Libellé préféré : effets indésirables;

Définition CISMeF : (B6, D, E1, E3, E4, E6, E7, J2) /adverse effects /adv eff ou /AE s'applique aux médicaments, aux substances chimiques, aux agents biologiques lors de leur emploi avec une posologie admise ou aux agents physiques et aux produits manufacturés lors de leur emploi dans des conditions normales à des fins diagnostiques, thérapeutiques, prophylactiques ou anesthésiques pour indiquer les réactions inattendues ou indésirables. Il inclut les effets indésirables et les complications des procédures diagnostiques, thérapeutiques, prophylactiques, anesthésiques, chirurgicales ou d'autres procédures. Il exclut la notion de contre-indication pour laquelle le qualificatif contre-indications est employé.;

Acronyme CISMeF : ADR; EI; AE;

Synonyme CISMeF : effets secondaires; effets nuisibles; réactions indésirables; événements indésirables; incident indésirable; effet indésirable; effets néfastes; effets nocifs; réaction indésirable; effets indésirables; effet secondaire; effets délétères;

Synonyme MeSH : ae;

Abréviation : AE 66;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

(B6, D, E1, E3, E4, E6, E7, J2) /adverse effects /adv eff ou /AE s'applique aux médicaments, aux substances chimiques, aux agents biologiques lors de leur emploi avec une posologie admise ou aux agents physiques et aux produits manufacturés lors de leur emploi dans des conditions normales à des fins diagnostiques, thérapeutiques, prophylactiques ou anesthésiques pour indiquer les réactions inattendues ou indésirables. Il inclut les effets indésirables et les complications des procédures diagnostiques, thérapeutiques, prophylactiques, anesthésiques, chirurgicales ou d'autres procédures. Il exclut la notion de contre-indication pour laquelle le qualificatif contre-indications est employé.

N1-VALIDE
Rappel sur le bon usage de l’ibuprofène après la publication d’une étude qui suggère des perturbations de la physiologie testiculaire - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Rappel-sur-le-bon-usage-de-l-ibuprofene-apres-la-publication-d-une-etude-qui-suggere-des-perturbations-de-la-physiologie-testiculaire-Point-d-Information
L'ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) utilisé principalement contre la douleur et la fièvre. L’ANSM a pris connaissance des résultats d’une étude réalisée au Danemark[1] , en collaboration avec une équipe de l’INSERM, sur les effets de l’ibuprofène sur la physiologie testiculaire. Cette étude, qui a impliqué 31 volontaires sains de sexe masculin, sportifs, dont 14 ont reçu de l’ibuprofène à la dose de 1200mg par jour pendant 6 semaines, suggère que l’ibuprofène pris dans ces conditions peut perturber la physiologie testiculaire. Cependant, les taux de testostérone observés chez ces volontaires restent normaux. De plus, il n’a pas été mis en évidence de conséquences cliniques (troubles de la fertilité masculine, impuissance, troubles de la libido) à partir de ces observations biologiques...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
ibuprofène
M01AE01 - ibuprofène
recommandation de bon usage du médicament
testicule
anti-inflammatoires non stéroïdiens
administration par voie orale
avis de pharmacovigilance
ibuprofène
anti-inflammatoires non stéroïdiens

---
N1-VALIDE
Avis de l'Anses relatif aux risques liés à la consommation de compléments alimentaires contenant de la mélatonine
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2016SA0209.pdf
Depuis la création du dispositif de nutrivigilance et jusqu’en mai 2017, l’Anses a reçu 90 déclarations d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires contenant de la mélatonine. Parmi celles-ci, 19 sont suffisamment complètes pour faire l’objet d’une analyse d’imputabilité. Dans ce contexte, l’Anses s’est autosaisie afin d’identifier les risques sanitaires potentiels et non l’éventuelle efficacité des compléments alimentaires contenant de la mélatonine. Cet avis se base sur les effets indésirables signalés à l’Anses et susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires contenant de la mélatonine...
2018
false
false
false
ANSES
France
français
mélatonine
mélatonine
compléments alimentaires
compléments alimentaires
rapport
troubles de l'endormissement et du maintien du sommeil
enfant
adulte
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
mauvais usage des médicaments prescrits
syndrome sérotoninergique
troubles du rythme cardiaque
tremblement
maladies de l'appareil digestif
nausée
céphalée
agitation psychomotrice
spasme
fatigue
douleur abdominale
trouble dépressif
grossesse
allaitement maternel
épilepsie
mélatonine

---
N1-VALIDE
La prise en charge des nouveau-nés dont la mère a pris des opioïdes pendant la grossesse
https://www.cps.ca/fr/documents/position/opioides-pendant-la-grossesse
Chez les nouveau-nés, l’incidence de sevrage aux opioïdes a augmenté rapidement dans bien des pays depuis dix ans, y compris au Canada. Ce phénomène est très inquiétant pour la santé et le développement précoce du cerveau. La plus grande exposition prénatale aux opioïdes reflète l’utilisation croissante d’opioïdes sur ordonnance, la consommation d’opioïdes illégaux et le recours aux thérapies de substitution aux opioïdes. Les nouveau-nés sont à haut risque de présenter des symptômes d’abstinence ou de sevrage susceptibles d’exiger une évaluation et un traitement. Le présent point de pratique traite expressément des effets du sevrage aux opioïdes et des stratégies de prise en charge des nouveau-nés d’une mère dépendante aux opioïdes.
2018
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
nouveau-né
complications de la grossesse
grossesse
analgésiques morphiniques
signes et symptômes
syndrome de sevrage néonatal
syndrome de sevrage néonatal
syndrome de sevrage néonatal
congé maladie

---
N1-VALIDE
Médicaments à base d’hydrochlorothiazide : information sur l’évaluation européenne d’un signal de sécurité - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Medicaments-a-base-d-hydrochlorothiazide-information-sur-l-evaluation-europeenne-d-un-signal-de-securite-Point-d-Information
L’Agence européenne des médicaments (EMA) a été informée en décembre 2017 de la publication de deux études observationnelles danoises faisant état d’un risque potentiel de cancer de la peau associé à la prise d’hydrochlorothiazide...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
risque
hydrochlorothiazide
antihypertenseurs
inhibiteurs du symport chlorure sodium
tumeurs cutanées
évaluation des risques
étude d'observation comme sujet

---
N1-VALIDE
SPS - Association Soins aux Professionnels de Santé
http://www.asso-sps.fr/
L’association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) a pour origine le rassemblement d’un groupe d’experts souhaitant partager et défendre la santé des professionnels de santé rendus vulnérables.
false
false
false
Paris
France
Paris
français
association professionnels santé
personnel de santé
assistance par téléphone
exposition professionnelle

