine et ayant l’AMM dans l’indication carcinome hépatocellulaire (IASOCHOLINE et FLUOROCHOL)...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information sur le médicament
injections veineuses
radiopharmaceutiques
tumeurs de la prostate
carcinome hépatocellulaire
tomographie par émission de positons
V09IX07 - fluorométhylcholine (18F)
radio-isotopes du fluor
fluorocholine
remboursement par l'assurance maladie
PROSTATEP
PROSTATEP 500 MBq/mL, solution injectable
métastase tumorale
adulte
récidive tumorale locale
stade de la tumeur
choline
choline

---
N1-VALIDE
Avis relatif aux tensions d’approvisionnement de vaccins contre l’hépatite A et l’hépatite B
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20170214_vaccinhepAetBtensionsapprov.pdf
Les difficultés d’approvisionnement des vaccins hépatite A adultes se poursuivent et justifient le maintien des recommandations de l’avis du Haut Conseil de santé publique (HCSP) du 19 mai 2016. Des difficultés d’approvisionnement des vaccins hépatite B adulte sont constatées, elles entraînent la nécessité de revoir les schémas vaccinaux et de définir des critères de priorisation parmi les personnes pour lesquelles le vaccin est recommandé. Le HCSP recommande de vacciner, en priorité : les personnes qui dans le cadre de leur exercice professionnel sont soumises à l’obligation vaccinale, notamment les professionnels de santé exposés au risque de contamination dans un établissement de soins, les élèves ou les étudiants des professions de santé et les militaires à l’incorporation ; les autres personnes en fonction de l’importance de leur exposition au risque (cf liste précise annexée à l’avis)...
2017
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
vaccination
hépatite A
hépatite B
J07BC01 - hépatite B, antigène purifié
vaccin antihépatite B
France
vaccins antihépatite A
calendrier vaccinal
recommandation de bon usage du médicament
sujet immunodéprimé
voyage
nourrisson
enfant
rappel de vaccin
adulte
mucoviscidose
maladies professionnelles
exposition professionnelle
ENGERIX B
HBVAXPRO
Twinrix
vaccins combinés
J07BC20 - associations de vaccins contre l'hépatite
TWINRIX
FENDRIX
nouveau-né
vaccin antihépatite B
vaccins antihépatite A

---
N2-AUTOINDEXEE
REVOLADE
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2748397/fr/revolade
Mise à disposition de comprimés dosés à 75 mg et de sachets de poudre à 25 mg pour suspension buvable en complément des comprimés à 25 mg et 50 mg déjà disponibles. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par REVOLADE 75 mg, comprimé pelliculé et REVOLADE 25 mg, poudre pour suspension buvable est important : chez le patient âgé de 1 an et plus présentant un PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines) ; chez le patient adulte présentant une aplasie médullaire acquise sévère qui est soit réfractaire à un traitement immunosuppresseur antérieur soit lourdement pré-traité et qui n’est pas éligible à une transplantation de cellules souches hématopoïétiques. Insuffisant Le service médical rendu par REVOLADE 75 mg, comprimé pelliculé et REVOLADE 25 mg, poudre pour suspension buvable est insuffisant dans le traitement de la thrombopénie chez le patient adulte ayant une infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC), lorsque le degré de la thrombopénie est le principal facteur empêchant l’initiation ou limitant la possibilité de maintenir un traitement optimal à base d’interféron. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Dans le traitement : du PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines) chez le patient âgé de 1 an et plus, de l’aplasie médullaire acquise sévère (AMS) chez l’adulte qui est soit réfractaire à un traitement immunosuppresseur antérieur soit lourdement pré-traité et qui n’est pas éligible à une transplantation de cellules souches hématopoïétiques, ces spécialités sont des compléments de gamme qui n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux présentations déjà inscrites.
2017
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
REVOLADE

---
N2-AUTOINDEXEE
REVOLADE (RI thrombopénie VHC aplasie médullaire)
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2748739/fr/revolade-ri-thrombopenie-vhc-aplasie-medullaire
Maintien du remboursement dans l'aplasie médullaire acquise sévère mais avis défavorable à la prise en charge dans la thrombopénie des adultes ayant une infection chronique par le VHC. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par REVOLADE (eltrombopag) reste important dans l'indication Aplasie médullaire acquise sévère. Insuffisant Le service médical rendu par REVOLADE est insuffisant dans l’indication Thrombopénie des adultes ayant une infection chronique par le VHC au regard de la stratégie thérapeutique actuelle.
2017
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
hepacivirus
hypoplasie de la moelle osseuse
anémie aplasique
thrombopénie
thrombopénie
REVOLADE

---
N3-AUTOINDEXEE
VACCINS ANTI-HEPATITE A ADULTES -HAVRIX 1440 U/1ml ADULTES, suspension injectable en seringue pré-remplie - Rupture de stock VAQTA 50 U/1 ml, suspension injectable en seringue pré-remplie - Tensions d'approvisionnement
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Ruptures-de-stock-des-medicaments/VACCINS-ANTI-HEPATITE-A-ADULTES-HAVRIX-1440-U-1ml-ADULTES-suspension-injectable-en-seringue-pre-remplie-Rupture-de-stock-VAQTA-50-U-1-ml-suspension-injectable-en-seringue-pre-remplie-Tensions-d-approvisionnement
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
suspension
adulte
seringue
hepatite
vaccin
adulte
vaccins
tension
injections
vaccination
injection
hypertension artérielle
Prairie
hepatite
Vaqta
seringues
suspensions
vaccination / médication préventive
vaccine
VAQTA
rupture
lacération
vaccination
hépatite
hépatite
rupture
vaccins antihépatite A

---
N3-AUTOINDEXEE
Surveillance des maladies infectieuses chez les utilisateurs de drogues par injection : Épidémiologie du VIH 1995-2015 – Épidémiologie du VHC 2003-2015
https://www.inspq.qc.ca/publications/2227
Le réseau SurvUDI effectue une surveillance des infections par le VIH et par le VHC parmi les utilisateurs de drogues par injection au Québec et à Ottawa, ainsi que le suivi des facteurs de risque de ces infections. Cette publication concerne les données obtenues de 1995 à 2015. Le réseau SurvUDI est un réseau de surveillance épidémiologique chez les utilisateurs de drogues par injection (UDI) implanté au Québec et à Ottawa depuis 1995. Son objectif est la surveillance des infections par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et par le virus de l’hépatite C (VHC) parmi les personnes UDI ainsi que le suivi des facteurs de risque de ces infections. Plusieurs changements ont été observés au cours des années, et les analyses effectuées ont souvent permis d’adapter les interventions auprès des personnes UDI.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
maladies transmissibles
Maladie
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
utilisateur de drogue
vih
injections
virus de l'immunodéficience humaine
Drogués
usagers de drogues
hepacivirus
injection
épidémiologie
maladie infectieuse
maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
L'hépatite A
http://www.rfi.fr/emission/20170418-hepatite
L'hépatite A est une maladie infectieuse virale du foie. Contrairement à l’hépatite B et à l’hépatite C, l’hépatite A n’entraîne pas de maladie hépatique chronique, et est rarement mortelle. Dans les pays en développement où les conditions sanitaires et l’hygiène sont médiocres, 90 % des enfants ont été infectés par l’hépatite A avant l’âge de 10 ans. Quelles peuvent être ses conséquences ? Quels sont les moyens de prévention ? Comment la dépister et la soigner ? Existe-t-il un vaccin ?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
hépatite virale a
hepatite
hépatite A
hépatite virale
hepatite

