CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : hépatite E;

Synonyme CISMeF : Hépatite épidémique non-A non-B;

Synonyme MeSH : Hépatite virale E; Hépatite non-A non-B transmise par voie entérale; Hépatite épidémique non-A non-B;

Définition MeSH INSERM : Inflammation aiguë du foie due au virus à ARN monocaténaire de l'hépatite E. L'infection est semblable à l'hépatite A avec une période d'incubation variant de 15 à 60 jours. le virus est transmis par voie oro-fécale (entérale).;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Hépatite E
http://invs.santepubliquefrance.fr/fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Hepatites-virales/Hepatite-E
L’hépatite E est une maladie infectieuse due à un virus (VHE) identifié pour la première fois en 1983. Elle est endémo-épidémique dans les pays en développement où la fourniture en eau potable et l’assainissement ne sont pas maitrisés. Dans les pays industrialisés, l’hépatite E est sporadique, importée ou autochtone, survenant principalement par consommation de produits contaminés provenant d’animaux réservoirs du VHE (porcs, sangliers, cerfs). On parle alors de zoonose c’est-à-dire une maladie se transmettant de l’animal à l’Homme. La surveillance de l’hépatite E est assurée par le Centre national de référence des virus à transmission entérique (hépatites A et E).
2016
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
information patient et grand public
hepatite
hepatite
hépatite E
hépatite

---
N1-VALIDE
Hépatite E
.
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2016/24/fr/fms-02679.pdf
En Suisse la séroprévalence de l’hépatite E est non négligeable et le nombre de cas diagnostiqués est en hausse. En cas d’hépatite aiguë d’origine indéterminée, il faut penser à une hépatite E même en l’absence de voyage à l’étranger
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
hépatite E
hépatite E
hépatite E
hépatite E

---
N1-VALIDE
Hépatite E
aide-mémoire n 280
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs280/fr/
généralités, transmission, répartition géographique, létalité, symptômes, diagnostic, prévention, traitement, lignes directrices pour la lutte contre les épidémies
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
anglais
hépatite E
hépatite E
hépatite E
hépatite E
signes et symptômes
hépatite E
hépatite E
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Etude descriptive des cas autochtones d'hépatite E, France, 2010
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-infectieuses/2015/Etude-descriptive-des-cas-autochtones-d-hepatite-E-France-2010
En France, depuis 2006, le nombre de cas confirmés d’hépatite E (HE) autochtones a augmenté de manière importante. En 2010, une étude descriptive des cas d’HE autochtones a été menée pour générer des hypothèses sur les modes de contamination et les sources de transmission. Les cas d’HE autochtones confirmés par le Centre national de référence (CNR) ont été interrogés sur leurs expositions dans les 2 à 10 semaines avant le début de la maladie. Des données cliniques, biologiques et épidémiologiques ont été recueillies pour 139 cas autochtones. Soixante-cinq pour cent d’entre eux étaient domiciliés dans le Sud de la France, 59 % déclaraient avoir une pathologie sous-jacente et 74 % étaient infectés par un génotype 3f. La consommation de produits à base de foie cru de porc pendant la période d’incubation était plus fréquente parmi les cas résidant dans le Sud de la France (47 %) que ceux résidant dans le Nord (25 %).
2015
false
true
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
information scientifique et technique
hépatite E
hépatite E
hépatite E
hépatite E
France

---
N1-VALIDE
Infection par le virus de l’hépatite E durant la grossesse
http://www.cfp.ca/content/61/7/e299.abstract.fr
Plusieurs de mes patientes sont originaires de l’Asie du Sud-Est où le virus de l’hépatite E est assez commun. Quelles précautions puis-je leur suggérer de prendre avant de voyager dans cette région et quels sont les risques d’une infection par le VHE durant la grossesse?
2015
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
hépatite E
grossesse
complications de la grossesse et maladies infectieuses
article de périodique
hépatite E
complications de la grossesse et maladies infectieuses

