CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : hémorragie;

Synonyme CISMeF : pertes sanguines;

Synonyme MeSH : Saignement;

Définition VIDAL : Perte de sang à partir d'une artère ou d'une veine. Une hémorragie peut être externe mais également interne, et passer inaperçue.;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants par voie orale (NOAC Non-vitamin k antagonist Oral Anti-Coagulants)
http://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-professionnels-de-la-sant/nouveaux-anticoagulants-par-voie
es NOAC's sont déjà utilisés depuis quelques années comme alternatives aux anti-vitamines K (Coumarines). Ils ont l’avantage de pouvoir être prescrits à doses fixes et de ne pas nécessiter de contrôles sanguins. Mais en cas de saignement, il n’y a jusqu’à présent pas d’antidote et ils coutent plus cher. Toutefois, certaines études internationales montreraient que leur coût plus élevé est compensé par l’économie réalisés sur la surveillance biologique. En Belgique, il y a actuellement 2 types de NOAC's sur le marché: Un inhibiteur direct de la thrombine: dabigatran (Pradaxa ) Deux inhibiteurs du facteur Xa : apixaban (Eliquis ) et rivaroxaban (Xarelto )...
2016
false
false
false
Centre antipoison belge
Belgique
français
néerlandais
recommandation pour la pratique clinique
administration par voie orale
Rivaroxaban
XARELTO
ELIQUIS
B01AF01 - rivaroxaban
anticoagulants
apixaban
Inhibiteurs du facteur Xa
hémorragie
hémorragie
hémorragie
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
PRADAXA
Dabigatran
antithrombiniques
hospitalisation
soins ambulatoires
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Pas de relais par HBPM lors d’une interruption d’un traitement anticoagulant en vue d’une intervention élective à risque hémorragique en cas de FA ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2056
Question clinique Chez des adultes sous traitement par warfarine pour une fibrillation auriculaire, quel est l’intérêt d’un relais de cette anticoagulation versus absence de relais lors de l’arrêt temporaire de la warfarine en vue d’une intervention chirurgicale (ou d’une investigation invasive) programmée en termes de survenue d’une thromboembolie artérielle ou d’une hémorragie majeure ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
fibrillation auriculaire
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
soins préopératoires
thromboembolie
hémorragie
vitamine K
Interventions chirurgicales non urgentes

---
N1-SUPERVISEE
Analyse brève - Associer de l’apixaban à un (ou des) antiagrégant(s) plaquettaire(s) : risque hémorragique accru comme avec les AVK
http://www.minerva-ebm.be/FR/Analysis/451
Cette réanalyse post-hoc d’une étude évaluant l’intérêt de l’apixaban versus placebo en post syndrome coronarien aigu confirme son manque d’efficacité en termes de prévention d’évènements cardiovasculaires majeurs et son risque accru d’incidents hémorragiques tant en association avec l’aspirine seule qu’en ajout au traitement aspirine clopidogrel. Les NAOs semblent augmenter autant le risque d’hémorragie que les AVK lors de leur association avec un (ou deux) antiagrégant(s) plaquettaire(s).
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
association de médicaments
apixaban
antivitamines K
hémorragie
antiagrégants plaquettaires
pyrazoles
pyridones
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Previscan (fluindione) et Permixon (Serenoa repens) : confusion pouvant être à l’origine de manifestations hémorragiques parfois graves - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Previscan-R-fluindione-et-Permixon-R-Serenoa-repens-confusion-pouvant-etre-a-l-origine-de-manifestations-hemorragiques-parfois-graves-Lettre-aux-professionnels-de-sante
L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été destinataire de plusieurs cas d'erreur de délivrance entre Permixon 160 mg (Serenoa repens) et Previscan 20 mg (fluindione) du fait d'ordonnances manuscrites peu lisibles. Ces erreurs de délivrance ont été pour certaines à l'origine de conséquences graves pour les patients (effets hémorragiques). Afin de limiter ces erreurs, les professionnels de santé sont invités à être particulièrement vigilants lors de toute prescription et délivrance de Permixon et/ou Préviscan. Les médecins sont notamment invités à mentionner distinctement sur l'ordonnance la DCI, le dosage, la forme pharmaceutique et à un inscrire le nom de marque en lettres capitales. En cas de doute, les pharmaciens sont invités à vérifier la prescription auprès du médecin...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
erreurs médicamenteuses
hémorragie
PREVISCAN
PREVISCAN 20 mg cp quadriséc
PERMIXON 160mg gél
PERMIXON
administration par voie orale
fluindione
extrait lipidostérolique de Serenoa repens
serenoa
Dispensation d'un médicament incorrect
phénindione
extraits de plantes

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévention et traitement des hémorragies digestives liées à l’HTP chez les malades atteints de cirrhose
http://www.snfge.org/download/file/fid/2409
Dépistage, Prévention pré primaire (patients sans VO), Prévention primaire, Hémostase, Prévention secondaire
2016
false
false
false
SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-entérologie
France
français
recommandation professionnelle
Traités
Digestifs
hypertension portale
atteint
hémorragie digestive
maladie
hémorragie gastro-intestinale
thérapeutique
Maladie
hypertension pulmonaire
cirrhose
Cirrhose
Hémorragie
traitement préventif
troubles hémorragiques
Digestion
coopération internationale
agents gastro-intestinaux
maladie
fibrose
hémorragie
digestion

---
N3-AUTOINDEXEE
Anti-inflammatoires : risques de saignements digestifs chez les enfants
In Rev Prescrire 2016 ; 36 (397) : 823
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/52271/0/NewsDetails.aspx
La consommation d'AINS chez les enfants expose à des risques digestifs, même sur de courtes durées...
2016
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
enfant
fonction du tube digestif
hémorragie
digestion
Digestifs
saignée
inflammation
digestif
anti-inflammatoires
appareil digestif, sai
risque
hémorragie
enfant
agents gastro-intestinaux

---
N1-VALIDE
Eurek@Pro
http://www.eurekapro.fr/
Présentation et statuts L'association a pour but d’améliorer la prise en charge des patients présentant une hémorragie. Dans cet objectif, l’association : Propose aux établissements de santé des modèles et/ou des exemples de procédures de prise en charge Aide les professionnels de santé dans cette démarche Favorise la discussion médicale et paramédicale par des rencontres entre les professionnels de santé ou via d’autres moyens de communication tels qu’internet (création d’un site web par exemple) Favorise la formation et l’information des professionnels de santé Favorise la recherche Fournit toute aide ou service permettant l’exercice et le développement des activités citées ci-dessus.
2015
false
false
false
Paris
France
Paris
français
hémorragie
association professionnels santé

---
N1-SUPERVISEE
Hémorragie, choc hémorragique et hypovolémique
http://www.cnerea.fr/UserFiles/File/national/desc-des/livre-masson-2015/cardio/choc-hypovolemique.pdf
Le choc hypovolémique correspond à un déséquilibre entre les besoins et les apports d’oxygène aux tissus lié à une diminution du retour veineux au coeur. L’hypoperfusion tissulaire et l’hypoxie cellulaire qui en découle sont dues à une diminution du transport artériel en oxygène. La diminution du retour veineux entraîne en effet une baisse du volume d’éjection systolique et du débit cardiaque, donc une réduction du transport en oxygène dans la circulation systémique.
2015
true
false
false
2eme cycle / master
CNER - Collège National des Enseignants de la Réanimation
France
328. État de choc. Principales étiologies : hypovolémique, septique (voir item 154), cardiogénique, anaphylactique
français
cours
hypovolémie
hypovolémie
hypovolémie
hypovolémie
hypovolémie
hémorragie
hématologie
épreuves classantes nationales

---
N1-SUPERVISEE
Accident hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l'héparine
http://www.cnerea.fr/UserFiles/File/national/desc-des/livre-masson-2015/sang/complication-anticoagulants.pdf
Le principal effet secondaire des anticoagulants est l’hémorragie. A titre d’exemple, l’incidence des hémorragies majeures sous AVK est de l’ordre de 5 % avec une mortalité de 0.5% par an.
2015
true
false
false
2eme cycle / master
CNER - Collège National des Enseignants de la Réanimation
France
326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions
210. Thrombopénie chez l'adulte et l'enfant
français
cours
hémorragie
hémorragie
hémorragie
épreuves classantes nationales
anticoagulothérapie
thrombopénie
anticoagulants
héparine
hémorragie