---
N2-AUTOINDEXEE
Hépatite C
http://canadiantaskforce.ca/lignesdirectrives/lignes-directrices-publiees/hepatite-c/?lang=fr
Cette recommandation s’applique aux adultes asymptomatiques qui ne présentent pas un risque élevé d’hépatite C. Elle ne s’applique pas aux femmes enceintes ou aux adultes à risque élevé d’hépatite C, incluant les individus utilisant actuellement ou ayant des antécédents d’utilisation de drogues injectables, les individus ayant été incarcérés, les immigrants de régions où l’hépatite C est endémique, les individus ayant reçu des soins de santé à un endroit ou les précautions universelles sont inadéquates, les individus qui ont reçu une transfusion sanguine, des produits du sang ou une greffe d’organe avant 1992 au Canada, les patients hémodialysés, les individus ayant été blessés par une seringue ou les individus exposés àd’autres risques parfois associés à l’exposition au VHC. Le GECSSP base ses recommandations sur l’équilibre général entre les bénéfices possibles et les inconvénients du dépistage, sur les préférences et les valeurs des patients reliées au dépistage ainsi que sur les considérations reliées à la faisabilité, à l’acceptabilité, à l’utilisation des ressources et à l’équité. Le GECSSP continuera de surveiller de près les développements scientifiques et politiques reliés au dépistage et l’accès au traitement des patients au Canada.
2017
false
false
false
GECSSP - Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs
France
français
recommandation professionnelle
hépatite C
hépatite virale
hépatite virale c
hepatite
hepatite

---
N2-AUTOINDEXEE
Guide pour la prophylaxie après une exposition au VIH, au VHB et au VHC dans un contexte non professionnel
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000319/?&date=DESC&annee=2017&critere=annee
Ce guide présente les recommandations sur la prise en charge des personnes exposées sexuellement ou accidentellement à du sang et à d'autres liquides biologiques susceptibles de transmettre des infections à diffusion hématogène (VIH, VHC, VHB). Ces recommandations visent à améliorer la prise en charge des personnes exposées par l’évaluation des risques associés aux expositions et le suivi des personnes exposées
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
vih
hepacivirus
effets de l'exposition à un agent externe
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
non professionnel
précis
virus de l'hépatite B
état post-
traitement prophylactique
prophylaxie après exposition
virus de l'immunodéficience humaine

---
N1-VALIDE
REVOLADE PTI adulte non splénectomisé PTI enfant RI PTI adulte splénectomisé
Progrès thérapeutique mineur dans le purpura thrombopénique auto-immun chronique en échec aux traitements habituels, chez l’adulte non splénectomisé sans contre-indication à la chirurgie. Progrès thérapeutique modéré dans le purpura thrombopénique auto-immun chronique en échec aux traitements habituels chez l'enfant 1an.
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2752842/fr/revolade-pti-adulte-non-splenectomise-pti-enfant-ri-pti-adulte-splenectomise
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2752842/fr/revolade-eltrombopag-agonistes-des-recepteurs-a-la-thrombopoietine-pti-adulte-non-splenectomise-pti-enfant-ri-pti-adulte-splenectomise
Dans le traitement du PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines), le service médical rendu par REVOLADE : est important dans l’extension d’indication, c’est-à-dire chez l’adulte non splénectomisé sans contre-indication à la chirurgie ; reste important chez l’adulte splénectomisé ou non splénectomisé quand la chirurgie est contre-indiquée. Le service médical rendu par REVOLADE est important chez l’enfant de 1 an et plus présentant un PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines)...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anglais
corticothérapie
enfant
purpura thrombopénique idiopathique chronique
eltrombopag 75 mg comprimé
recommandation de bon usage du médicament
REVOLADE 25 mg, comprimé pelliculé
REVOLADE 50 mg, comprimé pelliculé
eltrombopag
hydrazines
pyrazoles
benzoates
récepteurs à la thrombopoïétine
administration par voie orale
B02BX05 - eltrombopag
remboursement par l'assurance maladie
médicament orphelin
adulte
purpura thrombopénique idiopathique
maladie chronique
splénectomie
continuité des soins
résultat thérapeutique
REVOLADE
avis de la commission de transparence
60757264
61736230
3400893519653
3400893519714

---
N1-VALIDE
ALFALASTIN (alpha-1 antitrypsine humaine), inhibiteur de protéinases
Réévaluation SMR et ASMR : Pas d’avantage clinique démontré par rapport à la prise en charge habituelle de l'emphysème des patients déficitaires en alpha-1 antitrypsine
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2751858/fr/alfalastin-alpha-1-antitrypsine-humaine-inhibiteur-de-proteinases
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2751858/fr/alfalastin
ALFALASTIN a l’AMM dans le traitement substitutif des formes graves de déficit primitif en alpha-1 antitrypsine chez l’adulte de phénotype PiZZ ou PiSZ avec emphysème pulmonaire. Le traitement est à mettre en œuvre le plus tôt possible, dès la manifestation des premiers signes d'emphysème. Il est à poursuivre soit de façon continue, surtout en cas d'emphysème très évolutif, soit par cures discontinues lors des poussées infectieuses broncho-pulmonaires. La pertinence clinique de l’effet observé sur le ralentissement de la perte de densité parenchymateuse pulmonaire avec ALFALASTIN par rapport au placebo ne peut pas être estimée. Le service médical rendu par ALFALASTIN reste faible dans l’indication de l’AMM..
2017
false
false
false
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
recommandation de bon usage du médicament
résultat thérapeutique
ALFALASTIN
ALFALASTIN 33,33 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable
injections veineuses
B02AB02 - alpha 1 antitrypsine
inhibiteurs de la sérine protéinase
inhibiteurs de la sérine protéinase
déficit en alpha-1-antitrypsine
alpha-1-Antitrypsine
alpha-1-Antitrypsine
emphysème pulmonaire
emphysème pulmonaire lié à un déficit en alpha-1 antitrypsine