---
N1-VALIDE
Note de synthèse: position de l’OMS à propos du vaccin contre l’hépatite E
http://www.who.int/entity/wer/2015/wer9018/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2015/wer9018.pdf?ua=1
Le présent document est la première note de synthèse de l’OMS traitant de la vaccination contre l’hépatite E. Il porte essentiellement sur les données disponibles concernant le seul vaccin actuellement homologué contre l’hépatite E
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
hépatite E
vaccin antihépatite virale
recommandation de santé publique
hépatite E
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
CNR VHA-VHE - Centre National de Référence des virus des hépatites à transmission entérique : Hépatite A et Hépatite E
http://www.cnrvha-vhe.org/
Missions : 1.1. L'expertise concernant la microbiologie, la pathologie des agents infectieux et leur sensibilité aux agents anti-infectieux ; 1.2. La contribution à la surveillance épidémiologique ; 1.3. L'alerte par l'information immédiate de l'Institut de veille sanitaire et du ministre chargé de la santé de toute constatation pouvant avoir des répercussions sur l'état sanitaire de la population ; 1.4. Le conseil des pouvoirs publics, des agences de sécurité sanitaire et des professionnels de santé.
false
false
false
Paris
France
Paris
français
hépatite A
hépatite E
virus de l'hépatite A
virus de l'hépatite E
épidémiosurveillance
centre national de référence

---
N1-VALIDE
Mise à jour sur l’hépatite E
http://rms.medhyg.ch/numero-396-page-1594.htm
Le virus de l’hépatite E (VHE) est un virus à ARN, transmis par voie féco-orale ou par l’intermédiaire de produits animaliers carnés insuffisamment cuits. Des quatre génotypes connus, le génotype 3 est responsable d’infections autochtones dans les pays développés, avec une séroprévalence en Suisse estimée jusqu’à 22%. La majorité des patients infectés sont asymptomatiques mais une minorité d’entre eux, notamment des hommes de plus de 50 ans ou avec une hépatopathie préexistante, peuvent présenter une hépatite aiguë sévère. Une évolution chronique de l’infection par le VHE de génotype 3 est possible chez des patients immunosupprimés, notamment des patients transplantés. La sérologie n’offrant pas une sensibilité suffisante, surtout chez les patients immunosupprimés, le diagnostic d’une infection active repose sur la PCR. Des traitements de ribavirine ou d’interféron-α peuvent être proposés en cas d’infection chronique ne répondant pas à une diminution de l’immunosuppression.
2013
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hépatite E
hépatite E

---
N1-SUPERVISEE
Signalements d'infections nosocomiales invasives à Streptococcus pyogenes en post-opératoire ou post-partum ; Hépatite E, bilan d'activité du Centre national de référence des hépatites entéro-transmissibles
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2005/33/beh_33_2005.pdf
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
infection croisée
infections à streptocoques
streptococcus pyogenes
hépatite E
France
article de périodique
tableau
graphique

---
N1-VALIDE
Hépatites Info Services
http://www.hepatites-info-service.org/
service de téléphonie sociale, anonyme, confidentiel et gratuit sur les hépatites, animé par des écoutants formés et encadrés.
0 800 845 800, présentation, missions, partenaires, actions, échange, les hépatites, information, prévention, test, soins, liens
false
false
false
France
français
hépatites virales humaines
hépatite A
hépatite B
hépatite C
hépatite D
hépatite E
assistance par téléphone
guide ressources
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Hépatite oubliée : l'hépatite E
http://rms.medhyg.ch/numero-340-page-986.htm
L'hépatite E (due au virus de l'hépatite, E VHE) est à transmission entérique. Dans les pays à faible niveau sanitaire, le VHE est endémique, et responsable d'épidémies majeures. Dans les pays à haut niveau sanitaire, le VHE est une zoonose sporadique, ou se voit chez les voyageurs revenant de zone d'endémie. L'expression clinique est identique à celle des autres hépatites virales aiguës. Les formes fulminantes représentent 1 à 4% des cas. La mortalité chez la femme enceinte est très élevée. Le diagnostic repose sur la sérologie, éventuellement la PCR. Des formes chroniques peuvent se voir chez les immunodéprimés. Il n'y a pas de traitement spécifique. La prévention pour le voyageur en zone endémique repose sur l'application des précautions générales relatives à la qualité des eaux ingérées. Il n'y a actuellement pas de vaccin disponible.
2012
false
N
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
hépatite E
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Hépatite E
http://www.inma.fr/files/file/zoonoses/VHE_DonneesMedicales.pdf
Le virus de l’hépatite E (VHE) est un virus à ARN classé depuis 2002 dans la famille des hepeviridae, genre hepevirus dont il est actuellement le seul représentant. Il existe 4 génotypes différents.
2011
false
true
false
INMA - Institut National de Médecine Agricole
France
hépatite E
hépatite E
hépatite E
zoonoses
information scientifique et technique
hépatite E

