Titre : Antiplaquettaires et hémorragie peropératoire;

URL : http://revmed.ch/rms/2006/RMS-88/31803

Description : Les données actuelles de la littérature démontrent qu'il y a moins de risques à maintenir les antiplaquettaires en périopératoire et devoir transfuser le malade qu'à les arrêter et risquer une thrombose coronarienne. L'aspirine en prévention secondaire ne doit jamais être interrompue. Le clopidogrel est capital pour la protection contre les thromboses dans les zones où l'endothélium n'est pas intact. Seul un risque hémorragique majeur dans une cavité fermée comme le crâne peut justifier son interruption. Il est particulièrement mal venu de stopper ces médicaments au moment d'une intervention chirurgicale qui s'accompagne elle-même d'une augmentation de la coagulabilité plaquettaire...;

Année : 2006;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ***********cardiologie
*******médicaments
*******chirurgie
*******pharmacie
*******hématologie
*****épidémiologie
*****thérapeutique
****biostatistiques
****santé publique
****organisation et administration
****médecine et chirurgie vasculaire
****pharmacologie
**gestion du risque
*médecine préventive

Vous pouvez consulter :


Courriel
14/09/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.