Titre : Diagnostic et traitement des rotules hautes ou basses;

URL : http://www.academie-chirurgie.fr/ememoires/005_2008_7_1_033x039.pdf

Description : Introduction :Le diagnostic des rotules hautes (patella alta) ou basses (patella infera) nécessite de connaître sa hauteur normale. Parmi plusieurs techniques, la plus utilisée en Europe mais aussi aux USA est celle que nous avons mise au point il y a 30 ans (index de Caton et Deschamps). La mesure étant réalisée sur un cliché de profil, en flexion entre 10 et 80 (index normal : AT/AP 1). Matériel et méthode : La rotule est haute quand l'index est ≥ 1,2 et basse lorsque l'index est ≤ 0,6. Les rotules hautes sont généralement associées à une instabilité du genou dans le cadre d'une dysplasie fémoro patellaire. Les rotules basses sont plutôt une complication, généralement iatrogénique ou la conséquence d'un syndrome algo dystrophique. Elles sont caractérisées par des douleurs et une raideur. Traitement : La patella alta nécessite l'abaissement de la rotule en détachant la tubérosité tibiale. Les lésions associées doivent être également traitées. Pour la patella infera, il est nécessaire de mesurer la longueur du tendon rotulien (TR) sur une IRM (normale 4,5 cm). Lorsque le TR est ≥ à 2,5 cm il est possible de transposer la tubérosité tibiale vers le haut de façon à obtenir une hauteur normale (technique J. Caton) par contre, lorsque la longueur du TR est ≤ 2,5 cm, il est préférable d'allonger le tendon (technique de H et D Dejour). Résultats : Qu'il s'agisse de patella alta ou de patella infera, lorsque les hauteurs rotuliennes sont normalisées, cela entraîne 80% de résultats excellents/bons.;

Année : 2008;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ********rhumatologie
***biologie et médecine du développement
***thérapeutique
***chirurgie
***foetologie
***embryologie

Vous pouvez consulter :


Courriel
24/09/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.