Titre : Antalgiques non opiacés : Les points essentiels;

URL : http://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/antalgiques-non-opiaces-les-points-essentiels

Description : Les antalgiques non opiacés (anciennement dit « périphériques ») constituent une vaste famille de produits aux structures et aux modes d’action divers dont le chef de file est le paracétamol. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), avec l’aspirine, sont également des antalgiques non opiacés. Les antalgiques non opiacés sont des antalgiques de palier 1 selon la classification de l’OMS. Ils sont donc utilisés dans le traitement symptomatique de la douleur aiguë ou chronique par excès de nociception, principalement dans les formes légères à modérées. Le paracétamol, l’aspirine et les AINS ont également une action antipyrétique. Seuls les AINS et l’aspirine ont des actions anti-inflammatoire et anti-agrégant plaquettaire et sont utilisés dans le traitement symptomatique des syndromes inflammatoires aigus ou des affections chroniques, notamment rhumatismales. Cette classe d’antalgiques est très largement utilisée aussi bien en prescription qu’en automédication. Les AINS et l'aspirine sont responsables de nombreux effets indésirables, parfois graves. Le paracétamol est le médicament avec le meilleur profil d'effets indésirables gastro-digestifs (par rapport aux AINS ou salicylés). Toutefois, des surdosages aigus peuvent provoquer une nécrose hépatique fatale et les intoxications massives volontaires détectées avec retard restent un problème majeur...;

Année : 2016;

Exclure de QDN : false;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ******médicaments
******neurologie
******pharmacie
***pharmacologie

Vous pouvez consulter :


Courriel
13/11/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.