Libellé préféré : Infectiologie.com;

URL : http://www.infectiologie.com/

HON : 627319;

GIP UNF3S : false;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Infection à MERS-CoV : repérer et prendre en charge un patient suspect - Information pour les SAMU et autres soignants de 1ère ligne
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/coreb/20190404-resumeprocedmerscov-v4avril19.pdf
2019
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
infections à coronavirus
infections à coronavirus
signes et symptômes
Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient
services des urgences médicales

---
N2-AUTOINDEXEE
Fièvres Hémorragiques Virales (FHV) : repérer et prendre en charge un patient suspect en France - Information pour les SAMU et autres soignants de 1ère ligne
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/coreb/20190724-fhv-ebola-rdc-vf-24juil19.pdf
Les FHV, transmissibles par contact avec tous les fluides corporels, sont potentiellement graves. En contexte d’épidémies / endémie de FHV en Afrique (de l’Ouest et Centrale, Lassa étant la plus exportée) et notamment, après la déclaration le 18 juillet 2019 par l’OMS de l’Urgence de Santé Publique de Portée Internationale concernant l’épidémie Ebola en République Démocratique du Congo, il est essentiel que dès le 1er contact d’un patient suspect avec le système de santé, soit organisé, par les 1ers soignants, le recours rapide à l’expertise clinique et épidémiologique, avec une application stricte des mesures de protection, tout en recherchant les diagnostics alternatifs plus probables.
2019
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
fièvres hémorragiques virales
hémorragie
a comme soignant
France
virus
linéaire
fièvre
fièvre
a comme patient
patients
Fièvre hémorragique
services des urgences médicales
français
France
aidants

---
N1-VALIDE
Antibiothérapie des endocardites
Synthèse et prise de position réalisées par le comité des référentiels de la SPILF et par l'AEPEI à partir de 2015 ECS Guidelines for the management of infective endocarditis
www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-comref-endocardite-antibiotherapie.pptx
Avant-propos; 5 nouveautés / points forts; Durée de traitement; Antibiothérapie des endocardites à streptocoques oraux et du groupe bovis; Endocardites à staphylocoques: valve native; Endocardites à staphylocoques: valve prothétique; Endocardites à staphylocoques; Endocardites à Enterococcus spp.; Endocardite à Enterococcus faecalis; Endocardite à hémocultures négatives; Traitement empirique initial en cas de signe de gravité avec présomption d'endocardite aigüe; Positionnement de la SPILF traitement empirique des endocardites
2019
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
endocardite
antibiothérapie
antibactériens
recommandation professionnelle
Endocardite d’une valve native
Endocardite sur prothèse valvulaire
Endocardite à Enterococcus faecalis
I33 - endocardite aiguë et subaiguë
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge infectiologique des infections de dispositif électronique cardiaque implantable (DECI)
Synthèse et prise de position commune de la SPILF et de la SFC à propos du Consensus 2017 de la Heart Rythm Society (HRS)
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-groupe-recos-inf-deci.pptx
Entités cliniques; Épidémiologie microbienne; Facteurs de risque spécifiques; Diagnostic microbiologique; Diagnostic par l'imagerie; Infection du site d'implantation; Antibiothérapie probabiliste; Antibiothérapie documentée sur antibiogramme; Antibiothérapie suppressive; Extraction de matériel; Bactériémie sans signe évident d'infection du DECI; Réimplantation
2019
false
false
false
false
Infectiologie.com
France
prothèses et implants
facteurs de risque
endocardite
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français
infections dues aux prothèses
gestion des soins aux patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Epidémie grippale saisonnière 2018 – 2019
Messages forts pour la prise en charge des patients grippés
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/coreb/20190205-grippe-messages-forts.pdf
2019
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
information scientifique et technique
algorithme
a comme patient
Fracture induite
prise en charge personnalisée du patient
Fracture intercondylienne de l'humérus
messager
Épidémies
grippe
Épidémies de maladies
grippe
Grippe
grippe humaine

---
N3-AUTOINDEXEE
Classification, données épidémiologiques et diagnostiques des infections sur prothèse vasculaire (IPV)
Diaporamas de synthèse du groupe recommandations de la SPILF
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-groupe-recos-ipv-diagnostic.pptx
Références; En pratique; Données épidémiologiques; Épidémiologie microbienne; Signes cliniques (parfois frustres donc peu sensibles) IPV infra-inguinales; Signes cliniques (parfois frustres donc peu sensibles) IPV supra-inguinales; Examens biologiques; Examens microbiologiques; Image conventionnelle; Imagerie nucléaire; IPV supra-inguinale; IPV infra-inguinale
2019
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
infections dues aux prothèses
infections dues aux prothèses
infections dues aux prothèses
recommandation professionnelle
prothèse vasculaire

---
N1-SUPERVISEE
Antibiothérapie des infections de prothèses vasculaires (IPV)
Diaporamas de synthèse du groupe recommandations de la SPILF
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-groupe-recos-ipv-traitement.pptx
Références; Généralités; Antibiothérapie des IPV; Période pré-opératoire; Antibiothérapie probabiliste pré opératoire; Antibiothérapie probabiliste per opératoire; Antibiothérapie documentée en post opératoire; Cas particulier: infection à Candida spp; Principes thérapeutiques; Durée de traitement; Antibiothérapie suppressive
2019
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
infections dues aux prothèses
antibactériens
recommandation professionnelle
antibiothérapie
prothèse vasculaire

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge thérapeutique d'un patient atteint de maladie avérée à virus Ebola (MVE) en France
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/coreb/20190313-rpmo-tt-ebola-vf13mars19.pdf
La réflexion sur la prise en charge thérapeutique d’un patient atteint de maladie à virus Ebola (MVE) en France a conduit à envisager plusieurs aspects, du lieu de prise en charge optimal du patient aux stratégies thérapeutiques envisagées, et aux considérations éthiques entourant la prise en charge d’un tel patient. Au plan de la démarche diagnostique et thérapeutique (curative ou prophylactique), il a été réaffirmé que les mesures à visée symptomatique devaient être associées à des mesures thérapeutiques spécifiques dans le cadre d’une prise en charge globale incluant non seulement des dispositifs médicaux et d’éventuels gestes invasifs, mais aussi des interventions médicamenteuses spécifiques, dont certaines en cours d’évaluation...
2019
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
adulte
enfant
fièvre hémorragique à virus ebola
fièvre hémorragique à virus ebola
transmission de maladie infectieuse
co-infection
recommandation professionnelle
France
fièvre hémorragique à virus ebola
ebolavirus
prise en charge de la maladie

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l’exclusion du nouveau-né).
https://www.em-consulte.com/article/1312343/article/management-of-acute-community-acquired-bacterial-m#N12D74
La dernière conférence de consensus sur la prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires s’était tenue en 2008, dans un contexte de diminution de l’incidence des souches de Streptococcus pneumoniae de moindre sensibilité à la pénicilline, alors que le plan antibiotique avait été lancé en 2002 et que le premier vaccin conjugué antipneumococcique à 7 valences (Prévenar) avait été mis à disposition du corps médical en 2003. Parmi les recommandations du jury 2008 figuraient l’abandon du recours à la vancomycine dans le traitement des méningites suspectées ou microbiologiquement documentées à S. pneumoniae en contrepartie du recours à de très fortes doses de céphalosporine de 3e génération et le large recours à la corticothérapie. Les pédiatres avaient cependant fait savoir leur désir à l’époque de maintenir l’usage probabiliste initial de la vancomycine du fait du remplacement sérotypique important survenu avec les souches de pneumocoque de sérotype 19A (porteur de résistance aux bêtalactamines). Le fort impact de la vaccination pneumococcique conjuguée de seconde génération (vaccin 13-valent Prévenar 13) et notamment la forte diminution du sérotype 19A en portage et dans les infections invasives chez le nourrisson et le jeune enfant a fait reconsidérer cette position en 2014.
10.1016/j.medmal.2019.03.008
2019
false
false
false
Infectiologie.com
France
infections communautaires
Maladie aigüe
résumé ou synthèse en français
méningite bactérienne
gestion des soins aux patients