---
N1-SUPERVISEE
Complications des anticoagulants
http://wiki.side-sante.fr/doku.php?id=sides:ref:reanimation:complications_des_anticoagulants
Le principal effet secondaire des anticoagulants est l'hémorragie. A titre d'exemple, l'incidence des hémorragies majeures sous AVK est de l'ordre de 5 % avec une mortalité de 0.5% par an.
2015
true
false
false
true
2eme cycle / master
CC BY-NC-SA 3.0
SIDES - Référentiel du Collège National des Enseignants de Réanimation
France
326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions
210. Thrombopénie chez l'adulte et l'enfant
français
cours
anticoagulants
hémorragie
hémorragie
hémorragie
héparine
thrombopénie
pharmacologie
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
anticoagulothérapie
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Anti-vitamine K (AVK) - Dossiers
http://ansm.sante.fr/Dossiers/Anti-vitamine-K-AVK/
Prévention des hémorragies provoquées par les traitements anticoagulants anti-vitamine K (AVK) - La surveillance du traitement par AVK : quelques outils...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antivitamines K
antivitamines K
continuité des soins
surveillance pharmacologique
vitamine K
administration par voie orale
anticoagulants
anticoagulants
hémorragie
recommandation patients
recommandation de bon usage du médicament
brochure pédagogique pour les patients
notice médicamenteuse
questions réponses
B01AA - antivitamines K
hémorragie
antivitamines K
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Apixaban : moins d’hémorragies qu’avec les AVK ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/analyses-en-ligne/300
Cette méta-analyse de 5 RCTs comparant l’apixaban à un AVK dans diverses indications (fibrillation auriculaire, thromboembolie veineuse et prothèse totale de genou) montre un risque hémorragique et de décès moindre sous apixaban, mais l’hétérogénéité des résultats est considérable et un biais de mention de certains résultats est possible.
2015
false
true
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
hémorragie
antivitamines K
apixaban
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Transfusion de plaquettes : produits, indications
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2571571/fr/transfusion-de-plaquettes-produits-indications
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2571595/fr/fiche-de-synthese-transfusion-de-plaquettes-en-medecine-hematologie-oncologie
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2571596/fr/fiche-de-synthese-transfusion-de-plaquettes-dans-le-contexte-perioperatoire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2571597/fr/fiche-de-synthese-transfusion-de-plaquettes-en-neonatologie
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2571598/fr/recommandations-transfusion-de-plaquettes
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2572633/fr/argumentaire-transfusions-de-plaquettes
L’objectif de cette recommandation de bonne pratique est d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients en aidant les professionnels, dans le cadre de leur prescription transfusion de plaquettes et dans le suivi des malades transfusés, et en harmonisant les pratiques professionnelles.
2015
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
France
325. Transfusion sanguine et produits dérivés du sang : indications, complications. Hémovigilance
français
recommandation pour la pratique clinique
transfusion de plaquettes
transfusion de plaquettes
Complication liée à l'aphérèse
résultat thérapeutique
période périopératoire
thrombopénie
hémorragie
risque
mortalité
exsanguinotransfusion
hémopathies
thrombopénie
nouveau-né
foetus
cytomegalovirus

---
N1-VALIDE
IDARUCIZUMAB 2,5 g/50 mL, solution injectable/pour perfusion
ATU cohorte octroyée en novembre 2015
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Autorisations-temporaires-d-utilisation-ATU/ATU-de-cohorte-en-cours/Liste-des-ATU-de-cohorte-en-cours/IDARUCIZUMAB-2-5-nbsp-g-50-nbsp-mL-solution-injectable-pour-perfusion
Dans le cadre de l’Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) de cohorte, Idarucizumab 2,5 g/50 mL, solution injectable/pour perfusion, l’agent de réversion spécifique du dabigatran, est indiqué chez les patients adultes traités par Pradaxa (dabigatran étexilate) quand une réversion rapide de ses effets anticoagulants est requise
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
idarucizumab
idarucizumab
Traitement d'inversion anticoagulante
anticoagulants
traitement d'urgence
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
hémorragie
hémorragie
adulte
antidotes
V03AB37 - idarucizumab
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
Dabigatran
anticorps monoclonaux humanisés
anticorps monoclonaux humanisés
pyridines

---
N1-VALIDE
Gestion des hémorragies lors de traitement par nouveaux anticoagulants oraux : quel challenge ?
http://rms.medhyg.ch/numero-416-page-334.htm
Les nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), ciblant directement la thrombine (facteur IIa) ou le facteur Xa, sont actuellement indiqués pour le traitement curatif de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire (rivaroxaban, Xarelto) ou pour la prévention des embolies systémiques dans la fibrillation atriale non valvulaire (rivaroxaban ; dabigatran, Pradaxa ; Apixaban, Eliquis). Compte tenu de leur facilité d’utilisation, il est attendu que ces médicaments soient largement utilisés dans des indications au long cours. Au-delà de leur efficacité, ces traitements n’en demeurent pas moins des anticoagulants, potentiellement responsables de complications hémorragiques, et des mesures spécifiques doivent être définies en cas de survenue de telles complications.
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
hémorragie
hémorragie
hémostase
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Gestion péri-opératoire des nouveaux anticoagulants oraux - Mise au point
La Presse Médicale Volume 43, Issue 6, Part 1, June 2014, Pages 637–644 - Open Access
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0755498214001389
Les nouveaux anticoagulants oraux représentent un progrès indiscutable comparativement aux anticoagulants injectables et aux classiques anti-vitamines K (AVK). Un certain nombre d’éléments en complique la gestion quoti- dienne péri-opératoire. Outre la diversité des molécules déjà ou bientôt disponibles et la variabilité intra- et interindividuelle importante de la réponse, il faut tenir compte des nombreuses interactions médicamenteuses, des variations dans le temps de la fonction rénale et de nombreux autres paramètres.
2014
false
false
false
Elsevier
France
français
anticoagulants
article de périodique
administration par voie orale
procédures de chirurgie opératoire
soins périopératoires
période périopératoire
urgences
traitement d'urgence
hémorragie
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Surveillance en vie réelle des anticoagulants oraux
http://ansm.sante.fr/S-informer/Presse-Communiques-Points-presse/Surveillance-en-vie-reelle-des-anticoagulants-oraux-Communique
Dans le cadre du plan d’actions mis en place par l’ANSM pour sécuriser l’utilisation des anticoagulants oraux, les résultats de deux études de pharmaco-épidémiologie menées par la CNAMTS et l’ANSM sont rendus publics. Ils ne montrent pas d’augmentation du risque d’événement hémorragique sévère avec les anticoagulants oraux directs[1] (AOD) comparés aux traitements de référence, les antivitamines K (AVK). De même, le passage d’un traitement par AVK à un traitement par AOD n’augmente pas le risque hémorragique sévère. Il n’est pas non plus montré d’augmentation du risque d’AVC ischémique, embolie systémique ou d’infarctus du myocarde avec les AOD comparés aux AVK. Ces études portent sur une très courte période de suivi et la surveillance renforcée doit être poursuivie...
2014
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
évaluation des risques
hémorragie
surveillance pharmacologique
évaluation médicament
fibrillation auriculaire
embolie pulmonaire
Thrombose veineuse profonde
thrombose veineuse
vitamine K
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF01 - rivaroxaban
thromboembolie
études de suivi
France
anticoagulothérapie
Dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban
Rivaroxaban

---
N1-SUPERVISEE
Nouveaux anticoagulants (NACO) et risques associés
http://www.ameli.fr/l-assurance-maladie/statistiques-et-publications/etudes-en-sante-publique/nouveaux-anticoagulants-naco-et-risques-associes.php
Comparer le risque d'hémorragie majeure entre les patients débutant un traitement par NACO (dabigatran et rivaroxaban) et ceux débutant un traitement par AVK. Etude réalisée à partir des données du SNIIRAM et du PMSI.
2014
false
false
false
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
français
rapport
antivitamines K
hémorragie
accident vasculaire cérébral
fibrillation auriculaire
antithrombiniques
anticoagulants
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban

