Libellé préféré : Cause;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Syndrome des jambes sans repos : parfois une cause médicamenteuse
In Rev Prescrire 2018 ; 38 (412) : 114
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53903/0/NewsDetails.aspx
Quand un patient se plaint de symptômes d'un syndrome des jambes sans repos, une cause médicamenteuse est à évoquer, en particulier quand le patient prend des psychotropes. Une diminution des doses ou un arrêt du médicament suspect rend parfois service au patient...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
syndrome des jambes sans repos
syndrome des jambes sans repos
médicament
Cause
préparations pharmaceutiques
jambes sans repos
causalité

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelle stratégie faut-il adopter pour identifier la cause d'une insuffisance surrénale lente : algorithmes diagnostiques
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Insuffisances%20surrenales/groupe3_algorithme_diag_is.pdf
- L’insuffisance surrénale primaire de l’adulte s’avère dans la grande majorité des cas d’origine auto-immune. De ce fait, il est recommandé en première intention de doser les anticorps anti-21-hydroxylase. Si l’origine auto-immune est affirmée, en cas de signes cliniques évocateurs, il est recommandé de rechercher une polyendocrinopathie auto-immune de type 1 (syndrome APECED). Un scanner surrénalien sera réalisé en cas de négativité de ces anticorps, ou d’emblée si des arguments cliniques orientent vers une autre étiologie plus rare, mais nécessitant une prise en charge spécifique rapide (tuberculose, autres infections, tumeurs, hémorragies,…). - Le dosage des acides gras à très longue chaîne est recommandé chez le sujet de sexe masculin, notamment chez le jeune, en cas de négativité de ces deux premiers examens. - Chez l’adulte et l’enfant, devant une insuffisance corticotrope isolée, il est recommandé d’éliminer en premier lieu une origine iatrogène (postcorticothérapie, ou après traitement d’un syndrome de Cushing). Dans tous les autres cas, l’exploration des autres axes hypophysaires et la réalisation d’une IRM hypothalamo-hypophysaire s’imposent. - Chez l’enfant en période néonatale, l’insuffisance surrénale primaire ou corticotrope est le plus souvent d’origine génétique, l’hyperplasie congénitale des surrénales étant la principale étiologie. Chez l’enfant plus grand, il faut rechercher une origine auto-immune. En cas de négativité des anticorps, on recherchera les autres causes génétiques en fonction des signes associés et chez le garçon une adrénoleucodystrophie. En cas d’insuffisance corticotrope congénitale, il faut rechercher d’autres atteintes hypophysaires, afin d’orienter l’analyse en biologie moléculaire des gènes impliqués dans le développement de l’hypophyse.
2018
false
false
false
SFE - Société Française d’Endocrinologie
France
français
recommandation professionnelle
maladie d'Addison
Insuffisance surrénale
diagnostic
lente
adoption
adoption
identifié
algorithmes
Cause
hypofonctionnement corticosurrénalien
insuffisance surrénale
causalité

---
N3-AUTOINDEXEE
Tumeur mésenchymateuse thoracique : une cause rare d’ostéomalacie
http://www.sfctcv.net/ftp/journal/jo_2016_1_11.pdf
2018
SFCTCV - Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardiovasculaire
France
article de périodique
Tumeurs
Ostéomalacie
ostéomalacie
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeur
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Cause
tumeurs du thorax
Tumeurs
ostéomalacie
Tumeurs
Tumeurs
tumeurs
causalité

---
N3-AUTOINDEXEE
Seins chez les hommes : des médicaments parfois en cause
In Rev Prescrire 2018 ; 38 (414) : 265-270
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/55019/0/NewsDetails.aspx
Certains médicaments sont à l'origine de gynécomasties, parfois du fait de leur activité hormonale, mais pas toujours...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
gynécomastie d'origine médicamenteuse
résumé ou synthèse en français
préparations pharmaceutiques
Fracture induite
Acidémie
Anévrysme intracrânien
hommes
Artère coronaire droite d'origine anormale
Médicaments
médicament
Anaphylaxie
Cause
causalité

---
N3-AUTOINDEXEE
Tremblements : des médicaments parfois en cause
Rev Prescrire 2017 ; 37 (408) : 750-756.
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53257/0/2017/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
tremblement
résumé ou synthèse en français
tremblement d'attitude induit par un médicament
pharyngite
médicament
tremblement
Cause
préparations pharmaceutiques
.denomination hors-liste
tremblement
tremblement
suite operatoire
tremblante
causalité

---
N3-AUTOINDEXEE
Certains médicaments antiépileptiques en cause dans des troubles de la vue- Prégabaline et autres antiépileptiques gabaergiques : troubles visuels
In Rev Prescrire 2017 ; 37 (407) : 668-669
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53218/0/2017/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Certains médicaments antiépileptiques peuvent entraîner des troubles visuels plus ou moins invalidants, jusqu'à la cécité. Ces troubles justifient parfois d'envisager un changement du médicament...
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
Cause
agents GABA
Antiépileptiques
anticonvulsivants
PREGABALINE
médicament
Prégabaline
trouble du rêve
prégabaline
trouble visuel
troubles de la vision
causalité

