Libellé préféré : muscle, sai;

Acronyme CISMeF : MM;

Synonyme SNOMED : musculaire; muscle du squelette, sai; muscle strié, sai;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


Composition corporelle et atteinte musculaire chez les patients atteint d'un cancer du poumon : mécanismes, impacts fonctionnels et réversibilité
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/33974
Avec 1,6 million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année et 1,3 million de décès, le cancer du poumon est un problème de santé important se classant au premier rang mondial des cancers en ce qui a trait à la mortalité. Conséquence de la maladie elle-même ou de son traitement, l’atteinte musculaire fait souvent partie du tableau clinique habituel des patients atteints d’un cancer et peut se produire précocement dans le continuum de la maladie. Par ailleurs, celle-ci peut avoir des répercussions sur la capacité fonctionnelle, la qualité de vie et la survie des patients. Cependant, malgré son importance clinique, l’atteinte musculaire et les mécanismes sous-jacents de même que sa relation avec la capacité fonctionnelle au moment du diagnostic demeurent relativement peu documentés dans le cancer du poumon. Par conséquent, je me suis globalement intéressée dans cette thèse à étudier la composition corporelle, la fonction musculaire et la capacité fonctionnelle des patients atteints de cancer pulmonaire. De façon plus spécifique, j’ai voulu déterminer s’il y avait une atteinte de la composition corporelle et musculaire au moment du diagnostic chez les patients atteints de cancer du poumon et évaluer l’impact de cette atteinte sur la capacité fonctionnelle et la survie des patients. Ensuite, j’ai voulu aborder la problématique de l’atteinte musculaire des patients atteints de cancer du poumon en adoptant un point de vue plus fonctionnel et mécanistique en étudiant les voies de signalisation impliquées dans l’équilibre musculaire de ces patients au moment de leur diagnostic. En dernier lieu, je me suis intéressée au potentiel de réversibilité de l’atteinte musculaire en réponse à un programme de réadaptation dans le cadre d’un essai pilote de faisabilité de la téléréadaptation. L’ensemble des travaux effectués dans le cadre de cette thèse ont permis, dans un premier temps, de mettre en lumière qu’au moment du diagnostic, une atteinte musculaire était déjà présente chez une majorité de patients souffrant de cancer du poumon. Par ailleurs, nous avons aussi établi que cette dernière se traduisait de façon longitudinale par une diminution de la survie des patients. Toutefois, il semblerait, qu’en dépit des altérations morphologiques présentent dans le muscle, la fonction contractile du muscle en tant que tel soit préservée au moment du diagnostic offrant ainsi une fenêtre d’opportunité pour adopter des mesures visant à maintenir ou améliorer la fonction musculaire. À ce propos, nous avons aussi pu établir que la réadaptation était une modalité thérapeutique faisable, sécuritaire et qui semble efficace pour maintenir la fonction musculaire chez les patients atteints de cancer du poumon. Considérant le lien entre l’atteinte musculaire et les enjeux cliniques importants tels que la mortalité et la toxicité associée aux traitements antinéoplasiques, l'évaluation précoce de la composition corporelle et musculaire de même que des caractéristiques de la fonction musculaire peut permettre un dépistage plus efficace et une meilleure prise en charge des patients atteints de cancer du poumon.
2019
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
thèse ou mémoire
composition du corps
tumeurs musculaires
tumeurs du poumon
tumeur maligne, sai
cancer
Cancer du poumon
muscle, sai
mécanique
cancer
a comme patient
Cancer du poumon
patients
composition corporelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Créatine, hypertrophie musculaire et évolution de la force: une revue systématique: travail de Bachelor
http://doc.rero.ch/record/327602?ln=fr
Introduction : Dans un contexte d’expansion de la consommation de compléments alimentaires, notamment à des fins d’amélioration des performances, la créatine est particulièrement prisée par les sportifs pratiquant des efforts brefs et de haute intensité. Les allégations autour d’une supplémentation en créatine sont nombreuses et revendiquent notamment une augmentation significative de la force et de l’hypertrophie musculaire. Peu de littérature scientifique traite toutefois des réels effets de cette supplémentation de manière rigoureuse et complète. But : Le but de notre travail est de définir, sur la base des connaissances actuelles, si la prise de créatine lors d'entraînements de résistance induit une réelle augmentation significative aussi bien de la force que de l’hypertrophie musculaire. Méthode : Ce travail de Bachelor est une revue systématique réalisée sur la base de l’analyse de quatre essais cliniques randomisés et d’une étude pilote, mesurant de manière simultanée l’évolution de la force et de l’hypertrophie en lien avec la prise de créatine. Seuls les articles parus après 2004 ont été pris en compte dans notre travail, en lien avec la revue de Volek et al. (1) publiée cette année-là, afin d’apporter les connaissances les plus actuelles sur le sujet. Les articles ont été sélectionnés sur la base d’une équation de recherche lancée sur les bases de données PubMed et OVID. Ils ont ensuite été triés à partir de critères d’inclusion et d’exclusion préétablis. Résultats : La majorité des études analysées dans ce travail ont mis en évidence une augmentation significative des marqueurs de l’hypertrophie musculaire chez les groupes supplémentés en créatine en comparaison aux groupes contrôles. Concernant l’évolution de la force musculaire, l’évolution des marqueurs dans la plupart des études n’était significativement pas différente entre les groupes supplémentés en créatine et les groupes contrôles, seules deux études ont montré une augmentation significative pour les groupes supplémentés en créatine. Ces études ont également relevé l’absence de différence significative entre les résultats obtenus par les groupes supplémentés en créatine et les groupes supplémentés en Whey Protein ou encore en CHO, et ce aussi bien pour l’évolution de l’hypertrophie que de la force. Conclusion : Ce travail ne permet pas de répondre à notre question de recherche. Les résultats des études ne sont pas unanimes, ce qui rend difficile d’affirmer ou non l’impact positif de la créatine sur l’hypertrophie et la force musculaire. De plus le faible nombre d’études existantes et leur méthodologie ne permettent pas d’extrapoler ces résultats à la population générale. D’après les résultats récoltés dans ce travail, la créatine semble toutefois avoir un impact plus élevé sur l’évolution de l’hypertrophie musculaire que sur la force. Afin de pouvoir se positionner plus clairement sur notre question de recherche, un plus grand nombre d’études sur une population plus large et analysant des marqueurs fiables et représentatifs des résultats recherchés est nécessaire
2019
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
Hypertrophie
métier
travail
hypertrophie
créatine
créatine
Travail
hypertrophie
muscle, sai

