CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : fractures ostéoporotiques;

Synonyme CISMeF : fracture de fragilité; Fractures de fragilisation;

Synonyme MeSH : fractures d'ostéoporose; fractures dues à l'ostéoporose; fractures liées à l'ostéoporose; fractures par ostéoporose; fractures sur ostéoporose;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
L’ostéoporose : Prévenir les fractures (ACFA)
http://www.oiiq.org/sites/default/files/uploads/periodiques/Perspective/vol13no01/13-pratique-clinique.pdf
Après avoir lu cet article, l’infirmière saura distinguer les personnes présentant un risque élevé de fracture en raison de l’ostéoporose de celles dont le risque est faible ou modéré. Elle connaîtra les principales questions à poser, les examens à pratiquer et les outils de dépistage disponibles. Enfin, elle pourra comparer les différents traitements médicamenteux et non médicamenteux
2016
false
false
false
Perspective infirmière - OIIQ - Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec
Canada
français
article de périodique
fractures ostéoporotiques
cas clinique
évaluation des risques
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
diphosphonates
agents de maintien de la densité osseuse
adulte
absorptiométrie photonique
fractures ostéoporotiques
compléments alimentaires

---
N1-SUPERVISEE
Portrait des fractures ostéoporotiques chez les adultes québécois âgés de 50 ans et plus pour la période 1997-1998 à 2011-2012
https://www.inspq.qc.ca/publications/1978
L'ostéoporose est une affection du squelette se caractérisant par une perte de résistance osseuse prédisposant aux fractures. La prévalence de cette maladie chronique est élevée universellement, et le Canada ne fait pas exception. Elle affecte 15,8 % des femmes et 6,6 % des hommes âgés de 50 ans et plus. Les fractures de fragilisation sont la principale manifestation clinique de l'ostéoporose. Le fardeau associé à ces fractures est important en raison de la mortalité, de la morbidité et des coûts substantiels pour le système de santé. Ces fractures se manifestent principalement à partir de l'âge de 50 ans où elles représentent 81 % de l'ensemble des fractures chez les femmes. Malgré leurs conséquences, jusqu'à 80 % d'entre elles ne seraient pas prises en charge adéquatement.
2015
false
true
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
sujet âgé
fractures ostéoporotiques

---
N1-VALIDE
La prévention secondaire de l’ostéoporose passe par un circuit multidisciplinaire
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/la-prevention-secondaire-de-losteoporose-passe-par-1114
Fardeau énorme pour notre population vieillissante et notre système de soins de santé, la fracture de hanche demeure un enjeu de santé publique majeur. Chaque année, en Belgique, sont recensées plus de 15.000 fractures du col du fémur. Malgré les progrès techniques de la chirurgie et du suivi postopératoire, la morbidité liée à cette affection reste importante puisque la grande majorité des patients atteints ne retrouveront pas leur autonomie antérieure après l’épisode fracturaire. La mortalité secondaire à ce type de fracture reste également élevée.
2015
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
fractures de la hanche
fractures ostéoporotiques
prise en charge de la maladie
liaison avec l'équipe multidisciplinaire (procédure)
équipe soignante
algorithme

---
N1-VALIDE
Santé osseuse des retraités genevois
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-466/Sante-osseuse-des-retraites-genevois
La cohorte des retraités genevois (GERICO) est constituée de 953 hommes et femmes âgés de 65 ans à l’inclusion et suivis prospectivement afin d’évaluer leur santé osseuse. Malgré leur peu de comorbidités et leurs bons statuts nutritionnel et vitaminique (D), 30% des sujets ont déjà présenté une fracture vertébrale morphométrique ou une fracture clinique après 45 ans ; 20% des femmes et 11% des hommes ont une ostéoporose densitométrique (densité minérale osseuse (DMO)
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
retraite
sujet âgé
ostéoporose
fractures ostéoporotiques
facteurs de risque
fractures du rachis
prévalence
évaluation des risques

---
N1-VALIDE
Vertébroplastie percutanée et cyphoplastie par ballonnet
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/vert%C3%A9broplastie-percutan%C3%A9e-et-cyphoplastie-par-ballonnet
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_255B_Vertebroplastie_percutanee_Synthese.pdf
Les maux de dos dans leur ensemble comptent parmi les problèmes de santé les plus fréquents. Quand ils persistent un certain temps, la chirurgie est parfois proposée, avec l’espoir qu’elle apporte la guérison. Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a examiné deux types d’interventions portant sur les vertèbres, l’une destinée à traiter les fractures ou « tassements » douloureux, l’autre à remplacer les disques intervertébraux abîmés. Aucune des deux techniques n’est pleinement à la hauteur des espoirs placés en elles.
2015
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
évaluation technologique
résultat thérapeutique
vertébroplastie
cyphoplastie
étude comparative
fractures du rachis
évaluation économique
fractures ostéoporotiques
vertébroplastie
cyphoplastie
fractures par compression
gestion de la douleur
qualité de vie
Belgique
vertébroplastie
cyphoplastie
lombalgie
mesure de la douleur