---
N1-VALIDE
Chute aiguë de l'hémoglobine
http://medicalforum.ch/fr/n-actuel/article/chute-aigue-de-lhemoglobine.html
Une chute aiguë de l'hémoglobine est associée à une morbidité et une mortalité élevées. Une anamnèse dirigée et un diagnostic spécifique permettent d'instaurer rapidement un traitement adéquat. Il s'agit avant tout d'en éliminer la cause et de conserver une oxygénation par des transfusions.
2014
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
hémoglobines
article de périodique
hémorragie
anémie hémolytique auto-immune
plaies et blessures

---
N1-VALIDE
Secourisme en milieu de travail, 7e édition
http://www.csst.qc.ca/publications/400/Pages/DC_400_702.aspx
http://www.csst.qc.ca/publications/400/Documents/DC400_702web.pdf
Ce manuel interactif propose au secouriste en milieu de travail un plan d'intervention structuré et efficace pour le soutenir en situation d'urgence. Il traite notamment des techniques d'appréciation, de réanimation et de premiers secours à utiliser pour venir en aide aux personnes souffrant d'un problème médical ou traumatique. Ce manuel constitue, pour le secouriste, un élément essentiel du processus d'acquisition des connaissances et des habiletés nécessaires pour exercer ses fonctions.??
2014
false
N
CSST - Commission de la Santé et de la Sécurité au Travail
Canada
français
premiers secours
information scientifique et technique
guide
santé au travail
lieu de travail
algorithme
plaies et blessures
arrêt cardiaque
intoxication
diabète
douleur thoracique
hypersensibilité
brûlures oculaires
brûlures
Érythème pernio
choc
hémorragie
adulte
enfant
insuffisance respiratoire
obstruction des voies aériennes
nourrisson
oxygénothérapie
premiers secours

---
N1-VALIDE
EFFIENT (chlorhydrate de prasugrel) - Association à un risque accru de saignements chez les patients traités pour certains types de crise cardiaque à l'hôpital - Pour les professionnels de la santé
EFFIENT (prasugrel hydrochloride) - Association with Increased Risk of Bleeding in Patients Treated in Hospital for Certain Types of Heart Attacks - For Health Professionals
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2014/37611a-fra.php
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2014/37615a-fra.php
Cette communication vise l'indication relative à l'angine instable (AI) ou à l'infarctus du myocarde sans sus-décalage du segment ST (NSTEMI). Une étude récente (ACCOAST) a démontré un risque accru de saignement avec l'utilisation d'une demi-dose d'attaque (30 mg) d'EFFIENT avant l'angiographie coronarienne, suivie d'une deuxième demi-dose d'attaque (30 mg) au moment de l'ICP, en comparaison avec la prise de la dose d'attaque complète approuvée (60 mg) au moment de l'ICP. Chez les patients atteints d'AI ou de NSTEMI, lorsque l'angiographie coronarienne est pratiquée moins de 48 heures après l'admission, la dose d'attaque d'EFFIENT devrait normalement être donnée au moment de l'ICP pour réduire le risque de saignement...
2014
false
false
false
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
B01AC22 - prasugrel
angor instable
Infarctus du myocarde sans sus-décalage du segment ST
infarctus du myocarde
hémorragie
risque
intervention coronarienne percutanée
EFIENT
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients
Chlorhydrate de prasugrel

---
N2-AUTOINDEXEE
Dabigatran (Pradaxa) : un anticoagulant à l'origine d'hémorragies graves parfois mortelles
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48110/0/NewsDetails.aspx
2013
Prescrire
hémorragie
PRADAXA
anticoagulants

---
N2-AUTOINDEXEE
Nouveaux anticoagulants : gare aux hémorragies
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48451/0/NewsDetails.aspx
2013
Prescrire
hémorragie
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation et risque hémorragique : prévisible ?
anticoagulants
http://www.minerva-ebm.be/fr/analyses-en-ligne/167
Tout traitement anticoagulant oral (antagoniste de la vitamine K, anti Xa, anti-thrombine) présente un risque hémorragique, semble-t-il plus important dans les 30 premiers jours de traitement. Les scores évaluant ce risque hémorragique sous traitement anticoagulant actuellement proposés sont peu performants. Par ailleurs, ce risque est plus important si le risque d'AVC/embolie systémique est plus important...
2013
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
néerlandais
antivitamines K
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
anticoagulothérapie
lecture critique d'article
anticoagulants
évaluation des risques
hémorragie
administration par voie orale
facteurs de risque
antivitamines K
antithrombiniques
warfarine
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Traitement d'urgence de l'hémorragie de varices oesophagiennes
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2013/1920/fr/fms-01499.pdf
L'hémorragie de varices oesophagiennes est une complication redoutée de l'hypertension portale dont la mortalité est élevée. Les facteurs de risque d'hémorragie de varices oesophagiennes sont une hypertension portale importante, une cirrhose très marquée et la présence desdites Red Wale Marks. Le traitement de l'hémorragie aiguë de varices oesophagiennes consiste en une substitution volumique mesurée, une baisse de pression médicamenteuse dans le système porte et une intervention. Chez les grands malades ayant une mauvaise fonction hépatique, la pose d'un TIPS doit être envisagée comme premier traitement.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
varices oesophagiennes et gastriques
article de périodique
hémorragie
varices oesophagiennes hémorragiques

---
N1-SUPERVISEE
Application topique d'acide tranexamique pour la réduction des saignements
http://www.cochrane.org/fr/CD010562
Évaluer les effets de l'administration topique d'acide tranexamique dans le contrôle de l'hémorragie.
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
hémorragie
administration par voie orale
résultat thérapeutique
hémorragie
antifibrinolytiques
acide tranéxamique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Antifibrinolytiques (analogues de la lysine) pour la prévention des saignements chez les patients présentant des troubles hématologiques
http://www.cochrane.org/fr/CD009733
Déterminer l'efficacité et l'innocuité des antifibrinolytiques (analogues de la lysine) dans la prévention des saignements chez les patients présentant des troubles hématologiques.
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
hémorragie
antifibrinolytiques
hémopathies
lysine
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Gestes invasifs et patients sous anticoagulants oraux : to bridge or not to bridge ?
http://rms.medhyg.ch/numero-402-page-1875.htm
Environ 1% de la population est sous anticoagulants oraux pour prévenir le risque thrombotique lié à une maladie thromboembolique veineuse (MTEV), à une fibrillation auriculaire (FA) ou à la présence d’une valve cardiaque mécanique. Chaque année, 10% de ces patients font l’objet d’une procédure invasive. Un relais anticoagulant avec des molécules à courte durée d’action (bridging) est fréquemment effectué pour minimiser le risque thrombotique péri-interventionnel. Cette pratique semble cependant être associée à une majoration du risque hémorragique. Les recommandations actuelles proposent de réserver le bridging aux patients à haut risque thrombotique, c’est-à-dire ceux avec MTEV récente ( 3 mois), FA avec antécédent d’AVC ou d’AIT (accident ischémique transitoire) et les porteurs de valve cardiaque mécanique. Ces recommandations sont néanmoins rarement appliquées.
2013
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
évaluation des risques
thromboembolisme veineux
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
vitamine K
calendrier d'administration des médicaments
anticoagulothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Administration de concentré de fibrinogène aux patients ayant des problèmes hémorragiques
http://www.cochrane.org/fr/CD008864
Nous avons évalué les effets bénéfiques et les effets délétères de l'utilisation de concentré de fibrinogène comparé à un placebo ou un traitement habituel chez les patients ayant des problèmes hémorragiques
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique
fibrinogène
afibrinogénémie
hémorragie
méta-analyse

---
N1-SUPERVISEE
Plaquettes à pathogènes réduits pour la prévention des saignements
http://www.cochrane.org/fr/CD009072
Evaluer l'efficacité des plaquettes à pathogènes réduits pour la prévention des saignements chez les patients nécessitant des transfusions de plaquettes.
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
hémorragie
transfusion de plaquettes
pathogènes transmissibles par le sang
sécurité transfusionnelle
plaquettes