---
N2-AUTOINDEXEE
Procédure générique standardisée de prise en charge par les médecins de première ligne des patients suspects d’infections à risque épidémique et biologique (REB) - les 10 points-clés
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/coreb/20181029-procgenvalidee30mai-ars.pdf
Dans le contexte actuel où des émergences infectieuses et le risque de bioterrorisme interpellent régulièrement le système de santé en France, une standardisation de la prise en charge des patients REB (Risque Epidémique et Biologique) paraît essentielle. Une procédure générique REB destinée aux médecins de première ligne ayant à prendre en charge de tels patients avait été publiée en 2011 par un groupe de travail COREB informel. La présente actualisation a été réalisée, à la demande du Ministère de la Santé, par la mission COREB nationale.La procédure générique REB est basée sur 5 étapes clés, déclinées en 10 points clés. Ces 5 étapes clés répondent à l’objectif principal de prise en charge du patient REB, tout en évitant la dissémination à la collectivité de l’agent infectieux à potentiel épidémique. Ces étapes clés sont : le dépistage du patient suspect REB, l’application des mesures de protection requises, la prise en charge diagnostique et thérapeutique du patient, l’alerte des personnes ressources (référents REB, autorités de santé), et l’orientation vers la filière de soins adaptée. Cette prise en charge nécessite la bonne coordination de tous les acteurs de santé impliqués, et une certaine anticipation, pour être rapidement opérationnelle.
2018
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
produits dangereux
Biologie
biologique
Médecins
gestion des soins aux patients
Générations
normes de référence
procédure
infection
Biologie
Risque
médecins de premier recours
Médecins
risque d'infection
a comme patient
Abcès périanal
biologie
linéaire
patients
Procédures
gout (anomalie du)
épidémies
médecins
caractéristiques familiales
risque
méthodes
biologie

---
N1-VALIDE
Les infections génitales hautes
Mise à jour des recommandations pour la pratique clinique (texte court)
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/2018-igh.pdf
Introduction; Diagnostic clinique et paraclinique; Traitement des IGH non compliquées; Prise en charge des IGH compliquées; Prise en charge des endométrites du post-partum; Antibioprophylaxie et prévention des IGH; Conseils après IGH
2018
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation pour la pratique clinique
infections de l'appareil reproducteur
endométrite
infections de l'appareil reproducteur
infections de l'appareil reproducteur
prise en charge de la maladie
Endométrite du post-partum
antibioprophylaxie

---
N1-VALIDE
Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas d’infection invasive à méningocoque (IIM)
Diapositives adaptées à partir de l’instruction de la DGOS du 27 juillet 2018 relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoque
www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-groupe-recos-iim.pptx
Infection à méningocoque; Infection invasive à méningocoque (IIM); Antibioprophylaxie autour d’un cas d’IIM; Vaccination autour d’un cas d’IIM; IIM de sérogroupe C: schémas de vaccination; IIM de sérogroupe A, Y ou W: schémas de vaccination; Survenue de cas liés d’IIM
2018
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
infections à méningocoques
infections à méningocoques
neisseria meningitidis
infections à méningocoques
infections à méningocoques
infections à méningocoques
antibioprophylaxie
vaccins antiméningococciques
infections à méningocoques
méningite à méningocoques

---
N2-AUTOINDEXEE
Infection à West-Nile virus (VWN) : repérer et prendre en charge un patient suspect - Memo épidémio-clinique à destination des médecins de 1ère ligne dans la zone de circulation virale
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/coreb/wnv-v-25-08-18-diffusion.pdf
2018
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
circulant
infection
virus
Infection
virus du Nil occidental
linéaire
patients
clinique
médecine clinique
Virus
zone
épidémiologie
maladie infectieuse
a comme patient
Virus
Médecins

---
N1-VALIDE
Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l’adulte
Actualisation 2017 des recommandations de 2014
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-comite-referentiels-iu-communautaires-2018.pptx
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/diaporamas/recos/SPILF-groupe_reco-IU-Communautaires-2014.pptx
Définitions; Stratégie; ECBU; Prévalence de la résistance en France en 2017 chez les isolats de E. coli responsables d’IU communautaires de l’adulte; Cystites simples; Cystites à risque de complication; Cystites récidivantes; PNA - Stratégie probabiliste; PNA - Antibiothérapie de relais; PNA - Durée de traitement; PNA documentées à EBLSE de la femme non enceinte?; IU masculine - Stratégie probabiliste; IU masculines - Traitement documenté; IU gravidiques: colonisation; IU gravidiques: cystite
2018
false
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
information scientifique et technique
antibactériens
cystite
Examen des urines
infection urinaire bactérienne
infections urinaires
infections bactériennes
infections communautaires
infections urinaires
signes et symptômes
résistance bactérienne aux médicaments
cystite récidivante (maladie)
pyélonéphrite aiguë (maladie)
bactérie productrice de bêta-lactamase à spectre étendu (organisme)
bactériurie asymptomatique (maladie)
antibiothérapie
infections communautaires
infections urinaires
adulte
infections bactériennes

---
N1-VALIDE
Antibioprophylaxie en chirurgie et médecine interventionnelle (patients adultes) - Actualisation de recommandations
http://sfar.org/wp-content/uploads/2018/07/Antibioprophylaxie-RFE-mise-a-jour-2018.pdf
Contenu de la disponibilité limité de certains antibiotiques et de remontés de la pharmacovigilance concernant l’utilisation de la vancomycine, la SFAR a choisi de faire évoluer quelques points de la RFE sur l’Antibioprophylaxie 2017 : En chirurgie colorectale, il a été recommandé une antibioprophylaxie par voie orale prescrite en 3 doses la veille de la chirurgie sous forme de néomycine et d’érythromycine. Ces antibiotiques sont prescrits chacun à la dose de 500 mg per os administrés toutes les 8 heures la veille de l’intervention. Devant les difficultés actuelles d’obtenir de la néomycine orale cette prescription ne pourra être effective que lors de la disponibilité assurée de néomycine orale. L’antibiothérapie IV est dorénavant la seule recommandée. La céfoxitine IV est préconisée, associée au métronidazole IV en raison des risques de résistance de B. fragilis au premier antibiotique. De plus, sans la possibilité de réaliser une antibioprophylaxie orale l’emploi de peni A IB*** n’est plus recommandé en raison d’une couverture insuffisante sur E. coli et les autres entérobactéries. Depuis la version 2017, la vancomycine est recommandée à la dose de 30 mg/kg au lieu de 15 mg/kg antérieurement, ceci afin d’assurer des concentrations sériques suffisantes pour une efficacité améliorée. Dans la nouvelle version, cette augmentation de dose s’accompagne d’un allongement de la perfusion qui doit dorénavant être d’un minimum de 2h, ceci afin de limiter les cas de « Red-Man » et « Red-Neck » syndrome. Une précision en chirurgie bariatrique (IMC 35 kg/m2) sur la dose de vancomycine (30 mg/kg calculée sur le poids réel en ne dépassant pas 2 g) et la vitesse d’administration (1000 mg/heure) a été rajoutée. La mise en forme des tableaux a été revue afin d’en améliorer la lecture.
2018
true
false
true
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation par consensus
antibioprophylaxie
antibactériens
procédures de chirurgie opératoire
adulte

---
N1-VALIDE
Alternatives pour le traitement des syphilis non neurologiques dans un contexte de rupture de stock de benzathine pénicilline
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/alternatives-traitement-syphilis.pdf
En raison de problèmes de production, le laboratoire Sandoz a déclaré une rupture de stock pour la spécialité Benzathine benzylpénicilline 2,4 MUI à compter de début décembre 2017. Les problèmes de production concernent aussi le dosage à 1,2 MUI. Cependant les stocks pour ce dosage sont plus importants et permettront de pallier, dans une certaine mesure et de manière provisoire, l’absence du dosage à 2,4 MUI. D’autres pays européens sont concernés par cette rupture de stock et contrairement à 2014 il ne sera pas possible de compenser cette situation par le recours à la Sigmacillina. (point d’information ANSM Novembre 2017.)
2017
false
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation pour la pratique clinique
EXTENCILLINE
benzathine benzylpénicilline
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
J01AA02 - doxycycline
syphilis
continuité des soins
injections musculaires
administration par voie orale
doxycycline sous forme orale (produit)
doxycycline
benzathine benzylpénicilline
grossesse
antibactériens
antibactériens
ceftriaxone
J01DD04 - ceftriaxone
CEFTRIAXONE
minocycline
Appréciation des risques
J01AA08 - minocycline
MINOCYCLINE
azithromycine
AZITHROMYCINE
J01FA10 - azithromycine
azithromycine sous forme orale (produit)
minocycline sous forme orale (produit)
ceftriaxone (produit)
antibiothérapie
DOXYCYCLINE
doxycycline

---
N1-VALIDE
Propositions de la SPILF pour des antibiothérapies plus courtes
In Info -antibio N 73, mars 2017
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/atb/info-antibio/info-antibio-2017-mars.pdf
Extrait d’un document rédigé par le Groupe Recommandations de la SPILF et basé sur la littérature récente. Il propose des durées d’antibiothérapie raccourcies pour les situations simples , en particulier en choisissant la borne basse de la fourchette lorsque des intervalles sont proposés dans les recommandations initiales...
2017
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
anglais
article de périodique
recommandation de bon usage du médicament
antibactériens
infections de l'appareil respiratoire
bactériémie
méningite bactérienne
endocardite bactérienne
dermatoses bactériennes
infections de la peau et des tissus mous
infections des tissus mous
infections intra-abdominales
infections urinaires
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
neutropénie fébrile
infections osseuses
infections ostéoarticulaires
infections de l'appareil reproducteur
traitement de courte durée
antibactériens
antibiothérapie