---
N1-VALIDE
Ostéoporose – mise à jour - Interventions diagnostiques et thérapeutiques
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/37/fr/fms-02401.pdf
L’évaluation du risque d’ostéoporose avant la survenue d’une fracture est compliquée. Une stratégie de «case-finding», basée sur le recensement des personnes dont le risque de fracture est clairement élevé, est aujourd’hui recommandée. Un traitement médicamenteux est indiqué en cas de fracture déjà survenue, plus particulièrement en cas de fracture vertébrale, de fracture de la hanche, de fracture périphérique après un traumatisme mineur ou en cas de risque absolu de fracture élevé.
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
évaluation des risques
fractures ostéoporotiques
outil d'évaluation de l'OMS de la probabilité de fracture ostéoporotique
fractures du rachis
fractures ostéoporotiques
fractures du rachis
fractures ostéoporotiques
fractures du rachis

---
N1-SUPERVISEE
LCA - Rhumato - Fractures vertébrales & Ostéoporose
effets du ranélate de strontium sur le risque de fractures vertébrales chez les femmes atteintes d'ostéoporose postménopausique
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/jsp/saisie/liste_fichiergw.jsp?OBJET=DOCUMENT&CODE=1260178086425&LANGUE=0
Les fractures vertébrales, conséquences graves de l'ostéoporose, entraînent des lombalgies aiguës et chroniques, des déformations rachidiennes, et une réduction de la survie équivalente à celle provoquée par les fractures de la hanche.
2014
false
false
false
Université de Rouen, Faculté de Médecine-Pharmacie
Rouen
France
lecture critique d'article
ostéoporose post-ménopausique
strontium
fractures ostéoporotiques
fractures du rachis
ranélate de strontium

---
N1-VALIDE
Fractures ostéoporotiques : pas seulement chez les femmes
http://rms.medhyg.ch/numero-424-page-767.htm
2014
false
N
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
fractures ostéoporotiques
hommes
article de périodique
cas clinique

---
N1-VALIDE
Les bisphosphonates dans le traitement de l'ostéoporose - Bienfaits attendus, torts potentiels et congés thérapeutiques
http://www.cfp.ca/content/60/4/e197.abstract.fr
Indication du niveau de preuve, Objectif Exposer l'efficacité et les risques du traitement par les bisphosphonates dans la prise en charge de l'ostéoporose et décrire les patients qui seraient de bons candidats aux congés thérapeutiques.
2014
false
O
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
ostéoporose
diphosphonates
article de périodique
fractures ostéoporotiques
cas clinique
agents de maintien de la densité osseuse
diphosphates
agents de maintien de la densité osseuse
ostéonécrose de la mâchoire associée aux biphosphonates
fractures du fémur
reprise du traitement
calendrier d'administration des médicaments
arrêt du traitement

---
N1-VALIDE
Fractures de fragilisation
http://canadiantaskforce.ca/appraised-guidelines/2013-osteoporosis/?lang=fr-CA
Cette ligne directrice est de qualité supérieure, mais le GECSSP a identifié certaines inquiétudes qui pourraient limiter son applicabilité. Le GECSSP a identifié quelques réserves par rapport aux méthodes utilisées, ce qui devraient être considérées si les recommandations sont appliquées, notamment les recommandations à plus faible certitude ou appuyées par de plus faibles preuves.
2014
false
true
false
GECSSP - Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
adulte
évaluation des risques

---
N1-VALIDE
Intérêt de l'ostéodensitométrie chez les sujets chuteurs (2014) - Sous l'égide du GRIO et de la Société française de gérontologie et de gériatrie - Mise au point
In : Revue du Rhumatisme - Volume 81, Issue 4, Pages 297-302
http://www.grio.org/documents/avis-du-grio-240-1448658656.pdf
La présente revue de la littérature a pour objectif d’argumenter les nouvelles recommandations françaises publiées en 2012 retenant le risque de chute, évalué par l’antécédent de chute dans la dernière année, comme indication de la mesure de la densité minérale osseuse (DMO) par l’absorptiométrie biphotonique par rayons X (DXA)
2014
false
false
false
GRIO - Groupe de Recherche et d'Informations sur les Ostéoporoses
France
français
article de périodique
absorptiométrie photonique
chutes accidentelles
évaluation des risques
fractures ostéoporotiques
ostéoporose post-ménopausique

