Libellé préféré : Rachis;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Etude PERCUT: Prescription des Examens de Radiologie du Rachis Cervical pour les Urgences Traumatiques
http://www.sudoc.fr/23778114X
Les traumatismes du rachis cervical sont un motif de recours fréquent aux urgences. Deux principaux algorithmes décisionnels ont été décrits pour réduire le nombre de radiographies du rachis cervical prescrites aux urgences : les critères américains National Emergency X-ray Utilization Study (NEXUS) et les critères canadiens, les Canadian Cervical-Spine Rule (CCR). Ces scores, qui ont largement été développés dans les pays anglosaxons, sont peu diffusés en France et de fait, nous constatons dans notre exercice quotidien des pratiques différentes de prescription. L'objectif de cette étude était d'évaluer rétrospectivement la pertinence des prescriptions d'examens de radiologie du rachis cervical aux urgences selon les critères NEXUS et de l'algorithme des CCR. Il s'agit d'une étude observationnelle multicentrique rétrospective réalisée sur deux périodes d'un mois, une hivernale et une estivale. Nous avons réalisé l'extraction de l'ensemble des patients ayant passé une imagerie du rachis cervical (radiographie, scanner, IRM) sur les serveurs des services de radiologie. Étaient inclus tous les patients de plus de 18 ans, ayant bénéficié d'un acte de radiologie du rachis cervical (radiographie, TDM, IRM) sur prescription du service des urgences et pour un motif traumatique. Le critère de jugement principal était l'indication d'une imagerie du rachis cervical selon les critères NEXUS et/ou les CCR. 315 patients remplissaient les critères d'inclusion dont 311 patients ont bénéficié d'une radiographie et 4 patients ont eu un scanner cervical directement. Les radiographies cervicales n'étaient pas indiquées chez 49% des patients en se basant sur les critères NEXUS et chez 54% des patients après application de l'algorithme décisionnel des CCR. Il existe un nombre important de données manquantes, notamment dans la recherche de la rotation cervicale. Cinquante patients avaient un scanner cérébral ou cranio-cervical après une radiographie cervicale. Les critères NEXUS et CCR sont encore trop peu connus en France. Pourtant, ils pourraient servir de base pour limiter les radiographies cervicales. Les données manquantes sont probablement le signe d'une insuffisance de connaissance des praticiens dans l'examen du rachis cervical. Un nombre important de radiographies cervicales pourrait ainsi être évité si des recommandations formelles étaient mises en place. Le scanner cervical devrait être retenu en première intention dans certaines indications sans radiographie préalable afin de diminuer l'exposition aux rayons ionisants
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
urgences
blessure
prescription
radiologiste
vertèbre cervicale, sai
radiologie
Traumatisme
traumatismes du cou
vertèbres cervicales
Rachis
collecte de données
traumatisme
rachis

---
N3-AUTOINDEXEE
Chirurgie du rachis – Cage antérieure cervicale Squale – Orthopaedics And Spine Development - Information de sécurité
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Autres-mesures-de-securite/Chirurgie-du-rachis-Cage-anterieure-cervicale-Squale-Orthopaedics-And-Spine-Development-Information-de-securite
2015
false
false
true
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de matériovigilance
sécurité
chirurgie générale
squalus
intervention chirurgicale
cage
vertèbres cervicales
Rachis
antérieur
vertèbre cervicale, sai
rachis

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
07/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.