---
N1-VALIDE
Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique pour les gestes percutanés chez le coronarien
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1710205/fr/antiagregants-plaquettaires-prise-en-compte-des-risques-thrombotique-et-hemorragique-pour-les-gestes-percutanes-chez-le-coronarien
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2013-12/recommandations_antiagregants_plaquettaires_-_gestes_percutanes.pdf
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1710202/fr/fiche-de-synthese-antiagregants-plaquettaires-gestes-percutanes
L'objet de ce travail est de définir, chez le coronarien sous antiagrégants plaquettaires, le risque hémorragique associé aux différents gestes diagnostiques et thérapeutiques percutanés, le confronter au risque de thrombose coronarienne afin de produire et diffuser des recommandations pour la gestion de ces deux risques antagonistes. Il complète les travaux réalisés sur les gestes endoscopiques...
2013
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
334. Syndromes coronariens aigus
français
ENDOPROTHESE CORONAIRE AUTRE
Chlorhydrate de prasugrel
Chlorhydrate de prasugrel
antiagrégants plaquettaires
antiagrégants plaquettaires
maladie coronarienne
hémorragie
gestion du risque
recommandation de bon usage du médicament
injections articulaires
myélogramme
biopsie
clopidogrel
clopidogrel
acide acétylsalicylique
acide acétylsalicylique
B01AC - inhibiteurs de l'agrégation plaquettaire, héparine exclue
thrombose
ticagrélor
ticagrélor
ponctions
ponction-biopsie à l'aiguille
cimentoplastie
biopsie au trocart
cytoponction
ponction lombaire
néphrostomie percutanée
KARDEGIC
ASASANTINE LP
association médicamenteuse
Dipyridamole
PRAVADUAL
administration par voie orale
pravastatine
PLAVIX
EFIENT
DUOPLAVIN
BRILIQUE
évaluation des risques
recommandation pour la pratique clinique
angioplastie
drains thoraciques
endoprothèses
ticlopidine
adénosine

---
N1-VALIDE
Hémorragie grave et scores prédictifs : étude longitudinale sur 1 an de patients ambulatoires, éduqués, sous AVK.
Thèse du mois - Grenoble
http://theseimg.fr/1/node/147
Les Anti-Vitamines K (AVK) sont la première cause de mortalité et d'hospitalisation iatrogène pour hémorragie grave. Plusieurs études se sont intéressées à la construction et validation de scores de risque hémorragique dans diverses circonstances, jamais en ambulatoire. L'étude Score avait pour objectif chez des patients ambulatoires anticoagulés par AVK, quelle que soit l'indication, et éduqués pour cela, de valider le meilleur score prédictif du risque d'hémorragie grave. A défaut il s'agissait d'en modéliser un nouveau.
2013
false
N
Thèse IMG - Banque de thèses de Médecine Générale
France
français
thèse ou mémoire
antivitamines K
vitamine K
anticoagulants
hémorragie
patients en consultation externe
éducation du patient comme sujet
évaluation des risques
antivitamines K
anticoagulothérapie
médecine générale
indènes
acide benzotétronique

---
N3-AUTOINDEXEE
Traumatismes hémorragiques : l'acide tranexamique réduit la mortalité
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48498/0/2013/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Chez les victimes d'hémorragies graves par traumatisme, l'ajout d'acide tranexamique, de préférence dans l'heure qui suit le traumatisme, et de toute façon avant 3 heures, a une balance bénéfices risques favorable...
2013
false
false
false
Prescrire
résumé ou synthèse en français
acide tranéxamique
mortalité
traumatisme
plaies et blessures
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
Harpagophyton : ulcères et saignements digestifs ?
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48537/0/2013/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
L'harpagophyton est utilisé dans le traitement symptomatique de manifestations articulaires mineures, sans efficacité établie au-delà d'un effet placebo. Il semble exposer à des effets indésirables digestifs parfois graves. Autant l'écarter des soins...
2013
false
false
false
Prescrire
résumé ou synthèse en français
hémorragie
ulceration
Harpagophytum
ulcère

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux Eliquis (apixaban), Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) : mise en garde sur les facteurs de risques hémoragiques - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Nouveaux-anticoagulants-oraux-Eliquis-apixaban-Pradaxa-dabigatran-Xarelto-rivaroxaban-mise-en-garde-sur-les-facteurs-de-risques-hemorragiques-Lettre-aux-professionnels-de-sante/(language)/fre-FR
Les médicaments Eliquis (apixaban), Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux qui, contrairement aux antagonistes de la vitamine K, ne nécessitent pas de surveillance biologique. Néanmoins, leur utilisation peut-être associée, comme pour tout anticoagulant, à la survenue de complications hémoragiques, parfois graves. Aussi, il est rappelé aux prescripteurs qu'il est essentiel d'utiliser ces médicaments dans le strict cadre des conditions de l'Autorisation de Mise sur le Marché, en respectant notamment les indications thérapeutiques, les posologies, les contre-indications, les mises en garde et précautions d'emploi ainsi que les interactions médicamenteuses...
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
ELIQUIS 5 mg cp pellic
Dabigatran
Rivaroxaban
B01AF02 - apixaban
facteurs de risque
hémorragie
administration par voie orale
ELIQUIS
ELIQUIS 2,5 mg cp pellic
B01AE07 - étexilate de dabigatran
PRADAXA
PRADAXA 110 mg gél
PRADAXA 150 mg gél
PRADAXA 75 mg gél
B01AF01 - rivaroxaban
XARELTO
XARELTO 10 mg cp pellic
XARELTO 15 mg cp pellic
XARELTO 20 mg cp pellic
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
apixaban
anticoagulants
pyrazoles
pyridones

---
N3-AUTOINDEXEE
Heparines de Bas Poids Moléculaire et Risque Hémorragique - message destiné aux professionnels de santé
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Heparines-de-Bas-Poids-Moleculaire-et-Risque-Hemorragique
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
avis de vigilance sanitaire
héparine bas poids moléculaire
hémorragie
personnel de santé
risque
sulfure de baryum

---
N3-AUTOINDEXEE
Hémorragies génitales en dehors de la grossesse
http://www.uvp5.univ-paris5.fr/wikinu/wikinu-colleges/WIKINUCOLLEGE-GYNECOOBST/Lansac-Hemorragies_genitales_en_dehors_de_la_grossesse.pdf
2012
true
UVP5 - Wikinu médecine
Paris
France
matériel enseignement
grossesse
grossesse
grossesse
grossesse
hémorragie

---
N1-SUPERVISEE
Hémorragies du 2ème et 3ème trimestre de grossesse
http://umvf.cerimes.fr/media/ressMereEnfant/SON/sonu-hemorragies/index.htm
Définition, étiologie, diagnostic, prise en charge.
2012
false
true
false
true
Mère-enfant
France
deuxième trimestre de grossesse
grossesse
hémorragie utérine
placenta previa
hématome rétroplacentaire
rupture utérine
hémorragie
hémorragie
hémorragie
hémorragie
matériel d'enseignement audio-visuel
hémorragie
troisième trimestre de grossesse

---
N1-SUPERVISEE
Méthodes pour diminuer les pertes sanguines et les besoins transfusionnels dans la transplantation hépatique
http://www.cochrane.org/fr/CD009052
Les pertes excessives de sang et les besoins accrus de transfusion sanguine peuvent avoir un impact significatif sur les résultats à court terme et à long terme d'une transplantation hépatique.
2012
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
hémorragie
transplantation hépatique

---
N1-SUPERVISEE
Transfusion prophylactique de plaquettes pour la prévention des saignements chez les patients présentant des troubles hématologiques après une chimiothérapie et une greffe de cellules souches
http://www.cochrane.org/fr/CD004269
Les transfusions de plaquettes sont utilisées dans la pratique clinique moderne pour prévenir et traiter les saignements chez les patients thrombocytopéniques atteints d'aplasie médullaire. Bien que des progrès considérables aient été accomplis dans le traitement par transfusion de plaquettes au cours des 40 dernières années, certains domaines font encore l'objet de débats, en particulier en ce qui concerne l'utilisation des transfusions de plaquettes prophylactiques pour la prévention des saignements thrombocytopéniques.
2012
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
anémie aplasique
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
hémorragie
transfusion de plaquettes