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge de l'hépatite C en milieu carcéral : dépistage et facteurs de risque de l'hépatite C chez les arrivants en prison de la métropole lilloise en 2016
http://pepite.univ-lille2.fr/notice/view/UDSL2-workflow-7713
Contexte : En France, on estime qu’environ 344 500 personnes sont porteuses du virus de l’hépatite C (VHC). C’est un problème prioritaire en médecine en milieu carcéral. L’objectif principal de l’étude était d’estimer la prévalence de l’infection par le VHC chez les arrivants en prison de la métropole lilloise au cours de l’année 2016 Méthode : L’étude était multicentrique, prospective, observationnelle, descriptive, de prévalence. Elle se déroulait du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2016 dans les prisons de la métropole lilloise. Les hommes arrivant en prison, ayant accepté la consultation médicale d’arrivée et les sérologies de dépistage, étaient inclus
2017
false
false
false
PEPITE - Panorama des productions universitaires - Université Lille 2 Droit et Santé
France
français
thèse ou mémoire
évaluation des risques
prisons
Dépistage
hepatite
hépatite virale
médial
facteurs de risque
gestion des soins aux patients
hépatite C
facteur de risque
prison
hépatite virale c
hepatite

---
N1-SUPERVISEE
OCALIVA - acide obéticholique
Inscription
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2773278/fr/ocaliva
Le service médical rendu par OCALIVA est important dans l’indication de l’AMM : « OCALIVA est indiqué dans le traitement de la cholangite biliaire primitive (également appelée « cirrhose biliaire primitive») en association avec l’acide ursodésoxycholique (AUDC) chez les adultes présentant une réponse insuffisante à l’AUDC ou en monothérapie chez les adultes qui ne tolèrent pas l’AUDC. » La Commission considère que, dans l’attente des résultats des études en cours, OCALIVA n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) chez les patients avec cholangite biliaire primitive en échec ou intolérants à l’AUDC...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
résultat thérapeutique
médicament orphelin
angiocholite
cholangite primitive
acide obéticholique
A05AA04 - acide obéticholique
adulte
association de médicaments
acide ursodésoxycholique
administration par voie orale
OCALIVA
OCALIVA 5 mg, comprimé
OCALIVA 10 mg, comprimé
avis de la commission de transparence
chénodiol
chénodiol

---
N2-AUTOINDEXEE
Les hépatites virales
http://www.rfi.fr/emission/20170620-hepatites-virales
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 325 millions de personnes vivent dans le monde avec une infection chronique par le virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C. A l’occasion de la Journée nationale de lutte contre les hépatites virales, nous faisons un point sur les avancées dans les traitements des Hépatites C et B. Comment rendre ces médicaments accessibles dans les pays du Sud ?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
hépatite virale
hépatites virales humaines
hepatite virale
Hépatite
hépatite virale
hepatite
hépatite

---
N2-AUTOINDEXEE
La prise en charge de la toxicomanie et de l’hépatite C au Kenya
http://www.rfi.fr/emission/20170615-prise-charge-toxicomanie-hepatite-kenya
Le Kenya est l’un des pays qui compte le plus d’usagers de drogues par voie intraveineuse au monde. Ainsi sur les quelque 130 000 usagers de drogue recensés dans ce pays de 48 millions d’habitants, plus de 18 000 seraient des injecteurs, un chiffre certainement sous-évalué. Stigmatisés par la population et par les professionnels de santé, les usagers de drogue n’ont pas accès aux soins, dont ils ont pourtant besoin, en raison de comportement à risques. Au Kenya, plus de 18% des consommateurs de drogue sont séropositifs, et plus de 30% d’entre eux ont une hépatite C. Des chiffres bien supérieurs au reste de la population. Quels sont les programmes sanitaires mis en place dans le pays pour assurer la prise en charge de ces usagers et éviter l’augmentation des maladies infectieuses?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
Kenya
toxicomanie
hepatite
gestion des soins aux patients
hépatite virale
troubles liés à une substance
hépatite C
hépatite virale c
toxicomanie
hepatite

---
N3-AUTOINDEXEE
Surveillance des hépatites B et C
http://invs.santepubliquefrance.fr/fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-infectieuses/2017/Surveillance-des-hepatites-B-et-C
À l’occasion de la Journée nationale de lutte contre les hépatites B et C, ce bulletin présente les données de surveillance du dépistage et du diagnostic des hépatites B et C ainsi que de la couverture vaccinale contre l’hépatite B.
2017
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
rapport
hepatite
hépatite B
hépatite virale
hépatite C
hepatite
hépatite virale b
hépatite virale c

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport de l’enquête épidémiologique sur l’augmentation des réactions locales importantes et des cellulites à la suite de l’administration des vaccins ProQuad et Infanrix hexa
https://www.inspq.qc.ca/publications/2271
En janvier 2016, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) d’investiguer une augmentation du nombre de réactions importantes au site d’injection survenant à la suite des vaccins administrés lors de la visite prévue pour les nourrissons âgés de 18 mois, qui avaient été déclarées au programme de surveillance passive des effets secondaires possiblement reliés à l’immunisation (ESPRI) en 2015 et d’émettre des recommandations au programme de vaccination, si nécessaire.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
rapport (information)
Administration
études épidémiologiques
INFANRIX HEXA
Épidémiologie
vaccination
vaccination
vaccins
Cellulite sous-cutanée
enquêteur
vaccine
majeur
vaccin
vaccination / médication préventive
PROQUAD
Infanrix hexa
cellulite
rapport albumine/globuline
Cellulite
Épidémiologistes
local
augmenté
rapport de recherche
organisation et administration
épidémiologie
Cellulite sous-cutanée
Vaccin diphtérique - tétanique - coquelucheux acellulaires - antipoliomyélitique inactivé - antihaemophilus B conjugué - antihépatite B
Épidémiologistes
vaccins combinés
vaccin antipoliomyélitique inactivé
vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche
vaccin antihépatite B
vaccins antihaemophilus

---
N1-VALIDE
Vaccins anti-hépatite B: note de synthèse de l’OMS
http://www.who.int/wer/2017/wer9227/fr/
Le présent document remplace la précédente note de synthèse sur les vaccins anti-hépatite B, publiée par l’OMS en 2009.2 Il fournit des informations actualisées sur les vaccins anti-hépatite B, leur conservation, leur transport et leur distribution, et émet des recommandations concernant les groupes cibles et les calendriers de vaccination.
2017
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
recommandation de santé publique
hépatite B
vaccin antihépatite B
calendrier vaccinal
hépatite B

