Libellé préféré : prostate, sai;

Synonyme SNOMED : prostato-; prostatique;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
UROLIFT
implant intra-prostatique
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3148129/fr/urolift
Demande d'inscription (LPP) Service attendu Suffisant en raison de : l’intérêt thérapeutique à UROLIFT au regard de la diminution des symptômes dus à l’hypertrophie de la prostate et de la préservation concomitante des fonctions sexuelles, notamment éjaculatoires. l’intérêt de santé publique compte-tenu du retentissement sur la qualité de vie des symptômes du bas appareil urinaire consécutifs à une HBP. Amélioration du service attendu IV (mineure) par rapport au traitement chirurgical endoscopique de résection transurétrale de la prostate.
2020
Suffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
France
évaluation technologique
implant
prostate, sai
prostate
prostatisme
prothèses et implants
Prostatisme
symptômes et plaintes de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Peu probable : Les tomates aident à prévenir le cancer de la prostate
http://www.extenso.org/article/les-tomates-aident-a-prevenir-le-cancer-de-la-prostate/
La tomate regorge d’éléments nutritifs, comme des vitamines, des minéraux et des fibres. Les scientifiques ont également découvert, il y a quelques années, le lycopène, un antioxydant retrouvé en abondance dans la tomate et les produits à base de tomates, mais aussi dans les fraises et le melon d’eau.
2019
false
false
false
Extenso
Canada
français
information patient et grand public
Tomates
prostatisme
tumeurs de la prostate
diagnostic probable
cancer
prostate, sai
cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
peu
cancer
prévenance
lycopersicon esculentum
lycopersicon esculentum
Cancer de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs prédictifs de cancer de prostate cliniquement significatif chez les patients ayant une IRM négative: revue systématique de la littérature et méta-analyse
http://www.sudoc.fr/240428781
Contexte : Certaines sociétés savantes suggèrent que les patients ayant une suspicion de cancer de prostate (PCa) et une IRM de prostate négative (IRMn) pourraient éviter des biopsies de prostate. Cette stratégie entraine le sous-diagnostic de 5 à 15% de cancers de prostate cliniquement significatifs (csPCa). Dans le but de réduire le risque de sous-diagnostiquer des csPCa chez ces patients avec IRMn, des facteurs cliniques et des marqueurs biologiques ont été utilisés en addition à l’IRM pour augmenter la valeur prédictive négative (VPN) de l’IRM. Objectif : Réaliser une revue systématique de la littérature chez les patients naïfs de tout cancer de prostate ayant une IRMn, dans le but d’identifier des facteurs prédictifs de csPCa dans cette population. Méthode : Nous avons réalisé une revue de la littérature dans les bases Medline et Scopus jusqu’en mars 2019. Les facteurs cliniques et marqueurs biologiques étudiés étaient l’âge, le taux de PSA, les isoformes du PSA, la densité de PSA (PSAD), le PCA3, le volume prostatique, les antécédents familiaux de cancer de prostate, les origines ethniques, et les calculateurs de risque. L’objectif principal était d’évaluer la valeur ajoutée de ces facteurs à la VPN de l’IRM pour réduire le risque de sous-diagnostiquer des csPCa. Les objectifs secondaires incluaient la réalisation d’une méta-analyse sur les performances de l’IRM combinée à ces facteurs prédictifs. Résultats : Seize études ont été éligibles à l’inclusion. La PSAD 0.15ng/ml/ml était le facteur prédictif le plus étudié pour le diagnostic de csPCa chez les patients avec IRMn. Huit études (1015 patients) étaient éligibles pour évaluer la valeur ajoutée de la PSAD 0.15ng/ml/ml à la VPN de l’IRM pour réduire le risque de sous-diagnostiquer des csPCa. Lorsqu’elle était combinée à la PSAD, la VPN globale de l’IRM passait de 83.7% à 90.4% chez les patients naïfs de PCa. Cette augmentation était de 82.7% à 88.7% chez les patients naïfs de biopsies, et de 88.2% à 94.1% chez les patients ayant déjà eu des biopsies négatives. La PSAD (HR 7.57 (2.73-21) p 0.001) et la PSAD 0.15ng/ml/ml (OR 7.7 (2.8-21.3) p 0.001) présentaient les meilleures performances pour le diagnostic de csPCa. Conclusion : La PSAD 0.15ng/ml/ml était le facteur prédictif le plus décrit pour exclure les csPCa en cas d’IRMn. La PSAD pourrait être ajoutée aux résultats de l’IRMn pour mieux sélectionner les patients ne nécessitant pas de biopsies.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
cancer
Cancer de la prostate
Littérature
méta-analyse comme sujet
Systématique
Revue systématique
