Libellé préféré : virus;

Synonyme SNOMED : viral;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Infections à virus grippaux émergents HxNy
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/coreb/proced-grippe-hx-ny-spilf-coreb-actu-17-fev-17-1.pdf
Dans un contexte d’alerte des autorités sanitaires françaises et internationales concernant des récents foyers de grippe aviaire H5N8 en France sans cas humain documenté, et de cas humains de nouveaux virus influenza A essentiellement dus à H5N1 et H7N9, l’objectif de l’actualisation, ici présentée, de la procédure publiée en février 2014 est d’apporter aux premiers médecins qui verront les premiers patients les éléments d’information nécessaires leur permettant d’exercer de façon harmonisée et opérationnelle leur double mission d’acteur de soins et de santé publique, et notamment de dépister précocement les patients suspects d’infection à HxNy.
2017
false
true
false
false
FFI - Fédération Française d'Infectiologie
France
français
recommandation professionnelle
virus
grippe humaine
maladie infectieuse
virus
infecté
Infection
virus grippal
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
Mesures de prévention et de contrôle des gastroentérites d’allure virale dans les établissements de soins
https://www.inspq.qc.ca/publications/2311
Les gastroentérites virales (GEV) touchent des milliers de personnes chaque année et représentent un fardeau important pour les établissements de soins. Les agents étiologiques viraux les plus souvent impliqués sont de la famille des Caliciviridae (norovirus et sapovirus), les rotavirus et les astrovirus. L’ensemble des recommandations de ce document se réfère aux caractéristiques des Caliciviridae, car ce sont ces derniers qui sont majoritairement identifiés lors d’éclosions de GEV dans les établissements de santé du Québec selon les données du Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ). Si un virus autre que des Caliciviridae est retrouvé lors d’une éclosion de GEV, il faudra en tenir compte et ajuster les recommandations.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
contrôlé
Mesures
gastroentérite
Soins
établissement de soins
contrôle et réglementation d'une installation
établissements de santé
virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Les placebos impurs en médecine générale dans les affections bénignes virales des voies aériennes supérieures
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1389456
Introduction : alors que les placebos impurs ne sont pas intégrés dans la formation hospitalo-universitaire, nous nous sommes intéressés à leur prescription dans une situation fréquente de médecine générale : les affections bénignes virales des voies aériennes supérieures (VAS). Matériel et méthodes : nous avons réalisé une étude quantitative à partir d'un questionnaire adressé aux médecins généralistes picards afin de recueillir leur avis sur l'utilisation des placebos impurs dans cette situation clinique.
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
maladies virales
médecine générale
affect
air
voies respiratoires, sai
supérieur
virus
maladie
atteint
Affect
bénin
généralisé
Bénin
affect

---
N2-AUTOINDEXEE
Les fièvres hémorragiques virales - Revue Francophone des Laboratoires, Elsevier, 2016, Infections ostéo-articulaires, 2016 (480), pp.71-80
https://hal-uag.archives-ouvertes.fr/hal-01299296/
Les fièvres hémorragiques virales regroupent plusieurs viroses, potentiellement graves, avec un tableau clinique relativement stéréotypé, d’évolution biphasique. Après une incubation de 2 à 21 jours, apparition d’un syndrome pseudo-grippal qui évolue au bout de quelques jours, de manière imprévisible, chez une proportion variable de patients, vers un syndrome hémorragique avec choc. La transmission interhumaine s’effectue le plus souvent par contacts avec des liquides biologiques, surtout en présence de sang. La biologie de ces virus, leur épidémiologie et leur létalité sont très variables
2016
false
false
false
HAL Archives ouvertes
France
français
article de périodique
revue de la littérature
fièvres hémorragiques virales
arthrite infectieuse
virus
fièvre
infecté
infection de laboratoire
maladie infectieuse
hémorragie
fièvre
molluscum contagiosum
hemorragie sous-conjonctivale
articulation, sai
crampe musculaire
revue de la littérature

---
N2-AUTOINDEXEE
Epidémiologie des diarrhées aiguës virales de l'adulte en médecine générale en France
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01301021
L’épidémiologie des diarrhées aiguës (DA) hivernales a été peu décrite chez l’adulte. Ces DA sont principalement dûes à des virus entériques. Des virus influenza peuvent être détectés l’hiver dans les selles de patients grippés présentant des signes digestifs, mais on ignore s’ils peuvent être retrouvés chez des patients présentant exclusivement des troubles digestifs. Durant les hivers 2010/2011 et 2011/2012, les médecins Sentinelles (Inserm-UPMC) ont inclus 192 patients adultes consultant pour une DA et 105 patients contrôles
2015
false
false
false
TEL - Thèses en ligne
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
généralisé
diarrhee
virus
Maladie aigüe
adulte
diarrhée
épidémiologie
français
adulte
France
médecine générale
diarrhée
diarrhée

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation des comportements à risque de transmission virale parmi les personnes détenues de la maison d’arrêt de Brest, en 2014
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01214768
Après avoir rappelé les problématiques liées à la transmission virale (VIH, hépatites B et C) et à la réduction des risques dans le contexte carcéral, l’auteur évalue la situation au sein de la maison d’arrêt de Brest. En mars 2014, une étude quantitative a été réalisée auprès d’un échantillon randomisé. Un questionnaire abordant les conduites à risque de transmission virale et les mesures de réduction de ces risques était complété lors d’un entretien en face-à-face.
2015
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
personnes
prisonniers
évaluation des risques
arrêté
prisons
prise de risque
Comportement à risque
comportement
virus
personnes

---
N3-AUTOINDEXEE
Bactériophages et phagothérapie: utilisation de virus naturels pour traiter les infections bactériennes
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4665175/
L’utilisation des bactériophages, prédateurs naturels des bactéries, est une technique pionnière efficace de lutte contre les infections bactériennes. Tombée dans l’oubli depuis un demi-siècle du coté occidental de l’ex-rideau de fer, elle fait toujours partie de l’arsenal thérapeutique des pays de l’ex-Europe de l’Est, au point de constituer une arme de choix dans la politique de santé publique de ces pays. l’émergence de bactéries multirésistantes et le risque de revenir à l’ère pré-antibiotique ont fait ressortir la phagothérapie de l’oubli injuste auquel elle avait été confinée. la biologie et la place du bactériophage dans la nature sont décrites ici. les tenants et les aboutissants de la phagothérapie et les conditions de son retour sur le devant de la scène sont explicitées
2015
false
false
false
PMC - PubMed Central
États-Unis
français
article de périodique
Phagothérapie
maladie infectieuse bactérienne
bactériophages
Traités
coopération internationale
infections bactériennes
virus
thérapeutique
naturel
virus des bactéries
Virus
virus

---
N2-AUTOINDEXEE
AVAXIM 80 U PEDIATRIQUE, suspension injectable en seringue préremplie vaccin de l'hépatite A (inactivé, adsorbé) - virus de l'hépatite A souche GBM inactivé adsorbé
Code CIS : 63777215
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=63777215
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
injection
pédiatrie
inactif
suspensions
virus de l'hépatite
hepatite
vaccins inactivés
glioblastome
hepatite
hépatite
AVAXIM
pédiatre
seringues
virus
vaccin
injections
vaccination
63777215
seringue
suspension

---
Courriel
17/10/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.