Libellé préféré : Essais cliniques randomisés;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Revue systématique des effets indésirables dans les essais cliniques randomisés évaluant les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire A systematic review of adverse effects inrandomized trials assessing immune checkpoint inhibitors
http://www.sudoc.fr/237727978
L'avènement des inhibiteurs de point de contrôle immunitaire (anti-PD-(L)1 et anti-CTLA-4) a fortement modifié la prise en charge de nombreuses pathologies cancéreuses avec de multiples indications, à la phase métastatique ou adjuvante, dans le cancer du poumon, le mélanome, les carcinomes urothéliaux et ORL, les carcinomes de Merkel et les lymphomes de Hodgkin. Cette revue systématique a été réalisée pour évaluer le taux d'effets indésirables (EI) associés à l'utilisation des inhibiteurs de point de contrôle immunitaire (IPCI) en monothérapie, en association avec un autre IPCI ou avec une chimiothérapie cytotoxique. Une analyse de la qualité du recueil des EI a également été menée afin d'évaluer la pertinence de ces données. Nous avons inclus tous les essais cliniques randomisés évaluant des IPCI publiés avant décembre 2017. Pour évaluer la qualité du recueil des EI, une série d'items a été définie selon l'extension des recommandations CONSORT (Consolidated Standards of Reporting Trials) réalisée en 2004. Les taux d'EI graves, de grade 5 ainsi que ceux responsables d'un arrêt de traitement ont été recueillis pour chaque catégorie d'EI. Les EI de nature immune ont été également recueillis quand ceux-ci étaient disponibles. Les estimations globales des taux d'EI ont été réalisées en utilisant un modèle linéaire mixte généralisé. Trente-cinq essais cliniques randomisés ont été pris en compte dans cette analyse, incluant 16485 patients. La qualité globale du recueil des EI était satisfaisante, mais certains items concernant les méthodes de recueil des données ainsi que leur analyse restaient peu rapportés. Les EI de grade 3 ont été rapportés chez 14% (IC 95% 12-16) des patients traités par anti-PD-(L)1, 34% des patients traités pas anti-CTLA-4 (IC 95% 27-42), 55% des patients traités par une association d'IPCI (IC 95% 51-59) et chez 46% des patients traités par une association IPCI-chimiothérapie (IC 95% 40-53). Le profil d'effets indésirables est différent selon la catégorie de traitement avec des taux plus élevés de troubles thyroïdiens, de dyspnées et de pneumopathies pour les anti-PD-(L)1, d'hypophysite et de diarrhées pour les anti-CTLA-4 et des effets secondaires cutanés comparables entres les 2 groupes. L'utilisation des inhibiteurs de point de contrôle immunitaire, plus particulièrement en association, est responsable d'un taux significativement plus élevé d'effets indésirables de grade 3. Le nombre croissant de patients traités par immunothérapie nécessite une optimisation de la prise en charge des effets indésirables de nature immune car ceux-ci sont fréquents et potentiellement graves bien qu'ils demeurent parfois méconnus et sous-évalués.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Systématique
Effectif
Systématique
Systématique
Revue systématique
Essais cliniques randomisés
méta-analyse comme sujet
Systématique
évaluation des symptômes
essais contrôlés randomisés comme sujet
Revue systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Thérapie cellulaire en cardiologie: bilan des premiers essais cliniques randomisés
http://revmed.ch/rms/2007/RMS-94/32019
2007
article de périodique
essais contrôlés randomisés comme sujet
Essais cliniques randomisés
thérapeutique

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
09/04/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.