Libellé préféré : traitement médicamenteux;

Définition CISMeF : (C, F3) /drug therapy /drug ther ou /DT s'applique aux maladies pour leur traitement par l'administration de médicaments, de substances chimiques ou d'antibiotiques. Il exclut le régime alimentaire et la radiothérapie pour lesquels les qualificatifs dietotherapie et radiotherapiesont respectivement employés. Il exclut l'immunotherapie pour laquelle le qualificatif therapeutique est employé.;

Synonyme CISMeF : pharmacothérapie; médication; traitement pharmacologique; chimiothérapie; traitement pharmaceutique;

Acronyme CISMeF : DT;

Synonyme MeSH : dt;

Abréviation : DT 66;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

(C, F3) /drug therapy /drug ther ou /DT s'applique aux maladies pour leur traitement par l'administration de médicaments, de substances chimiques ou d'antibiotiques. Il exclut le régime alimentaire et la radiothérapie pour lesquels les qualificatifs dietotherapie et radiotherapiesont respectivement employés. Il exclut l'immunotherapie pour laquelle le qualificatif therapeutique est employé.

N1-SUPERVISEE
Covid-19 : remdésivir (avis révisé le 31 mai 2020)
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=897
Le HCSP a révisé au 31 mai 2020, à partir des nouvelles publications, l’avis du 15 mai sur les modalités de répartition des doses de remdésivir, dans le cadre d’une démarche concertée avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Le HCSP : Confirme la difficulté à répondre aux questions posées en raison du manque de données consolidées et rend donc des recommandations provisoires. Considère que les données disponibles au 31 mai 2020 sont insuffisantes pour estimer un rapport bénéfice/risque du remdésivir en fonction de la sévérité du Covid-19. Souligne que le nombre de patients répondant aux critères larges de formes graves et aux indications de l’Agence européenne du médicament (EMA) de l’utilisation compassionnelle du remdésivir est beaucoup plus élevé que le nombre de doses proposées, rendant difficile toute priorisation de groupes de patients en fonction du rapport bénéfice/risque potentiel. Souligne l’inadéquation entre le nombre de patients hospitalisés en réanimation et le nombre de nouveaux cas hospitalisés au 30 mai 2020, la persistance de la circulation du virus et le nombre de traitements mis à disposition. N’est pas en mesure de proposer un avis éclairé sur des critères plus précis de priorisation pour l’attribution du nombre de traitements mis à disposition par la firme ou dans le cadre de l’extension de l’accès à ce traitement en compassionnel défini par l’EMA... Le HCSP : Confirme la difficulté à répondre aux questions posées en raison du manque de données consolidées et rend donc des recommandations provisoires. Considère que les données disponibles au 31 mai 2020 sont insuffisantes pour estimer un rapport bénéfice/risque du remdésivir en fonction de la sévérité du Covid-19. Souligne que le nombre de patients répondant aux critères larges de formes graves et aux indications de l’Agence européenne du médicament (EMA) de l’utilisation compassionnelle du remdésivir est beaucoup plus élevé que le nombre de doses proposées, rendant difficile toute priorisation de groupes de patients en fonction du rapport bénéfice/risque potentiel. Souligne l’inadéquation entre le nombre de patients hospitalisés en réanimation et le nombre de nouveaux cas hospitalisés au 30 mai 2020, la persistance de la circulation du virus et le nombre de traitements mis à disposition. N’est pas en mesure de proposer un avis éclairé sur des critères plus précis de priorisation pour l’attribution du nombre de traitements mis à disposition par la firme ou dans le cadre de l’extension de l’accès à ce traitement en compassionnel défini par l’EMA.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
traitement médicamenteux de la COVID-19
remdésivir
antiviraux
VEKLURY
recommandation de santé publique
GS-5734
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
alanine
alanine
Ribonucléotides