---
N2-AUTOINDEXEE
Infections à virus grippaux émergents HxNy
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/coreb/proced-grippe-hx-ny-spilf-coreb-actu-17-fev-17-1.pdf
Dans un contexte d’alerte des autorités sanitaires françaises et internationales concernant des récents foyers de grippe aviaire H5N8 en France sans cas humain documenté, et de cas humains de nouveaux virus influenza A essentiellement dus à H5N1 et H7N9, l’objectif de l’actualisation, ici présentée, de la procédure publiée en février 2014 est d’apporter aux premiers médecins qui verront les premiers patients les éléments d’information nécessaires leur permettant d’exercer de façon harmonisée et opérationnelle leur double mission d’acteur de soins et de santé publique, et notamment de dépister précocement les patients suspects d’infection à HxNy.
2017
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
virus
grippe humaine
maladie infectieuse
virus
infecté
Infection
virus grippal
infection

---
N1-VALIDE
AINS et infections ORL pédiatriques - Recommandations de Pratiques Cliniques (RPC) de la Société Française d’ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale
https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/06/AINS-et-infections-ORL-pediatriques.pdf
http://www.infectiologie.com/fr/recommandations.html
Le but de ces RPC est de faire le point sur les indications, contre-indications et modalités d’administration des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) associés ou non aux antibiotiques dans les infections ORL pédiatriques, en se fondant sur une analyse critique de la littérature et, si celle-ci fait défaut, sur des avis d’experts. Les principaux arguments ayant motivé cette recommandation sont les modifications de protocoles antalgiques chez l’enfant liés aux dangers de la codéine récemment mis en avant sur le plan international, et l’existence de controverses persistantes en France sur les risques d’aggravation de processus infectieux par cette classe médicamenteuse.
2017
false
false
true
false
ORL France
Infectiologie.com
France
français
recommandation pour la pratique clinique
anti-inflammatoires non stéroïdiens
maladies oto-rhino-laryngologiques
enfant
douleur
anti-inflammatoires non stéroïdiens
infection
nourrisson
anti-inflammatoires non stéroïdiens
mesure de la douleur
anti-inflammatoires non stéroïdiens
abcès rétropharyngé
otite externe
otite moyenne
pharyngite
rhinite
sinusite
Contre-indications aux procédures
Contre-indications aux médicaments

---
N2-AUTOINDEXEE
Encéphalites infectieuses aiguës de l'adulte
Synthèse (diaporama) des Recommandations
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-groupe-reco-encephalite-2017.pptx
Sociétés savantes partenaires; Évoquer une encéphalite infectieuse aiguë et la confirmer; Conduite initiale (premières 48 h); CAT si diagnostic déjà fait à 48 h; Faut-il poursuivre l’acyclovir si PCR HSV et VZV négatives?; CAT si diagnostic non fait à 48 h;
2017
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
résumé ou synthèse en français
recommandation professionnelle
prise en charge de la maladie
Encéphalite infectieuse
Encéphalite infectieuse
encéphalite à listeria
encéphalite zostérienne
Encéphalite à herpès simplex
encéphalite tuberculeuse
adulte
Encéphalite infectieuse

---
N1-VALIDE
Recommandations de prise en charge des encéphalites infectieuses de l’adulte
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/2017-rfe-spilf-encephalite.pdf
Le comité des recommandations de la SPILF a chargé un comité scientifique de définir les questions à se poser lors de la prise en charge de patients atteints d’encéphalites infectieuses et de répondre à ces questions au vu de la littérature scientifique.
2017
true
false
true
Infectiologie.com
France
français
recommandation pour la pratique clinique
adulte
Encéphalite infectieuse
Encéphalite infectieuse
Encéphalite infectieuse
antibactériens

---
N1-VALIDE
Prise en charge et prévention du paludisme d’importation - Mise à jour 2017 des RPC 2007
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/2017-palu-texte-final-flash.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/2017-palu-texte-final.pdf
2017
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
paludisme
recommandation pour la pratique clinique
paludisme
trousses de réactifs pour diagnostic
voyage
adulte
enfant
paludisme
antipaludiques
paludisme
grossesse
paludisme
paludisme
chimioprévention

---
N1-VALIDE
Plaies aiguës en structure d’urgence - Référentiel de bonnes pratiques
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/2017-rbp-plaies.pdf
L’objectif de ce document est de délivrer des messages clefs, en s'appuyant sur des avis d'experts, une revue de la littérature et en renvoyant vers les référentiels des sociétés savantes. Ce référentiel traite de la prise en charge des plaies aiguës en SU, y compris sur plaie chronique. Seront exclues les suites de soins, les complications, les plaies chroniques, les brûlures ainsi que les lésions survenues dans un contexte nucléaire, radiologique, biologique ou chimique.
2017
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation pour la pratique clinique
plaies et blessures
plaies et blessures
antibactériens
plaies et blessures
Maladie aigüe
traitement d'urgence
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Propositions d'alternative à l'oxacilline ou la cloxacilline par voie IV chez l'adulte et l'enfant en contexte de rupture de stock
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/2016-alternatives-penicillines-m-injectables.pdf
Ces propositions ne devront plus être considérées dès lors que les pénicillines du groupe M parentérales seront à nouveau disponibles Mise en ligne : 22 février 2016 – actualisé 29 février 2016
2016
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
information scientifique et technique
adulte
cloxacilline
lacération
CLOXACILLINE
équipement et fournitures
rupture
oxacilline
Oxacilline
enfant
cloxacilline
proposita
rupture
OXACILLINE
adulte
alternant
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Actualisation des recommandations pour le traitement des infections à Clostridium difficile
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-groupe-reco-spilf-icd-escmid-2014.pptx
2016
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
information scientifique et technique
thérapeutique
Counseling directif
Recommandations
infecté
clostridium difficile
Traités
infections à clostridium
clostridium difficile
maladie infectieuse
directives de santé publique
coopération internationale

---
N1-VALIDE
Mise au point sur le bon usage des fluoroquinolones administrées par voie systémique chez l’adulte (ciprofloxacine, lévofloxacine, moxifloxacine, norfloxacine, ofloxacine, péfloxacine)
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2015-MAP-fluoroquinolones-SPILF.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/diaporamas/recos/SPILF-groupe_reco-SPILF-FQ-2015.pptx
Les fluoroquinolones constituent une famille d’antibiotiques dont l’efficacité n’est plus à démontrer. Cependant, il était nécessaire de considérer leur effet collatéral sur le microbiote intestinal et sur l’évolution des résistances, de même que leur rapport risque/bénéfice en termes de toxicité, pour préserver leur usage dans les indications où elles paraissent essentielles. C’est le but de ce travail collégial, qui a révisé un certain nombre de recommandations françaises pour distinguer sans ambiguïté les situations cliniques ne relevant pas de la prescription de quinolones (infections cutanées et des parties molles, endocardites infectieuses), de celles pour lesquelles leur utilisation demeure recommandée, en première ou en seconde intention...
2015
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation de bon usage du médicament
infections ostéoarticulaires
ciprofloxacine
lévofloxacine
norfloxacine
antibactériens
péfloxacine
ofloxacine
pied diabétique
infection de pied diabétique
pyélonéphrite
infections urinaires
fièvre Q
légionellose
maladie du charbon
maladie du charbon
peste
peste
tularémie
tularémie
gonorrhée
infections communautaires
pneumopathie bactérienne
Pneumonie nosocomiale
Pneumonie communautaire
infection croisée
sinusite maxillaire
méningite bactérienne
antibioprophylaxie
fluoroquinolones
fluoroquinolones
résistance bactérienne aux médicaments
flore intestinale
diarrhée aiguë présumée d'origine bactérienne
diarrhée
fièvre typhoïde
Infection d'ascite
infections intra-abdominales
infections à mycobacterium
infections de l'appareil reproducteur
enfant
adulte
sujet âgé
antibiothérapie
composés aza
quinoléines
Moxifloxacine

---
N1-VALIDE
Infections urinaires communautaires de l’adulte
Actualisation: place du triméthoprime et de la témocilline
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/infections-urinaires-spilf-trimethoprime-temocilline-2015.pdf
L’objectif de ce travail est de proposer, à partir de données réactualisées, une prise en charge optimisée des patients ayant une IU communautaire, dans le contexte de modification de l’épidémiologie de la résistance aux antibiotiques. Outre l’efficacité et la tolérance, les critères de choix des antibiotiques incluent l’effet collatéral sur le microbiote intestinal (réservoir des bactéries résistantes), en conformité avec le rapport de l’ANSM sur la caractérisation des antibiotiques considérés comme critiques...Les candiduries, les urétrites, les infections de vessie neurologique, les cystites récidivantes à risque de complication, les prostatites chroniques et les IU liées aux soins sont exclues du champ de ces recommandations.
2015
false
false
false
Infectiologie.com
France
recommandation pour la pratique clinique
infections bactériennes
escherichia coli
résistance bactérienne aux médicaments
sujet âgé
cystite
antibactériens
pyélonéphrite
algorithme
infections urinaires
anti-infectieux urinaires
triméthoprime
adulte
J01EA01 - triméthoprime
infections à escherichia coli
grossesse
témocilline
J01CA17 - témocilline
NEGABAN
résultat thérapeutique
entérobactérie productrice de bêta-lactamase à spectre étendu
infections à enterobacteriaceae
antibiothérapie
pénicillines