---
N1-SUPERVISEE
Surfactant pour l'hémorragie pulmonaire chez les nouveau-nés
http://www.cochrane.org/fr/CD005254
Dans les années 1960 et 1970, l'hémorragie pulmonaire (HP) survenait principalement chez les nourrissons nés à terme ayant une maladie pré-existante, avec une incidence de 1,3 pour 1 000 naissances vivantes. Les facteurs de risque de HP incluaient la gravité de la maladie, le retard de croissance intra-utérine, la persistance du canal artériel (PCA), la coagulopathie et la nécessité d'une ventilation assistée. Actuellement, la HP survient chez 3 % à 5 % des nourrissons prématurés ventilés présentant un syndrome de détresse respiratoire (SDR) grave qui ont souvent une PCA et ont reçu un surfactant. On pense que la HP serait due à un abaissement rapide de la pression intrapulmonaire, ce qui facilite un shunt de gauche à droite par une PCA et une augmentation du flux sanguin pulmonaire. Des études de cas rétrospectives et une étude prospective non contrôlée ont donné des résultats prometteurs pour l'usage du surfactant dans le traitement de la HP.
2012
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
poumon
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
nouveau-né
hémorragie
surfactants pulmonaires

---
N1-VALIDE
Lignes directrices pour la prise en charge de l’hémophilie de la FMH
http://www.wfh.org/fr/resources/wfh-treatment-guidelines-fr
http://www1.wfh.org/publications/files/pdf-1489.pdf
L’hémophilie est une maladie rare, complexe à diagnostiquer et à prendre à charge. En compilant la deuxième édition des Lignes directrices pour la prise en charge de l’hémophilie, la Fédération mondiale de l'hémophilie (FMH) a pour objectif de fournir des recommandations pratiques, s’appuyant sur des données probantes, pour les prestataires de soins de santé, les autorités gouvernementales et les organisations de patients désireux de mettre en place ou de poursuivre des programmes de soins à l’intention des hémophiles
2012
false
false
true
FMH - Fédération mondiale de l’hémophilie
Canada
gestion des soins aux patients
recommandation pour la pratique clinique
hémophilie A
hémophilie B
prise en charge de la maladie
hémophilie A
hémophilie B
hémophilie A
hémophilie B
hémorragie
hémophilie A
hémophilie B

---
N1-VALIDE
Pradax (dabigatran etexilate) - Mise à jour de la monographie concernant l'évaluation de la fonction rénale et son administration chez les patients souffrant certains types de maladie de coeur ayant des valvules cardiaques mécaniques - Pour les professionnels de la santé
Pradax (dabigatran etexilate) - Updated Labelling Regarding Kidney Function Assessment and Use in Patients with Certain Types of Heart Valve Disease or Artificial Heart Valves - For Health Professionals
http://www.healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2012/15855a-fra.php
http://www.healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2012/17031a-fra.php
Etant donné le risque accru d'hémorragie chez les patients souffrant d'insuffisance rénale qui reçoivent du Pradax : ◦Avant le début du traitement, la fonction rénale de tous les patients devrait être évaluée afin d'exclure les patients présentant une insuffisance rénale grave. ◦Pendant le traitement, la fonction rénale devrait être régulièrement évaluée dans certaines situations cliniques où l'on soupçonne que la fonction rénale pourrait se détériorer. ◦La fonction rénale devrait être évaluée au moins une fois par année chez les patients âgés (plus de 75 ans) ou chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée. L'usage de Pradax n'est pas recommandé chez les patients atteints de maladie cardiaque d'origine rhumatismale significative sur le plan hémodynamique, en particulier une sténose mitrale, ou chez les patients porteurs de valvules cardiaques mécaniques...
2012
false
false
false
Santé Canada
Ottawa
Canada
anglais
français
Dabigatran
Dabigatran
PRADAXA
antithrombiniques
B01AE07 - étexilate de dabigatran
administration par voie orale
insuffisance rénale
tests de la fonction rénale
antithrombiniques
thrombine
hémorragie
adulte
sujet âgé
évaluation des risques
prothèse valvulaire cardiaque
sténose mitrale
rhumatisme cardiaque
Mésylate d'étéxilate de dabigatran
Mésylate d'étéxilate de dabigatran
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-VALIDE
Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu'il faut savoir - Point d'Information
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Points-d-information/Les-nouveaux-anticoagulants-oraux-dabigatran-et-rivaroxaban-dans-la-fibrillation-auriculaire-ce-qu-il-faut-savoir-Point-d-Information
http://www.ansm.sante.fr/content/download/41141/535629/version/1/file/Point-Info-Nouveaux+AnticoagulantsOraux+250412.pdf
Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine, et le rivaroxaban (XARELTO), inhibiteur direct du facteur Xa, sont indiqués dans la prévention des événements thromboemboliques veineux post-intervention chirurgicale programmée pour prothèse totale de hanche ou de genou. Ils viennent d'obtenir une extension d'indication pour la prévention de l'accident vasculaire cérébral et de l'embolie systémique dans la fibrillation auriculaire non valvulaire. Suite à des signalements d'accidents hémorragiques graves, l'Afssaps souhaite rappeler les précautions d'emploi s'attachant à ces spécialités...
2012
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
Inhibiteurs du facteur Xa
Dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban
Rivaroxaban
administration par voie orale
fibrillation auriculaire
anticoagulants
anticoagulants
Mésylate d'étéxilate de dabigatran
Mésylate d'étéxilate de dabigatran
PRADAXA 110 mg gél
PRADAXA 75 mg gél
B01AE07 - étexilate de dabigatran
XARELTO 10 mg cp pellic
embolie
hémorragie
thromboembolie
accident vasculaire cérébral
antithrombiniques
antithrombiniques
thrombine
facteur xa
facteurs de risque
continuité des soins
PRADAXA
XARELTO
B01AF01 - rivaroxaban
65570603
65693901
65763132
3400893234433
3400893208298
3400893208359

---
N1-VALIDE
Transfusion de plasma thérapeutique : produits, indications
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1264081/transfusion-de-plasma-therapeutique-produits-indications
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1264080/transfusion-de-plasma-therapeutique-argumentaire
http://sfar.org/?p=6765
Ces recommandations définissent les indications cliniques du plasma thérapeutique, ainsi que les situations dans lesquelles son utilisation n'est pas recommandée.
2012
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
325. Transfusion sanguine et produits dérivés du sang : indications, complications. Hémovigilance
français
recommandation pour la pratique clinique
transfusion de composants du sang
plasma sanguin
transfusion de composants du sang
transfusion de composants du sang
hémorragie

---
N1-VALIDE
Centre de Référence des Pathologies Gynécologiques Rares
http://hopital-necker.aphp.fr/pgr/
Le centre compte plusieurs missions: Permettre une prise en charge médicale et chirurgicale par des praticiens formés à ces problématiques. Assurer au patient et sa famille une prise en charge psychologique spécifique. Promouvoir la coopération entre équipes pédiatriques et adultes au cours de l'adolescence. Développer et participer à des programmes de recherche dédiés aux maladies gynécologiques rares. Harmoniser les pratiques de soins, actualiser les informations et diffuser ces documents à l'usage des professionnels, des patients et des familles.
false
N
Paris
France
Paris
français
maladies rares
centre national de référence
maladies du sein
hémorragie
maladies de l'appareil génital féminin
malformations multiples
utérus
vagin
troubles du développement sexuel de sujets 46, XX

---
N1-SUPERVISEE
Antifibrinolytiques pour lésion traumatique aiguë
http://www.cochrane.org/fr/CD004896
Quantifier les effets des antifibrinolytiques sur la mortalité, les événements vasculaires occlusifs, l'intervention chirurgicale et l'administration de transfusion sanguine après une blessure traumatique aiguë.
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
antifibrinolytiques
plaies et blessures
résultat thérapeutique
hémorragie
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Thromboélastographie (TEG) ou thromboélastométrie (ROTEM) pour contrôler l'hémothérapie versus les soins habituels chez les patients avec une transfusion massive
http://www.cochrane.org/fr/CD007871
Evaluer systématiquement les avantages et les inconvénients d'une stratégie de transfusion guidée par TEG ou ROTEM dans les essais randomisés impliquant des patients avec des hémorragies graves.
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
transfusion sanguine
hémorragie
thromboélastographie

