Libellé préféré : Hépatite médicamenteuse;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Acétate d’ulipristal (ESMYA) - Ne plus utiliser dans l’attente des conclusions de l’évaluation européenne du risque hépatique - Lettre aux professionnels de santé
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Acetate-d-ulipristal-ESMYA-Ne-plus-utiliser-dans-l-attente-des-conclusions-de-l-evaluation-europeenne-du-risque-hepatique-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Suite à la survenue en Europe d’un nouveau cas d’hépatite nécessitant une transplantation chez une femme traitée par Esmya 5 mg (acétate d’ulipristal) pour un fibrome utérin, une réévaluation du rapport bénéfice/risque a été débutée par l’EMA. Les mesures temporaires suivantes ont été adoptées dans l’attente de la finalisation de l'évaluation. L'acétate d'ulipristal 5 mg est temporairement retiré du marché durant la réévaluation ; L'acétate d’ulipristal 5 mg ne doit pas être instauré chez de nouvelles patientes ; Pour les patientes en cours de traitement par l'acétate d'ulipristal à 5 mg, le traitement doit être arrêté ; Une surveillance hépatique (bilan) doit être effectuée dans les 2 à 4 semaines après l'arrêt du traitement ; Informez les patientes des signes d’atteinte hépatique devant les amener à consulter immédiatement (tels que nausées, vomissements, douleur hypochondriale droite, anorexie, asthénie, jaunisse). Informez également les patientes que ces signes peuvent survenir après l'arrêt du traitement...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Appréciation des risques
avis de pharmacovigilance
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
Fibrome utérin
Maladie aigüe
Hépatite fulminante
Retraits de médicaments pour raisons de sécurité
Hépatite médicamenteuse
recommandation de bon usage du médicament
Hépatite médicamenteuse
signes et symptômes
léiomyome
lésions hépatiques dues aux substances
lésions hépatiques dues aux substances
norprégnadiènes

---
N1-VALIDE
Le médicament ESMYA (ulipristal) ne doit plus être utilisé dans l’attente des résultats de la réévaluation de son rapport bénéfice/risque - Point d'information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Le-medicament-ESMYA-ulipristal-ne-doit-plus-etre-utilise-dans-l-attente-des-resultats-de-la-reevaluation-de-son-rapport-benefice-risque-Point-d-information
Suite à la survenue d’un nouveau cas d’hépatite fulminante en Europe dans le cadre de l’utilisation de l’ulipristal dans le traitement des fibromes utérins, la Commission européenne a demandé à l’Agence européenne des médicaments (EMA) de procéder à une nouvelle réévaluation du rapport bénéfice/risque du médicament ESMYA. Dans l’attente des conclusions, l’autorisation de mise sur le marché de ce médicament est suspendue dans toute l’Europe. Nous demandons par conséquent aux médecins de ne plus prescrire ou renouveler ce traitement et aux pharmaciens d’inviter les patientes à se rapprocher de leur médecin pour envisager une alternative. Les patientes doivent interrompre leur traitement dans les meilleurs délais en se rapprochant de leur médecin afin d’accompagner cet arrêt : un bilan hépatique devra notamment être réalisé dans les deux à quatre semaines suivant l’arrêt du traitement. En cas d’apparition de symptômes évoquant une atteinte hépatique, les patientes doivent contacter immédiatement leur médecin...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Appréciation des risques
avis de pharmacovigilance
acétate d'ulipristal
ESMYA
ESMYA 5 mg, comprimé
G03XB02 - ulipristal
Fibrome utérin
Maladie aigüe
Hépatite fulminante
Retraits de médicaments pour raisons de sécurité
Hépatite médicamenteuse
léiomyome
norprégnadiènes
lésions hépatiques dues aux substances

---
N1-VALIDE
Santé Canada évaluera un nouveau risque possible pour la sécurité lié à Fibristal (acétate d'ulipristal), un médicament servant de traitement contre les fibromes
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66210a-fra.php
Santé Canada avise les Canadiennes et les Canadiens qu'il effectuera un examen de l'innocuité de Fibristal (acétate d'ulipristal), un médicament prescrit aux femmes pour traiter les fibromes utérins. L'examen de Santé Canada donne suite aux signalements, au Canada et en Europe, de graves effets indésirables touchant le foie...
2018
false
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
Appréciation des risques
léiomyome
acétate d'ulipristal
lésions hépatiques dues aux substances
Hépatite médicamenteuse
G03XB02 - ulipristal
Fibrome utérin
avis de pharmacovigilance
norprégnadiènes

---
N3-AUTOINDEXEE
Hépatite C : médicaments désormais disponibles en pharmacie de ville
In Rev Prescrire 2018 ; 38 (416) : 420-421
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/55109/0/NewsDetails.aspx
Début 2018, la mise à disposition de certains antiviraux dits à action directe en officine en ville facilite l'accès à ces médicaments pour les patients atteints d'hépatite C...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
préparations pharmaceutiques
hepatite
Pharmacie
hepatite
Hépatite
Acidémie
hépatite virale
Artère coronaire unique
Artériopathie oblitérante des membres inférieurs
Médicaments
hépatite C
Hépatite médicamenteuse
Artériosclérose de greffe
hépatite virale c
médicament
enuresie
disponibilité de
Fracture induite
pharmacie

---
N1-SUPERVISEE
Hépatotoxicité secondaire à la nitrofurantoïne
Cas clinique en direct de l'unité - In Pharmactuel, volume 47 numéro 3 Juillet-Août-Septembre 2014
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1051
Nous présentons le cas d’une patiente ayant présenté une toxicité hépatique importante liée à la prise de nitrofurantoïne en prophylaxie contre des infections urinaires récurrentes. La revue de la littérature médicale faisant suite à la description du cas permet de discuter des facteurs de risque d’hépatotoxicité et des mécanismes de toxicité hépatique menant à cette réaction. Ce cas permet également d’aborder la prise en charge diagnostique et pharmacologique du patient atteint d’une toxicité hépatique à la nitrofurantoïne...
2014
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
article de périodique
lésions hépatiques dues aux substances
nitrofurantoïne
anti-infectieux urinaires
J01XE01 - nitrofurantoïne
infections urinaires
antibioprophylaxie
facteurs de risque
lésions hépatiques dues aux substances
Hépatite médicamenteuse
prévention secondaire
événements indésirables associés aux soins

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
28/05/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.