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse de la mortalité par cause : pondération des causes multiples
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2017/1/2017_1_2.html
Objectif – L’analyse des données de mortalité est essentielle à l’observation en santé publique. Dans un contexte où les décès sont souvent attribuables à plusieurs maladies, cet article présente une nouvelle méthode permettant de réévaluer les taux standardisés de mortalité par cause, en considérant plusieurs causes par décès. Méthode – À partir des données de la base nationale des causes de décès en 2010, nous avons calculé des taux standardisés de mortalité par cause en utilisant : la cause initiale de décès et deux stratégies de pondération des causes multiples (PCM), qui attribuent un poids aux différentes causes mentionnées sur le certificat de décès. Pour chaque décès, la somme des poids est égale à 1. Ainsi, l’influence de chaque décès sur les taux de mortalité reste la même. Les variations relatives des taux standardisés de mortalité selon les deux stratégies PCM par rapport aux taux obtenus avec la méthode en cause initiale ont été calculées. Résultats – L’utilisation d’une stratégie de pondération modifiait sensiblement la distribution des taux standardisés par cause. La variation relative du taux standardisé de mortalité obtenue avec la seconde stratégie PCM était supérieure à 20% pour cinq catégories de maladies : maladies génito-urinaires, hématologiques, endocriniennes, dermatologiques et troubles mentaux. Conclusion – Cette nouvelle méthode de pondération permet d’exploiter en totalité les causes médicales du certificat de décès pour tenir compte du caractère pluricausal de la mortalité et d’obtenir ainsi des indicateurs de mortalité par cause plus pertinents pour la santé publique.
2017
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
information scientifique et technique
Mortalité
cause de décès
Cause multiple
Cause
plural
mortalité
causalité

---
N3-AUTOINDEXEE
Excès de poils : certains médicaments en cause
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/52657/0/NewsDetails.aspx
Certains médicaments exposent à des hyperpilosités, le plus souvent réversibles à l'arrêt du médicament...
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
poils
Cause
médicament
préparations pharmaceutiques
causalité

---
N3-AUTOINDEXEE
Crampes essentielles (sans cause spécifique) : pas de médicament
In Rev Prescrire 2017 ; 37 (408) : 763-766
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53252/0/2017/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
crampe
essentiel
préparations pharmaceutiques
médicament
Cause
Pression systolique
spécifique
crampe musculaire
causalité
pression sanguine

---
N2-AUTOINDEXEE
Bruxisme en soins premiers : une cause méconnue de trouble du sommeil ?
http://thesesante.ups-tlse.fr/2067/
Introduction : Le bruxisme du sommeil se définit comme une para fonction manducatrice par grincement et/ ou serrement. Selon la classification internationale des troubles du sommeil (ICSD2), le bruxisme appartient à la catégorie des troubles du mouvement durant le sommeil. Bien que les mécanismes physiopathologiques du bruxisme du sommeil ne soient pas encore complètement compris, plusieurs travaux ont été réalisés grâce à des enregistrements polysomnographiques. Une question s'est alors posée : le bruxisme est-il une cause méconnue de trouble du sommeil en soins premiers.
2017
false
false
false
Thèses d'exercice de Santé - Université Paul Sabatier
France
français
thèse ou mémoire
Troubles du sommeil
Bruxisme
premiers secours
premier
Trouble du sommeil
bruxisme
Soins
trouble du sommeil
bruxisme
Cause
Troubles de la veille et du sommeil
soins
causalité

---
N2-AUTOINDEXEE
Douleur chez le donneur de rein : comparaison de la consommation morphinique post-opératoire entre les néphrectomies donneur vivant et les néphrectomies pour cause médicale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01343365
Introduction : La transplantation de rein donneur vivant est la meilleure thérapeutique de l’insuffisance rénale terminale. L’évaluation de la douleur et sa prise en charge chez le donneur sont des éléments clés pour le développement de cette technique. Il existe peu d’études évaluant la douleur post-opératoire et son retentissement chez le donneur vivant. L'objectif de cette étude était de comparer la douleur post-opératoire entre les donneurs vivants et les patients opérés de néphrectomie à but thérapeutique
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
donneur vivant
néphrectomie chez le donneur
douleur
morphine
donneur de rein pour transplantation
néphrectomie
douleur
dépendance à la morphine
médical
consommation
Cause
Morphine
donneur vivant
rein

---
N3-AUTOINDEXEE
La néphropathie aiguë à oxalates : une cause d’insuffisance rénale aiguë à rechercher
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-463/La-nephropathie-aigue-a-oxalates-une-cause-d-insuffisance-renale-aigue-a-rechercher
La néphropathie aiguë à oxalates est provoquée par une hyperoxalurie soit primaire, soit secondaire (hyperoxalurie entérique) et est caractérisée par la présence de dépôts tubulo-interstitiels d’oxalate, accompagnés d’une réaction inflammatoire interstitielle. Nous rapportons les observations de trois patients diabétiques de type 2 ayant développé une insuffisance rénale aiguë (IRA) sur néphropathie aiguë à oxalates. Une IRA non régressive (en particulier chez un patient diabétique) doit faire rechercher une insuffisance pancréatique exocrine avec hyperoxalurie secondaire. Une biopsie rénale doit être rapidement effectuée afin d’étayer cette suspicion diagnostique et d’introduire un traitement adéquat, tel que la substitution en enzymes pancréatiques, permettant d’éviter ou de retarder la progression vers une insuffisance rénale terminale.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Cause
insuffisance rénale aiguë
néphropathie aiguë
oxalates
recherche
néphropathie oxalique
insuffisance renale
atteinte rénale aigüe
insuffisance renale
Insuffisance rénale aigüe
causalité

---
Courriel
21/11/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.