Libellé préféré : Ventilation mécanique;

Acronyme CISMeF : VM;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Analyse des pratiques de nutrition chez les patients traités par ventilation mécanique durant leur séjour en réanimation: NUTRIREA-Observ, une étude observationnelle, prospective, multicentrique
http://www.sudoc.fr/236008935
Introduction : la nutrition des patients de réanimation est un traitement à part entière ayant été le sujet de nombreuses études mais les apports caloriques à la phase aiguë sont aujourd'hui débattus, et restent peu explorés à la phase plus tardive de récupération. Méthode : l'objectif principal de cette étude observationnelle, prospective, multicentrique était de décrire les pratiques courantes de nutrition en France, chez les patients de réanimation sous ventilation mécanique plus de 48 heures, en s'intéressant aux apports caloriques réellement reçus par ces patients, aux phases aiguë et de reconstruction, mais également chez les patients sevrés de la ventilation mécanique. Les données cliniques liées à la nutrition étaient recueillies quotidiennement, du 1er jour après inclusion jusqu'au 28ème jour d'hospitalisation en réanimation ou sortie préalable du patient. Résultats : 43 services de réanimation investigateurs ont permis l'inclusion de 410 patients. Les apports caloriques quotidiens par patient et liés à la nutrition artificielle étaient en moyenne de 14,6 kcal/kg/j ( SD 7,8 kcal/kg/j) à la phase aiguë, puis de 20,7 kcal/kg/j ( SD 8,4 kcal/kg/j) à la phase de récupération. La nutrition artificielle était délivrée avec un délai médian de 1 jour [IQR : 1 - 2]. Durant la 1ère semaine, 58% des patients recevaient moins de 20 kcal/kg/j par le biais de la nutrition artificielle. De J8 à J28, 57% des patients étaient sous le seuil des 25 kcal/kg/j. Une fois sevrés de la ventilation mécanique, les patients recevaient en moyenne 13,9 kcal/kg/j ( SD 9,6 kcal/kg/j), tous types d'apports caloriques confondus. La nutrition par voie orale représentait chez ces patients 3,9 kcal/kg/j ( SD 4,7 kcal/kg/j). Elle était débutée avec un délai médian de 1 jour [IQR : 1 – 2]. 37% des patients déventilés ne recevaient pas de nutrition orale. La nutrition artificielle représentait quant à elle une moyenne de 8,4 kcal/kg/j ( SD 10,2 kcal/kg/j) par patient extubé. Conclusion : Chez les patients sous ventilation mécanique, la nutrition est instaurée dans un délai court, mais n'atteint pas les recommandations préconisées à ce jour. Les objectifs énergétiques ne sont pas atteints, que ce soit à la phase aiguë ou à la phase de récupération. Une fois la ventilation sevrée, les apports énergétiques délivrés sont encore plus faibles, notamment de par une nutrition très insuffisante. Une amélioration de la réhabilitation de nos patients pourraient passer par une meilleure prise en charge nutritionnelle à la phase de récupération, qu'ils soient ventilés ou non.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
observation
études multicentriques comme sujet
ventilation mécanique
études prospectives
a comme patient
étude multicentrique
étude d'observation
nutrition
malnutrition
ventilation artificielle
Ventilation mécanique
Ventilation
surnutrition
Observance par le patient
Pratique
Prospectives
patients
étude d'observation

---
Critères de jugement dans les essais randomisés en soins intensifs : intérêt et limites des critères de type durée de ventilation mécanique & ventilator free-days
http://www.theses.fr/2017USPCC141
Historiquement, dans les essais randomisés de réanimation, le critère de jugement privilégié était la mortalité à 28 jours. Cependant, la difficulté à montrer une différence inter-groupes a conduit à utiliser des critères en rapport avec la ventilation mécanique invasive connue pour sa morbidité. La durée de ventilation a tout d’abord été retenue. Mais un taux de décès élevé peut conduire à observer une durée de ventilation faible, et faussement conclure à une efficacité. Le critère « ventilator-free days, VFDs » a été proposé pour pallier cette difficulté. Il correspond au nombre de jours vivants sans ventilation. Mais ce critère pose également des difficultés d’interprétation. Les objectifs de ce travail étaient d’identifier les éléments permettant de bien définir les critères relatifs à l’exposition à la ventilation, et de discuter leur interprétation et analyse statistique.Dans le premier travail, à l’aide d’une revue systématique, nous avons montré qu’il existe différentes définitions et avons explicité les différents items à spécifier. Dans le deuxième travail, nous avons construit une courbe iso-VFDs qui illustre que pour une même valeur de VFDs de multiples interprétations sont possibles. Puis nous avons montré à l’aide d’une base de données fictive que les analyses statistiques classiques ne sont pas adaptées pour comparer l’exposition à la ventilation entre deux groupes et qu’il est nécessaire de recourir à des analyses statistiques prenant en compte les risques compétitifs entre extubation et décès.
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
Ventilation mécanique
jugement
Répartition aléatoire
ventilation artificielle
Soins intensifs
Inutilité médicale
jugement
Ventilation
Essais
ventilation mécanique
durée
Soins de réanimation

---
N2-AUTOINDEXEE
La position demi-assise par rapport à la position allongée sur le dos dans la prévention de la pneumopathie infectieuse sous ventilation assistée chez les adultes nécessitant une ventilation mécanique
http://www.cochrane.org/fr/CD009946/la-position-demi-assise-par-rapport-la-position-allongee-sur-le-dos-dans-la-prevention-de-la
Contexte Les adultes gravement malades ont souvent besoin d'une machine aidant à maintenir leur respiration. L'un des effets secondaires de ces machines est l'augmentation des risques de pneumopathie. On la nomme pneumopathie infectieuse sous ventilation assistée (PIVA). Elle est l'une des principales causes de décès chez les patients gravement malades et peut également causer une augmentation de la durée de séjour à l'hôpital et des coûts des soins de santé. L'angle de la position des patients ventilés pourrait jouer un rôle important dans la prévention de l'infection de leurs poumons.
2016
false
true
false
false
Cochrane
France
français
revue de la littérature
long
Ventilation mécanique
Pneumopathie
pneumopathie
rapport albumine/globuline
syndrome de Propping-Zerres
adulte
dos
Adulte
adulte
pneumopathie infectieuse sous ventilation assistée
rapport (information)
ventilation mécanique
Ventilation
mécanique
Adulte
position demi-assise
ventilation artificielle
rapport de recherche
anodontie
région mammaire
dysplasie ectodermique
obstruction du canal lacrymal
ongles malformés
troubles de la pigmentation
anomalies morphologiques congénitales des membres

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
07/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.