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : actualisation de la prise en charge
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=899
Depuis l’émergence du SARS-CoV-2, les publications et observations ont permis de renforcer les connaissances relatives au virus SARS-CoV-2 et au Covid-19. Ce rapport tente d’en faire la synthèse. Il est centré sur la maladie Covid-19 et n’aborde pas l’ensemble des éléments relatifs au confinement et aux nombreuses mesures des différentes phases du déconfinement. Il repose sur des éléments disponibles au 15 juillet 2020, en sachant que la totalité des avis n’a pas été pris en compte. Il se présente en 3 parties composées de chapitres indépendants. Les références figurent à la fin de chacun des chapitres. Une première partie traite des données générales : épidémiologie, données virologiques, transmission, physiopathologie et anatomopathologie de l’infection à SARS-CoV-2, signes cliniques, facteurs de risque de forme grave, imagerie médicale, critères de guérison et prévention. La deuxième partie est consacrée à la thérapeutique générale et spécifique. Pour cette partie, une analyse exhaustive de la littérature a été réalisée par un groupe de méthodologistes. La troisième partie est composée de fiches pratiques.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
facteurs de risque
COVID-19
pronostic
Indice de gravité de la maladie
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
COVID-19
comorbidité
antibactériens
azithromycine
association amoxicilline-clavulanate de potassium
ceftriaxone
glucocorticoïdes
oxygénation extracorporelle sur oxygénateur à membrane
Ventilation mécanique
antiviraux
interactions médicamenteuses
association lopinavir ritonavir
hydroxychloroquine
remdésivir
GS-5734
sérothérapie de la COVID-19
plasma de convalescent
facteurs immunologiques
chloroquine
tocilizumab
inhibiteur d'interleukine
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de santé publique
gestion des soins aux patients
ventilation artificielle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
alanine
alanine
Ribonucléotides
immunisation passive
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 et biothérapies dirigées contre l’interleukine 6 ou son récepteur
https://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/COVID-19/COVID-19_Anti-IL-6.pdf
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/traitements-specifiques-a-la-covid-19/biotherapies-dirigees-contre-linterleukine-6-ou-son-recepteur-mise-a-jour-completee-10-08-2020.html
Le présent document ainsi que les constats qu’il énonce ont été rédigés en réponse à une interpellation du ministère de la Santé et des Services sociaux dans le contexte de l’urgence sanitaire liée à la maladie à coronavirus (COVID-19) au Québec. L’objectif est de réaliser une recension sommaire des données publiées et de mobiliser les savoirs clés afin d’informer les décideurs publics et les professionnels de la santé et des services sociaux. Bien que les constats reposent sur un repérage exhaustif des données scientifiques publiées, la sélection et l’évaluation de la qualité méthodologique des études ne reposent pas sur une méthode systématique selon les normes habituelles à l’INESSS. Par ailleurs, les positions ne découlent pas d’un processus de consultation élaboré. Dans les circonstances d’une telle urgence de santé publique, l’INESSS reste à l’affût de toutes nouvelles données susceptibles de lui faire modifier cette réponse.
2020
false
false
true
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
Interleukine-6
Québec
siltuximab
siltuximab
tocilizumab
tocilizumab
sarilumab
sarilumab
résultat thérapeutique
recommandation professionnelle
récepteurs à l'interleukine-6
biothérapie
interleukine-6
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-SUPERVISEE
Mise en garde sur l’utilisation potentiellement dangereuse de médicaments chez des enfants atteints d’autisme - Point d'information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Mise-en-garde-sur-l-utilisation-potentiellement-dangereuse-de-medicaments-chez-des-enfants-atteints-d-autisme-Point-d-information
Des prescriptions sur de longues durées (plusieurs mois), hors AMM, de médicaments anti-infectieux et de chélateurs de métaux lourds ont été identifiées chez des enfants atteints d’autisme. L’ANSM déconseille formellement ces utilisations pour lesquelles ces médicaments n’ont fait aucune preuve de leur efficacité et qui exposent ces enfants à des risques, en particulier lors d’une utilisation prolongée. L’ANSM a informé le procureur de la République de ces pratiques de prescriptions dangereuses...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
utilisation hors indication
enfant
Trouble du spectre autistique
chélateurs
chelateurs de métaux
antibactériens
trouble autistique
antiparasitaires
antifongiques
antiviraux

---
N1-SUPERVISEE
Effets de la dapagliflozine sur les évènements cardiovasculaires de patients diabétiques de type 2 : Étude DECLARE-TIMI 58
https://pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1302
Les résultats de l’étude DECLARE-TIMI 58 indiquent que la dapaglifozine est efficace pour réduire le risque d’événements cardiovasculaires, quoique cet avantage semble principalement découler d’une réduction modeste du risque d’hospitalisation pour de l’insuffisance cardiaque. Ces avantages semblent moins importants que ceux rapportés avec les autres iSGLT2. Ce fait s’explique probablement par la présence d’une plus faible proportion de patients de cette étude atteints de MCAS comparativement à EMPA-REG OUTCOME et CANVAS. L’analyse des sous-groupes de patients atteints de MCAS révèle une tendance positive en ce sens. Ces données s’ajoutent à celles de l’étude DAPA-HF récemment publiée sur les effets bénéfiques cardiovasculaires de la dapagliflozine...
2020
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
maladies cardiovasculaires
dapagliflozine
Inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2
Maladie cardiovasculaire athéroscléreuse
hospitalisation
lecture critique d'article
maladies cardiovasculaires
diabète de type 2
dapagliflozine
2-(3-(4-éthoxybenzyl)-4-chlorophényl)-6-hydroxyméthyltétrahydro-2H-pyran-3,4,5-triol
glucosides
composés benzhydryliques

