Libellé préféré : antagonistes et inhibiteurs;

Définition CISMeF : (D1-17, D19 -23) /antagonists & inhibitors /antag ou /AI s'applique aux substances chimiques, aux médicaments et aux substances endogènes pour indiquer les agents ou substances qui s'opposent à leurs effets biologiques par un quelconque mécanisme.;

Synonyme CISMeF : antagonistes; inhibiteurs;

Synonyme MeSH : ai;

Abréviation : AI 68;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

(D1-17, D19 -23) /antagonists & inhibitors /antag ou /AI s'applique aux substances chimiques, aux médicaments et aux substances endogènes pour indiquer les agents ou substances qui s'opposent à leurs effets biologiques par un quelconque mécanisme.

N1-VALIDE
Ajustement posologique de la warfarine (coumadine)
http://www.thromboclic.fr/medecin/recommandations/AVK/ajustement_posologique_de_la_warfarine.html
Ajustement posologique de la warfarine (COUMADINE) en dehors de la période d’induction...
2018
false
false
false
Thromboclic
France
français
warfarine
outil clinique
anticoagulants
taux normalisé international
COUMADINE
COUMADINE 2 mg, comprimé sécable
COUMADINE 5 mg, comprimé sécable
antivitamines K
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
vitamine K

---
N1-VALIDE
Ajustement posologique de la fluindione (préviscan)
http://www.thromboclic.fr/medecin/recommandations/AVK/ajustement_posologique_de_la_fluindione_previscan.html
Ajustement posologique de fluindione (Préviscan) en dehors de la période d’induction
2018
false
false
false
Thromboclic
France
français
outil clinique
anticoagulants
taux normalisé international
PREVISCAN
antivitamines K
fluindione
administration par voie orale
PREVISCAN 20 mg, comprimé quadrisécable
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
vitamine K
phénindione
phénindione

---
N1-VALIDE
AVK : Prise en charge d’un surdosage asymptomatique
http://www.thromboclic.fr/medecin/recommandations/AVK/prise_en_charge_surdosage_asymptomatique.html
saut de prise, apport en vitamine K, ou hospitalisation recommandés en fonction de l'INR
2018
false
false
false
Thromboclic
France
français
anticoagulants
antivitamines K
outil clinique
surdosage d'anticoagulant
taux normalisé international
techniques d'aide à la décision
administration par voie orale
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
vitamine K

---
N1-VALIDE
Vignette thérapeutique de l’étudiant. Inhibiteur des SGLT2 ou agoniste des récepteurs du GLP-1 chez un patient diabétique de type 2 avec maladie cardiovasculaire ?
In Rev Med Liege 2018, 73(1),43-50
https://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2974&langue=FR
Deux classes d’antidiabétiques ont montré, récemment, une protection cardiovasculaire et rénale chez des patients diabétiques de type 2 à haut risque cardiovasculaire. L’empagliflozine, un inhibiteur des cotransporteurs sodium-glucose de type 2 (iSGLT2), et le liraglutide, un agoniste des récepteurs du glucagon-like peptide-1 (AR GLP-1), ont reçu récemment, comme indication, une réduction des événements cardiovasculaires et de la mortalité après les résultats positifs des essais EMPA-REG OUTCOME et LEADER, respectivement. Les mécanismes de protection diffèrent, sans doute, selon la classe pharmacologique et sont peut-être complémentaires. La question qui peut se poser en pratique clinique est de savoir quel médicament choisir entre ces deux options chez le patient diabétique de type 2 avec maladie cardiovasculaire, avant d’envisager éventuellement une combinaison...
2018
false
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
article de périodique
diabète de type 2
maladies cardiovasculaires
hypoglycémiants
empagliflozine
résultat thérapeutique
A10BK03 - empagliflozine
Transporteur-2 sodium-glucose
Recherche comparative sur l'efficacité
Liraglutide
A10BJ02 - liraglutide
Récepteur du peptide-1 similaire au glucagon
incrétines
cas clinique
pronostic
maladies cardiovasculaires
association de médicaments
diabète de type 2
insuffisance rénale chronique
Belgique
remboursement par l'assurance maladie
Prise de décision clinique
facteurs de risque
composés benzhydryliques
glucosides

---
N1-VALIDE
Thromboclic
http://www.thromboclic.fr/
www.thromboclic.fr est issu d’une longue période de réflexion sur la place des différents anticoagulants depuis l’arrivée des AODs, puis de la synthèse de toute les recommandations et enfin d’une mise en page depuis la première maquette du site jusqu’à la version finale. Cet outil est destiné aux médecins afin de les aider à choisir un anticoagulant parmi les molécules actuellement disponibles en France et bénéficiant de l’AMM pour la prise en charge de la fibrillation atriale non valvulaire, de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire ainsi que la prévention des récidive. Il permet également l’accompagnement des prescripteurs dans l’utilisation des nouveaux anticoagulants oraux en raison du risque de mésusage liés à leur simplicité d’utilisation afin d’éviter les accidents. Ces données sont basées sur les dernières recommandations des sociétés savantes d’experts françaises avec des mises à jours régulières. Il à été élaboré par un comité d’experts constitué de médecins vasculaire, de pharmacien, de cardiologues et de médecins généralistes en association avec l’URPS médecins Lorraine...
2018
false
false
false
false
France
français
anticoagulants
outil clinique
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
vitamine K
administration par voie orale
systèmes d'aide à la décision clinique
antithrombiniques
Thrombose veineuse profonde
récidive
fibrillation auriculaire
embolie pulmonaire
thrombose veineuse

---
N1-VALIDE
Risques hémorragique et thromboembolique associés à la double anticoagulation par AVK et héparinothérapie (HBPM) lors de l'initiation de l’AVK dans la fibrillation auriculaire sans complication : les résultats d’une étude de l’ANSM - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Risques-hemorragique-et-thromboembolique-associes-a-la-double-anticoagulation-par-AVK-et-heparinotherapie-HBPM-lors-de-l-initiation-de-l-AVK-dans-la-fibrillation-auriculaire-sans-complication-les-resultats-d-une-etude-de-l-ANSM-Point-d-Information
Une étude de pharmaco-épidémiologie réalisée par l’ANSM a évalué les risques associés à la double anticoagulation antivitamine K (AVK) - héparinothérapie par HBPM, lors de l’initiation d’un traitement par AVK en milieu ambulatoire. Ces résultats font l’objet d’une publication dans le numéro de novembre du « Journal of the American Heart Association »...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
évaluation des risques
fibrillation auriculaire
héparine bas poids moléculaire
vitamine K
antivitamines K
hémorragie
accident vasculaire cérébral
association de médicaments
anticoagulants
traitement de relais de l'héparine
embolie
initiation du traitement
thromboembolie
administration par voie orale
injections sous-cutanées
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Risque accru de lymphome chez les patients traités par anti TNFα : une étude de l’ANSM en collaboration avec l’AP-HP publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) - Communiqué
http://ansm.sante.fr/S-informer/Communiques-Communiques-Points-presse/Risque-accru-de-lymphome-chez-les-patients-traites-par-anti-TNFa-une-etude-de-l-ANSM-en-collaboration-avec-l-AP-HP-publiee-dans-le-Journal-of-the-American-Medical-Association-JAMA-Communique
https://jamanetwork.com/journals/jama/article-abstract/2661580
Une étude menée par l’ANSM en collaboration avec l’AP-HP, portant sur le risque de lymphome associé aux anti-TNF alpha (anti-TNFα) utilisés dans la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), est publiée dans le Journal of the American Association, JAMA . Elle montre que les anti-TNFα, utilisés seuls ou en combinaison avec les thiopurines, sont associés à un risque accru de lymphome...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
maladies inflammatoires intestinales
lymphomes
évaluation des risques
L04AB - anti TNF alpha
facteur de nécrose tumorale alpha
anti-inflammatoires

---
N1-SUPERVISEE
Les antagonistes de la vitamine K ou l'héparine de bas poids moléculaire pour le traitement à long terme des caillots sanguins symptomatiques
http://www.cochrane.org/fr/CD002001/les-antagonistes-de-la-vitamine-k-ou-lheparine-de-bas-poids-moleculaire-pour-le-traitement-long
Contexte Des caillots de sang (thromboembolies veineuses) peuvent parfois provoquer des obstructions dans les veines après une opération chirurgicale, un alitement ou de manière spontanée. Ces caillots peuvent être potentiellement mortels lorsqu'ils atteignent les poumons. Les antagonistes de la vitamine K (AVK), dont la warfarine représente 99 %, sont efficaces pour prévenir la formation des caillots sanguins, car ils rendent le sang plus fluide. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) sont des médicaments qui rendent le sang plus fluide et sont utilisés chez les personnes étant à risque de développer des hémorragies majeures, chez les personnes qui ne peuvent pas prendre des antagonistes de la vitamine K, et chez les femmes enceintes.
2017
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
vitamine K
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
fibrinolytiques
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Anticoagulation et fibrillation auriculaire
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/anticoagulation-et-fibrillation-auriculaire
Les anticoagulants sont des médicaments qui sont prescrits, entre autres, aux personnes atteintes d’un trouble du rythme cardiaque appelé fibrillation auriculaire, pour diminuer leur risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Depuis quelques années, de « nouveaux anticoagulants oraux » ou NOAC sont arrivés sur le marché. Leur usage est plus pratique que celui des « anciens » puisqu’ils ne nécessitent plus de prises de sang de contrôle tous les mois. Mais leur prix est aussi nettement plus élevé : ils représentent pour notre assurance maladie un coût annuel supplémentaire qui avoisine les 100 millions d’euros. Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) a mené une analyse critique des données existantes sur ces médicaments et a découvert que leurs avantages ne sont pas aussi évidents qu’il y paraît. En effet, si leur efficacité est supérieure à celle des anciens médicaments… ce n’est que de quelques dixièmes de pourcents, et à condition qu’ils soient bien utilisés. Trois problèmes se posent en effet : (1) Parmi les patients sous anticoagulants, certains n’en retirent aucun bénéfice parce que le risque d’AVC que l’on cherche à éviter est à peu près équivalent, chez eux, au risque d’hémorragie dû au traitement. (2) De nombreux patients reçoivent des doses de NOAC réduites, dont nous ne savons pas si elles sont efficaces. (3) Comme les NOAC ne nécessitent plus de prises de sang de contrôle tous les mois, les médecins ne sont plus en mesure de vérifier si leurs patients ont une anticoagulation suffisante. Le KCE appelle donc à la vigilance : il se peut que bon nombre de patients sous NOAC ne soient en réalité pas correctement protégés...
2017
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
anticoagulants
anticoagulants
fibrillation auriculaire
résultat thérapeutique
accident vasculaire cérébral
continuité des soins
analyse coût-bénéfice
observance du traitement médicamenteux
évaluation des risques
hémorragie
vitamine K
antivitamines K
Rivaroxaban
édoxaban
Dabigatran
apixaban
Inhibiteurs du facteur Xa
antithrombiniques
Belgique
rapport
information sur le médicament
étude comparative
anticoagulants
évaluation économique
surveillance pharmacologique
NACO
indènes
acide benzotétronique
pyridines
thiazoles
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Fluindione (Préviscan ) : mises en garde sur le risque d’effets indésirables immuno-allergiques - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux cardiologues, médecins généralistes, néphrologues, urgentistes, internistes, gériatres, dermatologues, pharmaciens d’officine, pharmaciens hospitaliers
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Fluindione-Previscan-R-mises-en-garde-sur-le-risque-d-effets-indesirables-immuno-allergiques-Lettre-aux-professionnels-de-sante
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Previscan-fluindione-et-risque-immuno-allergique-Point-d-Information
Il est rappelé aux professionnels de santé qu'il existe un risque rare mais grave d’effet indésirable immuno-allergique, plus fréquemment rapporté en France avec la fluindione (Préviscan 20 mg, comprimé quadrisécable) en comparaison avec les autres anti-vitamines K, tel que mentionné dans le résumé des caractéristiques du produit. Les professionnels de santé doivent être vigilants, particulièrement au cours des 6 premiers mois de traitement...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
administration par voie orale
fluindione
continuité des soins
B01AA12 - fluindione
PREVISCAN
PREVISCAN 20 mg, comprimé quadrisécable
France
vitamine K
antivitamines K
anticoagulants
hypersensibilité médicamenteuse
tests de la fonction rénale
tests de la fonction hépatique
tests hématologiques
manifestations cutanées
phénindione
phénindione
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Place du médecin généraliste dans l'éducation thérapeutique du patient traité par antivitamines K
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1511631
Introduction : les antivitamines K (AVK) sont au premier rang des hospitalisations iatrogènes pour effets indésirables graves. Pour prévenir ces complications, une éducation thérapeutique du patient (ETP) est primordiale. L’ETP du patient traité par AVK est partagée par différents acteurs de santé, nous proposons d’y déterminer la place du médecin généraliste (MG)
2017
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
éducation du patient comme sujet
médecins généralistes
rôle médical
vitamine K

