Libellé préféré : prolapsus des organes génitaux féminins;

Synonyme SNOMED : prolapsus génital;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Prolapsus génital : cure par promontofixation coelioscopique
http://www.cngof.fr/component/rsfiles/telechargement-fichier/fichiers?path=Clinique%252Finfo%2Bpatientes%252Fcngof_info_17-cure_prolapsus_promontofixation_.pdf&Itemid=756
Le prolapsus (descente d'organes) est secondaire à une faiblesse des parois vaginales et du soutien musculaire périnéal qui va permettre aux organes pelviens (vessie, utérus, rectum) de produire une hernie (« boule ») qui produit une sensation souvent désagréable de pesanteur, de pression, d'inconfort. Cela peut gêner, voire limiter l'activité physique et affecter l'activité sexuelle, le plus souvent pour des raisons psychologiques (appréhension, image de soi). Le prolapsus n'est pas une maladie, ce n'est pas dangereux, ce n'est pas douloureux. Il n'y a pas de complications dans la grande majorité des cas. En revanche, cela entraîne une gêne, voire dans certains cas un handicap pour les personnes actives.
2017
false
false
false
CNGOF - Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français
France
français
brochure pédagogique pour les patients
prolapsus genital
laparoscopie
prolapsus genital
thérapeutique
laparoscopie
Prolapsus
prolapsus des organes génitaux féminins
prolapsus utérin
laparoscopes

---
N2-AUTOINDEXEE
Prolapsus génital : cure par voie vaginale
http://www.cngof.fr/component/rsfiles/telechargement-fichier/fichiers?path=Clinique%252Finfo%2Bpatientes%252Fcngof_info_17-cure_prolapsus_voie_vaginale_.pdf&Itemid=756
Le prolapsus (descente d'organes) est secondaire à une faiblesse des parois vaginales et du soutien musculaire périnéal qui va permettre aux organes pelviens (vessie, utérus, rectum) de produire une hernie (« boule ») qui produit une sensation souvent désagréable de pesanteur, de pression, d'inconfort. Cela peut gêner, voire limiter l'activité physique et affecter l'activité sexuelle plus souvent pour des raisons psychologiques (appréhension, image de soi). Le prolapsus n'est pas une maladie, ce n'est pas dangereux, ce n'est pas douloureux. Il n'y a pas de complications dans la grande majorité des cas. En revanche, cela entraîne une gêne, voire dans certains cas un handicap pour les personnes actives.
2017
false
false
false
CNGOF - Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français
France
français
brochure pédagogique pour les patients
prolapsus genital
prolapsus des organes génitaux féminins
administration par voie vaginale
prolapsus genital
prolapsus utérin
prolapsus vaginal sans prolapsus utérin
Prolapsus vaginal

---
Courriel
20/09/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.