imagerie par résonance magnétique
Systématique
prostatisme
tumeurs de la prostate
Méta-analyse
facteur
patients
Cancer de la prostate
Systématique
prostate, sai
Systématique
imagerie par résonance magnétique
a comme patient
tumeur maligne, sai
littérature de revue comme sujet
cancer de la prostate
méta-analyse
Revue systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Suivi au long cours des patients atteints de cancer du sein, cancer colorectal et cancer de la prostate, par les médecins généralistes comparé aux spécialistes : une revue systématique de la littérature de 2006 à 2017
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02139222
La durée de vie des patients ayant eu un cancer du sein, colorectal et de prostate augmente. Le suivi au long cours est fait soit par les médecins généralistes, soit par les spécialistes, soit par les deux. Les recommandations ne définissent pas le rôle des différents médecins dans ce cadre. L'objectif de notre étude est de comparer le suivi au long cours entre les spécialistes et les généralistes en termes de morbi-mortalité, qualité de vie et coût efficacité.Une revue systématique de la littérature des articles publiés entre 2006 et 2017 en interrogeant MEDLINE, EMBASE, Cochrane library, BDSP et recherche de la littérature grise a été menée selon la méthodologie Cochrane. Les patients ayant eu un diagnostic de cancer du sein, colorectal et prostatique après la fin des traitements adjuvants ont été inclus.En termes de morbi-mortalité, il n'y a pas de différence pour le cancer du sein, pas de donnée significative pour le cancer colo-rectal et pas de donnée pour la prostate. Il n'y a pas de différence de qualité de vie pour cancer du sein et colo-rectal, et pas de donnée pour le cancer de prostate. Les patients suivis par les spécialistes bénéficient plus du suivi recommandé pour le cancer. Les patients suivis par les généralistes bénéficient plus du suivi et de dépistage des pathologies non liées au cancer. Les méthodes d'évaluation du coût efficacité pour le suivi du cancer du sein et prostatique sont en faveur d'un suivi précoce par les médecins généralistes.Des études plus récentes, avec un effectif et une durée de suivi plus importants seraient nécessaires pour tirer une conclusion générale.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
prostatisme
Littérature
Systématique
Cancer colorectal
Fracture de fatigue
spécialisation
Cancer colorectal
Fossette congénitale de la papille optique
Cancer du sein
tumeurs de la prostate
littérature de revue comme sujet
Cancer de la prostate
a comme patient
médecin spécialiste
dû à
tumeurs du sein
continuité des soins
médecins généralistes
cancer
Spécialistes
Systématique
Cancer de la prostate
Systématique
tumeurs colorectales
cancer du colon; cancer du rectum
Revue systématique
prostate, sai
cancer de la prostate
Cancer du sein
tumeur maligne, sai
Médecins
Systématique
Revue systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Effets des acides gras oméga-3 sur le cancer de la prostate
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/34012
Le cancer de la prostate (CaP) est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes canadiens, avec 21 300 nouveaux cas et est la troisième cause de mortalité par cancer au Canada avec 4100 décès en 2017. Des études épidémiologiques ont montré que les populations ayant un régime riche en acides gras oméga (ω) 3 (e.g. les populations asiatiques côtières) ont une faible incidence de CaP alors que les populations des pays occidentaux ayant une diète riche en acides gras ω6 ont une incidence plus élevée (près de 60 fois) de CaP. Les graisses alimentaires influencent de nombreux processus biologiques, dont l'inflammation associée au développement et à la progression du CaP. [...] . Je n'ai pas réussi à identifier des variations significatives dans la teneur en protéines, mais j'ai conclu que l’urine TR non clarifiée, contenait deux fois plus de protéines que l'urine clarifiée, suggérant que ce type d’échantillon devrait être utilisé pour les prochaines analyses. Dans l'ensemble, mes résultats confirment l'importance des acides gras ω3 pour la prévention de la progression du CaP et appuient une étude plus approfondie de leurs effets sur la réponse immunitaire, l'angiogenèse et la progression tumorale chez les patients atteints de CaP.
2019
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
thèse ou mémoire
Cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
acides gras
cancer
prostatisme
cancer de la prostate
prostate, sai
acides gras omega-3
cancer
tumeurs de la prostate
acides gras oméga 3
Cancer de la prostate
Acides gras