---
N1-VALIDE
Anticoagulants chez les patients fragiles Sept situations à risque
In Journal de Pharmacie Clinique, Journal de Pharmacie Clinique Volume 36, numéro 4, Décembre 2017
http://www.jle.com/fr/revues/jpc/e-docs/anticoagulants_chez_les_patients_fragiles_sept_situations_a_risque_310985/article.phtml
En cardiologie et en médecine vasculaire, les médecins sont de plus en plus confrontés aux difficultés de la gestion des évènements thromboemboliques veineux (ETEV) et de leur traitement prescrits aux patients fragiles. En effet, ces patients pourraient présenter au moins une de ces situations à risque : insuffisance rénale chronique (IRC), insuffisance pondérale ou malnutrition, chutes, troubles cognitifs, polymédication, cancer et grossesse. Les recommandations proposent généralement de recourir à des anticoagulants dans le traitement ou la prophylaxie des ETEV. Ainsi, il est nécessaire de prendre en charge ces patients fragiles lors de l’utilisation des anticoagulants, en tenant compte du risque thrombotique et du risque de saignement, mais également du suivi, de l’observance et de la polymédication. L’objectif de cette revue est d’étudier les risques et la gestion des anticoagulants chez ces patients fragiles...
10.1684/jpc.2017.0369
2017
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
anticoagulants
anticoagulants
gestion du risque
grossesse
allaitement maternel
tumeurs
sujet fragile
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
facteurs de risque
insuffisance rénale chronique
Insuffisance pondérale
malnutrition
polypharmacie
Troubles de la cognition
chutes accidentelles
hémorragie
continuité des soins
observance du traitement médicamenteux
personne âgée fragile
adulte
administration par voie orale
sujet âgé
anticoagulant d'action directe
antivitamines K
héparine bas poids moléculaire
Inhibiteurs du facteur Xa
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
injections
réaction indésirable à un anticoagulant
maigreur
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
vitamine K

---
N2-AUTOINDEXEE
Evaluation d'une stratégie de surveillance de l'INR par ponction capillaire chez des personnes âgées en EHPAD : étude pilote
http://www.sudoc.fr/199232962
Les sujets âgés sont particulièrement soumis aux traitements par Anti-Vitamine K (AVK), ils concernent 18,5% des plus de 85 ans. Les AVK ont une marge thérapeutique étroite et sont les premiers pourvoyeurs d'accidents iatrogènes en France. Ils nécessitent une surveillance biologique rapprochée de l'INR (International Normalized Ratio) par ponction veineuse. L'utilisation de coagulomètres permet de mesurer l'INR par ponction capillaire avec un résultat immédiat. L'objectif principal de l'étude est d’évaluer pendant 6 mois, chez des patients résidant en EHPAD, la concordance en termes de décision thérapeutique d’une nouvelle stratégie de surveillance par INR capillaire hebdomadaire versus la stratégie usuelle par ponction veineuse mensuelle
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
personnes
Ponctions
Sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
Évaluation
Pilotes
personnes
vaisseaux capillaires
ponctions
sujet âgé
taux normalisé international
prélèvement sanguin
Pilotes
collecte de données
projets pilotes
établissements de soins de long séjour
vitamine K
sujet âgé de 80 ans ou plus
études d'évaluation comme sujet

---
N1-VALIDE
ARNI, nouvelle abréviation pour un nouveau traitement de l’insuffisance cardiaque
In Rev Med Suisse 2017; volume 13. 496-499
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-552/ARNI-nouvelle-abreviation-pour-un-nouveau-traitement-de-l-insuffisance-cardiaque
Les ARNI (angiontensin receptor neprilysin inhibitor) sont une nouvelle classe de médicaments inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine et de la néprilysine. Cet effet combiné permet une optimisation du traitement de l’insuffisance cardiaque, en agissant à la fois sur la voie de la rénine-angiotensine-aldostérone et sur celle des peptides natriurétiques. Le LCZ696, une molécule combinant le valsartan au sacubitril, est pour le moment le seul sur le marché. Son efficacité a été démontrée dans une large étude randomisée en 2014 et le LCZ696 a été intégré dans les guidelines 2016 de la Société européenne de cardiologie pour le traitement de l’insuffisance cardiaque...
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
défaillance cardiaque
antagonistes des récepteurs aux angiotensines
néprilysine
LCZ696
C09DX04 - valsartan et sacubitril
ENTRESTO
résultat thérapeutique
Insuffisance ventriculaire gauche
article de périodique
algorithme
défaillance cardiaque
fraction d'éjection du ventricule gauche
association médicamenteuse
Système rénine-angiotensine-aldostérone
peptides natriurétiques
système rénine-angiotensine
amino-butyrates
tétrazoles

---
N1-VALIDE
Place dans la stratégie thérapeutique de LUCENTIS, EYLEA et de leurs comparateurs cliniquement pertinents dans la forme néovasculaire (humide) de la DMLA
Nature de la demande : Saisine
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2800955/fr/place-dans-la-strategie-therapeutique-de-lucentis-eylea-et-de-leurs-comparateurs-cliniquement-pertinents-dans-la-forme-neovasculaire-humide-de-la-dmla
Le traitement de 1ère intention de la DMLA néovasculaire repose sur des injections intravitréennes d’un anti-VEGF (à savoir LUCENTIS, EYLEA ou AVASTIN, dans le cadre d’une RTU pour ce dernier) qui permettent de stabiliser voire d’améliorer la vision des patients...
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
injections intravitréennes
dégénérescence maculaire humide
LUCENTIS
EYLEA
AVASTIN
Recherche comparative sur l'efficacité
facteur de croissance endothéliale vasculaire de type A
Ranibizumab
S01LA04 - ranibizumab
résultat thérapeutique
aflibercept
S01LA05 - aflibercept
Bévacizumab
inhibiteurs de l'angiogenèse
AVASTIN 25 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
LUCENTIS 10 mg/ml, solution injectable en seringue préremplie
EYLEA 40 mg/ml, solution injectable en flacon
LUCENTIS 10 mg/ml, solution injectable
gestion du risque
récepteurs aux facteurs de croissance endothéliale vasculaire
protéines de fusion recombinantes

---
N1-VALIDE
Inhibiteurs de la PCSK9
In Rev Med Suisse 2017; volume 13. 821-825
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-558/Inhibiteurs-de-la-PCSK9
Les données d’observation montrent une association cohérente entre une élévation des lipoprotéines de basse densité (LDL-C) et les maladies cardiovasculaires (MCV). Les statines sont actuellement les médicaments les plus efficaces pour abaisser le LDL-C, mais elles peuvent présenter des effets secondaires qui pourraient limiter les patients d’atteindre les niveaux de LDL-C recommandés. Bien que traités par les statines, un important risque résiduel d’événement cardiovasculaire reste chez les patients en préventions primaire et secondaire. La découverte des anticorps contre la protéase convertase subtilisine / kexine 9 est un nouveau traitement antilipémique très prometteur et le but de cet examen est d’expliquer leur mécanisme d’action et de discuter les données de sécurité et d’efficacité de quelques études de phase III...
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Proprotéine convertase 9
Proprotéine convertase 9
anticholestérolémiants
anticholestérolémiants
maladies cardiovasculaires
facteurs de risque
cholestérol LDL
risque d'événement cardiovasculaire (constatation)
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
hypercholestérolémie
Proprotéine convertase 9
mutation
alirocumab
évolocumab
Protéine PCSK9 humaine
bococizumab
Recherche comparative sur l'efficacité
Hypercholéstérolémie familiale
anticorps monoclonaux
serine endopeptidases
proprotein convertases
anticorps monoclonaux humanisés
hyperlipoprotéinémie de type II

---
N1-SUPERVISEE
Antagonistes des opiacés avec sédation minimale pour le sevrage des opiacés
http://www.cochrane.org/fr/CD002021
Contexte : Le sevrage géré est une étape nécessaire avant un traitement non médicamenteux ou comme point final d'un traitement de substitution à long terme. Objectifs : Évaluer l'efficacité des antagonistes des opiacés en combinaison avec une sédation minimale pour gérer le sevrage des opiacés.
2017
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
analgésiques morphiniques
troubles liés aux opiacés
résultat thérapeutique
sédation consciente
Sevrage aux opiacés
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français

---
N2-AUTOINDEXEE
Perceptions et expériences des médecins généralistes quant à la prescription des inhibiteurs de la neuraminidase lors d'une épidémie de grippe
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01363985
Les recommandations françaises préconisent un traitement symptomatique et des inhibiteurs de la neuraminidase (INA) chez les patients à risque et en cas de grippe sévère en période épidémique. Notre étude vise à explorer la perception et l’expérience de la prescription d’INA par les médecins généralistes (MGs) lors de la prise en charge de patients présentant un syndrome grippal en amont de notre participation au projet européen ALIC4E sur ce thème.
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
Médecins généralistes
Médecins
Perception
Épidémies
sialidase
médecins généralistes
médecins
perception
grippe humaine
flambées de maladies
adhésion aux directives
thèse ou mémoire

---
N1-VALIDE
Anticoagulants oraux directs (ACOD) : une aide à la prescription dans la pratique quotidienne
In Rev Med Suisse 2016; volume 12. 2102-2112
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-542/Anticoagulants-oraux-directs-ACOD-une-aide-a-la-prescription-dans-la-pratique-quotidienne
L’introduction des anticoagulants oraux directs (ACOD) à large échelle représente une avancée majeure dans la prise en charge des patients présentant une maladie thromboembolique veineuse ou une fibrillation auriculaire, accompagnée de nouveaux défis. Ceux-ci doivent être relevés en se basant sur les données scientifiques associées à des considérations pragmatiques. L’acquisition d’une connaissance croissante de ces médicaments et la possibilité d’avoir recours à des documents d’aide pratique permettent certainement d’augmenter la sécurité de prescription de ces médicaments pour les patients. Le but de cet article est de présenter des suggestions fondées sur les données scientifiques et les recommandations internationales pour la prescription des ACOD dans la pratique clinique, sur la base des questions fréquemment posées aux auteurs...
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thromboembolisme veineux
antithrombiniques
administration par voie orale
fibrillation auriculaire
médecine factuelle
recommandation de bon usage du médicament
récidive
thromboembolisme veineux
antithrombiniques
B01AF - inhibiteurs directs du facteur Xa
Inhibiteurs du facteur Xa
facteur IIa
B01AE07 - étexilate de dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban
apixaban
édoxaban
interactions médicamenteuses
continuité des soins
examens biologiques
tests de la fonction rénale
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
héparine
antivitamines K
sécurité des patients
facteur IIa
prothrombine
pyrazoles
pyridones
pyridines
thiazoles
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
vitamine K

---
N1-VALIDE
Spondyloarthropathies : traitements conventionnels et anti-TNF
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-509/Spondyloarthropathies-traitements-conventionnels-et-anti-TNF
Les AINS sont le traitement de première ligne des spondyloarthropathies (SpA) car ils ont démontré leur efficacité dans leur utilisation à court et long termes, en utilisation à la demande ou continue. La prévention de la progression radiologique reste débattue. Le prescripteur doit toutefois prendre en compte les effets secondaires cardiovasculaires, gastro-intestinaux et rénaux des AINS.Les immunosuppresseurs comme le méthotrexate ou la corticothérapie systémique occupent une place marginale dans la prise en charge des SpA.En cas d’échec des traitements par AINS, un des cinq anti-TNF disponibles en Suisse peut être indiqué, tous ayant démontré leur efficacité dans les SpA. Leur prescription par le rhumatologue nécessite un bilan prétraitement et un suivi du patient au long cours.
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
spondylarthropathies
anti-inflammatoires non stéroïdiens
facteurs de nécrose tumorale
anti TNF

---
N2-AUTOINDEXEE
Antagonistes de la vitamine K (AVK)
http://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/antagonistes-de-la-vitamine-k-avk
Les anti-vitamine K (AVK) inhibent la synthèse hépatique des facteurs de la coagulation vitamine K dépendants (facteurs II, VII, IX, X, protéines C et S). Du fait de ce mécanisme d’action, ils nécessitent un certain délai avant d’être efficaces et ne sont donc pas utilisables seuls en urgence mais en relais d’un autre traitement anticoagulant. Les AVK ont été pendant longtemps les seuls anticoagulants utilisables par voie orale. Malgré l'avènement des nouveaux anticoagulants oraux, les AVK représentent encore pour le moment le traitement de référence de toutes les pathologies associées à un risque thromboembolique où l’activation de la coagulation est prépondérante : - thromboses veineuses profondes et embolies pulmonaires, - prévention des accidents thromboemboliques sur cardiopathies emboligènes (fibrillation auriculaire non rhumatismales, valvulopathies et prothèses valvulaires cardiaques). Les AVK présentent une grande variabilité de réponse...
2016
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
antivitamines K
information sur le médicament
anticoagulants
vitamine K
antivitamines K
vitamine k
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
vitamine K

---
N1-SUPERVISEE
Connaissance des patients sur leurs traitements anticoagulants oraux : antivitamines K et anticoagulants oraux directs. Etude QUESACO.
http://dune.univ-angers.fr/documents/dune5610
Introduction : depuis 2008, les anticoagulants oraux directs (AOD) sont une alternative aux antivitamines K (AVK) et leurs indications se sont rapidement élargies. L’éducation thérapeutique est un élément clé pour la prise en charge des malades sous anticoagulants oraux du fait de leur haut risque iatrogénique. Objectifs : comparer les connaissances et évaluer secondairement les modalités de l’information thérapeutique, le ressenti et l’observance des patients selon la classe pharmacologique : AVK ou AOD
2016
false
true
false
DUNE - Dépôt Universitaire Numérique des Etudiants - Université d'Angers
France
français
thèse ou mémoire
compétence informationnelle en santé
connaissance des patients sur la médication
antivitamines K
anticoagulants
vitamine K