---
N1-VALIDE
Nebcine solution injectable (tobramycine): ne pas utiliser par voie inhalée - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux pneumologues, oto-rhino-laryngologistes, médecins généralistes, pédiatres, infectiologues, réanimateurs, pharmaciens d’officine et pharmaciens hospitaliers
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Nebcine-solution-injectable-tobramycine-ne-pas-utiliser-par-voie-inhalee-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Des prescriptions et administrations de Nebcine (Laboratoire X.O, solution injectable) par voie inhalée ont été identifiées. Or, d’une part, la forme pharmaceutique des spécialités Nebcine, en solution injectable, n’est pas adaptée à une utilisation par voie inhalée. D’autre part, la présence de sulfites sous forme d’anhydre sulfureux peut entrainer ou aggraver des réactions de type anaphylactique ou provoquer des réactions allergiques sévères et un bronchospasme...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
tobramycine
avis de pharmacovigilance
administration par inhalation
injections
NEBCINE
NEBCINE 25 mg, solution injectable
NEBCINE 75 mg, solution injectable
NEBCINE 100 mg, solution injectable
J01GB01 - tobramycine
tobramycine sous forme parentérale (produit)
antibactériens
hypersensibilité médicamenteuse
anaphylaxie
bronchospasme
exposition par inhalation
métabisulfite de sodium
excipients pharmaceutiques
sulfites

---
N1-VALIDE
Pour mieux soigner : des médicaments à écarter - actualisation 2018
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53765/0/NewsDetails.aspx
Prescrire actualise son bilan des médicaments qui sont à écarter des soins et à remplacer par de meilleures options...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
article de périodique
préparations pharmaceutiques
ajustement du risque
risque
effets secondaires indésirables des médicaments
Risques et bénéfices
préparations pharmaceutiques
évaluation des risques

---
N1-VALIDE
Metformine et risque d’acidose lactique en cas d’insuffisance rénale - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Metformine-et-risque-d-acidose-lactique-en-cas-d-insuffisance-renale-Point-d-Information
Dans le cadre de l’élargissement de l’utilisation des médicaments antidiabétiques contenant de la metformine aux patients présentant une insuffisance rénale modérée, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) souhaite souligner l’importance d’adapter la posologie en cas d’insuffisance rénale modérée, afin d’éviter le risque d’acidose lactique.En effet, des cas de surdosage avec la metformine ayant conduit à une acidose lactique secondaire à une insuffisance rénale ont été rapportés, dont certains d’issue fatale...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
acidose lactique
risque
metformine
insuffisance rénale
metformine
administration par voie orale
surdosage de metformine
diabète de type 2
hypoglycémiants
hypoglycémiants
recommandation de bon usage du médicament
continuité des soins
tests de la fonction rénale

---
N1-VALIDE
Esmya (ulipristal acétate 5 mg, comprimés) : Risque potentiel d’hépatotoxicité - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Esmya-R-ulipristal-acetate-5-mg-comprimes-Risque-potentiel-d-hepatotoxicite-Lettre-aux-professionnels-de-sante
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Esmya-ulipristal-reevaluation-europeenne-du-rapport-benefice-risque-Point-d-information
L'Agence européenne des médicaments (EMA) a engagé une réévaluation du rapport bénéfice/risque du médicament Esmya (acétate d'ulipristal) utilisé dans le traitement des fibromes utérins (tumeurs non cancéreuses de l'utérus). Cette réévaluation fait suite à quatre signalements européens d’atteintes hépatiques graves chez des patientes traitées par Esmya, dont trois ont nécessité une transplantation hépatique. Dans l’attente des conclusions, l’ANSM, en concertation avec les professionnels de santé et l’association de patients Fibrome info France, recommande de mettre en œuvre des précautions d’utilisation d’Esmya pour garantir la sécurité des patientes traitées par ce médicament. Un document d’information sera également remis aux patientes par leur gynécologue ou leur pharmacien...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
administration par voie orale
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
acétate d'ulipristal
évaluation des risques
lésions hépatiques dues aux substances
continuité des soins
surveillance pharmacologique
tests de la fonction hépatique
recommandation patients
lésions hépatiques dues aux substances
signes et symptômes
Fibrome utérin
lésions hépatiques dues aux substances
dépistage systématique
léiomyome
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
Score Hemorr2hages : Calcul du risque hemorragique
http://www.gftc-calculateur.fr/hemo.html
Ce calculateur permet d'évaluer le risque hemorragique des patients sous anticoagulant. Aucun score de risque n'est actuellement validé chez le patient cancereux...
2018
false
false
false
GFTC
France
français
outil clinique
évaluation des risques
anticoagulants
hémorragie
techniques d'aide à la décision

---
N1-VALIDE
Dabigatran (PRADAXA )
http://www.thromboclic.fr/medecin/recommandations/recommandations_sur_dabigatran.html
Précautions à prendre à l’initiation du traitement par dabigatran (PRADAXA ) afin de limiter le risque de survenue d’accidents hémorragiques...
2018
false
false
false
Thromboclic
France
français
recommandation de bon usage du médicament
Dabigatran
PRADAXA
PRADAXA 75 mg, gélule
PRADAXA 110 mg, gélule
PRADAXA 150 mg, gélule
initiation du traitement
hémorragie
Dabigatran
administration par voie orale
ajustement du risque
antithrombiniques

---
N1-VALIDE
Esmya (ulipristal) : suspension des initiations de traitement et suivi de la fonction hépatique chez les patientes en cours de traitement
http://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Esmya-ulipristal-suspension-des-initiations-de-traitement-et-suivi-de-la-fonction-hepatique-chez-les-patientes-en-cours-de-traitement
Esmya (ulipristal) fait l’objet d’une réévaluation en raison de signalements européens d’atteintes hépatiques graves chez des patientes.Dans la continuité des mesures prises en France en janvier 2018, le comité de pharmacovigilance européen (PRAC) vient de recommander de ne pas initier de nouveaux traitements par Esmya et de ne pas débuter de nouveaux cycles de traitement (3 mois) chez des patientes précédemment traitées.Il recommande également d’effectuer un bilan hépatique au moins une fois par mois pour les patientes en cours de traitement. En cas de transaminases supérieures à deux fois la normale, le médecin doit arrêter le traitement et suivre de manière rapprochée la patiente. Le bilan doit alors être renouvelé 2 à 4 semaines après l’arrêt du traitement...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
continuité des soins
surveillance pharmacologique
tests de la fonction hépatique
transaminases
recommandation patients
recommandation de bon usage du médicament
évaluation des risques
lésions hépatiques dues aux substances
Fibrome utérin
léiomyome
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
TECENTRIQ (atézolizumab) et le risque de myocardite
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/65990a-fra.php
Certains cas graves de myocardite ont été rapportés chez des patients traités par TECENTRIQ (atézolizumab) dans le cadre d’essais cliniques. On conseille aux professionnels de la santé : de surveiller les patients recevant TECENTRIQ pour déceler tout signe et symptôme de myocardite; d’arrêter le traitement par TECENTRIQ chez les patients présentant une myocardite de grade 2; d’arrêter définitivement le traitement par TECENTRIQ chez les patients présentant une myocardite de grade 3 ou 4; d’administrer des corticostéroïdes ou des immunosuppresseurs d’appoint aux patients traités par TECENTRIQ qui ont présenté une myocardite, si le tableau clinique le justifie. La monographie de produit canadienne a été mise à jour pour tenir compte de ces nouveaux renseignements en matière d’innocuité...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
avis de pharmacovigilance
perfusions veineuses
TECENTRIQ
TECENTRIQ 1200 mg, solution à diluer pour perfusion
atézolizumab
risque
myocardite
antinéoplasiques
L01XC - anticorps monoclonaux
recommandation de bon usage du médicament
continuité des soins
surveillance pharmacologique
myocardite
effets secondaires indésirables des médicaments
carcinome urothélial infiltrant de la vessie
tumeurs de la vessie urinaire
myocardite
signes et symptômes
recommandation patients
anticorps monoclonaux