---
N3-AUTOINDEXEE
Le dépistage du cancer de la prostate - Questions-réponses
https://www.migesplus.ch/fr/publications/le-depistage-du-cancer-de-la-prostate
Ce livret vous fournit des informations sur le dépistage du cancer de la prostate. Utile lors d’un entretien avec votre médecin, il vous aide aussi à prendre une décision concernant un examen de dépistage.
2018
migesplus - MIGration Et Santé
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
prostate, sai
cancer de la prostate
cancer
Cancer de la prostate
dépistage du cancer
Cancer de la prostate
dépistage du cancer
Dépistage précoce du cancer
Question-réponse
tumeurs de la prostate
prostatisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Perturbation du rythme circadien et risque de cancer de la prostate : rôle du travail de nuit, des gènes circadiens et de leurs interactions
http://www.theses.fr/2018SACLS591
En 2007, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé le “travail de nuit entrainant une perturbation du rythme circadien” comme probablement cancérogène pour l'homme (groupe 2A) sur la base de preuves suffisantes chez l’animal mais limitées chez l'Homme. A ce jour, peu d’études se sont intéressées au rôle du travail de nuit et des gènes de l’horloge dans la survenue du cancer de la prostate. Dans ce contexte, nous avons étudié le rôle du travail de nuit, des gènes circadiens ainsi que leurs interactions dans le risque de cancer de la prostate, à partir des données d’EPICAP, étude cas-témoins réalisée en population générale), incluant 819 cas et 879 témoins. Un questionnaire standardisé a permis de recueillir des informations détaillées sur le travail de nuit, qu’il soit fixe ou rotatif. La réalisation d’un prélèvement biologique a permis un génotypage de l’ADN pour l’étude des gènes de l’horloge. Globalement, nous n’avons pas mis en évidence d’association entre le travail de nuit et le cancer de la prostate quelle que soit l'agressivité du cancer de la prostate, alors que nous avons observé une augmentation du risque chez les hommes ayant un chronotype du soir. Une durée d’exposition d’au moins 20 ans au travail de nuit fixe associée au cancer de la prostate agressif et de manière plus prononcée en combinaison avec des nuits de longue durée (en moyenne de plus de 10 heures par nuit) ou avec un nombre maximal de nuits consécutives supérieur à 6. Nous avons observé une association significative avec le cancer de la prostate pour les gènes NPAS2 et PER1, alors que seul le gène RORA était significatif pour les cancers agressifs. L’analyse de l’interaction entre les gènes de l’horloge et le travail de nuit dans le risque de survenue de cancer de la prostate a révélé des interactions significatives avec les gènes RBX1, CRY1, NPAS2 et PRKAG2. Les résultats de notre étude renforcent l'hypothèse d'un lien entre le travail de nuit en tant que facteur de perturbation du rythme circadien et le risque de cancer de la prostate et fournissent également de nouvelles preuves d'un lien potentiel avec les variants des gènes de l’horloge. Ces résultats, pourraient contribuer à l’identification de nouveaux facteurs de risque modifiables pour le cancer de la prostate pouvant être accessibles à la prévention. Des recherches plus approfondies aideront à mieux cerner les mécanismes biologiques impliquant les gènes circadiens dans le développement du cancer de la prostate ainsi que leurs interactions avec le travail de nuit.
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
gènes
cancer de la prostate
risque
tumeur maligne, sai
travail
tumeurs de la prostate
rythme circadien
Cancer de la prostate
métier
prostate, sai
Travail de nuit
cancer
Travail
la nuit
rythme circadien
Cancer de la prostate
rôle
prostatisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
https://www.migesplus.ch/fr/publications/cancer-de-la-prostate
De nombreux hommes sont touchés par le cancer de la prostate. Les informations ci-dessous vous fournissent une description succincte de la maladie. Quels sont les facteurs de risque ? Les symptômes de la maladie ? Découvrez comment le diagnostic est posé, quels sont les différents traitements possibles. Si vous souhaitez en savoir plus, vous trouverez des informations plus détaillées dans la brochure « Le cancer de la prostate ». Avez-vous des questions sur le dépistage ? Consultez la brochure et le livret « Dépistage du cancer de prostate ».
2018
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
tumeur maligne, sai
Cancer de la prostate
Cancer de la prostate
prostatisme
cancer de la prostate
prostate
prostate, sai
cancer
cancer
tumeurs de la prostate