---
N2-AUTOINDEXEE
Programme de vaccination contre l'hépatite B en milieu scolaire – Questions et réponses à l'intention des intervenants
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001468/
Ce document a été développé afin de répondre aux questions des vaccinateurs en lien avec le Programme de vaccination contre l’hépatite B en milieu scolaire.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
brochure pédagogique pour les patients
information scientifique et technique
Twinrix
hepatite
vaccination contre l'hépatite b
vaccination
vaccination / médication préventive
intention
hépatite virale
programmes de vaccination
établissements scolaires
médial
questions-réponses
vaccin antihépatite B
hepatite
Hépatite B
questions-réponses
hépatite B
vaccins antihépatite A
vaccins combinés

---
N1-VALIDE
INSTRUCTION N DGS/CORRUSS/SP1/PP2/DGOS/PF2/RH1/2017/196 du 9 juin 2017 relative à la mise en oeuvre de dispositifs spécifiques de gestion des vaccins adultes contre l'hépatite B disponibles en France pendant la période de pénurie
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=42374
Résumé : Les vaccins adultes contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml , suspension injectable en seringue préremplie du laboratoire GLAXOSMITHKLINE (GSK) et HBVAXPRO 10 microgrammes , suspension injectable en seringue préremplie du laboratoire MSD Vaccins connaissent des tensions d’approvisionnement depuis janvier 2017. Ces tensions devraient perdurer au moins jusqu’en février 2018...
2017
false
false
false
Legifrance
France
français
vaccin antihépatite B
adulte
France
ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
ENGERIX B
HBVAXPRO
HBVAXPRO 10 microgrammes, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr)
J07BC01 - hépatite B, antigène purifié
hépatite B
vaccination
Pénurie
étudiant profession médicale ou paramédicale
texte législatif
recommandation de bon usage du médicament

---
N1-SUPERVISEE
TROLOVOL - Plomb
Extension d'indication
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2788582/fr/trolovol-plomb
Le service médical rendu par TROLOVOL, 300 mg, comprimé pelliculé est insuffisant pour justifier sa prise en charge par la solidarité nationale dans l’indication de l’AMM « traitement de l’intoxication au plomb »...
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
intoxication par le plomb
administration par voie orale
résultat thérapeutique
TROLOVOL 300 mg, comprimé pelliculé
pénicillamine
pénicillamine
antidotes
antidotes
chélateurs
chélateurs
TROLOVOL

---
N2-AUTOINDEXEE
L’hépatite E
https://www.anses.fr/fr/content/l%E2%80%99h%C3%A9patite-e
L’hépatite E est une maladie habituellement bénigne, cependant elle peut parfois engendrer de graves complications pouvant aller jusqu’à la mort (notamment chez les personnes sensibles telles que les femmes enceintes ou les personnes ayant une maladie du foie). L’Anses a été saisie dès 2009 afin d’évaluer le rôle de certains produits alimentaires dans la transmisson de cette maladie. Elle a rendu plusieurs avis et produits d'expertise en lien avec l'évaluation du risque lié au virus de l'hépatite E.
2017
false
false
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
information scientifique et technique
hepatite
hépatite E
hépatite
hepatite

---
N1-SUPERVISEE
MIKICORT 3 mg, gélule gastro-résistante - budésonide
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2758093/fr/mikicort
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1736004/fr/mikicort?xtmc=&xtcr=1
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1147579/rafton
Le service médical rendu par MIKICORT 3 mg reste important dans : le traitement d’attaque de la maladie de Crohn d’intensité légère à modérée, affectant l’iléon et/ou le côlon ascendant ; le traitement symptomatique de la diarrhée chronique liée à la colite collagène et ; le traitement de l’hépatite auto-immune sans cirrhose...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
maladie chronique
traitement corticostéroïde
Traitement par glucocorticoïdes
corticothérapie
hépatite auto-immune
MIKICORT 3 mg, gélule gastro-résistante
budésonide
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
adulte
maladie de Crohn
résultat thérapeutique
colite collagène
diarrhée
anti-inflammatoires
glucocorticoïdes
A07EA06 - budésonide
avis de la commission de transparence
MIKICORT
62052833
3400892939377

---
Toxicology
2004
USA
en
article de périodique
récepteur PPAR alpha
trichloroéthylène
acide trichloro-acétique
acide dichloro-acétique
oxidoreductases
animaux
poids du corps
division cellulaire
acide dichloro-acétique
régulation de l'expression des gènes
hépatocytes
foie
foie
foie
souris
taille d'organe
oxidoreductases
récepteur PPAR alpha
analyse par réseau de protéines
acide trichloro-acétique
trichloroéthylène

---
Toxicological sciences : an official journal of the Society of Toxicology
2005
USA
en
article de périodique
subvention du NIH à la recherche extra-muros
subvention de recherche ne provenant pas du gouvernement américain
subvention de recherche PHS du gouvernement américain
récepteur PPAR alpha
récepteurs cytoplasmiques et nucléaires
récepteurs aux stéroïdes
facteurs de transcription
phtalate de dibutyle
cytochrome P-450 enzyme system
animaux
lignée cellulaire tumorale
cytochrome P-450 enzyme system
phtalate de dibutyle
Femelle
foetus
foetus
foetus
humains
foie
foie
foie
dose sans effet nocif observé
récepteur PPAR alpha
grossesse
rats
rat Sprague-Dawley
récepteurs cytoplasmiques et nucléaires
récepteurs aux stéroïdes
facteurs de transcription

---
N3-AUTOINDEXEE
MIKICORT 9 mg, granulés gastro-résistants (code CIS : 63115432)
Inscription
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2740886/fr/mikicort
Mise à disposition d'un dosage à 9 mg sous forme de granulés gastro-résistants en complément du 3 mg en gélules gastro-résistantes. Le service médical rendu par MIKICORT 9 mg, granulés gastro-résistants est important dans les indications de l’AMM. Cette spécialité est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport à la spécialité (MIKICORT 3 mg) déjà inscrite...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
MIKICORT