---
N1-VALIDE
Esmya (acétate d’ulipristal 5 mg, comprimés) : suspension des initiations et surveillance de la fonction hépatique des patientes en cours de traitement - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux gynécologues médicaux, gynécologues obstétriciens, médecins généralistes, hépatologues-gastroentérologues, centres de transplantation hépatique, pharmaciens d’officine et pharmaciens hospitaliers.
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Esmya-R-acetate-d-ulipristal-5-mg-comprimes-suspension-des-initiations-et-surveillance-de-la-fonction-hepatique-des-patientes-en-cours-de-traitement-Lettre-aux-professionnels-de-sante
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Esmya-ulipristal-suspension-des-initiations-de-traitement-et-suivi-de-la-fonction-hepatique-chez-les-patientes-en-cours-de-traitement-Point-d-Information
Un traitement par Esmya ne doit ni être initié chez de nouvelles patientes, ni être renouvelé chez des patientes ayant terminé leur précédent cycle de traitement. Pour les patientes en cours de traitement par Esmya , la fonction hépatique doit être surveillée au moins une fois par mois lors du traitement, puis 2 à 4 semaines après l’arrêt du traitement. Si une patiente présente des signes ou symptômes susceptibles d’être en lien avec une atteinte hépatique (nausées, vomissements, douleur de l’hypochondre droit, anorexie, asthénie, ictère, etc.), une investigation doit être immédiatement initiée et un bilan hépatique doit être réalisé. Les patientes présentant des concentrations des transaminases supérieures à deux fois la normale (limite haute) en cours de traitement doivent arrêter de prendre Esmya et être étroitement surveillées. Les patientes doivent être informées des mesures à prendre en cas d’apparition des signes et symptômes évocateurs d’une atteinte hépatique décrits ci-dessus. Une fiche d’information devra leur être remise au moment du renouvellement mensuel du traitement par le médecin ou le pharmacien...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
continuité des soins
surveillance pharmacologique
tests de la fonction hépatique
transaminases
recommandation patients
recommandation de bon usage du médicament
évaluation des risques
lésions hépatiques dues aux substances
Fibrome utérin
léiomyome
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
ESMYA : information pour les patientes
http://ansm.sante.fr/content/download/140547/1860695/version/1/file/Fiche+patiente+ESMYA_fev+2018.pdf
Votre médecin vous a prescrit Esmya (ulipristal acétate, 5mg, comprimés) pour traiter vos symptômes modérés à sévères de(s) fibrome(s) utérin(s). Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables. Suite à la survenue de cas graves d’atteintes du foie chez des patientes traitées par Esmya , l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a initié une évaluation approfondie de ce risque hépatique potentiel...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
continuité des soins
tests de la fonction hépatique
évaluation des risques
lésions hépatiques dues aux substances
Fibrome utérin
brochure pédagogique pour les patients
lésions hépatiques dues aux substances
signes et symptômes
léiomyome
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
Pediatric Anesthesia Emergence Delirium Scale
PAED
http://www.best.ugent.be/BEST3_FR/francais_echelles_differentes_echelles_paeds_paeds1.html
Le PAED est un instrument de mesure permettant d’évaluer l’apparition d’un delirium chez les enfants. Le PAED s’adresse aux enfants ayant subi une anesthésie...
2018
false
true
false
BEST - Belgian Screening Tools
Belgique
français
délire avec confusion
dépistage systématique
enfant
outil clinique
anesthésie
unités de soins intensifs pédiatriques
réveil anesthésique

---
N1-VALIDE
OCALIVA (acide obéticholique) : Renforcement de l’adaptation posologique chez les patients atteints de cholangite biliaire primitive (CBP) avec insuffisance hépatique modérée à sévère - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux spécialistes en gastro-entérologie et hépatologie et aux pharmaciens hospitaliers
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/OCALIVA-R-acide-obeticholique-Renforcement-de-l-adaptation-posologique-chez-les-patients-atteints-de-cholangite-biliaire-primitive-CBP-avec-insuffisance-hepatique-moderee-a-severe-Lettre-aux-professionnels-de-sante
En raison du risque de graves lésions hépatiques chez les patients atteints de cholangite biliaire primitive (CBP) avec insuffisance hépatique modérée à sévère, nous vous rappelons qu’il est nécessaire de : - connaître l’état de la fonction hépatique du patient avant l'instauration du traitement, - ajuster la dose d’OCALIVA chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère (voir tableau 1 ci-dessous), - instaurer une surveillance clinique et biologique de la progression de la CBP chez tous les patients afin de déterminer si un ajustement de la posologie est nécessaire, - surveiller étroitement les patients présentant un risque accru de décompensation hépatique, particulièrement ceux ayant des résultats biologiques témoignant de l’aggravation de la fonction hépatique ou d’une progression vers la cirrhose, - réduire la fréquence des prises chez les patients qui progressent vers une maladie avancée (c'est-à-dire stade A de Child-Pugh vers les stades B ou C)...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
OCALIVA
OCALIVA 5 mg, comprimé
OCALIVA 10 mg, comprimé
acide obéticholique
angiocholite
cholangite primitive
insuffisance hépatique
continuité des soins
tests de la fonction hépatique
Décompensation hépatique
évolution de la maladie
Child-Pugh A
Child-Pugh B
Child-Pugh C
acide obéticholique
surveillance pharmacologique
A05AA04 - acide obéticholique
chénodiol
chénodiol
chénodiol