---
N2-AUTOINDEXEE
Outil pour faciliter la discussion sur les recommandations de l’INESSS sur le dépistage du cancer de la prostate par dosage de l’antigène prostatique spécifique (APS)
A l’intention des professionnels de la santé
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/INESSS_outil_depistage_cancer_prostate_FRC.pdf
2018
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
France
français
prise de décision
information patient et grand public
information scientifique et technique
prostatisme
Antigènes
facilitation
antigènes glycanniques associés aux tumeurs
Counseling directif
antipaludiques
outil
dépistage du cancer
prostate, sai
prostate
cancer de la prostate
professionnel
antigène spécifique de la prostate
Santé
tumeurs de la prostate
intention
cancer
cancer
antigène prostatique spécifique
symptômes et plaintes de la prostate
Recommandations
personnel de santé
dépistage du cancer
Prostatisme
diagnostic
Cancer de la prostate
Cancer de la prostate
santé
directives de santé publique
Dépistage précoce du cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisation du dosage de l’antigène prostatique spécifique (APS) pour le dépistage du cancer de la prostate au Québec
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/utilisation-du-dosage-de-lantigene-prostatique-specifique-aps-pour-le-depistage-du-cancer-de-la-p.html
Selon la Société canadienne du cancer, 4 700 nouveaux cas de cancer de la prostate ont été diagnostiqués au Québec en 2016, ce qui en fait le cancer le plus fréquent chez l’homme. Une détection précoce permet un traitement curatif dans une grande proportion de cas. La pratique du dosage de l’antigène prostatique spécifique (APS) pour le dépistage du cancer de la prostate est largement répandue bien qu’il persiste des incertitudes en ce qui a trait aux bienfaits d’une telle stratégie à une échelle populationnelle. Les opinions des sociétés savantes à l’échelle internationale sont souvent divergentes sur la recommandation de procéder ou non au dépistage du cancer de la prostate. Le Collège des médecins du Québec (CMQ) a recommandé en 2013 « d’envisager le dépistage du cancer de la prostate (APS et toucher rectal) chez certains individus » dans le contexte d’une prise de décision partagée et éclairée.
2018
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
rapport
cancer
cancer
prostatisme
dépistage du cancer
diagnostic
prostate, sai
symptômes et plaintes de la prostate
dosage de l'antigène prostatique spécifique
cancer de la prostate
antipaludiques
antigène spécifique de la prostate
Québec
dépistage du cancer
tumeurs de la prostate
Cancer de la prostate
Dépistage précoce du cancer

---
N2-AUTOINDEXEE
La prostate
http://www.rfi.fr/emission/20170920-prostate
A l’occasion de la 13ème Journée européenne de la prostate qui se déroule le 20 septembre, nous faisons le point sur le cancer le plus fréquent chez l'homme. Il représente la deuxième cause de mortalité par cancer chez l'homme. Comment mieux prendre en charge les troubles de la prostate et dépister les cancers ? Quels sont les nouveaux traitements ?
2017
false
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
prostate, sai
symptômes et plaintes de la prostate
prostate
prostatisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer localisé de la prostate : surveiller sans traiter d'emblée est une option validée
In Rev Prescrire 2017 ; 37 (409) : 853-854
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53480/0/2017/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Traiter d'emblée les patients atteints de cancer localisé de la prostate ne réduit pas la mortalité liée au cancer par rapport à une simple surveillance sans traitement d'emblée...
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
cancer de la prostate
prostatisme
cancer
Cancer de la prostate
prostate, sai
dans
local
cancer
tumeurs de la prostate
Traités
thérapeutique
tumeur maligne, sai
coopération internationale

---
N2-TITRE
Cancer de la prostate et exposition à des nuisances professionnelles : à propos d'un cas d'angiosarcome
http://www.sudoc.fr/221242929
Ce travail consiste en une revue de la littérature sur la possible association entre l'exposition à certaines substances professionnelles et l'apparition d'un cancer de la prostate. Ce travail sera également illustré par un cas d'angiosarcome de la prostate.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
tumeur maligne, sai
effets de l'exposition à un agent externe
exposition professionnelle
cancer de la prostate
cancer
proposant
cancer
hémangiosarcome
Cancer de la prostate
hémangiosarcome
prostatisme
tumeurs de la prostate
prostate, sai
professionnel