---
N1-VALIDE
Risques infectieux sous anti-TNF et exposition professionnelle : l'exemple de la légionellose
In Références en santé au travail, n 148, décembre 2016
http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TF%20241
Un risque accru d'infections opportunistes a été observé chez des patients traités avec des molécules anti-TNF, justifiant un suivi régulier et une éducation thérapeutique. Souvent oublié par les médecins prescripteurs, le risque infectieux d'origine professionnelle est exploré à partir de cas de légionelloses publiés dans la littérature et d'une cohorte de patients sous anti-TNF suivis en Vendée. Le médecin du travail doit évaluer, prévenir et informer sur ce risque, et prendre en compte le maintien dans, l'emploi de ces patients...
2016
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
revue de la littérature
légionellose
traitement par inhibiteur du facteur de nécrose tumorale
facteurs de nécrose tumorale
exposition professionnelle
risque
maladies professionnelles
maladies professionnelles
légionellose
continuité des soins
médecine du travail
fièvre de pontiac
maladies professionnelles
légionellose
évaluation des risques
anti TNF

---
N1-SUPERVISEE
Inhibiteurs du SGLT2
In InfoVigilance sur les produits de santé - décembre 2016
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/hpiw-ivps_2016-12-fra.php#sglt2
Cet examen de l'innocuité a évalué le potentiel de perte de minéraux dans les os accompagnée d'un risque de fragilisation ou de fracture des os, associée aux inhibiteurs du cotransporteur de sodium-glucose de type 2 (SGLT2) (canagliflozine, dapagliflozine, empagliflozine). L'examen complété par Santé Canada a conclu que les données probantes révèlent un lien entre les risques de fracture et de perte de densité minérale osseuse, et l'utilisation de canagliflozine. Dans le cas de la dapagliflozine, ces risques n'ont été observés que chez les patients ayant des problèmes rénaux. On n'a trouvé aucune donnée probante liée à l'utilisation d'empagliflozine. Santé Canada collabore avec le fabricant pour mettre à jour la monographie de produit canadienne de canagliflozine afin de faire état de ces risques...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
évaluation médicament
inhibiteur du SGLT2
Transporteur-2 sodium-glucose
Canagliflozine
hypoglycémiants
évaluation des risques
dapagliflozine
empagliflozine
diabète de type 2
fractures osseuses
déminéralisation osseuse pathologique
2-(3-(4-éthoxybenzyl)-4-chlorophényl)-6-hydroxyméthyltétrahydro-2H-pyran-3,4,5-triol
glucosides
composés benzhydryliques

---
N1-VALIDE
Quelle place pour la transfusion des plasmas thérapeutiques ?
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2729222/fr/quelle-place-pour-la-transfusion-des-plasmas-therapeutiques
L’essentiel Stratégie thérapeutique Indications du plasma Utilisations non recommandées Utilisation des plasmas thérapeutiques Contre-indications, précautions d'emploi et effets indésirables Contre-indications Précautions d’emploi Effets indésirables
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
plasma sanguin
recommandation de bon usage du médicament
Plasma congelé
hémorragie
choc hémorragique
transfusion de composants du sang
coagulation intravasculaire disséminée
taux de prothrombine anormal
microangiopathies thrombotiques
nouveau-né
enfant
adulte
grossesse
antivitamines K
surdosage en anticoagulant
procédures de chirurgie cardiaque
déficits en facteurs de la coagulation
procédures de neurochirurgie
transfusion de composants du sang
transfusion de composants du sang
B05AX03 - plasma sanguin
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
vitamine K

---
N1-VALIDE
Résumé de l’examen de l'innocuité - Inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha (SIMPONI et CIMZIA) - Évaluation du risque potentiel d’inflammation du foie (hépatite auto immune)
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/tnf-fnt-2-fra.php
Les inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha sont une classe de médicaments qui servent à traiter des maladies inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l’intestin (p. ex. la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse) et le psoriasis. Santé Canada a examiné le risque d’inflammation du foie à la suite de la publication de deux cas graves, dans la littérature scientifique, dans lesquels les patients ont été traités par des inhibiteurs du TNF alpha. À la suite de son examen, Santé Canada a conclu qu’il existait peut-être un lien entre l’inflammation du foie et le traitement par des inhibiteurs du TNF alpha. Les informations canadiennes du produit de Simponi et Cimzia ont été mises à jour pour tenir compte des constatations concernant le risque d’inflammation du foie...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
facteur de nécrose tumorale alpha
évaluation médicament
évaluation des risques
hépatite auto-immune
Canada
SIMPONI
CIMZIA
L04AB - anti TNF alpha
psoriasis
polyarthrite rhumatoïde
maladie de Crohn
rectocolite hémorragique
golimumab
Certolizumab pégol
anticorps monoclonaux

---
N1-VALIDE
Résumé de l'examen de l'innocuité - Inhibiteurs du SGLT2 (canagliflozine, dapagliflozine, empagliflozine) - Évaluation du risque potentiel d'effets secondaires sur les os
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/sglt2-3-fra.php
Les inhibiteurs du SGLT2 sont des médicaments utilisés pour traiter les adultes atteints de diabète de type 2. Cet examen de l'innocuité a été initialisé à la suite de rapports étrangers concernant le risque élevé de fracture ou de perte minérale osseuse, chez les patients qui utilisent la canagliflozine. L'examen de l'innocuité mené par Santé Canada a révélé un lien entre des effets secondaires sur les os et l'utilisation de la canagliflozine. Santé Canada collabore avec le fabricant pour mettre à jour l'information du produit de la canagliflozine, afin de faire état de ces risques. Dans le cas de la dapagliflozine, ces risques n'ont été observés que chez les patients ayant des problèmes rénaux, et sont déjà expliqués dans l'information du produit. On n'a trouvé aucune donnée probante attestant d'effets secondaires sur les os liés à l'utilisation d'empagliflozine...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
Canagliflozine
hypoglycémiants
dapagliflozine
Transporteur-2 sodium-glucose
inhibiteur du SGLT2
évaluation des risques
évaluation médicament
empagliflozine
adulte
diabète de type 2
fractures osseuses
déminéralisation osseuse pathologique
os et tissu osseux
avis de pharmacovigilance
surveillance post-commercialisation des produits de santé
Canada
A10BK01 - dapagliflozine
A10BK02 - canagliflozine
A10BK03 - empagliflozine
2-(3-(4-éthoxybenzyl)-4-chlorophényl)-6-hydroxyméthyltétrahydro-2H-pyran-3,4,5-triol
composés benzhydryliques
glucosides

---
N1-VALIDE
Le diabète en 2016
In FORUM MÉDICAL SUISSE 2016;16(25):532–537
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2016.02684/
Nous sommes aujourd’hui témoins d’une évolution rapide dans le traitement du diabète type 2 , de nombreuses molécules augmentent les possibilités thérapeutiques: les médicaments agissant sur le système des incrétines, les inhibiteurs de la réabsorption rénale du glucose, ainsi que de nouvelles insulines. Le renforcement de l’arsenal médicamenteux devrait permettre à nos patients d’obtenir un meilleur contrôle glycémique...
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
diabète de type 2
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
glucagon-like peptide 1
analogue du GLP-1
analogue du GLP-1
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
maladies cardiovasculaires
obésité
Transporteur-2 sodium-glucose
inhibiteur du SGLT2
inhibiteur du SGLT2
insulines
facteurs de risque
perte de poids
hypoglycémie
insulines
hypoglycémiants

---
N1-VALIDE
Pas de relais par HBPM lors d’une interruption d’un traitement anticoagulant en vue d’une intervention élective à risque hémorragique en cas de FA ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2056
Question clinique Chez des adultes sous traitement par warfarine pour une fibrillation auriculaire, quel est l’intérêt d’un relais de cette anticoagulation versus absence de relais lors de l’arrêt temporaire de la warfarine en vue d’une intervention chirurgicale (ou d’une investigation invasive) programmée en termes de survenue d’une thromboembolie artérielle ou d’une hémorragie majeure ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
fibrillation auriculaire
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
soins préopératoires
thromboembolie
hémorragie
vitamine K
Interventions chirurgicales non urgentes

---
N1-VALIDE
Dégénérescence maculaire liée à l’âge
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2016.02723/
La dégénérescence maculaire liée à l’âge est une cause majeure d’atteinte visuelle dans les pays industrialisés. Récemment de nombreux progrès ont été faits dans la compréhension de la pathogenèse de la maladie, des méthodes diagnostiques et de la prise en charge thérapeutique.
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
dégénérescence maculaire
sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
dégénérescence maculaire
dégénérescence maculaire
facteurs de croissance endothéliale vasculaire
effets secondaires indésirables des médicaments

---
N1-VALIDE
Antagonistes du récepteur N-méthyl-D-Aspartate (NMDA) et douleur
http://www.sfetd-douleur.org/sites/default/files/u3349/DossierdumoisSFETD/2016/antagonistes_nmda_version_finale.pdf
Le récepteur NMDA (N-méthyl-D-aspartate) joue un rôle pivot dans la transmission du message douloureux et dans le maintien de la sensibilisation centrale, représentant ainsi une cible primordiale dans le traitement des douleurs neuropathiques. De nombreuses études précliniques ont permis de montrer que le blocage de ce récepteur par l’utilisation d’antagonistes du récepteur NMDA (NMDAR) comme la kétamine, la mémantine ou le dextrométhorphane permettrait d’obtenir une amélioration des phénomènes douloureux. En clinique, les données sont davantage controversées et l’inconvénient majeur de certains de ces antagonistes, comme la kétamine, est qu’ils peuvent générer de nombreux effets indésirables de type psychodysleptique...
2016
false
false
false
SFETD - Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur
France
français
Récepteurs du N-méthyl-D-aspartate
information sur le médicament
résultat thérapeutique
kétamine
névralgie
douleur neuropathique
douleur chronique
mémantine
dextrométhorphane
fibromyalgie
évaluation des risques
analgésiques

---
N1-SUPERVISEE
Sommaire des motifs de décision (SMD) portant sur Bridion
ugammadex sodique, 100 mg/mL, solution injectable, intraveineuse
https://hpr-rps.hres.ca/reg-content/sommaire-motif-decision-detailTwo.php?lang=fr&linkID=SBD00283
Bridion (sugammadex sodique), un antagoniste sélectif d'agents relaxants neuromusculaires, a été autorisé pour la décurarisation après un bloc neuromusculaire modéré à profond induit par le rocuronium ou le vécuronium chez les adultes qui doivent subir une intervention chirurgicale..
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
résumé des caractéristiques du produit
sugammadex
sugammadex
sugammadex sodique
sugammadex sodique
injections veineuses
V03AB35 - sugammadex
rocuronium
vécuronium
curarisants non dépolarisants
réveil anesthésique
antagonisation du blocage neuromusculaire
adulte
évaluation des risques
blocage neuromusculaire
BRIDION
cyclodextrines gamma
cyclodextrines gamma
androstanols

---
N1-VALIDE
Les anticoagulants pris sur des durées prolongées pour prévenir la thrombose veineuse profonde ou l'embolie pulmonaire après une prothèse de hanche ou de genou
http://www.cochrane.org/fr/CD004179/les-anticoagulants-pris-sur-des-durees-prolongees-pour-prevenir-la-thrombose-veineuse-profonde-ou
Objectifs Évaluer les effets de la thromboprophylaxie sur une durée prolongée pour la prévention de la thromboembolie veineuse (TEV) chez les patients subissant une chirurgie programmée de prothèse de la hanche ou du genou, ou de réparation d'une fracture du col du fémur.
2016
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique
thrombose veineuse
embolie pulmonaire
anticoagulants
calendrier d'administration des médicaments
arthroplastie prothétique de hanche
prothèse de hanche
arthroplastie prothétique de genou
prothèse de genou
complications postopératoires
héparine bas poids moléculaire
vitamine K
anticoagulants
fractures du col fémoral
chimioprévention

---
N1-VALIDE
Inhibiteurs du SGLT2 [INVOKANA (canagliflozine), FORXIGA (dapagliflozine), XIGDUO (dapagliflozine/metformine), JARDIANCE (empagliflozine)] - Risque d'acidocétose diabétique
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/58404a-fra.php
Des cas graves d’acidocétose diabétique, menaçant parfois le pronostic vital et dans certains cas mortels ont été signalés chez des patients recevant un inhibiteur du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT2) pour traiter le diabète de type 1 ou de type 2. Dans un certain nombre de ces cas, la maladie se présentait de manière atypique, les taux de glucose sanguin n’étant que modérément élevés. Les inhibiteurs du SGLT2 NE sont PAS indiqués pour le traitement du diabète de type 1 et ne doivent pas être utilisés dans le diabète de type 1. Il est recommandé : d’arrêter immédiatement le traitement par un inhibiteur du SGLT2 si une acidocétose diabétique est soupçonnée ou diagnostiquée. de ne pas utiliser d’inhibiteur du SGLT2 chez les patients ayant des antécédents d’acidocétose diabétique. dans les situations cliniques prédisposant à l’acidocétose (p. ex. interventions chirurgicales majeures, infections graves et maladies aiguës graves), d’envisager l’arrêt temporaire du traitement par un inhibiteur du SGLT2. d’informer les patients des signes et symptômes de l’acidocétose diabétique et de leur conseiller d’obtenir immédiatement des soins médicaux si ces symptômes se présentent. de faire preuve de prudence avant l’instauration d’un traitement par un inhibiteur du SGLT2 chez les patients ayant des facteurs de risque d’acidocétose diabétique. Les monographies canadiennes de ces produits seront mises à jour pour refléter ces renseignements d’innocuité...
2016
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
Transporteur-2 sodium-glucose
inhibiteur du SGLT2
Canagliflozine
hypoglycémiants
dapagliflozine
A10BD15 - metformine et dapagliflozine
association médicamenteuse
metformine
empagliflozine
acidocétose diabétique
recommandation de bon usage du médicament
diabète de type 2
facteurs de risque
A10BK01 - dapagliflozine
A10BK02 - canagliflozine
A10BK03 - empagliflozine
2-(3-(4-éthoxybenzyl)-4-chlorophényl)-6-hydroxyméthyltétrahydro-2H-pyran-3,4,5-triol
glucosides
composés benzhydryliques