---
N1-VALIDE
Vaccins BCG : Note de synthèse de l’OMS – Février 2018
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/260306/1/WER9308.pdf
Cette note de synthèse remplace celle publiée par l’OMS en 2004 sur le vaccin contenant le bacille de Calmette-Guérin (BCG) et la Révision des lignes directrices relatives à la vaccination par le BCG des nourrissons exposés au risque d’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (HIV) publiée en 2007. Elle intègre les acquisitions récentes dans le domaine de la tuberculose, fournit des orientations révisées sur la vaccination des enfants infectés par le VIH et souligne à nouveau l’importance de la dose de vaccin BCG à la naissance. Cette note de synthèse comprend également des recommandations sur l’utilisation du vaccin BCG pour la prévention de la lèpre.
2018
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
recommandation de santé publique
tuberculose
lèpre
ulcère de Buruli
tuberculose
tuberculose
vaccin BCG
vaccin BCG
grossesse
allaitement maternel
nourrisson
enfant
adolescent
adulte
voyage
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Rappel du bon usage de l’amoxicilline injectable pour diminuer le risque de cristalluries - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Rappel-du-bon-usage-de-l-amoxicilline-injectable-pour-diminuer-le-risque-de-cristalluries-Point-d-information
Le risque de survenue de cristalluries est connu lors d’un traitement par amoxicilline. Il est principalement rapporté avec les formes injectables, avec ou sans acide clavulanique, en curatif ou en antibioprophylaxie. Depuis 2010, le nombre de cas rapportés au réseau des Centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) augmente. Une enquête de pharmacovigilance a donc été réalisée pour rechercher notamment les facteurs favorisant la survenue d’une cristallurie chez un patient traité par amoxicilline sodique (injectable)...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antibactériens
amoxicilline
Cristallurie
risque
recommandation de bon usage du médicament
facteurs de risque
causalité
amoxicilline
antibactériens
Amoxicilline de sodium
injections
perfusions veineuses
Cristallurie
effets secondaires indésirables des médicaments
avis de pharmacovigilance
amoxicilline
Amoxicilline de sodium
antibactériens
J01CA04 - amoxicilline
J01CR02 - amoxicilline et inhibiteur de bêtalactamase
association amoxicilline-clavulanate de potassium
association amoxicilline-clavulanate de potassium

---
N1-VALIDE
Prévention des effets indésirables graves liés à un déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase (DPD) lors de traitement par fluoropyrimidines (5-fluorouracile et capécitabine) - Point d’information actualisé au 28 février 2018
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Prevention-des-effets-indesirables-graves-lies-a-un-deficit-en-dihydropyrimidine-deshydrogenase-DPD-lors-de-traitement-par-fluoropyrimidines-5-fluorouracile-et-capecitabine-Point-d-information-actualise-au-28-fevrier-2018
L’ANSM recommande, dans l’attente de l’issue des différents travaux en cours, le dépistage du déficit en dihydropyrimidine deshydrogénase (DPD), conformément aux recommandations du Groupe de Pharmacologie Clinique Oncologique (GPCO) - Unicancer et le Réseau National de Pharmacogénétique Hospitalière portant sur ce dépistage et sur la sécurisation des chimiothérapies à base de fluoropyrimidines qui ont été actualisées en février 2018...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase
avis de pharmacovigilance
effets secondaires indésirables des médicaments
Capécitabine
Fluorouracil
dépistage systématique
antinéoplasiques
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
L01BC02 - fluorouracil
L01BC06 - capécitabine
Dépistage génétique
antidotes
triacétate d'uridine
intoxication par le fluorouracil
Capécitabine
Fluorouracil
intoxication
triacétate d'uridine
acétates
uridine
uridine
acétates
uridine

---
N1-VALIDE
Le cannabis et ses effets délétères : pour un débat plus nuancé
http://drogues-sante-societe.ca/le-cannabis-et-ses-effets-deleteres-pour-un-debat-plus-nuance/
Afin de pouvoir bien évaluer les risques que pose cette substance, nous suggérons ici de délaisser le questionnement dichotomique quant au fait que le cannabis cause, ou pas, certains problèmes de santé au profit d’une discussion sur les facteurs modulant la relation entre le cannabis et certains effets délétères potentiels, notamment sur le plan de la cognition, de la psychose et de la toxicomanie. Nous discutons ainsi de certaines données sur la composition du cannabis, son mode d’utilisation, le type de population en faisant usage et la présence de stresseurs environnementaux, qui semblent tous moduler les risques associés à la consommation de cannabis. Devant les données indiquant que le cannabis est une substance psychoactive possédant à la fois des effets délétères et bénéfiques, et au regard du fait qu’une minorité d’individus éprouveront des difficultés après en avoir consommé, il nous semble crucial de faire bon usage et d’approfondir la littérature scientifique portant sur ces facteurs modulateurs
2018
false
false
false
Drogues, santé et société
Canada
français
article de périodique
abus de marijuana
consommation de marijuana
cognition
Troubles de la cognition
troubles psychotiques
addiction

---
N1-VALIDE
EXACYL 0,5 g/5 ml I.V., solution injectable (acide tranexamique) – Mises en gardes sur le risque potentiel d’atteinte rénale aiguë en cas d’utilisation de doses supérieures à 2 g (doses totales) dans les Hémorragies du Post-Partum (HPP) – Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux anesthésistes-réanimateurs, gynéco-obstétriciens et sages-femmes, néphrologues, pharmaciens hospitaliers
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/EXACYL-R-0-5-g-5-ml-I.V.-solution-injectable-acide-tranexamique-Mises-en-gardes-sur-le-risque-potentiel-d-atteinte-renale-aigue-en-cas-d-utilisation-de-doses-superieures-a-2-g-doses-totales-dans-les-Hemorragies-du-Post-Partum-HPP-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Une enquête de pharmacovigilance initiée par l’ANSM a montré que l’utilisation d’Exacyl 0,5 g /5 ml I.V., solution injectable à des doses supérieures à 2 grammes (doses totales) pouvait représenter un facteur de risque d’atteinte rénale aiguë, notamment de type nécrose corticale, chez les patientes traitées pour une hémorragie du post-partum. Par mesure de précaution, et comme la relation causale entre l’acide tranexamique et les atteintes rénales aiguës n’a pu être écartée, l’acide tranexamique à doses à 2 grammes doit être utilisé avec prudence dans la prise en charge de l’hémorragie du post-partum...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
acide tranéxamique
acide tranéxamique
B02AA02 - acide tranéxamique
injections veineuses
EXACYL
EXACYL 0,5 g/5 ml I.V., solution injectable
antifibrinolytiques
antifibrinolytiques
hémorragie de la délivrance
nécrose du cortex rénal