---
N1-SUPERVISEE
Y-a-t-il une alternative thérapeutique à la transplantation hépatique en cas d’hépatite alcoolique aiguë sévère corticorésistante ?
https://www.srlf.org/reactu/y-a-t-il-une-alternative-therapeutique-a-la-transplantation-hepatique-en-cas-dhepatite-alcoolique-aigue-severe-corticoresistante/
Question évaluée Intérêt du G-CSF en cas d’hépatite alcoolique aiguë (HAA) sévère cortico-résistante ? Type d’étude Etude monocentrique, randomisée en double aveugle contre placebo...
2020
false
false
false
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
Maladie aigüe
hépatite alcoolique
Facteur de stimulation des colonies de granulocytes
adulte
score de Lille
analyse de survie
score de Child Pugh
glucocorticoïdes
lecture critique d'article
transplantation hépatique
hépatite alcoolique
chimiorésistance aux corticoïdes
hépatite alcoolique aiguë

---
N1-VALIDE
Traitement contre l’acné : règles de bon usage de l’isotrétinoïne pour limiter les risques - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Traitement-contre-l-acne-regles-de-bon-usage-de-l-isotretinoine-pour-limiter-les-risques-Point-d-Information
En dépit des mesures mises en place pour améliorer le bon usage des médicaments composés d’isotrétinoïne, le nombre de grossesses, chez des femmes traitées exposant les enfants à naître à des risques de malformations graves, reste élevé. Des troubles psychiatriques continuent également d’être rapportés[1] avec ces médicaments. Aussi, l’ANSM réunira début 2021 des représentants des professionnels de santé et des patients pour discuter d’actions à mettre en œuvre afin de poursuivre et de renforcer la réduction des risques liés à la prise de ces médicaments. Dans cette attente, nous demandons aux professionnels de santé concernés (dermatologues, médecins généralistes et pharmaciens d’officine) ainsi qu’aux patients, et en particulier aux filles et femmes en âge d’avoir des enfants, de respecter les règles d’utilisation de ces médicaments qui ne peuvent être prescrits qu’en dernière intention...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
Acné juvénile
isotrétinoïne
tératogènes
grossesse
isotrétinoïne
troubles mentaux
malformations dues aux médicaments et aux drogues
foetus
isotrétinoïne
isotrétinoïne

---
N1-SUPERVISEE
L’ANSM publie sa décision sur la demande d’une RTU pour l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19 - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Communiques-Communiques-Points-presse/L-ANSM-publie-sa-decision-sur-la-demande-d-une-RTU-pour-l-hydroxychloroquine-dans-la-prise-en-charge-de-la-maladie-Covid-19-Point-d-Information
Nous avons reçu une demande de recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19, de la part de l’IHU de Marseille. Afin d’évaluer cette demande, nous nous sommes appuyés sur les nombreuses études récentes publiées sur l’efficacité et la sécurité de l’hydroxychloroquine, ainsi que sur les dernières recommandations du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) du 23 juillet 2020 . A ce jour, les données disponibles, très hétérogènes et inégales, ne permettent pas de présager d’un bénéfice de l’hydroxychloroquine, seule ou en association, pour le traitement ou la prévention de la maladie Covid-19. Dans ce contexte et au regard des données de sécurité disponibles faisant apparaître des risques majorés, notamment cardio-vasculaires, il ne peut être présumé d’un rapport bénéfice/risque favorable de l’hydroxychloroquine quel que soit son contexte d’utilisation. Par conséquent nous ne pouvons pas répondre favorablement à la demande de RTU de l'hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
hydroxychloroquine
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
résultat thérapeutique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Leucémie aiguë lymphoblastique : actualisation partielle des préconisations de traitement de l’enfant et de l’adulte dans un contexte de tensions d’approvisionnement en Erwinase - Point d'information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Leucemie-aigue-lymphoblastique-actualisation-partielle-des-preconisations-de-traitement-de-l-enfant-et-de-l-adulte-dans-un-contexte-de-tensions-d-approvisionnement-en-Erwinase-Point-d-information
Dans un contexte de tensions d’approvisionnement récurrentes en Erwinase, l’Institut national du cancer (INCa) a publié en mai 2017, en lien avec l’ANSM, des préconisations en éventualité de l’indisponibilité d’Erwinase et assurer ainsi la continuité des soins...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
adulte
enfant
leucémie-lymphome lymphoblastique à précurseurs B et T
ERWINASE
antinéoplasiques
asparaginase
asparaginase
KIDROLASE
KIDROLASE 10 000 U.I., poudre et solvant pour solution injectable
ONCASPAR
ONCASPAR 750 U/ml, poudre pour solution injectable/pour perfusion
pégaspargase
antinéoplasiques
pégaspargase
asparaginase
hypersensibilité médicamenteuse
asparaginase
antinéoplasiques
recommandation de bon usage du médicament
polyéthylène glycols