---
N1-VALIDE
Réévaluation des antiviraux d’action directe dans le traitement de l’hépatite C
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2728866/fr/reevaluation-des-antiviraux-d-action-directe-dans-le-traitement-de-l-hepatite-c
En réponse à la saisine de la Ministre sur les modalités de prise en charge de l’hépatite C par les antiviraux d’action directe, la Commission émet les recommandations relatives : - à la prise en charge, - à l’encadrement de la prescription, - aux données de suivi demandées...
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation pour la pratique clinique
antiviraux
hépatite C chronique
évaluation de médicament
Sofosbuvir
SOVALDI
SOVALDI 400 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
OLYSIO
OLYSIO 150 mg, gélule
Siméprévir
J05A - antiviraux à action directe
DAKLINZA
DAKLINZA 30 mg, comprimé pelliculé
DAKLINZA 60 mg, comprimé pelliculé
daclatasvir
lédipasvir
association lédipasvir sofosbuvir
association de médicaments
HARVONI
HARVONI 90 mg/400 mg, comprimé pelliculé
VIEKIRAX
VIEKIRAX 12,5 mg/75 mg/50 mg, comprimé pelliculé
ritonavir
ombitasvir
paritaprévir
EXVIERA
EXVIERA 250 mg, comprimé pelliculé
dasabuvir
résistance virale aux médicaments
interactions médicamenteuses
résultat thérapeutique
BMS-790052
ABT-450
ABT-333
benzimidazoles
fluorènes
Uridine monophosphate
Uridine monophosphate
Imidazoles
anilides
carbamates
composés macrocycliques
sulfonamides
uracile
uracile

---
N1-SUPERVISEE
Ocaliva acide obéticholique obeticholic acid
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/004093/human_med_002043.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Ocaliva est utilisé pour le traitement des adultes atteints d’une maladie du foie connue sous le nom de cholangite biliaire primitive. La cholangite biliaire primitive est une affection auto-immune dans laquelle il y a une destruction progressive des petits canaux biliaires dans le foie. Ces canaux transportent un liquide, appelé bile, du foie vers l’intestin, où il est utilisé pour faciliter la digestion des graisses. Du fait de la détérioration des canaux, la bile s’accumule dans le foie, ce qui endommage le tissu hépatique. Ces lésions peuvent entraîner la formation de tissu cicatriciel dans le foie et une insuffisance hépatique, et peuvent augmenter le risque de cancer du foie. Ocaliva contient le principe actif acide obéticholique. Il est utilisé conjointement avec un autre médicament, l’acide ursodésoxycholique (AUDC), chez les patients qui présentent une réponse insuffisante à l’AUDC seul, et il est administré seul chez les patients qui ne peuvent pas prendre l’AUDC. Étant donné le faible nombre de patients touchés par la cholangite biliaire primitive, cette maladie est dite «rare». C’est pourquoi Ocaliva a reçu la désignation de «médicament orphelin» (médicament utilisé dans le traitement de maladies rares) le 27 juillet 2010...
2016
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Grande-Bretagne
français
anglais
résultat thérapeutique
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
médicament orphelin
agrément de médicaments
Europe
angiocholite
cholangite primitive
acide obéticholique
acide obéticholique
A05AA04 - acide obéticholique
adulte
association de médicaments
acide ursodésoxycholique
administration par voie orale
évaluation des risques
grossesse
allaitement maternel
interactions médicamenteuses
surveillance post-commercialisation des produits de santé
évaluation préclinique de médicament
OCALIVA
OCALIVA 5 mg, comprimé
OCALIVA 10 mg, comprimé
chénodiol
chénodiol
chénodiol

---
N2-AUTOINDEXEE
ROFERON-A
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2733869/fr/roferon-a
Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par ROFERON-A reste important dans le traitement de l’hépatite B chronique et dans la leucémie à tricholeucocytes, le mélanome malin, le lymphome cutané à cellules T, le cancer du rein stade avancé et le Sarcome de Kaposi asymptomatique évolutif. Insuffisant Le service médical rendu par ROFERON-A est insuffisant dans le traitement : de l’hépatite C chronique, de la leucémie myéloïde chronique, du lymphome folliculaire.
2016
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
Roferon-A
dû à
ROFERON-A
Anatomie
interféron alfa-2a
interféron alpha
protéines recombinantes

---
N1-VALIDE
Recommandations visant à optimiser la prise en charge médicale globale des jeunes patients porteurs de maladies chroniques du foie ou transplantés hépatiques suivis en pédiatrie et arrivant à l’âge adulte. Transition et Transfert de la responsabilité médicale
http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfiles/files/recommandations-textes-officiels/RecoFilfoie.pdf
Une des missions de la filière FILFOIE regroupant des structures de soins spécialisées dans la prise en charge médicale d’enfants ou d’adultes porteurs de maladies hépatiques rares, était de rédiger des recommandations générales visant à optimiser la prise en charge médicale globale des jeunes arrivant à l’âge adulte. Les réflexions ont été menées autour de trois axes : 1- La préparation avant le transfert : cette section détaille les modalités de la consultation en pédiatrie, et met l’accent sur l’importance de l’éducation thérapeutique englobant la connaissance de la maladie, ses complications possibles et la nature de son traitement. 2- La période du transfert en service de médecine pour adultes : cette section détaille les modalités des premières consultations, et la nécessaire collaboration entre les équipes pédiatriques et de médecine d’adultes. 3- L’accueil et le suivi en service de médecine pour adultes : cette section traite des pré-requis tels que la formation des médecins aux pathologies hépatiques pédiatriques, de l’accueil et des modalités des consultations dédiées au jeune adulte.
2016
false
false
false
AFEF - Association Française pour l'Etude du Foie
France
recommandation pour la pratique clinique
maladies du foie
maladies rares
transition aux soins pour adultes
adolescent
transplantation hépatique

---
N1-VALIDE
Vaccin hépatite A : optimisation de l’utilisation en situation de pénurie
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=560
Des difficultés d’approvisionnement des vaccins hépatite A adultes sont constatées et entraînent la nécessité de revoir les schémas vaccinaux et de définir des critères de priorisation parmi les personnes pour lesquelles le vaccin est recommandé. Prenant en compte les données sur les durées de protection, le HCSP recommande : de n’effectuer qu’une seule dose pour les nouvelles vaccinations ; de ne pas faire de rappel pour ceux qui ont déjà reçu une dose, même s’ils sont à nouveau en situation d’exposition (sauf pour les personnes immunodéprimées) ; de vacciner, en priorité : les enfants (âgés d’un an et plus) quand ils sont nés de parents issus de pays de haute endémicité ET qu’ils vont faire un séjour dans leur pays d’origine, les personnes de l’entourage d’un ou plusieurs cas confirmés, les voyageurs (âgés d’un an ou plus) SI les conditions de leur séjour les exposent à un risque élevé de contamination, les personnes immunodéprimées exposées ; de pratiquer une sérologie préalable prouvant l’absence d’immunisation : chez les personnes atteintes de mucoviscidose et/ou atteintes de pathologies susceptibles d’évoluer vers une hépatopathie chronique, chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, chez les adultes nés avant 1945...
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de bon usage du médicament
vaccins antihépatite A
hépatite A
vaccins antihépatite A
vaccination
adulte
enfant
sujet immunodéprimé
voyage
HAVRIX
J07BC02 - hépatite A, virus entier inactivé
HAVRIX 1440 U/1 ml ADULTES, suspension injectable en seringue pré-remplie. vaccin inactivé de l'hépatite A adsorbé
HAVRIX NOURRISSONS ET ENFANTS 720 U/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. vaccin inactivé de l'hépatite A adsorbé
VAQTA
VAQTA 50 U/1 ml, suspension injectable en seringue pré-remplie. Vaccin de l'hépatite A inactivé, adsorbé. Pour adultes
AVAXIM
AVAXIM 80 U PEDIATRIQUE, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite A (inactivé, adsorbé)
AVAXIM 160U susp inj vaccin de l'hépatite A (inactivé, adsorbé)
homosexualité masculine
facteurs de risque
rappel de vaccin
recommandation de santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
Diagnostic et évaluation de la gravité des maladies chroniques du foie : impact de l’elastographie par ondes de cisaillement « supersonic shear imaging »
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01452844
Ce document présente 3 études dont le but est d’analyser les performances diagnostiques de l’élastographie « Supersonic Shear Imaging » ainsi que sa place dans l’évaluation non- ‐‑invasive des maladies chroniques du foie
2016
false
false
false
TEL - Thèses en ligne
France
français
thèse ou mémoire
maladie chronique
Malade chronique
imagerie d'élasticité tissulaire
indice de gravité médicale
Évaluation
maladie chronique
maladies du foie
maladie du foie
Diagnostic
Pesanteur
aucun diagnostic
gravité de la maladie
études d'évaluation comme sujet
diagnostic
gravitation