---
N1-SUPERVISEE
Le facteur VII activé recombinant pour la prévention et le traitement des saignements chez les patients non atteints d'hémophilie
http://www.cochrane.org/fr/CD005011
Le facteur VII activé recombinant (rFVIIa) est homologué pour une utilisation chez les patients atteints d'hémophilie et présentant des allo-anticorps inhibiteurs, et pour la prophylaxie et le traitement de patients atteints d'un déficit congénital en facteur VII. Il est également utilisé pour des indications hors homologation afin de prévenir les saignements dans les opérations où les pertes de sang risquent d'être importantes et/ou pour stopper les saignements qui se révèlent difficiles à contrôler par d'autres moyens. Ceci est la troisième version de la revue Cochrane de 2007 sur l'utilisation du facteur VII activé recombinant pour la prévention et le traitement des saignements chez les patients non atteints d'hémophilie ; elle a été mise à jour afin d'intégrer les données d'essais récentes.
2012
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
facteur VIIa recombinant
facteur VIIa
protéines recombinantes
hémorragie
hémorragie
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Interventions pour réduire l'hémorragie au cours de la myomectomie des fibromes utérins
http://www.cochrane.org/fr/CD005355
Les myomes utérins (fibromes utérins) sont des tumeurs bénignes de l'utérus. La myomectomie, l'ablation chirurgicale des myomes, peut être associée à des saignements menaçant le pronostic vital et à un séjour postopératoire prolongé. La connaissance de l'efficacité des interventions pour réduire les saignements au cours de la myomectomie est essentielle pour permettre la prise de décisions cliniques fondées.
2011
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
hémorragie
myomectomie de l'utérus

---
N1-VALIDE
Evaluation des Implants d'embolisation artérielle (pour fistule artérioveineuse, tumeur, anévrisme,...) : Indications en dehors de la topographie cranio-encéphalique
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1148855/evaluation-des-implants-dembolisation-arterielle-pour-fistule-arterioveineuse-tumeur-anevrisme-indications-en-dehors-de-la-topographie-cranio-encephalique
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1148872/rapport-devaluation-implants-implants-dembolisation-arterielle-pour-fistule-arterioveineuse-tumeur-anevrisme-indications-en-dehors-de-la-topographie-cranioencephalique
L'objectif de ce travail est de réévaluer les implants d'embolisation artérielle inscrits sur la Liste des produits et prestations remboursables (LPPR), afin notamment de : - s'assurer du bien fondé de leur remboursement, - définir les indications et les situations cliniques d'utilisation des implants d'embolisation artérielles utilisés dans des indications en dehors de la topographie cranioencéphaliques ; - réévaluer l'intérêt des implants d'embolisation artérielle en prenant en compte le rapport effet thérapeutique/effets indésirables et la place dans la stratégie thérapeutique ; - déterminer les conditions d'utilisation et de prescription ; - définir les modalités d'inscription des produits sur la LPPR et décrire, le cas échéant, les caractéristiques techniques auxquelles doivent répondre les implants d'embolisation artérielle inscrits sur la LPPR.
2011
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
041. Hémorragie génitale chez la femme
223. Artériopathie oblitérante de l'aorte, des artères viscérales et des membres inférieurs ; anévrysmes
350. Hémorragie digestive
français
évaluation technologique
embolisation thérapeutique
prothèses et implants
léiomyome
tumeurs du foie
malformations artérioveineuses
fistule artérioveineuse
hémoptysie
hémorragie
Implant d'embolisation arterielle metallique pousse, arteres peripheriques
Implant d'embolisation arterielle à detachement mecanique
Implant d'embolisation arterielle à detachement électrique de forme complexe
Implant d'embolisation arterielle à detachement électrique de diametre constant
Implant d'embolisation arterielle non métallique
Implant d'embolisation arterielle non metallique (2 ml)
résultat thérapeutique

---
N3-AUTOINDEXEE
Hémorragie subarachnoïdienne par rupture d'anévrysme
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=90065
2011
Orphanet
France
information scientifique et technique
hémorragie
rupture d'anévrysme
rupture

---
N3-AUTOINDEXEE
Hémorragie due à une mutation le l'alpha-1 antittrypsine type Pittsburgh
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=178396
2011
Orphanet
France
information scientifique et technique
mutation
hémorragie

---
N1-VALIDE
Secourisme en milieu de travail
http://www.csst.qc.ca/prevention/secourisme/Pages/secourisme_milieu_travail.aspx
Ce manuel propose au secouriste en milieu de travail un plan d'intervention structuré et efficace pour le soutenir en situation d'urgence. Il traite notamment des techniques d'appréciation, de réanimation et de premiers secours à utiliser pour venir en aide aux personnes souffrant d'un problème médical ou traumatique. Ce manuel constitue, pour le secouriste, un élément essentiel du processus d'acquisition des connaissances et des habiletés nécessaires pour exercer ses fonctions
2011
false
N
CSST - Commission de la Santé et de la Sécurité au Travail
Montréal
Canada
français
premiers secours
lieu de travail
arrêt cardiaque
douleur thoracique
épilepsie
intoxication
obstruction des voies aériennes
diabète
hypersensibilité
plaies et blessures
brûlures
hémorragie
transport sanitaire
nourrisson
enfant
adulte
nouveau-né
oxygénothérapie
guide
recommandation
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Comparaison entre le concentré de facteur VIIa recombinant et les concentrés dérivés du plasma pour le traitement des épisodes de saignements aigus chez les personnes souffrant d'hémophilie et produisant des inhibiteurs
http://www.cochrane.org/fr/CD004449
Chez les personnes souffrant d'hémophilie, les agents thérapeutiques de coagulation peuvent être considérés comme des protéines étrangères et induire des anticorps anti-FVIII, désignés par le terme d'« inhibiteurs ». Les médicaments insensibles à ces anticorps, soit recombinants soit dérivés du plasma, sont dits agents « de dérivation » du facteur VIII et ils sont utilisés pour le traitement des saignements chez les personnes qui produisent des inhibiteurs.
2011
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
troubles héréditaires de la coagulation sanguine
plasma sanguin
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
hémorragie
facteur VIIa
facteur VIIa recombinant

---
N3-AUTOINDEXEE
Appareil digestif - Sémiologie clinique - Hémorragie digestive
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/p2d1/nicolas_mathieu_2a_p02/index.htm
2011
false
true
true
1er cycle / licence
Université Joseph Fourier de Grenoble (UJF)
France
français
cours
signes et symptômes digestifs
système digestif
hémorragie gastro-intestinale
Digestion
Hémorragie
clinique
hémorragie digestive
Digestifs
appareil digestif, sai
digestif
dispositif
digestion
hémorragie
agents gastro-intestinaux

---
N1-VALIDE
Urgences obstétricales extrahospitalières
http://www.sfmu.org/upload/consensus/rfe_UrgencesObste_Preh.pdf
Ces recommandations sont destinées aux équipes soignantes non professionnelles de l'obstétrique confrontées aux problèmes spécifiques liés à la prise en charge des situations d'urgences obstétricales en dehors d'une maternité. elles n'ont notamment pas vocation à être des recommandations appliquées en salle de naissance
2011
false
N
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Londres
France
français
urgences
accouchement (procédure)
hémorragie
hémorragie de la délivrance
plaies et blessures
grossesse
hypertension artérielle
éclampsie
prééclampsie
accouchement prématuré
transfert d'embryon
recommandation par consensus
algorithme

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge des traumatismes graves hémorragiques
http://www.copacamu.org/spip.php?article873
2011
Collège PACA de Médecine d'Urgence
information scientifique et technique
plaies et blessures
hémorragie
traumatisme
gestion des soins aux patients