---
N3-AUTOINDEXEE
Hypertrophie bénigne de prostate et qualité de vie : quid de la qualité de vie du patient prostatique ? : à partir d'une étude qualitative auprès de quinze patients réalisée en 2016 dans le Nord-Isère
http://www.sudoc.fr/201062224
L'hypertrophie bénigne de prostate (HBP) est une des affections les plus fréquentes chez l'homme âgé de 50 ans et plus. Le suivi et l'ajustement des traitements nécessitent la réévaluation régulière du retentissement des troubles et de la qualité de vie du patient. Les domaines de qualité de vie impactés par l'HBP restent encore méconnus. Identifier les domaines de la qualité de vie des patients impactés par l'HBP
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
accomplissement
qualité de vie
patients
prostate, sai
hyperplasie de la prostate
a comme patient
prostate
recherche qualitative
prostate (hypertrophie)
hypertrophie bénigne de la prostate
qualitatif
Hypertrophie bénigne de la prostate
symptômes et plaintes de la prostate
hyperplasie de la prostate
prostatisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Rôle de la consommation d'Anti-inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) dans la survenue du cancer de la prostate, du sein, et colorectal en France
http://www.theses.fr/2017SACLS550
Contexte – Les cancers de la prostate, du sein, et colorectaux sont parmi les cancers les plus fréquents dans les pays développés, et, même si plusieurs facteurs de risque sont aujourd’hui bien établis pour ces cancers, leur étiologie reste encore largement à expliquer. L’inflammation chronique est fortement suspectée de jouer un rôle dans la survenue de ces cancers et la présence, dans les tissus tumoraux, d’infiltrats inflammatoires localisés pouvant être considérés comme des lésions précancéreuses, contribue à renforcer l’hypothèse d’un lien possible entre inflammation chronique et cancers. Dans ce contexte, de nombreuses études épidémiologiques se sont intéressées au rôle des Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) dans les cancers. En effet, les médicaments ayant des propriétés anti-inflammatoires comme les AINS, dont l’aspirine, et les anti-inflammatoires inhibiteurs sélectifs de la cyclo-oxygénase 2 (COX-2), pourraient diminuer le risque de survenue de ces cancers.Objectifs – L’objectif général de cette thèse a été d’étudier le rôle de la consommation d’AINS, dont l’aspirine, les AINS usuels et les inhibiteurs sélectifs de la COX-2 dans la survenue des cancers de la prostate, du sein et colorectaux.Population et méthodes – Ce travail s’est appuyé sur les données de l’Echantillon Généraliste des Bénéficiaires (EGB) de l’Assurance Maladie pour les trois cancers d’intérêt et sur les données d’une étude cas-témoins réalisée en population générale dans le département de l’Hérault (EPICAP) pour le cancer de la prostate. Pour les données de l’EGB, une cohorte fixe de 426 410 personnes présentes au 1er janvier 2007 a permis d’identifier les cas incidents entre 2008 et 2012 à partir de différents algorithmes. L’exposition aux AINS a été identifiée à partir du 1er janvier 2005 jusqu’à la date de fin d’observation : date de survenue du cancer, date de décès ou date de censure fixée au 31 décembre 2012. Un temps de latence d’au moins un an a été défini entre l’exposition aux AINS et la survenue du cancer d’intérêt. Pour les données d’EPICAP, 819 cas incidents de cancer de la prostate et 879 témoins de population générale, de même âge en moyenne que les cas, ont été interrogés en face-à-face, à l’aide d’un questionnaire standardisé, notamment sur leur consommation d’AINS. [...]
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
français
France
anti-inflammatoires non stéroïdiens
France
France
tumeur maligne, sai
Cancer du sein
rôle
cancer
tumeurs du sein
agent anti-inflammatoire non stéroïdien
cancer de la prostate
Cancer du sein
prostatisme
tumeurs de la prostate
prostate, sai
Cancer de la prostate
cancer
France
Cancer de la prostate
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Les stratégies d'adpatation des conjoint(e)s des hommes atteints d'un cancer de la prostate : une revue de littérature
http://doc.rero.ch/record/305430?ln=fr
Etat des connaissances : Le cancer de la prostate, étant le plus fréquemment diagnostiqué chez l’homme, affecte autant les hommes que leurs familles. Les effets des traitements ont un impact physique et psychosocial sur la relation intime, la sexualité et la continence urinaire et fécale. Les conjoint(e)s et les patients sont confrontés à divers obstacles qui touchent leur qualité de vie et engendrent du stress. But : Identifier et décrire les stratégies d’adaptation mises en place par les conjoint(e)s de ces hommes, afin de faire face aux impacts et aux contraintes engendrés par la maladie et ses traitements.
2017
false
false
false
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
français
thèse ou mémoire
hommes
tumeur maligne, sai
Techniques analytiques, diagnostiques, thérapeutiques et équipements
cancer
atteint
revue de la littérature
prostatisme
prostate, sai
littérature de revue
conjoints
cancer de la prostate
littérature de revue comme sujet
cancer
tumeurs de la prostate
Cancer de la prostate
revue de la littérature