---
N1-VALIDE
Inhibiteurs de tyrosine kinase BCR-ABL [GLEEVEC (mésylate d'imatinib), TASIGNA (nilotinib), BOSULIF (bosutinib), SPRYCEL (dasatinib), ICLUSIG (chlorhydrate de ponatinib)] - Risque de réactivation de l'hépatite B
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/58222a-fra.php
Des cas de réactivation du virus de l’hépatite B (VHB) ont été rapportés chez des patients porteurs chroniques du VHB et traités par des inhibiteurs de tyrosine kinase BCR-ABL (ITK BCR-ABL). Certains de ces cas ont entraîné une insuffisance hépatique aiguë ou une hépatite fulminante ayant conduit à une greffe du foie ou à une issue fatale. Les recommandations sont les suivantes : Tous les patients doivent faire l’objet d’un dépistage d’une infection par le VHB avant l’initiation d’un traitement par des ITK BCR-ABL. Un médecin spécialisé en hépatologie et dans le traitement du VHB doit être consulté rapidement avant l’instauration du traitement chez les patients porteurs chroniques du VHB (y compris ceux ayant une hépatite B active) et chez ceux dont la sérologie est devenue positive au cours du traitement. Les patients porteurs du VHB et traités par des ITK BCR-ABL doivent être étroitement surveillés pour les manifestations et les symptômes d’infection active par le VHB tout au long du traitement et plusieurs mois après son arrêt. La version canadienne des renseignements thérapeutiques et des renseignements pour le consommateur de tous les ITK BCR-ABL seront mis à jour afin de refléter cette nouvelle information sur l’innocuité...
2016
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
Protéines de fusion bcr-abl
inhibiteurs de protéines kinases
Mésylate d'imatinib
risque
virus de l'hépatite B
GLIVEC
L01XE01 - imatinib
nilotinib
L01XE08 - nilotinib
TASIGNA
BOSULIF
bosutinib
SPRYCEL
L01XE14 - bosutinib
Dasatinib
L01XE06 - dasatinib
ICLUSIG
chlorhydrate de ponatinib
L01XE24 - ponatinib
inhibiteur de tyrosine kinase
Réactivation de l’hépatite B
recommandation de bon usage du médicament
continuité des soins
dépistage systématique
hépatite B
hépatite B
ponatinib
pyrimidines
Imidazoles
pyridazines
dérivés de l'aniline
nitriles
quinoléines

---
N1-SUPERVISEE
Comparaison entre l’énalapril et un inhibiteur du récepteur de l’angiotensine et de la néprilysine pour le traitement de l’insuffisance cardiaque - Évaluation critique de la documentation scientifique
In PHARMACTUEL, Vol. 49, No. 1, 2016
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1083/853
Protocole de recherche : Il s’agit d’une étude clinique prospective et multicentrique de phase III, avec répartition aléatoire et à double insu. Elle vise à évaluer l’efficacité et l’innocuité du LCZ696 (200 mg deux fois par jour) comparativement à l’énalapril (10 mg deux fois par jour) pour des patients atteints d’IC chronique avec une baisse de la FEVG...
2016
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
lecture critique d'article
Recherche comparative sur l'efficacité
inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine
C09AA02 - énalapril
antienzymes
antagonistes des récepteurs aux angiotensines
LCZ696
LCZ696
énalapril
défaillance cardiaque
hospitalisation
études multicentriques comme sujet
méthode en double aveugle
C09DX04 - valsartan et sacubitril
néprilysine
défaillance cardiaque
énalapril
études d'évaluation comme sujet
amino-butyrates
tétrazoles
amino-butyrates
tétrazoles

---
N1-VALIDE
Résumé de l’examen de l'innocuité - Inhibiteurs de tyrosine kinase Bcr-Abl - Évaluation de risques potentiels au fœtus
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/tki-ikt-fra.php
Les inhibiteurs de la tyrosine kinase Bcr-Abl sont utilisés pour traiter les cancers du sang. La possibilité que ces médicaments aient des effets néfastes sur le fœtus est connue et est indiquée sur l’étiquette des produits au Canada. L’étiquette indique également aux femmes d’utiliser des moyens de contraception efficaces pendant le traitement. Basé sur les renseignements additionnels sur l’innocuité fournis par les fabricants, Santé Canada a effectué un examen de l’innocuité afin d’évaluer le risque d’effets néfastes sur le fœtus découlant de l’utilisation d’inhibiteurs de la tyrosine kinase Bcr-Abl. Après l’achèvement de l’examen de l’innocuité, le fabricant a mis à jour l’information posologique concernant Gleevec de façon à indiquer aux médecins de confirmer, au moyen d’un test de grossesse, que les patientes ne sont pas enceintes avant de débuter un traitement...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
grossesse
Protéines de fusion bcr-abl
inhibiteurs de protéines kinases
protein-tyrosine kinases
évaluation médicament
évaluation des risques
foetus
contraception
malformations dues aux médicaments et aux drogues
inhibiteur de tyrosine kinase
avortement spontané
hémopathies
antinéoplasiques
administration par voie orale
pharmacovigilance

---
N1-SUPERVISEE
SUNVEPRA - Sommaire des motifs de décision (SMD)
Asunaprévir, 100 mg, capsule, orale
https://hpr-rps.hres.ca/reg-content/sommaire-motif-decision-detailTwo.php?lang=fr&linkID=SBD00297
L’autorisation de mise sur le marché appuie sur l’information sur la qualité (chimie et fabrication), ainsi que les études non cliniques (pharmacologie et toxicologie) et cliniques présentées (pharmacologie, innocuité et efficacité). Après avoir examiné les données reçues, Santé Canada estime que Sunvepra a un profil avantages/risques favorable lorsqu’il est utilisé en association avec d’autres agents dans le traitement de l’hépatite C chronique chez les adultes infectés par le virus de l’hépatite C (VHC) de génotype 1 ou 4 qui présentent une hépatopathie compensée, dont la cirrhose...
2016
false
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
résumé des caractéristiques du produit
administration par voie orale
asunaprévir
asunaprévir
protéine NS3 du virus de l'hépatite C
évaluation des risques
évaluation de médicament
agrément de médicaments
Canada
adulte
hépatite C chronique
association de médicaments
génotype 4 du virus de l'hépatite C
génotype 1 du virus de l'hépatite C
cirrhose du foie dûe à une hépatite C chronique (maladie)
antiviraux
antiviraux
inhibiteurs de protéases
inhibiteurs de protéases
résultat thérapeutique
J05AP06 - asunaprévir
isoquinoléines
sulfonamides
isoquinoléines
sulfonamides
Protéines virales non structurales

---
N1-VALIDE
Inhibiteurs de tyrosine kinase et grossesse : quels risques pour le foetus ?
In Bulletin du Cancer 2016
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0007455116000606
L’association cancer et grossesse est de plus en plus fréquente. Ceci est lié, entre autres, à l’âge de plus en plus tardif des grossesses. La prise en charge du cancer chez la femme enceinte est un sujet délicat. L’utilisation des inhibiteurs de tyrosine kinase (ITKs) pendant la grossesse reste rare et peu de données quant à leur passage transplacentaire sont disponibles. L’objectif de cette revue est de recenser les données de la littérature afin de mieux appréhender les risques encourus par le fœtus lorsque la mère nécessite un traitement par ce type de médicament. Il a été décrit 189 grossesses de femmes traitées par des inhibiteurs de tyrosine kinase pendant tout ou une partie de leur grossesse. Les données cliniques sont rassurantes et seraient plutôt en faveur de la prise du traitement au regard de la balance bénéfice maternel versus risque fœtal. Ces données doivent être, néanmoins, interprétées avec précaution...
10.1016/j.bulcan.2016.02.001
2016
false
false
false
Elsevier
France
français
grossesse
inhibiteur de tyrosine kinase
inhibiteurs de protéines kinases
protein-tyrosine kinases
article de périodique
évaluation des risques
revue de la littérature
foetus
avortement spontané
malformations dues aux médicaments et aux drogues
antinéoplasiques

---
N1-VALIDE
Diabète et infections urogénitales sous inhibiteurs de SGLT2
In FORUM MÉDICAL SUISSE 2016;16(16):363–368
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2016.02616/
Les patients doivent être informés du fait que le traitement par inhibiteur de SGLT2 favorise la survenue d’infections urogénitales. Le risque d’infections peut être réduit grâce à une bonne sélection des patients et à la mise en place de mesures préventives. En cas de survenue d’une infection urogénitale, celle-ci peut dans la plupart des cas être traitée simplement...
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
revue de la littérature
administration par voie orale
inhibiteur du SGLT2
Transporteur-2 sodium-glucose
diabète de type 2
glycosurie
infections urinaires
facteurs de risque
candidose vulvovaginale
balanite
balanite à candida
hypoglycémiants
candidose vulvovaginale
balanite
infections urinaires
inhibiteur du SGLT2

---
N1-VALIDE
Médicaments ciblant EGFR : erlotinib, géfitinib, afatinib
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Medicaments-ciblant-EGFR-erlotinib-gefitinib-afatinib
Les molécules concernées par ces recommandations sont les inhibiteurs de tyrosine kinase ciblant EGFR : erlotinib, géfitinib et afatinib. Ces traitements sont utilisés comme traitements des cancers du poumon non à petites cellules avec mutations activatrices de l’EGFR. L’erlotinib est également utilisé dans le traitement des formes localement avancées ou métastatiques du cancer du poumon non à petites cellules, sans mutation de l’EGFR, après échec d’au moins une ligne de chimiothérapie...
2016
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
recommandation pour la pratique clinique
antinéoplasiques
antinéoplasiques
antinéoplasiques
administration par voie orale
Chlorhydrate d'erlotinib
Chlorhydrate d'erlotinib
Chlorhydrate d'erlotinib
L01XE03 - erlotinib
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
TARCEVA
Récepteur du facteur de croissance épidermique
effets secondaires indésirables des médicaments
continuité des soins
surveillance pharmacologique
interactions médicamenteuses
grossesse
carcinome pulmonaire non à petites cellules
géfitinib
géfitinib
communication interdisciplinaire
géfitinib
afatinib
L01XE13 - afatinib
afatinib
afatinib
GIOTRIF
L01XE02 - géfitinib
IRESSA
afatinib
afatinib
afatinib
quinazolines
quinazolines
quinazolines

---
N1-VALIDE
Médicaments inhibiteurs de la voie Hedgehog : vismodégib
Anticancéreux par voie orale : informer, prévenir et gérer leurs effets indésirables
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Medicaments-inhibiteurs-de-la-voie-Hedgehog-vismodegib
Les molécules concernées par ces recommandations sont les inhibiteurs de la voie Hedgehog représentés actuellement par le vismodégib. Le sonidégib, un deuxième inhibiteur de la voie Hedgehog, a obtenu une autorisation de mise sur le marché pendant l’élaboration de ces recommandations. Il n’a pas été intégré dans le périmètre de ces recommandations du fait de sa non-commercialisation à ce jour. Ces médicaments sont utilisés en traitement des carcinomes basocellulaires...
2016
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
administration par voie orale
effets secondaires indésirables des médicaments
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
recommandation pour la pratique clinique
vismodégib
vismodégib
vismodégib
L01XX43 - vismodégib
ERIVEDGE
antinéoplasiques
antinéoplasiques
antinéoplasiques
carcinome basocellulaire
grossesse
interactions médicamenteuses
communication interdisciplinaire
voie de signalisation Hedgehog
transduction du signal
protéines hedgehog
continuité des soins
surveillance pharmacologique
HhAntag-691
HhAntag-691
HhAntag-691
anilides
pyridines
anilides
pyridines
anilides
pyridines

