CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : facteur xa;

Définition du MeSH : Forme activée du facteur X qui participe aux voies intrinsèques et extrinsèques de la coagulation sanguine. Catalyse la conversion de la prothrombine en thrombine en conjonction avec d'autres co-facteurs. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : Facteur Xa de la coagulation sanguine; Facteur Stuart activé; Facteur X activé; Prothrombase; Thrombokinase; Autoprothrombine C; Facteur Xa de la coagulation;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

Forme activée du facteur X qui participe aux voies intrinsèques et extrinsèques de la coagulation sanguine. Catalyse la conversion de la prothrombine en thrombine en conjonction avec d'autres co-facteurs. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-VALIDE
Gestion péri-interventionnelle des «nouveaux» anticoagulants oraux directs
Rev Med Suisse 2014;10:338-342
http://rms.medhyg.ch/numero-416-page-338.htm
Les anticoagulants oraux directs, anti-Xa et anti-IIa sont indiqués en cas de fibrillation atriale ou de maladie thromboembolique veineuse. Par an, un patient anticoagulé sur dix nécessite une intervention chirurgicale programmée ou urgente. Les délais d’arrêt courts avant un geste invasif ne permettent pas l’élimination complète du médicament en cas d’insuffisance rénale ou de polymédication. Avant une intervention à risque hémorragique modéré ou élevé, un arrêt de cinq jours est proposé, le plus souvent sans relais par une héparine. Pour les interventions à faible risque hémorragique, un arrêt de 24 heures avant l’intervention est suffisant. En cas d’interventions urgentes, il faut si possible attendre une ou deux demi-vies au moins avant le geste invasif. L’utilisation préventive de produits procoagulants non spécifiques n’est pas recommandée...
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
administration par voie orale
anticoagulants
facteur xa
soins périopératoires
hémorragie postopératoire
perte sanguine peropératoire
anticoagulants
apixaban
antithrombiniques
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
arrêt du traitement
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux : données pharmacologiques à connaître pour la pratique clinique
Rev Med Suisse 2014;10:319-324
http://rms.medhyg.ch/numero-416-page-319.htm
Les nouveaux anticoagulants oraux inhibent de façon spécifique et directe les facteurs de la coagulation activés, la thrombine pour le dabigatran, le facteur Xa pour les -xabans. Les améliorations pharmacologiques apportées par ces médicaments permettent une utilisation à dose fixe et sans suivi biologique. Au niveau pharmacocinétique, il faut souligner le rôle clé de la P-gp (glycoprotéine-P) dans le passage de toutes ces molécules et du CYP3A4 dans le métabolisme des -xabans. Il existe certaines situations cliniques nécessitant une adaptation posologique ou des précautions d’emploi, comme l’insuffisance rénale ou les interactions médicamenteuses. Ces molécules semblent prometteuses mais il faudra surveiller leur tolérance dans certaines populations (patients âgés, insuffisants rénaux et hépatiques, patients polymédiqués)...
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
antithrombiniques
facteur xa
apixaban
thromboembolie
thromboembolie
interactions médicamenteuses
insuffisance rénale
insuffisance hépatique
sujet âgé
obésité
anticoagulants
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Pourquoi, quand et comment doser les nouveaux anticoagulants oraux ?
N 416 Articles thématiques : Angiologie-hémostase
http://rms.medhyg.ch/numero-416-page-326.htm
Plusieurs anticoagulants oraux directs (AOD) sont maintenant largement utilisés dans la prévention et le traitement de la maladie thromboembolique. Contrairement aux antagonistes de la vitamine K, les AOD possèdent une pharmacocinétique et une pharmacodynamique prédictibles. C’est pourquoi, ils sont administrés le plus souvent à dose fixe sans suivi de la coagulation en routine. Cependant, pour certaines sous-populations ou circonstances cliniques, la mesure de l’exposition au médicament peut être utile : suspicion de surdosage, patients présentant un événement hémorragique ou thrombotique en cours de traitement, patients en insuffisance rénale, ou ceux nécessitant une chirurgie urgente. Cet article fournit des lignes de conduite pratiques et résume l’influence des AOD sur les tests classiques de coagulation...
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thromboembolie
continuité des soins
surveillance pharmacologique
anticoagulants
administration par voie orale
B01AF01 - rivaroxaban
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
apixaban
facteurs de risque
tests de coagulation sanguine
défaillance rénale chronique
XARELTO
PRADAXA
ELIQUIS
facteur xa
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire chez l'adulte - Choix de l'anticoagulothérapie
https://www.fmoq.org/formation/repertoire-de-guides-cliniques-et-de-lignes-directrices/anticoagulotherapie/
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Medicaments/INESSS_outil_choix_anticoagulotherapie.pdf
Depuis le 1er octobre 2012, le rivaroxaban (XareltoMC) a été ajouté à la Liste de médicaments remboursés par la Régie de l’assurance maladie du Québec, pour la prévention de l’accident vasculaire cérébral et de l’embolie systémique en présence de fibrillation auriculaire.
2012
false
true
false
FMOQ - Fédération des Médecins Omnipraticiens du Québec
Canada
facteur xa
anticoagulants
anticoagulants
anticoagulants
anticoagulants
Rivaroxaban
rapport
fibrillation auriculaire
adulte

---
N1-SUPERVISEE
Les inhibiteurs du facteur Xa
http://www.jle.com/fr/revues/nro/e-docs/les_inhibiteurs_du_facteur_xa_289391/article.phtml
L'infarctus cérébral (IC) est la première cause de handicap en France. Dans 10 % des cas l'IC complique un épisode fibrillation auriculaire (FA). La fibrillation auriculaire induit l'activation de la cascade de la coagulation (figure 1). L'activation de la cascade de la coagulation entraîne la formation d'un caillot sanguin qui une fois libéré dans la circulation sanguine peut occlure une artère cérébrale. Le risque d'IC chez un patient porteur d'une FA est de l'ordre de 5 % par an. L'âge avancé, un diabète, une hypertension artérielle, une insuffisance cardiaque et surtout un antécédent d'IC sont des facteurs de risque majeur d'IC compliquant une FA.
2010
false
false
false
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
Inhibiteurs du facteur Xa
Rivaroxaban
article de périodique
facteur xa
fibrillation auriculaire
DERMATITE
fibrinolytiques
accident vasculaire cérébral
édoxaban
apixaban
pyrazoles
pyridones
pyridines
thiazoles
B01AF - inhibiteurs directs du facteur Xa

---
Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.