---
N2-AUTOINDEXEE
Antiviraux utilisés dans les hépatites virales
http://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/antiviraux-utilises-dans-les-hepatites-virales
La France est un pays de faible endémie pour le virus de l’hépatite B (VHB) mais la circulation du virus est loin d’être négligeable. Le taux de prévalence de l’antigène (Ag) HBs signant une infection chronique par le VHB a progressé de 0,28% ces 5 dernières années. En revanche, concernant le virus de l’hépatite C (VHC) on semble assister à une diminution du VHC en France. Dans la majorité des cas, une thérapeutique est mise en place uniquement pour les hépatites chroniques B et C. Les antiviraux utilisés dans les hépatites virales reposent sur deux grands principes : l’immunomodulation grâce à l’utilisation des interférons (IFN) et l’inhibition de la réplication virale via l’utilisation d’analogue nucléotidique ou nucléosidique...
2016
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
information sur le médicament
inhibiteurs de protéases
antiviraux
inhibiteurs de la synthèse d'acide nucléique
interféron alpha
peginterféron alpha
hépatite B
hépatite C
hepatite virale
hepatite
hépatite virale
hépatites virales humaines
antiviraux
Hépatite
hépatite virale
hépatite

---
N1-VALIDE
L’élastographie par FIBROSCAN : un outil simple et pratique pour évaluer la fibrose hépatique
http://www.ssmg.be/images/ssmg/files/RMG/338/RMG338_06-10.pdf
L’élastographie par Fibroscan est une technique non invasive d’évaluation de la fibrose hépatique. Cette technique est validée dans différentes maladies hépatiques chroniques. C’est un excellent outil pour diagnostiquer ou exclure une cirrhose. Cet examen doit faire partie du bilan initial de toute hépatopathie chronique, car il évalue la sévérité et donc le pronostic des maladies hépatiques chroniques, et permettra de mieux définir le suivi adéquat si nécessaire. Le Fibroscan évite la réalisation de biopsies hépatiques dans une grande partie des cas.
2016
false
false
false
SSMG - Société Scientifique de Médecine Générale
Belgique
français
article de périodique
cirrhose du foie
imagerie d'élasticité tissulaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Stratégies de diagnostic précoce des formes sévères de maladie alcoolique du foie par l’utilisation de tests non invasifs : Enquête auprès de médecins généralistes, d’addictologues et d’hépato-gastroentérologues en Île-de-France
http://www.cmge-upmc.org/spip.php?article332
Objectifs et méthodes : Nous avons voulu faire un état des lieux comparatif des pratiques cliniques concernant le diagnostic précoce de la MAF et l’utilisation des TNI dans ce contexte, par des généralistes, addictologues et hépato-gastroentérologues (HGE), à l’aide de questionnaires spécifiques adressés à des praticiens de ces trois spécialités, exerçant en Île-de-France
2016
false
false
false
CMGE-UPMC - Collège des médecins généralistes enseignants de l’Université Pierre et Marie Curie
France
français
thèse ou mémoire
collecte de données
Gastro-entérologues
hépatopathie alcoolique
foie, sai
Paris
aucun diagnostic
sévère
français
France
diagnostic précoce
alcoolisme
alcool
maladies alcooliques du foie
non invasif
précoce
enquêteur
généralisé
médecins généralistes
France

---
N1-SUPERVISEE
ENGERIX B
antigène de surface de l'hépatite B
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2610155/fr/engerix-b
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1106833/engerix-b
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_455381/fr/engerix-b
Le service médical rendu par ces vaccins reste important dans l’indication et la population recommandée...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
ENGERIX B
ENGERIX B 10 µg/0,5 ml susp inj en seringue préremplie
ENGERIX B 20 µg/1 ml susp inj en seringue préremplie
adulte
hépatite B
vaccin antihépatite B
vaccination
adolescent
enfant
injections musculaires
nourrisson
remboursement par l'assurance maladie
nouveau-né
injections sous-cutanées
antigènes de surface du virus de l'hépatite B
Engerix B
J07BC01 - hépatite B, antigène purifié
avis de la commission de transparence

---
N1-VALIDE
Cancer des voies biliaires et de la vésicule
http://www.arcagy.org/infocancer/localisations/appareil-digestif/cancers-des-voies-biliaires-vesicule.html
introduction, le cancer de la vésicule biliaire, les cholangiosarcomes
2016
false
false
false
InfoCancer
France
français
tumeurs des voies biliaires
cholangiocarcinome
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
DICETEL

http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2633891/fr/dicetel
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1075778/dicetel
Le service médical rendu par DICETEL reste faible dans le traitement symptomatique des douleurs, des troubles du transit et de l'inconfort intestinal liés aux troubles fonctionnels intestinaux. Le service médical rendu par DICETEL reste insuffisant dans le traitement symptomatique des douleurs liées aux troubles fonctionnels des voies biliaires et dans la préparation au lavement baryté...
2016
false
false
false
Insuffisant
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
lavement baryté
Gêne gastro-intestinale
Troubles du transit intestinal
bromure de pinavérium
administration par voie orale
DICETEL 100 mg, comprimé pelliculé
DICETEL 50 mg, comprimé pelliculé
A03AX04 - pinavérium
pinavérium
troubles fonctionnels du côlon
douleur abdominale
parasympatholytiques
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
morpholines
DICETEL
66845027
64172183
3400891821031
3400890266109