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments destinés à réduire l'acidité gastrique chez les personnes atteintes de mucoviscidose
http://www.cochrane.org/fr/CD003424/medicaments-destines-reduire-lacidite-gastrique-chez-les-personnes-atteintes-de-mucoviscidose
Question de la revue Nous avons examiné les données sur l'utilisation de médicaments pour réduire l'acidité gastrique chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Contexte La mucoviscidose provoque des lésions pulmonaires et pancréatiques. Le pancréas produit des enzymes qui sont nécessaires à l'organisme pour digérer et absorber les aliments. Si le pancréas est endommagé, cela peut affecter la manière dont on absorbe les aliments. Cela peut également accroître l'acidité dans l'estomac, ce qui peut conduire à des brûlures d'estomac et des ulcères peptiques. Il existe des médicaments capables de réduire la quantité d'acide dans l'estomac. Les essais portant sur ces médicaments ont montré qu'ils peuvent améliorer les problèmes touchant le système digestif et l'absorption des graisses. Ceci est une version mise à jour de la revue.
2016
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
mucoviscidose
résultat thérapeutique
acidité gastrique
acide gastrique
agents gastro-intestinaux
antihistaminiques des récepteurs H2
pompes à protons
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Antagonisme des benzodiazépines
Intoxication
http://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-professionnels-de-la-sant/intoxications-aigu-s-et-antidote-4
Le flumazénil est un antagoniste des benzodiazépines au niveau des GABA récepteurs centraux. Il neutralise les effets pharmacologiques des benzodiazépines ainsi que de la zopiclone et du zolpidem. Le flumazénil a un délai d’action de 2 à 5 minutes. Le flumazénil est un antagoniste compétitif. La dose nécessaire sera plus élevée en présence de fortes doses de benzodiazépines.
false
true
false
Centre antipoison belge
Belgique
brochure pédagogique pour les patients
flumazénil
antidotes
benzodiazépines

---
N1-SUPERVISEE
Antagonistes de la vitamine K
Intoxication
http://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-professionnels-de-la-sant/intoxications-aigu-s-et-antidot-15
La phytoménadione s’utilise en cas d’intoxication par médicaments ou raticides anticoagulants.
false
true
false
Centre antipoison belge
Belgique
brochure pédagogique pour les patients
vitamine K

---
N1-VALIDE
Tests sérologiques dans la maladie cœliaque : Guide pratique à l’usage des cliniciens
http://www.cfp.ca/content/62/1/e11.full
http://www.cfp.ca/content/62/1/e11.full.pdf+html
Objectif : Répondre aux questions souvent posées par les généralistes et aux difficultés auxquelles ils font face lorsqu’ils prescrivent des tests sérologiques pour la maladie cœliaque et fournir des conseils pratiques pour aider à interpréter les résultats des tests.
2016
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
article de périodique
maladie coeliaque
tests sérologiques
médecine générale
cas clinique
enfant
maladie coeliaque
transglutaminases
immunoglobuline A
Anticorps anti-transglutaminase
médecins généralistes

---
N1-SUPERVISEE
Antivitamines K
http://www.mongeneraliste.be/fichespatients/anti-vitamines-k-ou-avk
Comme 1% de la population belge, vous suivez un traitement anticoagulant. Il permet de fluidifier le sang et d'éviter la formation de caillots. Votre traitement fait partie de la famille des anti-vitamines K ou AVK.
2016
false
true
false
false
mongeneraliste.be - Société Scientifique de Médecine Générale
Belgique
français
information patient et grand public
vitamine K
anticoagulants
antivitamines K

---
N1-VALIDE
Recommandations 2015 du France Intergroupe Leucémie Myéloïde Chronique pour la gestion du risque d'évènements cardiovasculaires sous nilotinib au cours de la leucémie myéloïde chronique
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0007455115003689
Dans cet article, une revue exhaustive des données concernant l’efficacité du nilotinib et sa toxicité cardiovasculaire est effectuée et des recommandations émanant du France Intergroupe des Leucémies Myéloïdes Chroniques sur les modalités pratiques de la gestion du risque d’accident cardiovasculaire des patients traités par nilotinib sont proposées à la lumière des connaissances actuelles.
2016
false
false
false
Elsevier
Pays-Bas
français
article de périodique
nilotinib
nilotinib
protein-tyrosine kinases
leucémie myéloïde en phase chronique
maladies cardiovasculaires
facteurs de risque
évaluation des risques
maladies cardiovasculaires
recommandation pour la pratique clinique
pyrimidines
pyrimidines

---
N1-VALIDE
Médicaments ciblant BCR-ABL : Imatinib, Dasatinib, Nilotinib, Bosutinib, Ponatinib - Médicament ciblant JAK : Ruxolitinib
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Medicaments-ciblant-BCR-ABL-Imatinib-Dasatinib-Nilotinib-Bosutinib-Ponatinib-Medicament-ciblant-JAK-Ruxolitinib-Anticancereux-par-voie-orale-informer-prevenir-et-gerer-leurs-effets-indesirables
Anticancéreux par voie orale : informer, prévenir et gérer leurs effets indésirables...
2016
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation pour la pratique clinique
antinéoplasiques
administration par voie orale
effets secondaires indésirables des médicaments
effets secondaires indésirables des médicaments
diffusion de l'information
éducation du patient comme sujet
interactions médicamenteuses
Dasatinib
Mésylate d'imatinib
Protéines de fusion bcr-abl
inhibiteurs de protéines kinases
L01XE06 - dasatinib
L01XE01 - imatinib
nilotinib
L01XE08 - nilotinib
bosutinib
ponatinib
ruxolitinib
janus kinases
L01XE24 - ponatinib
L01XE18 - ruxolitinib
L01XE14 - bosutinib
continuité des soins
grossesse
INCB018424
dérivés de l'aniline
nitriles
quinoléines
Imidazoles
pyridazines
pyrimidines
pyrazoles

---
N1-VALIDE
Inhibiteurs de la tyrosine kinase BCR-ABL : Glivec , Sprycel , Tasigna , Bosulif , Iclusig – le dépistage du virus de l'hépatite B (VHB) doit être réalisé avant initiation du traitement, en raison du risque de réactivation de l’hépatite B - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Inhibiteurs-de-la-tyrosine-kinase-BCR-ABL-Glivec-R-Sprycel-R-Tasigna-R-Bosulif-R-Iclusig-R-le-depistage-du-virus-de-l-hepatite-B-VHB-doit-etre-realise-avant-initiation-du-traitement-en-raison-du-risque-de-reactivation-de-l-hepatite-B-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Des cas de réactivation du virus de l'hépatite B (VHB) ont été rapportés chez des patients porteurs chroniques du VHB et traités par des inhibiteurs de la tyrosine kinase BCR-ABL (ITK BCR-ABL). Certains de ces cas ont entraîné une insuffisance hépatique aiguë ou une hépatite fulminante ayant conduit à une transplantation hépatique ou d’issue fatale...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
dépistage systématique
GLIVEC
SPRYCEL
TASIGNA
BOSULIF
ICLUSIG
inhibiteurs de protéines kinases
Réactivation de l’hépatite B
hépatite B
Protéines de fusion bcr-abl
L01XE - inhibiteurs des protéines kinases
continuité des soins
virus de l'hépatite B
Mésylate d'imatinib
nilotinib
Dasatinib
bosutinib
ponatinib
hépatite B
ponatinib
pyrimidines
Imidazoles
pyridazines
dérivés de l'aniline
nitriles
quinoléines

---
N1-VALIDE
Médicaments ciblant BRAF en monothérapie : vémurafénib, dabrafénib - Médicaments ciblant BRAF ou MEK en association : vémurafénib cobimétinib, da...
Anticancéreux par voie orale : informer, prévenir et gérer leurs effets indésirables
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Medicaments-ciblant-BRAF-en-monotherapie-vemurafenib-dabrafenib-Medicaments-ciblant-BRAF-ou-MEK-en-association-vemurafenib-cobimetinib-dabrafenib-trametinib
Les molécules concernées par ces recommandations sont les inhibiteurs de protéine kinase (IPK) ciblant BRAF utilisés soit en monothérapie (dabrafénib et vémurafénib) soit en association à un inhibiteur de protéine kinase ciblant MEK (dabrafénib tramétinib et vémurafénib cobimétinib). Ces médicaments sont utilisés dans le traitement des mélanomes métastatiques avec mutations BRAF...
2016
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation pour la pratique clinique
recommandation patients
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
effets secondaires indésirables des médicaments
administration par voie orale
interactions médicamenteuses
vémurafénib
vémurafénib
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
L01XE15 - vémurafénib
dabrafénib
dabrafénib
L01XE23 - dabrafénib
ZELBORAF
protéine BRAF humaine
TAFINLAR
Mélanome métastatique
mélanome
mélanome
métastase tumorale
mutation du gène BRAF
continuité des soins
surveillance pharmacologique
communication interdisciplinaire
inhibiteurs de protéines kinases
vémurafénib
dabrafénib
grossesse
vémurafénib
vémurafénib
vémurafénib
Imidazoles
oximes
Imidazoles
oximes
Protéines proto-oncogènes B-raf
Imidazoles
oximes
indoles
sulfonamides
indoles
sulfonamides
indoles
sulfonamides

---
N1-VALIDE
Gestion péri-opératoire des patients traités par anti-thrombotiques en chirurgie orale
http://www.societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_festion_peri_operatoire_2015_court.pdf
http://www.societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_festion_peri_operatoire_2015_argumentaire.doc
http://www.mbcb-journal.org/articles/mbcb/abs/2015/04/contents/contents.html
Objectifs de ces recommandations : Définir, pour chacune des familles d’antithrombotiques, le risque hémorragique en cas de maintien de la thérapeutique antithrombotique en fonction des différentes interventions et/ou gestes invasifs de chirurgie orale ; Formaliser la gestion péri-opératoire des patients traités par antithrombotiques en cas de chirurgie orale
http://dx.doi.org/10.1051/mbcb/2015036
2015
false
true
false
SFCO - Société Française de Chirurgie Orale
SFC - Société Française de Cardiologie
France
français
fibrinolytiques
recommandation pour la pratique clinique
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
évaluation des risques
hémorragie postopératoire
hémostatiques
vitamine K
anticoagulants
Identifier le risque hémorragique
Risque de processus hémorragique
héparine
antiagrégants plaquettaires
antivitamines K
antivitamines K
article de périodique
arrêt du traitement
anticoagulothérapie
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Interactions médicamenteuses avec les anticoagulants
In Développement et Santé n 206, page 21-24
https://devsante.org/articles/interactions-medicamenteuses-avec-les-anticoagulants
Ces médicaments doivent être prescrits avec prudence et le traitement étroitement surveillé, le rapport entre dose efficace et dose toxique étant peu important. Leur administration en association avec d’autres médicaments peut conduire à des interactions potentiellement dangereuses pouvant entraîner une inefficacité du traitement ou au contraire un surdosage (risque hémorragique). C’est pourquoi il est essentiel de les connaître et d’expliquer précisément au patient la conduite et la surveillance du traitement. La plupart des interactions avec les anticoagulants sont connues pour un médicament donné. On connait beaucoup moins bien les interactions éventuelles concernant plus de deux ou trois médicaments associés. Il faut donc prescrire avec prudence et être sûr que tous les médicaments prescrits sont justifiés...
2015
false
false
false
false
Développement et Santé
France
français
anticoagulants
interactions médicamenteuses
information sur le médicament
thromboembolie
continuité des soins
anticoagulants
administration par voie orale
hémorragie
injections sous-cutanées
B01AA - antivitamines K
héparine
antivitamines K
acide acétylsalicylique
B01AB - groupe de l'héparine
B01AC06 - acide acétylsalicylique
antiagrégants plaquettaires
article de périodique
antivitamines K
anticoagulothérapie
indènes
vitamine K
vitamine K
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Mise à jour - Forxiga et Invokana : Santé Canada commence l’examen de l’innocuité de médicaments antidiabétiques appelés inhibiteurs du SGLT2 et du risque d’acidocétose
http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/forxiga-invokana-fra.php
Des cas d’acidocétose ont été signalés à l’étranger chez des personnes vivant avec le diabète de type 2 à qui des inhibiteurs de SGLT2 avaient été administrés et dont la glycémie n’était que légèrement élevée. Puisque l’acidocétose est inattendue et qu’elle peut survenir en présence d’une faible augmentation de la glycémie chez les personnes vivant avec le diabète de type 2, il est possible qu’elle ne puisse pas être diagnostiquée ni traitée rapidement...
2015
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
inhibiteur du SGLT2
Transporteur-2 sodium-glucose
acidocétose diabétique
risque
administration par voie orale
diabète de type 2
dapagliflozine
hypoglycémiants
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients
Canagliflozine
A10BK01 - dapagliflozine
A10BK02 - canagliflozine
2-(3-(4-éthoxybenzyl)-4-chlorophényl)-6-hydroxyméthyltétrahydro-2H-pyran-3,4,5-triol
composés benzhydryliques

---
N1-VALIDE
Démarrage par le PRAC de l’évaluation de l’impact du risque d’acidocétose diabétique sur le rapport bénéfice/risque des inhibiteurs de SGLT2 - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Travaux-de-l-Agence-Europeenne-des-Medicaments-EMA-Comite-pour-l-evaluation-des-risques-en-matiere-de-pharmacovigilance-PRAC/Demarrage-par-le-PRAC-de-l-evaluation-de-l-impact-du-risque-d-acidocetose-diabetique-sur-le-rapport-benefice-risque-des-SGLT2-Point-d-information
Lors de sa réunion mensuelle, qui s’est tenue du 8 au 11 juin 2015 à Londres, le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a engagé l’évaluation européenne de l’impact du risque d’acidocétose diabétique sur le rapport bénéfice/risque des inhibiteurs du co-transporteur sodium – glucose de type 2 et de leur association à la metformine...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
évaluation de médicament
évaluation des risques
information sur le médicament
acidocétose diabétique
administration par voie orale
adulte
diabète de type 2
inhibiteur du SGLT2
Transporteur-2 sodium-glucose
hypoglycémiants
dapagliflozine
association médicamenteuse
metformine
empagliflozine
A10BD15 - metformine et dapagliflozine
A10BD16 - metformine et canagliflozine
A10BD20 - metformine et empagliflozine
Canagliflozine
2-(3-(4-éthoxybenzyl)-4-chlorophényl)-6-hydroxyméthyltétrahydro-2H-pyran-3,4,5-triol
composés benzhydryliques