---
N1-SUPERVISEE
Suspension des inclusions en France dans les essais clinique évaluant l'anakinra dans la prise en charge de la COVID-19 - Point d'information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Suspension-des-inclusions-en-France-dans-les-essais-clinique-evaluant-l-anakinra-dans-la-prise-en-charge-de-la-COVID-19-Point-d-information
Les inclusions dans les essais cliniques évaluant l’anakinra (Kineret) dans le traitement de la COVID-19 sont suspendues, en raison d’une information de sécurité concernant l’essai clinique ANACONDA-COVID-19. Anakinra est un antagoniste de l’interleukine-1. Cette information de sécurité ne remet pas en cause le rapport bénéfice/risque de l’anakinra lorsqu’il est utilisé dans une indication de son AMM (par exemple la polyarthrite rhumatoïde) : les patients pris en charge pour l’une de ces pathologies peuvent donc poursuivre leur traitement. En cas d’apparition de symptômes évocateurs de la COVID-19, nous les invitons à consulter leur médecin...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
arrêt précoce d'essais cliniques
Anakinra
KINERET
anakinra
KINERET 100 mg/0,67 ml, solution injectable en seringue préremplie
France
antagoniste du récepteur à l'interleukine-1
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Traitement des patients atteints d’une forme modérée ou grave de maladie à coronavirus 2019: Ligne directrice fondée sur des données probantes
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7577570/
https://www.cmaj.ca/content/192/43/E1323
POINTS CLÉS Les données disponibles concernant le traitement de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) sont indirectes (tirées d’études sur la grippe, le syndrome respiratoire aigu sévère et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient) ou proviennent d’études d’observation et d’essais randomisés et contrôlés sur des patients atteints de COVID-19 ayant des échantillons de petite taille et une rigueur limitée, ce qui permet de ne formuler que des recommandations faibles. Étant donné les effets indésirables inévitables des interventions, le groupe de travail pour la ligne directrice (qui incluait 2 patients partenaires) a déduit que la plupart des patients informés refuseraient le traitement uniquement en présence de données de très faible qualité quant à ses bénéfices et, donc, l’incertitude à leur endroit est considérable. Le groupe de travail n’a formulé qu’une seule recommandation faible en faveur d’un traitement : l’utilisation de corticostéroïdes chez les patients atteints d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRAS), sur la base de données indirectes. Le groupe de travail a formulé des recommandations faibles à l’encontre des corticostéroïdes chez les patients indemnes de SDRA, à l’encontre de l’utilisation de plasma de convalescent et à l’encontre de plusieurs antiviraux qui avaient été évoqués comme traitements potentiels pour la COVID-19. Il faut de toute urgence procéder à des essais randomisés rigoureux pour établir les bénéfices et les risques associés aux interventions proposées...
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
Canada
syndrome de détresse respiratoire aiguë
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
corticothérapie
méthylprednisolone
glucocorticoïdes
plasma de convalescent de la COVID-19
sérothérapie de la COVID-19
antiviraux
umifénovir
ribavirine
favipiravir
association lopinavir ritonavir
hydroxychloroquine
interféron alpha
interféron bêta
recommandation pour la pratique clinique
coronavirus
Maladie grave
médecine factuelle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
immunisation passive
indoles
amides
pyrazines
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation de la dexaméthasone et d’autres corticoïdes dans le Covid-19
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=935
Les récentes publications sur l’utilisation de la dexaméthasone et des corticoïdes dans le traitement du Covid-19, dont l’étude Recovery et la méta-analyse de l’OMS, ont été prises en compte par le Haut Conseil de la santé publique. Les résultats préliminaires démontrent l’utilité et l’efficacité de la dexaméthasone dans le traitement de certains patients atteints du Covid-19. Le HCSP prévoit des médicaments de substitution en cas de tension d’approvisionnement sur la dexaméthasone. Le HCSP analyse les conditions d’utilisation des corticoïdes chez différentes catégories de patients hospitalisés pour Covid-19, en particulier s’agissant : des corticoïdes réellement utilisés en pratique clinique ; des posologies et voies d’administration (injectables ou orales) ; du moment d’initiation du traitement en fonction des données cliniques et biologiques ; des molécules à utiliser en substitution.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
méthylprednisolone
prednisone
hydrocortisone
anti-inflammatoires
administration par voie orale
injections
COVID-19
patients hospitalisés
syndrome de détresse respiratoire aigüe associé à la COVID-19
ventilation artificielle
sevrage de la ventilation mécanique
Ventilation artificielle invasive
oxygénothérapie
recommandation de santé publique
dexaméthasone
corticoïdes
glucocorticoïdes
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Paracétamol
https://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-professionnels-de-la-sant/intoxications-aigu-s-et-antidot-13
En cas de surdosage, le glutathion disponible est rapidement consommé et le métabolite libre entraîne une nécrose des cellules hépatiques. Pour la prévenir, on donne de la N-acétylcystéine qui agit à plusieurs niveaux, notamment en augmentant la synthèse de glutathion et en jouant directement le rôle de substitut...
2020
false
false
false
Centre antipoison belge
Belgique
intoxication
acétylcystéine
information patient et grand public
acétaminophène

