Libellé préféré : pharmacodépendance;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Mercalm, Nausicalm (diménhydrinate), Nautamine (diphénhydramine) : Risque d’abus et d’usage détourné - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Mercalm-Nausicalm-dimenhydrinate-Nautamine-diphenhydramine-Risque-d-abus-et-d-usage-detourne-Point-d-information
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) souhaite mettre en garde les professionnels de santé sur l’usage détourné des antinaupathiques Mercalm, Nausicalm (diménhydrinate) et Nautamine (diphénydramine), notamment chez les adolescents. En conséquence, les spécialités Mercalm et Nausicalm ont été radiées de la liste des médicaments de médication officinale et ne doivent donc plus être en accès libre à l’officine, au même titre que la spécialité Nautamine qui n’était pas inscrite sur cette liste...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
MERCALM
NAUSICALM
MERCALM, comprimé pelliculé sécable
diménhydrinate
antiémétiques
NAUSICALM ADULTES 50 mg, gélule
NAUSICALM, sirop
NAUTAMINE
NAUTAMINE, comprimé sécable
législation pharmaceutique
diphénhydramine
Abus de médicaments
surdose
adolescent
jeune adulte
pharmacodépendance
antihistaminiques des récepteurs H1
troubles liés à une substance

---
N1-VALIDE
Risques liés à l’utilisation de l’oxycodone, antalgique opioïde de palier III - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Risques-lies-a-l-utilisation-de-l-oxycodone-antalgique-opioide-de-palier-III-Point-d-information
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) souhaite rappeler aux prescripteurs que l’oxycodone est un antalgique de palier III, comme le sont la morphine et le fentanyl, et qu’elle présente, à ce titre, un risque d’abus et de pharmacodépendance similaire. Par conséquent, son utilisation doit être réservée aux traitements des seules douleurs sévères qui ne peuvent être correctement traitées que par des analgésiques opioïdes forts, en particulier dans les douleurs d’origine cancéreuse...
2014
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
N02AA05 - oxycodone
Oxycodone
recommandation de bon usage du médicament
douleur
douleur sévère
analgésiques morphiniques
surveillance post-commercialisation des produits de santé
troubles liés à une substance
Abus de médicaments
pharmacodépendance
douleur cancéreuse
tumeurs
gestion de la douleur cancéreuse
douleur cancéreuse

---
N1-VALIDE
Centres d'Evaluation et d'Information sur la Pharmacodépendance
http://www.addictovigilance.fr/centres
présentation, objectifs et enjeux, organisation, outils, déclarations, industriels, réglementation, actualités-informations, autres vigilances
false
true
false
France
français
France
troubles liés à une substance
pharmacodépendance
association

---
N1-VALIDE
STABLON - Médicaments sous surveillance renforcée
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-stupefiants-et-des-psychotropes/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/STABLON/%28language%29/fre-FR
Le Stablon (tianeptine) est un antidépresseur commercialisé en France depuis 1988. Suite à des notifications d'abus avec ce médicament, une enquête d'addictovigilance a été réalisée en 2005 puis actualisée en 2011. Cette dernière enquête montre la persistance de cas d'abus et de pharmacodépendance malgré les mises en garde diffusées en 2007 aux professionnels de santé contre ce risque et les modifications apportées au Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et à la notice destinée aux patients. La fréquence des cas d'abus et de pharmacodépendance a été estimée à 1 pour 1000 patients. Le profil de patients surconsommant du Stablon a peu évolué entre 2007 et 2011 : il s'agit majoritairement de femmes de moins de 50 ans. La présence d'antécédents d'abus ou de pharmacodépendance, un « nomadisme » médical et/ou pharmaceutique et des tentatives de sevrage difficiles sont souvent associés. Compte tenu du potentiel d'abus et de dépendance avéré du Stablon, l'Afssaps a procédé à une réévaluation du produit. Les conclusions de cette réévaluation ne remettent pas en cause l'autorisation de mise sur le marché du produit mais conduisent à la mise en place d'actions de minimisation du risque afin de limiter le risque d'abus et de pharmacodépendance. Ces mesures comprennent notamment le renforcement et la sécurisation des conditions de prescription et de délivrance du Stablon et des mesures d'information des professionnels de santé et des patients pour les sensibiliser sur le risque de pharmacodépendance...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Thiazépines
tianeptine
administration par voie orale
surveillance post-commercialisation des produits de santé
STABLON 12,5 mg, comprimé enrobé
N06AX14 - tianeptine
antidépresseurs tricycliques
évaluation des risques
évaluation de médicament
troubles liés à une substance
trouble dépressif majeur
pharmacodépendance
tianeptine sodique
STABLON
65411280
3400891255133
avis de pharmacovigilance