---
N1-VALIDE
Le trabecular bone score en routine clinique : propositions d’utilisation
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-448/Le-trabecular-bone-score-en-routine-clinique-propositions-d-utilisation
Le trabecular bone score (TBS) est un indice de texture osseuse dérivé à partir d’une image de densitométrie osseuse (DMO) de la colonne lombaire. Il est corrélé avec des paramètres de micro-architecture osseuse et donne des informations complémentaires à la DMO. Les études cliniques montrent que le TBS est plus bas chez les femmes postménopausées avec une fracture par rapport à celles sans fracture, et ceci indépendamment des résultats de DMO et des facteurs de risque cliniques principaux. Le TBS prédit la survenue de fracture chez les femmes postménopausées aussi bien que la DMO. Le TBS est associé au risque fracturaire en lien avec certains facteurs de risque cliniques et répond aux traitements de l’ostéoporose. Il permet d’améliorer la prédiction du risque fracturaire en complément de la DMO et/ou du FRAX (fracture risk assessment tool). Il devient donc un outil incontournable en routine clinique.
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
absorptiométrie photonique
fractures ostéoporotiques
évaluation des risques

---
N1-VALIDE
Ostéoporose
http://rms.medhyg.ch/numero-412-413-page-101.htm
La qualité de la prise en charge des patients avec ostéoporose varie considérablement d’un pays à l’autre. Les recommandations de l’Association suisse contre l’ostéoporose proposent des seuils d’intervention thérapeutique basés sur l’algorithme FRAX. Malgré des études d’observation toujours plus nombreuses, avec plusieurs centaines de milliers de patients, il n’est pas possible de conclure que les apports calciques augmentent les risques cardio-vasculaires. Un effet rémanent est observé même après une seule injection d’acide zolédronique. Il n’y a pas d’augmentation du risque fracturaire dans les sept mois après arrêt du traitement de dénosumab.
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
ostéoporose
ostéoporose
fractures ostéoporotiques
calcium
calcium alimentaire
article de périodique
ostéoporose
Union européenne
maladies cardiovasculaires
risque
vitamines
diphosphonates
Dénosumab

---
N1-VALIDE
Portrait de l’usage des bisphosphonates et du dénosumab chez les personnes de 50 ans ou plus souffrant d’ostéoporose couvertes par le régime public d’assurance médicaments
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Medicaments/INESSS_Portrait_usage_osteoporose.pdf
L’efficacité comparative de l’alendronate, du risédronate, du dénosumab et de l’acide zolédronique à réduire le risque de fracture de fragilisation a été démontrée dans plus d’une méta-analyse n’incluant que des essais cliniques à répartition aléatoire. Cependant, le taux de persistance et le niveau d’adhésion au traitement à l’alendronate et au risédronate se sont avérés insuffisants en situation réelle d’usage. Ces deux conditions essentielles à l’efficacité d’un traitement médicamenteux n’avaient pas été évaluées jusqu’à présent chez les utilisateurs courants de dénosumab ou d’acide zolédronique. Les objectifs cette étude étaient de décrire les nouveaux utilisateurs d’alendronate, de risédronate, de dénosumab et d’acide zolédronique et d’estimer le taux de persistance et le niveau d’adhésion à ces traitements pharmacologiques de même qu’aux suppléments de calcium et de vitamine D administrés en concomitance.
2014
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
rapport
adulte
sujet âgé
diphosphonates
fractures ostéoporotiques
alendronate
agents de maintien de la densité osseuse
acide zolédronique
Imidazoles
observance du traitement médicamenteux
vitamine D
calcium
calcium alimentaire
ostéoporose
Risédronate de sodium
Dénosumab

---
N1-VALIDE
Actualisation 2014 des recommandations sur la prévention et le traitement de l’ostéoporose cortico-induite
http://www.grio.org/documents/boite-a-outils-osteoporose500-1415788202.pdf
Sous l’égide de la section Os de la Société francaise de rhumatologie (SFR) et du Groupe de recherche et d’information sur les ostéoporoses (GRIO) en collaboration avec des sociétés savantes (collège national des généralistes enseignants généralistes, Société nationale française de gastroentérologie, Société nationale franc aise de médecine interne, Société de néphrologie) les recommandations sur la prévention et le traitement de l’ostéoporose cortico-induite publiées en 2003 par la Haute Autorité de santé (HAS) ont été actualisées. Un groupe de travail représentatif des spécialités médicales intervenant dans la prise en charge de ces patientes a élaboré ces recommandations à partir d’une analyse systématique de la littéra- ture selon la méthode HAS. Ces recommandations sont destinées à tous les médecins amenés à prendre en charge des patients allant débuter ou recevant une prise prolongée de glucocorticoïdes (durée 3 mois) quelles que soient la dose et la maladie
2014
false
false
false
GRIO - Groupe de Recherche et d'Informations sur les Ostéoporoses
France
français
ostéoporose
article de périodique
recommandation pour la pratique clinique
glucocorticoïdes
fractures ostéoporotiques
facteurs de risque
ostéoporose
algorithme
traitement corticostéroïde
Traitement par glucocorticoïdes
corticothérapie