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 Prise en charge et suivi du patient hospitalisé
https://www.coreb.infectiologie.com/UserFiles/File/covid-19/coreb-covidhospit-6nov2020.pdf
bilan initial, suivi du patient hospitalisé, traitement, sortie et suivi post-hospitalisation
2020
false
false
false
Infectiologie.com
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
hospitalisation
COVID-19
COVID-19
COVID-19
oxygénothérapie
monitorage physiologique
anticoagulants
dexaméthasone
antiviraux
antibactériens
sortie du patient
recommandation pour la pratique clinique
continuité des soins
patients hospitalisés
prise en charge personnalisée du patient
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-VALIDE
Essai clinique Solidarity de traitements contre la COVID-19
https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/global-research-on-novel-coronavirus-2019-ncov/solidarity-clinical-trial-for-covid-19-treatments
Les résultats provisoires de l’essai Solidarity ont été publiés le 15 octobre 2020. Il a été constaté que les 4 traitements évalués (remdésivir, hydroxychloroquine, lopinavir/ritonavir et interféron) n’avaient que peu ou pas d’effet sur la mortalité globale, la mise en route de la ventilation et la durée du séjour à l’hôpital chez les malades hospitalisés. Il est envisagé d’évaluer d’autres traitements dans le cadre de l’essai Solidarity pour continuer à chercher des traitements efficaces contre la COVID-19. Jusqu’à présent, seuls les corticoïdes se sont avérés efficaces contre les formes grave et critique de la COVID-19...
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
information scientifique et technique
essais cliniques comme sujet
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
Solidarity
résultat thérapeutique
remdésivir
hydroxychloroquine
association lopinavir ritonavir
glucocorticoïdes
interféron bêta
pneumopathie virale
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse

---
N2-AUTOINDEXEE
Une corticothérapie précoce par dexamethasone diminue la mortalité et la durée de ventilation du SDRA
https://www.srlf.org/reactu/une-corticotherapie-precoce-par-dexamethasone-diminue-la-mortalite-et-la-duree-de-ventilation-du-sdra/
Question évaluée Une corticothérapie précoce par dexamethasone permet-elle de réduire la mortalité et le nombre de jours vivants et sans ventilation mécanique à J28 ? Type d’étude Etude randomisée, contrôlée (dexamethasone vs. pas de dexamethasone, ouverte (sans aveugle), multicentrique (1). Population étudiée 277 patients présentant un SDRA modéré à sévère selon la définition de BERLIN avec une standardisation du PaO2/FIO2 à l’inclusion ( 200 mmHg sous PEEP 10 cm H2O et FIO2 0.5). Tous les patients étaient inclus en SDRA établi (ou confirmé) après optimisation de 24 h du début du SDRA. Méthode 139 patients ont été inclus dans le groupe dexamethasone et 138 dans le groupe sans dexamethasone. Vingt mg / jour était administré de J1 à J5, puis 10 mg / jour de J6 à J10 de l’inclusion. L’inclusion était réalisée à 24 h du début du SDRA. Les patients des 2 groupes étaient ventilés de manière protectrice. Le critère principal de jugement était le nombre de jours vivants et sans ventilation mécanique à J28 de l’inclusion (VFDJ28). Le critère de jugement secondaire était la mortalité à J60 de l’inclusion. L’analyse statistique était réalisée en intention de traiter. Etude ouverte sans aveugle.
2020
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
lecture critique d'article
durée
syndrome de détresse respiratoire de l'adulte
ventilation
corticothérapie
Diminution de la mortalité
dexaméthasone
ventilation
syndrome de détresse respiratoire de l'adulte
dexaméthasone
Ventilation
mortalité