---
N1-VALIDE
SUBUTEX et génériques
Médicaments à risque d'usage détourné ou de dépendance
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-stupefiants-et-des-psychotropes/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/SUBUTEX-et-generiques
Le Subutex (buprénorphine haut dosage ou BHD) est commercialisé depuis 1996 dans le traitement de la dépendance majeure aux opiacés. Des génériques ont été mis sur le marché à partir de 2006. Les spécialités contenant de la BHD peuvent être prescrites par tout médecin. Elles ne sont pas classées comme stupéfiant mais les conditions de prescription et de délivrance suivent une partie de la réglementation des stupéfiants. Les spécialités à base de buprénorphine font également partie de la liste des médicaments concernés par l'arrêté du 1er avril 2008 pour lesquels l'inscription du nom du pharmacien sur les ordonnances est obligatoire ainsi que la mise en place d'un protocole de soins en cas de mésusage. Compte-tenu des risques d'abus, de dépendance et d'usage détourné, mais aussi de trafic, un plan de gestion de risques a ainsi été mis en place en 2006 pour chacune des spécialités commercialisées. De plus, l'Afssaps a ouvert un suivi national d'addictovigilance et de pharmacovigilance. Il a pour but notamment d'apprécier l'impact de la commercialisation des génériques sur l'utilisation et le profil de sécurité de la buprénorphine haut dosage (effets indésirables rapportés, mésusage, détournement, pharmacodépendance). L'Afssaps a diffusé en octobre 2011 une mise au point sur l'initiation et le suivi du traitement substitutif de la pharmacodépendance majeure aux opiacés par BHD...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
détournement de médicaments sur ordonnance
avis de pharmacovigilance
troubles liés à une substance
surveillance post-commercialisation des produits de santé
SUBUTEX 0,4 mg, comprimé sublingual
SUBUTEX 2 mg, comprimé sublingual
SUBUTEX 8 mg, comprimé sublingual
médicaments génériques
administration par voie sublinguale
N07BC01 - buprénorphine
buprénorphine
traitement de substitution aux opiacés
BUPRENORPHINE ARROW 0,4 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE ARROW 2 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE ARROW 8 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE BIOGARAN 0,4 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE BIOGARAN 2 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE BIOGARAN 8 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE MYLAN 0,4 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE MYLAN 2 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE MYLAN 8 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE SANDOZ 0,4 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE SANDOZ 2 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE SANDOZ 8 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE TEVA 0,4 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE TEVA 2 mg, comprimé sublingual
BUPRENORPHINE TEVA 8 mg, comprimé sublingual
gestion du risque
risque
pharmacodépendance
BUPRENORPHINE
SUBUTEX
63025935
65150204
68945058
61872472
62767225
62927306
63516304
63631623
67406111
68055124
68962100
69458263
62368639
69000305
65021818
61688718
61001138
64644709
3400891785159
3400891785210
3400891785388
3400893298428
3400893298596
3400893298657
3400893298077
3400893298138
3400893298367
3400893315149
3400893299029
3400893299197
3400892828336
3400892828565
3400892828626
3400892901176
3400892901527
3400892901695