---
N1-SUPERVISEE
IOMERON solution injectable - ioméprol
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2656364/fr/iomeron
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1621555/fr/iomeron
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1104026/iomeron
Le service médical rendu par IOMERON reste important dans les indications de l’AMM...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
remboursement par l'assurance maladie
injections
produits de contraste
ioméprol
V08AB10 - ioméprol
iopamidol
IOMERON 150 (150 mg Iode/mL), solution injectable
IOMERON 200 (200 mg d'Iode/mL), solution injectable
IOMERON 250 (250 mg d'Iode/mL), solution injectable
IOMERON 300 (300 mg d'Iode/mL), solution injectable
IOMERON 350 (350 mg d'Iode/mL), solution injectable
IOMERON 400 (400 mg d'Iode/mL), solution injectable
IOMERON
68543173
66121860
63392333
63625015
64747367
60495132
3400891718324
3400891718263
3400891718492
3400891718614
3400891718782
3400891718904
3400891718843
3400892312156
3400892286389
3400892312217
3400892312385
3400891719215
3400891719154
3400891719383
3400891874778
3400891719963
3400891719734
3400891874839
3400891719673
3400892312446
3400892312507
3400892275154
3400891719505
3400891720273
3400891720334
3400891720044
3400891720105
3400891875089
3400892572031
3400892571959

---
N1-SUPERVISEE
HEPSERA
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2606648/fr/hepsera
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1281300/hepsera
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_614406/hepsera
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_399890/hepsera-10-mg-comprimes-boite-de-30
Le service médical rendu par HEPSERA reste important dans les indications de l’AMM : « Traitement des patients adultes atteints d’hépatite B chronique présentant : - une maladie hépatique compensée avec l’évidence d’une réplication virale active, une élévation persistante des taux sériques d’alanine aminotransférases (ALAT), une inflammation hépatique active et une fibrose histologiquement prouvées. L’instauration du traitement par HEPSERA devra être envisagée uniquement lorsqu’aucun autre agent antiviral disposant d’une barrière génétique plus élevée à la résistance n’est disponible ou approprié. - une maladie hépatique décompensée en association avec un second agent exempt de résistance croisée à Hepsera. »...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
adéfovir dipivoxil
J05AF08 - adéfovir dipivoxil
résultat thérapeutique
antiviraux
inhibiteurs de la transcriptase inverse
adulte
hépatite B chronique
phosphonates
adénine
HEPSERA 10 mg, comprimé
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
HEPSERA
60954219
3400892466422

---
N1-SUPERVISEE
SANDOSTATINE
Maintien du remboursement dans le nouveau périmètre des indications
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2660648/en/sandostatine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1718320/fr/sandostatine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_474592/fr/sandostatine
Le service médical rendu par SANDOSTATINE LP 10 mg, 20 mg et 30 mg : reste important dans le traitement de l’acromégalie chez les patients pour lesquels la chirurgie est inadaptée ou inefficace, ou pendant la période transitoire précédant la complète efficacité de la radiothérapie ; est important dans le traitement des patients avec des symptômes associés aux tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles, par exemple les tumeurs carcinoïdes avec signe(s) clinique(s) d'un syndrome carcinoïde. Le service médical rendu par SANDOSTATINE 50 µg/1 ml 100 µg/1 ml et 500 µg/1 ml : reste important dans le contrôle des symptômes et diminution des taux circulants d'hormone de croissance (GH) et d’IGF-1 chez les patients acromégales mal contrôlés après chirurgie ou radiothérapie, et chez les patients acromégales dont l'état de santé ne permet pas une intervention ou qui la refusent, et pendant la période transitoire précédant la complète efficacité de la radiothérapie ; est important dans le soulagement des symptômes associés aux tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles, par exemple les tumeurs carcinoïdes avec signe(s) clinique(s) d'un syndrome carcinoïde ; est important dans la prévention des complications de la chirurgie pancréatique ; est important dans le traitement en urgence, et la prévention de la récidive de l’hémorragie des varices gastro-oesophagiennes chez les patients cirrhotiques. Sandostatine doit être utilisé en association avec une thérapie spécifique telle que la sclérothérapie endoscopique. Le service médical rendu par SANDOSTATINE LP 10 mg, 20 mg et 30 mg et par SANDOSTATINE 50 µg/1 ml 100 µg/1 ml et 500 µg/1 ml est important dans le traitement des adénomes thyréotropes : lorsque la sécrétion n’est pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie ; chez les patients ne relevant pas d’un traitement chirurgical ; chez les patients irradiés, en attente de l’efficacité de la radiothérapie...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
Acétate d'octréotide
octréotide
H01CB02 - octréotide
SANDOSTATINE
SANDOSTATINE L.P. 10 mg, poudre et solvant en seringue préremplie pour suspension injectable (IM) à libération prolongée
SANDOSTATINE L.P. 20 mg, poudre et solvant pour suspension injectable
SANDOSTATINE L.P. 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable
SANDOSTATINE 100 microgrammes/1 ml, solution injectable
SANDOSTATINE 50 microgrammes/1 ml, solution injectable
SANDOSTATINE 500 microgrammes/1 mL, solution injectable
antinéoplasiques hormonaux
injections musculaires
injections sous-cutanées
perfusions veineuses
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
vipome
tumeur carcinoïde
glucagonome
acromégalie
tumeurs de l'hypophyse
adénomes
thyréostimuline
cellules gonadotropes
traitement d'urgence
varices oesophagiennes et gastriques
hémorragie gastro-intestinale
tumeurs des glandes endocrines
complications postopératoires
pancréas

---
N1-VALIDE
Le cancer du foie (hépatome/hépatocarcinome)
http://www.arcagy.org/infocancer/localisations/appareil-digestif/cancers-du-foie.html
maladie, facteurs de risque, symptômes, diagnostic, dépistage, impact, formes de la maladie, traitement, après traitement, avenir
2016
false
false
false
InfoCancer
France
français
tumeurs du foie
facteurs de risque
signes et symptômes
assurance maladie
sécurité sociale
travail
tumeurs du foie
tumeurs du foie
tumeurs du foie
tumeurs des voies biliaires
tumeurs du foie
tumeurs du foie
maladies professionnelles
stade de la tumeur
pronostic
continuité des soins
transplantation hépatique
antinéoplasiques
tumeurs de la vésicule biliaire
brochure pédagogique pour les patients
image