---
N1-VALIDE
Les corticostéroïdes comme traitement seul ou d’appoint contre le mal de gorge
https://www.cochrane.org/fr/CD008268/ARI_les-corticosteroides-comme-traitement-seul-ou-dappoint-contre-le-mal-de-gorge
Problématique de la revue Les corticostéroïdes sont-ils bénéfiques, soit seuls, soit en complément d’un autre traitement, pour les personnes souffrant de maux de gorge ? Contexte Le mal de gorge est très fréquent. Bien que la plupart des maux de gorge soient causés par des virus, de nombreuses personnes souffrant de maux de gorge reçoivent des antibiotiques, qui ne sont pas efficaces pour traiter les infections virales. La surconsommation d'antibiotiques contribue à la résistance aux antibiotiques des individus et de la communauté. Le mal de gorge est douloureux en raison de l'inflammation de la paroi de la gorge. Les stéroïdes, ou corticostéroïdes, sont des médicaments qui peuvent être pris sous forme de comprimés ou injectés. Ils réduisent l'inflammation et aident à combattre d'autres infections des voies respiratoires comme le croup. Des cures courtes de stéroïdes pourraient être bénéfiques pour traiter le mal de gorge.
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
Traitement corticostéroïde
corticothérapie
pharyngite
méta-analyse
résultat thérapeutique
adulte
enfant
hormones corticosurrénaliennes
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Les corticoïdes inhalés pour le traitement de la mucoviscidose
https://www.cochrane.org/fr/CD001915/CF_les-corticoides-inhales-pour-le-traitement-de-la-mucoviscidose
Problématique de la revue Nous avons examiné les données probantes concernant l'effet des corticoïdes inhalés chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Contexte Les infections respiratoires répétées chez les personnes atteintes de fibrose kystique causent de l'inflammation et des dommages aux poumons, ce qui, à long terme, est la cause la plus courante de décès. Les corticostéroïdes inhalés sont souvent utilisés pour traiter l'inflammation, mais peuvent provoquer des effets indésirables. Certains de ces effets secondaires sont moins graves, comme le muguet buccal, mais d'autres sont plus graves, comme le ralentissement de la croissance chez les enfants. Il s'agit d'une mise à jour d'une revue déjà publiée et en raison d'un manque de recherche dans ce domaine, nous ne prévoyons pas d'autres mises à jour.
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
Traitement corticostéroïde
Traitement par glucocorticoïdes
corticothérapie
mucoviscidose
résultat thérapeutique
administration par inhalation
glucocorticoïdes
méta-analyse
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Traitement antibiotique des mycobactéries non tuberculeuses chez les personnes atteintes de mucoviscidose
https://www.cochrane.org/fr/CD010004/CF_traitement-antibiotique-des-mycobacteries-non-tuberculeuses-chez-les-personnes-atteintes-de
Les mycobactéries non tuberculeuses sont des bactéries de la même famille que la tuberculose et sont très présentes dans le sol et dans l'eau. Ces bactéries peuvent être présentes dans les poumons des personnes atteintes de mucoviscidose et sont susceptibles de provoquer une aggravation de leur fonction respiratoire. Bien qu'il existe des recommandations sur les antibiotiques à utiliser pour traiter les infections pulmonaires dues à ces bactéries, elles ne sont pas spécifiques aux personnes atteintes de mucoviscidose. Il n'a pas non plus été clairement établi quels étaient les antibiotiques les plus efficaces. L'objectif principal de cette revue était de déterminer si le traitement d'une infection mycobactérienne non tuberculeuse par différentes associations d'antibiotiques améliorerait la fonction respiratoire ou entraînerait une diminution de la fréquence des infections pulmonaires chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Nous avons trouvé un essai contrôlé randomisé, mais il comprenait à la fois des personnes atteintes et non atteintes de mucoviscidose et nous n'avons pas pu obtenir d'informations spécifiques sur les personnes atteintes de mucoviscidose et n'avons donc pas pu inclure les données dans cette revue. En attendant que des données soient disponibles, les cliniciens devraient suivre les recommandations actuelles de diagnostic et de traitement des infections pulmonaires à mycobactéries non tuberculeuses dans la population générale.
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
antibiothérapie
revue de la littérature
antibactériens
mucoviscidose
résultat thérapeutique
