CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : glucagon-like peptide 1;

Synonyme MeSH : Proglucagon (78-107); GLP-1; Glucagon-like peptide I; Glucagon-like peptide-1;

Traduction automatique contrôlée du MeSH : peptide de 36 ou 37 aminoacides qui est dérivé de PROGLUCAGON et produit surtout par les CELLULES L INTESTINALES. GLP-1 (1-37 ou 1-36) est davantage une conséquence N-terminal tronquée en GLP-1 (7-37) ou en GLP-1-(7-36) qui peut être amidaté. On sait que les peptides GLP-1 améliorent la libération d'INSULINE dépendante de la glucose, répriment la libération de GLUCAGON et le déversement gastrique, le GLUCOSE SANGUIN de bas niveau et réduisent la consommation d'aliments.;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Le diabète en 2016
In FORUM MÉDICAL SUISSE 2016;16(25):532–537
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2016/25/fr/fms-02684.pdf
Nous sommes aujourd’hui témoins d’une évolution rapide dans le traitement du diabète type 2 , de nombreuses molécules augmentent les possibilités thérapeutiques: les médicaments agissant sur le système des incrétines, les inhibiteurs de la réabsorption rénale du glucose, ainsi que de nouvelles insulines. Le renforcement de l’arsenal médicamenteux devrait permettre à nos patients d’obtenir un meilleur contrôle glycémique...
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
diabète de type 2
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
glucagon-like peptide 1
analogue du GLP-1
analogue du GLP-1
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
maladies cardiovasculaires
obésité
Transporteur-2 sodium-glucose
inhibiteur du SGLT2
inhibiteur du SGLT2
insulines
facteurs de risque
perte de poids
hypoglycémie
insulines
hypoglycémiants

---
N1-SUPERVISEE
EPERZAN - Albiglutide 30 mg/0,5 mL et 50 mg/0,5 mL, poudre pour solution, injection sous-cutanée
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/sbd-smd/drug-med/sbd_smd_2015_eperzan_165145-fra.php
L'autorisation de mise sur le marché appuie sur l'information sur la qualité (chimie et fabrication), ainsi que les études non cliniques (pharmacologie et toxicologie) et cliniques présentées (innocuité et efficacité). Après avoir examiné les données reçues, Santé Canada estime que Eperzan a un profil avantages/risques favorable en administration hebdomadaire pour le traitement du diabète de type 2 de l'adulte en complément d'un régime alimentaire et de l'exercice physique pour améliorer le contrôle glycémique. en monothérapie chez les patients insuffisamment contrôlés par le régime alimentaire et l'exercice physique seuls et pour lesquels la metformine est contre-indiquée ou n'est pas tolérée. en association avec l'une des options thérapeutiques suivantes chez les patients dont le contrôle glycémique est insuffisant : metformine, lorsque le régime alimentaire et l'exercice physique associés à la dose maximale tolérée de metformine ne permettent pas d'obtenir un contrôle glycémique adéquat; metformine et sulfonylurée, lorsque le régime alimentaire et l'exercice physique associés à cette bithérapie (metformine et sulfonylurée) ne permettent pas d'obtenir un contrôle glycémique adéquat; insuline basale avec traitements antidiabétiques par voie orale, lorsque le régime alimentaire et l'exercice physique associés à l'insuline basale (avec des antidiabétiques par voie orale) ne permettent pas d'obtenir un contrôle glycémique adéquat...
2016
false
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
albiglutide
albiglutide
injections sous-cutanées
agrément de médicaments
Canada
résumé des caractéristiques du produit
résultat thérapeutique
diabète de type 2
adulte
incrétines
incrétines
association de médicaments
évaluation de médicament
évaluation des risques
A10BX13 - albiglutide
grossesse
allaitement maternel
glucagon-like peptide 1
glucagon-like peptide 1
glucagon-like peptide 1