---
N1-SUPERVISEE
Maladies cardiovasculaires, antiagrégants, anticoagulants et risque hémorragique
http://www.revmed.ch/rms/2010/RMS-N-267/Maladies-cardiovasculaires-antiagregants-anticoagulants-et-risque-hemorragique
Si les bénéfices des traitements antiagrégants et anticoagulants sont démontrés pour la plupart, les complications hémorragiques semblent sous-estimées dans les études par rapport à leur incidence réelle. Un nombre élevé de patients reçoivent par ailleurs diverses associations de traitements antiagrégants ou anticoagulants, mais les indications n’en sont pas toujours établies, et les données manquent au sujet de leur sécurité.
2010
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
facteurs de risque
antiagrégants plaquettaires
article de périodique
hémorragie
maladies cardiovasculaires
anticoagulants
risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Angiomyolipome rénal bilatéral hémorragique
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2003/PU-2003-00130683/TEXF-PU-2003-00130683.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
cas clinique
angiomyolipome
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
Cystite hémorragique grave à distance d'une allogreffe de moelle
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2003/PU-2003-00130131/TEXF-PU-2003-00130131.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
cas clinique
Moelle
cystite
moelle osseuse
transplantation homologue
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
Oxygénothérapie hyperbare et cystite hémorragique post-radique
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2002/PU-2002-00121188/TEXF-PU-2002-00121188.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
article de périodique
cystite
oxygénation hyperbare
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
Cystite hémorragique : étiologie et traitement
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2001/PU-2001-00110591/TEXF-PU-2001-00110591.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
article de périodique
cystite
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
Hémorragies récurrentes par des varices péri-stomiales après dérivation selon Bricker
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2001/PU-2001-00110310/TEXF-PU-2001-00110310.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
cas clinique
varices
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
L'embolisation artérielle dans les angiomyolipomes rénaux hémorragiques
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2001/PU-2001-00110235/TEXF-PU-2001-00110235.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
article de périodique
angiomyolipome
hémorragie
artère rénale

---
N1-VALIDE
Facteur VII activé recombinant dans la prévention de l'hémorragie non liée à l'hémophilie : étude méthodique clinique et économique
https://www.cadth.ca/fr/facteur-vii-active-recombinant-dans-la-prevention-de-lhemorragie-non-liee-lhemophilie-etude
https://www.cadth.ca/media/pdf/457B_Executive_Summary_f.pdf
Le présent rapport examine l'utilisation du rFVIIa chez le patient à risque qui a subi une transplantation hépatique, une prostatectomie ou une chirurgie cardiaque ou chez lequel il faut renverser l'anticoagulation suprathérapeutique
2010
false
true
false
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
facteur VIIa recombinant
facteur VIIa
protéines recombinantes
hémorragie
facteur VIIa
protéines recombinantes
évaluation technologique
résumé ou synthèse en français
évaluation économique
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Confusion entre PREVISCAN (fluindione) et le complément alimentaire PRESERVISION à l'origine de manifestations hémorragiques graves - Lettre aux professionnels de santé
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Confusion-entre-PREVISCAN-R-fluindione-et-le-complement-alimentaire-PRESERVISION-R-a-l-origine-de-manifestations-hemorragiques-graves-Lettre-aux-professionnels-de-sante
http://www.ansm.sante.fr/content/download/26621/352916/version/1/file/lp-100630-Previscan.pdf
Six cas graves d'effets indésirables liés à la délivrance erronée de PREVISCAN (fluindione) à la place du complément alimentaire PRESERVISION ont été portés à la connaissance de l'Afssaps. Ces confusions ont eu des conséquences graves chez 5 patients, qui ont dû être hospitalisés en raison de la survenue de manifestations hémorragiques...
2010
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
PREVISCAN 20 mg cp quadriséc
erreurs médicamenteuses
fluindione
compléments alimentaires
hémorragie
phénindione
B01AA12 - fluindione
PREVISCAN
avis de pharmacovigilance
68133651
3400890751230

---
N1-VALIDE
L'hémosidérose pulmonaire de l'enfant
http://www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/HemosiderosePulmonaire-FRfrPub18546v01.pdf
La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus
2010
false
N
Orphanet
France
français
enfant
hémosidérose
nourrisson
adolescent
hémosidérose
hémosidérose
hémorragie
maladies pulmonaires
brochure pédagogique pour les patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation du risque hémorragique des adénomectomies transvésicales avec cerclage du col
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2000/PU-2000-00101177/TEXF-PU-2000-00101177.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
article de périodique
évaluation des risques
Évaluation
hémorragie

---
N1-VALIDE
Saignement : premiers secours
http://www.aboutkidshealth.ca/Fr/HealthAZ/ConditionsandDiseases/FirstAid/Pages/Bleeding-First-Aid.aspx
Dans la plupart des cas, lorsque votre enfant s'égratigne ou se coupe, le saignement cesse rapidement. Même si le saignement semble abondant, la plupart des blessures bénignes n'entraînent pas de pertes de sang importantes ou de complications. Cependant, si le saignement ne s'arrête pas, vous devrez agir rapidement afin d'éviter une perte trop importante de sang et peut être même un état de choc. Le
2010
false
N
AboutKidsHealth
Canada
français
enfant
hémorragie
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
Éthamsylate pour prévenir la morbidité et la mortalité chez les nouveau-nés prématurés ou de très faible poids de naissance
http://www.cochrane.org/fr/CD004343
L'éthamsylate réduit la perte de sang dans certaines situations cliniques, telles que la ménorragie, et après certaines interventions chirurgicales. En raison de sa capacité potentielle à réduire les saignements, il a été suggéré qu'elle pourrait jouer un rôle dans la réduction de l'hémorragie intraventriculaire chez les nouveau-nés prématurés.
2010
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
hémorragie
étamsylate
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
prématuré

---
N1-SUPERVISEE
Facteurs de risque de surdosage en antivitamines K : une étude cas-témoins menée chez des patients non sélectionnés admis dans un service d'urgences
http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/jpc/e-docs/00/04/4D/17/resume.phtml?type=text.html
L'objectif de cette étude cas-témoins est d'identifier, chez des patients non sélectionnés traités par antivitaminiques K (AVK), les facteurs associés avec les valeurs d'INR (international normalized ratio) suivantes \; 1) supérieures à 6,0 \; 2) comprises entre 4,0 et 6,0 et associées à un saignement. Nous avons par ailleurs évalué la morbidité liée aux AVK chez ces patients. Pendant une période de 12 mois, 4 188 patients consécutifs ont été admis dans notre service d'accueil et d'urgences. Parmi ces 4 188 patients, 50 cas (1,19 %) ont été identifiés. À l'admission, les données médicales de chaque cas et des deux témoins appariés par l'âge et le sexe ont été recueillies : durée et indication du traitement AVK, antécédents d'hémorragie liée aux AVK, comorbidités, traitements concomitants, durée d'hospitalisation et causes des décès. Les cas et les témoins ne différaient pas sur l'indication et la posologie du traitement AVK. Il est intéressant de noter que deux tiers des cas étaient des femmes, suggérant que le sexe féminin pourrait être un facteur de risque de survenue d'un surdosage aux AVK. Nous avons identifié les facteurs de risque de surdosage suivants : antécédents de surdosage aux AVK, traitement par antibiotiques, amiodarone et inhibiteurs de la pompe à protons, ainsi que la survenue d'une fièvre...
2009
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
anglais
français
antivitamines K
vitamine K
anticoagulants
anticoagulants
hémorragie
comorbidité
interactions médicamenteuses
hypertension artérielle
facteurs sexuels
facteurs de l'âge
taux normalisé international
amiodarone
inhibiteurs de la pompe à protons
warfarine
administration par voie orale
études cas-témoins
facteurs de risque
service hospitalier d'urgences
antivitamines K
antivitamines K
article de périodique
mauvais usage des médicaments prescrits
indènes
acide benzotétronique

---
N3-AUTOINDEXEE
Virus de la fièvre hémorragique Alkhurma
http://invs.santepubliquefrance.fr/international/notes/alkhurma_250309.pdf
2009
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
information scientifique et technique
virus
fièvre
fièvre
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
Cas de Fièvre Hémorragique Lassa importé du Mali au Royaume Uni 20 février 2009
http://invs.santepubliquefrance.fr/international/notes/note_fh_lassa_uk_ex_mali_20_02_09.pdf
2009
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
information scientifique et technique
fièvre de lassa
Mali
Grande-Bretagne
fièvre
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
Saignements après la ménopause
http://www.sante.public.lu/fr/maladies/zone-corps/bassin/saignements-apres-menopause/index.html
La ménopause, qui se caractérise par l'arrêt définitif des menstruations et la fin de la période de fécondité, est un processus qui s'étale sur plusieurs années. La préménopause s'installe vers la fin de la quarantaine et il est alors normal d'avoir des règles irrégulières (tous les deux, trois, voire six mois). Il n'y a pas lieu de s'inquiéter. La définition classique de la ménopause est l'absence de menstruations pendant une année entière.
2009
false
true
false
Portail Santé - Grand-Duché de Luxembourg
Luxembourg
Luxembourg
information patient et grand public
menstruation
hémorragie
hémorragie
ménopause