---
N1-VALIDE
Infections urinaires au cours de la grossesse : colonisation urinaire gravidique, cystite gravidique, pyélonéphrite aiguë gravidique
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/infections-urinaires-grossesse-spilf-2015.pdf
L’infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences néfastes pour la mère et pour le fœtus. Elle peut se manifester sous trois formes: colonisation urinaire gravidique (aussi appelée bactériurie asymptomatique), cystite aiguë gravidique et pyélonéphrite aiguë (PN A) gravidique. Chez la femme enceinte, toute IU est par définition à risque de complication
2015
true
false
true
Infectiologie.com
France
français
recommandation pour la pratique clinique
grossesse
Complications infectieuses de la grossesse
bactériurie asymptomatique
bactériurie
cystite
Maladie aigüe
pyélonéphrite
bactériurie
bactériurie
antibactériens
cystite
pyélonéphrite
pyélonéphrite
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l’adulte
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2015-RPC-infections_urinaires_associees_aux_soins.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/diaporamas/recos/SPILF-groupe_reco-IU-associees_aux_soins-2015.pptx
Comment définir et diagnostiquer les IUAS ?; Qui faut-il traiter par antibiotiques?; Comment traiter les infections urinaires associés aux soins?; Comment prévenir les infections sur matériel de drainage urinaire?
2015
false
false
true
false
Infectiologie.com
France
infections urinaires
adulte
infection croisée
recommandation pour la pratique clinique
infections urinaires
signes et symptômes
sujet âgé
infections urinaires
bactériurie
leucocytes
leucocyturie
urine
cathétérisme urinaire
cathéters urinaires
infections urinaires
antibactériens
candidurie
candida
candidose
antibiothérapie

---
N1-SUPERVISEE
tableau de synthèse des interactions entre traitement antirétroviral et anti-VHC
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2015-mai-interaction-ARV-VHC.docx
2015
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
tableau
interactions médicamenteuses
hépatite C
antiviraux
infections à VIH
co-infection
antirétroviraux

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge des infections intra-abdominales
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/diaporamas/recos/SPILF-groupe_reco-RFE-IIA-2014.ppt
2014
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
infections intra-abdominales
maladie infectieuse
gestion des soins aux patients
cavité abdominale, sai
infecté

---
N1-VALIDE
Recommandations nationales sur la prise en charge du chikungunya (formes aiguës, formes persistantes)
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-Chikungunya-recommandations.pdf
http://www.sofmer.com/download/sofmer/2014-Chikungunya-recos.pdf
La relative indigence de la littérature scientifique sur les prises en charge pratiques a conduit la Direction Générale de la Santé à solliciter le 18/07/2014 la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) pour élaborer des recommandations nationales de prise en charge qui ont pour objectifs de guider les praticiens dans le diagnostic, l’évaluation et la prise en charge des personnes souffrant de CHIK au cours de ses trois stades successifs : aigu, post-aigu , chronique. Ces recommandations ont été réalisées en quatre mois sous l'égide de la SPILF, en partenariat avec les sociétés savantes de rhumatologie (SFR), médecine physique et rééducation (SOFMER), médecine générale (CNGE) et le centre national de référence pour les arboviroses pour l’Institut de Veille Sanitaire (InVS)
2014
true
false
false
Infectiologie.com
SOFMER - Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation
France
français
virus du chikungunya
Fièvre chikungunya
recommandation pour la pratique clinique
signes et symptômes
enfant
grossesse
Fièvre chikungunya
Fièvre chikungunya
algorithme

---
N1-VALIDE
Recommandation Professionnelle Multidisciplinaire Opérationnelle - Indications et Modalités de gestion-réalisation des examens biologiques d’un patient atteint d'infection avérée à virus Ebola rapatrié en France
https://sf2h.net/publications/indications-modalites-de-gestion-realisation-examens-biologiques-dun-patient-atteint-dinfection-averee-a-virus-ebola-france
http://www.sfmu.org/upload/30_vieprofessionnelle/4_outils_pro/7_plan/ebola/rpmo_ebola_coreb_141101.pdf
Dans le contexte d’un travail de préparation initié par la DGS pour la préparation à la prise en charge d’un patient suspect ou atteint de MVE en France, il est apparu des incertitudes concernant les indications et modalités de réalisation de la biologie au cas où un patient était rapatrié pour une prise en charge en France (plan EVASAN). Un groupe de travail Bio Ebola a été chargé par le DUS de produire une recommandation professionnelle multidisciplinaire opérationnelle (RPMO) répondant à ces incertitudes, s’appuyant sur l'avis du Haut Conseil de la Santé Publique du 10 avril 2014, la procédure SPILF-COREB et la réunion conduite par le DUS le 23 avril 2014. En priorité, le champ en a été délimité au cas d’un patient rapatrié atteint d’Infection avérée à virus Ebola. L’objectif d’une RPMO était de concilier éléments théoriques et éléments de réalité provenant du terrain. La RPMO a été rendue le 25 juillet au Département des Urgences Sanitaires et a entraîné une modification d’arrêté publié au Journal Officiel , le 6 août 2014
2014
true
true
false
false
Infectiologie.com
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
français
fièvre hémorragique à virus ebola
recommandation pour la pratique clinique
Tests de chimie clinique
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
paludisme
Approche multidisciplinaire

---
N1-VALIDE
Prise en charge des infections urinaires de l’enfant
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-infections-urinaires-pediatrie.pdf
http://www.sfpediatrie.com/sites/default/files/recommandations/2014-infections-urinaires-pediatrie.pdf
L’objectif de ce travail est de proposer, à partir de données réactualisées, une prise en charge optimisée des patients ayant une IU communautaire, dans le contexte de modification de l’épidémiologie de la résistance aux antibiotiques. Outre l’efficacité et la tolérance, les critères de choix des antibiotiques incluent l’effet collatéral sur le microbiote intestinal (réservoir des bactéries résistantes), en conformité avec le rapport de l’ANSM sur la caractérisation des antibiotiques considérés comme critiques
2014
true
false
true
Infectiologie.com
France
français
infections urinaires
enfant
recommandation pour la pratique clinique
nourrisson
infections urinaires
Examen des urines
pyélonéphrite
infections urinaires
antibactériens
anti-infectieux urinaires
antibiothérapie

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections urinaires - Traitement BLSE
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-infections_urinaires-Traitement-BLSE.pdf
2014
false
false
false
Infectiologie.com
recommandation professionnelle
infections urinaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections urinaires - Monotherapie aminosides
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-infections_urinaires-Monotherapie-aminosides.pdf
2014
false
false
false
Infectiologie.com
recommandation professionnelle
infections urinaires
aminosides

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections urinaires - FDR_FQ-R
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-infections_urinaires-FDR_Resistance_quinolones.pdf
2014
false
false
false
Infectiologie.com
recommandation professionnelle
infections urinaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections urinaires - FDR BLSE
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-infections_urinaires-FDR-BLSE.pdf
2014
false
false
false
Infectiologie.com
recommandation professionnelle
infections urinaires

---
N1-VALIDE
Prothèse de hanche ou de genou : diagnostic et prise en charge de l'infection dans le mois suivant l'implantation
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1228574/fr/prothese-de-hanche-ou-de-genou-diagnostic-et-prise-en-charge-de-l-infection-dans-le-mois-suivant-limplantation
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1732562/fr/argumentaire-scientifique-prothese-infectee
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2014-04/rbp_reco2clics_protheses_infectees.pdf
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2014-03/rbp_synthese_prothese_infectee.pdf
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2014-03/rbp_recommandations_protheses_infectees_vd.pdf
www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/spilf-groupe-reco-spilf-infection-precoce-pth-g-has.pptx
Indication du niveau de preuve, L'objectif de ce travail est d'améliorer la qualité de la prise en charge des patients adultes avec infection sur prothèse de hanche ou de genou dans le mois suivant l'implantation. Cette recommandation vise à répondre aux questions suivantes : repérage et diagnostic de l'infection sur prothèse dans le mois suivant l'implantation ; modalités de prise en charge thérapeutique des patients.
2014
false
true
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Infectiologie.com
France
173. Prescription et surveillance des anti-infectieux chez l'adulte et l'enfant (voir item 326)
français
recommandation pour la pratique clinique
prothèse de hanche
prothèse de genou
arthroplastie prothétique de genou
arthroplastie prothétique de hanche
infections dues aux prothèses
facteurs de risque
infections dues aux prothèses
infections dues aux prothèses
infections dues aux prothèses
infection croisée
infections dues aux prothèses
antibactériens
antibiothérapie
événements indésirables associés aux soins

