Libellé préféré : amiante;

Synonyme SNOMED : fibres d'amiante;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Projet « Amiante-Industries 2017 »
https://www.inspq.qc.ca/publications/2488
Le présent projet a permis de découvrir 10 nouveaux établissements où des produits en amiante seraient manipulés au Québec pour la période 2014-2015, à partir des données de planification des activités du Réseau de santé publique en santé au travail. Selon les données recueillies, l’exposition des travailleurs à l’amiante semble sous contrôle dans ces établissements, mais certains aspects, comme la protection respiratoire, pourraient être améliorés. En l’absence d’autres sources de données, ce projet révèle la pertinence de se baser sur les données de planification des activités en santé au travail afin de découvrir les établissements aux prises avec de l’amiante au Québec.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
industrie
amiante
Fracture de fatigue
amiante

---
N3-AUTOINDEXEE
Suivi post-professionnel des personnes exposées à l’amiante – Mise à jour du protocole et de la grille de lecture d’imagerie
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3099768/fr/suivi-post-professionnel-des-personnes-exposees-a-l-amiante-mise-a-jour-du-protocole-et-de-la-grille-de-lecture-d-imagerie
Le protocole d’imagerie proposé reprend notamment les indications et les recommandations techniques concernant cet examen. La mise à jour de ce protocole d’imagerie a permis de prendre en compte les nouvelles données de la littérature publiées depuis 2011, en ce qui concerne notamment l’interprétation des nodules détectés et des anomalies parenchymateuses recensées dans la grille de lecture associée. Examen de référence recommandé : l’examen tomodensitométrique thoracique basse dose, sans injection L'examen de référence recommandé pour le suivi post-professionnel (SPP) des pathologies pleuro-pulmonaires associées à une exposition à l’amiante est l’examen tomodensitométrique (TDM) thoracique basse dose sans injection.
2019
HAS - Haute Autorité de Santé
France
recommandation professionnelle
exposition à
personnes
amiante
Conférence
amiante
Personna +

---
N2-AUTOINDEXEE
Survol de la législation concernant l’exposition environnementale à l’amiante au Québec et ailleurs
https://www.inspq.qc.ca/publications/2340
Le présent document passe en revue les législations environnementales de différentes juridictions pour déterminer si l’amiante y est qualifié de matière dangereuse et en quoi ces législations se comparent à celles du Québec. Les législations étudiées incluent celles du gouvernement fédéral et de toutes les provinces et territoires du Canada, celles du gouvernement fédéral et de quatre États américains, soit la Californie, le Maine, le Montana et le Vermont, ainsi que celles de l’Union européenne.
2018
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
amiante
Québec
exposition environnementale
amiante
législation comme sujet
effets de l'exposition à un agent externe
Législation
législation

---
N3-AUTOINDEXEE
Modélisation statistique de l'intensité des expositions prolongées en étiologie du cancer : application au tabac, à l'amiante, au cancer du poumon, et au mésothéliome pleural
http://www.theses.fr/2018BORD0315
L'association entre le tabac et le cancer du poumon ou entre l'exposition professionnelle à l'amiante et le mésothéliome pleural ont largement été étudiées. Cependant, comme pour de nombreuses autres relations expositions prolongées-cancer, le rôle de l'intensité d'exposition tout au long de la vie a été peu étudié. La prise en compte de la variation de l'intensité au cours de la vie et de son effet dépendant du temps dans les analyses statistiques des données cas-témoins pose en effet quelques défis méthodologiques. Les objectifs de la thèse étaient 1) d'étudier l'effet dépendant du temps de l'intensité d'exposition au cours de la vie sur le risque de cancer et 2) d'identifier les profils de trajectoires d'intensité d'exposition sur la vie entière et comparer les risques de cancer associés. Pour répondre à ces deux objectifs, nous avons utilisé un indice cumulé d'exposition pondéré flexible déjà existant et nous avons développé un nouveau modèle conjoint à classes latentes, pour analyser les données de deux études cas-témoins françaises sur le mésothéliome pleural et le cancer du poumon. Les résultats montrent la contribution importante de l'intensité de la consommation de tabac récente pour le cancer du poumon et des expositions professionnelles anciennes à l'amiante pour les deux cancers. Ils confirment l'importance de considérer l'aspect temporel des expositions pour évaluer l'association avec le risque de cancer et illustrent l'intérêt des approches statistiques considérées.
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
cancer
Exposition
tabac
Cancer du poumon
cancer
mésothéliome
Applications
amiante
Applications
nicotiana tabacum
Statistique
poumon
amiante
statistiques comme sujet
tumeur maligne, sai
Statistiques
long
Cancer du poumon
mésothéliome de la plèvre
tumeurs de la plèvre
effets de l'exposition à un agent externe
Mésothéliome
Applications
statistiques
tumeurs du poumon

