CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : encéphalite virale;

Définition du MeSH : Inflammation du parenchyme de l'encéphale ayant pour étiologie une infection virale. L'encéphalite peut être une manifestation primaire ou secondaire des INFECTIONS par les : TOGAVIRIDAE, HERPESVIRIDAE, ADENOVIRIDAE, FLAVIVIRIDAE, BUNYAVIRIDAE, PICORNAVIRIDAE, PARAMYXOVIRIDAE, ORTHOMYXOVIRIDAE, RETROVIRIDAE, ARENAVIRIDAE. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : Encéphalo-myélite virale; Encéphalomyélite virale;

Définition MeSH INSERM : Inflammation du parenchyme de l'encéphale ayant pour étiologie une infection virale. L'encéphalite peut être une manifestation primaire ou secondaire des infections par les : Togaviridae, Herpesviridae, Adenoviridae, Flaviviridae, Bunyaviridae, Picornaviridae, Paramyxoviridae, Orthomyxoviridae, Retroviridae, Arenaviridae.;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

Inflammation du parenchyme de l'encéphale ayant pour étiologie une infection virale. L'encéphalite peut être une manifestation primaire ou secondaire des INFECTIONS par les : TOGAVIRIDAE, HERPESVIRIDAE, ADENOVIRIDAE, FLAVIVIRIDAE, BUNYAVIRIDAE, PICORNAVIRIDAE, PARAMYXOVIRIDAE, ORTHOMYXOVIRIDAE, RETROVIRIDAE, ARENAVIRIDAE. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
Encéphalites virales
http://www.revmed.ch/numero-201-page-968.htm
La suspicion d'une encéphalite virale aiguë est toujours une urgence médicale et le pronostic dépend à la fois du statut immun de l'hôte et de la virulence du virus. L'étiologie la plus importante à reconnaître est certainement l'herpès simplex qui peut se développer sporadiquement chez l'hôte immunocompétent et dont le pronostic est, si non traité ou avec retard, le plus souvent catastrophique. La démarche diagnostique doit comprendre l'exclusion d'une encéphalopathie métabolique ou toxique, l'exclusion d'une encéphalite inflammatoire d'origine non infectieuse ainsi que la prise en compte d'étiologies non virales pouvant mimer la présentation clinique et biologique d'une encéphalite virale. Cette revue présente le bilan diagnostique à pratiquer chez un patient avec suspicion d'encéphalite virale.
2009
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
encéphalite virale
article de périodique

---
Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.