Libellé préféré : hémorragie;

Synonyme SNOMED : hémorragique; perte sanguine; saignement; extravasation de sang;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
MHEMO/CRH/GIHP 2019 Prise en charge d’une personne atteinte d’hémophile A avec inhibiteur traitée par emicizumab (Hemlibra ) dans un contexte de chirurgie ou d’hémorragie
http://site.geht.org/wp-content/uploads/2019/04/texte-emicizumab-avril-2019.pdf
Propositions de la filière des maladies hémorragiques constitutionnelles (MHEMO), du centre de référence de l’hémophilie et autres déficits constitutionnels en protéines de la coagulation (CRH) en collaboration avec le Groupe d’intérêt en hémostase péri-opératoire (GIHP). La mise à disposition d’Hemlibra est récente et nécessite d’adapter les modalités de prise en charge en cas de saignement, de suspicion de saignement et lors de gestes invasifs réalisés en urgence ou programmée. Ceci impose la rédaction en concertation multidisciplinaire de propositions de prise en charge qui doivent régulièrement être adaptées aux données disponibles. Le texte suivant a été rédigé dans le but de guider la prise en charge des personnes atteintes d’hémophile A avec inhibiteur traitées par Hemlibra.
2019
GEHT - Groupe d'Etude sur l'Hémostase de la Thrombose
France
recommandation professionnelle
Personna +
chirurgie générale
intervention chirurgicale
gestion des soins aux patients
hémorragie
Fracture intercondylienne de l'humérus
Chirurgie
Hémorragie
émicizumab
hémophilie
hémorragie
personnes
Hémophilie
thérapeutique
anticorps bispécifiques
anticorps monoclonaux humanisés

---
N2-AUTOINDEXEE
Fièvres Hémorragiques Virales
http://www.inrs.fr/publications/bdd/eficatt/fiche.html?refINRS=EFICATT_Fi%C3%A8vres%20H%C3%A9morragiques%20Virales
Agent pathogène, données épidémiologiques, pathologie, que faire en cas d'exposition ? Démarche médico-légale, éléments de référence
2018
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
information scientifique et technique
fièvre
fièvre
Fièvre hémorragique
hémorragie
virus
fièvres hémorragiques virales

---
N3-AUTOINDEXEE
Place de l'éducation thérapeutique du patient dans la prise en charge de la rectocolite hémorragique
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02024957/document
La rectocolite hémorragique, formant avec la maladie de Crohn le groupe des maladies inflammatoires chroniques de lʼintestin, est une pathologie qui affecte près de 60.000 personnes en France. Cʼest une maladie incurable qui évolue par poussées. De nombreuses thérapeutiques médicamenteuses sont aujourdʼhui proposées afin de diminuer le nombre de poussées. Cette pathologie étant chronique, lʼéducation du patient est indispensable car il va être amené à vivre quotidiennement avec sa maladie. Cʼest ce que proposent les programmes dʼéducation thérapeutique du patient : ils ont lʼambition de donner les compétences nécessaires au patient afin de vivre au mieux avec la maladie. LʼETP sʼintègre donc parfaitement à la prise en charge du patient atteint de RCH.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
proctocolite hémorragique
Thérapeutique
Thérapeutique
a comme patient
Hémorragie
Rectocolite
Éducation
Thérapeutiques
éducation du patient comme sujet
prise en charge personnalisée du patient
hémorragie
procto-colite
rectocolite hémorragique
rectocolite
thérapeutique
éducation

