Libellé préféré : effets indésirables;

Définition CISMeF : (B6, D, E1, E3, E4, E6, E7, J2) /adverse effects /adv eff ou /AE s'applique aux médicaments, aux substances chimiques, aux agents biologiques lors de leur emploi avec une posologie admise ou aux agents physiques et aux produits manufacturés lors de leur emploi dans des conditions normales à des fins diagnostiques, thérapeutiques, prophylactiques ou anesthésiques pour indiquer les réactions inattendues ou indésirables. Il inclut les effets indésirables et les complications des procédures diagnostiques, thérapeutiques, prophylactiques, anesthésiques, chirurgicales ou d'autres procédures. Il exclut la notion de contre-indication pour laquelle le qualificatif contre-indications est employé.;

Acronyme CISMeF : ADR; EI; AE;

Synonyme CISMeF : effets secondaires; effets nuisibles; réactions indésirables; événements indésirables; incident indésirable; effet indésirable; effets néfastes; effets nocifs; réaction indésirable; effets indésirables; effet secondaire; effets délétères;

Synonyme MeSH : ae;

Abréviation : AE 66;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

(B6, D, E1, E3, E4, E6, E7, J2) /adverse effects /adv eff ou /AE s'applique aux médicaments, aux substances chimiques, aux agents biologiques lors de leur emploi avec une posologie admise ou aux agents physiques et aux produits manufacturés lors de leur emploi dans des conditions normales à des fins diagnostiques, thérapeutiques, prophylactiques ou anesthésiques pour indiquer les réactions inattendues ou indésirables. Il inclut les effets indésirables et les complications des procédures diagnostiques, thérapeutiques, prophylactiques, anesthésiques, chirurgicales ou d'autres procédures. Il exclut la notion de contre-indication pour laquelle le qualificatif contre-indications est employé.

N1-VALIDE
Rappels sur le Syndrome de perfusion du propofol - Point d'Information
https://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Rappels-sur-le-Syndrome-de-perfusion-du-propofol-Point-d-Information
L’ANSM a été informée par son réseau des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de 2 cas de syndrome de perfusion du propofol, tous les deux d'issue fatale, survenus à 1 mois d'intervalle dans un service de réanimation. Le syndrome de perfusion du propofol est un effet rare et connu lors de son utilisation pour la sédation en Unités de Soins intensifs. Cependant, la survenue rapprochée de ces deux cas d'issue fatale, conduit l’ANSM, en lien avec la Société française d’anesthésie et de réanimation (SFAR), la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF) et le Groupe Francophone de Réanimation et Urgences Pédiatriques (GFRUP) à sensibiliser les anesthésistes-réanimateurs et médecins intensivistes-réanimateurs sur ce syndrome, ses facteurs de risques et sa prise en charge...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Syndrome de perfusion du propofol
avis de pharmacovigilance
facteurs de risque
Syndrome de perfusion du propofol
signes et symptômes
propofol
continuité des soins
N01AX10 - propofol
PROPOFOL

---
N1-VALIDE
Rappel du bon usage du diclofenac après la publication d’une nouvelle étude relative au risque cardiovasculaire
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Rappel-du-bon-usage-du-diclofenac-apres-la-publication-d-une-nouvelle-etude-relative-au-risque-cardiovasculaire
Le diclofénac est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) utilisé comme traitement symptomatique de la douleur et de l’inflammation, notamment dans les affections rhumatologiques et les douleurs d’origine traumatique. Il est présent dans de nombreux médicaments. En France, les médicaments contenant du diclofénac sous forme de comprimés, de gélules, de suppositoires et de solutions injectables, ne peuvent être obtenus que sur prescription médicale. L’ANSM rappelle aux médecins l’importance de respecter l’AMM des médicaments contenant du diclofénac, notamment les contre-indications et les mises en garde, et aux patients de ne pas utiliser de médicaments contenant du diclofénac, en dehors de toute prescription médicale...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
diclofenac
diclofenac
maladies cardiovasculaires
administration par voie orale
anti-inflammatoires non stéroïdiens
anti-inflammatoires non stéroïdiens
Contre-indications aux médicaments
risque
maladies cardiovasculaires
injections
M01AB05 - diclofénac
grossesse
sujet âgé
surveillance pharmacologique
continuité des soins
VOLTARENE
DICLOFENAC
FLECTOR

---
N1-VALIDE
Médicaments antiépileptiques: ce que le médecin doit savoir
In Prim Hosp Care Med Int Gen. 2018;18(18):321-324
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2018.01804/
On distingue souvent parmi ces substances des médicaments d’ancienne génération (de nos jours, le phénobarbital, la phénytoïne, la carbamazepine, et le valproate sont encore utilisés) et des médicaments de nouvelle génération (principalement, la lamotrigine, le lévétiracétam, la prégabaline, le topiramate, et le zonisamide). Les principales différences entre ces deux groupes de médicaments sont la tendance à induire des interactions médicamenteuses moins élevée des médicaments de nouvelle génération ainsi que leur meilleure tolérance (moins d’effets indésirables). Il convient de noter que leur efficacité n’est pas différente. Toutefois, la meilleure tolérance des médicaments de nouvelle génération fait qu’ils sont moins souvent arrêtés par les patients dans la pratique...
https://doi.org/10.4414/phc-f.2018.01804
2018
false
false
false
Primary and Hospital Care
Suisse
français
article de périodique
anticonvulsivants
anticonvulsivants
interactions médicamenteuses
épilepsie
recommandation de bon usage du médicament
DEPAKINE CHRONO
Valproate de sodium
TEGRETOL
carbamazépine
gabapentine
NEURONTIN
lamotrigine
LAMICTAL
topiramate
EPITOMAX
TRILEPTAL
oxcarbazépine
KEPPRA
lévétiracétam
LYRICA
Prégabaline
ZONEGRAN
zonisamide
VIMPAT
lacosamide
FYCOMPA
pérampanel
continuité des soins
ordonnances médicamenteuses
grossesse
Allaitement naturel
acide valproïque
étiracétam
piracétam
piracétam
amines
acides cyclohexanecarboxyliques
acide gamma-amino-butyrique
triazines
fructose
fructose
carbamazépine
isoxazoles
acétamides
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
La taille de l’aiguille pour les procédures de vaccination chez les enfants et adolescents
https://www.cochrane.org/fr/CD010720/la-taille-de-laiguille-pour-les-procedures-de-vaccination-chez-les-enfants-et-adolescents
Les vaccins contiennent des antigènes qui font produire par le système immunitaire de l’organisme des anticorps qui peuvent protéger contre les maladies, ce que l’on appelle une réponse immunitaire. Les antigènes sont des formes modifiées ou partielles du virus, de la bactérie ou de la toxine qui cause la maladie contre laquelle le vaccin protège. Comme l’antigène est modifié par rapport à sa forme d’origine, il ne peut pas provoquer la maladie, mais il peut déclencher une réponse immunitaire. Les vaccins peuvent être injectés à l’aide d’aiguilles de différentes lo