---
N3-AUTOINDEXEE
Candidose invasive adulte: procédures diagnostiques - diaporama groupe recos SPILF
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/diaporamas/recos/SPILF-groupe_reco-ESCMID-Diagnostic.pptx
2014
Infectiologie.com
recommandation professionnelle
candidose invasive
Procédures

---
N1-VALIDE
Traitement antibiotique de la légionellose chez l’adulte - Actualisation
Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir de l’actualisation de la mise au point AFSSAPS du 03 Juin 2011 actualisé en Juillet 2012
www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/diaporamas/recos/SPILF-groupe_reco-legionellose-afssaps-2012.pptx
Plan; Stratégie du choix thérapeutique; Posologies et mode d’administration des antibiotiques en cas de légionellose confirmée; Stratégie thérapeutique; Rappels; Arguments thérapeutiques; Macrolides; Fluoroquinolones; Rifampicine; Prophylaxie;
2013
false
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
légionellose
recommandation professionnelle
adulte
macrolides
fluoroquinolones
rifampicine
antibioprophylaxie
légionellose
légionellose
légionellose

---
N1-VALIDE
SPILF
Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française
http://www.infectiologie.com/fr/spilf-presentation.html
objectifs, actions, comptes-rendus de conférences de consensus, actualités
false
false
N
false
Strasbourg
France
Bas-Rhin
français
société savante
infection
infections bactériennes
mycoses
maladies parasitaires
maladies virales

---
N1-VALIDE
Recommandations de prise en charge des infections aigües en EHPAD
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/ATB/ehpad/2012-ATB-EHPAD-ARSidf.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/ATB/ehpad/2012-ATB-EHPAD-ARSidf-Prelevement.pdf
Ces recommandations sont destinées à aider à la prise en charge des principales infections en situation d'urgence. Elles ont été établies à partir des recommandations les plus récentes.
2012
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
recommandation pour la pratique clinique
antibiothérapie
établissements de soins de long séjour
infections bactériennes
antibactériens

---
N1-VALIDE
Référentiel métier - Compétences de l'infectiologue
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/positions/Referentiel-metier_infectiologie-2011.pdf
L'infectiologie est une discipline médicale clinique, spécialisée dans la prise en charge des maladies infectieuses et tropicales dans leurs dimensions individuelles et collectives (...) L'infectiologue est un médecin clinicien assurant la prise en charge des patients atteints d'infections bactériennes, virales, fongiques ou parasitaires, notamment les plus complexes et difficiles à traiter, et les maladies infectieuses émergentes.
2011
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
information scientifique et technique
infectiologie

---
N1-VALIDE
Traitement antibiotique de la légionellose chez l'adulte - Mise au point
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2011-afssaps-MAP-legionellose.pdf
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/f55f354f730ce84d78cf81868bccb59b.pdf
L'Afssaps actualise une mise au point publiée en 2002 sur la stratégie de prise en charge de la légionellose, compte tenu du contexte d'émergence d'antibio-résistance conduisant à une politique de restriction des quinolones. Il est rappelé que les bêtalactamines sont inefficaces. Les macrolides, notamment l'azithromycine, sont recommandés pour les formes non graves.
2011
false
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
Infectiologie.com
France
français
antibiothérapie
recommandation pour la pratique clinique
légionellose
adulte
antibactériens

---
N1-VALIDE
Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l'adulte et de l'enfant
Principaux messages - Recommandations - Argumentaire - Diapo version longue
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2011-infections-respir-hautes-argumentaire.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2011-infections-respir-hautes-princ-messages.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2011-infections-respir-hautes-recommandations.pdf
www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/diaporamas/recos/SPILF-groupe_reco-Inf-respi-hautes.pptx
Les principaux messages de ces recommandations sont la nécessaire réduction des indications de l'antibiothérapie dans les infections respiratoires hautes (recommandation en faveur d'une réduction de la consommation) et, lorsqu'une prescription est justifiée, une orientation vers d'amoxicilline ou d'amoxicilline acide clavulanique, qui sont des molécules anciennes et génériquées.
2011
true
false
false
false
Infectiologie.com
Paris
France
français
otite moyenne aiguë
recommandation pour la pratique clinique
antibiothérapie
antibactériens
rhinopharyngite
otite moyenne
sinusite maxillaire
résistance bactérienne aux médicaments
rhinopharyngite
facteurs de risque
otite moyenne
otite moyenne suppurée
Otite moyenne aiguë congestive
otite moyenne
Vaccin antipneumococcique conjugué heptavalent
Paracentèse du tympan
vaccin contre Haemophilus influenzae de type B
otite moyenne suppurée
sinusite
sinusite
pharyngite
pharyngite
sinusite
amoxicilline
nourrisson
enfant
adolescent
adulte
antibactériens
infections de l'appareil respiratoire
rhinopharyngite
otite moyenne
sinusite
Maladie aigüe
pharyngite

---
N1-VALIDE
Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire
Messages clés - Recommandations - Argumentaire
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/9d56ce8171a4a370b3db47e702eab17f.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2011-afssaps-Reco-buccodentaire-messages-cle.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2011-afssaps-Reco-buccodentaire-argumentaire.pdf
L'Afssaps actualise les recommandations de bonne pratique concernant la « Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire» publiées en 2001, à la lumière des nouvelles publications et des nouvelles données concernant l'antibiorésistance en France...
2011
false
false
true
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
Infectiologie.com
France
français
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament
antibiothérapie
événements indésirables associés aux soins
santé buccodentaire
hygiène buccodentaire
stomatologie
parodontie
extraction dentaire
implantation dentaire
antibactériens
endocardite bactérienne
foyer infectieux dentaire
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
antibioprophylaxie
risque
sujet immunodéprimé
prophylaxie dentaire
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
contrôle de l'infection dentaire

---
N1-VALIDE
Antibiothérapie par voie générale dans les infections respiratoires basses de l'adulte - Mise au point (09/06/2010)
Pneumonie aiguë communautaire - Exacerbations de Bronchopneumopathie Chronique Obstructive
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2010-infVRB-spilf-afssaps.pdf
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/b33b6936699f3fefdd075316c40a0734.pdf
Cette Mise au Point a pour but de résumer la prise en charge des pneumonies communautaires et des exacerbations de bronchopneumopathies chroniques obstructives chez l'adulte. Elle constitue une harmonisation synthétique des recommandations préalables de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Recommandations de Bonne Pratique : Prise en charge des Infections respiratoires basses) et de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (Conférence de consensus : Prise en charge des infections des voies respiratoires basses de l'adulte non immunodéprimé, et Prise en charge de la grippe en situation non pandémique) dans ce domaine...
2010
false
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
Infectiologie.com
France
français
exacerbation de la bronchite chronique obstructive
antibiothérapie
Exacerbation d'une bronchopneumopathie chronique obstructive
sujet âgé
antibactériens
grippe humaine
administration par voie orale
injections
hospitalisation
Maladie aigüe
pneumopathie infectieuse
antibactériens
infections communautaires
streptococcus pneumoniae
broncho-pneumopathie chronique obstructive
adulte
staphylococcus aureus
haemophilus influenzae
streptococcus
pneumopathie infectieuse
facteurs de risque
Indice de gravité de la maladie
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament
algorithme

---
N1-VALIDE
Recommandations thérapeutiques pour la prise en charge des patients exposés à bacillus anthracis dans des circonstances naturelles
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/CHARBON-recommandations.pdf
Hors bioterrorisme, le charbon humain est une infection qui s'acquiert après exposition à un animal malade ou à un produit d'origine animale contaminé (laine, cuirs,). La bactérie sporulante Bacillus anthracis est considérée comme l'une des armes biologiques possibles les plus dangereuses. Depuis 2001, le risque d'inhalation après une éventuelle dissémination intentionnelle a fait l'objet de nombreuses recommandations à la fois pour le traitement préemptif immédiatement après exposition et après apparition des symptômes]. En revanche, dans le contexte d'une exposition d'origine naturelle au bacille du charbon (animaux d'élevage principalement), la prise en charge des sujets potentiellement exposés n'a jamais fait l'objet de recommandations thérapeutiques et la littérature est très pauvre sur le sujet
2010
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
bacillus anthracis
maladie du charbon
signes et symptômes
maladie du charbon
maladie du charbon
prise en charge de la maladie
exposition environnementale
maladie du charbon
recommandation pour la pratique clinique
algorithme

---
N1-VALIDE
Recommandations sur la prise en charge et la prévention des infections cutanées liées aux souches de staphylococcus aureus résistants à la méticilline communautaires (SARM Co)
http://www.hcsp.fr/docspdf/avisrapports/hcspr20091020_previnfcutsarm.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/hcspr20091020_previnfcutsarm.pdf
Préambule; Recommandations; Épidémiologie; Définitions cliniques; Traitement des infections; Décontamination du portage de staphylococcus aureus; Conduite à tenir lors du signalement de cas groupés; Mesures d'hygiène; Figurines et Annexes; Références
2009
false
true
false
false
Infectiologie.com
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
Infection communautaire à Staphylococcus aureus résistant à la méticilline
prise en charge de la maladie
infections de la peau
infections de la peau
infection Staphylococcus aureus producteur de leucocidine de Panton-Valentine
Hygiène corporelle
santé environnementale
information sur le médicament
staphylococcus aureus résistant à la méticilline
infections de la peau