---
N1-VALIDE
Journée mondiale de l'ostéoporose
http://www.rfi.fr/emission/20141020-journee-mondiale-osteoporose-cortet/
L’ostéoporose est une maladie générale du squelette. Ce trouble est dénué de symptômes, mais rend les os beaucoup plus fragiles, et accroît donc considérablement le risque de fractures. Ce risque augmente avec l'âge, en particulier après 50 ans. Qu’est-ce que l’ostéoporose ? Peut-on vieillir sans fracture? Quels sont les traitements disponibles ?
2014
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
ostéoporose
fractures ostéoporotiques

---
N1-VALIDE
Les médicaments de l’ostéoporose - Fiche bon usage du médicament (Fiche BUM)
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1751307/fr/les-medicaments-de-losteoporose
Chez qui instaurer un traitement anti-ostéoporotique ? Comment instaurer un traitement de l’ostéoporose ? Quels sont les médicaments de l’ostéoporose dont le service médical rendu* est suffisant  ? I – Les bisphosphonates Acide alendronique Acide zolédronique Risédronate II – Les autres médicaments Dénosumab Raloxifène Ranélate de strontium Tériparatide Quels sont les médicaments de l’ostéoporose dont le service médical rendu est insuffisant  ? Conduite à tenir en l’absence de fracture évocatrice d’ostéoporose Conduite à tenir en cas de corticothérapie en cours Conduite à tenir en cas de fracture évocatrice d’ostéoporose Coût des médicaments de l’ostéoporose ayant montré leur efficacité pour prévenir les fractures des vertèbres et de la hanche...
2014
false
true
false
Suffisant
Insuffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
France
120. Ménopause et andropause
124. Ostéopathies fragilisantes
français
agents de maintien de la densité osseuse
ostéoporose
résultat thérapeutique
M05BA04 - acide alendronique
alendronate
recommandation de bon usage du médicament
M05BA08 - acide zolédronique
administration par voie orale
acide zolédronique
M05BA07 - acide risédronique
M05BX04 - dénosumab
Chlorhydrate de raloxifène
ranélate de strontium
M05BX03 - ranélate de strontium
tériparatide
H05AA02 - tériparatide
fractures du rachis
fractures de la hanche
coûts et analyse des coûts
agents de maintien de la densité osseuse
coûts des médicaments
densité osseuse
risque
ostéoporose post-ménopausique
hormones corticosurrénaliennes
ostéoporose
fractures ostéoporotiques
FOSAMAX
FOSAMAX 10 mg cp
FOSAMAX 70 mg cp
FOSAVANCE 70mg/2800UI cp
FOSAVANCE 70mg/5600UI cp
FOSAVANCE
M05BB03 - acide alendronique et colécalciférol
ADROVANCE
ADROVANCE 70mg/2800UI cp
ADROVANCE 70mg/5600UI cp
ACLASTA 5mg sol p perf
ACLASTA
médicaments génériques
perfusions veineuses
ACTONEL
ACTONEL 5 mg cp pellic
ACTONEL 35 mg cp pellic
ACTONEL 75 mg cp pellic
ACTONELCOMBI 35mg + 1000mg/880UI cp pellic/glé efferv
ACTONELCOMBI
M05BB04 - acide risédronique, calcium et colécalciférol pour administration séquentielle
injections sous-cutanées
PROLIA
PROLIA 60 mg sol inj en seringue préremplie
EVISTA
OPTRUMA
EVISTA 60mg cp pellic
OPTRUMA 60mg cp pellic
G03XC01 - raloxifène
FORSTEO 20µg/80µl sol inj
FORSTEO
algorithme
traitement corticostéroïde
corticothérapie
Risédronate de sodium
Dénosumab
diphosphonates
Imidazoles
composés organométalliques
Thiophènes

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévenir les fractures liées à l'ostéoporose : le plus souvent, pas de vitamine D
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/49316/0/2014/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Chez les adultes sans antécédent de fracture vivant à domicile, la supplémentation en vitamine D associée ou non au calcium ne prévient pas la survenue de fractures, alors qu’elle expose à des calculs rénaux...
2014
false
false
false
Prescrire
résumé ou synthèse en français
fracture
ostéoporose
vitamine D
fractures ostéoporotiques
osteoporose - fracture
osteoporose