---
N2-AUTOINDEXEE
Recours au Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (Fiva) parmi les artisans retraités de la cohorte ESPrI, France, 2002-2016
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Recours+au+Fonds+d’indemnisation+des+victimes+de+l’amiante+(Fiva)+parmi+les+artisans+retraités+de+la+cohorte+ESPrI,+France,+2002-2016
Introduction – Le Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (Fiva) a été mis en place en 2002 pour compléter le système des maladies professionnelles et permettre à l’ensemble des victimes de l’amiante, y compris les artisans ne bénéficiant pas de reconnaissance en maladie professionnelle, de pouvoir obtenir une indemnisation. Objectifs – L’objectif de l’étude était, à partir de la cohorte ESPrI (Épidémiologie et surveillance des professions indépendantes), de décrire le nombre et le profil des artisans retraités ayant déposé un dossier au Fiva et d’analyser les facteurs associés à ce recours.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
article de périodique
France
Fonds
France
Folliculite pustuleuse à éosinophiles
retraite
France
France
amiante
retraite
amiante
Retraite
français
France
Fracture de Pouteau-Colles
indemnités compensatoires

---
N2-TITRE
Guide amiante à l'attention des médecins du travail et des équipes pluridisciplinaires - Rôle et responsabilités
https://www.preventionbtp.fr/Documentation/Explorer-par-produit/Information/Ouvrages/Guide-amiante-a-l-attention-des-medecins-du-travail-et-des-equipes-pluridisciplinaires-Role-et-responsabilites
Depuis 2012, l'évolution des textes réglementaires en matière d'amiante a beaucoup complexifié les missions et les obligations des médecins du travail, celles des équipes pluridisciplinaires, des préventeurs institutionnels et des entreprises. C'est pourquoi l'APST, le SiST BTP et l'OPPBTP se sont associés pour coproduire un ouvrage destiné à tous ceux qui, quotidiennement, doivent éclairer et conseiller les entreprises sur les problématiques liées à l'amiante. Cet ouvrage a été rédigé par trois médecins du travail et médecins-conseil de l’OPPBTP à l'attention des médecins du travail et des équipes pluridisciplinaires. En apportant des éclaircissements sur divers points réglementaires et en mettant à disposition des grilles de lecture destinées à faciliter la compréhension d'un plan de retrait ou d'un mode opératoire pour le médecin du travail, ainsi que des modèles de courrier type, cet ouvrage se veut une aide efficace et pratique
2017
false
false
false
Prévention BTP, batiment et travaux publics - OPPBTP
France
français
guide
Équipement
attention
précis
rôle
médecins du travail
amiante
métier
amiante
attention
équipement et fournitures
précis

---
N2-AUTOINDEXEE
Analyse du dépistage post-professionnel et post-exposition à l’amiante. Étude dans deux Centres de Consultations de Pathologies Professionnelles d’Ile-de-France entre 2011 et 2013
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01347470
Contexte : De récentes recommandations (2010) ont modifié le suivi post-professionnel des travailleurs exposés à l’amiante. Objectif principal : Evaluer la prévalence des pathologies pulmonaires attribuables à l’amiante dans une population ayant bénéficié du dépistage
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
France
diagnostic
maladies professionnelles
Paris
Consultation
collecte de données
Pathologie
français
amiante
PATHOLOGIE
consultants
Pathologie
Centre
pathologique
exposition professionnelle
amiante
Pathologie
Pathologie
Fracture bimalléolaire
Pathologie
central
effets de l'exposition à un agent externe
Dépistage
Pathologie
France
France
Pathologie
intermédiaire
Fracture de Jones
France
Ile-de-France
Pathologie
professionnel
France
consultation
deux