---
N1-VALIDE
Prise en charge du VIH en médecine de ville (Consensus formalisé)
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/VIH_ville-court-2009.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/VIH_ville-long.pdf
2009
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
médecine générale
gestion des soins aux patients
médecins généralistes
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Infections ostéo-articulaires sur matériel (prothèse, implant, ostéosynthèse).
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/inf-osseuse-court.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/inf-osseuse-long.pdf
Indication du niveau de preuve,
2009
true
O
Infectiologie.com
Paris
France
français
antibiothérapie
événements indésirables associés aux soins
infections osseuses
arthrite infectieuse
infections dues aux prothèses
prothèses et implants
ostéosynthèse interne
infection de plaie opératoire
diagnostic
adulte
traitement médicamenteux
antibactériens
enfant
infection croisée
Prévention des infections
prestations d'assurance
recommandation professionnelle

---
N1-VALIDE
Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l'exclusion du nouveau-né)
texte court
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2008-Meningites-court.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/meningite-08/2008-CCMENINGITE_DIAPORAMA_court.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/meningite-08/2008-CCMENINGITE_DIAPORAMA_long.pdf
http://www.sfmu.org/upload/consensus/2008-Meningites-court.pdf
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2015/12/2008_11_19_conference_de_consensus_commune_les_meningites_bacteriennes_communautaires.pdf
2008
true
true
false
false
Infectiologie.com
Paris
France
français
antibiothérapie
méningite bactérienne
nourrisson
enfant
adulte
méningite bactérienne
méningite bactérienne
antibactériens
méningite bactérienne
adolescent
méningite bactérienne
infections communautaires
gestion des soins aux patients
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées
Actualisation - Octobre 2008
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2008-uretrites-afssaps.pdf
www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/diaporamas/recos/SPILF-groupe_reco-Uretrites-afssaps-2011.pptx
Au cours des infections sexuellement transmissibles, notamment des urétrites et cervicites non compliquées, les deux agents infectieux le plus souvent isolés en France sont Neisseria gonorrhoeae (gonocoque) et Chlamydia trachomatis, seuls ou associés entre eux dans de nombreux cas. En raison de l’augmentation de la résistance du gonocoque aux fluoroquinolones (9,7 % en 2001/2003 et 31 % en 2004/2005), une mise au point de l’Afssaps (2005) avait abouti à l’établissement d’une nouvelle stratégie de traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées. Ainsi, la ciprofloxacine qui avait été largement utilisée en traitement probabiliste des urétrites n’était plus recommandée en première intention. Les céphalosporines de 3e génération (ceftriaxone ou céfixime) sont actuellement proposées dans le traitement probabiliste des urétrites. [...] Aussi, une actualisation de la stratégie de prise en charge thérapeutique des urétrites et cervicites non compliquées s’impose.
2008
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
ANSES
France
français
recommandation professionnelle
urétrite
cervicite
Cervicite non compliquée
urétrite non compliquée
cervicite
urétrite
traitement probabiliste
cervicite
urétrite
chlamydia trachomatis
neisseria gonorrhoeae

---
N1-VALIDE
Spondylodiscites infectieuses primitives, et secondaires à un geste intra-discal, sans mise en place de matériel
Texte court
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2007-Spondylodiscites-Court.pdf
quelle est l'incidence des spondylodiscites en France ? Quels sont les agents infectieux des spondylodiscites et leur répartition ? Dans quelles circonstances doit-on évoquer une spondylodiscite infectieuse ? Quelle est la place de l'imagerie pour le diagnostic ? Diagnostic microbiologique et anatomopathologique - Thérapeutique - Quelles sont les modalités de suivi ? ; 45 pages
2007
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
antibiothérapie
adulte
enfant
discite
France
discite
incidence
discite
discite
signes et symptômes
discite
discite
Imagerie diagnostique
discite
ponction-biopsie à l'aiguille
discite
antibactériens
antifongiques
discite
discite
continuité des soins
recommandation pour la pratique clinique
algorithme
discite

---
N1-VALIDE
Prise en charge des infections des voies respiratoires basses de l'adulte immunocompétent
XVe Conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse - Texte long
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/inf_respir_long2006.pdf
Comment faire le diagnostic d'une infection des voies respiratoires basses? Quels sont les moyens diagnostiques, cliniques et paracliniques permettant de distinguer l'infection bronchique de l'infection pulmonaire? Évaluation et utilisation; Comment évaluer, orienter et suivre un patient ayant une pneumonie aiguë communautaire (PAC)? Une exacerbation de broncho-pneumopathie chronique obstructive? Évaluation des facteurs de risque d’évolution compliquée et/ou de mortalité, des signes de gravité. Choix du lieu de la prise en charge et organisation du suivi; Comment choisir le traitement antibiotique d’une pneumonie aiguë communautaire (PAC)? Quels sont les critères épidémiologiques, microbiologiques, pharmacologiques (PK-PD), expérimentaux et cliniques permettant d’optimiser les choix, les modalités d’administration, les durées de traitement?; Quelles sont les indications et quels sont les choix pour l’antibiothérapie d’une exacerbation de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)?
2006
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
adulte
antibactériens
bronchite
broncho-pneumopathie chronique obstructive
broncho-pneumopathie chronique obstructive
broncho-pneumopathie chronique obstructive
continuité des soins
infections communautaires
Maladie aigüe
pneumopathie infectieuse
pneumopathie infectieuse
pneumopathie infectieuse
signes et symptômes
sujet âgé
antibiothérapie
pneumopathie infectieuse
recommandation par consensus
tableau

---
N1-VALIDE
Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2006-Lyme_court.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2006-lyme-long.pdf
éléments cliniques et épidémiologiques du diagnostic, place des méthodes biologiques dans le diagnostic, traitement et suivi nécessaire, mesures préventives ; 17 pages
2006
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
maladie de Lyme
maladie de Lyme
signes et symptômes
érythème chronique migrateur
techniques et procédures diagnostiques
maladie de Lyme
antibactériens
maladie de Lyme
morsures et piqûres d'insectes
tiques
neuroborréliose de lyme
recommandation par consensus
tableau

---
N1-VALIDE
Prise en charge du pied diabétique infecté
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/pieddiabetique2006-long.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/pieddiabetique2006-court.pdf
Définition du pied diabétique infecté Comment documenter l'infection du pied diabétique ? En dehors des facteurs microbiologiques, quels sont les facteurs aggravants à rechercher ? Quelles sont les modalités de prise en charge ? Quelles sont les particularités de l'ostéite du pied chez le diabétique ? Quelles sont les modalités de la prévention ?
2006
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
antibiothérapie
pied diabétique
infections bactériennes
bactéries
pied diabétique
pied diabétique
antibactériens
pied diabétique
ostéite
ostéite
ostéite
imagerie par résonance magnétique
ostéite
infection de plaie
pied diabétique
gestion des soins aux patients
recommandation pour la pratique clinique
algorithme
ostéite

---
N1-VALIDE
Prise en charge des infections des voies respiratoires basses de l'adulte immunocompétent
XVe Conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse - Texte court
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/Inf_respir_court-2006.pdf
http://www.srlf.org/referentiels/infectiologie/prise-en-charge-des-infections-des-voies-respiratoires-basses-de-ladulte-immunocompetent/
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2015/12/20060315_SPILF_conference_de_consensus_commune_prise_en_charge_des_infections_des_voies_respiratoires_basses_de_l_adulte_immunocompetent.pdf
Indication du niveau de preuve, comment faire le diagnostic d'une infection des voies respiratoires basses, évaluation initiale et orientation des patients (pneumonies aiguës communautaires, exacerbations de BPCO), comment choisir le traitement antibiotique d'une pneumonie aiguë communautaire, quelles sont les indications et quels sont les chox pour l'antibiothérapie d'une exacerbation de bronchopneumopathie chronique obstructive ; 10 pages
2006
true
false
true
false
Infectiologie.com
Paris
France
français
antibiothérapie
pneumopathie infectieuse
adulte
infections communautaires
bronchite
pneumopathie infectieuse
Maladie aigüe
continuité des soins
broncho-pneumopathie chronique obstructive
broncho-pneumopathie chronique obstructive
signes et symptômes
pneumopathie infectieuse
antibactériens
broncho-pneumopathie chronique obstructive
sujet âgé
pneumopathie infectieuse
recommandation par consensus
tableau