infections à mycobactéries non tuberculeuses
infections de l'appareil respiratoire
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Traitement antibiotique du Stenotrophomonas maltophilia chez les personnes atteintes de mucoviscidose
https://www.cochrane.org/fr/CD009249/CF_traitement-antibiotique-du-stenotrophomonas-maltophilia-chez-les-personnes-atteintes-de
Problématique de la revue Nous avons examiné les données probantes de l'effet des antibiotiques chez les personnes atteintes de mucoviscidose et infectées par le Stenotrophomonas maltophilia. Contexte Stenotrophomonas maltophilia est une bactérie résistante à plusieurs antibiotiques et, au cours des dix dernières années, elle a été retrouvée de plus en plus souvent dans les poumons des personnes atteintes de mucoviscidose. L'infection à long terme par Stenotrophomonas maltophilia a été reliée à des infections pulmonaires. Toutefois, à l'heure actuelle, on ne sait pas si les personnes atteintes de mucoviscidose doivent être traitées pour cette infection pulmonaire lorsqu'elle est identifiée. Le but de cette revue est de déterminer si le traitement par différentes combinaisons d'antibiotiques pour la Stenotrophomonas maltophilia améliorera la fonction pulmonaire ou diminuera la fréquence d'admission à l'hôpital chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Nous voulons également examiner l'effet du traitement de l'infection à long terme par Stenotrophomonas maltophilia afin de l'éliminer totalement des poumons d'une personne atteinte de mucoviscidose. Il s’agit d’une mise à jour d'une revue déjà publiée.
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
antibiothérapie
information patient et grand public
antibactériens
mucoviscidose
résultat thérapeutique
stenotrophomonas maltophilia
infections bactériennes à gram négatif
infections de l'appareil respiratoire
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Traitement d'entretien avec des médicaments antipsychotiques de la schizophrénie
https://www.cochrane.org/fr/CD008016/SCHIZ_traitement-de-maintien-de-la-schizophrenie-par-les-medicaments-antipsychotiques
Les médicaments antipsychotiques sont les traitements de base de la schizophrénie, non seulement en cas d'épisodes aigus, mais aussi dans une perspective à long terme. Bien que les gens puissent vouloir arrêter le traitement à un moment donné, on sait que son interruption peut entraîner la réapparition de symptômes psychotiques. Les rechutes peuvent entraîner un risque de préjudice, une perte d'autonomie et une détresse importante pour les individus et leurs familles. Le rapport actuel présente la version mise à jour d'une revue systématique publiée précédemment en 2012, et il est basé sur 75 essais contrôlés randomisés (ECR) publiés sur une longue période depuis les années 1950 et comprenant plus de 9 000 participants. Les effets de tous les médicaments antipsychotiques sont ici comparés à ceux du placebo - à savoir l'arrêt du médicament - pour le traitement de maintien, c'est-à-dire la prévention des rechutes. L'objectif est d'explorer les bénéfices et les risques de chacune des deux options.
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
prévention secondaire
méta-analyse
schizophrénie
neuroleptiques
schizophrénie
résultat thérapeutique
chimiothérapie de maintenance
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Supplémentation en vitamine K dans le traitement de la mucoviscidose
https://www.cochrane.org/fr/CD008482/CF_supplementation-en-vitamine-k-dans-le-traitement-de-la-mucoviscidose
Problématique de la revue Nous avons examiné les données probantes pour savoir si la supplémentation en vitamine K permettait de contrer les effets de la carence sur la coagulation, la résistance osseuse et la qualité de vie des personnes atteintes de mucoviscidose. Nous avons tenté de déterminer la dose optimale nécessaire pour prévenir cette carence. Il s'agit de la mise à jour d'une revue précédente. Contexte La mucoviscidose est une affection héréditaire responsable de maladies principalement pulmonaires, digestives et pancréatiques. Chez les personnes atteintes de mucoviscidose, le pancréas ne produit souvent pas suffisamment d'enzymes permettant à l'organisme d'absorber correctement les aliments digérés, et cela pourrait également être lié à des carences en vitamines liposolubles telles que la vitamine K. La vitamine K est nécessaire à la bonne coagulation du sang, à la formation des os et à certaines fonctions métaboliques.
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
méta-analyse
mucoviscidose
