Titre : Analyse de l’exhaustivité et de la qualité de la surveillance des grippes sévères, 2009-2013;

URL : http://invs.santepubliquefrance.fr/fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-infectieuses/2017/Analyse-de-l-exhaustivite-et-de-la-qualite-de-la-surveillance-des-grippes-severes-2009-2013

Description : Une surveillance des grippes sévères hospitalisées en réanimation a été mise en place en 2009. Elle est animée chaque saison grippale au niveau régional par les Cire en lien avec les services de réanimation. Après plusieurs saisons, une hétérogénéité des taux de cas signalés a été observée selon le virus prédominant et la région. La présente étude avait pour objectif d’étudier l’exhaustivité de la surveillance, globalement et au niveau régional, et les facteurs pouvant contribuer aux variations. Le principe a été de comparer les cas signalés dans le cadre de la surveillance à une source d’information indépendante : les séjours hospitaliers enregistrés dans le PMSI. Les cas sélectionnés étaient les patients admis en réanimation avec un code diagnostic de grippe. Le croisement des cas identifiés dans les deux sources a permis d’estimer le nombre total de cas par une méthode de capture-recapture. Une description des différentes modalités régionales de surveillance a été réalisée par une enquête auprès des Cire. Pour les 17 anciennes régions métropolitaines ayant participé (sur 22), le nombre total de cas a été estimé à 4 435 [4 352-4 519] sur les saisons 2009-2010 à 2012-2013. L’exhaustivité de la surveillance était estimée globalement à 47% [47-48%], avec des variations régionales allant de 28% à 74%. L’envoi d’un bilan hebdomadaire aux cliniciens effectué par certaines Cire était associé à une meilleure exhaustivité (63% vs. 46%, p 0,02). L’exhaustivité du codage grippe dans le PMSI était estimée à 73% [72-74%]. L’incidence globale estimée variait selon la saison de 14 à 30 cas/million d’habitants. Sur chacune des saisons étudiées, un gradient géographique était observé avec des incidences plus élevées dans l’est de la France. L’étude a permis de formuler des pistes d’amélioration dont l’utilisation en routine des données du PMSI, consolidées en fin saison, pour compléter les données de surveillance. Un allègement de l’animation du réseau actuel est à l’étude avec une orientation vers un système sentinelle et une optimisation des modalités de surveillance en région.;

Année : 2017;

Exclure de QDN : false;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ******infectiologie
***pneumologie
***virologie

Vous pouvez consulter :


Courriel
19/11/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.