---
N1-VALIDE
STABLON
Médicaments à risque d'usage détourné ou de dépendance
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-stupefiants-et-des-psychotropes/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/STABLON
Le Stablon (tianeptine) est un antidépresseur commercialisé en France depuis 1988. Suite à des notifications d'abus avec ce médicament, une enquête d'addictovigilance a été réalisée en 2005 puis actualisée en 2011. Cette dernière enquête montre la persistance de cas d'abus et de pharmacodépendance malgré les mises en garde diffusées en 2007 aux professionnels de santé contre ce risque et les modifications apportées au Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et à la notice destinée aux patients. La fréquence des cas d'abus et de pharmacodépendance a été estimée à 1 pour 1000 patients. Le profil de patients surconsommant du Stablon a peu évolué entre 2007 et 2011 : il s'agit majoritairement de femmes de moins de 50 ans. La présence d'antécédents d'abus ou de pharmacodépendance, un « nomadisme » médical et/ou pharmaceutique et des tentatives de sevrage difficiles sont souvent associés. Compte tenu du potentiel d'abus et de dépendance avéré du Stablon, l'Afssaps a procédé à une réévaluation du produit. Les conclusions de cette réévaluation ne remettent pas en cause l'autorisation de mise sur le marché du produit mais conduisent à la mise en place d'actions de minimisation du risque afin de limiter le risque d'abus et de pharmacodépendance. Ces mesures comprennent notamment le renforcement et la sécurisation des conditions de prescription et de délivrance du Stablon et des mesures d'information des professionnels de santé et des patients pour les sensibiliser sur le risque de pharmacodépendance...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
détournement de médicaments sur ordonnance
Thiazépines
surveillance post-commercialisation des produits de santé
troubles liés à une substance
administration par voie orale
STABLON 12,5 mg, comprimé enrobé
tianeptine
antidépresseurs tricycliques
N06AX14 - tianeptine
risque
évaluation des risques
pharmacodépendance
tianeptine sodique
STABLON
65411280
3400891255133
avis de pharmacovigilance

---
N1-VALIDE
METHADONE AP-HP, sirop et gélules
Médicaments à risque d'usage détourné ou de dépendance
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-stupefiants-et-des-psychotropes/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/METHADONE-AP-HP-sirop-et-gelules
La méthadone est indiquée dans le traitement de substitution de la pharmacodépendance majeure aux opiacés (héroïne). La toxicité du médicament et le risque de détournement et de mésusage ont conduit l'Afssaps à mettre en place un suivi étroit assuré par les réseaux d'addictovigilance, de pharmacovigilance et de toxicovigilance pour les 2 formes : sirop (disponible depuis 1995) et gélule (disponible depuis 2008). Suite à plusieurs cas d'intoxication accidentelle chez des enfants, des mesures de minimisation du risque ont été mises en place, notamment le renforcement de l'information sur l'emballage ainsi que la diffusion d'une lettre aux professionnels et aux patients. Cependant, après 2 ans de suivi, le bilan s'est avéré rassurant concernant le détournement et le mésusage de la méthadone. Aussi l'Afssaps a-t-elle assoupli en septembre 2011 les conditions de renouvellement de prescription de la gélule qui sont désormais similaires à celles du sirop : si l'initiation de la prescription (primo-prescription) doit toujours être faite par un médecin exerçant en centres de soins d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) ou exerçant dans les services hospitaliers spécialisés dans les soins aux toxicomanes, il n'y a plus d'obligation de renouvellement semestriel dans ces centres comme cela était auparavant le cas pour la forme gélule. Le bilan à 3 ans n'a pas mis en exergue de signaux particuliers en matière de pharmacovigilance. En revanche, le risque d'intoxication pédiatrique persiste. De même, des cas de tentatives récentes de sniff de la gélule ont été notifiés et l'implication de la méthadone dans des décès demeure importante et son utilisation par des sujets naïfs tend à augmenter. L'Afssaps a ainsi décidé de poursuivre sa surveillance renforcée en toxicovigilance et en addictovigilance, a fortiori dans un contexte d'assouplissement des conditions de prescription et de délivrance...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
détournement de médicaments sur ordonnance
surveillance post-commercialisation des produits de santé
troubles liés à une substance
méthadone
administration par voie orale
stupéfiants
N07BC02 - méthadone
METHADONE AP-HP 1 mg, gélule
METHADONE AP-HP 10 mg, gélule
METHADONE AP-HP 20 mg, gélule
METHADONE AP-HP 40 mg, gélule
METHADONE AP-HP 5 mg, gélule
méthadone
METHADONE AP-HP 1,33 mg/ml, sirop
adulte
enfant
pharmacodépendance
METHADONE AP-HP
traitement de substitution aux opiacés
67255773
60998856
67296909
63009443
65738008
68726979
3400892316529
3400893101568
3400893101339
3400893101629
3400893101797
3400893101858
avis de pharmacovigilance