compléments alimentaires
vitamine K
résultat thérapeutique
carence en vitamine K
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Traitement médicamenteux autre que les corticoïdes, l'immunoglobuline par voie intraveineuse et l'échange plasmatique pour le syndrome aigu de Guillain Barré
https://www.cochrane.org/fr/CD008630/NEUROMUSC_traitement-medicamenteux-autre-que-les-corticoides-limmunoglobuline-par-voie-intraveineuse-et
Problématique de la revue Nous avons passé en revue les preuves de traitement médicamenteux autres que les corticoïdes, l'immunoglobuline par voie intraveineuse et l'échange plasmatique pour les personnes atteintes du syndrome de Guillain-Barré (SGB). Contexte Le SGB est une maladie aiguë (soudaine et grave), paralysante, causée par une inflammation des nerfs (dommages causés par le système immunitaire de l'organisme). Les symptômes atteignent leur maximum dans les quatre semaines suivant leur apparition. Entre 3 et 17 % des personnes atteintes du SGB meurent de ses complications. Un quart a besoin d'un ventilateur pour l'aider à respirer. Le rétablissement prend plusieurs semaines ou mois et est souvent incomplet. L'échange plasmatique (élimination des substances nocives du sang) et l'immunoglobuline par voie intraveineuse (anticorps humains prélevés sur les dons de sang donnés par perfusion) peuvent contribuer à accélérer la récupération. Les corticoïdes ne sont probablement pas efficaces. Malgré l'utilisation de l'échange plasmatique ou de l'immunoglobuline par voie intraveineuse, de nombreuses personnes atteintes de SGB souffrent d'un handicap de longue durée. Nous devons trouver quels autres traitements ont été testés pour pouvoir lancer de nouveaux essais.
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
corticothérapie
méta-analyse
syndrome de Guillain-Barré
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments anti-inflammatoires dans le traitement du Syndrome d’Apnées Obstructives au cours du Sommeil chez l’enfant
https://www.cochrane.org/fr/CD007074/AIRWAYS_medicaments-anti-inflammatoires-dans-le-traitement-du-syndrome-dapnees-obstructives-au-cours-du
Contexte Le syndrome d'apnée obstructive du sommeil (SAOS) est l’obstruction partielle ou totale des voies respiratoires supérieures pendant le sommeil. Il touche environ 1 à 4 % des enfants. La raison sous-jacente la plus courante du SAOS dans l'enfance est l'hypertrophie des adénoïdes ou des amygdales. Le traitement actuellement recommandé est l'ablation chirurgicale des adénoïdes et des amygdales. Le traitement avec des médicaments anti-inflammatoires est une alternative non chirurgicale dans les cas plus légers de SAOS.
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
méta-analyse
syndrome d'apnées obstructives du sommeil
anti-inflammatoires
enfant
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation de traitements pharmacologiques auprès des patients atteints de trouble de la personnalité antisociale
https://www.cochrane.org/fr/CD007667/BEHAV_utilisation-de-traitements-pharmacologiques-aupres-des-patients-atteints-de-trouble-de-la
Contexte Les personnes souffrant de troubles de la personnalité antisociale (TPA) peuvent se comporter de manière préjudiciable pour elles-mêmes ou pour les autres, et souvent en violation de la loi. Ces personnes sont susceptibles d’agir impulsivement de manière immorale et agressive. Cette population fait un usage abusif des drogues et de l'alcool. Certaines catégories de traitements médicamenteux seraient susceptibles d’aider les personnes atteintes de TPA. Cette revue est une mise à jour de celle publiée en 2010. Problématique de la revue Chez les personnes souffrant de TPA, quels sont les effets bénéfiques et néfastes des traitements médicamenteux sur l'agressivité, le fonctionnement social et au regard du taux de récidive pénale ?
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
méta-analyse
trouble de la personnalité de type antisocial
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Injection percutanée d'éthanol pour le traitement des métastases hépatiques
https://www.cochrane.org/fr/CD008717/LIVER_injection-percutanee-dethanol-pour-le-traitement-des-metastases-hepatiques
L'injection percutanée d'éthanol est-elle bénéfique pour détruire localement le cancer qui s'est propagé au foie ? Problématique de la revue Quel est l'effet de l'injection percutanée d'éthanol (IPE) sur la destruction des métastases du foie ? Les métastases sont de nouveaux sites de cancer qui se trouvent dans des parties du corps autres