---
N2-AUTOINDEXEE
Hépatite aiguë E autochtone : une maladie émergente
http://www.fmcgastro.org/postu-main/archives/postu-2011-paris/textes-postu-2011-paris/hepatite-aigue-e-autochtone-une-maladie-emergente/
2011
FMC-HGE - Association Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie
France
matériel enseignement
hepatite
hepatite
groupes de population
maladie aiguë
hépatite E

---
N1-SUPERVISEE
Hépatite virale E : Quoi de neuf ?
http://www.infectiologie.org.tn/pdf/revues/3-2010/revue_egenrale.pdf
L’hépatite E est une infection virale qui pose un grand problème de santé publique dans les pays où le niveau socio-économique est faible du fait de sa transmission oro-fécale et du potentiel épidémique important. Cependant, cette infection est également grave, même sous forme sporadique, à cause du risque de transmission parentérale, de passage vers la chronicité surtout chez l’immunodéprimé et de la forte mortalité chez la femme enceinte.
2010
false
true
false
Revue Tunisienne d'Infectiologie
Tunisie
hépatite E
hépatite E
hépatite E
hépatite E
article de périodique
hépatite E

---
N1-SUPERVISEE
BEH Hors-série (14 septembre 2010) Zoonoses : pour une approche intégrée de la santé à l'interface Homme-Animal
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2010/hs/index.htm
L’importance des zoonoses en santé publique est établie, et leur compréhension bénéficie des progrès considérables accomplis en matière de caractérisation biologique des agents responsables et de connaissance des modalités de leur circulation. Les définitions des zoonoses sont aujourd’hui de plus en plus focalisées sur les caractéristiques moléculaires et épidémiologiques des agents responsables et valorisent la compréhension de leur cycle de transmission.
2010
false
true
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
zoonoses
zoonoses
zoonoses
maladie de Lyme
leishmaniose
psittacose
maladie du charbon
hépatite E
echinococcus multilocularis
tuberculose bovine
épidémiosurveillance
France
article de périodique
zoonoses

---
N1-VALIDE
Virus de l'hépatite E
fiche technique santé/sécurité - matières infectieuses
http://www.phac-aspc.gc.ca/lab-bio/res/psds-ftss/hepe-fra.php
description, danger pour la santé (pathogénicité, épidémiologie, gamme d'hôtes, dose infectieuse, mode de transmission, période d'incubation, transmissibilité), dissémination (réservoir, zoonose, vecteurs), viabilité (sensibilité aux médicaments, sensibilité aux désinfectants, inactivation par des moyens physiques, survie à l'extérieur de l'hôte), aspects médicaux (surveillance, premiers soins et traitements, immunisation, prophylaxie), dangers pour le personnel de laboratoire (infections liées ou acquises au laboratoire, sources et échantillons, dangers primaires et particuliers), précautions recommandés (exigences de confinement, vêtements protecteurs, autres protections), renseignements relatifs à la manipulation (déversements, élimination, entreposage), renseignements divers
2010
false
N
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
virus de l'hépatite E
virus de l'hépatite E
hépatite E
hépatite E
hépatite E
transmission de maladie infectieuse
réservoirs d'agents pathogènes
zoonoses
désinfectants
hépatite E
Personnel de laboratoire d'analyses médicales
exposition professionnelle
vêtements de protection
gestion des déchets
période d'incubation de maladie infectieuse
recommandation