---
N1-VALIDE
ZINBRYTA (daclizumab bêta) - Retrait volontaire du marché au Canada en raison du risque d'encéphalite
Destinataires : Professionnels de la santé participant à la distribution et à l’administration de ZINBRYTA, notamment les spécialistes de la sclérose en plaques (SEP), les neurologues, les pharmaciens et pharmaciennes, les pharmacies, les sociétés de la sclérose en plaques et organismes apparentés et les groupes d’entraide ou défendant les intérêts des patients atteints de SEP.
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66214a-fra.php
À la suite de la déclaration de cas graves de troubles cérébraux inflammatoires, notamment de cas d’encéphalite et de méningo-encéphalite d’origine immunologique, le fabricant a décidé de retirer volontairement du marché canadien le produit ZINBRYTA. Le retrait du produit sera terminé le 30 avril 2018 au plus tard. Il faut éviter de prescrire ZINBRYTA ou d’amorcer un traitement par ZINBRYTA chez tout nouveau patient. Il est conseillé à tous les professionnels de la santé ayant des patients traités par ZINBRYTA de les contacter immédiatement en vue d’initier un autre plan de traitement aussitôt que les circonstances médicales le permettent. Étant donné le risque d’atteinte hépatique associé à l’utilisation de ZINBRYTA, les patients qui cessent d’utiliser le produit devraient faire vérifier leurs taux de transaminases sériques et de bilirubine totale mensuellement pendant les six mois suivant l’administration de leur dernière dose de ZINBRYTA. Les professionnels de la santé devraient aviser leurs patients que des effets indésirables pourraient survenir jusqu’à six mois après l’arrêt du traitement; il faut aussi conseiller aux patients de signaler immédiatement à leur médecin la survenue de tout nouveau symptôme, notamment d’une fièvre prolongée, d’un mal de tête grave, d’une fatigue, d’une jaunisse, de nausées ou de vomissements. ZINBRYTA ne sera pas disponible par l’entremise du Programme d’accès spécial de Santé Canada...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
retraits de médicaments pour raison de sécurité
risque
encéphalite
L04AC01 - daclizumab
daclizumab
méningoencéphalite
méningoencéphalite
encéphalite
sclérose en plaques
recommandation de bon usage du médicament
information patient et grand public
lésions hépatiques dues aux substances
Zinbryta
daclizumab
anticorps monoclonaux humanisés
immunoglobuline G
anticorps monoclonaux humanisés
immunoglobuline G

---
N1-VALIDE
Santé Canada évaluera un nouveau risque possible pour la sécurité lié à Fibristal (acétate d'ulipristal), un médicament servant de traitement contre les fibromes
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66210a-fra.php
Santé Canada avise les Canadiennes et les Canadiens qu'il effectuera un examen de l'innocuité de Fibristal (acétate d'ulipristal), un médicament prescrit aux femmes pour traiter les fibromes utérins. L'examen de Santé Canada donne suite aux signalements, au Canada et en Europe, de graves effets indésirables touchant le foie...
2018
false
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
évaluation des risques
léiomyome
acétate d'ulipristal
lésions hépatiques dues aux substances
Hépatite médicamenteuse
G03XB02 - ulipristal
Fibrome utérin
avis de pharmacovigilance
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
Mesures de précaution pour limiter le risque de maladie veino-occlusive hépatique (MVO) chez les patients atteints de lymphome et recevant une autogreffe - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux aux oncologues, hématologues, internistes, hépatologues et pharmaciens hospitaliers
ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Mesures-de-precaution-pour-limiter-le-risque-de-maladie-veino-occlusive-hepatique-MVO-chez-les-patients-atteints-de-lymphome-et-recevant-une-autogreffe-Lettre-aux-professionnels-de-sante
L'ANSM a adressé un courrier, en collaboration avec LYSA, the Lymphoma study association, aux oncologues, hématologues, internistes, hépatologues et pharmaciens hospitaliers afin de les alerter sur les mesures de précaution recommandées pour limiter le risque de maladie veino-occlusive hépatique (MVO) chez les patients atteints de lymphome et recevant une autogreffe...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
maladie veno-occlusive hépatique
risque
transplantation autologue
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
lymphome malin non hodgkinien
avis de pharmacovigilance
maladie veno-occlusive hépatique
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
antinéoplasiques
oxaliplatine
continuité des soins
tests de la fonction hépatique
R-DHAOx
cytarabine
dexaméthasone
Rituximab
composés organiques du platine

---
N1-VALIDE
Gestion des agents antiplaquettaires pour une procédure invasive programmée. Propositions du Groupe d’intérêt en hémostase périopératoire (GIHP) et du Groupe français d’études sur l’hémostase et la thrombose (GFHT) en collaboration avec la Société française d’anesthésie-réanimation (SFAR)
In AnesthReanim.2018
http://sfar.org/wp-content/uploads/2018/03/2_Gestion-des-agents-antiplaquettaires-pour-une-procedure-invasive-programmee.pdf
La gestion des AAP dépend de leur indication et de la procédure considérée. Le risque hémorragique lié à la procédure invasive peut être divisé en bas, intermédiaire ou élevé, selon la possibilité ou non de réaliser la procédure sous traitement (sous respectivement bithérapie antiplaquettaire, aspirine en monothérapie ou aucun AAP). Si une interruption des AAP est indiquée avant la procédure, une dernière prise d'aspirine, clopidogrel, ticagrélor et prasugrel 3, 5, 5 et 7 jours avant la procédure est proposée. Le risqué thrombotique associé à l'interruption des AAP doit être évalué en fonction de l'indication des AAP. Il est plus élevé chez les patients traités par bithérapie pour un stent coronaire que chez ceux traités par monothérapie pour une prévention cardiovasculaire, un antécédent d'accident vasculaire cérébral ischémique ou une artériopathie oblitérante des membres inférieurs. Ces propositions concernent aussi le rôle potentiel des tests fonctionnels plaquettaires, la gestion des AAP pour l'anesthésie locorégionale, centrale et périphérique, et pour la chirurgie cardiaque coronaire...
https://doi.org/10.1016/j.anrea.2018.01.002
2018
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
antiagrégants plaquettaires
hémorragie
complications postopératoires
antiagrégants plaquettaires
embolie et thrombose
acide acétylsalicylique
administration par voie orale
clopidogrel
Chlorhydrate de prasugrel
ticagrélor
gestion du risque
évaluation des risques
continuité des soins
sécurité des patients
antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y
antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y
B01AC - inhibiteurs de l'agrégation plaquettaire, héparine exclue
procédures de chirurgie opératoire
perte sanguine peropératoire
période périopératoire
ticlopidine
ticlopidine
adénosine
adénosine