---
N1-VALIDE
Prise en charge des symptômes gênants de l'adulte en fin de vie : Les crises en fin de vie. Crises hémorragiques extériorisées en fin de vie
http://www.soinspalliatifs-fc.fr/pdf/2009-2-fiche_crise_hemorragiques.pdf
Population et contexte particulier ; Principes de prise en charge
2008
false
N
Soins palliatifs en Franche-Comté
France
français
soins terminaux
adulte
hémorragie
gestion des soins aux patients
malades en phase terminale
recommandation professionnelle

---
N1-VALIDE
Evaluation de l'autosurveillance de l'INR chez les patients adultes traités par antivitamines K
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_745452/evaluation-de-lautosurveillance-de-linr-chez-les-patients-adultes-traites-par-antivitamines-k
La prise au long cours d'un traitement anticoagulant de type antivitamines K nécessite une mesure régulière de la coagulation du sang (exprimée en International Normalized Ratio ou INR), afin d'éviter de graves accidents hémorragiques par surdosage ou thrombotiques par sous-dosage. En France, ce contrôle est réalisé par une prise de sang dans un laboratoire d'analyses médicales. Parallèlement, des dispositifs d'automesure de l'INR ont été mis au point et sont utilisés dans certains pays. Ce sont des lecteurs qui permettent d'afficher en quelques minutes la valeur de l'INR du patient, à partir d'une goutte de sang prélevée au bout du doigt. La HAS a évalué l'intérêt de ces dispositifs en vue d'une éventuelle prise en charge par l'assurance maladie.
2008
false
N
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
antivitamines K
adulte
vitamine K
hémorragie
taux normalisé international
taux normalisé international
anticoagulants
surveillance ambulatoire
anticoagulants
antivitamines K
antivitamines K
B01AA - antivitamines K
étude évaluation
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Troubles de coagulation et saignements massifs aux soins intensifs
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/047-053DrNotebaert0908.pdf
Vous êtes de garde aux soins intensifs un beau vendredi soir qui s'annonçait plutôt calme. L'urgentologue vous appelle, car un jeune traumatisé est arrivé à l'urgence il y a 60 minutes. Traumatisme crânien, contusions pulmonaires, rupture possible de la rate, fracture du bassin instable et fracture d'une jambe. La pression artérielle du patient fluctue constamment. Deux échographies ciblées en traumatologie, réalisées dans la demi-heure suivant l'arrivée,montrent une possible aggravation d'un saignement intra-abdominal. Le malade devra certainement aller d'abord en salle d'opération pour une laparotomie et en radiologie pour des embolisations. Il a reçu trois litres de cristalloïdes et six culots de globules rouges. On vous demande à ce stade de le prendre en charge avec le chirurgien traitant. L'urgentologue a des questions pressantes pour vous : Dois-je donner du plasma frais congelé ? Des plaquettes ? Des cryoprécipités ? Combien d'unités ? Et du calcium? Que lui répondez-vous ?
2008
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
troubles de l'hémostase et de la coagulation
hémorragie
article de périodique

---
N1-VALIDE
Prise en charge des surdosages, des situations à risque hémorragique et des accidents hémorragiques chez les patients traités par antivitamines K en ville et en milieu hospitalier
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_682188/prise-en-charge-des-surdosages-des-situations-a-risque-hemorragique-et-des-accidents-hemorragiques-chez-les-patients-traites-par-antivitamines-k-en-ville-et-en-milieu-hospitalier
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_682308/surdosage-en-avk-situations-a-risque-et-accidents-hemorragiques-document-destine-aux-medecins-generalistes
http://sfar.org/prise-en-charge-des-surdosages-en-antivitamines-k-des-situations-a-risque-hemorragique-et-des-accidents-hemorragiques-chez-les-patients-traites-par-antivitamines-k-en-ville-et-en-milieu-hospitalier/
http://sfar.org/?p=6761
Indication du niveau de preuve, L'objectif principal est de réduire la morbi-mortalité des accidents liés aux AVK, grâce à la diffusion de stratégies de prise en charge des situations à risque ou des accidents hémorragiques. Les recommandations abordent les questions suivantes : la conduite à tenir en cas de surdosage asymptomatique, la conduite à tenir en cas d'hémorragies spontanées ou traumatiques la conduite à tenir vis-à-vis du traitement par AVK en cas de chirurgie ou d'acte invasif programmé ou bien urgent
2008
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions
332. Principales intoxications aiguës
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
vitamine K
mauvais usage des médicaments prescrits
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
héparine
anticoagulants
anticoagulants
médecine générale
hémorragie
gestion des soins aux patients
antivitamines K
antivitamines K
B01AA - antivitamines K
antivitamines K
recommandation pour la pratique clinique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Hémorragie grave et tolérance des antivitamines K durant la première année de traitement chez les patients âgés atteints de fibrilliation auriculaire
http://www.campus-umvf.cnge.fr/materiel/biblio_com/2008_circulatoire_p92_fibrillationauriculaire.pdf
Les antivitamines K (AVK) sont très efficaces en prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) dans la fibrillation auriculaire (FA) (1). Malgré leur bénéfice, des études attestent de leur sous-utilisation chez les personnes âgées qui sont les patients les plus à risque (2). Les fréquences d'hémorragies graves dans les essais randomisés et dans les études de cohorte sont rassurantes...
2008
true
N
Campus de Médecine générale
France
français
article de périodique
matériel enseignement
fibrillation auriculaire
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
sujet âgé
hémorragie
antivitamines K
évaluation des risques
médecine générale

---
N1-SUPERVISEE
Peut-on évaluer le risque hémorragique lors d'anticoagulation orale ?
http://www.revmed.ch/mh/Revue-medicale-suisse/2007/RMS-131/32657
L'anticoagulation orale est fréquemment utilisée dans la pratique clinique. La complication la plus redoutée liée à l'anticoagulation orale est l'hémorragie majeure. L'incidence de cette complication est de 2-3%/an chez les patients anticoagulés dans les conditions optimales d'études cliniques. Toutefois, en dehors du cadre de ces études, l'incidence peut être considérablement plus élevée. Les facteurs qui influencent le risque hémorragique chez les patients anticoagulés, notamment les facteurs liés à l'anticoagulation orale (intensité, qualité d'anticoagulation), les facteurs liés au patient (caractéristiques démographiques et comorbidités) et à la comédication sont revus dans cet article. Les scores cliniques, outils permettant d'estimer le risque hémorragique chez le patient anticoagulé et facilitant la décision et le suivi thérapeutique, sont aussi abordés.
2007
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
hémorragie
anticoagulants
facteurs de risque
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Hémorragie intramurale de l'aorte thoracique
http://revmed.ch/rms/2007/RMS-116/32244
L'hématome intramural (HIM) de l'aorte thoracique est un syndrome aortique unique. Il s'agit d'un saignement spontané des vasa vasorum (petits vaisseaux de la paroi d'une artère) dans la paroi de l'aorte, sans lésion intimale, à l'inverse de la dissection de l'aorte. L'HIM a une clinique et un pronostic similaire à la dissection et il peut progresser vers la dissection aortique. Le CT-scan permet un diagnostic rapide de l'HIM. L'HIM de l'aorte ascendante doit être traité chirurgicalement.
2007
false
N
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
aorte thoracique
maladies de l'aorte
hémorragie
article de périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation du dispositif de saignées à domicile organisé en Limousin et dans les départements limitrophes
http://www.ors-limousin.org/publications/synthese/2006/alair_synth10.pdf
2006
rapport
équipement et fournitures
hémorragie
saignée
Évaluation

---
N3-AUTOINDEXEE
Hémorragie intrahépatique spontanée révélant une péliose hépatique
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/210
2005
Revue Médicale de Bruxelles
article de périodique
péliose hépatique
hémorragie
divulgation

---
Courriel
07/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.