---
N3-AUTOINDEXEE
Information importante de pharmacodépendance : modification du Résumé des Caractéristiques du Produit Stablon
lettre aux prescripteurs
http://www.ansm.sante.fr/content/download/11975/143254/version/1/file/lp070502_medecins.pdf
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
pharmacodépendance
STABLON
troubles liés à une substance
correspondance comme sujet

---
N1-VALIDE
Médicaments psychotropes
Consommations et pharmacodépendances - Synthèse et recommandations
http://presse.inserm.fr/medicaments-psychotropes-consommations-et-pharmacodependances/4814/
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/2071
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000039-medicaments-psychotropes-consommations-et-pharmacodependances
https://www.inserm.fr/information-en-sante/expertises-collectives/medicaments-psychotropes-consommations-et-pharmacodependances
Ce document présente la synthèse et les recommandations du groupe d'experts réunis par l'Inserm dans le cadre de la procédure d'expertise collective (annexe), pour répondre à la demande de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) concernant les consommations de médicaments psychotropes et le phénomène de pharmacodépendance.
2012
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
Paris
France
français
psychoanaleptiques
recommandation par consensus
pharmacodépendance
troubles liés à une substance
Comportement toxicomaniaque
usagers de drogues
France
psychoanaleptiques

---
N1-VALIDE
Surveillance des stupéfiants et des psychotropes
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-stupefiants-et-des-psychotropes/Medicaments-a-risque-d-usage-detourne-ou-de-dependance/(offset)/0
Les médicaments dits psychoactifs agissent sur le système nerveux central. Ils sont utilisés pour soulager certaines souffrances comme par exemple la douleur, les troubles du sommeil, l'anxiété ou encore la dépendance aux drogues. Mais ces médicaments peuvent entrainer des cas d'abus et de dépendance ou être détournés du cadre d'utilisation prévu par leur autorisation de mise sur le marché. Aussi, en complément de la surveillance habituelle des effets indésirables (pharmacovigilance), il existe une surveillance spécifique des cas d'abus, de dépendance et d'usage détourné, appelée addictovigilance . Cette surveillance repose sur un réseau de centres régionaux chargés de recueillir et d'évaluer ces cas : les Centres d'Evaluation et d'Information sur la Pharmacodépendance (CEIP). Ce réseau est piloté par l'Afssaps...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
pyridines
Thiazépines
stupéfiants
pharmacovigilance
surveillance post-commercialisation des produits de santé
troubles liés à une substance
psychoanaleptiques
fentanyl
méthylphénidate
stimulants du système nerveux central
tramadol
protoxyde d'azote
association médicamenteuse
oxygène
méthadone
clonazépam
flunitrazépam
tianeptine
zolpidem
buprénorphine
oxybate de sodium
Systèmes de signalement des effets indésirables des médicaments
pharmacodépendance
chlorhydrate de méthylphénidate
information sur le médicament