---
N1-VALIDE
Efficacité et sécurité des gliflozines chez les patients diabétiques de type 2
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/1088
Le diabète de type 2 reste une maladie complexe et difficile à traiter, cela malgré la mise à disposition de multiples hypoglycémiants. Les gliflozines (inhibiteurs de la réabsorption tubulaire du glucose) forment la classe la plus récente. Différentes molécules ont été approuvées par les régulateurs. Cette méta-analyse en évalue l’efficacité et la sécurité et veut explorer de potentielles différences entre les différents membres de la classe.
2015
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
diabète de type 2
Transporteur-2 sodium-glucose
résultat thérapeutique
hypoglycémiants

---
N1-VALIDE
Anti-vitamine K (AVK) - Dossiers
http://ansm.sante.fr/Dossiers/Anti-vitamine-K-AVK/
Prévention des hémorragies provoquées par les traitements anticoagulants anti-vitamine K (AVK) - La surveillance du traitement par AVK : quelques outils...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antivitamines K
antivitamines K
continuité des soins
surveillance pharmacologique
vitamine K
administration par voie orale
anticoagulants
anticoagulants
hémorragie
recommandation patients
recommandation de bon usage du médicament
brochure pédagogique pour les patients
notice médicamenteuse
questions réponses
B01AA - antivitamines K
hémorragie
antivitamines K
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Erreur lors de la prise en charge des patients atteints de fibrillation auriculaire et traités avec des médicaments anticoagulants oraux
Les événements qui ne devraient jamais arriver - Never Events
http://www.ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Securite-du-medicament-a-l-hopital/Erreur-lors-de-la-prise-en-charge-des-patients-atteints-de-fibrillation-auriculaire-et-traites-avec-des-medicaments-anticoagulants-oraux/(offset)/1
Les AVK sont un élément essentiel de la prise en charge de pathologies thrombotiques courantes (fibrillation auriculaire, valvulopathies, thrombophlébites…). Les AVK commercialisés en France sont : l’acénocoumarol (Sintrom , Minisintrom ), la warfarine (Coumadine ), la fluindione (Préviscan ). Des études épidémiologiques ont montré cependant que ces médicaments arrivent en France au premier rang des accidents iatrogènes entraînant une hospitalisation. Pour limiter ce risque, des recommandations, conseils pratiques d'aide à la prise en charge des patients sous AVK et des outils permettant de les accompagner (carnet patient AVK, didacticiel…) ont été publiés...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
phénindione
anticoagulants
administration par voie orale
vitamine K
fibrillation auriculaire
Erreurs de médication
France
hémorragie
PREVISCAN 20 mg, comprimé quadrisécable
fluindione
B01AA - antivitamines K
Erreurs de médication
PREVISCAN
68133651
3400890751230
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament

---
N1-VALIDE
Analogues du GLP-1 versus inhibiteurs du SGLT-2 pour les diabétiques de type 2 obèses
In Rev Med Suisse 2015;1227-1233
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Analogues-du-GLP-1-versus-inhibiteurs-du-SGLT-2-pour-les-diabetiques-de-type-2-obeses
Qui n’a jamais eu un patient diabétique de type 2, obèse, mal contrôlé, sous antidiabétiques oraux et insuline, et prenant du poids avec l’escalade thérapeutique ? La mise sur le marché des agonistes du GLP-1 (Glucagon-like peptide-1) et des inhibiteurs du SGLT-2 (cotransporteur sodium/glucose de type 2) permet de repenser la prise en charge de ces patients, grâce à leurs effets favorables sur le contrôle glycémique, le poids et le risque d’hypoglycémie, et complémentaires aux traitements conventionnels. Le cercle vicieux prise pondérale-augmentation des doses d’insuline est limité. Le choix entre ces deux molécules doit se baser sur plusieurs facteurs (cible glycémique, poids, comorbidités, voie d’administration, effets secondaires, etc.), et l’enthousiasme vis-à-vis de ces nouveaux traitements pondéré par le faible recul sur leur sécurité et le manque de données sur les complications micro et macrovasculaires...
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
diabète de type 2
obésité
Recherche comparative sur l'efficacité
résultat thérapeutique
incrétines
hypoglycémiants
Liraglutide
glucagon-like peptide 1
exénatide
Canagliflozine
Transporteur-2 sodium-glucose
inhibiteur du SGLT2
dapagliflozine
empagliflozine
luséogliflozine
A10BX - autres antidiabétiques sauf insulines
analogue du GLP-1
article de périodique
2-(3-(4-éthoxybenzyl)-4-chlorophényl)-6-hydroxyméthyltétrahydro-2H-pyran-3,4,5-triol
glucosides
composés benzhydryliques
peptides
venins
sorbitol
sorbitol

---
N1-VALIDE
Les manifestations cutanées des anti-TNF-alpha
In : Hépato-Gastro & Oncologie Digestive - Volume 22, numéro 8, Octobre 2015
http://www.jle.com/fr/revues/hpg/e-docs/les_manifestations_cutanees_des_anti_tnf_alpha_305568/article.phtml
Les anti-tumor necrosis factor (TNF)α représentent une famille de molécules constituées d’anticorps monoclonaux et d’un récepteur soluble dirigée contre cette cytokine pro-inflammatoire, le TNFα. Ces traitements ont profondément modifié la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques comme la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, les arthrites inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde et spondylarthropathies) et le psoriasis. De façon générale, ces traitements sont bien tolérés avec un recul depuis plus de 20 ans. Cependant, leur utilisation de plus en plus fréquente dans les différentes spécialités s’est associée avec l’émergence d’effets secondaires, notamment cutanés. Ces derniers peuvent être classés en trois catégories : les réactions cutanées infectieuses, tumorales et inflammatoires. Ce cas clinique illustre une forme de réactions inflammatoires associées aux anti-TNFα, appelée réaction psoriasiforme et passe en revue l’ensemble des réactions cutanées inflammatoires considérées parfois comme paradoxales associées avec l’utilisation de cette classe de biothérapie.
2015
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
facteur de nécrose tumorale alpha
facteur de nécrose tumorale alpha
cas clinique
image
maladies de la peau
algorithme
questions réponses
dermatite psoriasiforme
anti-TNF alpha

---
N2-AUTOINDEXEE
Stimulants de la cognition : les points essentiels
http://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/stimulants-de-la-cognition-les-points-essentiels
Il n’existe actuellement que deux classes pharmacologiques de stimulants de la cognition : les inhibiteurs de l’acétylcholinestérase (donépézil, rivastigmine, galantamine) qui permettent d’augmenter les concentrations cérébrales en acétylcholine un antagoniste du récepteur glutamatergique NMDA (mémantine) qui a pour effet d’améliorer les processus neurobiologiques impliqués dans les phénomène d’apprentissage et de mémorisation. Ces médicaments permettent d’améliorer les performances cognitives et de diminuer les troubles psychocomportementaux chez des patients atteints de maladie d’Alzheimer comme l’atteste l’amélioration sur différentes échelles d’évaluation, en l’absence d’un critère de morbidité plus global. La pharmacocinétique de ces médicaments ne pose pas de problème majeur pour leur utilisation en pratique. La prudence est recommandée, pour les inhibiteurs de l’acétylcholinestérase, en cas de pathologie (cardiaque, broncho-pulmonaire, digestive, urinaire) susceptible d’être aggravée par un effet cholinomimétique. Les médicaments possédant des propriétés anti-cholinergiques peuvent amoindrir l’effet thérapeutique des inhibiteurs de l’acétylcholinestérase...
2015
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
information sur le médicament
Troubles de la cognition
antagonistes des acides aminés excitateurs
Récepteurs du N-méthyl-D-aspartate
anticholinestérasiques
cognition
stimulants du système nerveux central
cognition
stimulateur
essentiel

---
N1-VALIDE
Médicaments ciblant BCR-ABL : imatinib, dasatinib, nilotinib, bosutinib, ponatinib - Médicament ciblant JAK : ruxolitinib / Anticancéreux par voie orale : informer, prévenir et gérer leurs effets indésirables
http://www.e-cancer.fr/content/download/126025/1524695/file/Médicaments%20ciblant%20BCR-ABL.pdf
Ce document s’adresse aux professionnels de santé, hématologues, cancérologues, médecins généralistes, pharmaciens et infirmiers notamment ; il constitue un outil d’aide à la pratique pour le suivi partagé des patients recevant un anticancéreux par voie orale utilisé en hématologie (thérapies ciblant BCR-ABL ou ciblant JAK). Ce document propose des mesures à mettre en oeuvre pour prévenir certains effets indésirables, les modalités de leur détection précoce et les conduites à tenir en cas de toxicité avérée...
2015
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament
administration par voie orale
antinéoplasiques
effets secondaires indésirables des médicaments
L01XE01 - imatinib
L01XE06 - dasatinib
nilotinib
L01XE08 - nilotinib
bosutinib
L01XE14 - bosutinib
ponatinib
L01XE24 - ponatinib
inhibiteurs de protéines kinases
L01XE18 - ruxolitinib
ruxolitinib
janus kinases
diffusion de l'information
continuité des soins
relations hôpital-médecin
relations hôpital-patient
Relations médecin-patient
interactions médicamenteuses
grossesse
protein-tyrosine kinases
inhibiteur de tyrosine kinase
Dasatinib
Mésylate d'imatinib
INCB018424
pyrazoles
dérivés de l'aniline
nitriles
quinoléines
Imidazoles
pyridazines

---
N2-AUTOINDEXEE
Anti-TNF-alpha
http://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/anti-tnf-alpha
Les anti-TNF alpha (anti-TNFα) sont des médicaments issu de la biothérapie (aussi appelés biomédicaments ou des biosimilaires par rapport à un anti-TNF de référence) qui ont révolutionné la prise en charge et l'évolution de maladies inflammatoires chroniques, graves et invalidantes comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le psoriasis sévère et sa forme rhumatismale, l'arthrite juvénile idiopathique ainsi que certaines maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) comme la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn. Ces médicaments sont des anticorps monoclonaux complètement ou partiellement humanisés, ou des protéines chimèriques se comportant comme des recepteurs solubles du TNF par fixation. Ces biomédicaments diminuent le TNFα sérique, ce qui va permettre de contrôler l'inflammation régionale et donc l'évolution de ces pathologies. Les anti-TNFα sont réservés aux formes sévères de ces affections en cas d'échec des traitements de fond classiques...
2015
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
information sur le médicament
facteur de nécrose tumorale alpha
L04AB - anti TNF alpha
anti-TNF alpha
facteur de nécrose tumorale alpha
facteur de nécrose tumorale alpha
UN ALPHA

---
N1-VALIDE
Priorisation de l’utilisation des antiviraux en situation d’épidémie de grippe saisonnière
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=482
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20150303_grippesaisrecoutilantiviraux.pdf
L’épidémie de grippe de la saison 2014-2015 est caractérisée par la circulation majoritaire de virus de type A(H3N2), connus pour être responsables de formes graves chez les sujets à risque, en particulier les personnes âgées. L’efficacité du vaccin est sub-optimale, une partie importante des virus A(H3N2) circulants étant des variants de la souche vaccinale non couverts par le vaccin. Cette situation se traduit cet hiver par un excès de mortalité toutes causes, supérieur à celui observé habituellement.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
grippe humaine
antiviraux
recommandation de santé publique
sialidase
enfant
adulte
sujet âgé
grippe humaine

---
N1-SUPERVISEE
Les inhibiteurs du récepteur du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire et la microangiopathie thrombotique
Vascular endothelial growth factor receptor inhibitors and thrombotic microangiopathy
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v24n1-fra.php#article1
La littérature scientifique semble indiquer une association potentielle entre l'inhibition du récepteur du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF) et la microangiopathie thrombotique (MAT). Dans certains cas, les manifestations cliniques de la MAT ont disparu ou se sont atténuées suite à l'interruption du traitement. On rappelle aux professionnels de la santé qu'une surveillance rigoureuse et une reconnaissance précoce des signes et symptômes de la MAT sont des éléments importants lors du traitement de patients avec des agents anti-VEGF...
2014
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
récepteurs aux facteurs de croissance endothéliale vasculaire
microangiopathies thrombotiques
microangiopathies thrombotiques
signes et symptômes
sunitinib
antinéoplasiques
inhibiteurs de l'angiogenèse
L01XE04 - sunitinib
SUTENT
sorafénib
L01XE05 - sorafénib
NEXAVAR
pazopanib
L01XE11 - pazopanib
VOTRIENT
vandétanib
L01XE12 - vandétanib
N-(4-bromo-2-fluorophényl)-6-méthoxy-7-[(1-méthylpipéridine- 4-yl)méthoxy]quinazoline-4-amine
CAPRELSA
axitinib
L01XE17 - axitinib
INLYTA
régorafénib
article de périodique
L01XE21 - régorafénib
STIVARGA
pipéridines
quinazolines
benzènesulfonates
pyridines
indoles
pyrroles
Imidazoles
indazoles
pyrimidines
sulfonamides
Phénylurées
nicotinamide