---
N2-AUTOINDEXEE
Attitudes thérapeutiques des médecins généralistes et gynécologues en cas de saignements isolés sous implant contraceptif dans les six mois suivant la pose du dispositif
http://www.sudoc.fr/232697205
Introduction : les saignements prolongés et répétés sous implant contraceptif sont des effets indésirables fréquents et souvent responsables d’un abandon de la contraception. L’objectif est d’analyser les attitudes thérapeutiques des médecins généralistes et gynécologues devant des saignements isolés sous NEXPLANON dans les six mois suivant la pose du dispositif. Matériels et méthodes : étude de cohorte menée auprès de médecins participant à deux congrès de gynécologie-obstétrique à Angers en décembre 2016 et février 2018. Diffusion d’un questionnaire non informatisé : questions à choix multiples et ouvertes. L’analyse statistique utilise les tests du Chi-deux et de Fischer. Résultats : au total 100 médecins généralistes et 26 gynécologues ont participé à l’enquête. 79.1% sont des femmes, 43.3% sont âgées de 30 à 45 ans et 66.7% exercent une activité libérale. 100% informent les patientes des effets indésirables et 50.8% évaluent la tolérance de l’implant dont 58% à 3 mois après la pose. A 3 mois : 86.5% des médecins optent pour l’expectative seule, 30.2% proposent une thérapeutique médicamenteuse, 4% un changement de contraception et 6.3 % retirent l’implant. Entre 3 et 6 mois : 42.1% proposent l’expectative, 43.7% une thérapeutique médicamenteuse, 46% un changement de contraception et 57.9% retirent l’implant. Les traitements les plus utilisés sont l’acide tranexanique, les AINS et les contraceptions hormonales. Les principaux facteurs influençant la décision thérapeutique sont l’importance des métrorragies (91.5%) et le choix de la patiente (86.5%). Les femmes sont plus sensibilisées aux situations de précarité et aux antécédents d’IVG : respectivement 41.2% versus 10% (p 0.01) et 37.6% versus 10% (p 0.02). Conclusion : les attitudes thérapeutiques ne sont pas consensuelles. Elles semblent orientées par les caractéristiques des patientes et évoluer selon le moment du suivi. Une étude qualitative par entretiens semi-dirigés permettrait de mieux comprendre le processus décisionnel des médecins.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
contraception
attitude
implant
contraception
dispositifs contraceptifs
Médecins
pose
dispositif
hémorragie
Thérapeutique
hémorragie
médecins généralistes
contraceptifs féminins
posture
Thérapeutiques
saignée
gynécologue
Thérapeutiques
thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Risque hémorragique à 1 an en cas de traitement par anti vitamine K (Score HASBLED)
http://www.sfmu.org/fr/vie-professionnelle/outils-professionnels/calculateurs/risque-hemorragique-a-1-an-en-cas-de-traitement-par-anti-vitamine-k-score-hasbled-/cal_id/25
Le score HAS-BLED évalue le risque hémorragique en cas de traitement par anti vitamine K...
2018
false
false
false
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
France
français
outil clinique
thérapeutique
Hémorragie
hémorragie
Aéroportie
risque
Vitamine
vitamine k
vitamine K
dû à
Hémorragie
antivitamines K
hémostatiques
AVK
hémorragie
indènes
4-Hydroxycoumarines

---
N2-AUTOINDEXEE
Fièvres Hémorragiques Virales (FHV) : repérer et prendre en charge un patient suspect en France - Information pour les SAMU et autres soignants de 1ère ligne
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/coreb/20180803-reperer-prendre-en-charge-fhv-ebolardc-3aout2018final.pdf
2018
false
true
false
false
FFI - Fédération Française d'Infectiologie
France
français
recommandation professionnelle
fièvres hémorragiques virales
hémorragie
Autres
a comme soignant
Autres
Autres
France
virus
Autres
linéaire
fièvre
fièvre
Autres
Autres
a comme patient
Autres
patients
Autres
France
Fièvre hémorragique
services des urgences médicales
français
France
Autres
aidants
France
Autres
France
Autres

---
N2-AUTOINDEXEE
Risques ischémiques et hémorragiques liés aux gammes d’endoprothèses (stents) coronaires en France
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2829945/fr/endoprotheses-coronaires-stents-rapport-d-etude-has-ansm
Réalisée à partir des données de santé chez les bénéficiaires du régime général de la sécurité sociale, l’étude a inclus près de 53 000 sujets ayant reçu en 2014 au moins un stent actif et 19 000 autres ayant reçu au moins un stent nu/non actif. Les risques d’évènements ischémiques, d’événements hémorragiques majeurs et/ou de décès (toutes causes confondues) ont été étudiés dans l’année suivant l’implantation. Compte tenu des différences cliniques et lésionnelles majeures entre les porteurs de stents actifs et les porteurs de stents nus/non actifs, les deux populations n’ont pas été comparée
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
ischémie
hémorragie
endoprothèses
ischémie
France
hémorragie
français
risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Anti-inflammatoires : risques de saignements digestifs chez les enfants
In Rev Prescrire 2016 ; 36 (397) : 823
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/52271/0/NewsDetails.aspx
La consommation d'AINS chez les enfants expose à des risques digestifs, même sur de courtes durées...
2016
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
enfant
fonction du tube digestif
hémorragie
digestion
Digestifs
saignée
inflammation
digestif
anti-inflammatoires
appareil digestif, sai
risque
hémorragie
enfant
agents gastro-intestinaux