---
N1-SUPERVISEE
Contraceptifs hormonaux et santé osseuse chez les femmes
http://www.cochrane.org/fr/CD006033
Contexte : L'utilisation de contraceptifs stéroïdiens a été associée à des modifications de la densité minérale osseuse chez les femmes. Il n’est pas clairement établi si de tels changements augmentent le risque de fractures ultérieures. L'ostéoporose est un problème majeur de santé publique. La perte de masse osseuse liée à l'âge augmente le risque de fractures, en particulier de la colonne vertébrale, du col du fémur et du poignet. Les préoccupations concernant la santé osseuse influencent de façon mondiale les recommandations et l'utilisation de ces contraceptifs efficaces. Objectifs : Notre objectif était d’évaluer les effets de l'utilisation de contraceptifs hormonaux avant la ménopause sur les risques de fractures chez les femmes
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
contraceptifs oraux hormonaux
densité osseuse
fractures ostéoporotiques
méta-analyse
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Ostéoporose
http://rms.medhyg.ch/numero-369-page-125.htm
Le diabète de type 2 est associé à une augmentation du risque de fracture. Les suppléments de calcium restent au centre d'une polémique «cardio-vasculaire». Des recommandations suisses, émanant de la Commission fédérale de l'alimentation, sont disponibles pour l'apport de vitamine D. Le zolédronate présente un effet rémanent prolongé d'inhibition de la résorption osseuse. A cinq ans de traitement par dénosumab, l'incidence des fractures reste basse. Les fractures fémorales atypiques, associées au traitement de bisphosphonates, ont été évaluées à l'Hôpital universitaire de Genève.
2013
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
fractures ostéoporotiques
article de périodique
diabète de type 2
vitamine D
carence en vitamine D
vitamine D
acide zolédronique
agents de maintien de la densité osseuse
diphosphonates
Imidazoles
Risédronate de sodium
Dénosumab

---
N1-VALIDE
Prédiction du risque fracturaire : pas uniquement une question de densité osseuse
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2013/45/fr/fms-01703.pdf
En présence de fractures de fragilité, l'ostéoporose constitue une maladie grave, qui est souvent à l'origine de douleurs et d'angoisses, entraîne fréquemment une dépendance voire le décès du patient, et implique des coûts élevés pour la société. Le traitement et la prévention de cette maladie revêtent dès lors une grande importance sur le plan économique
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
densité osseuse
ostéoporose
évaluation des risques
fractures ostéoporotiques

---
N1-SUPERVISEE
Guide d'implantation d'un système de soins appliqué à l'évaluation du risque de fracture ostéoporotique
http://msssa4.msss.gouv.qc.ca/fr/document/publication.nsf/4b1768b3f849519c852568fd0061480d/28580765e152524e85257afd005d00e8?OpenDocument
Le Guide d’implantation d’un système de soins appliqué à l’évaluation du risque de fracture ostéoporotique, document de la Collection L’intégration de pratiques cliniques préventives, s’inscrit dans la mise en œuvre d’une stratégie du Programme national de santé publique 2003-2012 qui encourage le recours aux pratiques cliniques préventives chez les cliniciens de première ligne.
2013
false
true
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
facteurs de risque
sujet âgé
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
rapport
fractures ostéoporotiques
évaluation des risques

---
N1-SUPERVISEE
Pratique d'exercices physiques pour améliorer les résultats après une fracture vertébrale ostéoporotique
http://www.cochrane.org/fr/CD008618
Nos objectifs étaient d'évaluer les effets bénéfiques et délétères des interventions axées sur l'exercice physique d'une durée supérieure ou égale à quatre semaines (seules ou dans le cadre d'une intervention de kinésithérapie) versus une intervention de kinésithérapie sans exercice physique/non active, l'absence d'intervention ou un placebo, sur l'incidence des fractures futures et les événements indésirables chez les adultes ayant des antécédents d'une ou de plusieurs fractures vertébrales ostéoporotiques.
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
fractures du rachis
fractures ostéoporotiques
exercice physique
traitement par les exercices physiques
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Diabète et ostéoporose
http://rms.medhyg.ch/numero-390-page-1256.htm
Le diabète induit des altérations osseuses quantitatives et/ou qualitatives augmentant le risque de fracture. Toutefois, dans le diabète de type 2, la densité minérale osseuse (DMO) n’est généralement pas abaissée, en raison de l’augmentation du poids et de la masse grasse, prétéritant ainsi le diagnostic densitométrique d’ostéoporose (T-score -2,5) et l’évaluation du risque fracturaire. De même, la probabilité de fracture évaluée par l’algorithme FRAX est sous-évaluée chez les diabétiques de type 2. Le contrôle glycémique par l’insuline et/ou par les antidiabétiques oraux diminue le risque de fracture, à l’exception des thiazolidinédiones qui l’augmentent. Enfin, les traitements classiques de l’ostéoporose, tels que les bisphosphonates oraux ou les SERM (selective estrogen receptor modulators), semblent avoir une efficacité équivalente chez les patients diabétiques et non diabétiques.
2013
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
fractures ostéoporotiques
complications du diabète