---
N1-VALIDE
Analogues du GLP-1 versus inhibiteurs du SGLT-2 pour les diabétiques de type 2 obèses
In Rev Med Suisse 2015;1227-1233
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Analogues-du-GLP-1-versus-inhibiteurs-du-SGLT-2-pour-les-diabetiques-de-type-2-obeses
Qui n’a jamais eu un patient diabétique de type 2, obèse, mal contrôlé, sous antidiabétiques oraux et insuline, et prenant du poids avec l’escalade thérapeutique ? La mise sur le marché des agonistes du GLP-1 (Glucagon-like peptide-1) et des inhibiteurs du SGLT-2 (cotransporteur sodium/glucose de type 2) permet de repenser la prise en charge de ces patients, grâce à leurs effets favorables sur le contrôle glycémique, le poids et le risque d’hypoglycémie, et complémentaires aux traitements conventionnels. Le cercle vicieux prise pondérale-augmentation des doses d’insuline est limité. Le choix entre ces deux molécules doit se baser sur plusieurs facteurs (cible glycémique, poids, comorbidités, voie d’administration, effets secondaires, etc.), et l’enthousiasme vis-à-vis de ces nouveaux traitements pondéré par le faible recul sur leur sécurité et le manque de données sur les complications micro et macrovasculaires...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
diabète de type 2
obésité
Recherche comparative sur l'efficacité
résultat thérapeutique
incrétines
hypoglycémiants
Liraglutide
glucagon-like peptide 1
exénatide
Canagliflozine
Transporteur-2 sodium-glucose
inhibiteur du SGLT2
dapagliflozine
empagliflozine
luséogliflozine
A10BX - autres antidiabétiques sauf insulines
analogue du GLP-1
article de périodique
glucosides
composés benzhydryliques
peptides
venins
sorbitol
sorbitol

---
N1-VALIDE
Diabète de type 2 : les traitements injectables en 2014
http://www.ssmg.be/images/ssmg/files/RMG/312/RMG312_06-12.pdf
Face à la diversification et l’enrichissement de l’arsenal thérapeutique, quelle est, aujourd’hui, la place des traitements injectables (insuline et analogues GLP-1) chez le diabétique de type 2 ? Quand l’initier et chez qui ? Quelle molécule choisir ? Comment démarrer le traitement ? C’est à ces questions que le présent article se propose d’apporter des réponses claires et concises.
2014
false
false
false
RMG - Revue de la Médecine Générale
Belgique
français
article de périodique
diabète de type 2
insulines
injections
grossesse chez les diabétiques
hypoglycémiants
glucagon-like peptide 1
médecine générale

---
N1-VALIDE
Traitement combiné d’insuline et d’analogue du GLP-1 : qu’en attendre ?
Rev Med Suisse 2014;1235-1240
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-433/Traitement-combine-d-insuline-et-d-analogue-du-GLP-1-qu-en-attendre
La diminution de la sécrétion d’insuline et l’augmentation de celle du glucagon représentent les deux caractéristiques physiopathologiques principales du diabète de type 2. La majorité des patients vont devoir recourir à une insulinothérapie avec comme conséquences une prise pondérale et un risque d’hypoglycémie accru. Les analogues du GLP-1 sont une alternative thérapeutique efficace de par leur action sur la sécrétion de glucagon et d’insuline, la satiété et le ralentissement de la vidange gastrique. Chez les patients insuffisamment contrôlés par les traitements oraux conventionnels, introduits en alternative ou en combinaison à une insuline, ils permettent d’éviter ou de limiter les effets secondaires liés à l’insuline. Le risque d’hypoglycémie est réduit et la spirale infernale prise de poids/ augmentation des doses d’insuline est limitée...
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
association de médicaments
diabète de type 2
insuline
hypoglycémiants
glucagon-like peptide 1
prise de poids
insuline
résultat thérapeutique
hémoglobine A glycosylée
injections sous-cutanées
diabète de type 2