---
N1-VALIDE
Céfépime (Axepim et ses génériques) : rappel des risques d’effets indésirables neurologiques graves lors du non-respect des posologies recommandées notamment en cas d’insuffisance rénale - Lettre aux professionnels de santé
ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Cefepime-Axepim-R-et-ses-generiques-rappel-des-risques-d-effets-indesirables-neurologiques-graves-lors-du-non-respect-des-posologies-recommandees-notamment-en-cas-d-insuffisance-renale-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Des posologies non adaptées de céfépime peuvent conduire à la survenue de manifestations neurologiques graves chez le sujet insuffisant rénal. La plupart des cas de neurotoxicité sont apparus chez des patients insuffisants rénaux recevant des posologies supérieures aux doses recommandées, en particulier chez le sujet âgé. Bien que les symptômes de neurotoxicité soient généralement favorable à l'arrêt du traitement et/ou après hémodialyse, des cas d'évolution fatale ont été rapportés...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
insuffisance rénale
céfépime
céfépime
antibactériens
antibactériens
J01DE01 - céfépime
neurotoxicité induite chimiquement
maladies du système nerveux
sujet âgé
AXEPIM
Céfépime (chlorhydrate) 1 g poudre pour solution injectable
Céfépime (chlorhydrate) 2 g poudre pour solution injectable
Céfépime (chlorhydrate) 500 mg poudre pour solution injectable
AXEPIM 0,5 g, poudre pour usage parentéral
AXEPIM 1 g, poudre pour usage parentéral
AXEPIM 2 g, poudre pour usage parentéral
CEFEPIME
enfant
adulte
CEFEPIME GERDA 0,5 g, poudre pour solution injectable (IM/IV)
CEFEPIME GERDA 1 g, poudre pour solution injectable (IM/IV)
CEFEPIME GERDA 2 g, poudre pour solution injectable (IV)
CEFEPIME MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable
CEFEPIME MYLAN 2 g, poudre pour solution injectable
CEFEPIME PANPHARMA 2 g, poudre pour solution injectable (IV)
CEFEPIME PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable (IM/IV)
injections
céphalosporines
céphalosporines

---
N1-VALIDE
OFEV (nintedanib) - Risque de lésions hépatiques induites par le médicament et nécessité de surveiller régulièrement la fonction hépatique
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/65670a-fra.php
Des cas de lésions hépatiques induites par le médicament, y compris un cas d’issue mortelle, ont été observés chez des patients recevant un traitement par OFEV (nintedanib). Dans la majorité des cas, les lésions hépatiques induites par le médicament étaient réversibles avec la réduction de la dose ou l'arrêt du traitement. La majorité des cas est survenue durant les trois premiers mois suivant l'instauration du traitement par OFEV. Il est donc recommandé de faire preuve de vigilance particulière durant cette période initiale du traitement. Les professionnels de la santé sont avisés de surveiller les taux hépatiques de transaminases et de bilirubine des patients : juste avant l'instauration du traitement; à intervalles réguliers (p. ex., chaque mois) durant les trois premiers mois du traitement; et périodiquement par la suite (p. ex., lors de chaque consultation avec le patient) ou selon l'indication clinique. À titre de rappel pour les professionnels de la santé : Si les taux de transaminases (AST ou ALT) sont plus de trois fois la limite supérieure de la normale (LSN), la dose d'OFEV devrait être réduite ou le traitement devrait être interrompu. Toute augmentation des résultats d’une mesure de la fonction hépatique associée à des signes ou à des symptômes cliniques d’une lésion hépatique (p. ex., jaunisse) exige l’arrêt définitif du traitement par OFEV...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
nintédanib
L01XE31 - nintédanib
OFEV
surveillance pharmacologique
continuité des soins
lésions hépatiques dues aux substances
lésions hépatiques dues aux substances
tests de la fonction hépatique
transaminases
bilirubine
fibrose pulmonaire idiopathique
ésilate de nintédanib
indoles

---
N1-VALIDE
Prise en charge pluridisciplinaire des syndromes de dumping après chirurgie bariatrique
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-555/Prise-en-charge-pluridisciplinaire-des-syndromes-de-dumping-apres-chirurgie-bariatrique
Les syndromes de dumping sont une complication fréquente de la chirurgie gastrique ou bariatrique. Le dumping précoce est la conséquence d’un passage rapide d’aliments peu digérés à haut pouvoir osmotique dans l’intestin grêle. Le dumping tardif est causé par une hypoglycémie réactive à une réponse insulinique excessive. La prévalence de ces syndromes augmente en raison du nombre croissant de chirurgies bariatriques. Leur prise en charge requiert une collaboration multidisciplinaire. Le traitement de ces dumpings consiste en première ligne en des modifications diététiques et comportementales, propres à chaque type de dumping, qui permettent généralement d’améliorer significativement la qualité de vie des patients
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
Chirurgie bariatrique
dumping syndrome
article de périodique
dumping syndrome
dumping syndrome

---
N1-VALIDE
Prise en charge pratique des patients sous sécukinumab
http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/dernieres-mises-a-jour/prise-encharge-secukinumab
Le champ des possibles continue à s’agrandir avec le ciblage d’une nouvelle voie, celle de l’interleukine 17. Le sécukinumab ouvre le bal de l’inhibition de cette voie qui a une véritable spécificité dans les affections articulaires et extra articulaires de la « nébuleuse » des spondyloarthrites et du psoriasis. Le CRI et son groupe d’experts multidisciplinaires poursuit son étroit partenariat avec le Groupe PSo de la Société Française de Dermatologie et a donc préparé pour vous les fiches pratiques afin de vous permettre d’utiliser le sécukinumab en maîtrisant le mieux possible tous les aspects importants. L’objectif est de vous accompagner dans votre quotidien par des réponses argumentées sur l’EBM (Evidence-Based Medicine) et le cas échéant, quand le sujet n’a pas été réellement étudié, en vous apportant un avis d’experts partagé...
2017
false
false
false
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
français
recommandation de bon usage du médicament
injections sous-cutanées
continuité des soins
sécukinumab
L04AC10 - sécukinumab
adulte
sujet âgé
Interleukine-17
arthrite psoriasique
psoriasis
pelvispondylite rhumatismale
médecine factuelle
sécukinumab
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux

---
N1-VALIDE
Outil d’aide à la décision en cas d’allergie aux pénicillines
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Medicaments/INESSS_Outil_aide_decision_Allergie_penicilines.pdf
Le présent outil est préférentiellement destiné aux professionnels de la santé non spécialisés en allergie. Les renseignements sont à titre informatif, ne remplacent pas le jugement du professionnel et doivent être utilisés uniquement comme une aide à la décision. L’outil, élaboré grâce à une démarche systématique, est soutenu par la littérature scientifique ainsi que par le savoir expérientiel d’experts québécois.
2017
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
France
français
algorithme
information scientifique et technique
pénicillines
hypersensibilité médicamenteuse
prise de décision