---
N1-VALIDE
Recommandations de l’ASCO pour la prise en charge des patients avec ostéoporose
http://rms.medhyg.ch/numero-390-page-1272.htm
Le problème majeur de santé publique que représente l’ostéoporose en raison du vieillissement de la population nécessite une prise en charge d’un nombre grandissant de patients. Des moyens thérapeutiques efficaces sont disponibles. Leur utilisation judicieuse requiert des outils diagnostiques permettant d’évaluer en pratique clinique la probabilité qu’un patient donné est à risque de subir une fracture ostéoporotique. Jusqu’à présent, la prédiction du risque basé sur la mesure de la densité minérale osseuse (DMO) ne fournissait qu’une indication relative du risque. L’algorithme FRAX, proposé par l’OMS, facilement accessible sur internet, offre aux praticiens la possibilité d’évaluer le risque fracturaire absolu, basé sur des facteurs de risque cliniques, sans coût supplémentaire, ce qui devrait permettre de mieux cibler les patients qui doivent bénéficier d’une intervention thérapeutique.
2013
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
ostéoporose
recommandation pour la pratique clinique
fractures ostéoporotiques
ostéoporose
évaluation des risques

---
N1-VALIDE
Ostéoporose chez l’homme
http://rms.medhyg.ch/numero-390-page-1260.htm
Un homme sur cinq présente une fracture ostéoporotique au cours de sa vie à partir de 50 ans. De nombreuses comorbidités sont associées à l’ostéoporose chez l’homme. De multiples facteurs influencent le risque de fracture, au-delà de la simple diminution de la densité minérale osseuse (DMO) et du risque de chute. Un antécédent de fracture, un traitement prolongé par glucocorticoïdes ou un traitement antiandrogène lors de cancer de la prostate, sont les trois situations les plus fréquemment associées à l’ostéoporose. Les bisphosphonates, le dénosumab et le tériparatide augmentent la DMO et modifient les marqueurs du remodelage osseux dans les mêmes proportions que chez les femmes. L’acide zolédronique et le dénosumab sont les premiers traitements avec lesquels une diminution du risque de fracture a été démontrée chez l’homme.
2013
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
ostéoporose
fractures ostéoporotiques
évaluation des risques
ostéoporose
ostéoporose

---
N1-VALIDE
Un examen pour améliorer le diagnostic de l'ostéoporose
http://www.avisdexperts.ch/videos/view/1000/1
Olivier Lamy, généraliste au CHUV. Parmi les examens pratiqués, le - Trabecular Bone Score - que le CHUV a été le premier à offrir en routine clinique
2013
false
false
false
Avis d'Experts - La Radio Télévision Suisse (RTS) et les Universités de Suisse Romande
Suisse
français
ostéoporose
fractures ostéoporotiques
enregistrement vidéo

---
N1-VALIDE
Approche au diagnostic de la maladie coeliaque chez les patients ayant une faible densité minérale osseuse ou des fractures de fragilité
Rapport d'un groupe de travail multidisciplinaire
http://www.cfp.ca/content/59/10/e441.abstract.fr
Objectif Présenter aux cliniciens une mise à jour sur le diagnostic de la maladie coeliaque (MC), ainsi que des recommandations sur les indications de procéder au dépistage de la MC chez les patients présentant une faible densité minérale osseuse (DMO) ou des fractures de fragilité.
2013
false
N
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
maladie coeliaque
article de périodique
densité osseuse
fractures ostéoporotiques

---
N1-VALIDE
Chirurgie des fractures vertébrales
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2013/44/fr/fms-01725.pdf
Cet article fournit un aperçu des principes biomécaniques et des options chirurgicales disponibles pour le traitement des fractures vertébrales ostéoporotiques.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
fractures ostéoporotiques
fractures du rachis
fractures du rachis
phénomènes biomécaniques