---
N1-VALIDE
Intérêt d’une combinaison agoniste des récepteurs du GLP-1 et insuline basale dans le traitement du diabète de type 2
In Rev Med Suisse 2014;1549-1554
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-439/Interet-d-une-combinaison-agoniste-des-recepteurs-du-GLP-1-et-insuline-basale-dans-le-traitement-du-diabete-de-type-2
La complexité de la physiopathologie du diabète de type 2 et son histoire naturelle, caractérisée par une détérioration progressive du contrôle glycémique secondaire à l’épuisement de l’insulinosécrétion, conduit à proposer de nouvelles options thérapeutiques complémentaires. Même au stade de l’insulinorequérance, l’adjonction d’un agoniste des récepteurs du glucagon-like peptide-1 (GLP-1) s’avère bénéfique. Outre son activité incrétinomimétique (qui diminue avec l’épuisement de la cellule bêta), ce traitement réduit la sécrétion du glucagon, ralentit la vidange gastrique et diminue l’appétit par un effet central. Ces actions conjuguées permettent d’améliorer le contrôle glycémique, tout en réduisant les besoins en insuline, avec moins de prise de poids (ou même un amaigrissement) et généralement moins d’hypoglycémies. Des combinaisons fixes insuline glargine-lixisénatide et insuline dégludec-liraglutide sont en développement...
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
association de médicaments
hypoglycémiants
diabète de type 2
insuline
résultat thérapeutique
incrétinomimétique
incrétines
association médicamenteuse
glycémie
exénatide
lixisénatide
vidange gastrique
injections sous-cutanées
préparations à action retardée
hyperglycémie post-prandiale
sémaglutide
albiglutide
poids du corps
Liraglutide
Récepteur du peptide-1 similaire au glucagon
peptide ZP10A
hyperglycémie
dulaglutide
fragments fc des immunoglobulines
protéines de fusion recombinantes
peptides glucagon-like
peptides glucagon-like
peptides
venins
glucagon-like peptide 1
glucagon-like peptide 1

---
N1-VALIDE
Médicaments du système hormonal et canicules : rapport et recommandations
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1566_MedSystHormonalCanicules.pdf
En théorie, l'augmentation du risque de troubles de la santé liés à la chaleur, allant d'un simple malaise au décès, peut être associée à toute condition compromettant la thermorégulation. Au fur et à mesure des études épidémiologiques sur le sujet, il s'avère toutefois que les populations les plus à risque regroupent des personnes remplissant au moins l'une des conditions suivantes : l'avancement en âge, l'apparition de problèmes de santé chroniques, la consommation de médicaments pour traiter certaines de ces maladies et la dépendance d'un tiers pour assurer ses besoins vitaux...
2012
false
false
true
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
français
corticothérapie
Ézétimibe
chaleur extrême
facteurs de risque
administration par voie orale
hypoglycémiants
Québec
effets secondaires indésirables des médicaments
hypolipémiants
caractéristiques de la population
bibliographie comme sujet
hormones thyroïdiennes
insuffisance rénale
glibenclamide
radio-isotopes de l'iode
acide zolédronique
minéralocorticoïdes
bromocriptine
insuline
déshydratation
alpha-Glucosidase
A10BF - inhibiteurs de l'alpha glucosidase
recommandation de bon usage du médicament
recommandation pour la pratique clinique
biguanides
A10BA - biguanides
A10BH - inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4)
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
glucagon-like peptide 1
troubles de l'équilibre hydroélectrolytique
acide nicotinique
C10AD02 - acide nicotinique
C10AC - séquestrants d'acides biliaires
C10AB - fibrates
acides fibriques
C10AA - Inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
C10AX09 - ézétimibe
résines échangeuses d'anions
rapports et études
H03AA - hormones thyroïdiennes
diphosphonates
Imidazoles

---
N1-VALIDE
Profils d'effets indésirables de médicaments du diabète de type 2
Petit manuel de Pharmacovigilance et Pharmacologie clinique
http://www.prescrire.org/Fr/101/325/47324/0/PositionDetails.aspx
Profil d'effets indésirables de la metformine, des sulfamides hypoglycémiants, de l'exénatide et du liraglutide, de la sitagliptine,de la vildagliptine et de la saxagliptine
2011
false
false
false
Prescrire
France
français
information sur le médicament
hypoglycémiants
administration par voie orale
effets secondaires indésirables des médicaments
metformine
sulfonylurées
exénatide
vildagliptine
saxagliptine
A10B - antidiabétiques sauf insulines
Phosphate de sitagliptine
Liraglutide
glucagon-like peptide 1
glucagon-like peptide 1
peptides
venins
adamantane
adamantane
nitriles
pyrrolidines
dipeptides

---
N1-SUPERVISEE
Rôle et place des analogues du GLP-1 dans le traitement du diabète de type 2
http://www.revmed.ch/numero-206-page-1260.htm
Les traitements actuels du diabète de type 2 ne sont pas toujours pleinement satisfaisants car ils n'agissent pas sur la perte de poids ni sur l'amélioration de la fonction des cellules b. Les analogues du glucagon-like peptide-1 (GLP-1) ou agonistes des récepteurs du GLP-1 constituent une option thérapeutique pro metteuse car ils améliorent le contrôle glycémique, diminuent le poids d'environ 2-3 kg/an et offrent l'espoir d'une stabilisation ou d'une amélioration de la fonction des cellules b en favo risant la prolifération et en inhibant l'apoptose des cellules b. Leur utilisation chez les patients insuffisamment contrôlés par la combinaison metformine-sulfonylurée se compare favorable ment au traitement d'insuline.
2009
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
Liraglutide
Récepteur du peptide-1 similaire au glucagon
diabète de type 2
glucagon-like peptide 1
incrétinomimétique (produit)
incrétinomimétique
exénatide
hypoglycémiants
A10BX07 - liraglutide
A10BX04 - exénatide
peptides
venins
article de périodique
incrétines

