Libellé préféré : menace d'accouchement prématuré;

Synonyme SNOMED : MAP; faux travail entre la 22e et la 37e semaine d'aménorrhée; faux travail, après 22 semaines et avant 37 semaines entières de grossesse;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge de la menace d'accouchements prématuré à membranes intactes et corticothérapie anténatale
http://www.reseauperinatmed.fr/download/resmed_prot_obst_3_map_vdef.pdf
2017
false
false
false
Réseau Méditerranée
France
français
recommandation professionnelle
gestion des soins aux patients
menace d'accouchement prématuré
accouchement prématuré
membranes
intact
membraneux

---
N2-AUTOINDEXEE
Menace d'accouchement prématuré (MAP) : prise en charge
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2017_MAP.pdf
Définition MAP : situation associant des modifications cervicales et des contractions utérines entre 24 SA et 36 SA 6 j, conduisant à l’accouchement en l’absence d’intervention médicale. Objectif : Harmoniser les pratiques dans les maternités du RP2S, en proposant une conduite à tenir pour les MAP.
2017
false
false
false
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
français
recommandation professionnelle
Menace d'accouchement prématuré
Mitogen-Activated protein kinases
malformation congénitale kystique adénomatoïde du poumon
accouchement prématuré
maladie artérielle périphérique
gestion des soins aux patients
menace d'accouchement prématuré

---
N3-AUTOINDEXEE
Progestérone par voie vaginale chez les femmes avec une menace d’accouchement prématuré : quelles évidences ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-492/Progesterone-par-voie-vaginale-chez-les-femmes-avec-une-menace-d-accouchement-premature-quelles-evidences
L’association de contractions utérines et d’un col de l’utérus raccourci chez une femme enceinte avant 37 semaines de grossesse est un facteur de risque très important pour un accouchement prématuré. A l’heure actuelle, aucun traitement n’a prouvé son efficacité pour diminuer le risque d’accouchement prématuré chez ces patientes.La progestérone vaginale, administrée de façon prophylactique, s’est révélée efficace pour réduire le risque d’accouchement prématuré chez des femmes asymptomatiques (sans contractions utérines) avec un antécédent d’accouchement prématuré ou avec un col de l’utérus court avant 24 semaines. Malheureusement, l’efficacité de la progestérone vaginale n’a pas été démontrée chez les femmes avec une symptomatologie de menace d’accouchement prématuré. Un essai clinique récent a suggéré un effet délétère de la progestérone chez ces femmes.
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
progestérone
Femmes
administration par voie vaginale
progestérone
accouchement prématuré
progestérone
PROGESTERONE
vagin, sai
menace d'accouchement prématuré
Femelle

---
N1-SUPERVISEE
Menace d’accouchement prématuré
DIUI Périnatologie
http://umvf.cerimes.fr/media/ressMereEnfant/PER/DakarMai2012/05-Dakar2012-Gueye-sd/
Diagnostic positif, étiologies, évolution et pronostic, traitement, prévention.
2012
false
true
false
true
2eme cycle / master
Mère-enfant
France
français
matériel d'enseignement audio-visuel
accouchement prématuré
accouchement prématuré
accouchement prématuré
accouchement prématuré
accouchement prématuré
accouchement prématuré
grossesse
618.397 - Travail prématuré
accouchement prématuré
périnatologie
menace d'accouchement prématuré

---
Courriel
12/11/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.