---
N1-VALIDE
Plan d'actions de l'ANSM visant à réduire le mésusage des benzodiazépines
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Plan-d-actions-de-l-ANSM-visant-a-reduire-le-mesusage-des-benzodiazepines-Point-d-information
Le rapport dressant un état des lieux de la consommation des benzodiazépines en France1 réalisé par l'ANSM à partir de différentes sources (données de l'Assurance Maladie, données issues d'enquêtes des réseaux de vigilance de l'Agence, enquêtes sur des populations particulières) montre que la consommation de benzodiazépines par la population française reste très importante, même si cette consommation est en diminution (en 2010, 20% de la population a consommé au moins une fois une benzodiazépine). Il montre également que la durée médiane de traitement est de 7 mois et qu'environ la moitié des sujets traités le sont depuis plus de 2 ans. Ce rapport met également en exergue que les risques liés à leur usage persistent...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
benzodiazépines
pharmacodépendance
information sur le médicament
utilisation hors indication
France
surveillance post-commercialisation des produits de santé
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
Comportement toxicomaniaque
troubles liés à une substance

---
N1-VALIDE
Initiation et suivi du traitement substitutif de la pharmacodépendance majeure aux opiacés par buprénorphine haut dosage (BHD) - Mise au point
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Communiques-Points-presse/Traitement-substitutif-aux-opiaces-Mise-au-point-sur-le-bon-usage-de-la-Buprenorphine-Haut-Dosage-Communique
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/b275587447c30549b123fe6c29f4c76b.pdf
La buprénorphine haut dosage (BHD) a été mise sur le marché en 1996, quelques mois après la méthadone, dans le traitement de substitution de la dépendance aux opiacés. La mise à disposition de ces traitements a rapidement montré des résultats positifs incontestables (diminution de la mortalité par overdose, amélioration de l'accès aux soins et des conditions de vie des toxicomanes, ). Mais l'Afssaps a identifié des utilisations problématiques et hors AMM de la BHD avec des conséquences sanitaires importantes. Un certain nombre d'actions ont alors été mises en place par les autorités sanitaires. Les différents bilans réalisés régulièrement indiquent que même si les problèmes de mésusages et de détournement ont diminué, ils subsistent cependant. Aussi, afin d'améliorer encore l'efficacité et la sécurité d'emploi du traitement par BHD et de diminuer son mésusage, l'Afssaps, en collaboration avec des professionnels de santé de terrain spécialisés dans le domaine des addictions, a rédigé cette mise au point destinée plus particulièrement aux médecins généralistes, principaux prescripteurs de BHD...
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
buprénorphine
continuité des soins
troubles liés aux opiacés
utilisation hors indication
buprénorphine
administration par voie sublinguale
N07BC01 - buprénorphine
récepteur mu
grossesse
Allaitement naturel
ordonnances médicamenteuses
traitement de substitution aux opiacés
pharmacodépendance

---
N1-VALIDE
Signaler un cas d'abus, de dépendance, d'usage détourné de substance psychoactive
http://ansm.sante.fr/Produits-de-sante/Stupefiants-et-psychotropes/(language)/fre-FR
Que signaler? Les cas graves d'abus, de pharmacodépendance et/ou d'usage détourné liés à la prise de substances ou plantes ayant un effet psychoactif, et de médicaments ou autres produits en contenant, à l'exclusion de l'alcool éthylique et le tabac . Qui signale? Professionnels de santé...
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
détournement de médicaments sur ordonnance
formulaire
guide ressources
pharmacodépendance
détection d'abus de substances
psychoanaleptiques
troubles liés à une substance
usagers de drogues