---
N1-VALIDE
L'ostéoporose en 2013 : quelle prise en charge et quel suivi proposer ?
http://www.ssmg.be/images/ssmg/files/RMG/304/RMG304_08-24.pdf
Durant ces dernières années, les options disponibles pour la prise en charge de l'ostéoporose se sont fort diversifiées. A côté des classiques suppléments en calcium et vitamine D, quelle molécule choisir le cas échéant et quel suivi assurer ? C'est sur ce sujet que le présent article propose de faire le point de façon détaillée et exhaustive
2013
false
N
RMG - Revue de la Médecine Générale
Belgique
français
ostéoporose
article de périodique
calcium alimentaire
diphosphonates
diphosphonates
fractures ostéoporotiques
médecine générale

---
N1-VALIDE
APOROSE : Conception d'un site internet d'aide à la prise en charge de l'ostéoporose en soins primaires
Thèse du mois Paris Diderot- Paris 7
http://theseimg.fr/1/node/145
http://theseimg.fr/1/sites/default/files/tHESE%20RAPHAEL_0.pdf
APOROSE aborde tous les thèmes de la prise en charge de l'ostéoporose : prescription et interprétation de l'ostéodensitométrie ; enquête diagnostique ; évaluation du risque de fracture ; prise en charge des facteurs de risque de fracture ; traitement spécifique ; suivi.
2013
false
N
Thèse IMG - Banque de thèses de Médecine Générale
France
français
Internet
ostéoporose
thèse ou mémoire
fractures ostéoporotiques
ostéoporose
médecine générale

---
N1-VALIDE
L'ostéoporose en 2013 : définition, diagnostic et pronostic
http://www.ssmg.be/images/ssmg/files/RMG/303/RMG303_08-17.pdf
Le diagnostic et le pronostic de l'ostéoporose ne reposent pas uniquement sur un résultat de densitométrie osseuse, loin s'en faut ! Il en va de même pour l'indication d'un traitement anti-ostéoporotique. Premier volet d'une série de trois sur l'ostéoporose, le présent article fait le point actualisé sur la définition, le diagnostic et le pronostic de cette affection.
2013
false
N
RMG - Revue de la Médecine Générale
Belgique
français
ostéoporose
article de périodique
ostéoporose
facteurs de risque
fractures ostéoporotiques
médecine générale

---
N1-VALIDE
Nouveautés dans la prise en charge des fractures vertébrales ostéoporotiques : place de la vertébroplastie et de la kyphoplastie
http://rms.medhyg.ch/numero-347-page-1417.htm
La fracture vertébrale ostéoporotique (FVO) est un enjeu majeur de santé publique. Les techniques d'intervention rachidienne de vertébroplastie et de kyphoplastie sont des atouts intéressants, complémentaires à la prise en charge médicale de la maladie osseuse. La proposition d'un consensus élaboré par les principaux intervenants autour du patient souffrant d'une FVO est indispensable. Au regard des données disponibles à ce jour dans la littérature, nous retenons l'indication à proposer un geste de vertébroplastie ou de kyphoplastie chez tout patient souffrant d'une FVO douloureuse. Si le patient présente une cyphose préexistante à la fracture actuelle, ou que la fracture récente entraîne une cyphose locale importante, une kyphoplastie est indiquée. Si le patient présente une FVO plus ancienne et que le traitement conservateur est insuffisant pour soulager la douleur, une vertébroplastie est alors indiquée. Dans tous les cas, un bilan systématique ainsi qu'un traitement médicamenteux de la maladie ostéoporotique sont proposés.
2012
false
N
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
fractures du rachis
fractures ostéoporotiques
article de périodique
vertébroplastie
cyphoplastie

---
N1-VALIDE
Prévention médicamenteuse des fractures ostéoporotiques
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/pr%C3%A9vention-m%C3%A9dicamenteuse-des-fractures-ost%C3%A9oporotiques
Les médicaments pour la prévention des fractures de fragilité devraient être réservés aux patients à haut risque, notamment ceux ayant déjà souffert d'une telle fracture, rapporte le Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE). Or parmi les personnes présentant une fracture de fragilité seulement 1 sur 5 prend ces médicaments, et 50% d'entre elles arrêtent leur traitement dans la première année. En revanche, les personnes présentant un risque modéré de fractures ne devraient pas utiliser les médicaments anti-ostéoporotiques car le bénéfice clinique ne fait pas le poids par rapport aux possibles effets secondaires.
2011
false
N
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Bruxelles
Belgique
français
évaluation technologique
résumé ou synthèse en français
fractures ostéoporotiques
chimioprévention
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Fracture vertébrale ostéoporotique compressive : vertébroplastie ou traitement conservateur ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/235
Question clinique : Quelle est la plus-value d’une vertébroplastie versus traitement antalgique optimal d’une fracture vertébrale ostéoporotique compressive chez des patients âgés de plus de 50 ans ?
2011
false
true
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
sujet âgé
adulte d'âge moyen
traitement conservateur
lecture critique d'article
fractures du rachis
fractures par compression
fractures ostéoporotiques
vertébroplastie