---
N1-VALIDE
Guide parcours de soins Fibrillation atriale
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1741768/fr/guide-parcours-de-soins-fibrillation-atriale
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1741766/fr/guide-parcours-de-soins-fibrillation-atriale
Indication du niveau de preuve, Les objectifs de ce guide sont d'expliciter les différentes étapes de prise en charge d'un malade ayant une fibrillation atriale (FA) en médecine de ville et notamment en médecine générale et de rendre compte de la multidisciplinarité de la prise en charge ainsi que des principes et des modalités de coordination et de coopération entre les professionnels impliqués.
2014
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
-
France
229. Électrocardiogramme : indications et interprétations
français
fibrillation auriculaire
recommandation pour la pratique clinique
prise en charge de la maladie
médecine générale
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
anticoagulants
algorithme
continuité des soins
vitamine K
hémorragie
grossesse
anticoagulothérapie
médecins généralistes

---
N1-SUPERVISEE
BENLYSTA 120 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion - BENLYSTA 400 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
Belimumab
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1751169/fr/benlysta
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1234522/benlysta
Réévaluation SMR et ASMR. le service médical rendu par BENLYSTA 120 mg et 400 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion, est important dans le traitement des formes actives du lupus systémique, chez l’adulte, avec présence d’auto-anticorps et activité de la maladie élevée (définie par exemple par la présence d’anticorps anti-ADN natif et un complément bas) en association au traitement standard, après échec ou intolérance d’un traitement bien suivi par antimalariques de synthèse, AINS, corticoïdes et immunosuppresseurs. Compte tenu d’une efficacité modeste, de l’absence de données dans les formes sévères d’atteinte rénale et neurologique et des incertitudes sur la tolérance à long terme, l’amélioration du service médical rendu de BENLYSTA, en association au traitement habituel reste mineure (ASMR IV) dans la prise en charge des patients adultes atteints de lupus systémique actif avec présence d’auto-anticorps et activité de la maladie élevée malgré un traitement par antimalariques de synthèse, AINS, corticoïdes et immunosuppresseurs...
2014
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
anticorps monoclonaux humanisés
anticorps monoclonaux humanisés
recommandation de bon usage du médicament
prévention secondaire
corticothérapie
bélimumab
bélimumab
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux
L04AA26 - bélimumab
immunosuppresseurs
immunosuppresseurs
protéine BLyS humaine
facteur d'activation des lymphocytes B
lupus érythémateux disséminé
résultat thérapeutique
association de médicaments
adulte
perfusions veineuses
essais contrôlés randomisés comme sujet
gestion du risque
essais cliniques de phase III comme sujet
BENLYSTA
anticorps antinucléaires
BENLYSTA 120 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
BENLYSTA 400 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
65592934
65600733
3400893866047
3400893866108

---
N1-SUPERVISEE
Inhibiteurs de la glycoprotéine IIb-IIIa dans l'accident vasculaire cérébral (AVC)
http://www.cochrane.org/fr/CD005208
Objectifs : Évaluer l'utilisation des inhibiteurs de la GP IIb-IIIa chez les personnes atteintes d'AVC ischémique aigu afin d'évaluer si ces traitements (1) réduisent la proportion de patients qui décèdent ou restent dépendants, et (2) sont suffisamment sûrs pour une utilisation générale. Nous souhaitions examiner les effets des inhibiteurs de la GP IIb-IIIa seuls ou en association avec les agents thrombolytiques
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
accident vasculaire cérébral
complexe glycoprotéique IIb-IIIa de la membrane plaquettaire
hémorragie cérébrale
résultat thérapeutique
abciximab
acide acétylsalicylique
Maladie aigüe
antiagrégants plaquettaires
antiagrégants plaquettaires
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticorps monoclonaux
fragments fab d'immunoglobuline

---
N1-SUPERVISEE
Antagonistes des récepteurs de l'ocytocine dans l'inhibition du travail prématuré
http://www.cochrane.org/fr/CD004452
Contexte : L’accouchement prématuré, défini comme un accouchement entre 20 et 36 semaines révolues, est un facteur majeur de morbidité et de mortalité périnatale dans le monde. Les antagonistes des récepteurs de l'ocytocine (ARO), tels que l'atosiban, ont été spécialement développés pour le traitement du travail prématuré. Les ARO ont été proposés en tant qu'agents tocolytiques efficaces permettant aux femmes en travail prématuré de prolonger leur grossesse avec moins d'effets secondaires que d'autres agents tocolytiques. Objectifs : Évaluer les effets sur les résultats maternels, fœtaux et néonatals de la tocolyse avec les ARO chez les femmes en travail prématuré, comparés à un placebo ou à tout autre agent tocolytique.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
barusiban
atosiban
tocolytiques
barusiban
atosiban
tocolytiques
résultat thérapeutique
grossesse
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
accouchement prématuré
récepteurs à l'ocytocine
oligopeptides
vasotocine
vasotocine
oligopeptides
vasotocine

---
N1-SUPERVISEE
Les inhibiteurs de la neuraminidase dans le traitement de l'infection grippale chez les personnes atteintes de mucoviscidose
http://www.cochrane.org/fr/CD008139
La mucoviscidose est une maladie autosomique récessive mettant en jeu le pronostic vital ; la plus commune dans les populations caucasiennes. Il s'agit d'une pathologie multisystémique provoquée par une mutation dans le gène codant pour la protéine transmembranaire CFTR (cystic fibrosis transmembrane conductance regulator), qui est importante dans la production de la sueur, des sucs digestifs et du mucus. La fonction déficiente ou absente de cette protéine a pour résultat la production de mucus visqueux dans les poumons et la création d'un environnement sujet à l'obstruction chronique des voies respiratoires et à la colonisation des poumons par toute une gamme de bactéries pathogènes.
2014
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
sialidase
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
mucoviscidose
sialidase
grippe humaine

---
N1-SUPERVISEE
Durée du traitement par les antagonistes de la vitamine K et prévention de la récidive chez les patients atteints de thromboembolie veineuse
http://www.cochrane.org/fr/CD001367
Contexte : Actuellement, le traitement secondaire le plus fréquemment utilisé pour les patients présentant une thromboembolie veineuse (TEV) consiste à administrer des antagonistes de la vitamine K (AVK) ciblant un rapport international normalisé (RIN) de 2,5 (plage de 2,0 à 3,0). Cependant, en raison du risque permanent d'hémorragie et de l'incertitude concernant le risque de récidive de TEV, la bonne durée de traitement par AVK pour ces patients fait débat. Plusieurs études ont été réalisées comparant les risques et les bénéfices de différentes durées de traitement par AVK chez des patients atteints de TEV. Ceci est la troisième mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2000. Objectifs : Évaluer l'efficacité et la sécurité de différentes durées de traitement par les antagonistes de la vitamine K chez des patients atteints de thromboembolie veineuse symptomatique
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
anticoagulants
résultat thérapeutique
thromboembolisme veineux
prévention secondaire
récidive
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
vitamine K
thromboembolisme veineux
facteur temps

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants pour les personnes atteintes de cancer avec un cathéter veineux central
http://www.cochrane.org/fr/CD006468
Contexte : La pose d'un cathéter veineux central (CVC) augmente le risque de thrombose chez les personnes atteintes de cancer. La thrombose nécessite souvent le retrait du CVC, entraînant des retards de traitement ainsi qu'une morbidité et une mortalité liées à la thrombose. Objectifs : Évaluer l'efficacité et la sécurité relatives de l'anticoagulation pour la thromboprophylaxie chez les personnes cancéreuses avec un CVC.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
thrombose
résultat thérapeutique
tumeurs
héparine
vitamine K
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
voies veineuses centrales
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Facteur de croissance endothélial antivasculaire pour le traitement de l'œdème maculaire secondaire à l'occlusion de la veine centrale de la rétine
http://www.cochrane.org/fr/CD007325
Contexte : L'occlusion de la veine centrale de la rétine (OVCR) est une pathologie vasculaire rétinienne relativement fréquente au cours de laquelle un œdème maculaire peut se développer, avec une baisse consécutive de l'acuité visuelle. Jusqu'à récemment, aucun traitement n’avait pu prouver un effet bénéfique, mais de plus en plus de preuves sont favorables à l'utilisation d’agents à base de facteur de croissance endothélial antivasculaire (anti-VEGF, pour Anti-Vascular Endothelial Growth Factor). Objectifs : Examiner l'efficacité et l'innocuité des traitements par anti-VEGF pour le traitement de l'œdème maculaire secondaire à une OVCR
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
résultat thérapeutique
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
oedème maculaire
occlusion veineuse rétinienne
facteurs de croissance endothéliale

---
N1-SUPERVISEE
Traitements par anti-TNF alpha dans la PR et la SA
http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/medecins/exercer-au-quotidien/aide-a-la-pratique-memos/les-memos-medico-economiques/traitements-par-anti-tnf-alpha-dans-la-pr-et-la-sa.php
Le mémo disponible ci-dessous en téléchargement présente le coût annuel des traitements de fond par anti-TNF alpha dans la polyarthrite rhumatoïde (PR) et la spondylarthrite ankylosante (SA), pour la métropole chez l'adulte.
2014
false
false
false
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
information scientifique et technique
polyarthrite rhumatoïde
pelvispondylite rhumatismale
traitement médicamenteux
France
adulte
facteur de nécrose tumorale alpha

---
N1-VALIDE
Recommandations de la Société française de rhumatologie (SFR) pour la prise en charge en pratique courante des malades atteints de spondyloarthrite
Revue du Rhumatisme Volume 81, Issue 1, January 2014, Pages 6–15 - Open Access
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1169833013002858
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1701342/fr/label-de-la-has-anti-tnf-conseils-dutilisation-et-recommandations-de-bonne-pratique?xtmc=&xtcr=6
La prise en charge de la spondyloarthrite est difficile et a évolué en fonction des concepts et des nouveaux traitements. Objectif : élaborer des recommandations pour la prise en charge en pratique de patients atteints de spondyloarthrite (incluant le rhumatisme psoriasique), sous forme d’actualisation à partir des données récentes de la littérature des recommandations nationales et internationales préalables...Après avoir rappelé les principes généraux du diagnostic, il est proposé cinq recommandations sur les principes généraux, quatre propositions sur la stratégie de prise en charge, cinq propositions sur la prise en charge non pharmacologique, sept recommandations sur la prise en charge par les moyens pharmacologiques conventionnels, six recommandations concernant les biomédicaments, et trois sur les moyens chirurgicaux et le suivi évolutif
2014
false
true
true
Elsevier
France
114. Psoriasis
français
article de périodique
recommandation pour la pratique clinique
spondylarthropathies
spondylarthropathies
spondylarthropathies
spondylarthropathies
anti-inflammatoires non stéroïdiens
facteurs de nécrose tumorale
spondylarthropathies