---
N1-SUPERVISEE
Assuétudes aux benzodiazépines et aux antidépresseurs
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/558
Depuis plusieurs années, les concepts d'abus et de dépendance à des produits ont été profondément revus à la lumière de nouvelles connaissances issues des neurosciences, et, en particulier, la mise en évidence de l'existence de structures cérébrales spécifiques popularisées sous le nom de ' circuit de récompense '. Les critères principaux d'abus et de dépendance sont aujourd'hui essentiellement les modifications comportementales induites par certaines substances, en particulier l'induction d'un comportement de recherche du produit et d'une perte de contrôle de sa consommation. L'induction d'une pharmacodépendance se traduisant par un syndrome de manque à l'arrêt du produit ne concerne en fait que certains de ces produits. Eu égard à ces nouveaux concepts, il faut constater que les risques d'abus ou de dépendance envers des agents pharmacologiques comme les benzodiazépines ou les antidépresseurs sont manifestement rares, même si une pharmacodépendance s'instaure fréquemment lors d'un usage prolongé...
2009
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
benzodiazépines
antidépresseurs
Comportement toxicomaniaque
troubles liés à une substance
pharmacodépendance
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Pharmacodépendance (Addictovigilance)
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Pharmacodependance-Addictovigilance/Pharmacodependance-Addictovigilance/%28offset%29/0
La pharmacodépendance a pour objet la surveillance des cas d'abus, d'usage détourné et de pharmacodépendance liés à la prise de substances ou plantes ayant un effet psychoactif ainsi que tout médicament ou autre produit en contenant à l'exclusion de l'alcool éthylique et du tabac. Un réseau national d'évaluation de pharmacodépendance a ainsi été mis en place en France, afin de recueillir ces cas et de les évaluer...
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
contrôle des médicaments et des stupéfiants
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
effets secondaires indésirables des médicaments
surveillance post-commercialisation des produits de santé
troubles liés à une substance
pharmacodépendance
guide ressources

---
N1-VALIDE
Centres d 'Evaluation et d'Information sur la pharmacodépendance
CEIP
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Pharmacodependance-Addictovigilance/Organisation/(offset)/1
coordonnées des centres et de leurs correspondants
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
troubles liés à une substance
centres de traitement de la toxicomanie
France
pharmacodépendance
répertoire

---
N1-VALIDE
Comité OMS d'experts de la pharmacodépendance
http://whqlibdoc.who.int/trs/WHO_TRS_915_fre.pdf
examen critique des substances psychoactives (examen critique, amfépramone, amineptine, buprénorphine, delta-9-tétrahydrocannabinol, tramadol), préexamen des substances psychoactives (kétamine, zalépone, zopiclone, butorphanol, oripavine, khat), terminologie employée dans la notification des réactions indésirables aux médicaments liées à des abus, autres questions ; 34 pages
2002
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
contrôle des médicaments et des stupéfiants
psychoanaleptiques
amfépramone
amfépramone
dibenzocycloheptènes
dibenzocycloheptènes
kétamine
troubles liés à une substance
buprénorphine
buprénorphine
dronabinol
dronabinol
tramadol
tramadol
tramadol
contrôle des médicaments et des stupéfiants
dibenzocycloheptènes
pipérazines
butorphanol
thébaïne
catha
amfépramone
buprénorphine
dronabinol
pharmacodépendance
rapport

---
N1-VALIDE
Pharmacodépendance
http://www.ansm.sante.fr/Activites/Pharmacodependance-Addictovigilance/Organisation/(offset)/0
objectifs (définition, déclaration de cas de pharmacodépendance ou abus grave, liste des centres régionaux de pharmacodépendance, sites internet utiles, réglementation), enjeux, outils d'évaluation, actualités
2002
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
pharmacodépendance
troubles liés à une substance
psychoanaleptiques
contrôle des médicaments et des stupéfiants
France
notification des maladies à déclaration obligatoire
troubles liés à une substance
ordonnances médicamenteuses
stupéfiants
guide ressources

---
Courriel
25/09/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.