---
N1-VALIDE
Prise en charge de la grippe en dehors d'une situation de pandémie 2005
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/grippe-court-2005.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/grippe-long-2005.pdf
Indication du niveau de preuve, quel est l'impact médicale et socio-économique de la grippe ? Comment reconnaître la grippe ? Quels sont les outils du diagnostic virologique ? Quand y recourir ? Comment ? Chez qui ? Dans quel contexte ? Prise en charge curative de la grippe, critères d'hospitalisation, prévention vaccinale, prévention non vaccinale, recommandations de la prise en charge d'une épidémie de grippe en collectivité, vacciner ou traiter la grippe dans la population, adulte, apport des analyses médico-économiques ; 8 pages
2005
true
O
Infectiologie.com
Paris
France
français
grippe humaine
grippe humaine
grippe humaine
signes et symptômes
grippe humaine
hospitalisation
grippe humaine
vaccination
vaccins antigrippaux
adulte
enfant
grippe humaine
grippe humaine
sujet âgé
France
grossesse
sujet immunodéprimé
grippe humaine
Manipulation d'échantillons
antiviraux
grippe humaine
Contrôle des maladies transmissibles
infection croisée
gestion des soins aux patients
tableau
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Première conférence européenne de consensus sur le traitement de l'hépatite chronique B et C chez des patients Co-infectés par le VIH, et le VHC ou le VHB
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/hepatites-vih-05.pdf
Indication du niveau de preuve, introduction, recommandations générales, consommation d'alcool, toxicomanie, transmission sexuelle, vaccination, dépistage des complications, co-infection VIH/VHC, diagnostic, conseils aux patients, traitement, co-infection VIH/VHB, dépistage et diagnostic, évaluation de la maladie hépatique et tests virologiques, infection à VHB occulte, traitement, interruption du traitement, recommandations en vue de recherches futures ; 12 pages
2005
true
O
Infectiologie.com
Paris
France
français
infections à VIH
hépatite C
infections à VIH
hépatite B
alcoolisme
toxicomanie intraveineuse
hépatite B
hépatite C
agents antiVIH
transaminases
trouble dépressif
sélection de patients
hépatite C
Dépistage de masse
hépatite C chronique
cirrhose du foie
hépatite B
médecine factuelle
hepacivirus
virus de l'hépatite B
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
co-infection
recommandation par consensus
algorithme

---
N1-VALIDE
Antibiothérapie par voie générale en pratique courante au cours des infections respiratoires basses de l'adulte et de l'enfant
Recommandations
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2005-infVRB-recos-afssaps.pdf
Infections respiratoires basses de l'enfant sans facteur de risque; Pneumonie communautaire de l'adulte; Bronchite aiguë de l'adulte sain; Exacerbations de bronchite clinique obstructive (BPCO); Annexes
2005
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
infection des voies respiratoires inférieures
infections de l'appareil respiratoire
antibiothérapie
antibactériens
adulte
enfant
administration par voie orale
pneumonie communautaire
pneumopathie infectieuse
infections communautaires
bronchite
broncho-pneumopathie chronique obstructive

---
N1-VALIDE
Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires basses de l'adulte et de l'enfant
Argumentaire
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2005-infVRB-argu-afssaps.pdf
Méthode générale; Infections respiratoires basses de l'enfant: généralités; Bronchiolites aiguës virales; Bronchites aiguës de l'enfant; Pneumonies communautaires (acquises hors du milieu hospitalier) de l'enfant; Infections respiratoires basses de l'adulte: généralités; Pneumonie communautaire de l'adulte; Bronchite aiguë de l'adulte; Exacerbations de bronchite chronique obstructive; Annexes; Bibliographie
2005
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
antibiothérapie
administration par voie générale
pneumonie communautaire
administration par voie orale
antibactériens
bronchiolite virale
bronchite
broncho-pneumopathie chronique obstructive
adulte
enfant
infections communautaires
infections de l'appareil respiratoire
pneumopathie infectieuse
infection des voies respiratoires inférieures
bronchiolite virale aiguë
recommandation professionnelle

---
N1-VALIDE
Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires
Principaux messages des recommandations de bonne pratique
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2005-infVRB-messages-afssaps.pdf
Les infections des voies respiratoires les plus fréquentes (rhinopharyngite, angine non-streptococcique, bronchite aiguë, bronchiolite) sont généralement d’origine virale et ne justifient donc pas d’antibiothérapie. La France, qui consomme jusqu’à 5 fois plus d’antibiotiques que certains pays d’Europe de l’Ouest, est un des pays du monde le plus touché par la résistance bactérienne. La rareté des échecs apparents de l’antibiothérapie conforte à tort les malades, leur famille et les médecins dans l’idée que l’antibiotique « marche » et est indispensable. En 2005, l’Afssaps a actualisé ses recommandations à la lumière des nouvelles données sur les résistances bactériennes.
2005
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
infections de l'appareil respiratoire
antibiothérapie
administration par voie générale
administration par voie orale
antibactériens
rhinopharyngite
pharyngite
otite moyenne
sinusite maxillaire
bronchiolite
bronchite
broncho-pneumopathie chronique obstructive
pneumonie communautaire
infections communautaires
pneumopathie infectieuse

---
N1-VALIDE
Prescription des antibiotiques par voie locale dans les infections cutanées bactériennes primitives et secondaires
Recommandations - Argumentaire
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2005-atb-locale-dermato-recos-afssaps.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2005-atb-locale-dermato-argu-afssaps.pdf
Ce document sur la prise en charge des infections cutanées par les antibiotiques locaux, ne concerne que les infections bactériennes superficielles primitives et secondaires. Les brûlures, l’acné et la rosacée sont exclues du champ de ces recommandations. Il est rappelé que pour traiter des infections cutanées, il n’est recommandé d’utiliser, y compris en préparation magistrale, ni la néomycine, ni la framycétine, ni des associations d’antibiotiques. L’intérêt de l’utilisation des antiseptiques dans le traitement des infections cutanées superficielles primitives ou secondaires est une question souvent évoquée. Leur efficacité clinique n’a jamais été réellement évaluée comparativement à l’antibiothérapie locale, en adjonction à celle-ci, en adjonction à l’antibiothérapie par voie générale, ni même par comparaison au lavage seul. Par contre, les effets indésirables des antiseptiques sont connus et doivent être mis en balance avec le manque d'évaluation de leur efficacité: les effets locaux à type de dermite irritative ou allergique sont toujours possibles et des effets généraux liés à un passage systémique ont été décrits pour beaucoup d'antiseptiques. Ainsi, l’utilité réelle des antiseptiques dans le traitement des infections cutanées superficielles demeure largement inconnue.
2004
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
antibactériens
administration par voie topique
dermatoses bactériennes
antibactériens
dermatologie
acide fusidique
mupirocine
néomycine
polymyxine B
sulfadiazine d'argent
tétracyclines
recommandation professionnelle
impétigo
dermatoses bactériennes
dermatoses bactériennes
prise en charge personnalisée du patient
furonculose
folliculite
folliculite
folliculite
furonculose
furonculose
infections à corynebacterium
infections cutanées à staphylocoques
antibiothérapie
varicelle
herpès
zona
Plaie cutanée
escarre
ulcère de la jambe
pied diabétique

---
N1-VALIDE
Antibiothérapie locale en ORL
Recommandations - Argumentaire
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2004-atb-locale-ORL-recos-afssaps.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2004-atb-locale-ORL-argu-afssaps.pdf
Introduction; Otite externe; Otite moyenne aiguë (OMA) et otite séromuqueuse (OSM); Otorrhée sur otite chronique à tympan ouvert; Otorrhée sur aérateurs trans-tympaniques; Perforation tympanique traumatique; Rhinite et rhinopharyngites aiguës et chroniques; Rhino-sinusite infectieuse bactérienne aiguë; Angine
2004
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
antibiothérapie
antibactériens
recommandation professionnelle
maladies oto-rhino-laryngologiques
otite externe
otite moyenne
otite moyenne sécrétoire
otorrhée (maladie)
ventilation de l'oreille moyenne
perforation traumatique de la membrane tympanique (maladie)
perforation tympanique
rhinite
rhinopharyngite
Rhinosinusite
pharyngite
signes et symptômes
instillation de médicaments
pulvérisations nasales
gouttes nasales
gouttes auriculaires
solution auriculaire
suspension auriculaire
voie endo-sinusienne
aérosols

---
N1-VALIDE
Légionellose
définition, diagnostic et traitement
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/legionelle-SPILF-aout2004.pdf
définition, épidémiologie, particularités de la bactérie en cause, modes de contamination, facteurs de risque, diagnostic, antibiotiques utilisables ou actifs, modalité du traitement probabiliste, mesures de prévention, textes réglementaires, repères bibliographiques
2004
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
antibiothérapie
légionellose
légionellose
signes et symptômes
legionella pneumophila
légionellose
facteurs de risque
légionellose
antibactériens
infections communautaires
légionellose
France
légionellose
antigènes bactériens
recommandation pour la pratique clinique
guide ressources
tableau

