Libellé préféré : mouvement;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Bilan des difficultés rencontrées par les assistants sanitaires dans le mouvement Scouts et Guides de France. Une étude préliminaire en vue d’une formation adaptée
http://www.sudoc.fr/228329493
Les assistants sanitaires (AS) aux Scouts et Guides de France (SGDF) sont demandeurs d'une formation adaptée. Cette étude met en évidence les difficultés des AS pour prioriser des objectifs de formation. Secondairement elle s'intéresse au profil des AS et à leur volonté de formation
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
formé
français
Assistance
mouvement
France
France
Adaptation
France
France
Guide d'étude
France
Vision
mouvement
Bilan
collecte de données
adaptation

---
N2-AUTOINDEXEE
Caractéristiques des corrections automatiques assurant la précision spatiale d’un mouvement d’atteinte manuelle
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/21193
Les tâches d’atteintes manuelles représentent probablement l’activité motrice la plus pratiquée par l’être humain. Les chercheurs ont longtemps pensé que l’impulsion motrice initiale de ce type de mouvement était balistique, qu’elle ne pouvait pas être modifiée en cours de route. Or, de récentes études suggéraient que tel n’était pas le cas et que cette première impulsion de mouvement pouvait être modulée de façon fluide sur la base des afférences visuelles. Pour étudier ce phénomène, plusieurs auteurs ont utilisé une tâche de pointage vidéo dans laquelle un curseur, représentant la main d’un participant, était déplacé vers une cible visuelle. Pour étudier de possibles mécanismes de correction du mouvement, la cible visée ou le curseur représentant la main du participant était quelques fois déplacé latéralement (par exemple 15 mm vers la droite) tôt après l’amorce. Afin d’atteindre la cible visée, le participant devait donc corriger le mouvement qu’il avait amorcé en fonction des nouvelles informations disponibles. Les études utilisant cette procédure de perturbation (« saut de cible » ou « saut de curseur ») montrent que les participants corrigeaient leur mouvement de façon fluide, et ce, malgré le fait qu’ils ne percevaient pas consciemment le saut de cible ou de curseur. En incorporant des sauts de curseur à différents endroits dans le mouvement, Saunders et Knill (2003) ont observé une latence de correction constante et courte, peu importe l’endroit où survenait la perturbation. Ils ont donc émis l’hypothèse que l’humain traite de façon continue les afférences visuelles relatives au déplacement de la main lors d’une tâche d’atteinte. Dans cette thèse, nous avons voulu déterminer les caractéristiques de ces corrections en ligne. Nos résultats indiquent: - Que deux perturbations successives n’entrent pas en conflit l’une avec l’autre. Plus spécifiquement, la présentation d’une seconde perturbation n’interfère pas avec le processus de correction mis en branle par la première perturbation. Ces résultats confirment la continuité du processus de traitement des afférences visuelles en cours de mouvement et, du même coup, la faible charge attentionnelle requise pour traiter l’information visuelle relative au déplacement du curseur et amorcer une correction appropriée. - Que de voir le curseur déplacé de sa trajectoire originale pour aussi peu que 16 ms est suffisant pour observer une modification du mouvement en cours de réalisation. De plus, la grandeur de la correction observée augmente lorsque la période de visibilité du curseur augmente suite à la perturbation. Nous avons utilisé ces résultats pour démontrer que le système nerveux central définissait la position perçue de la main sur la base d’une intégration spatiale de sa position au cours des 70 dernières millisecondes. - Que la latence de la correction n’est pas tributaire de la grandeur de la perturbation ou de là où elle survient dans la trajectoire du mouvement. Cependant, le gain de cette correction est, lui, fonction de la grandeur de la perturbation. Ces observations suggèrent que l’amorce de la correction relève d’une comparaison entre la trajectoire de mouvement planifiée par l’individu et la trajectoire observée. Le gain de la correction serait plutôt fonction de la position perçue de la main et des caractéristiques de la cible à atteindre (position et dimension). En conclusion, l’ensemble des résultats de cette thèse montre une efficacité impressionnante du système visuel de détection et de correction des erreurs. Un système rapide et précis qui, toutefois, ne requiert pas une grande demande attentionnelle. Ces caractéristiques témoignent de la grande efficacité qu’à l’humain d’atteindre des objets grâce, en partie, à un mode de contrôle en continue de la progression de ses mouvements.
2018
Papyrus - Université de Montréal
Canada
thèse ou mémoire
robot
mouvement
mouvement
manuels comme sujet
manuels
précis
assurance
Assurance
automatisme
Automatisme
manuels
précis
automatisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Equipement de rééducation - Risque de mouvement non contrôlé - Tapis de course T2100 - GE Medical Systems - Information de sécurité
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Autres-mesures-de-securite/Equipement-de-reeducation-Risque-de-mouvement-non-controle-Tapis-de-course-T2100-GE-Medical-Systems-Information-de-securite
2015
false
true
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de matériovigilance
équipement et fournitures
Équipement
médical
systèmes d'information
Sécurité
sols et revêtements
gestion de la sécurité
systémique
Contrôle des risques
mouvement
réadaptation fonctionnelle
Tapis
non contrôlé
mouvement
sécurité

---
Courriel
22/01/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.