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis relatif à la surveillance de l'hépatite E en France
http://www.hcsp.fr/docspdf/avisrapports/hcspa20090313_hepatiteE.pdf
2009
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
recommandation de santé publique
hepatite
France
hepatite
infirmières administratives
hépatite E

---
N1-SUPERVISEE
L'hépatite E : une hépatite du Tiers-Monde présente en Belgique
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=1787&langue=FR
RÉSUMÉ : Le virus de l'hépatite E (VHE) est la seconde cause d'hépatite virale aiguë à transmission féco-orale dans le monde. Ce virus a une vaste répartition mondiale et se manifeste sur un mode épidémique ou endémo-sporadique dans un grand nombre de pays en voie de développement. Les cas d'infection par le VHE rencontrés dans les pays industrialisés sont habituellement attribués à l'importation du virus des régions endémiques, mais de plus en plus de cas sont considérés comme étant une forme zoonotique de l'infection, transmise par la race porcine. L'infection par le virus E peut se compliquer dans 1 à 4% des cas d'une hépatite fulminante mortelle. Cette fréquence atteint 20% si l'infection survient chez les femmes enceintes en fin de grossesse. Le diagnostic d'hépatite E repose sur la sérologie et, surtout, sur la mise en évidence du virus par RT-PCR dans les selles et le sang. Malheureusement cette technique est encore difficilement accessible en Belgique. Il n'existe aucun traitement pour cette affection, seules des mesures prophylactiques d'hygiène et d'assainissement de l'eau permettent actuellement de combattre les épidémies. Cependant, un vaccin en fin de phase d'étude a récemment montré des résultats très prometteurs en termes d'efficacité et de sécurité.
2008
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
hépatite E
hépatite E
vecteurs de maladie
hépatite E
signes et symptômes
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Hépatite E : nouveaux aspects d'une vieille maladie
http://www.revmed.ch/numero-169-page-1863.htm
Le virus de l'hépatite E (HEV), déjà connu pour être l'agent responsable d'épidémies d'hépatites liées à des infections par l'eau contaminée en Asie et en Afrique, est un pathogène émergent dans les pays industrialisés. Les analyses virologiques de cas sporadiques de l'hépatite E en Europe, au Japon et aux Etats-Unis, ont montré que l'origine de l'infection provient de souches virales autochtones, présentes localement. Ainsi, la transmission ne se fait pas seulement par voie féco-orale mais aussi au moyen de l'ingestion de viande infectée, notamment de porc, de gibier ou au moyen de produits sanguins. Récemment, une infection persistante par HEV avec une hépatite chronique, voire même une cirrhose, est rapportée chez des patients immunosupprimés soit à cause d'une chimiothérapie, soit dans le contexte d'une transplantation d'organe.
2008
false
N
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
hépatite E
article de périodique

---
N1-VALIDE
Conduite à tenir devant l'hépatite aiguë virale
Management of acute viral hepatitis
http://www.omge.org/management-of-acute-viral-hepatitis.html
Indication du niveau de preuve, définition, introduction & points fondamentaux, hépatite aiguë A, hépatite aiguë B, hépatite aiguë C, hépatite aiguë D, hépatite aiguë E, bibliographie, sites Web utiles, questions et Commentaires ; 30 pages
2007
false
O
WGO - World Gastroenterology Organisation
Allemagne
français
anglais
espagnol
portugais
russe
mandarin
hépatites virales humaines
maladie aiguë
hépatite A
hépatite A
facteurs de risque
hépatite A
diagnostic différentiel
hépatite A
hépatite A
vaccins antihépatite A
hépatite A
hépatite B
hépatite B
hépatite B
hépatite B
hépatite B
vaccin antihépatite B
vaccin antihépatite B
hépatite C
hépatite C
hépatite C
hépatite C
hépatite C
hépatite D
hépatite D
hépatite D
hépatite D
hépatite D
hépatite E
hépatite E
hépatite E
hépatite E
hépatite E
recommandation pour la pratique clinique

---
Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.