---
N1-VALIDE
Myopathies médicamenteuses
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-562/Myopathies-medicamenteuses
Les myopathies médicamenteuses sont fréquentes et leur identification importante en raison de leur morbidité potentielle. En dehors des statines, les médicaments les plus souvent impliqués sont les glucocorticoïdes, les antimalariques, la colchicine et les antirétroviraux. Ces myopathies sont largement évitables, particulièrement celles qui surviennent lors de combinaisons de traitements ou en présence de comorbidités. Leur présentation relativement spécifique permet souvent d’approcher le diagnostic et de cibler l’éventuelle molécule à interrompre. D’une manière générale, elles sont spontanément et rapidement réversibles à l’arrêt du médicament, à l’exception de la myopathie autoimmune nécrosante aux statines ; cette dernière est cependant réversible sous immunosuppresseurs, quand ils sont initiés suffisamment tôt.
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladies musculaires
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase

---
N1-SUPERVISEE
La clozapine et l'hypomotilité gastro-intestinale mettant la vie en danger
In InfoVigilance sur les produits de santé, juin 2017
https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/medeffet-canada/infovigilance-produits-sante/infovigilance-produits-sante-juin-2017/infovigilance-produits-sante-juin-2017-1.html#article-clozapine
On rappelle aux professionnels de la santé que la clozapine pourrait être associée à une hypomotilité gastro-intestinale mettant la vie en danger. Depuis la dernière communication de Santé Canada, des décès additionnels impliquant une obstruction intestinale ont été signalés chez des patients prenant la clozapine. Santé Canada continuera de surveiller ce problème d’innocuité...
2017
false
false
false
Santé Canada
Ottawa
Canada
anglais
français
article de périodique
clozapine
N05AH02 - clozapine
neuroleptiques
constipation
occlusion intestinale
avis de pharmacovigilance

---
N1-VALIDE
Interventions de treillis transvaginales visant le prolapsus des organes pelviens
http://sogc.org/wp-content/uploads/2013/02/gui254TU1102F.pdf
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)34805-8/abstract
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(17)30836-8/abstract
Indication du niveau de preuve, Objectif : Fournir une mise à jour sur les interventions de treillis transvaginales (techniques chirurgicales à effraction minimale nouvellement disponibles visant la réparation du plancher pelvien).
2017
false
false
true
false
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
procédures de chirurgie gynécologique
prolapsus d'organe pelvien
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Hyperthermie maligne de l'anesthésie
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=423
L'hyperthermie maligne est une maladie pharmacogénétique des muscles squelettiques qui se traduit par une réponse hypermétabolique à l'exposition à des gaz anesthésiques volatiles puissants (comme l'halothane, le sevoflurane, le desflurane et la succinylcholine, un relaxant musculaire dépolarisant) et aussi, rarement chez l'homme, à des stress comme l'exercice physique intense et la chaleur.
2017
false
true
false
Orphanet
France
anglais
français
anesthésie
hyperthermie maligne
traitement d'urgence
hyperthermie maligne
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
Etat des lieux de la consommation des benzodiazépines en France - Rapport d'expertise
http://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Points-d-information-Points-d-information/Etat-des-lieux-de-la-consommation-des-benzodiazepines-Point-d-Information
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/3f1dc4756b5bc091879c9c254d95e05c.pdf
Une diminution modérée de la consommation des benzodiazépines est observée en France depuis ces trois dernières années. Bien que le niveau en 2015 soit le plus bas que l’on ait observé depuis 2000, le nombre de français consommant une benzodiazépine reste encore trop élevé, en particulier chez les plus de 65 ans. Aussi, il demeure nécessaire de continuer à mobiliser l’ensemble des professionnels de santé et de renforcer l’information des patients sur les risques liés aux benzodiazépines tout en gardant à l’esprit que, bien utilisées, elles sont des médicaments indispensables dans l’arsenal thérapeutique.L’ANSM va ainsi poursuivre ses actions pour renforcer le bon usage de ces médicaments...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
benzodiazépines
France
pharmacoéconomie
utilisation médicament
troubles liés à une substance
benzodiazépines
benzodiazépines
démence
anxiolytiques
hypnotiques et sédatifs
N05BA - dérivés de la benzodiazépine
N03AE - dérivés de la benzodiazépine
anticonvulsivants
N05CD - dérivés de la benzodiazépine
information sur le médicament
rapports et études

---
N1-VALIDE
Travailler avec des produits chimiques - Pensez prévention des risques !
http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206150
http://www.inrs.fr/accueil/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-6150/ed6150.pdf
Cette nouvelle brochure se veut un guide pratique simple à retenir pour détecter les risques d'exposition aux produits chimiques, éviter les risques pour la santé des travailleurs et agir rapidement en cas d'exposition.
2017
false
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
produits dangereux
exposition professionnelle
information scientifique et technique
évaluation des risques
grossesse

---
N1-VALIDE
Résumé de l'examen de l'innocuité - Zydelig (idélalisib) - Évaluation du risque potentiel d'infections graves
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/zydelig-fra.php
La vente de Zydelig est autorisée au Canada pour traiter deux types de cancers du sang : la leucémie lymphoïde chronique récidivante et le lymphome folliculaire, chez les patients qui ont reçu au moins deux autres types de traitements qui ont cessé d’être efficaces. Santé Canada a examiné le risque d’infections graves associées à Zydelig, à la suite de rapports d’essais cliniques qui faisaient état d’un taux accru d’infections graves, menant parfois au décès, chez des patients traités par Zydelig, comparativement à des patients non traités par ce médicament. Ces essais cliniques visaient à évaluer de nouvelles utilisations de Zydelig, autres que celles autorisées par Santé Canada, dans lesquelles les patients étaient traités plus tôt et au moyen d’associations médicamenteuses différentes. À la suite de l’examen des renseignements disponibles, Santé Canada a conclu que l’utilisation de Zydelig était associée à un risque d’infections graves pouvant mener au décès. De ce fait, les renseignements sur le produit ont été mis à jour pour mettre en garde contre le risque accru d’infections...
2017
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
idélalisib
L01XX47 - idélalisib
ZYDELIG
Canada
administration par voie orale
antinéoplasiques
évaluation des risques
évaluation médicament
infection
infection
avis de pharmacovigilance
purines
quinazolinones