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation des pratiques professionnelles sur la prise en charge de l’hémorragie du postpartum immédiat
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01520979
Objectif : évaluer l’évolution de la qualité de la prévention et de la prise en charge de l'hémorragie du post-partum immédiat (HPPI), à partir des recommandations du CNGOF de décembre 2014, à la maternité Aliénor d’Aquitaine du CHU de Bordeaux entre 2011 et 2015.
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Hémorragie immédiate du postpartum
immédiat
hémorragie
pratique professionnelle
gestion des soins aux patients
hémorragie de la délivrance
professionnel

---
N2-AUTOINDEXEE
Les scores cliniques dans la maladie veineuse thromboembolique (MVTE). Une aide dans la décision diagnostique et thérapeutique ?: Scores cliniques pour le risque de saignement avec ou sans anticoagulation
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-530/Les-scores-cliniques-dans-la-maladie-veineuse-thromboembolique-MVTE-.-Une-aide-dans-la-decision-diagnostique-et-therapeutique-Scores-cliniques-pour-le-risque-de-saignement-avec-ou-sans-anticoagulation
L’évaluation du risque hémorragique sur anticoagulation thérapeutique en cas de maladie veineuse tromboembolique est difficile en raison de la variété des médicaments disponibles, de l’hétérogénéité des indications au traitement et à sa durée. Six scores pronostiques sont analysés ; trois d’entre eux ont présenté, lors de validations externes, une forte baisse de la capacité de discrimination. Une étude britannique, Qbleed, basée sur les données informatiques de plus d’un million de sujets, répond de façon répétée aux critères de qualité requis. Deux scores analysent aussi le risque de saignement survenant lors d’hospitalisation pour affection médicale aiguë. Il y a probablement plus à attendre du développement de nouveaux anticoagulants générant moins d’effets secondaires indésirables que de la formulation de nouveaux scores prédictifs de saignements
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Saignée
Appréciation des risques
anticoagulant
anticoagulants
thromboembolisme veineux
clinique
thromboembolie
Maladie
maladie des veines
hémorragie
Thérapeutique
recherche opérationnelle
diagnostic
Risque
hémorragie

---
N2-TITRE
Les fièvres hémorragiques virales - Revue Francophone des Laboratoires, Elsevier, 2016, Infections ostéo-articulaires, 2016 (480), pp.71-80
https://hal-uag.archives-ouvertes.fr/hal-01299296/
Les fièvres hémorragiques virales regroupent plusieurs viroses, potentiellement graves, avec un tableau clinique relativement stéréotypé, d’évolution biphasique. Après une incubation de 2 à 21 jours, apparition d’un syndrome pseudo-grippal qui évolue au bout de quelques jours, de manière imprévisible, chez une proportion variable de patients, vers un syndrome hémorragique avec choc. La transmission interhumaine s’effectue le plus souvent par contacts avec des liquides biologiques, surtout en présence de sang. La biologie de ces virus, leur épidémiologie et leur létalité sont très variables
2016
false
false
false
HAL Archives ouvertes
France
français
article de périodique
revue de la littérature
fièvres hémorragiques virales
arthrite infectieuse
virus
fièvre
infecté
infection de laboratoire
maladie infectieuse
hémorragie
fièvre
molluscum contagiosum
hemorragie sous-conjonctivale
articulation, sai
crampe musculaire
revue de la littérature

---
N3-AUTOINDEXEE
La rectocolite hémorragique
https://www.snfcp.org/informations-maladies/maladie-de-crohn-rch/la-rectocolite-hemorragique/
C’est une maladie qui touche le gros intestin (colon)(figure 1) et peut être associée à d’autres manifestations atteignant d’autres organes : articulations, peau, œil, foie… C’est une maladie inflammatoire, de mécanisme complexe. Ce n’est pas une maladie contagieuse, elle n’est pas due directement à une infection par un germe ou un virus. L’atteinte du colon se fait de bas en haut : l’inflammation concerne toujours le rectum et peut remonter sur le colon de façon continue jusqu’à sa partie supérieure (figure 2). Contrairement à la maladie de Crohn (maladie « cousine »), la RCH ne touche jamais d’autre partie de l’intestin que le colon. L’étendue de l’atteinte sur le colon est en général déterminée au cours des deux premières années de la maladie. Ainsi une forme qui a toujours été limitée au rectum pendant les deux premières années a très peu de risque de donner un jour une poussée plus étendue. C’est une maladie chronique qui évolue par poussées séparées par des périodes de rémission plus ou moins longues. Chez certaines personnes cette maladie peut « s’éteindre » après plusieurs années.
2013
false
false
false
SNFCP - Société Nationale Française de Colo-Proctologie
France
français
information patient et grand public
brochure pédagogique pour les patients
Rectocolite
proctocolite hémorragique
Hémorragie
procto-colite
hémorragie
rectocolite hémorragique
rectocolite

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
23/05/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.