---
N1-SUPERVISEE
Les incrétinomimétiques et incrétinopotentiateurs dans le traitement du diabète de type 2
http://revmed.ch/rms/2007/RMS-122/32497
Le glucagon-like peptide-1 (GLP-1) est une hormone intestinale sécrétée en réponse au repas et rapidement dégradée par une enzyme spécifique, la dipeptidylpeptidase-4 (DPP-4). Le GLP-1 stimule la sécrétion d'insuline de façon glucose-dépendante, inhibe la sécrétion de glucagon et ralentit la vidange gastrique, notamment. Deux approches thérapeutiques ont été développées pour augmenter le taux de GLP-1 déficitaire chez le patient diabétique de type 2 : soit injecter, par voie sous-cutanée, une substance proche structurellement du GLP-1 (exénatide) et résistant à l'action de la DPP-4, soit administrer per os un inhibiteur spécifique de la DPP-4 (sitagliptine,'). Ces nouveaux médicaments améliorent le contrôle glycémique du patient diabétique de type 2, sans induire d'hypoglycémie et sans effet péjoratif sur l'évolution pondérale...
2007
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
Phosphate de sitagliptine
diabète de type 2
injections sous-cutanées
administration par voie orale
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
glucagon-like peptide 1
hypoglycémiants
peptides
venins
exénatide
hypoglycémiants
glucagon-like peptide 1
A10BH - inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4)
A10BX - autres antidiabétiques sauf insulines
peptides
venins
article de périodique
information sur le médicament

---
N1-SUPERVISEE
L'effet incrétine : une nouvelle cible thérapeutique dans le diabète de type 2
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/369
Les deux hormones incrétines, le GLP-1 (Glucagon- Like Peptide-1 ) et le GIP (Glucose-dependent Insulinotropic Peptide ) sont des hormones peptidiques produites par l'intestin lors du passage des nutriments. Elles potentialisent l'effet insulinosécrétoire du glucose, augmentent la synthèse d'insuline...
2007
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
Phosphate de sitagliptine
Liraglutide
glucagon-like peptide 1
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
diabète de type 2
glucagon-like peptide 1
glucagon-like peptide 1
peptide gastrointestinal
peptide gastrointestinal
glucagon-like peptide 1
antienzymes
hypoglycémiants
exénatide
vildagliptine
nitriles
adamantane
pyrrolidines
DPP4 humaine
A10BX - autres antidiabétiques sauf insulines
incrétinomimétique (produit)
incrétinomimétique
article de périodique
information sur le médicament
peptides
venins
dipeptidyl peptidase 4
incrétines

---
N1-SUPERVISEE
Traitement du diabète de type 2 : qu'attendre des analogues du GLP-1 et inhibiteurs de la DPP-4 ?
http://revmed.ch/rms/2007/RMS-114/32350
Les analogues du GLP-1 et inhibiteurs de la DPP-4 sont deux nouvelles classes de médicaments pour le diabète de type 2. Ils stimulent la sécrétion d'insuline et inhibent la sécrétion du glucagon sans risque d'hypoglycémie. Une diminution du taux d'hémoglobine glyquée d'environ 1% peut être attendue en monothérapie et en cas d'association aux antidiabétiques oraux usuels. Les analogues du GLP-1 ont de plus un effet favorable sur le poids, au prix d'effets secondaires digestifs et d'une administration sous-cutanée. Les inhibiteurs de la DPP-4 se prennent p.o., sont très bien tolérés, mais leur effet sur le poids est neutre. Faute d'étude de durée suffisante, leur efficacité à long terme est actuellement inconnue, tout comme la portée clinique d'autres effets favorables potentiels tels la protection de la cellule b.
2007
false
N
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
diabète de type 2
glucagon-like peptide 1
incrétines
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
article de périodique

---
Courriel
04/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.