---
N2-AUTOINDEXEE
Comparaison de la force musculaire des membres inférieurs, de l’équilibre, de la mobilité et de la fonction chez les femmes âgées avec incontinence urinaire d’urgence ou mixte et les femmes âgées sans incontinence
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/22138
Contexte : Après 65 ans, une femme sur deux souffre d’incontinence urinaire (IU) et de celles-ci, 25% souffrent de symptômes sévères ( 10 épisodes/semaine). Une association positive a été établie entre l’IU liée à l’urgence (IUU) ou l’IU mixte (IUM) et les chutes. Cependant, les caractéristiques de force musculaire des membres inférieurs, d’équilibre, de mobilité et de fonction des femmes âgées avec IUU/IUM ont été peu étudiées jusqu’à maintenant. L’objectif principal de cette étude était donc de comparer la force des membres inférieurs, l’équilibre, la mobilité et la fonction chez les femmes âgées présentant ou non de l’IUU/IUM. L’objectif secondaire était de déterminer la relation de ces caractéristiques et la sévérité de l’IU. Méthode : Dans cette étude pilote transversale, 20 femmes avec IUU/IUM ont été appariées à 20 femmes continentes pour l’âge et l’IMC. Les participantes étaient âgées de 65 ans ou plus, vivaient à domicile et étaient capables de se déplacer de façon sécuritaire, sans aide technique. Des questionnaires validés et des tests standardisés ont permis de recueillir de l’information sur les symptômes d’IU (questionnaire ICIQ-UI SF), puis d’évaluer la force musculaire des membres inférieurs (dynamométrie des fléchisseurs et extenseurs des genoux, test du 30-Second Sit-to-Stand), l’équilibre (test d’équilibre unipodal, Four Square Step Test, questionnaire Activities-Specific-Balance-Confidence), la mobilité (10-Meter Walk Test, 6-Minute Walk Test) et la fonction (questionnaire Human Activity Profile, questionnaire SF-12). Résultats : Comparativement aux femmes continentes, les femmes avec IUU/IUM ont présenté des différences significatives au niveau de l’équilibre: temps réduit au test unipodal du côté dominant (p 0,001) et non-dominant (p 0,005); score inférieur sur la version adaptée du Activities-Specific Balance Confidence Scale (p 0,01). Les femmes avec IUU/IUM ont également présenté des différences significatives au niveau de la mobilité: vitesse de marche réduite (p 0,01); évaluation de la santé physique moins élevée mesurée à l’aide du SF-12 (p 0,01). Aucune différence n’a été observée entre les groupes quant à la force musculaire des membres inférieurs et la fonction. Aucune association significative n’a été observée entre la sévérité des symptômes d’IU rapportés par les femmes avec IUU/IUM et les mesures de force musculaire des membres inférieurs, d’équilibre, de mobilité et de fonction. Conclusion : Les résultats de cette étude suggèrent des atteintes à l’équilibre et la mobilité chez les femmes âgées avec IUU/IUM. D’autres études sont cependant nécessaires pour confirmer ces résultats. Les études futures sur cette clientèle devraient inclure l’évaluation de groupes musculaires additionnels (i.e. hanches, chevilles). En rapportant les calculs de puissance de tailles d’échantillon, cette étude pilote ouvre la voie à d’autres projets de plus large envergure.
2019
Papyrus - Université de Montréal
Canada
thèse ou mémoire
urgence urinaire
Femelle
muscle, sai
femme âgée
Incontinence urinaire
Femmes
incontinence vésicale
mobilité
membre inférieur
urgences
force musculaire
incontinence urinaire
incontinence urinaire
tous les membres
phénomènes physiologiques des voies urinaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Dysfonction musculaire en hémodialyse : de la sarcopénie à la myopathie urémique
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02866707
En hémodialyse chronique, la dysfonction musculaire est une pathologie fréquente qui au même titre que la sarcopénie chez les sujets âgés grève le pronostic de ces patients. Malgré les similitudes entre ces deux entités, la dysfonction musculaire des patients insuffisants rénaux doit être distinguée de la sarcopénie. Certaines anomalies moléculaires observées semblent être différentes de celles constatées au cours du vieillissement. Ce travail de thèse, regroupant quatre études, a eu pour objectif d’ identifier puis de caractériser la dysfonction musculaire des patients hémodialysés chroniques. Dans la première étude, nous avons développé une méthode de mesure de la force musculaire du quadriceps fiable, reproductible et réalisable au lit des patients. Dans la seconde, nous avons montré que les facteurs cliniques et biologiques associés à une diminution de la force musculaire étaient des facteurs différents de ceux associés à une diminution de la masse musculaire. Dans cette étude nous avons pu également identifier des patients avec une diminution de la force sans diminution de la masse musculaire. Ce dernier point caractérise les patients dynapéniques. Le pronostic de ces patients a été étudié dans la troisième étude. Le risque de décès est identique chez ces patients par rapport aux patients sarcopéniques, alors même que les patient dynapéniques sont plus jeune avec moins de comorbidités. Ce travail montre par ailleurs, que la force musculaire est un meilleur marqueur pronostic que la masse musculaire. Enfin dans la quatrième étude, nous avons montré chez des patients hémodialysés en attente de transplantation, qu’il pouvait exister une véritable myopathie induite par l’insuffisance rénale avec des caractéristiques histologiques spécifiques. Ces dernières sont compatibles avec la diminution de l’endurance observée dans cette population. Ainsi, en partant du critère clinique, universellement reconnu de la masse musculaire, nous avons évolué vers l’exploration de la force puis de l’endurance. Finalement, ce travail apporte certains éléments qui permettent de confirmer l’existence d’anomalies musculaires spécifiques à l’insuffisance rénale chronique.
2019
TEL - Thèses en ligne
France
thèse ou mémoire
myopathie
trouble fonctionnel
sarcopénie
hémodialyse
Hémodialyse
muscle, sai
maladies musculaires
Myopathie
dialyse rénale