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémiologie des maladies reliées à l’exposition à l’amiante (incidence et mortalité) de 1981 à 2012
https://www.inspq.qc.ca/publications/2127
Cette étude décrit l’épidémiologie des principales maladies reliées à l’exposition à l’amiante au Québec, entre les années 1981 et 2012, soit l’amiantose, les cancers et les mésothéliomes de la plèvre et du péritoine, les cancers du larynx et de l’ovaire et les plaques pleurales. Le cancer pulmonaire relié à l’amiante est exclu du rapport car il fera l’objet d’une surveillance distincte. Les données utilisées pour l’étude proviennent des fichiers sociosanitaires disponibles au Québec : le Fichier des tumeurs du Québec, le Fichier des décès et la banque de données Maintenance et exploitation des données pour l’étude de la clientèle hospitalière (MED-ÉCHO).
2016
false
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
effets de l'exposition à un agent externe
épidémiologie
dû à
maladie
mortalité
amiante
Exposition
Maladies
incidence
Maladie
amiante
Exposition
maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
Repérage de l’amiante, mesures d’empoussièrement et révision du seuil de déclenchement des travaux de retrait ou de confinement de matériaux contenant de l’amiante - Analyse et recommandations
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=449
En France, les bâtiments font l’objet d’une réglementation relative au risque d’exposition à l’amiante depuis 1996. Un seuil d’empoussièrement a été fixé à 5 fibres d’amiante par litre d’air, à partir duquel doivent être entrepris des travaux de désamiantage ou de confinement des matériaux amiantés. Cette valeur correspond au niveau moyen qui était mesuré dans l’air en milieu urbain dans les années 70. Le dépassement de cette valeur à l’intérieur des locaux doit être interprété comme une pollution liée à la dégradation des matériaux et produits contenant de l’amiante, ou à une contamination provoquée par des travaux qui sont susceptibles de générer un risque d’exposition des occupants du bâtiment. Dans ce rapport, le HCSP a analysé les procédures en place et la cohérence entre les règlementations (codes de la santé, du travail et de l’environnement), les normes et les pratiques concernant le repérage de l’amiante, les mesures d’empoussièrement et la gestion des expositions environnementale à l’amiante (d’origine naturelle, industrielle ou liées aux déchets amiantés). Le HCSP déplore une règlementation trop complexe qui ne s’appuie pas assez sur les normes, un faible contrôle des pratiques qui, dans de nombreux cas, ne sont pas conformes à la règlementation, et une connaissance insuffisante du risque lié à la présence d’amiante dans les bâtiments. Le HCSP formule de nombreuses recommandations pour rendre cohérentes les différentes règlementations sur l’amiante et réduire l’écart entre ces règlementations et la pratique, appelant à leur mise en œuvre dans les plus brefs délais pour améliorer la gestion des risques liés aux expositions à l’amiante. Cette politique de mise en conformité est la priorité préconisée par le HCSP. Ces conditions remplies, le HCSP propose pour le seuil de déclenchement des travaux une valeur de 2 f/L applicable au 1/1/2020. Le HCSP préconise une évaluation de l’évolution des pratiques à cette échéance. En fonction des résultats de cette évaluation, la possibilité d’un abaissement supplémentaire du seuil pourrait être considérée.
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
information scientifique et technique
amiante
Mesures
confinement de risques biologiques
contenant
recommandations comme sujet
Recommandations
équipement et fournitures
amiante
coït interrompu
poids et mesures
directives de santé publique

---
N3-AUTOINDEXEE
Repérage de l’amiante, mesures d’empoussièrement et révision du seuil de déclenchement des travaux de retrait ou de confinement de matériaux contenant de l’amiante - Synthèse et recommandations
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=450
En France, les bâtiments font l’objet d’une réglementation relative au risque d’exposition à l’amiante depuis 1996. Un seuil d’empoussièrement a été fixé à 5 fibres d’amiante par litre d’air, à partir duquel doivent être entrepris des travaux de désamiantage ou de confinement des matériaux amiantés. Cette valeur correspond au niveau moyen qui était mesuré dans l’air en milieu urbain dans les années 70. Le dépassement de cette valeur à l’intérieur des locaux doit être interprété comme une pollution liée à la dégradation des matériaux et produits contenant de l’amiante, ou à une contamination provoquée par des travaux qui sont susceptibles de générer un risque d’exposition des occupants du bâtiment. Dans ce rapport, le HCSP a analysé les procédures en place et la cohérence entre les règlementations (codes de la santé, du travail et de l’environnement), les normes et les pratiques concernant le repérage de l’amiante, les mesures d’empoussièrement et la gestion des expositions environnementale à l’amiante (d’origine naturelle, industrielle ou liées aux déchets amiantés). Le HCSP déplore une règlementation trop complexe qui ne s’appuie pas assez sur les normes, un faible contrôle des pratiques qui, dans de nombreux cas, ne sont pas conformes à la règlementation, et une connaissance insuffisante du risque lié à la présence d’amiante dans les bâtiments. Le HCSP formule de nombreuses recommandations pour rendre cohérentes les différentes règlementations sur l’amiante et réduire l’écart entre ces règlementations et la pratique, appelant à leur mise en œuvre dans les plus brefs délais pour améliorer la gestion des risques liés aux expositions à l’amiante. Cette politique de mise en conformité est la priorité préconisée par le HCSP. Ces conditions remplies, le HCSP propose pour le seuil de déclenchement des travaux une valeur de 2 f/L applicable au 1/1/2020. Le HCSP préconise une évaluation de l’évolution des pratiques à cette échéance. En fonction des résultats de cette évaluation, la possibilité d’un abaissement supplémentaire du seuil pourrait être considérée.
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
information scientifique et technique
Mesures
recommandations comme sujet
Recommandations
coït interrompu
équipement et fournitures
ostéosynthèse
amiante
amiante
confinement de risques biologiques
contenant
poids et mesures
directives de santé publique

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
17/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.