---
N3-AUTOINDEXEE
Suivi au long cours de patients atteints de cancer du sein, de cancer colorectal ou de cancer de la prostate par le médecin généraliste ou le médecin spécialiste : une revue systématique de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01374012
Le cancer est une maladie chronique, nécessitant un suivi régulier, et pluridisciplinaire. Certaines données suggèrent que ce suivi pourrait être réalisé par un médecin généraliste. Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature afin de démontrer qu’un suivi par un médecin généraliste pourrait donner de meilleurs résultats sur la morbi-mortalité, la qualité de vie des patients, et à moindre coût.
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Littérature
cancer du colon; cancer du rectum
littérature de revue comme sujet
Systématique
continuité des soins
médecin (médecine générale)
Cancer du sein
Médecine générale
long
Patients
Systématique
Cancer de la prostate
la médecine dans la littérature
médecin spécialiste
cancer
cancer
Médecins
prostatisme
tumeurs du sein
Cancer de la prostate
atteint
médecins généralistes
tumeurs de la prostate
Conférence
Systématique
revue de la littérature
tumeur maligne, sai
Spécialistes
Systématique
Cancer colorectal
Cancer du sein
classification
cancer de la prostate
prostate, sai
Cancer colorectal
littérature de revue
a comme patient
médecine générale
patients
revue de la littérature
Conférence
spécialisation
tumeurs colorectales

---
Importance de la surveillance active en Suisse
Ces 10 dernières années, les différents collectifs de patients surveillés ont permis de progresser dans la précision de la sous-population de cancers prostatiques les plus susceptibles de bénéficier de cette attitude conservatrice, en s’attachant au maximum à ne pas prendre de risque significatif par rapport à la survie spécifique au cancer.
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2015.02372/
Suisse
patient en permission
gout (anomalie du)
symptômes et plaintes de la prostate
Cancer
prostate, sai
tumeur maligne, sai
attitude
inférieur
tumeurs
rapport (information)
prostatisme
survie
prostatisme
Sous-peuplement
posture
prédisposition
risque
ACTIVIR
observation (surveillance clinique)
Permis
progressif
patients
Collection
rapport albumine/globuline
cancer
surveillance de la population
suisses
autorisation d'exercer
rapport de recherche
densité de population
cancer
spécifique
prostate
Collection

---
N2-AUTOINDEXEE
Pose d'un stent prostatique
https://www.urofrance.org/base-bibliographique/pose-dun-stent-prostatique
Cette fiche d’information, rédigée par l’Association Française d’Urologie, est destinée aux patients ainsi qu’aux usagers du système de santé. Remise lors de votre sortie, elle vous explique les suites opératoires habituelles et elle vous donne les principales consignes de sécurité post-opératoires. Vous sont exposés ici, les effets secondaires habituels et les troubles mineurs qui ne doivent pas vous inquiéter. Sont également énoncés les signes plus alarmants qui doivent vous amener à prendre un avis médical et leur degré d’urgence. Ce document, complémentaire de l’information orale que vous avez reçue de votre urologue, vous permet au mieux d’aborder votre convalescence.
2015
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
brochure pédagogique pour les patients
symptômes et plaintes de la prostate
prostatisme
prostate, sai
prostate
pose

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
http://canadiantaskforce.ca/lignesdirectrives/lignes-directrices-publiees/cancer-de-la-prostate/?lang=fr
Ces lignes directrices s’appliquent à tout homme n’ayant pas préalablement reçu un diagnostic du cancer de la prostate. Cela inclut les hommes présentant des symptômes du bas appareil urinaire (nycturie, urgence, fréquence, débit urinaire faible) ou avec l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).Le GECSSP continuera de surveiller de près les développements scientifiques en matière de dépistage du cancer de la prostate et fera rapport aux Canadiens d’ici cinq ans avec une mise à jour des lignes directrices sur le dépistage du cancer de la prostate 2014.
2014
false
false
false
false
GECSSP - Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs
Canada
français
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français
tumeur maligne, sai
prostatisme
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate
prostate, sai
Cancer de la prostate
cancer
cancer

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
25/03/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.