---
N3-AUTOINDEXEE
FAUX : Les sportifs doivent prendre des suppléments de protéines s’ils souhaitent augmenter leur masse musculaire.
http://www.extenso.org/article/les-sportifs-doivent-prendre-des-supplements-de-proteines-s-ils-souhaitent-augmenter-leur-masse-musculaire/
Bien que ce soit pratique courante, les athlètes n’ont pas besoin de consommer des suppléments protéinés. Il est vrai que leurs besoins en protéines sont relativement plus élevés que ceux de la population en général, mais les aliments peuvent suffire à les combler. Par ailleurs, jusqu’à présent, aucune étude n’a prouvé la supériorité des protéines en poudre sur celles que fournissent naturellement la viande, le poisson, les légumineuses, le tofu, les œufs, les noix et les graines, les produits laitiers et les boissons de soya. Les apports quotidiens recommandés pour les adultes en santé sont d’environ 0,8 g de protéines par kg de poids corporel. Une personne de 60 kg aurait donc besoin d’en consommer 48 g par jour, ce que les aliments fournissent sans peine. Les athlètes, en fonction de leur discipline et de l’intensité de leur entraînement, ont des besoins qui oscillent entre 1,2 et 1,8 g/kg par jour.
2018
false
false
false
Extenso
Canada
français
information patient et grand public
masse
Protéines
artificiel
augmenté
masse
muscle, sai
protéines du muscle
protéines humaines
protéine
faux
athlètes
oméga-Chloro-acétophénone
protéines