---
N1-SUPERVISEE
Les inhibiteurs directs de la thrombine par rapport aux antagonistes de la vitamine K chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire pour prévenir l'accident vasculaire cérébral (AVC)
http://www.cochrane.org/fr/CD009893/les-inhibiteurs-directs-de-la-thrombine-par-rapport-aux-antagonistes-de-la-vitamine-k-chez-les-patients-souffrant-de-fibrillation-auriculaire-pour-prevenir-laccident-vasculaire-cerebral-avc
Objectifs : Évaluer (1) l'efficacité des traitements anticoagulants de longue durée utilisant des IDT par rapport à ceux utilisant des AVK, ceci au niveau des décès d'origine vasculaire et des évènements ischémiques chez les patients souffrant de FA non valvulaire, et (2) l'innocuité des traitements chroniques par anticoagulants utilisant des IDT par rapport à ceux utilisant des AVK, ceci au niveau (a) des événements hémorragiques majeurs mortels et non mortels, y compris les AVC hémorragiques, (b) des effets indésirables autres que les saignements et les événements ischémiques conduisant à un arrêt du traitement et (c) de la mortalité toutes causes confondues chez les patients souffrant de FA non valvulaire.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
fibrillation auriculaire
vitamine K
accident vasculaire cérébral
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français
antithrombiniques
antithrombiniques
anticoagulants
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Prévention vasculaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique transitoire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1252051/fr/prevention-vasculaire-apres-un-infarctus-cerebral-ou-un-accident-ischemique-transitoire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1764101/fr/prevention-vasculaire-apres-un-ic-ou-un-ait-argumentaire
L'objectif de ces recommandations est d'améliorer la prise en charge des facteurs de risque et la réalisation du traitement spécifique, en fonction de l’étiologie, après un infarctus cérébral ou un AIT, en vue d’éviter les événements vasculaires : récidive d’AVC, infarctus du myocarde et décès de cause vasculaire
2014
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
France
219. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention
335. Accidents vasculaires cérébraux
français
recommandation pour la pratique clinique
infarctus cérébral
accident ischémique transitoire
accident vasculaire cérébral
infarctus du myocarde
adulte
hypertension artérielle
antihypertenseurs
dyslipidémies
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
diabète
tabagisme
consommation d'alcool
obésité
hyperhomocystéinémie
fibrillation auriculaire
vitamine K
anticoagulants
foramen ovale perméable
fibrinolytiques
prothèse valvulaire cardiaque
valvulopathies
antiagrégants plaquettaires
sténose carotidienne
endartériectomie carotidienne
dissection vertébrale
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Rapport sur les anticoagulants oraux directs (AOD) (antérieurement appelés « nouveaux anticoagulants oraux » ou NACO)
http://www.academie-medecine.fr/rapport-sur-les-anticoagulants-oraux-directs-aod-anterieurement-appeles-nouveaux-anticoagulants-oraux-ou-naco/
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2014/06/aod2805.pdf
Pendant des décennies, les traitements anticoagulants oraux n’ont comporté qu’une seule classe pharmacologique, celle des antagonistes de la vitamine K (AVK). C’est pourquoi, l’arrivée sur le marché, entre 2008 et 2013, de trois nouveaux anticoagulants oraux directs non AVK (AOD) de mêmes indications thérapeutiques que les AVK mais de mécanismes d’action plus spécifiques, a suscité l’espoir qu’à efficacité égale ou peut-être supérieure, ils pourraient induire moins de complications hémorragiques. Il s’agit d’un antithrombine, le dabigatran, et de deux anti Xa, le rivaroxaban et l’apixaban. Ces anticoagulants ne nécessitent pas de surveillance de leur activité anticoagulante, ce qui est une contrainte en moins par rapport aux AVK mais ce qui, en contrepartie, limite la possibilité d’adaptations posologiques individualisées. Par ailleurs, ils sont actuellement dépourvus d’antidote, un inconvénient non négligeable face aux situations d’urgence traumatique ou chirurgicale. S’ils présentent l’avantage, par rapport aux AVK, de ne pas entraîner d’interactions avec les aliments, ils ne sont pas dénués d’interactions médicamenteuses. Leurs données de pharmacovigilance n’autorisent pas, en l’état actuel, de comparaison avec les AVK mais permettent cependant de préciser les facteurs de risque, par exemple ceux des effets indésirables hémorragiques : âge, insuffisance rénale, poids corporel 50 kg, associations médicamenteuses, pathologies ou interventions à risque hémorragique. Les principaux effets indésirables concernent d’abord les accidents hémorragiques (surtout la sphère digestive et plutôt dans les indications médicales) puis thromboemboliques, plutôt au décours de la chirurgie. Un suivi à long terme s’avère nécessaire pour s’assurer, au-delà des résultats des essais cliniques et des premières données d’utilisation, de leur sécurité à long terme. En prévention de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie orthopédique, leurs avantages principaux versus le traitement héparinique auquel ils sont une alternative particulièrement bienvenue pour des sujets jeunes, sans insuffisance rénale ni hépatique, en l’absence de comorbidités, sont la possibilité d’un traitement oral et l’absence d’obligation de contrôles biologiques répétés. Dans l’indication de la prévention des accidents vasculaires cérébraux et des embolies systémiques chez les patients atteints de fibrillation atriale non valvulaire, il n’existe à l’heure actuelle aucun argument scientifique pour privilégier les nouveaux anticoagulants oraux par rapport aux AVK, à plus forte raison pour remplacer, chez un patient, un traitement AVK efficace et bien toléré par un anticoagulant oral direct, sans parler de la dangerosité inhérente au passage d’un AVK à un nouvel anticoagulant, quelles que soient les précautions prises.
2014
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
anticoagulants
administration par voie orale
rapport
anticoagulants
interactions médicamenteuses
thromboembolie
anticoagulants
pyridines
apixaban
pyrazoles
pyridones
fibrillation auriculaire
antithrombiniques
thiazoles
édoxaban
syndrome coronarien aigu
anticoagulants
ELIQUIS
vitamine K
procédures orthopédiques
anticoagulothérapie
Dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban

---
N1-VALIDE
Médecine nucléaire: Nouvelle approche thérapeutique potentielle dans le traitement des tumeurs neuroendocrines - Antagonistes des récepteurs de la somatostatine marqués par radioactivité
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2014.02112/
Avec une incidence de 0,5 à 5/100 000, les tumeurs neuroendocriniennes (TNE) représentent un groupe de tumeurs rares qui peuvent survenir dans presque chaque organe mais se manifestent le plus souvent au sein du tractus gastro-intestinal (TNE gastroentéropancréatiques) et des poumons (carcinoïde)
2014
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs neuroendocrines
récepteur somatostatine
radiopharmaceutiques

---
N1-VALIDE
Les nouveaux anti-diabétiques oraux
Rev Med Brux 2014 ; 35 : 347-55
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/les-nouveaux-anti-diabetiques-oraux-1032
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/1032
Nous nous proposons dans cet article de revoir les mécanismes d’action, l’efficacité et les effets secondaires des deux classes médicamenteuses les plus récentes : les molécules à effet incrétine et les gliflozines en essayant de les positionner dans l’algorithme thérapeutique du diabète de type 2
2014
false
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
étude comparative
diabète de type 2
incrétines
hypoglycémiants
administration par voie orale
incrétines
peptide gastrointestinal
glucagon-like peptide 1
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
A10BH - inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4)
A10BX - autres antidiabétiques sauf insulines
incrétines
hypoglycémiants
hypoglycémiants
cotransporteur de sodium-glucose de type 2 humain
facteurs de risque
association de médicaments
résultat thérapeutique
Récepteur du peptide-1 similaire au glucagon
Transporteur-2 sodium-glucose

---
N1-VALIDE
Pourquoi, quand et comment doser les nouveaux anticoagulants oraux ?
N 416 Articles thématiques : Angiologie-hémostase
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Pourquoi-quand-et-comment-doser-les-nouveaux-anticoagulants-oraux
Plusieurs anticoagulants oraux directs (AOD) sont maintenant largement utilisés dans la prévention et le traitement de la maladie thromboembolique. Contrairement aux antagonistes de la vitamine K, les AOD possèdent une pharmacocinétique et une pharmacodynamique prédictibles. C’est pourquoi, ils sont administrés le plus souvent à dose fixe sans suivi de la coagulation en routine. Cependant, pour certaines sous-populations ou circonstances cliniques, la mesure de l’exposition au médicament peut être utile : suspicion de surdosage, patients présentant un événement hémorragique ou thrombotique en cours de traitement, patients en insuffisance rénale, ou ceux nécessitant une chirurgie urgente. Cet article fournit des lignes de conduite pratiques et résume l’influence des AOD sur les tests classiques de coagulation...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thromboembolie
continuité des soins
surveillance pharmacologique
anticoagulants
administration par voie orale
B01AF01 - rivaroxaban
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
apixaban
facteurs de risque
tests de coagulation sanguine
défaillance rénale chronique
XARELTO
PRADAXA
ELIQUIS
facteur xa
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Gestion péri-interventionnelle des «nouveaux» anticoagulants oraux directs
Rev Med Suisse 2014;10:338-342
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Gestion-peri-interventionnelle-des-nouveaux-anticoagulants-oraux-directs
Les anticoagulants oraux directs, anti-Xa et anti-IIa sont indiqués en cas de fibrillation atriale ou de maladie thromboembolique veineuse. Par an, un patient anticoagulé sur dix nécessite une intervention chirurgicale programmée ou urgente. Les délais d’arrêt courts avant un geste invasif ne permettent pas l’élimination complète du médicament en cas d’insuffisance rénale ou de polymédication. Avant une intervention à risque hémorragique modéré ou élevé, un arrêt de cinq jours est proposé, le plus souvent sans relais par une héparine. Pour les interventions à faible risque hémorragique, un arrêt de 24 heures avant l’intervention est suffisant. En cas d’interventions urgentes, il faut si possible attendre une ou deux demi-vies au moins avant le geste invasif. L’utilisation préventive de produits procoagulants non spécifiques n’est pas recommandée...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
administration par voie orale
anticoagulants
facteur xa
soins périopératoires
hémorragie postopératoire
perte sanguine peropératoire
anticoagulants
apixaban
antithrombiniques
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
arrêt du traitement
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux : données pharmacologiques à connaître pour la pratique clinique
Rev Med Suisse 2014;10:319-324
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Nouveaux-anticoagulants-oraux-donnees-pharmacologiques-a-connaitre-pour-la-pratique-clinique
Les nouveaux anticoagulants oraux inhibent de façon spécifique et directe les facteurs de la coagulation activés, la thrombine pour le dabigatran, le facteur Xa pour les -xabans. Les améliorations pharmacologiques apportées par ces médicaments permettent une utilisation à dose fixe et sans suivi biologique. Au niveau pharmacocinétique, il faut souligner le rôle clé de la P-gp (glycoprotéine-P) dans le passage de toutes ces molécules et du CYP3A4 dans le métabolisme des -xabans. Il existe certaines situations cliniques nécessitant une adaptation posologique ou des précautions d’emploi, comme l’insuffisance rénale ou les interactions médicamenteuses. Ces molécules semblent prometteuses mais il faudra surveiller leur tolérance dans certaines populations (patients âgés, insuffisants rénaux et hépatiques, patients polymédiqués)...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
antithrombiniques
facteur xa
apixaban
thromboembolie
thromboembolie
interactions médicamenteuses
insuffisance rénale
insuffisance hépatique
sujet âgé
obésité
anticoagulants
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Bon usage des antithrombotiques
http://ageps.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/68/files/2015/05/Recommandations-antithrombotiques-COMEDIMS-APHP-AGEPS-2014-Oct.pdf
Ces recommandations ont été conçues à l’initiative du groupe « Thrombose » du groupe Hospitalier Cochin – Hôtel Dieu – Broca et de la COMEDIMS de l’AP-HP pour contribuer au bon usage des antithrombotiques par les internes et les praticiens de l’AP-HP. Elles ont été rédigées par des médecins spécialistes du domaine, et ont été validées par la COMEDIMS de l’AP-HP. Elles ne se substituent pas aux décisions cliniques des praticiens qui demeurent responsables de leurs prescriptions en toutes circonstances. L’AP-HP ne saurait être tenue responsable de tout préjudice, direct ou indirect, de quelque nature que ce soit, résultant de l’utilisation, même partielle, des informations de ces recommandations. L’AP-HP détient le copyright de ces recommandations...
2014
false
false
true
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
français
recommandation de bon usage du médicament
antiagrégants plaquettaires
anticoagulants
thromboembolisme veineux
Thrombose veineuse profonde
antivitamines K
héparine
administration par voie orale
injections sous-cutanées
fondaparinux
bivalirudine
apixaban
danaparoïde
thrombose veineuse
thrombose veineuse
complications postopératoires
fibrillation auriculaire
valvulopathies
implantation de valve prothétique cardiaque
syndrome coronarien aigu
ischémie myocardique
algorithme
adulte
sujet âgé
grossesse
contraceptifs oraux
thromboembolisme veineux
continuité des soins
syndrome des anticorps antiphospholipides
insuffisance rénale
obésité
cachexie
hémorragie
anticoagulants
vitamine K
antithrombiniques
B01A - antithrombotiques
Inhibiteurs du facteur Xa
surveillance pharmacologique
tests hématologiques
taux normalisé international
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
thrombose veineuse
danaproïde
chondroïtines sulfate
chondroïtine sulfate B
héparitine sulfate
indènes
acide benzotétronique
polyosides
hirudines
fragments peptidiques
protéines recombinantes
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Anti-TNFa : effets indésirables et implications pratiques
http://rms.medhyg.ch/numero-368-page-12.htm
les anti-TNFa sont des outils efficaces et essentiels du traitement de nombreuses maladies inflammatoires chroniques, notamment la polyarthrite rhumatoïde, les spondylarthropathies et les maladies inflammatoires de l'intestin. Avec le recul, certains effets secondaires connus avant la mise sur le marché ont gagné en importance et d'autres ont émergé. Cet article s'intéresse principalement aux effets secondaires infectieux et auto-immuns des anti-TNFa et aux mesures à prendre afin de les prévenir ou de les traiter.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anti-TNF alpha (produit)
anti-TNF alpha
facteurs de nécrose tumorale
facteurs de nécrose tumorale

---
N1-SUPERVISEE
AFINITOR
évérolimus
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147512/OMIT_AFINITOR+V1_7pro.pdf/16bec256-5a62-421d-977e-98a8c312be41
L'évérolimus est un inhibiteur de mTOR. L’évérolimus est un inhibiteur puissant de la croissance et de la prolifération des cellules tumorales, des cellules endothéliales, des fibroblastes et des cellules musculaires lisses vasculaires. Il a été montré qu'il réduisait la glycolyse des cellules tumorales in vitro et in vivo. L'évérolimus est indiqué dans le traitement - du cancer du rein avancé chez les patients ayant progressé sous ou après une thérapie ciblée anti-VEGF. -de tumeurs neuroendocrines d’origine pancréatique non résécables ou métastatiques bien ou moyennement différenciées avec progression de la maladie chez l’adulte - du cancer du sein avancé avec récepteurs hormonaux positifs, HER2/neu négatif, en association avec l’exemestane, chez les femmes ménopausées sans atteinte viscérale symptomatique dès récidive ou progression de la maladie et précédemment traitées par un inhibiteur non-stéroïdien de l'aromatase...
2013
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
sérine-thréonine kinases TOR
L01XE10 - évérolimus
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
antinéoplasiques
antinéoplasiques
administration par voie orale
interactions médicamenteuses
continuité des soins
effets secondaires indésirables des médicaments
néphrocarcinome
tumeurs du sein
Cancer du sein avancé
cancer avancé
tumeurs neuroendocrines
tumeurs du pancréas
tumeur