Titre : Anticoagulation de la fibrillation atriale par les nouveaux anticoagulants chez la personne âgée : les limites de « l'Evidence-Based Medicine »;

Sous-titre : Médecine thérapeutique. Volume 20, Numéro 1, 3-14, Janvier-Février-Mars 2014, Revue;

URL : http://www.jle.com/fr/revues/medecine/met/e-docs/00/04/99/39/resume.phtml

Description : Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) secondaires à la fibrillation atriale (FA) sont prévenus par la prescription d'un traitement anticoagulant dès que le score de CHA 2DS 2-VAS c est 1, selon les dernières recommandations de l'European Society of Cardiology (ESC). Les antivitamines K (AVK) ont été pendant des décennies les molécules de référence, avec un bénéfice net démontré même après 75 ans. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) ont permis de s'affranchir des contraintes inhérentes à la surveillance biologique des AVK en offrant une action pharmacologique plus stable et en limitant les interactions médicamenteuses. Ces nouvelles molécules n'ont été évaluées à large échelle que chez des sujets d'âge moyen et chez des jeunes seniors, avec peu de données chez les sujets très âgés. Dans cette mise au point, nous allons revoir les indications et les rapports bénéfices/risques du traitement anticoagulant chez le sujet âgé en FA, avec une attention toute particulière sur les NACO et leurs prescriptions chez les sujets âgés.;

Année : 2014;

Exclure de QDN : false;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ********médicaments
********pharmacie
********pharmacologie
******thérapeutique
*****épidémiologie
****cardiologie
****biostatistiques
****santé publique
****organisation et administration
****hématologie
****médecine et chirurgie vasculaire
****physiologie
***médecine préventive
**gestion du risque
*médecine fondée sur des faits
*gériatrie

Vous pouvez consulter :


Courriel
26/09/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.