---
N1-VALIDE
Cancer colorectal métastatique
http://www.snfge.org/content/4-cancer-colorectal-metastatique
Indication du niveau de preuve, explorations pré-thérapeutiques, critères de resécabilité et d'opérabilité, traitement (métastases hépatiques résécables, métastases extra-hépatiquesrésécables, métastases non résécables), surveillance post-thérapeutique, traitement des récidives, annexes (principaux schémas de chimiothérapie, conseils de prise en charge des effets indésirables des inhibiteurs de l'EGFr, conseils de prise en charge des effets indésirables des anti-angiogénèses)
2016
false
false
true
SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-entérologie
France
français
tumeurs du côlon
métastase tumorale
tumeurs du côlon
signes et symptômes
tumeurs du foie
tumeurs du foie
hépatectomie
tumeurs du foie
métastase tumorale
tumeurs du poumon
soins palliatifs
métastase tumorale
essais cliniques comme sujet
continuité des soins
protocoles antinéoplasiques
tumeurs du côlon
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux
antinéoplasiques
antinéoplasiques
Maladie iatrogène
hypertension artérielle
maladies de la peau
hypertension artérielle
pronostic
recommandation pour la pratique clinique
matériel d'enseignement audio-visuel
bibliographie
tableau

---
N1-SUPERVISEE
Vaccin hépatite B
http://www.mongeneraliste.be/fichespatients/vaccin-contre-l-hepatite-b
L’hépatite B est une infection du foie par le virus de l’hépatite B (VHB). Elle est assez fréquente, se transmet facilement et peut être grave.
2016
false
true
false
false
mongeneraliste.be - Société Scientifique de Médecine Générale
Belgique
hépatite B
vaccination de masse
information patient et grand public
vaccin antihépatite B

---
N1-VALIDE
Porphyries aiguës hépatiques
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/PorphyrieHepatiqueAigue_FR_fr_EMG_ORPHA95157.pdf
Les porphyries hépatiques aiguës sont des maladies héréditaires métaboliques monogéniques, autosomiques dominantes, liées à un déficit de l’une des enzymes de la biosynthèse de l’hème.
2016
false
false
false
Orphanet
France
français
Maladie aigüe
traitement d'urgence
porphyries hépatiques
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Tumeurs neuroendocrines digestives
http://www.snfge.org/content/11-tumeurs-neuroendocrines-digestives
http://www.snfge.org/sites/default/files/SNFGE/TNCD/tncd_tne_version_finale_2016.pdf
http://www.snfge.org/download/file/fid/2135
Les tumeurs neuroendocrines (TNE) primitives peuvent se situer dans tout l’appareil digestif, incluant le tube digestif (de l’oesophage à l’anus), le pancréas et exceptionnellement le foie, la vésicule biliaire… • On distingue les tumeurs fonctionnelles (responsables de symptômes cliniques liés à une production tumorale de peptides ou d’amines) nécessitant un traitement symptomatique spécifique, des tumeurs non fonctionnelles (sans symptôme clinique lié à une production de peptides ou d’amines)
2016
false
false
false
false
SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-entérologie
France
français
tumeurs de l'appareil digestif
tumeurs neuroendocrines
recommandation pour la pratique clinique
tumeurs neuroendocrines
tumeurs de l'appareil digestif
tumeurs de l'appareil digestif
tumeurs neuroendocrines
tumeurs du foie
tumeurs du foie
tumeurs neuroendocrines
tumeurs de l'appareil digestif
tumeurs du foie
antinéoplasiques
algorithme

---
N1-VALIDE
Recommandations AFEF sur la prise en charge des hépatites virales C
http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfiles/files/recommandations-textes-officiels/Recommandations_AFEF_HepatiteC_Final-02-2016.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2015-juin-Recommandations-AFEF-Hepatite-C.pdf
Ces recommandations AFEF (Association Française pour l’Etude du Foie) sur la prise en charge des hépatites chroniques virales C ont pour but d’aider les soignants, l’ensemble des acteurs impliqués dans la prise en charge des patients, et les patients eux-mêmes à la meilleure démarche thérapeutique possible en vue de contrôler l’épidémie d’infection virale C en France
2016
false
false
true
false
AFEF - Association Française pour l'Etude du Foie
France
français
hépatite C chronique
recommandation pour la pratique clinique
indice de gravité médicale
hépatite C chronique
antiviraux
comorbidité
génotype
daclatasvir
lédipasvir
ribavirine
résultat thérapeutique
résistance virale aux médicaments
grossesse
éducation du patient comme sujet
cirrhose du foie
transplantation hépatique
récidive
insuffisance rénale
enfant
adolescent
usagers de drogues
infections à VIH
Maladie aigüe
B17.1 - hépatite aiguë C
Siméprévir
Sofosbuvir
lédipasvir
association lédipasvir sofosbuvir
BMS-790052
Imidazoles
benzimidazoles
fluorènes
Uridine monophosphate
Uridine monophosphate

---
N1-VALIDE
Viekirax, avec ou sans Exviera : traitement non recommandé chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée (stade Child-Pugh B) - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux hépato-gastro-entérologues, infectiologues, internistes et pharmaciens hospitaliers
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Viekirax-avec-ou-sans-Exviera-traitement-non-recommande-chez-les-patients-presentant-une-insuffisance-hepatique-moderee-stade-Child-Pugh-B-Lettre-aux-professionnels-de-sante
En accord avec l'EMA et l'ANSM, les professionnels de santé sont informés du risque de décompensation hépatique et d'insuffisance hépatique lors d'un traitement par Viekirax (ombitasvir, paritaprévir, ritonavir) avec ou sans Exviera (dasabuvir), notamment chez les patients ayant des signes de cirrhose avancée ou décompensée avant l'initiation du traitement...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
EXVIERA 250 mg, comprimé pelliculé
EXVIERA
VIEKIRAX 12,5 mg/75 mg/50 mg, comprimé pelliculé
VIEKIRAX
association médicamenteuse
J05AX67 - ombitasvir, paritaprévir et ritonavir
ABT-450
ombitasvir
ritonavir
insuffisance hépatique
administration par voie orale
risque
continuité des soins
cirrhose du foie
dasabuvir
antiviraux
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
Décompensation hépatique
adulte
hépatite C chronique
paritaprévir
ABT-333
anilides
carbamates
sulfonamides
uracile
uracile
composés macrocycliques

---
N1-SUPERVISEE
IRM - Quantification de la stéatose hépatique : de la théorie à la pratique
http://umvf.cerimes.fr/media/ressRadiologie/DESradiologie2016/CERF_07_12_2015/B_Guiu/index.html
Stéatose hépatique, quantifier la stéatose, principe de la spectroscopie, aspects pratiques, détection et caractérisation des lésions focales, principes techniques de quantification, exemples.
2016
false
false
false
tru