---
N1-SUPERVISEE
Alendronate pour la prévention primaire et secondaire des fractures ostéoporotiques chez les femmes postménopausées
http://www.cochrane.org/fr/CD001155
Évaluer l'efficacité de l'alendronate pour la prévention primaire et secondaire des fractures ostéoporotiques chez les femmes postménopausées.
2011
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
ostéoporose post-ménopausique
fractures ostéoporotiques
alendronate
résultat thérapeutique
agents de maintien de la densité osseuse
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Endocrinologie et diabétologie: Nouvelles voies dans le diagnostic et le traitement de l'ostéoporose
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/archiv/fr/2011/2011-03/2011-03-298.pdf
En raison des modifications de la structure d’âge de la population, la prévalence de l’ostéoporose et donc la survenue de fractures ostéoporotiques augmenteront à l’avenir. Chez les personnes touchées, les fractures sont souvent associées à une diminution de la qualité de vie, à une augmentation de la dépendance et à une mortalité accrue.
2011
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
fractures ostéoporotiques
ostéoporose
fractures ostéoporotiques
ostéoporose
article de périodique
ostéoporose

---
N1-SUPERVISEE
Fluorure pour traiter l'ostéoporose post-ménopausique
http://www.cochrane.org/fr/CD002825
L’ostéoporose est une maladie entraînant une augmentation du risque de fractures en raison de la réduction du volume osseux qui est due à un déséquilibre entre la formation osseuse et la résorption osseuse. En raison de cette propriété, le fluorure est utilisé depuis plus de 30 ans en tant que traitement de l'ostéoporose.
2010
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
fractures ostéoporotiques
Femelle
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
ostéoporose post-ménopausique
fluorures

---
N1-SUPERVISEE
Calcification des grandes artères et risque de fracture ostéoporotique
http://rms.medhyg.ch/numero-271-page-2200.htm
L’épidémiologie de l’ostéoporose et celle de la maladie athéromateuse semblent être liées. Plusieurs facteurs de risque sont communs aux deux maladies (âge, diabète, insuffisance rénale chronique, sédentarité, tabagisme) mais un lien physiopathologique direct est de plus en plus suspecté. Les conséquences cliniques – fractures ostéoporotiques et événements cardiovasculaires – sont lourdes pour notre système de santé en termes de coûts et de ressources. Pourtant, ces deux aspects du vieillissement sont rarement pris en charge conjointement. Cet article fait le point sur la physiopathologie de ce phénomène et présente une étude en cours à l’HFR-Hôpital cantonal de Fribourg.
2010
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
maladies vasculaires
calcinose
calcification des articulations et des artères
article de périodique
fractures ostéoporotiques
maladies articulaires

---
N1-SUPERVISEE
Etidronate pour la prévention primaire et secondaire des fractures ostéoporotiques chez les femmes post-ménopausées
http://www.cochrane.org/fr/CD003376
L’ostéoporose est une réduction anormale de la masse osseuse et une détérioration de l’os qui entraînent un risque accru de fracture. L’étidronate appartient à la famille des bisphosphonates, des médicaments qui inhibent la résorption de l’os en interférant avec l’activité des ostéoclastes.
2010
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
acide étidronique
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
fractures ostéoporotiques
post-ménopause
ETIDRONATE

---
N1-SUPERVISEE
Risédronate pour la prévention primaire et secondaire des fractures ostéoporotiques chez les femmes postménopausées
http://www.cochrane.org/fr/CD004523
Contexte : L’ostéoporose est une réduction anormale de la masse osseuse et une détérioration de l’os qui entraînent un risque accru de fracture. Le risédronate appartient à la famille des bisphosphonates, des médicaments qui inhibent la résorption de l’os en interférant avec l’activité des ostéoclastes. Objectifs : Évaluer l’efficacité du risédronate pour la prévention primaire et secondaire des fractures ostéoporotiques chez les femmes postménopausées.
2010
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
Risédronate de sodium
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
fractures ostéoporotiques
post-ménopause

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des fractures d'allure ostéoporotique chez des patients traités par blocage androgénique pour cancer de prostate
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2003/PU-2003-00130073/TEXF-PU-2003-00130073.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
article de périodique
cancer
fracture
prévalence
fracture
tumeurs de la prostate
fractures ostéoporotiques
patients
androgènes
cancer de la prostate
cancer

---
Courriel
07/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.