---
N1-VALIDE
Collyres et autres topiques antibiotiques dans les infections oculaires superficielles
Recommandations - Argumentaire
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2004-atb-locale-OPH-recos-afssaps.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2004-atb-locale-OPH-argu-afssaps.pdf
Préambule; Introduction; Les spécificités de l'antibiothérapie oculaire superficielle; Principales présentations topiques ophtalmiques antibiotiques commercialisées; Effets secondaires des antibiotiques; Infections secondaires des antibiotiques; Infections superficielles en ophtalmologie; Bibliographie
2004
false
true
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
solutions ophtalmiques
infections de l'oeil
antibactériens
recommandation professionnelle
antibiothérapie
tolérance aux médicaments
chloramphénicol
hypersensibilité médicamenteuse
vasoconstricteurs
infections de l'oeil
Allaitement naturel
grossesse
conjonctivite bactérienne
conjonctivite bactérienne
kératite bactérienne
Blépharite bactérienne
blépharite
chalazion
orgelet
enfant
adulte
effets secondaires indésirables des médicaments
fluoroquinolones
norfloxacine
ofloxacine
ciprofloxacine
aminosides
acide fusidique
chloramphénicol
tétracyclines
rifamycine
sulfamides
triméthoprime

---
N1-VALIDE
Prise en charge du patient atteint de mucoviscidose - Pneumologie et infectiologie
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_272206
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/Mucovisc_pneumo_infectio_court.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/Mucovisc_pneumo_infectio_long.pdf
indication du niveau de preuve (méthodologie de l'ANAES) ; critères diagnostiques de l'infection bronchopulmonaire à staphylococcus, stratégie de l'antibiothérapie, quelle que soit la voie d'administration, vis-à-vis de staphylococcus aureus, critères diagnostiques de l'infection bronchopulmonaire à pseudomonas aeruginosa, stratégie de l'antibiothérapie, quelle que soit la voie d'administration, vis-à-vis de Pseudomonas aeruginosa, place des autres thérapeutiques à visée respiratoire dans le traitement de la mucoviscidose
2002
false
false
true
HAS - Haute Autorité de Santé
Infectiologie.com
Paris
France
français
résumé ou synthèse en français
recommandation par consensus
antibiothérapie
mucoviscidose
nourrisson
enfant
antibactériens
antibactériens
antibioprophylaxie
pneumopathie à staphylocoques
staphylococcus aureus
infections à pseudomonas
pneumopathie à staphylocoques
infections à pseudomonas
mucoviscidose
bronchodilatateurs
mucoviscidose
infections à staphylocoques
pseudomonas aeruginosa
pseudomonas aeruginosa
staphylococcus aureus
mucoviscidose
mucoviscidose
mucoviscidose
techniques bactériologiques
techniques bactériologiques
médecine factuelle
gestion des soins aux patients

---
N1-VALIDE
Comment améliorer la qualité de l'antibiothérapie dans les établissements de soins ?
14e Conférence de Consensus organisée par la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/atb-02.pdf
problèmes et objectifs, solutions possibles (outils et procédures d' amélioration de la prescription, circulation des informations, formations), outils d' évaluation (structures indispensables, éléments cardinaux d'une bonne politique des antibiotiques, formations)
2002
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
antibiothérapie
antibactériens
antibactériens
résistance bactérienne aux médicaments
hôpitaux
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
communication
études d'évaluation comme sujet
France
hôpitaux
ordonnances médicamenteuses
recommandation par consensus
recommandation pour la politique de santé

---
N1-VALIDE
Infectiologie.com
site de l'infectiologie française
http://www.infectiologie.com/
enseignement, accès aux comptes-rendus des conférences de consensus, informations sur l'infectiologie, présentation de la SPILF et de l'APPIT, rubrique destinée aux membres
2001
false
N
France
français
guide ressources
infections bactériennes
médecine tropicale
infection
mycoses
maladies parasitaires
maladies virales

---
N1-VALIDE
Prise en charge de l'herpès cutanéo-muqueux chez le sujet immunocompétent (manifestations oculaires exclues)
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_272087
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/herpes-2001.pdf
indication du niveau de preuve (méthodologie de l'ANAES) ; définitions, histoire naturelle de l'infection à HSV, particularités cliniques et évolutives de certaines localisations, significations et limites des moyens diagnostiques, modalités des traitements locaux et généraux, médicamenteux ou non, perspectives pour le diagnostic, le traitement ou la prévention à HSV ; 18 pages
2001
false
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Infectiologie.com
Paris
France
français
résumé ou synthèse en français
infections à herpesviridae
infections à herpesviridae
infections à herpesviridae
infections à herpesviridae
infections à herpesviridae
infections à herpesviridae
infections à herpesviridae
grossesse
nouveau-né
herpès génital
herpès labial
médecine factuelle
gestion des soins aux patients
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Le bioterrorisme
éléments de réflexion au 26 septembre 2001
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/BT/bt-26-9-01.PDF
définition générale, moyens de transmission des agents du bioterrorisme, informations générales sur la nécessité de traitement préventif, principaux agents à craindre
2001
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
bioterrorisme
Agents de guerre biologique
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Prise en charge des infections à VZV
11ème conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse du 25 mars 1998 à Lyon
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/vzv98.pdf
http://www.urgences-serveur.fr/article.php3?id_article=324
texte court, identification des personnes à risque d'infections à VZV compliquées et/ou graves, prise en charge de la varicelle (aspects sociaux, traitements symptomatiques et mesures d'isolement), prise en charge du zona, utilisation d'un antiviral, phase aiguë, particularités du zona ophtalmique, traitement des algies zostériennes, prévention des infections à VZV, état actuel et perspectives d'avenir ; autre accès
1998
true
true
false
false
Infectiologie.com
Paris
France
français
recommandation par consensus
varicelle
zona
varicelle
zona
herpèsvirus humain de type 3
zona ophtalmique
gestion des soins aux patients

---
N1-VALIDE
Les méningites purulentes communautaires
9ème conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse du 7 février 1996 à Saint-Etienne
http://www.sfmu.org/upload/consensus/cc_meningites_long.pdf
introduction, antibiothérapie en première intention devant une méningite purulente sans germe à l'examen direct, antibiothérapie de première et deuxième intention devant une méningite à pneumocoque, place de l'imagerie dans les différentes étapes de la prise en charge des méningites purulentes, place des corticoïdes dans le traitement des méningites purulentes, bilan biologique dans les différentes étapes de la prise en charge des méningites purulentes, conclusion ; autre accès
1996
true
true
false
Infectiologie.com
Paris
France
français
corticothérapie
recommandation par consensus
méningite bactérienne
méningite bactérienne
antibactériens
tomodensitométrie
glucocorticoïdes
méningite bactérienne

---
N1-VALIDE
La tuberculose en France : comment arrêter l'épidémie actuelle ?
conférence d'experts sous l'égide de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) et de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/bk.pdf
évolution naturelle de la tuberculose, épidémie actuelle, pour une meilleure prise en charge du malade tuberculeux, comment éviter la diffusion de l'infection et de la maladie, conclusion
1994
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
France
tuberculose
Épidémies de maladies
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Maladies sexuellement transmises (MST) chez la femme, la mère, la mineure
7e conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse du 3 novembre 1993 à Grenoble. Sous l'égide de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF)
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/mst.pdf
diagnostic et traitement médical des salpingites, conduite à tenir devant une MST chez les mineures de moins de 15 ans, conséquences néonatales des MST
1993
true
false
false
false
Infectiologie.com
Paris
France
français
maladies sexuellement transmissibles
santé des femmes
salpingite
salpingite
prise en charge de la maladie
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
infractions sexuelles
infections bactériennes
Infection à neisseria gonorrhoeae
Infection à Treponema pallidum
infection génitale à mycoplasmes
Infection à Chlamydia trachomatis
Infection à VHS (virus Herpès simplex)
infection congénitale à cytomégalovirus
infections à papillomavirus
femmes
mères
mineurs
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Toxoplasmose et infection HIV : état des connaissances et recommandations
conférence d'experts. 6è conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse. Sous l'égide de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF). 14 Mai 1993 à Paris
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/toxo.pdf
médicaments utilisables en prophylaxie primaire (analyse des essais cliniques), intégration de la prophylaxie anti-toxoplasmique dans une stratégie globale de prévention des infections opportunistes au cours de l'infection HIV
1993
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
infections à VIH
toxoplasmose
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
La pneumocystose au cours de l'infection à HIV
1ère conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/pcp.pdf
expectoration induite dans le diagnostic, différents traitements
1990
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
pneumonie à pneumocystis
infections opportunistes liées au SIDA
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Antibiothérapie des infections urinaires
deuxième conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/urine.pdf
2è conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse, sous l'égide de la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF), avec le concours de la Société de Néphrologie et de l'Association Française d'Urologie ; traitements et modalités dans l'infection urinaire basse, dans la bactériurie de la femme enceinte et du sujet âgé, traitements et durée dans le cas d'une pyélonéphrite aiguë et d'une prostatite aiguë
1990
true
N
Infectiologie.com
Paris
France
français
antibactériens
antibiothérapie
infections urinaires
bactériurie
grossesse
sujet âgé
pyélonéphrite
prostatite
infections urinaires
prostatite
pyélonéphrite
antibactériens
recommandation par consensus

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
19/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.