---
N1-VALIDE
ARANESP - Risque de réactions cutanées graves : le syndrome de Stevens-Johnson et la nécrolyse épidermique toxique
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/63198a-fra.php
Des réactions cutanées graves ou mettant la vie en danger, entre autres le syndrome de Stevens-Johnson et la nécrolyse épidermique toxique, ont été signalées chez des patients traités par ARANESP (darbépoétine alfa). Il est conseillé aux professionnels de la santé : d’arrêter immédiatement le traitement par ARANESP si une réaction cutanée grave se produit ou si la présence du syndrome de Stevens-Johnson ou de nécrolyse épidermique toxique est soupçonnée; de cesser définitivement tout traitement avec ARANESP en présence d’un cas confirmé de syndrome de Stevens-Johnson ou de nécrolyse épidermique toxique. Santé Canada travaille actuellement avec le fabricant afin d’inclure les présents renseignements sur l’innocuité dans la monographie de produit canadienne...
2017
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
Darbépoétine alfa
avis de pharmacovigilance
B03XA02 - darbépoétine alfa
ARANESP
syndrome de Stevens-Johnson
Nécrolyse épidermique toxique
antianémiques
injections sous-cutanées
injections veineuses
syndrome de Stevens-Johnson dû à des médicaments
Syndrome de Lyell
anémie

---
N1-VALIDE
Le Bevacizumab dans le traitement du cancer de l’ovaire
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/le-bevacizumab-dans-le-traitement-du-cancer-de-l%E2%80%99ovaire
Le Bevacizumab (Avastin ) est un médicament utilisé en combinaison avec la chimiothérapie dans le cancer de l’ovaire. Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a réalisé une étude sur sa sécurité, son efficacité et son rapport coût-efficacité. Il en ressort que ce médicament permet de garder la tumeur plus longtemps sous contrôle, mais qu’il diminue la qualité de vie globale des patientes, du moins temporairement. Il n’y a aucune preuve que ce médicament exerce un effet significatif sur la survie totale, sauf chez les patientes dont le cancer est métastasé en dehors de la cavité abdominale. C’est aussi pour ce sous-groupe de patientes que le rapport coût-efficacité est le plus favorable. Le KCE recommande de tenir compte de ce constat dans les décisions relatives à (la continuation du) remboursement du bevacizumab, qui fait actuellement l’objet d’une convention temporaire de remboursement dans le cadre précis du cancer de l’ovaire...
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
rapport
évaluation médicament
Bévacizumab
Bévacizumab
évaluation des risques
résultat thérapeutique
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
tumeurs de l'ovaire
inhibiteurs de l'angiogenèse
inhibiteurs de l'angiogenèse
L01XC07 - bévacizumab
AVASTIN
perfusions veineuses
analyse coût-bénéfice
analyse de survie
qualité de vie
métastase tumorale
remboursement par l'assurance maladie
Belgique
Bévacizumab

---
N1-VALIDE
Information sur le dispositif intra-utérin Mirena - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Information-sur-le-dispositif-intra-uterin-Mirena-Point-d-information
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a pu constater ces derniers jours une augmentation des déclarations d’effets indésirables susceptibles d’être liés au médicament Mirena (dispositif intra-utérin au lévonorgestrel). Les effets indésirables déclarés font l’objet pour la plupart d’une information dans la notice destinée aux patientes. L’ANSM est néanmoins attentive à cette augmentation des déclarations et à l’apparition de nouveaux signaux qui font actuellement l’objet d’investigations. L’ANSM rappelle l’importance de respecter les recommandations d’utilisation de ce médicament, ainsi que l’obligation d’information des patientes par les professionnels de santé. Par ailleurs, les effets indésirables du dispositif intra-utérin Mirena, constatés dans différents pays européens sont actuellement évalués au sein de l’Agence Européenne du Médicament...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
administration par voie vaginale
MIRENA
MIRENA 52 mg (20 microgrammes/24 heures), dispositif intra-utérin
G02BA03 - DIU en plastique avec des progestatifs
contraceptifs féminins
avis de pharmacovigilance
dispositifs intra-uterins libérant un agent contraceptif
lévonorgestrel
contraception
ménorragie

---
N1-SUPERVISEE
Guide de rétrocession des IMID ImmunomodulateursThalidomide , Revlimid , Imnovid
http://www.omedit-normandie.fr/media-files/6996/guide-imid-v200417-v2.pdf
Guide à l’usage des pharmaciens et préparateurs en pharmacie effectuant la délivrance de ces médicaments
2017
false
false
false
OMEDIT Basse Normandie
France
français
recommandation professionnelle
sécurité des patients
pharmacie d'hôpital
THALIDOMIDE
soins ambulatoires
thalidomide
ordonnances médicamenteuses
REVLIMID
lénalidomide
IMNOVID
pomalidomide
gestion du risque
tératogènes
grossesse
myélome multiple
facteurs immunologiques
facteurs immunologiques
facteurs immunologiques
L04AX02 - thalidomide
L04AX04 - lénalidomide
L04AX06 - pomalidomide
thalidomide

---
N1-VALIDE
Risques d’erreurs médicamenteuses avec les différentes formulations d’amphotéricine B injectable : Abelcet , AmBisome et Fungizone - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux infectiologues, internistes, pneumologues, oncologues, hématologues, urgentistes, réanimateurs, pédiatres et aux pharmaciens de PUI et aux cadres de santé et personnel infirmier
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Risques-d-erreurs-medicamenteuses-avec-les-differentes-formulations-d-amphotericine-B-injectable-Abelcet-R-AmBisome-R-et-Fungizone-R-Lettre-aux-professionnels-de-sante
L’amphotéricine B injectable est un antifongique disponible sous trois formulations différentes en France : une forme phospholipidique (Abelcet ), une forme liposomale (AmBisome ) et une forme non lipidique (Fungizone ). L'ANSM a été destinataire d'erreurs concernent principalement l’administration de Fungizone à la place d’AmBisome , à la posologie et au débit d’administration de ce dernier, ayant pour conséquence un surdosage en amphotéricine B, pouvant entrainer de graves atteintes cardiaques ou rénales. L'ANSM rappelle les 4 points essentiels sur le bon usage de l'amphotéricine B, notamment celui de la NON INTERCHANGEABILITE des médicaments injectables à base d'amphotéricine B...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Erreurs de médication
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
ABELCET
ABELCET 5 mg/ml, suspension à diluer pour perfusion
J02AA01 - amphotéricine B
amphotéricine B
amphotéricine B liposomale
AMBISOME
AMBISOME 50 mg, poudre pour suspension de liposomes pour perfusion
amphotéricine B
risque
perfusions veineuses
FUNGIZONE
FUNGIZONE 50 mg, poudre pour solution injectable
substitution de médicament
préparation de médicament
antifongiques
incompatibilité médicamenteuse
amphotéricine B

---
N1-VALIDE
Médicaments contenant de la mitomycine C : hypertension artérielle pulmonaire et maladie veino-occlusive pulmonaire - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux spécialistes en cancérologie, en urologie, aux cardiologues