---
N2-AUTOINDEXEE
Les lésions musculaires des membres inférieurs : facteurs de risque et stratégies préventives
http://orbi.ulg.ac.be/handle/2268/208985
Objectifs L’incidence des lésions musculaires est élevée dans les sports où la vitesse de mouvement, l’explosivité ou les changements brusques de direction sont déterminants. Cet article a pour objectifs d’analyser : (1) les facteurs de risque des principales lésions musculaires des membres inférieurs (ischiojambiers, quadriceps, adducteurs et triceps sural) ; (2) l’efficacité des principales stratégies préventives de ce type de blessures.
2017
false
false
false
ORBI - Open Repository and Bibliography - Université de Liège
France
français
article de périodique
muscle, sai
Membre inférieur
blessures
facteurs de risque
traumatismes de la jambe
facteur de risque
tous les membres
inférieur
lésion
membre inférieur
plaies et blessures

---
N3-TITRE
Effets de la posture de travail sur les patrons musculaires de la région lombaire lors d’une tâche répétitive
http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100854/n/effets-posture-travail-patrons-musculaires-region-lombaire-tache-repetitive
2016
false
false
false
IRSST - Institut de Recherche Robert-Sauvé en Santé et en Sécurité du Travail
Canada
français
rapport
efficace
région lombosacrale
récidive
métier
à répéter
posture
posture
région lombaire
muscle, sai
travail

---
N3-AUTOINDEXEE
Les facteurs psychosociaux reliés à la dysmorphie musculaire
http://hdl.handle.net/20.500.11794/27198
Les hommes sont de plus en plus exposés à une pression sociale les incitant à présenter une silhouette mésomorphique, ce qui semble contribuer à les rendre plus insatisfaits de leur musculature. Cette insatisfaction peut mener au développement d'une dysmorphie musculaire (DM). Malgré que la DM soit classifiée comme un spécificateur du trouble de dysmorphie corporelle dans le DSM-V, plusieurs auteurs persistent à croire qu'il s'apparenterait davantage aux troubles des conduites alimentaires (TCA). La présente étude vise à approfondir les processus sous-jacents menant à la DM en appliquant le modèle socioculturel de Stice (1994), conçu pour les TCA, à la DM
2016
false
true
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
muscle, sai
Facteurs psychosociaux
Dysmorphie
facteur
psychologie
facteur de transcription RelA

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge thérapeutique des lésions musculaires aigües intrinsèques : évaluation des pratiques professionnelles auprès de 321 médecins généralistes de la région Nord-Pas-de-Calais et proposition d’un protocole thérapeutique
http://pepite.univ-lille2.fr/notice/view/UDSL2-workflow-5093
Contexte : Le médecin généraliste représente le premier acteur intervenant dans la prise en charge des lésions musculaires aiguës. Ces dernières, extrêmement fréquentes, nécessitent une prise en charge rigoureuse afin de réduire le taux élevé de récidives et de séquelles invalidantes. Méthode : Il s'agit d'une étude observationnelle, descriptive et transversale. Elle est réalisée par le biais d'un questionnaire électronique à destination des médecins généralistes du Nord- Pas-de-Calais et s'intéresse à la prise en charge thérapeutique des lésions musculaires aiguës.
2015
false
false
false
PEPITE - Panorama des productions universitaires - Université Lille 2 Droit et Santé
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
prise en charge personnalisée du patient
protocoles cliniques
lésion
régional
professionnel
proposita
muscle, sai
Maladie aigüe
plaies et blessures
médecins généralistes
Protocoles thérapeutiques
pratique professionnelle
blessures
généralisé
interne
études d'évaluation comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Anesthésie et pathologies neuro-musculaires
http://www.reseau-naissance.fr/data/mediashare/2a/d34dg6oqrz8n7vpizg7ghtn4ohc873-org.pdf
2015
false
false
false
Réseau Sécurité Naissance - Naître ensemble - Pays de la Loire
France
français
information scientifique et technique
muscle, sai
maladies musculaires
anesthésie
pathologique
neurologie
absence de sensation

---
N3-AUTOINDEXEE
Renforcement musculaire
http://spiralconnect.univ-lyon1.fr/webapp/wiki/wiki.html?id=2268665
2013
true
false
false
true
Université Claude Bernard de Lyon 1 (UCBL), UFR de Médecine LYON SUD
France
français
cours
renforcement
muscle, sai
renforcement (psychologie)

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
27/11/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.